Profitez des offres Memoirevive.ch!
Open bar de juin

Bonjour tout le monde!

C'est Open Bar ce jour.

Donc c'est à vous.

Mais avant cela, je me lance sur un petit truc qui pourrait vous être utile.

Pendant des mois, je suis devenu fou avec le correcteur orthographique.

Typiquement, lorsqu'on parle de mettre des élèves dans une classe pour l'année suivante, nous parlons d'enclassement.

Et le correcteur de corriger la chose en "encrassement", ce qui n'est évidemment pas la même chose.

Le pire, c'est que le correcteur travaille très vite, et on ne se rend souvent pas compte de ses corrections.

Donc j'ai envoyé je ne sais pas combien de mails à mes collègues en leur parlant du futur encrassement que je leur proposais pour l'année suivante…

Il fut un temps ou au bout de 3 ou 4 fois que l'on appuyait sur la petite croix qui marquait l'annulation de la proposition du Mac, le dictionnaire partait du principe qu'il ne vous signalerait plus ce qu'il considérait comme une faute, ce qui n'est désormais plus le cas.

J'ai cru que l'on ne pouvait plus rien faire, qu'il fallait juste être attentif, or, il n'en est rien.

En fait, désormais, il suffit

  • d'écrire son mot
  • laisser le Mac mettre à sa place le mot qu'il pense être meilleur
  • de contrôle-cliquer sur le mot
  • de choisir VOTRE orthographe qui est proposée en haut du menu
  • recontrôle-cliquer, et on choisit dans le menu "Mémoriser l'orthographe".

Plus jamais, le Mac ne vous proposera une proposition différente que celle que vous écrivez.

Pas mal non?

Allez, vous le saviez déjà, je pense…

 

28 commentaires
1)
Smop
, le 06.06.2016 à 02:55
[modifier]

Grosse déception en apprenant que 76,9% des Suisses ont voté ce dimanche contre le revenu de base universel. Quelle belle opportunité manquée pour enfin s’attaquer à l’idéologie de la « valeur travail » !

2)
Renaud LAFFONT
, le 06.06.2016 à 05:30
[modifier]

au contraire. Encourager des gens à ne rien faire et que ça coute 25 milliards de plus par an aux contribuables qui bossent, c’est le pire que l’on puisse faire, de mon point de vue.

4)
Alain Le Gallou
, le 06.06.2016 à 06:52
[modifier]

Les oisillons mésanges nés, comme tous les ans, dans la boîte aux lettres de mon voisin ont pris leurs envols. Ceux des nids dans le mur de ma maison ont aussi pris leurs envols. Et chez vous, les oisillons en sont où ?

PS : À ce soir, je pars sortir mon bateau pour le carénage.

6)
Mirou
, le 06.06.2016 à 07:49
[modifier]

Trop bien merci pour le tuyau!
Ce correcteur m’énerve au plus haut point. Et surtout: je l’ai désactivé dans les préférences systèmes mais il continue à faire des siennes…. Si quelqu’un sait comment résoudre ça je suis preneur!

7)
Sirrensis
, le 06.06.2016 à 08:04
[modifier]

Quelqu’un utilise-t-il Spark comme app de gestion des courriels ? Je me demande aussi comment Readdle fait pour proposer des app complémentaires et s’en sortir financièrement.

8)
ToTheEnd
, le 06.06.2016 à 08:24
[modifier]

Smop, on a même voté contre avoir 6 semaines de vacances par année alors que légalement, on a droit à 4 semaines.

Plus sérieusement, les gens ne réalisent pas ce que cette idée représente au niveau du budget de l’Etat. Pour 2016, le budget de la Confédération est de CHF 67 milliards et il est à peine équilibré… rajouter CHF 24 milliards de charges, c’est augmenter de 35% le budget avec des conséquences inimaginables sur la vie socio-économique du pays.

Bref, idée utopiste qui marchera peut être un jour mais probablement pas de mon vivant.

