Profitez des offres Memoirevive.ch!
Fallait pas!

Aaaah non!

Fallait pas cliquer sur Cuk.ch aujourd'hui!

Non mais qu'est-ce que vous croyez? Que nous fêtons notre Jeune Fédéral le jeudi rien que pour pouvoir l'appeler "Jeûne genevois" et ne pas faire comme tout le monde?

Pas du tout. Nous ne faisons pas bande à part, nous, et nous férions (ça se dit ça?) comme tout le monde un lundi, nous!

Alors voilà. Pas d'humeur sur Cuk.ch.

Rien.

Le néant...

Et ne me demandez pas si vous êtes basés à l'extérieur de la Suisse ce que signifie cette fête du Jeûne Fédéral. On me l'a déjà expliqué 10 fois et j'oublie toujours. En fait j'ai trouvé ça sur le net: "en 1832, la Diète fédérale proclame le troisième dimanche de septembre « jour d’action de grâces, de pénitence et de prière pour toute la Confédération helvétique », sur proposition d’Argovie." Je précise qu'Argovie est un canton suisse où l'on parle une langue assez étrange, que l'on appelle le suisse allemand.

Dites, pour en revenir à cette explication du Jeûne fédéral donnée au paragraphe précédent, il fut un temps où l'on avait un peu d'humanité. Là, je pense que vu l'époque et les mentalités qui courent, on va plutôt penser à le défériériser (pas sûr que ça se dise plus), ce lundi, et qu'on va ouvrir de plus en plus de magasins pour faire encore un peu plus de profits.

Bref, pour quelques années encore je l'espère, la tradition veut qu'on jeûne ce lundi, d'accord, mais on a le droit malgré tout de manger du gâteau aux pruneaux. Oui je sais, il y en a qui disent "tarte aux prunes", nous, c'est du gâteau aux pruneaux et puis c'est tout.

Alors comme notre prunier à Madame Cuk et à ma pomme a bien donné cette année, nous avons de quoi nous empiffrer toute la journée.

Parce que le gâteau aux pruneaux, c'est tellement bon!  Je le place au même niveau que le gâteau aux abricots ou à la rhubarbe. Et pis peut-être aux pommes. Pas vous?

Mais avant de les manger, il faut encore qu'on les prépare et qu'on les cuise. Raison pour laquelle il faut absolument que je vous abandonne, sinon Madame Cuk va encore dire que je suis toute la journée devant mon ordinateur, et que je la laisse tout faire.

Bonne journée donc à tous ceux qui ont congé... mais aussi aux autres!

39 commentaires
1)
Franck_Pastor
, le 20.09.2004 à 00:07
[modifier]

Y a pas à dire, on s’instruit sur Cuk.. Quand c’est pas sur les Macs, c’est sur la Suisse.

Moi je croyais, naïf, que c’était la Belgique le pays du surréalisme. Et ben non, je me trompais royalement, cette humeur qui ne veut pas dire son nom, et ce qu’elle contient, en apportent la preuve définitive !

:-)

@+

2)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 00:26
[modifier]

le point commun entre les Mac et la Suisse, c’est la part de marché. et puis le fait qu’ils ont des pratiques bizarres et qu’ils font jamais rien comme les autres (ils ont raison, qu’ils continuent encore longtemps).

C’est bon le gateau aux pruneaux. Une petite photo, François, pour nous faire saliver? :)

3)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 06:05
[modifier]

3e point commun: ils sont tous les 2 gentils-jolis, mais pas très évolutifs.

4)
Gilles Tschopp
, le 20.09.2004 à 08:29
[modifier]

ben moi je suis au boulot … *soupir*

le jeune fédéral n’est pas appliqué en Valais, malheureusement.

seuls les cantons protestants pratiquent ce Jeune fédéral.

5)
benoit
, le 20.09.2004 à 08:46
[modifier]

Est pour cela que l’on dit « se mettre à la diète » quand on se lance dans un régime ?

