Profitez des offres Memoirevive.ch!
Sommes-nous seuls dans l’univers?

Introduction

Et voilà, il fallait bien que Cuk s'intéresse un jour à cette question! J'entends déjà certains dire: "Encore un sujet digne du magazine Détective!"

Mais non! Cette question, que vous soyez croyants ou non, scientifiques ou non, athées ou non, vous a certainement traversé l'esprit une fois ou l'autre. Au travers de cette humeur, je voulais faire un peu le point sur ce que nous savons sur la vie ici, sur Terre, mais également dans le reste de l'univers.

Que tout le monde se rassure, je ne vais pas argumenter ici sur le fait que la vie existe ailleurs ou non. Il y a des milliers d'arguments qui tendraient à prouver qu'il existe probablement de la vie ailleurs, sous une forme ou une autre, et des milliers d'autres arguments qui contrediraient cette théorie...

L'objectif de l'humeur du jour, c'est d'apporter une vision générale sur la recherche passée, présente et future qui essaye de répondre à une question simple a priori: "sommes-nous seuls dans l'univers?".

Le passé

Il est fort probable que depuis la nuit des temps, l'être humain a regardé les étoiles dans le ciel. De là à imaginer ce qu'il pouvait penser ou ressentir il y a 30 ou 10 mille ans, c'est un peu difficile.

L'un des plus vieux vestiges qui témoignent de l'observation des étoiles remonte à plus de 6 mille ans et se trouve au nord de Carnac, dans le Morbihan, en France. Bien sûr, ces observations répondaient avant tout à des croyances ou à essayer de comprendre pourquoi le ciel brillait la nuit.

Toutes les civilisations (les Égyptiens 3'000 ans avant J.-C., les Chinois 2'600 ans avant J.-C. ou encore les Babyloniens 2'300 ans avant J.-C.) ont surtout observé le ciel afin de consolider ou "justifier" leurs croyances. Ce n'est que plus tard, environ un siècle avant J.-C. qu'est née la cosmologie avec des hommes comme Thalès, Pythagore, Aristarque ou encore Héraclide. On peut dire qu'à cette période, on a commencé à essayer de comprendre ce qui entourait la Terre.

Je vous évite les périodes où l'on pensait que la Terre était au centre de l'univers et que pendant des siècles, toutes les interrogations que les êtres humains pouvaient avoir devaient trouver leur réponse dans ce qu'on appelle la Bible. Tout y est expliqué dans le chapitre I de la Genèse (Ancien Testament)... Ou plutôt, tout y est conté.

Au fil du temps, avec la montée en puissance du christianisme, ça ne s'est pas arrangé. Pendant des siècles, des gens ont été brûlés ou torturés parce qu'ils osaient remettre en questions ce qui était écrit dans la Bible... Mais tout va bien, le Pape a encore réédité ses excuses au nom de l'Église pour toutes les exactions commises à l'époque. Cool. J'espère que le dernier qui a cramé sur le bûcher en 1826 est satisfait.

Il faudra attendre 1698 et la publication de Cosmotheros par M. Christiaan Huygens pour voir les premières interrogations sur la vie extraterrestre.

Puis, dès la fin du XVIIIe siècle, les théories et observations les plus folles voient le jour à propos de la planète Mars. On y "voit" tour à tour des océans (1784), des océans verts et des terres rouges (1854), des canaux (1877 et 1894) et enfin, une théorie qui suggérait que les canaux avaient été construits par des "martiens" (1908).

Mars est la première planète où on pensait trouver de la vie

Bref, le plus beau, c'est quand en 1921 M. Guglielmo Marconi (un des inventeurs de la radio) affirme qu'il a capté des signaux radios provenant de Mars! Ni une ni deux, il arrive à convaincre le gouvernement américain de faire "silence" radio en 1922 et 1924 afin qu'il puisse écouter Mars... Heu, il n’a rien entendu.

Le présent

Dans le cadre de l'exploration spatiale, et plus particulièrement de notre système solaire, Mars a été une des premières planètes explorées (Vénus était la première). En juillet 1965, c'est Mariner 4 qui passe à moins de 10'000 kilomètres de Mars et nous fait parvenir les premières photos. Cette visite "confirme" qu'il n'y a pas de petits hommes verts à la surface de la planète... mais ça, on commençait un peu à s'en douter!

Toutefois, plusieurs signes montrent que Mars n'a pas toujours été que déserts et néant. On pense que de l'eau a été présente en abondance et qu'elle est peut-être encore présente aujourd'hui sous la forme de glace ou permafrost. Mais est-ce que la "vie" a existé?

Cette question, on a pensé pouvoir y répondre grâce à une météorite de 2 kg trouvée dans l'Antarctique en 1984 et prénommée ALH84001. Ce "caillou", on en est sûr, a voyagé pendant 16 millions d'années pour nous rejoindre et a séjourné plus de 13 mille ans dans la glace avant d'être découvert. Pour faire court, des scientifiques ont trouvé dans les fissures de cette météorite, quelque chose qui pourrait ressembler aux prémices de la vie, soit des fossiles de bactéries:

Dites bonjour à ce fossile de bactérie d'environ 100 nanomètres!

Je sais ce que vous allez me dire, vous voulez faire partie de la prochaine mission habitée initiée par le flamboyant George W. Bush qui va partir pour Mars! Le but étant de dépenser la modique somme de 350 milliards de dollars et aller dire bonjour à ces petits "organismes"...

Et bien du calme, parce que ces fossiles ne sont peut-être pas martiens mais tout simplement terriens. En effet, quand les résultats ont été publiés en 1996, la communauté scientifique a été très divisée sur les preuves qui ont été fournies et bien évidemment, elle en a abondement débattu. Personnellement, j'aime bien le "rapport" qui a été établi par M. Philippe Gillet (professeur à l'ENS de Lyon). Je trouve qu'il donne un bon résumé de la situation actuelle, soit qu'il semble que cette météorite qui a séjourné plus de 13'000 ans sur la terre a été "polluée" par notre environnement et qu'elle n'a pas ramené de fossile de Mars.

Enfin, nous avons également lancé sur Terre des programmes d'écoute ou d'émission radioélectrique. On pense que logiquement, si des êtres sont assez développés, ils communiqueront par voix radio. Aujourd'hui, la plupart de ces écoutes sont réalisées via le radiotélescope d'Arecibo. Les données qui sont générées sont ensuite distribuées au travers du programme "Search for Extraterrestrial Intelligence at Home" (SETI@Home). Le principe de fonctionnement est simple et peut être résumé ainsi: les données sont "découpées" et envoyées sous forme de "blocs" à un logiciel qui a préalablement été installé sur votre machine préférée. À ce stade, l'application traite et analyse le bloc (il cherche entre autre des "triplets"). Une fois terminé, le bloc est renvoyé au SETI@Home pour validation.

