Profitez des offres Memoirevive.ch!
J’aime l’Italie!

J'aime l'Italie!

Une fois n'est pas coutume, et pour faire un peu comme les autres, je vais vous parler de mes vacances... Comme je vous l'avais dit, j'ai une famille assez nombreuse et elle est répartie sur 3 continents. Chaque année, j'essaie dans la mesure du possible de visiter quelques tantes, oncles ou encore ma dernière grand-mère.

Il y a peu, je me suis rendu une semaine en Italie et j'aimerais brièvement vous faire partager ce petit voyage.

L'itinéraire

Ce n’est pas très compliqué, j'avais deux objectifs: passer 2 jours à Carpi (au-dessus de Modena) et 4 jours à Napoli (ok, Naples).

Je sais bien ce que certains vont me dire, avec des gens comme le Pape et Berlusconi, on pourrait croire que ce pays est infréquentable. Et pourtant, comme aux Etats-Unis ou ailleurs, il y a des millions de personnes qui sont contre ces bonhommes ou qui ne partagent tout simplement pas leurs idées.

Pour ceux qui se demandent où se trouve l'Italie (ben quoi, y a peut-être des Ricains dans l'assistance) et les villes dont je parle, vous trouverez ci-dessous une petite carte:

Depuis mon plus jeune âge, j'ai souvent passé des vacances en Italie au sein de ma famille avec ou sans mes parents. J'ai bien évidemment fait une foule de visites mais aujourd'hui, c'est avant tout pour le plaisir familial et culinaire que je me rends dans ce beau pays. Les expositions ou musées m'intéressent toujours, mais quand j'étais jeune, on m'a un peu trop forcé à me balader dans des salles qui pour moi ne m'inspiraient pas grand-chose de plus que l'ennui.

Enfin, avant d'aborder la partie purement ludique, je vais quand même parler de l'Italie d'une manière générale pour ceux qui ne la connaissent pas du tout.

Du nord au sud, l'Italie est très différente et pas seulement d'un point de vue géographique. Il existe une grande disparité entre les 58 millions d'habitants répartis sur 301'000 kilomètres carrés (comme partout vous me direz). Mais là c'est un peu différent puisque ce n'est pas juste un quartier ou une ville qui a des difficultés, mais tout le sud d'un pays.

Au cours de ces dernières décennies, le nord a énormément développé ses différents secteurs économiques: textile, automobile, agriculture, etc. Du coup, le déséquilibre social et économique est toujours plus important avec le sud. Deux chiffres sont assez parlants: le chômage dans le nord est inférieur à 6% en moyenne (moins de 4% pour Carpi) et généralement, bien supérieur à 15% dans le sud (dans les 25% juste pour la ville de Naples).

Ceci dit, laissez-moi vous guider!

Carpi

Située dans le nord de l'Italie en pleine Emilie-Romagne, la petite ville de Carpi compte environ 61'000 habitants. Comme beaucoup de villes en Italie, Carpi offre à ses visiteurs et habitants une architecture qui a traversé plus 1500 ans d'histoire. Ci-dessous, une vue qui situe un peu mieux la ville:

Le premier truc qu'on remarque dans cette ville, c'est le nombre de vélos! C'est dingue, ici les gens ont plus de vélos par habitant que les Ricains ont de voitures (vaut mieux vous me direz vu le prix de l'essence en Italie). Il faut dire que la ville est plate... super plate... Le point le plus bas est à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer alors que le point le plus haut à l'autre bout de la ville est à 41 mètres...

Ce qui est génial avec ça, c'est que tout le monde est à vélo; de 7 à 77 ans comme dirait la pub. Le seul truc un peu ennuyeux, c'est que Carpi est un peu dans une grande cuvette et que par conséquent, lorsqu'il n'y a pas de vent, l'humidité à tendance à s'amonceler sur toute la région. Assez lourd quand on n’est pas habitué mais heureusement, il y a une "gelateria" tous les 100 mètres!

Comme je le disais, la ville ressemble à beaucoup d'autres anciennes villes d'Europe. Tout a poussé autour de la grande place (Piazza Centale). Dans une ville qui a encore une échelle humaine, c'est-à-dire qu'on peut traverser à vélo en 15 minutes, c'est là que tout se passe. Tout le monde s'y ballade pour des raisons diverses: après le travail pour rejoindre les copains, manger une glace avec sa copine, apprécier la douceur du soir et draguer le dimanche...