Benoit

7)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 09:25
[modifier]

Un peu d’humour, que diable: moi aussi je suis suisse! (J’ai jamais aimé, ça, la sonorité : « suis suisse », mais que dire ?) En l’occurrence, le gag portait sur LA Suisse, pays peu évolutif, pas sur LES Suisses. (Et puis on va enfin peut-être bientôt avoir l’assurance maternité…)

Bonne journée à tous.

8)
alec6
, le 20.09.2004 à 09:52
[modifier]

Allons, allons François !

Tarte aux prunes et gâteau aux pruneaux… c’est pas pareil !
Dans une tarte les fruits sont dessus, dans un gâteau les fruits sont dedans ! Bon alors ? Il se présente comment ce gâteau ? On veut des photos avec ton bel appareil sur fond de ta nouvelle cuisine ! et accessoirement la recette…

9)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 10:36
[modifier]

ben moi je suis au boulot … *soupir*

le jeune fédéral n’est pas appliqué en Valais, malheureusement.

seuls les cantons protestants pratiquent ce Jeune fédéral.

Ben voilà maintenant un valaisan qui se plaint de pas avoir de congé en ce beau jour de Jeûne… mais il oublie toutes les fêtes religieuses que nous autres vaudois n’avons pas… si on fait le décompte ça fait quoi? 1 pour nous et entout cas quoi 5 ou 6 au minimum pour vous… :P

12)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 11:07
[modifier]

C’est vrai, j’ai honte. Cunéo – Ivremort : 1 à 0.

A part ça, connaissais pas, cette histoire de tarte au pruneaux.

13)
Caplan
, le 20.09.2004 à 11:39
[modifier]

Note pour nos amis non suisses-romands:

1. Nous appelons « pruneaux » les prunes fraîches. Lorsque nous les séchons, nous les appelons « pruneaux secs ».

2. Nous appelons « gâteaux » ce que vous appelez « tartes » (avec les fruits posés sur la pâte)

Conclusion: pour le lundi du Jeûne, nous préparons des tartes aux prunes.

Et je peux vous dire que c’est ‘achement bon!

14)
Sparhawk
, le 20.09.2004 à 12:11
[modifier]

Heu, je suis pourtant Suisse de chez Suisse, mais je n’appelle pas pruneau les prunes fraîches. D’ailleurs le dictionnaire Larousse est d’accord avec moi. Ce que nous appelons pruneaux, les Français les appellent « quetsches ». Pour les autres prunes, c’est idem en Suisse et en France.

15)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 12:18
[modifier]

Francois, Caplan:
si vous appelez les prunes des pruneaux, vous les appelez comment les pruneaux pruneaux?

Je suis pas d’accord, la Suisse c’est évolutive. Ils peuvent adhérer à l’Union Européenne :)
On nous parle de la Turquie, alors pourquoi pas la Suisse? Géographiquement et culturellement, c’est à côté.

16)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 12:20
[modifier]

« Pour rétablir nos finances, il faut déclarer la guerre à la Suisse, puis la perde afin d’être envahis et de disposer enfin d’une monnaie forte. »
Coluche

17)
Inconnu
, le 20.09.2004 à 12:55
[modifier]

Adhérer à l’UE, c’est pas être « évolutif », c’est se connecter à un réseau. Et ça les Macs peuvent le faire, en effet.

Non, décidément, pas mal de points communs entre le Mac et la Suisse.

– esthétiques
– système fermé, peu évolutif
– grande stabilité
– chers
– un peu (beaucoup) en marge
– à la fois un peu méprisés, un peu jalousés et un peu admirés
– Cuk.ch

Je crois que la démonstration est faite: le Mac est un ordinateur suisse.

18)
alec6
, le 20.09.2004 à 13:49
[modifier]

D’accord ! les pruneaux sont dessus, c’est donc une tarte aux quetches, mais le plus grave n’est pas de s’appeler gâteau aux pruneaux, c’est que de ce côté là de la frontière on n’en mangera pas, dommage… si qqun connait l’adresse d’une patisserie suisse à Paris…

Alexis

19)
Hervé
, le 20.09.2004 à 14:04
[modifier]

Et nous, les Genevois, on a congé le … jeudi qui suit le 1er dimanche de septembre. Cela s’appelle le « Jeûne Genevois » et cela date de 1604 ou 5 (faudra que je vérifie). Cela varie dont entre le 4 et le 11 septembre.