Voilà comment, pendant que l'écran de veille fonctionne, on peut tout simplement aider à trouver une intelligence artificielle extraterrestre!

C'est quoi la vie?

À ce stade, je pense qu'il est important de faire une petite pause et réfléchir un peu à cette question qui peut paraître un peu bête: c'est quoi la vie?

Est-ce que la vie se résume à un atome de carbone (toujours à la base d'une molécule organique)? Est-ce que la vie se résume à une bactérie (entre 1 et 3 µm)? Est-ce que la vie se résume à une cellule (entre 10 et 20 µm)? Est-ce que la vie se résume à un organisme multicellulaire (un fossile retrouvé en 2003 laisse supposer que le premier organisme de ce type, une espèce de ver, est apparu il y a 1.2 milliards d'années)? Ou bien est-ce un chien? Ou un être humain?

Si on sort un peu de la Sainte Bible, on s'aperçoit que la "vie" sur terre a eu plusieurs étapes qui s'étendent sur des milliards d'années, que les êtres que nous sommes aujourd'hui est le fruit (résultat?) d'un très long processus.

La seule chose que l'on soit sûr, c'est que tout est composé d'atomes... et c'est la même chose dans tout l'univers. Bien évidemment, si on ne trouve que des atomes O sur une planète gazeuse, jamais rien ne sortira de ce truc. La communauté scientifique estime que ce qui fait la rareté d'une planète comme la Terre, c'est les millions de conditions qui doivent être réunies au bon moment, dans les bonnes proportions et au bon endroit.

Il ne faut pas rêver, il serait surprenant de retrouver des êtres humains (homo sapiens sapiens) ailleurs. Toutefois, pourrait-on trouver des êtres qui se sont développés grâce à l'acide désoxyribonucléique (ADN) et leurs 4 bases azotées (A pour adenine, T pour thymine, G pour guanine et C pour cytosine)? Pourquoi n'utilise-t-on que le 15% des données de notre ADN? À l'heure actuelle, il est tout simplement impossible de répondre à ces questions puisque nous ne savons même pas comment la "vie" est apparue ici, sur Terre.

Attention, je n'ai pas dit qu'on n’a pas de théories, c'est bien les seules choses qu'on a en fait.

Enfin, à ce stade de nos connaissances, il est tout simplement prématuré de penser que nous sommes les seuls sur cette planète et dans tout l'univers! Dire qu'il n'existe "personne" d'autres dans l'univers, c'est un peu comme de deviner à la troisième page d'un roman d'Agatha Christie qui est l'assassin!

Le futur

Pour le moment, nos moyens de déplacement étant très limité, nous sommes condamnés à continuer la recherche sur Terre et sur l'origine de la vie.

Pour ce qui est de l'espace, les satellites (pas les vols habités!) nous permettent également de poursuivre la recherche sur les origines de la vie et surtout, d'observer si notre planète est aussi singulière que ça ou si dans le fond, beaucoup d'exoplanètes ont vu le jour dans notre univers.

À l'heure actuelle, il paraît clair que si de la vie doit être trouvée, elle le sera dans un autre système solaire. Mais où?

Afin de répondre à cette question, la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et l'European Space Agency (ESA) vont lancer des missions dans ces prochaines années afin d'apporter une réponse concrète à cette interrogation.

Tout d'abord, je vais très brièvement parler de deux missions qui ont pour but d'apporter des informations supplémentaires sur notre système solaire.

La première est en cours et s'appelle "Cassini-Huygens", il s'agit de deux missions distinctes pour un coût global qui s'élève à 3 milliards de dollars. Lancé en octobre 1997 par la NASA en collaboration avec l'ESA et l'ESI, ce satellite vient d'arriver dans le voisinage de la planète Saturne pour une mission de 4 ans. En janvier 2005, la sonde Hugyens se détachera de Cassini et se dirigera sur un des satellites de Saturne appelé Titan. Pendant sa descente dans l'atmosphère de Titan, la sonde effectuera une série de mesures et d'analyses qui devraient être assez intéressantes car on pense que Titan est dans un cycle qui ressemble à celui de la Terre il y a plus de 3 milliards d'années! Non, là non plus, on ne devrait pas voir des gars entrain de jouer avec un ballon...

Rendu artistique de la séparation entre Cassini et Huygens au-dessus de Titan

La seconde mission sera dirigée par la NASA et sera lancée en août 2005. La mission "Mars Reconnaissance Orbiter" a pour objectif de faire un relevé de la planète Mars encore plus précis que tout ce qui a été réalisé jusqu'à aujourd'hui et analyser ce qui se trouve sous la surface. Bien que nous pensions que Mars a pu, à un moment donné de son histoire, être très ressemblante à la Terre, j'estime qu'on dépense un peu trop d'argent et d'efforts pour explorer une planète qui au mieux renferme des bactéries ou des virus. La NASA espère envoyer une mission tous les 2 ans sur cette planète et ce, jusqu'en 2011 avec un budget annuel d'environ 450 millions de dollars.

Rendu artistique de la mission Mars Reconnaissance Orbiter

Les missions qui ont pour principales tâches d'observer et analyser notre système solaire ne nous apporteront probablement pas la preuve que la vie s'est développée ailleurs que sur Terre. Ce que nous recherchons fondamentalement, c'est la preuve qu'une planète comme la nôtre existe ailleurs, dans un autre système solaire, dans ou au dehors de notre galaxie.

Bien que dans les années 70 ou 80 on était quasiment sûr qu'on ne trouverait aucune planète en dehors de notre système solaire, deux scientifiques ont un peu secoué cette certitude en 1995. En octobre de cette année, M. Michel Mayor et Didier Queloz de l'Observatoire de Genève découvrent la première exoplanète et la nomment HD217014. À ce jour, c'est 136 exoplanètes qui ont été trouvées et cataloguées.

Comme on peut le voir, en moins de 20 ans, on est passé de "impossible" à 136 preuves bien réelles. Mais ok, je l'admets, la plupart de ces exoplanètes sont gazeuses (un peu comme Jupiter) et sont très "particulières" (révolution très rapide, proximité avec le soleil, etc.) Autant d'éléments qui laissent à penser que la vie y est impossible, même à l'état de bactéries.