Mais plus que des mots, les images sont toujours un peu plus parlantes! Ci-dessous, quelques photos qui montrent comment la vie s'articule autour de la place:

Une des façades principales qui abrite des commerces, cafés, kiosques et "gelateria" de la place (La Piazza)

Son imposante basilique (La Basilica Cattedrale dell'Assunta)

Le théâtre municipal (Teatro Comunale)

Et sa plus longue galerie marchande avec plus de 52 arcades!

Ça, c'est pour la partie la plus "récente", mais comme les premiers vestiges de Carpi datent de 183 avant JC, il y a un tas d'autres choses à voir qui sont un peu plus intéressantes. La place a également son ancien palais (Palazzo dei Pio) qui a été érigé entre le X et XI siècle:

Le palais est en pleine rénovation (Palazzo dei Pio)

Une photo un peu plus ancienne

La ville a réalisé quelque chose d'intéressant avec ce palais via quatre petits musées qui sont dédiés à l'archéologie, la xylographie, au civisme et aux déportés (dont une salle impressionnante avec 14'314 noms de déportés italiens pris au hasard sur 60'000). Enfin, plus récemment, une œuvre moderne a été dressée au milieu d'une des cours du palais à la mémoire de prisonniers morts au camp de Fossoli:

Bien sûr, il y a encore plein de choses à voir à Carpi ou dans ses alentours mais je finirai juste avec une œuvre importante et ancienne: Santa Maria in Castello (La Sogra):

A gauche un lampadaire horrible, à droite, l'église avec sa tour de 53 mètres!

Selon la légende, c'est le roi Astolfo qui au VIII construisit la première église sur des ruines romaines qui sont encore partiellement visibles dans la crypte. Peu avant le XI ou XII, il y eut un incendie et l'église fut totalement reconstruite dans le plus pur style architectural Roman grâce à Matilde di Canossa. Jusqu'au XV siècle, ça a été la plus grande église de Carpi... mais la mégalomanie n'ayant aucune limite, Alberto III Pio fit construire la basilique dell'Assunta (tout en détruisant une partie de la Santa Maria histoire qu'il n'y ait aucun doute):

Il aura fallu presque 300 ans pour terminer la basilique...

Comme la période de construction a été très longue (de 1515 à 1893 pour les décorations intérieures), tous les styles architecturaux sont représentés: du roman au baroque en passant par le gothique. Ça rappelle beaucoup les cathédrales construites au Mexique ou au Guatemala avec l'arrivée des conquistadors qui ont parfois mis du temps pour finir complètement leurs œuvres.

Enfin, mon "pèlerinage" ne serait pas complet si je ne parlais pas des nuits de Carpi... Seulement voilà, aussi loin que je me souvienne, il n'y a rien à faire à Carpi le soir sauf l'été... Cette année, j'ai suivi mon cousin et ses amis à la fête de bière de Carpi! Ma visite en Italie n'était bien évidemment pas prévue en fonction de cet évènement, je tenais à le préciser! En plus, j'ai même eu droit à un concert, enfin, un "tribute" comme ils disent. En gros, c'est tout simplement un artiste italien qui chante seul ou avec son groupe les chansons d'un groupe connu... et ce soir-là, c'était William e i suoi ragazzi (William et ses gars) qui a plus ou moins repris tous les morceaux de Robbie Williams avec, honnêtement, plus ou moins de talent (faut dire que je m'attendais au pire quand j'ai vu débarquer le gars).

Que tous nos amis belges, allemands ou français se rassurent, il y avait en tout et pour tout 4 bières! Juste à pleurer... Après quelques verres, j'ai quand même fait remarquer à l'assistance que ça serait bien qu'ils viennent faire un tour à notre fête de la bière à Ouchy, c'est qu'avec 212 bières, on s'ennuie moins et on peut marcher pas mal (enfin, dès minuit, on peut ramper aussi)!

Napoli

Alors là, on rentre dans une autre catégorie. Napoli (y a du Français dans ce lien) est une ville qui a quelque chose d'extraordinaire et y passer quelques jours, c'est tout simplement un dépaysement sans aucune comparaison possible.

Tout d'abord, vous êtes dans le sud et ça se voit. Les rues sont moins propres, il y a plus de sans-abri, la misère pointe son nez sur les pas-de-porte, les vendeurs à la sauvette sont partout, les "raquetteurs" de parking sont omniprésents, il n'y a aucun code de la route et certains bâtiments ne tiendront jamais le coup à la prochaine secousse sismique (en plus d'un volcan qui devrait exploser selon les spécialistes dans les 100 prochaines années, la ville est aussi située sur une importante faille sismique).