Et on mange aussi le « gâteau aux pruneaux ».

Comme d’habitude, Genève est encore en avance sur le reste de la Suisse (pour le Jeûne et pour les pruneaux !)

20)
JCP
, le 20.09.2004 à 14:27
[modifier]

« Bref, pour quelques années encore je l’espère, la tradition veut qu’on jeûne ce lundi, d’accord, mais on a le droit malgré tout de manger du gâteau aux pruneaux. »

Et ben non : on jeûne le dimanche et le lundi, pour fêter ça (ou pour finir de purger le système), on mange du gâteau aux pruneaux.

Je pinaille?

21)
Mirou
, le 20.09.2004 à 15:26
[modifier]

Ces pauvres protestants qui ne peuvent rien manger….
A Fribourg (catho), on est en pleine période de Bénichon: c’est la fête de fin des récoltes. Le dimanche de Bénichon (date qui varie selon les districts, les villages ou les familles), et bien nous, on s’empiffre !!!! Au menu: cuchaule et moutarde de bénichon, soupe au chou, jambon à l’os, sauscisson, langue de boeuf, et patates, suivis du gigot d’agneau et sa purée de patates et poires à botzi, puis meringues à la crême double et biscuits !

C’est pas beau ça ?

mirou

22)
Caplan
, le 20.09.2004 à 16:45
[modifier]

Heu, je suis pourtant Suisse de chez Suisse, mais je n’appelle pas pruneau les prunes fraîches. D’ailleurs le dictionnaire Larousse est d’accord avec moi. Ce que nous appelons pruneaux, les Français les appellent « quetsches ». Pour les autres prunes, c’est idem en Suisse et en France.

Tu as 1000 fois raison. J’ai voulu utiliser le terme « prunes » pour simplifier les choses et je n’ai fait qu’ajouter un peu de confusion. J’aurais mieux fait d’utiliser le mot « quetsches » :-/

23)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 18:34
[modifier]

Pour mettre tous le monde d’accord…
Prune; pruneau, quetsch: même combat… botaniquement parlant car c’est le même genre: Prunus domestica L. (en latin dans le texte…)
En pratique nous autres les vaudois nous appellons « pruneau » ceux qui ont les fruits violets à maturité, les prunes ont quand à eux les fruits plus petits et jaunes à maturité.
Voilà, voilà, c’était la minute culturelle offerte par le « prof »

24)
Franck_Pastor
, le 20.09.2004 à 18:48
[modifier]

En pratique nous autres les vaudois nous appellons « pruneau » ceux qui ont les fruits violets à maturité, les prunes ont quand à eux les fruits plus petits et jaunes à maturité.
Voilà, voilà, c’était la minute culturelle offerte par le « prof »

En France, les petites prunes jaunes sont appelées « mirabelles ».

Miam, ça me fait saliver rien que d’y penser…

25)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 18:53
[modifier]

n France, les petites prunes jaunes sont appelées « mirabelles ».

Miam, ça me fait saliver rien que d’y penser…

Ok, j’ai omis ce détail :( , mais à ma décharge sachez qu’il existe 200 espèces de « prunes » et autres « pruneaux » ;). Les mirabelles chez nous sont les toutes petites « prunes » jaunes…
Revoilà…

26)
bansuri
, le 20.09.2004 à 19:06
[modifier]

Bonjour,
question « idiote » d’un Normand de Normandie :
Quand les pruneaux sont dessous, comment çà s’appelle ?
Un gateau aux prunebas ? (Je vous jure que je prends des cours).

Allez, les Suisses, on vous aime bien. Et j’espère que vous aimez bien les Normands ? ;-)

Bansuri

28)
bansuri
, le 20.09.2004 à 19:38
[modifier]

Leo_11,
Serait-ce que tu sais que les tartes tatin sont faîtes avec des pommes NORMANDES et pas des pruneaux SUISSES ? Si oui, c’est de l’humour. Sinon, tu auras appris quelque chose ce soir. Et tac !