Mais ces 136 exoplanètes ne sont que la pointe de l'iceberg car jusqu'à très récemment, ces observations étaient surtout effectuées via un spectroscope. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais sachez qu'il existe en gros 4 méthodes pour repérer une exoplanète: la spectroscopie à effet Doppler, l'astrométrie, le transit photométrique et enfin, l'observation visuelle (très rare).

Grâce au très puissant VLT, voici la première image d'une exoplanète publiée le 10 septembre 2004

Dans le but de procéder à un meilleur inventaire de ces exoplanètes, la NASA a planifié avec des partenaires un projet cadre nommé "Terrestrial Planet Finder". Sous l'égide de ce programme, ce n’est pas moins de 7 missions terrestres et spatiales qui devraient être lancées ces 8 prochaines années. Mais pour l'humeur du jour, je vais juste brièvement d'écrire 3 missions: COROT avec un lancement prévu pour 2006, Kepler avec un lancement prévu pour 2007 et enfin, la Space Interferometry Mission (SIM) pour 2009.

La mission COROT (COnvection, ROtation and planetary Transits) s'envolera en avril 2006 sous l'égide de l'ESA. Que dire sur cette mission? À 18 mois de son lancement, le site officiel de l'ESA ne sait même pas encore avec quel lanceur ce satellite sera mis en place. Désolé, mais le site web de cette mission est à pleurer. Comment cette agence pense pouvoir gagner la guerre de la communication afin d'avoir plus de budget et intéresser les gens en communiquant de la sorte? Je me répète, mais c'est vraiment triste à voir... J'ai quand même trouvé plus d'infos ici, mais bon, ça fait peur. Est-ce que quelqu'un a dit à ces gars qu'on est en 2004? Si jamais l'ESA nous lit (faut pas rêver), je connais un gars qui s'appelle Marc Sublet et qui fait des sites webs extras, adaptés à tous les budgets (la mission Corot coûtera dans les 200 millions d'euros)!

Tout ce qu'on sait, c'est que pendant les 2.5 ans que devrait durer cette mission (peut être plus), le satellite devrait pouvoir analyser 120'000 étoiles en mesurant leur oscillation. But avoué: trouver 20 à 50 exoplanètes. Le seul bémol, c'est qu'avec la technologie qui a été choisie, cette mission ne devrait trouver que des exoplanètes géantes du type gazeux (Jupiter), ce qui réduit à néant l'espoir de trouver la vie.

Rendu artistique du satellite COROT en orbite dès 2006

L'année suivante, en 2007, la NASA lancera sa mission Kepler pour un coût inférieur à 300 millions de dollars. Ce satellite tentera pendant 4 ans de détecter le(s) passage(s) d'une exoplanète devant son étoile via la technique dite "transit photométrique" (les capteurs sont à mêmes de différencier la luminosité d'une étoile entre 5 x 10-5 à 40 x 10-5).

Contrairement à COROT, cette mission aura un objectif très précis: rechercher des planètes comme la Terre en observant environ 100'000 étoiles qui ressemblent à notre Soleil. Aujourd'hui, on a une bonne idée (on n’est pas à l'abri d'une exception non plus) du système solaire "type" qu'il faudrait pour qu'une planète puisse développer une certaine forme de vie. Grossièrement, il faut prendre une étoile qui est au milieu de son cycle de vie, trouver une grande exoplanète gazeuse qui attirera vers elle les astéroïdes, une orbite stable (pas trop elliptique), se trouver dans la bonne galaxie et se situer à bonne distance du soleil (ni trop loin, ni trop près).

Bien sûr, dans le but de développer la vie, cette exoplanète devra également avoir les bons éléments et dans les bonnes proportions (très difficile), mais ça sera un début. Beaucoup plus d'informations peuvent être trouvées ici.

Rendu artistique du satellite Kepler en orbite dès 2007

Enfin, la dernière mission dont je voulais parler s'appelle Space Interferometry Mission (SIM) et devrait être lancée en 2009. Un peu à l'image de la mission Kepler, toujours à moins de 300 millions de dollars, ce satellite va surtout rechercher des exoplanètes qui ont des points communs avec la Terre. Comme d'habitude, ce satellite promet d'être le plus puissant et le plus avancé en matière d'observation d'étoiles lointaines (100 fois comparé à ceux d'aujourd'hui). Sans rentrer dans les détails, ce satellite bénéficiera d'un interféromètre de Michelson qui permettra de comparer le spectre du rayonnement cosmologique qu'il reçoit par l'intermédiaire d'un cornet à celui d'un corps noir de référence embarqué sur le satellite. À ce stade, le rayonnement reçu est divisé en deux faisceaux (grâce à une lame semi-réfléchissante) que l'on fait interférer et on déduit des figures d'interférences formées la nature du spectre du rayonnement par analyse de Fourier.

Ok, j'ai dit que j'allais rester simple et en me relisant, ce n’est peut-être pas très clair. Pour ceux qui comprennent l'Anglais, je vous recommande un petit utilitaire web sous Shockwave qui permet de mieux comprendre ce phénomène simple. Vous trouverez les explications ici et l'excellent utilitaire ici.

Ce n'est pas la première fois que nous utilisons cette technique vieille de pratiquement 100 ans. L'observatoire de Keck à Hawai bénéficie de ce système à une large échelle.

Rendu artistique du satellite SIM en orbite dès 2009

Ces trois missions sont, d'après moi, les plus importantes pour vérifier si les exoplanètes sont des phénomènes rares ou au contraire, communs car en 7 ans, alors que les observations depuis la Terre sont difficiles, on a déjà répertorié plus de 130 exoplanètes.

Conclusions

Aussi loin que nous pouvons remonter dans l'histoire de l'humanité, nous pouvons constater que l'humain n'a jamais été humble. Toutes les civilisations ont pensé, à un moment ou à un autre, qu'elles étaient les plus fortes, les plus puissantes, les plus intelligentes, les plus avancées.

Selon une dernière évaluation scientifique, il y aurait une chance sur 10232 pour qu'il y ait de la vie ailleurs. Pour ceux qui jouent un peu aux échecs ou ceux qui ne se rendent pas très bien compte de ce chiffre, il y a un test très simple qui peut être réalisé:

Sur un échiquier, il y a en tout 64 cases (8 par 8). Admettons que vous placiez un grain de riz dans la première case, puis 2 grains de riz dans la seconde, puis 4 grains de riz dans la troisième, puis 8 grains de riz dans la quatrième, etc., etc. Combien pensez-vous trouver de grains de riz à la 64e case? Pour ceux qui se demandent, je leur propose de prendre leur calculette, taper 263 et voir le résultat.

