Profitez des offres Memoirevive.ch!
Cibachrome et jet d’encre.

Le Cibachrome, vous vous souvenez? Ces tirages photos argentiques aux couleurs éclatantes et métallisées… Il n'y avait rien de mieux pour reproduire sur papier un Kodachrome 25. Mais c'était au temps de l'argentique, il fallait être équipé d'un labo, maîtriser la chimie et la sélection de couleur, et j'en passe. Moi je n'ai jamais essayé, j'en suis resté au noir/blanc jusqu'à l'arrivée du numérique, avec un vieil agrandisseur Krokus (sorte de Spoutnik fabriqué en Pologne) et l'odeur écœurante du fixateur.

Et puis sont arrivés le numérique et le jet d'encre, de plus en plus performants au cours des années, même pour le noir/blanc. Et j'ai oublié toute cette chimie.

Quelques explications sur le Cibachrome, devenu par la suite Ilfochrome:

Il s'agit d'un procédé de tirage positif permettant d'obtenir une épreuve directement à partir de diapositives. Les tirages Cibachrome s'effectuent sur une base de polyester tri-acétate stable, donc à strictement parler une base plastique et non papier. Les pigments colorés sont inclus dans cette base et sont sélectivement blanchis durant le traitement, ce qui est l'opposé des procédés additifs pour lesquels les pigments sont contenus dans la chimie du traitement. Non-exposé, le « papier » Ilfochrome est brun foncé. Plus l'exposition dure, plus l'épreuve après traitement sera claire, ce qui est anti-intuitif pour les opérateurs habitués au tirage noir et blanc. Les pigments utilisés, appelés Azo, présentent une saturation des couleurs importante et sont proches chromatiquement des cyan, jaune et magenta de référence. (c'est la définition de Wikipédia)

Ce procédé, d'abord commercialisé par Ciba, a été ensuite vendu à Ilford, pour devenir Ilfochrome. Comme vous le savez, Ilford a fait faillite en 2013, mais le département jet d'encre a été racheté pour un croûton de pain par une entreprise japonaise, Chugai photo Chemicals.

Mais au fait, pourquoi je vous en parle?

Parce qu'en faisant de l'ordre dans mon bureau, je suis tombé sur quelques tirages d'il y a 20 ans… (c'est vous dire si je fais souvent de l'ordre dans mon bureau!). Bon sang, que c'est beau! Et ces incroyables couleurs métalliques, et surtout le brillant incroyable des tirages, inconnu en jet d'encre!

Alors, en y réfléchissant, je me suis souvenu qu'il existait chez Ilford un papier jet d'encre métallisé, censé reproduire les qualités du Cibachrome. J'ai cherché sur le web, sans grandes illusions, persuadé de la disparition complète des produits Ilford.

À ma grande surprise, j'ai tout de suite trouvé ce papier sur un site de vente en ligne, sous la marque Ilford Galerie Prestige, en format A4, A3+ et A2! J'en ai commandé tout de suite un paquet de 50 feuilles A4, le A3+ étant assez cher… Avec mon imprimante Epson 1400 à encres Claria, donc très brillantes, je m'attendais à un rendu intéressant, sans trop me faire d'illusions…

Première déception en ouvrant le carton, le papier n'est pas «ultra glossy», plutôt «semi gloss». Mais son aspect légèrement métallisé est du plus bel effet… Le papier que j'utilise fréquemment est du Epson vendu sous l'appellation «ultra glossy», mais selon moi ce n'est pas vraiment de l'ultra brillant, et il n'est disponible qu'en A4. L'équivalent en A3+ est seulement «Glossy».

Alors, le résultat?

Premier problème, le profil ICC pour ce type de papier n'existe pas pour l'Espon 1400! Tant pis, j'essaie avec les réglages Epson. Et ça paraît bon pour la colorimétrie, je ne vois pas de différence notable. Par contre l'éclat des couleurs, c'est un autre problème!

Les zones claires ont bien le reflet métallique Cibachrome, mais les zones sombres (comme un rouge pétant par exemple), beaucoup moins, voire même pas du tout… Comme je m'y attendais, on est assez loin du rendu mythique du Cibachrome argentique, et de plus, ça manque de brillant! Ceci dit, ces quelques impressions numériques que j'ai testé sont loin d'être moches.