Mais bon, en aucun cas ces quelques mots ne sauraient minimiser le charme de cette ville, c'est un envoûtement. Napoli ne se visite pas, on s'y perd et on y retrouve toujours son chemin. Chaque rue est unique et pourtant, on peut facilement les confondre avec d'autres tellement elles se ressemblent avec des balcons qui sont à 1 mètre les uns des autres.

Avec un peu plus de 3 millions d'habitants, Napoli est une ville qui offre énormément d'activités. Mais c'est sans contexte dans les quartiers historiques et en se baladant, tout simplement, qu'on peut le mieux ressentir les vibrations de cette ville et entendre le Napolitain, le dialecte local (assez éloigné de l'Italien si jamais).

En plus, pour ce qui est des vues "touristiques", Napoli n'est pas en reste. Ci-dessous, une petite vue en soirée avec une partie du golfe de Napoli:

Petite vue au soir sur le golfe de Napoli avec le Vesuvio au fond

Je ne veux pas faire le tri dans mes 500 photos de cette ville que j'ai réalisées au fil du temps et en présenter ici qu'une dizaine. Le choix serait certainement trop cartésien. Mais on ne peut pas visiter cette ville et rester de marbre, même si vous préférez le style contemporain.

Quand je parle de petites rues qui vous mènent dans le cœur de Napoli, je parle de rues comme celle-ci:

Rue typique du centre de Napoli perpendiculaire à la via Toledo

Et puis il y a quelque chose qu'on ne peut pas rater non plus à Napoli, c'est les pizzas! Mais attention, si vous n'avez jamais mangé de pizza à Napoli, vous n'avez jamais mangé de pizza! J'exagère? Pas du tout. Il faut savoir que bien qu'une certaine forme de pizza ait existé dans l'antiquité babylonienne ou égyptienne, c'est vers la fin du 19ème siècle que la pizza contemporaine est sortie des premiers fourneaux de cette ville. Alors vous pensez bien, après plus de 150 ans d'évolution, c'est ici qu'elle est la meilleure au monde! Perso, j'en ai mangé au moins une tous les jours et j'ai des preuves:

Ici, une des plus anciennes (1932) et connues pizzerias de Napoli: Trianon

Quand mon iPod a faim, il faut aussi le nourrir (pizzeria JF)!

Cette petite visite de Napoli ne serait pas complète si je ne parlais pas de ses gens. Au centre, à la rue Toledo, tout le monde est généralement tiré à quatre épingles. Le plus impressionnant, c'est qu'il faisait en moyenne 35 degrés avec une humidité de 80%. Mais ça n'empêche pas certains de se balader comme si de rien était:

"Enzo, elle est bien ma cravate là?", "Ma si Pietro, et la mienne, ça va?"

Pas de panique Luigi, ta femme est sous la douche, c'est pour ça qu'elle ne répond pas!

C'est vrai, j'exagère un peu. Les hommes ne se promènent pas tous en cravate... Mais d'une manière générale, tout le monde est très soigné, on est en Italie et le budget "fringues" est conséquent, même si les revenus ne sont pas toujours à la hauteur des prétentions.

"Et les femmes alors?" C'est un grand sujet... et il faut dire que ça me touche particulièrement puisque je suis définitivement un amateur d'Italiennes... Alors je ne vais pas faire le graveleux et poster une série de photos sur des femmes. Tout ce que je dirai, c'est que souvent je les trouve belles, féminines et souvent très bien habillées. Toutefois, vous êtes dans le sud et faire la connaissance de ces charmantes jeunes femmes peu s'avérer une opération difficile pour ne pas dire dangereuse... sauf dans certaines discothèques "branchées".

Le superficiel étant passé, la vie est dure à Napoli. Avec un taux de chômage dépassant les 25%, les gens essaient de s'en sortir tant bien que mal. Beaucoup aimeraient tenter leur chance dans le nord, mais ce n'est pas toujours facile car dans le nord, il existe une certaine appréhension vis-à-vis des sudistes. Même pour ceux qui ont fait des études c'est dur car les papiers obtenus dans le sud ne sont, généralement, pas reconnus à leur juste valeur dans le nord.