Ok, ce n’est pas très parlant. Toutefois, si je vous dis que sur votre 64e case vous trouverez 350 milliards de tonnes de riz et que cette masse équivaut à 500 fois la production annuelle de riz! Vous en penseriez quoi?

"Qu'on pourrait nourrir beaucoup de gens et que les Mac sont 64 bits depuis longtemps!" Ok, ça c'est vrai, mais ça veut surtout dire que les chances de trouver la vie ailleurs (1 sur 10232) est nulle, pour ne pas dire impossible.

Maintenant j'aimerais qu'on prenne un peu de recul et qu'on regarde dans notre passé. Qu'elles étaient les chances pour Colomb de trouver une route plus courte pour les Indes? Quelles étaient les chances de trouver dans les océans des êtres vivants à des profondeurs de 4'000 mètres? Quelles étaient les chances de trouver des êtres vivants dans un environnement sans lumière? Quelles étaient les chances de trouver une exoplanète?

Avec les connaissances que l'humain avait à l'époque sur ces interrogations, je pense qu'on serait aussi arrivé à un chiffre proche de 1 sur 10232 et pour 10232 bonnes raisons.

Seulement voilà, nous cherchons, essayons, testons et remettons en doute les choses qui nous semblaient acquises et découvrons que les certitudes d'hier ne sont plus les bases d'aujourd'hui.

Récemment, l'ESA a publié une évaluation du nombre d'étoiles dans notre univers et elle pense qu'il y a environ 1011 galaxies dans l'univers qui, chacune, contient environ 1012 étoiles, soit un total d'environ 1023 étoiles.

Si ces missions d'observations dans les prochaines années nous montrent que des exoplanètes comme la Terre existent avec les mêmes caractéristiques (masse, âge, orbite, vitesses, etc.), alors peut être que certains scientifiques commenceront à réviser ce chiffre de 10232.

Peut être même que les humains de toutes religions confondues comprendront, pas croirons, que notre présence ici n'est pas aussi divine que ça et qu'ils seront plus humbles dans leur conviction.

31 commentaires
1)
alec6
, le 24.09.2004 à 02:02
[modifier]

Ha les petits hommes verts… s’ils existent, s’ils nous regardent et s’ils ont le sens de l’humour… ils doivent bien se marrer et ne doivent pas être pressé de prendre l’appéro avec des crétins qui de siècles en siècles ne cessent de se foutre sur la gueule, de s’exterminer avec de rares rafinements et une efficacité sans cesse croissante et que des tas de ferraille aussi polluants qu’inutiles font rêver… (c’est bientôt le salon de la ouature à Paris !) Et encore ! s’il n’y avais que ça !!
La lecture des journeaux ne cesse de me rendre tous les jours plus misanthrope… heureusement il reste Bach (entre autres…).

Pour en revenir à ton article… je suis tout ça de près aussi, avec la patience de Rosetta ! (RDV dans 10 ans)
Quand on sait que notre galaxie fait 100 000 al et que nos ondes radios (les premières émises depuis une centaine d’année), n’en ont parcouru que le milième ! On a du soucis à ce faire pour oser espérer rencontrer qui que ce soit !!

Tiens, si cela intéresse qqun, j’ai le contenu audio (12 Mo) d’une émission de France Culture sur les extra terrestres (2002), ça manque un peu de sérieux mais ce n’est pas inintéressant…

10 puissance 232 ? cela a-t-il vraiment un sens ? Je crois que le nombre d’atomes supposés de l’univers avoisine les 10 p90, sachant que nous sommes dans le lot, notre chance d’exister est-elle nulle ?

Alexis

2)
Fabien
, le 24.09.2004 à 08:04
[modifier]

Pour l’histoire de l’échiquier, c’est 4 grains dans la troisième case, 8 dans la quatrième, etc. Non ?

3)
ToTheEnd
, le 24.09.2004 à 08:40
[modifier]

F: J’avais pas dit la dernière fois que je ne voulais plus de plaintes;-)??? Merci j’ai corrigé!

4)
couclown
, le 24.09.2004 à 09:46
[modifier]

En fait, le problème n’est pas tant qu’il y ait eu/aura de la vie sur une autre planète, le point principal pour que l’humanité découvre cette vie extra-terrestre, c’est qu’elle soit synchronisée avec notre évolution (par rapport à l’âge de l’Univers/de notre planète ou tout simplement de la vie sur terre).

C’est-à-dire, considérant le temps que mettraient leurs ondes pour arriver jusqu’à nous (cf alec6), que cette(ces) autre(s) civilisations auraient vécu il y a quelques années de ça et qu’elles auront certainement disparu bien avant qu’on les découvre.

Et vice et versa, quand ils entendront parler de nous, notre planète ressemblera à Mars si on a de la chance, à Mercure sinon.

5)
Caplan
, le 24.09.2004 à 09:55
[modifier]

Très, très bel article, TTE!

On en resort avec un sentiment de vertige assez grisant (tu sais, comme après une nuit au Balelec!…)

Sommes nous seuls dans l’Univers? Si nous ne sommes pas seuls, existe-il des formes d’intelligence tellement supérieures à la nôtre qu’elles nous font passer pour les idiots du village?

Ou, au contraire, nos seuls compagnons potentiels ne seraient-ils que des bactéries certes sympathiques mais plutôt peu causantes?

Des fois, en regardant une petite fourmi de mon jardin, je me dis: « Qu’est-ce qu’elle comprend du monde? » Elle vit sa petite vie bien organisée dans son petit coin de gazon. Mais le monde est tellement grand et complexe par rapport à elle… Elle ne sait pas qu’il existe sur la Terre des sommets de presque 9000 mètres, une forêt amazoniennne tellement grande qu’en marchant toute sa vie, elle n’arriverait pas à la traverser. Elle ne sait pas qu’il existe des océans qui abritent des êtres vivants qui pèsent plusieurs milliards de fois son poids.

Alors, des fois, je me mets à la place de cette fourmi et je me dis que je suis dans la même ignorance face à l’Univers. Et ça, ça fiche quand même un peu le vertige…

6)
Leo_11
, le 24.09.2004 à 10:11
[modifier]

Comme ils disaient dans « contact » (je crois…)
– Si parmis tous ces petits points lumineux qui ornent notre ciel, nous sommes les seuls êtres vivants… quel gâchis!
Et c’est bien vrai!