J'ai quand même voulu faire un test: j'ai présenté à 2 personnes n'ayant pas d'expérience très avancées de la photo des tirages identiques sur les 2 papiers. À gauche le papier Epson, et à droite le papier Ilford. Au premier regard, pas de réaction, mais en allant plus près, les deux m'on dit «celui de droite est plus joli et plus net».

En fait, l'aspect métallique ne saute pas au yeux, il faut se mettre un peu de côté pour le percevoir. Par contre, en regardant de près, le papier Ilford rend une image plus «nette». Le contraste est amélioré du fait de cette transition entre zones métalliques claires et zones foncées moins brillantes.

Du coup, j'ai fait un test avec une photo avec des couleurs très vives, mais claires. Là, le résultat est convaincant. Puis un test avec une photo sombre, et là, on ne voit pas vraiment de différence avec un papier normal.

C'est vrai qu'avec le tirage argentique Cibachrome, il y a aussi cette différence d'éclat entre le clair et le foncé, mais c'est beaucoup moins flagrant.

Fumisterie, ou pas?

Difficile à répondre, d'autant plus que l'ex-directeur technique d'Ilford , Jean-Noël Gex vient jeter le trouble: il accuse la nouvelle société Ilford d'avoir simplement racheté le nom de l'entreprise, pour un croûton de pain, après la faillite. Et d'écouler les stocks restants tout en prétendant continuer de produire, dans une usine en Allemagne, les mêmes qualité de papier. Ce qui serait impossible, selon lui, car la fabrication de ce papier était une exclusivité de l'usine de Marly, un secret bien gardé… Il y aurait donc une énorme différence de qualité entre le papier venant des anciens stocks pas encore écoulés, et celui produit actuellement dans le même emballage!

Mais là où ça se complique encore, c'est que le papier actuel est produit chez Tecco, nouveau propriétaire allemand des papiers Ilford, et cette société n'a engagé aucun ex-employé d'Ilford! Elle se défend en disant que de toutes façons ces papiers étaient déjà produits en sous-traitance en Allemagne, et que leur formule de fabrication était un secret de polichinelle.

Alors, le papier que j'ai utilisé: vrai faux Cibachrome ou arnaque totale?

En conclusioni: en A4 l'Ilford ne supplante pas vraiment l'Epson Ultra Glossy, c'est à voir en A3+ puisque Epson vend seulement du «high gloss», mais comme vous l'aurez compris, l'Ilford est plus cher…

Fleurs

Sur cette photo l'aspect métallique des couleurs ressort assez bien. Comme elle est pleine de détails, on a même l'impression qu'elle est plus nette!

Benne_pluie

Sur celle-ci, on penserait que la benne métallique et les reflets dorés seraient mis en valeur; ce n'est pas le cas! Le tirage est quand même beau, mais il est difficile de percevoir une différence par rapport au papier Epson…

Volets_rouges

Et sur celle-là, c'est plutôt décevant… Le gris du mur se superpose au léger gris du papier, donnant un aspect un peu «sale». Les volets rouges n'ont pas vraiment de reflets métalliques.

10 commentaires
1)
ysengrain
, le 14.06.2016 à 06:48
[modifier]

Très intéressant et résultats assez étonnants. J’en avais oublié la teneur.

J’ai, à regret, peu imprimé, tout en sachant que c’est le but ultime d’une photo.
Quant aux papiers, j’en ai essayé plusieurs sortes et … je n’arrive jamais à me décider sur un choix.
J’aurais tendance à dire, tout de même que la Canson Baryta domine mes choix.
Je précise posséder une Epson R1900

2)
PHM
, le 14.06.2016 à 11:46
[modifier]

Un papier jet d’encre ou un Cibachrome ne sont justes pas comparables. Ce sont deux procédés totalement différents. A ma connaissance le Cibachrome n’est plus du tout fabriqué. Les labos spécialisés en Cibachrome ont acheté les stocks et pensent tenir encore un an environ.