Mais depuis plus de 30 ans que je visite cette ville, j'ai l'impression que les choses s'améliorent lentement, y compris sur le plan de la criminalité. Pour autant que cette statistique puisse refléter quelque chose, ma famille de Napoli a eu 9 véhicules dérobés en 20 ans, mais rien depuis 4 ans (non, non, il n'achète pas des voitures qui se volent moins facilement). Il est a noté que la police est également beaucoup plus présente, surtout sur les lieus touristiques.

Enfin, il y a un dernier sujet qui doit être abordé sur la ville et ses coutumes: la circulation. J'ai pas mal voyagé et j'ai vécu dans quelques endroits divers à travers le monde et bien jamais, je me répète, jamais j'ai vu un bordel équivalent ailleurs! Ici les règles de la circulation tiennent dans une phrase très simple: je te vois, tu me vois, on y va. Les feux, règles de priorité, dépassements, vitesses, codes de la route, rien n'est respecté. Évidemment, une des premières conséquences de ce type de vie c'est que les voitures et motos ont souvent une touche "personnalisée"... Avec 20% des conducteurs qui n'ont pas de permis et 30% qui n'ont pas d'assurances, les voitures sont rarement réparées...

Pour un petit mieux refléter ce sentiment, je suis resté 5 minutes à un carrefour et j'ai fait quelques photos... Gardez à l'esprit que ce n'est que la pointe de l'iceberg et que si j'avais eu une caméra, il y aurait des choses bien plus drôles à montrer:

Ici c'est presque un sans-faute... 3 casqués sur 3... sauf que normalement, c'est un scooter 2 places!

Misà part que la conductrice n'a pas l'air d'avoir l'âge légal pour conduire, c'est 1 casque pour 2.

Enfin, 1 casque pour 3... avec le fils, père et grand-père!

Pour ceux qui se demandent ce que fait la police, elle fait la même chose... Par conséquent, même si toutes ces infractions sont commises sous les yeux de la police, elle ne fait tout simplement rien! Pour preuve, pendant que je faisais ces photos à ce carrefour, des policiers observaient le trafic depuis leur voiture. Quand j'ai fini et que j'allais poursuivre ma route, ils m'ont demandé de venir vers eux et m'ont demandé ce que je faisais... Je leur ai dit: "Des photos, tout simplement." Mais ils trouvaient ça bizarre... Pourquoi est-ce qu'un gars fait des photos d'un carrefour pendant 5 minutes... c'est suspect. Ils m'ont demandé mes papiers que bien évidemment je n'avais pas sur moi. Le policier m'a longuement regardé et m'a dit: "Savez-vous que la loi en Italie nous permet de vous arrêter pour 24 heures afin de d'établir et vérifier votre identité?"

J'ai tout simplement répondu que s'il pensait que c'était nécessaire, moi ça ne me dérangeait pas... Il m'a dit de circuler. J'ai circulé.

Autour de Napoli

Pour ceux qui ont la phobie des villes et de son trafic, il y a de quoi s'aérer l'esprit et je vais brièvement vous parler de deux sites en particulier.

Un de mes sites préférés autour de Napoli, c'est Pompéi. Je pense que tout le monde connaît ou a déjà entendu parler de cette ville ensevelie il y a, pratiquement jour pour jour, 1925 ans (le 24 et 25 août 79 après JC). L'éruption dite "nuée ardente" a notamment permis de conserver la ville et, parfois, des corps comme dans un cocon. Ce n'est qu'en 1590 que par accident, on découvrit quelques vestiges en creusant un canal... Personne ne prêta attention jusqu'à ce qu'en 1711, d'autres travaux mettent à jour d'autres vestiges. Ce n'est qu'en 1748 que l'on comprit ce qu'on avait découvert, Pompéi, la ville ensevelie.

Depuis, on a jamais arrêté de creuser et de restaurer et ce n'est pas fini. Cette restauration méticuleuse et soignée permet aux visiteurs de contempler toutes les splendeurs de cette ville d'un autre temps. On est comme parachuté dans le temps. Les fresques, dessins, peintures, sculptures dans les différentes villas ou édifices sont là pour nous faire revivre dans le passé. Quand on se promène dans cette ville (comptez 3 jours si vous voulez faire la visite complète), on s'attend à tout moment à tomber sur un habitant simplement vêtu d'une toge. Tout simplement magnifique et unique.