7)
prunelle
, le 24.09.2004 à 10:31
[modifier]

Quand j’ai vu le titre et le nom de l’auteur, je me suis dis: « Ils en sont là, chez Swisscom? » Mouarf! (sous entendu, l’univers des télécom..)
Pardon TTE, j’ai pas pu résister à la mettre…

8)
alec6
, le 24.09.2004 à 13:40
[modifier]

Pour compléter ma réponse d’hier soir (tard), je crois qu’il serait prétentieux de prétendre être les seuls dans l’univers, à moins de vouloir acréditer les théories fumeuses des religions de tout poil. Je crois aussi qu’il est urgent de se pencher sur le sort de la seule planète que l’on sait habitée, mais je crois tout le monde d’accord sur ce sujet, du moins sur ce forum.

Si vous voulez vous rincer l’œil sur ce que nous « connaissons » relativement bien, voici un site qui offre des photos et même de petits films fort instructifs : http://www.spacetelescope.org/index.html . Il s’agit du télescope Hubble qui est en partie européen hé oui !

En parlant de probabilités je me suis amusé à calculer le nombre de livres contenus dans la Bibliothèque de Babel de J. L. Borges : avec 25 signes (22 lettres + espace + virgule + point) et des livres de 410 pages, 40 lignes par pages et 80 signes par lignes, on obtient…
25 puissance 1 312 000 (un million et des brouettes).
Si en comparaison on calcule le nombre de grains de sable (de 1 mm cube par exemple) contenus dans une sphère de la taille de la terre (à vos calculettes…), on est bien loin du compte !

D’aucuns verront dans l’infime probabilité d’écrire par exemple « A la Recherche du Temps Perdu » la main de dieu… mouhais ! la main de l’homme sûrement !
Vaste débat !

Alexis

9)
ToTheEnd
, le 24.09.2004 à 16:05
[modifier]

Purée… quand j’ai dit que je n’acceptais plus les plaintes, c’était une blague quoi… allez… faut pas avoir peur, je mange pas (bois un peu des fois, tout au plus).

Merci pour les commentaires! Il y a des remarques très pertinentes.

Il est clair que si on me pose la question de l’humeur, ma réponse est NON! Je suis certain que la vie existe ailleurs sous une forme ou une autre, nous ne sommes pas seuls.

Pour moi, on c’est déjà gouré tellement de fois sur des « certitudes ». On pensait que la vie ne pouvait pas se développer par exemple sans lumière… Et bien on a découvert une grotte qui a été formée il y a des milliers d’années et qui renferme des « créatures » qui sont inconnues sur cette Terre… et elles n’ont pas d’yeux! Des exemples comme ça, j’en ai à la pelle.

Mais c’est vrai que je n’ai pas abordé le « problème » de la communication. Que se passerait-il si on découvrait une planète comme la terre ne serait-ce qu’à 100 années lumière de nous? Avec les techniques de propulsions actuelles, on arriverait sur cette planète dans 1’000 ans… avec les images qui nous viendraient en retour encore 100 ans plus tard (heu, c’est évident que je parle d’un vol non habité!). J’ai peur de le dire, mais dans 1’100 ans, je ne sais pas si tout le monde vivra dans des bunkers à cause des attentats suicides ou si Bush & Co auront fait disparaître la planète…

M’enfin me réjouis déjà de voir ce que ces futures missions (y compris sur le satellite Europe) nous ramènerons comme info sur nous et sur ce qui nous entoure.

T

10)
pilote.ka
, le 24.09.2004 à 16:54
[modifier]

TTE ton article me gonfle.
Tout ça c’est des questions que je me suis posé quand j’étais encore pubère.

EDIT: T’as du apprendre l’Encyclopedia Universalis pour être aussi érudit.

11)
Noé Cuneo
, le 24.09.2004 à 17:00
[modifier]

Comment communiquer avec eux? Méééééé z’avez pas pensé au wormhole? A mon avis c’est la solution.

Plus sérieusement, à mon avis, si la probabilité de trouver de la vie est aussi faible, c’est simplement parce qu’on cherche la vie telle que nous la connaissons. On recherche de l’ADN, des acides aminés etc. Mais ce n’est pas parce que c’est la structure de notre vie que c’est pour autant la structure de LA vie. Bien sûr, il faut se mettre d’accord sur la définition de « vie ».

On peut tout à fait imaginer qu’une forme de « vie », ou tout du moins forme d’intelligence soit apparue ailleurs, sous une toute autre forme, qui pourrait justement vivre dans des planètes gazeuses, ou n’importe où. Ça peut paraître bête comme approche, mais il ne faut pas se restreindre à ce que nous connaissons (pas grand chose d’ailleurs) de NOTRE vie.

a+
Noé Cuneo

12)
Ladyalex
, le 24.09.2004 à 17:44
[modifier]

Encore un article très bien argumenté et expliqué ! A croire que TTE n’est autre qu’un des envahisseurs qui sont le cauchemar de David Vincent et qu’il nous impose en douceur les preuves d’autres vies extraterrestres…

Mais tout comme Noé, je pense qu’il faut se poser la question de la définition de « vie ». C’est une définition purement terrestre et humaine, mais peut-être que certains gaz sur certaines autres planètes sont des « vies », a contrario de ce que nos scientifiques définissent… Pourquoi les minéraux ne seraient-ils pas une forme de vie ? C’est incroyable comme les êtres humains ont toujours tendance à tout rapporter à eux-mêmes ! Cela n’a rien de personnel, c’est une simple constatation au vu de ce qu’il se passe actuellement sur notre planète.

D’autre part, il est amusant de voir combien l’inconnu peut attirer. Moins on en sait, plus on s’intéresse ! Il est vrai que les plus grandes découvertes ont été faites parce que certains ont été plus curieux que d’autres, ou simplement plus intelligents/logiques ; toutefois, je me demande aussi pourquoi nous allons parfois chercher la « vie » si loin alors qu’il y a des miliards de vies autour de nous dont nous nous désintéressons royalement. En fait, mon coeur balance entre la curiosité d’aller toujours plus loin, de découvrir d’autres galaxies, d’autres formes de vies, comme il en est discuté dans cette humeur, de nouvelles technologies ; et connaître d’autres individus, bien réels ceux-là, qui vivent à côté de chez nous, sur la Terre. Apprivoiser l’Espace, ne serait-il pas aussi apprivoiser l’espace qui se trouve directement autour de nous, celui qui nous fournit les éléments nécessaires à notre survie ?