T

9)
fxc
, le 06.06.2016 à 08:45
[modifier]

Lorsque vous voulez écrire « cuk » et qu’il écrit « cul » faut bien regarder…..

10)
Zallag
, le 06.06.2016 à 10:22
[modifier]

@Alain Le Gallou, comm. 4

Admire le talent d’acrobate de la mésange, qui nourrit son petit sur la branche.

DSC 2450

DSC 2337

11)
François Cuneo
, le 06.06.2016 à 10:43
[modifier]

Ce n’était tout de même pas tout à fait ça TTE: parce que les charges relevant du social sont énormes chez nous, et elles n’auraient plus compté, remplacées remplacées qu’elles auraient été par ce revenu de base.

Cela dit, je suis encore trop protestant pour voter oui à cela…:-)

12)
Diego
, le 06.06.2016 à 10:45
[modifier]

@Zallag : j’ai eu une seconde de doute sur ce que tu appelais des mésanges … ou suis-je le seul a avoir ces pubs en bandeau de ton site d’hébergement d’images ?

[edit] bon ben zallag a corrigé, y a plus les bandeaux publicitaires de mésanges ukrainiennes de 18 ans qui cherchent un époux en Suisse :(( dommage, j’étais plein d’espoir ;) [/edit]

13)
Diego
, le 06.06.2016 à 10:53
[modifier]

@François, @TTE,

On votait un principe, sans délai d’application (au contraire de ce que pratique un certain parti).

Pour mémoire, le congé maternité, ça a été 60 ans de gestation. Sur que le RBI aurait été du même acabit. Par contre, en 2080, quand les charges de l’AC seront en Suisse de l’ordre de 20% du PIB (t’énerve pas TTE, c’est une image), on aurait déjà eu en poche l’article constitutionnel ad hoc.

Mais c’est un concept un peu compliqué à expliquer … un ventripotent zappant avec sa pizza à la main, c’est plus explicite.

14)
Modane
, le 06.06.2016 à 11:30
[modifier]

À un moment où il n’y a clairement plus de travail pour tout le monde, que le travail non qualifié va être fait par des robots ou des machines numériques, que les lacunes de culture font que certaines personnes sont incapables d’apprendre quelque chose de nouveau, que certaines personnes sont tellement déclassées et marginales qu’il n’y a aucun espoir de les intégrer dans un système de production ou dans une société où l’emploi est le principal critère d’évaluation de la valeur humaine , et au moment où tout le monde réfléchit à la légitimité de la surconsommation, de la consommation de viande animale, de l’obsolescence programmée, et des circuits financiers qui se découvrent grâce aux lanceurs d’alertes, on peut se demander s’il n’est pas nécessaire de dissocier emploi et travail, et de troquer peut-être la valeur emploi contre la valeur travail?

Laissons ceux qui ne sentent pas partie prenante des systèmes de production vivre leur vie? Nous avons besoin de peintres, de poètes, de musiciens, de philosophes, de jardiniers, de sculpteurs, de créateurs de mode qui ne soient pas forcément affublés de l’épithète « chômeur »?

Non?…

15)
Ant
, le 06.06.2016 à 13:09
[modifier]

@TTE: donc tu es contre RIE3? Non parce qu’avec ton raisonnement, étant donné que nos comptes sont tout juste équilibré et que cette proposition diminuera les recettes de l’état, je me réjouis de te voir voter contre ;)
Comme quoi, gauche ou droite… on ne présente que les chiffres qui nous arrangent!

16)
pioum
, le 06.06.2016 à 13:46
[modifier]

«  La plus grande faiblesse de l’humanité est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle  » Albert Allen Bartlett

17)
Diego
, le 06.06.2016 à 15:26
[modifier]

Alors je reprends l’analogie Hi-Phil : le 25 novembre 1945, le peuple suisse n’avait aucune idée de comment financer une assurance maternité, qui, dans le modèle familial type de l’époque devait plus ressembler à une utopie qu’a un besoin.