Je n'ai malheureusement pas le temps de scanner les photos que j'ai faites il y a quelques années, mais pour vous donner une idée, je vous recommande fortement la visite de ce site ou encore celui-ci!

Enfin, pour ceux qui n'ont pas peur du bateau, il y a des navettes qui relient Napoli avec Capri. Comptez moins d'une heure pour effectuer les 35 kilomètres qui la sépare de la ville et son brouhaha pour vous retrouver sur une petite "oasis". L'île n'est pas très grande (10 km2), mais elle enchanterait n'importe qui. Les ballades à pied, en bateau ou en plongée vous permettront de vous évader et de tout oublier.

Voilà, je ne sais pas si vous avez un jour hésité à prendre une de ces destinations, mais j'espère qu'avec ces quelques mots et photos, je vous aurai donné envie de franchir le pas.

32 commentaires
1)
Inconnu
, le 27.08.2004 à 00:36
[modifier]

Trés sympa, ca donne envie d’y aller. Je suis allé à Milan le mois dernier pour le boulot, j’ai à peine eu le temps d’aller faire un tour en ville le soir aprés les réunions. Mais c’est Florence ou j’ai envie d’aller. Et puis de retourner à Maranello, lieu saint de la Scuderia :))

2)
Hervé
, le 27.08.2004 à 00:40
[modifier]

Magnifique cri du coeur, TTE !

Je passe en Italie plusieurs fois par année (surtout au nord, jusqu’à Ancône pour prendre le ferry pour la Grèce) et c’est chaque fois un plaisir. Nous prenons souvent deux ou trois jours pour faire ces 800 km, ce qui nous permet de nous arrêter deci delà à chaque fois. Et nous ne sommes jamais déçus. Je ne connaissais pas Carpi, mais je sens que je vais y aller lors du prochain voyage (dans une semaine !)

Bien sûr, on a aussi visité Florence, Rome, la Sicile et Naples à qui on a consacré toute une semaine. Et pour rester dans la note, c’est la seule fois de ma vie où je me suis fait furieusement klaxonner parce que …. je m’étais arrêté au feu rouge ! Impardonnable, d’autant que je conduisais une voiture de location immatriculée à Naples !

3)
Tibam
, le 27.08.2004 à 01:05
[modifier]

Beuh, même pas une toute petite photo d’italienne?

Y a un rouleau à tarte pas loin ou quoi? :-P

Merci de cet article qui invite au voyage!

Je ne mettrais pas Berlusconi et le Pape dans le même sac toute fois :-/

Y en a un des deux qui dirige un pays, et l’autre qu’on aimerait bien voir partir… choisissez :-P

Tibam

4)
drazam
, le 27.08.2004 à 01:42
[modifier]

Grazie mille TTE !!! Et puis c’est raconté avec le coeur, comment résister ? N’hésite pas à compléter surtout.
J’enrage à cause de toi : des origines italiennes et siciliennes, mais jamais mis les pieds en italie, jamais parlé rital’, jamais fait des recherches généalogiques… pathétique. Un rêve ? Une virée du nord au sud en nuova cinquecento (le pot de yaourt).
Chuis d’accord avec toi : la bella ragazza brune au regard de braise, ça fait dévisser la tête à n’importe quel homme. Comme Tibam : même pô une chtite photo ?
(t’es timide, t’as encore la marque de la giffle, tu es sous la menace d’un rouleau au pâpâte, tu n’as que des photos de Nicole l’anglaise ?) J’attend à présent les commentaires de ‘dame Cuk et François ;o)

5)
Sébastien Pennec
, le 27.08.2004 à 07:38
[modifier]

Super article, merci beaucoup!

J’adore aussi l’Italie (pays d’origine d’une bonne partie de ma famille). J’y vais au moins une fois par année, souvent au nord puisque c’est là que sont mes cousins et autres membres de ma famille plus ou moins éloignés.

Pour le code de la route, c’est vrai que l’Italie c’est spécial. Et pas besoin d’aller tout au sud pour changer de mode de conduite.. Ma copine appelle ça la conduite « do it yourself »… Tu te débrouillles avec ton environnement… quand y’a personne, tu passes, un point c’est tout!

Renaud,
Florence est une ville magnifique, je te conseille fortement d’y aller! L’ambiance est super, l’architecture est magnifique (plus en finesse que dans d’autres villes comme Rome, où c’est beau mais « mastoc »).