Mais peut-être est-il plus difficile de comprendre nos semblables que de se tourner vers l’inconnu…

Dernière remarque : avons-nous nous seulement une preuve que des possibles organismes vivants, extraterrestres, ne seraient pas plus avancés que nous technologiquement ? Et nous trouveraient avant que nous ne les trouvions ? Après tout, David Vincent les a vus…

13)
Caplan
, le 24.09.2004 à 20:42
[modifier]

TTE ton article me gonfle.
Tout ça c’est des questions que je me suis posé quand j’étais encore pubère.

EDIT: T’as du apprendre l’Encyclopedia Universalis pour être aussi érudit.

J’ai trouvé une petite citation de Michel Audiard tout exprès pour toi!

14)
iMat
, le 24.09.2004 à 22:57
[modifier]

Ah Michel Audiard il a pas tort… :-D

pilote.ka, si tu comprends pas le tiers de ce qui est écrit, t’es pas forcément obligé de critiquer, et si t’aimes pas, ben lis pas… Enfin bref, c’est pas vraiment le sujet.

ToTheEnd:
Excellent article, je pensais justement à ça il y a quelques jours… :-)
Je me pose la même question que Noé… Pourquoi la vie doit être comme nous? On pourrait pas faire de la vie avec des atomes de Baryum, de Platine ou de Ruthénium? Qu’est ce qu’on en sait? OK, c’est des métaux… Mais quelqu’un a réussi a prouver que c’est impossible? Formellement? Je pense pas, et je pense pas non plus que ça sera fait une fois… Donc il reste toujours un espoir… :-)

Perso je crois bien a de la vie autre part, sous quelque forme que ce soit… (belle phrase, non?)
De toute façon, c’est tellement grand… Ça me fait bien marrer les approximations… 10^23 étoiles, d’accord… On fait comment? On compte les atomes par étoile et on compte le nombre total d’atomes, et finalement on divise un peu le tout et c’est fait? OK, si c’est ça je suis bête… Mais je vous laisse compter… À dans 10^232 ans…

15)
macsteph
, le 24.09.2004 à 23:49
[modifier]

Peut être même que les humains de toutes religions confondues comprendront, pas croirons, que notre présence ici n’est pas aussi divine que ça et qu’ils seront plus humbles dans leur conviction.

Je pense, ToTheEnd, que je peux également te retourner ta phrase en disant: « Peut-être même que les humains comprendrons, pas croirons, que notre présence ici n’est pas aussi scientifique/rationnelle que ça et qu’ils seront plus humbles dans leur conviction… »

Je cite un physicien célèbre qui avait également un petit avis sur la question…

Albert Einstein (1879-1955). Physicien allemand. Auteur de la théorie de la relativité qui a fondamentalement marqué la science moderne. Prix Nobel en 1921.

« Le savant est pénétré du sentiment de la causalité de tout ce qui arrive… Sa religiosité réside dans l’étonnement extatique en face de l’harmonie des lois de la nature, dans laquelle se révèle une raison si supérieure que toutes les pensées ingénieuses des hommes et leur agencement ne sont, en comparaison, qu’un reflet tout à fait inutile… »

« Ma religion consiste en une humble admiration envers l’esprit supérieur et sans limites qui se révèle dans les plus minces détails que nous puissions percevoir avec nos esprits faibles et fragiles. Cette profonde conviction sentimentale de la présence d’une raison supérieure se révélant dans l’univers, voilà mon idée de Dieu. »

Chouette débat…

16)
ToTheEnd
, le 25.09.2004 à 01:58
[modifier]

Merci, merci…

Avoir du recul, c’est quand même le plus difficile. Si je ne me trompe pas, l’histoire de l’homo sapiens sapiens s’étend sur quelque chose comme 30’000 ans… alors que l’âge de la terre est de 4.5 milliards d’années.

Si on comparait ça à une journée de 24 heures, notre espèce serait donc venue au monde à 23h59m56s (enfin, si je me plante pas parce que ces temps en maths…)! Par conséquent, à quoi ressemblera notre avenir dans 5 secondes ou 5 minutes? A quoi pourrait ressembler une espèce qui à 1 heure d’avance sur nous?

C’est clair que nous recherchons trop un modèle « similaire » au nôtre… Et d’accord aussi pour dire que le chiffre de 10^232 veut pas dire grand chose… Avec des chances aussi faibles, on ne devrait même pas être là… Alors…

D’ailleurs, pendant que j’y suis, y a 1 sur 1 que je sois couché dans moins de 5 minutes!

Bonne!

T

17)
pilote.ka
, le 25.09.2004 à 05:36
[modifier]

Caplan pourquoi ne pas écrire carrément la citation de Michel Audiard « Je panse que quand on mettra des cons sur orbite… »

Donc je serais un con parce que « l’épineuse » question « Sommes-nous seuls dans l’univers? » me gonfle.

Or je ne me suis pas attaqué à TTE mais à un sujet qui ne pouvait que susciter l’imagination (et là tous les délires sont permis) sans qu’on soit en mesure d’avancer le moins du monde.

Merci Caplan mais tu aurais pu avoir le courage d’écrire mot à mot ce que tu penses.
Je ne pense pas que je sois beaucoup plus con (puisque c’est le mot) que les autres inervenants. Plus simplement la question me gonfle parce que personne ne peut y apporter une réponse.

> »pilote.ka, si tu comprends pas le tiers de ce qui est écrit, t’es pas forcément obligé de critiquer, et si t’aimes pas, ben lis pas…  »

J’ai une intelligence moyenne et j’ai tout à fait compris ce que j’ai lu.
Et je ne peux pas critiquer sans avoir lu.

On ne peut être d’accord sur tout avec tout le monde. La question est plutôt « aurais-je du l’écrire ou laisser passer? » Moi je l’ai écrit, et ça me vaut des insultes.

18)
François Cuneo
, le 25.09.2004 à 08:39
[modifier]

pilote.ka, je te rappelle juste le ton de ton intervention.

Si vraiment c’était la question existentielle qui te posait un problème, tu pouvais le dire, bien entendu, mais autrement.

De plus, le EDIT que tu ajoutes est assez irrévérencieux je trouve, et peut choquer dans un site comme celui-là.

Essaie de te mettre à notre place. Nous avons également une intelligence moyenne, et nous avons tous compris ce que tu voulais dire. Et quand tu dis un truc du genre « La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale » a un rédacteur qui a passé des heures à écrire un article, il ne faut pas s’étonner à recevoir quelques remarques sur ce site où cette façon de procéder est assez rare.

Bref, la citation de Caplan est humoristique, et ne s’adressait certainement pas à toi en tant que personne. Je peux imaginer que cette remarque s’adressait à la manière que tu as eu de dire les choses dans ce commentaire.