Bansuri

29)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 19:44
[modifier]

Serait-ce que tu sais que les tartes tatin sont faîtes avec des pommes NORMANDES et pas des pruneaux SUISSES ? Si oui, c’est de l’humour. Sinon, tu auras appris quelque chose ce soir. Et tac !

Mais je sais que les « tatin’s » peuvent être faite avec n’importe quoi… pommes NORMANDES ou PAS, poires de n’importe où pruneaux (ou prunes de SUISSE ou peu importe)… le « tatin » définit l’ordre des éléments qui est inverssé par rapport à la « normalité » Et RE-TOC

30)
bansuri
, le 20.09.2004 à 19:49
[modifier]

Leo_11,
Qu’il est dur de devoir former les futurs cuisiniers ;-)
tu peux creuser la question de la tarte Tatin sur son site officiel :

http://www.tarte-tatin.com/page/recette.html

et pour t’éviter la fatigue de te promener sur le net, voici la recette « officielle » :
—–
Prendre un moule à bords assez hauts, genre « moule à manqué »
( 8 pers. 24 cm de diamètre)
Beurrer ce moule avec 150 g de bon beurre. Parsemer sur ce beurre 125 g de sucre semoule.
Eplucher 1 Kg, environ de pommes. Couper celles-ci en gros quartiers, et les déposer sur la partie bombée, côte à côte, et remplir les intervalles avec de grosses tranches. Pommes
—–

bon, la copie est pas terrible, mais il me semble que çà fait tout de même RE-TAC ! ;-)
Noter qu’ici il ne s’agit pas de pommes de terre !

Bansuri

31)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 19:56
[modifier]

bansuri

Ok je vois que tu es un connaisseur, mais je ne suis abolument pas un apprenti cuisinier, j’ai une douce moitié extrêment experte à ce sujet et je ne fais que de citer ses propres paroles et ses sources culinaires puisque qu’elle a des recettes de tatin’s avec tout plein de choses … et pis miam c’est ‘achement bon :)
Et RE-RE-TOC

32)
François Cuneo
, le 20.09.2004 à 20:52
[modifier]

Bon, les gars, demain, on change de centre d’intérêt: le Mac, c’est fini, on ne parle plus que de bouffe.
C’est vachement plus porteur niveau commentaires!

33)
Leo_11
, le 20.09.2004 à 20:58
[modifier]

Ben oui François (j’en suis un aussi… ;) ) lorsqu’il sagit de défendre notre patrimoine culturel (Lundi du Jeûne et tarte aux pruneaux…) et pis c’est tellement bon, mais maintenant il va faloir attendre une très longue année :'(

34)
Caplan
, le 20.09.2004 à 23:32
[modifier]

Bon, les gars, demain, on change de centre d’intérêt: le Mac, c’est fini, on ne parle plus que de bouffe.
C’est vachement plus porteur niveau commentaires!

Tu pourrais nous faire une humeur sur le Big Mac: ça ferait une belle polémique! ;-)

35)
Hervé
, le 20.09.2004 à 23:56
[modifier]

Un Big Mac, ça ne se mange pas … ça passe directement à la poubelle (à moins que ce soit un G5

36)
Franck_Pastor
, le 20.09.2004 à 23:59
[modifier]

« Hamburger = tranche de caoutchouc entre deux Spontex ». Roland Magdane.

37)
bansuri
, le 21.09.2004 à 07:37
[modifier]

Bon,
D’accord pour une rubrique culinaire.
Au fait, l’iMac G5 çà serait pas une tatin aux cristaux liquides ?
Et puisque Madame Leo_11, dans sa science culinaire, considère que tout ce qui est à l’envers, c’est TATIN, il est temps de parler d’autre choses, sinon on aura tellement faim que toutes les prunes de Maître CUK ne pourront pas satisfaire nos appétits. Je me sens déjà tout chaviré, presque tout à l’envers, quoi !

Bansuri

39)
bansuri
, le 21.09.2004 à 08:59
[modifier]

Cuk … HIC … je reviens de la rubr HIC cul HIC naire … et j’crois que j’ai trop dégusté. HIC.

Bansuri