Si tu te débrouilles bien, tu pourras trouver des hotels avec des terrasses sur le toit, qui donnent une vue imprenable sur la ville et certains de ses monuments. (et si tu n’en trouve pas, mail moi… :-)

7)
Caplan
, le 27.08.2004 à 08:13
[modifier]

Magnifique! Il est 8 heures et quart du matin et j’ai une de ces envies de pizza!

Mais tu aurais quand même pu faire un gros plan de ton yacht dans la baie de Naples. On se demande pourquoi tu achètes des trucs pareils si c’est pour les cacher…

8)
Roger Baudet
, le 27.08.2004 à 08:47
[modifier]

Ouaaaah, Napoli, j’adore !

Pas de photo de ragazza ? normal, tu es qulqu’un de prudent et
tu voulais t’éviter le couteau du copain jaloux.

J’ai personnellement très peu sorti mon appareil à Naples (j’y suis allé trois fois et compte y retourner). Comme tu le signales, la population est très pauvre et les touristes assez peu nombreux.
Sortir son appareil dans certains quartiers « chauds » est plutôt mal vu (sauf pour le voleur qui se fera un plaisir de te le revendre du côté de la gare !)

Concernant la circulation automobile et contrairement à Rome par exemple, les napolitains regardent où ils vont et on peu facilement traverser une rue sans se faire écraser.

Un détail qui a son importance : Napoli a un taux de suicides proche de zéro. Il y a une réelle chaleur humaine dans cette ville
et si on n’est pas provoquant (éviter la Rolex au poignet), on circule partout en toute sécurité et les gens sont hyper chaleureux et serviables.

9)
Franck_Pastor
, le 27.08.2004 à 08:57
[modifier]

Le pape n’est pas un « produit du terroir » italien, il nous vient de Pologne… et je le préfère de TRES loin à Berlusconi ! J’ai rarement vu quelqu’un d’aussi courageux et digne d’estime, même si je pourrais discuter avec lui « ad infinitum » sur ses points de doctrine… C’est d’ailleurs le principal reproche que je lui fais, ainsi qu’aux autres grosses huiles de l’église catholique : elles sont inaccessibles au dialogue. Sans parler de leur decorum que je trouve parfaitement déplacé. Mais je m’égare…

Une autre raison de me faire huer ici (sorry TTE) : je n’apprécie pas tellement l’Italie. En dehors d’un petit coin des Pouilles, près de Bari, qui s’appelle Corato, où se trouve le filleul de mon père. Là je m’y sens bien quand j’y vais (rarement hélas), peut-être parce que c’est un peu la famille ? Mais ailleurs je me sens mal à l’aise : d’abord parce que je n’ai pas appris l’italien :-( , aussi parce que je ne suis pas du tout démonstratif, que les gens qui le sont me mettent mal à l’aise, la circulation italienne est un cauchemar comme c’est bien rappelé ici, le touriste est souvent considéré ouvertement comme une vache à lait… Ce n’est pas ma destination de vacances préférée, quoi…

@+

10)
Blues
, le 27.08.2004 à 09:39
[modifier]

Merci TTE de nous faire partager un moment de « ton » Italie !

J’aime aussi ce pays et son peuple ! Excellent le suivi des images « aux casques » …
Comme l’a dit Roger « Pas de photo de ragazza ? », tu décois, là TTE !!!

11)
frantzmuller
, le 27.08.2004 à 09:51
[modifier]

Quel magnifique voyage ! De mon côté, je viens aussi de passer quelques jours en Italie. Si les lecteurs veulent des photos d’autres destinations :
C’est ici

12)
ToTheEnd
, le 27.08.2004 à 10:22
[modifier]

Merci les gars! Pour les filles, y aura peut être quelque chose plus tard… mais on va attendre de voir ce que disent les filles…

franck: tu as l’air sympa et drôle comme gars… Admirer un type qui s’accroche à sa chaise comme ça, ne pas apprécier un pays parce qu’ils sont démonstratifs et parce que tu ne parles pas la langue… Heureusement que le monde n’est pas comme ça, c’est moi qui y serait mal à l’aise.

T

13)
Franck_Pastor
, le 27.08.2004 à 10:49
[modifier]

ToTheEnd : petit malentendu, ce n’est pas parce que je ne parle pas l’italien que je n’apprécie pas l’Italie. Ça ne m’a pas empêché d’y aller, d’ailleurs ! Simplement, ne pas pouvoir communiquer avec les gens dans leur langue, dans quelque pays que ce soit, me rend mal à l’aise (ce qui me motive pour en apprendre les langues, j’en ai 4 et à terme 6 peut-être au compteur). Mais, oui, y a des gens comme ça que les grandes manifestations démonstratives mettent un peu mal à l’aise. Même pour moi, fils de pied-noir ultra-démonstratif ! Mais on s’arrange.