Et sur ce point bien précis, mais sur ce point précis seulement, je suis assez d’accord avec lui.

19)
dpesch
, le 25.09.2004 à 09:07
[modifier]

Il me semble que noé a mis le doigt sur une première chose importante et ladyalex sur une autre. Et elle se rejoignent : la vie peut avoir des tas de manières d’être et telles qu’on ne peut même pas les imaginer. Après, il faut différencier vie et intelligence (concept humain par excellence). Alors, est-il probable qu’il y ait une vie « intelligente » quelque part dans l’immensité qui nous entoure ? Ma réponse (je dis bien ma réponse) est oui ! L’humanité a-t-elle une chance d’entrer en contact avec cette vie ? Ma réponse est non à 99,999999999999 … % !
Il y a une chose qui me semble importante : si une mission quelconque, dans un avenir indéfini (mais sans doute lointain) apporte la preuve de l’existence de bactéries ou de virus sur l’une ou l’autre planète atteignable avec nos moyens actuels, qui prendra le risque de les ramener sur terre pour les analyser ? Car un virus se propage … Et qui peut évacuer l’hypothèse de virus « intelligent » ? Nos virus ont déjà une forme d’intelligence : ils s’adaptent très rapidement aux poisons que nous leur concoctons dans nos laboratoires !

Pour finir, il y a déjà tellement de choses sur orbite … et il y a tellement de cons … Il n’y aurait plus grand-monde sur terre et l’espace serait très encombré ! Chacun voit des cons partout, le problème c’est que ce ne sont pas les mêmes pour tout le monde !

Vive Zorglub !
Ou plutôt, eviv Bulgroz !

dpesch (avec la complicité non-autorisée de Franquin)

20)
Caplan
, le 25.09.2004 à 11:26
[modifier]

pilote.ka:

Je conçois tout à fait qu’un sujet comme celui-là puisse « gonfler » quelqu’un. Mais moi, ce qui me gonfle, c’est le ton dédaigneux que tu as utilisé pour commenter l’article de TTE!

Il a passé des heures à le rédiger. François a passé pas mal de temps à le configurer pour le mettre en ligne. Et toi, tu balaies tout ça d’un revers de main en disant que ça te « gonfle ».

Il faudra qu’on reparle une fois de l’attitude consumériste des gens, qui attendent surtout que les autres fournissent des informations et de la matière et qui traitent celles-ci par le dédain lorsque ça ne les intéresse pas.

Je n’ai pas écrit la petite réplique d’Audiard dite par Gabin parce que je trouvais que c’était beaucoup plus savoureux comme ça. Ça n’a rien à voir avec le courage.
Et en plus, comme ça parle d’orbite, j’ai pensé qu’on était tout à fait dans le sujet…

21)
pilote.ka
, le 25.09.2004 à 14:05
[modifier]

1) J’ai dit que ça me gonflait parce que c’est la vérité et j’explique.

2) j’ai dit que ce sont des questions que je me posais quand j’étais pubère: façon de dire que n’importe quel môme (dont je fus) se pose sérieusement cette question mais qu’adullte je ne me pose plus faute d’éléments pertinents.

3) Mon EDIT faisait une référnce à toute la documentation que TTE a utilisé mais qui ne faisait pas avancer d’un pouce le problème. C’est, comme on dit, une formule lapidaire. Il ne faut pas se focaliser sur le style mais bien sur le fond.

Là François où je ne suis pas d’accord c’est quand tu parles d’irréverence et du mépris du travail des autres.
Par exemple Lorie (chanteuse et danseuse) travaille aussi beaucoup et pourtant j’estime que je n’ai pas à faire preuve de « révérence » à son égard (ce n’est qu’un exemple il y en a d’autres). On ne peut pas respecter le travail des autres dans l’absolu comme si c’était un chaque fois un pas en avant de l’humanité. C’est une question de liberté individuelle et je n’ai pas besoin d’avoir recours à l’injure pour l’exprimer.

Je n’ai pas voulu blesser TTE que j’estime par ailleurs. Mon tord était peut-être de m’adresser à lui comme si c’était un copain de longue date (ce qui n’est pas le cas)

Caplan> »Il faudra qu’on reparle une fois de l’attitude consumériste des gens, qui attendent surtout que les autres fournissent des informations et de la matière et qui traitent celles-ci par le dédain lorsque ça ne les intéresse pas. »
Ça c’est fort, tellement fort que je n’ai rien compris. Comment veux-tu t’interesser et t’impliquer dans TOUTES les informations?

Conclusion: Bravo à tous ceux qui confirmé leurs injures. C’est très instructif quand au fait de pouvoir écrire sur Cuk que, à la base, un sujet ne représente aucun intérêt. Je remarque que je suis le seul à l’avoir écrit, mais je suis sûr que je ne suis pas le seul à l’avoir pensé.

22)
Emilou
, le 25.09.2004 à 15:41
[modifier]

L’incommensuable orgeuil de l’homme est d’oser imaginer qu’il soit le seul être intelligent de l’univers. Toute la question est de savoir sous quelle forme se présente l’autre, sa place dans l’univers : dans l’ infiniment grand ou l’infiniment petit ou les deux. L’existence ou la non existence de Dieu posent le même style de questions. Toute la littérature pseudo scientifique n’a fait que compliquer l’approche de cette question et surtout induire dans l’inconscient collectif des idées fausses bourrées d’anthropomorphismes (style petits hommes verts).

23)
ToTheEnd
, le 25.09.2004 à 16:51
[modifier]

Pour ceux que ça intéresse, je viens de voir par hasard que demain, le 26.9.2004 à 10h25, la TSR2 (chaîne TV Suisse) présente l’émission « Chasseurs de planètes ». Il y aura même Michel Mayor dedans…

pilote.ka: au début je pensais que tu plaisantais par ce que j’avais dit que les gens pouvaient se plaindre… Alors j’ai cru que tu prenais la balle au bon.

Maintenant que tu as un peu développé, je me demande pourquoi tu es intervenu. Je te demande simplement de relire mon introduction (généralement, elles ont le mérite de résumer l’objectif de mon humeur). J’en recopie une partie ci-après:

« …je ne vais pas argumenter ici sur le fait que la vie existe ailleurs ou non… » et « …L’objectif de l’humeur du jour, c’est d’apporter une vision générale sur la recherche passée, présente et future qui essaye de répondre à une question simple à priori: sommes-nous seuls dans l’univers? »

Je n’ai jamais dit que grâce à mon humeur, j’allais révolutionner notre compréhension de la « vie » ailleurs ou apporter des réponses inédites!