3)
Tristan Boy de la Tour
, le 14.06.2016 à 13:04
[modifier]

C’est quand même fou qu’un support photo de cette qualité disparaisse! Mais je pense quand même qu’on est capable de développer actuellement des encres pigmentaires avec le même rendu, et aussi un papier (ou plastique) aussi brillant? Dans tous les cas, ce sera moins cher et plus simple que ressortir le Nikon F2 et tirer en vrai Cibachrome introuvable!

4)
djtrance
, le 14.06.2016 à 15:30
[modifier]

@PhB: merci pour le lien, moi qui suis dans les arts graphiques (orienté print), c’est un vrai bonheur!

Beau rendu sur les photos des articles, quel art!

En effet, deux procédés différents donc rendus différents… Mais, ne vous en faites pas trop, le jet d’encre est l’avenir…

5)
François Cuneo
, le 14.06.2016 à 17:52
[modifier]

Et chez Picto, ils n’ont pas un rendu Cibachrome?

Moi, ça fait longtemps que si je dois imprimer, je passe par chez eux.

6)
Blues
, le 15.06.2016 à 11:36
[modifier]

Un des problèmes est qu’un tirage argentique labo de l’époque Cibachrome ou autre (quel qu’il soit) était réalisé en mode de couleur RVB (synthèse additive = couleur lumière-écran, etc…) et qu’en numérique les imprimantes impriment en avec des encres CMJN (synthèse soustractive = couleur papier), donc quoi qu’il en soit, le rendu ne peut être identique puisque dans le meilleur des cas les couleurs sont émulées !

En bref et à mon avis, aujourd’hui le meilleur tirage s’obtient sur des Canon de la série 6400 à 8400 qui en plus des 8 couleurs CMJN (+ gris + M et C Clair) ont en plus les 3 blocs de couleurs R-V-B. Même si ceal n’est qu’un tour de passe-passe- la réalité est au RV.

Le traitement de l’image dans ce cas se fait avec des profils RVB dédié à un papier choisi afin d^émuler le Cibachrome = un peu de recherche sur le Web voua amènera aux bon couple profil-papier.

PS: je reste ouvert à un tirage test sur la Canon 8400 pour prouver mes dires (contact par mail si intéressé – à vous de fournir le papier et le fichier image profilée en conséquence)

7)
djtrance
, le 15.06.2016 à 14:21
[modifier]

+1 pour Blues.

Egalement équipé du 8400, un régal pour les yeux. Malheureusement, j’ai arrêté la photo donc je n’ai pas fais de tests sur du papier mais, les tirages photographies imprimés dessus restent les meilleurs que j’ai jamais fait en 18 ans de métier!

8)
Blues
, le 15.06.2016 à 20:42
[modifier]

DjTrance : A la seule condition de bien lui transmettre un fighier .tif (ou .jpg) en RVB … Et de posséder un RIP qui le comprend (dans notre cas PosterJet un produit Allemand). J’ai vu des images imprimée sur un 8400 à travers Caldera et c’est moins bien.

Hi-Phil, le serie DL n’est pas encore dans les magasins, j’attends donc avec impatience de voir et de tester le 18-50

9)
Phil7
, le 15.06.2016 à 22:42
[modifier]

Krokus 69 acheté en 1982… Il est toujours dans mon grenier. J’en ai passé des bons moments avec lui et l’odeur (agréable pour moi) de la chimie. J’ai fait énormément de noir et blanc. Un peu de couleur.

Voilà, commentaire totalement inintéressant. Juste ma nostalgie qui ressort. Cependant je suis très content de faire du numérique aujourd’hui.

10)
Blues
, le 20.06.2016 à 10:06
[modifier]

Il semblerait qu’on obtient de bons résultats en jet d’encre (aspect ILFOCHROME®) sur la série Galerie Prestige d’Ilford représentée par http://lumiere-imaging.fr

OUPS 😢 en relisant ton article, je vois que tu as testé et que tu restes sur ta faim… Ce serait éventuellement à tester sur ma 8400, par contre, comme c’est un plotter il faudrait de plus grande feuilles ou mieux du « en rouleau » à 61 cm de large.