Pour le côté sympa et drôle, rendez-vous peut-être à la prochaine cukday pour te faire une vraie idée ? :-))

Pour le Pape, je prévois une discussion sans fin sur la possibilité pour un Pape de démissionner, d’être révoqué, de l’image que cela donne (ah ces fameuses questions d’image à donner dans les médias…), je préfère en rester là. C’est le genre de discussion où chacun bloque sur son point de vue, ça dégénère, je n’aime pas trop.

14)
Le Corbeau
, le 27.08.2004 à 11:03
[modifier]

Bon,
Juste une question d’organisation :
pourquoi pas une section « reportages » ou « voyages » comme la section tests?
Je trouve que ce thème commence à prendre de l’importance dans le site et, à mon humble avis, cela mériterait une vraie place au soleil !
(au fait, il n’y a pas beaucoup de voyages dans le grand nord :-)
A+

15)
drazam
, le 27.08.2004 à 11:09
[modifier]

Point Godwin Franck ? ;o)

Tu es parti en Ritalie avec ta Ducat’ survivante TTE ?
Tu as commandé sur place le nouveau modèle, ou une bimota, ou une ferrari ?

Pourquoi pas une section… TTE ?

____________________
drazam strikes again

16)
Franck_Pastor
, le 27.08.2004 à 11:37
[modifier]

Le Corbeau : le cercle polaire, en Norvège, fait quand même pas mal recette auprès des touristes !

Pis, c’est bien plus bas quand même, mais c’est fou le nombre de gens de mon entourage qui partent en Irlande…

17)
Le Corbeau
, le 27.08.2004 à 11:52
[modifier]

Franck,
En ce qui me concerne, avec une famille originaire d’italie et expatriée à Marseille, il faut déjà beaucoup d’arguments pour que j’aille au delà de Valence.
Il faudra donc pas compter sur moi pour faire des photos du cercle polaire : faut pas confondre corbeau et pinguin :-))

18)
Inconnu
, le 27.08.2004 à 12:18
[modifier]

TTE, déjà que mon fiston me bassinait depuis six mois pour aller en Toscane mais là, c’est le coup de grâce !!!
Du coup, oui, on va essayer de retourner à Sienne l’an prochain… Tssss !

19)
Franck_Pastor
, le 27.08.2004 à 12:22
[modifier]

Dis, Drazam, je suis peut-être largué mais qu’est-ce t’entends par Point Godwin ? (God win ?)

20)
drazam
, le 27.08.2004 à 12:59
[modifier]

Réponse ici Franck.

Ah, ces marseillais, arrêtez de croasser… ;o)

____________________
drazam strikes again

21)
Iris
, le 27.08.2004 à 14:19
[modifier]

Magnifique article TTE, et qui rappelle plein de bons souvenirs… Bravo et merci.

L’Italie du Sud, c’est la vraie, celle des gens, accueillants, chaleureux, gais, familiers, bruyants…

Pour ceux que ça intéresse, un peu au sud-ouest de Naples, il y a l’archipel volcanique des Iles Lipari. Pas mal non plus! J’ai trouvé un panorama 360° dans le post de RackSama:
Ici
Notre fille y part dans une semaine avec sa classe. Y en a qui ont du bol!

22)
Franck_Pastor
, le 27.08.2004 à 18:48
[modifier]

« Réponse ici Franck. »

Merci Drazam, je suis moins bête maintenant ! Effectivement, c’est bien ça !

23)
ToTheEnd
, le 28.08.2004 à 04:44
[modifier]

Oui, oui franck, vivement la prochaine « cuk day »… Ca sera agréable de parler d’un pauvre type, des 6 langues sur 12’530 que tu maitrises et tout le reste… me réjouis, vraiment… un gars aussi « fils de pied-noir ultra-démonstratif »… mais relax, il y a de la place pour tout le monde sur cette planète, même ici.

Le Corbeau: je ne sais pas si une section dédiée aux vacances/voyages serait judicieuce… peut être y aurait-il matière à parler en juillet-août, période à laquelle nous faisons tous des « voyages », mais le reste de l’année, je suis pas certain…

Bonne et merci!