Est-ce que tous les tests (presque 300) et humeurs (plus de 1’000) réalisés sur Cuk apportaient une réponse pour tout le monde? Sûrement pas, mais heureusement, pas tout le monde l’a exprimé comme toi (enfin, y avait bien un momo qui se plaignait beaucoup, essaies-tu de supplanter la place laissez vacante?).

Enfin, pour répondre à ta conclusion, je pense que si personne d’autre ne c’est plaint, c’est parce que contrairement à toi, ils ont tous compris mon introduction…

Sur ce, j’ai des invités qui arrivent ce soir pour le week-end directement de Tours, faut que j’aille préparer à manger (les boissons sont déjà au frais;-))! Santé!

T

24)
iMat
, le 25.09.2004 à 17:49
[modifier]

pilote.ka > honnetement, je comprends pas que quand qqch ne t’interesse pas, tu t’obliges a lire quand meme, pour pouvoir poster un commentaire qui ne fait pas avancer les choses et qui detourne plutot le sujet (je sais je continue…)… Perso, kand un test ou une humeur m’interesse pas je la lis pas, et je laisse les commentaires libres pour des gens qui sont interesses… bon c’est mon etat d’esprit, je dis pas forcement que c’est le bon…

bon week-end TTE! ;-)

25)
Caplan
, le 25.09.2004 à 17:55
[modifier]

Conclusion: Bravo à tous ceux qui confirmé leurs injures.

Finalement, à la réflexion, j’y suis peut-être allé un peu fort… J’aurais mieux fait de mettre quelque chose de plus amusant… ;-)

26)
Noé Cuneo
, le 25.09.2004 à 19:41
[modifier]

n’importe quel môme (dont je fus) se pose sérieusement cette question mais qu’adullte je ne me pose plus faute d’éléments pertinents

Tu crois qu’avant que l’homme ne marche sur la lune, aucun gamin ne l’avait imaginé? Est-ce que ça a empêché de le faire?

Bien des gamins avaient pensé à pouvoir voler. Et pourtant, j’imagine que tu as déjà prix l’avion, même adulte…

Si on devait cesser la discussion chaque fois qu’un gamin est capable de penser à un problème, on n’avancerait pas…

a+
Noé Cuneo

27)
Emilou
, le 25.09.2004 à 20:03
[modifier]

L’obscurantisme religieux (toutes les religions mises dans le même sac) les interprétations de la bible ont fichu une sacrée pagaille sur toutes les questions essentielles que se posent les hommes, dont celle de cette humeur. Mon Dieu ce que nous avons été mal éduqués pas ces curallons qui maîtrisaient mal les philosophies qu’ils prétendaient nous inculquer ou qui estimaient que leur vérité n’était pas digne des enfants que nous étions.
C’est un acte de foi insensé que de ne pas croire à la présence dans notre univers d’autres êtres intelligents. Qu’ils ne s’intéressent pas à nous, est le signe suprême de leur brillant niveau intellectuel, franchement plus je regarde nos journaux télévisés ou écrits, plus je constate que la bêtise est notre dominante.

28)
Emilou
, le 25.09.2004 à 20:13
[modifier]

Je crois que pilote.k a dit ce qu’il avait à dire et en toute honnêteté il me semble. Qu’il ne soit pas de l’avis de la majorité est comme il le dit l’expression de sa liberté. Point final.

29)
François Cuneo
, le 25.09.2004 à 21:20
[modifier]

Conclusion: Bravo à tous ceux qui confirmé leurs injures. C’est très instructif quand au fait de pouvoir écrire sur Cuk que, à la base, un sujet ne représente aucun intérêt. Je remarque que je suis le seul à l’avoir écrit, mais je suis sûr que je ne suis pas le seul à l’avoir pensé.

Mais pilot.ka, je crois qu’on est d’accord que l’on a le droit de ne pas aimer un article et de le dire ici! Le problème, c’est comme tu l’as dit, et en particulier ton EDIT.

Toi qui a l’air bien chatouilleux et qui parle d’injures, relis tranquillement ce que tu as écrit dans ton commentaire, avec un peu de recul. Tu verras que cette remarque sur l’Encyclopaedia Universalis est blessante. Et si blesser n’était pas ton but, ce dont je suis persuadé en fait, alors avant d’écrire un commentaire, on réfléchit dix secondes sur la forme à lui donner.

Pour éviter ce genre d’incident.

Désolé Emile d’avoir dépassé ton point final!:-)

30)
Inconnu
, le 26.09.2004 à 10:08
[modifier]

-Quand on voit comment certains « terriens » qui sont aux commandes, ont détruit et continuent à détruire cette belle planète et ses habitants, j’imagine que d’autres « êtres » habitants d’autres mondes ( pas forcément faits de la même « matière » que nous), n’ont pas tellement envie, ni de se faire connaître, ni de voir débarquer quelques uns de ces êtres diaboliques que sont ces terriens qui pensent « diriger » le monde…
-Quand on repense au massacre des millions d’indiens d’Amérique du Nord « et » du Sud, sous couvert de religion, pour « apporter la bonne parole de Dieu », mais en fait dans le but premier de trouver de l’or, et idem pour les autres « colonisations » ( des Indes à la Thétchénie ( c’est plus l’or, mais le pétrole)), on se pose des questions…
-Quand on voit que le voyage du Pape à Lourdes a coûté plus de un million d’euros, ( l’église prêche la pauvreté!!) et que , en même temps, on a condamné deux hommes dans le Nord de la France pour avoir nourri et héberger d’autres hommes (immigrés clandestins, ou immigrés fuyant la dictature de leurs pays) , quelques temps, qui sinon seraient peut-être morts de faim…
-Quand on voit d’un côté les milliards dépensés pour la « conquête » ( le mot porte ici tout son sens) de l’espace, et de l’autre les millions de terriens qui meurent de faim chaque jour (exemple d’actualité: les inondations en Haiti sont dûes au déboisement intensif)…

On se demande si ces 400 ou 500 personnes qui « dirigent  » la planète, et en possèdent la moitié de la fortune, ne sont pas des envoyés extra-terrestres pour détruire ou coloniser « notre » planète Terre.
Et si ce sont des « Terriens », qu’est-ce qu’ils peuvent bien faire de tout cet argent?

En tous cas, merci et bravo à TTE, et bien sûr à Cuk.

31)
Emix
, le 26.09.2004 à 20:09
[modifier]

En ce dimanche soir, nous, suisses, sommes seuls …

Explications: on a refusé la naturalisation « faclitée » des étrangers !