T

24)
Franck_Pastor
, le 28.08.2004 à 10:54
[modifier]

Oui, oui franck, vivement la prochaine « cuk day »… Ca sera agréable de parler d’un pauvre type, des 6 langues sur 12’530 que tu maitrises et tout le reste… me réjouis, vraiment… un gars aussi « fils de pied-noir ultra-démonstratif »… mais relax, il y a de la place pour tout le monde sur cette planète, même ici.

Pfiouuu… D’après le ton, je me suis fait joliment cataloguer, et vite fait. Pas la peine de se défendre, le jugement a été prononcé et sans appel. Ainsi soit-il :-)

25)
Emilou
, le 28.08.2004 à 11:01
[modifier]

Ces italiens n’ont jamais vraiment l’air de se prendre au sérieux même s’ils affichent parfois un air de matamore. Il y a chez eux une pratique constante du second degré qui rappelle l’époque néo réaliste du cinéma italien. Et puis ce côté cool, moi ils me font rire à mourir sans moquerie de ma part aucune.
L’Italie du nord est extraordinaire. Ton voyage m’a rappelé un tas de bons souvenirs.

26)
ToTheEnd
, le 28.08.2004 à 13:40
[modifier]

Ah la la… franck… j’ai dit relax.

Je trouve juste dommage de ne pas apprécier un pays pour les raisons que tu cites parce que dans le fond, j’ai l’impression que tu n’apprécies pas la moitié de la planète… Mais c’est une question de caractère j’imagine.

C’est un peu comme si on devait manger ensemble et que tu n’apprécies pas les plats relevés… moi je ne conçois pas de manger quelque chose qui n’est pas épicé alors que toi, peut être, tu n’aimes pas quand c’est avec du « goût » (selon mon critère).

Alors voilà, si d’aventure tu viens à la prochaine « cuk day », on mangera sans parler italien, sans s’embrasser et chacun amènera sa grillade… ok? et on passera une excellente après-midi, soirée et nuit.

A la prochaine.

T

27)
Iris
, le 28.08.2004 à 14:48
[modifier]

Pfiouuu… D’après le ton, je me suis fait joliment cataloguer, et vite fait. Pas la peine de se défendre, le jugement a été prononcé et sans appel.

Meunon, Franck, t’es pas catalogué! On est pas tous faits dans le même moule c’est tout. C’est seulement ton côté « Vercors » qui a pris le dessus…

Quand j’étais plus jeune, je n’aimais pas non plus ce côté démonstratif. Pourtant ma famille maternelle vient aussi d’Italie. Et puis, ça s’est arrangé avec l’âge et maintenant ça me fait rire.

Donc, viens sans crainte à la prochaine Cukday…

28)
drazam
, le 28.08.2004 à 15:12
[modifier]

Trop fort Cuk, une communauté de francophones aux origines ritales !!!
Voilà Franck, tu viens de te faire baptiser et introniser par TTE… pas trop douloureux ? image
tu critiques de nouveau la Ritalie, t’as plus de dents, capito ? (musique de fond du Parrain)

29)
Franck_Pastor
, le 28.08.2004 à 15:22
[modifier]

Ne vous inquiétez pas, je suis détendu, relax, tout va bien, et je compte bien y aller à cette fameuse CukDay ! Tiens, si je peux passer chez mes parents avant, j’amènerai des ravioles. Avec ça et le couscous que fera Sébastien, je serai vraiment « en famille » ;-)

Franck,
ravioles côté maternel, couscous côté paternel ;-)

30)
Gamma gt
, le 29.08.2004 à 21:31
[modifier]

Salut !!!!
pas à dire, tu es un sentimental!!!
et je vous lis depuis ???
mais jsuis un peu paumé depuis votre changement de « look »
mais ça viendra
( je ne suis pas un crac )

Gamma gt

31)
ToTheEnd
, le 06.12.2004 à 13:20
[modifier]

Un mini update pour dire qu’en 2003, il y a eu 83 homicides à Naples… sur 714 dans tout le pays. Ca va encore parce que cette année, on en est déjà à 120…

J’y retourne dans quelques jours et si je reviens, je vous raconterai comment c’était…

T

32)
Franck_Pastor
, le 06.12.2004 à 14:44
[modifier]

Qui disait : « Voir Naples et mourir » ? :-/

Bref, fais gaffe à toi, TTE !!

Franck