Pourtant, il a voté oui et 40 ans plus tard l’utopie est devenue besoin, et encore 20 ans plus tard, le besoin est devenu réalité.

18)
Aigle4
, le 06.06.2016 à 17:29
[modifier]

Bonjour,

François, as-tu essayé DXO Optics Pro 11 ? Qu’en penses-tu ? Vas-tu faire un test de cette nouvelle mouture ?

Merci, pour l’astuce du correcteur.

19)
dortmunder
, le 06.06.2016 à 17:42
[modifier]

@Renaud LAFFONT

Je ne crois pas que le RBI soit une incitation à ne rien faire. Moi-même, bien qu’étant hors du monde professionnel, je m’investis dans des activités bénévole, dans les limites de ce que me permet mon état de santé.

Par contre, je pense que cette initiative est venu un peu trop tôt, en tout cas ici en Suisse. Le taux de chômage est de 3,5 % (soit à peu près le double avec les chômeurs sortis des statistiques).

La question du RBI se posera avec la 3ème révolution industrielle qui en est à son tout début. Robotisation/IA/automatisation/numérisation qui arrivent vont considérablement modifier la notion de travail, tout secteur confondu. Différentes projections existent, qui aboutissent à des conclusions similaires : il faudra 20% d’humains ou moins pour produire tous les biens et services nécessaires à l’humanité.

Difficile de rivaliser avec un robot ou une IA qui fera mieux et plus vite qu’un humain. L’autre conclusion est aussi que cela ne va pas générer plus d’emploi, mais de nouveaux emplois (plutôt dans le concept et l’innovation) alors que des pans entiers de l’emploi se passeront d’humain.

Il n’y a pas de raison d’avoir peur de cela, mais plutôt de s’inquiéter du manque de vision à moyen et long terme des politiciens et autres décideurs.

Outre la disparition du travail tel qu’on l’entend aujourd’hui, c’est aussi une quasi-disparition de la redistribution des richesses. La richesse produite par les machines va revenir à leurs propriétaires et non plus à des ouvriers/employés/etc.

Imaginons donc 80% de chômeurs (ou même moins, car je pense que la question se poserait déjà passé les 30%)… Tel que pensé jusqu’à maintenant, les filets sociaux ne tiendraient plus et sans filets sociaux, ce serait une explosion de la criminalité, un monde ingérable.

Un revenu universel décent est sans doute la meilleure solution, mais aussi une redéfinition du concept « travail », un nouveau paradigme de société.

Qui sait ? Peut-être cela libérera la créativité des gens, favorisera l’émergence d’innovations et de solutions développées collectivement ? On peut toujours rêver.

Par contre, ne pas anticiper ces changements inéluctables, c’est à mon sens laisser la porte ouverte à tous les excès de violence possibles.

Pour finir, je pointerai que la peur n’est peut-être pas dans le camp de ceux qui souhaitent un RBI, mais peut-être dans celui qui sont accrochés à ce modèle de société qui est en passe d’être périmé.

21)
pasmet
, le 06.06.2016 à 18:33
[modifier]

Macdo annonce qu’ils souhaitent remplacer leur personnel par des robots. Espérons que leurs robots auront un petit côté humain ? comme par exemple avoir faim !
Parce que si les humains n’ont plus de job vu que c’est les robots qui feront le travail. Qui ira manger dans leur cantines ?
source:http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/quand-mcdo-decide-de-remplacer-ses-salaries-par-des-robots-908284.html
La redistribution du gain du travail devient de plus en plus inégale. Le profit aux riches… le travail aux pauvres.
Faudra bien trouver un nouveau système.

22)
Marcelpahud
, le 06.06.2016 à 20:35
[modifier]

Petite digression sur le RBI. J’étais convaincu et le suis toujours, j’ai voté oui, et tant pis pour moi :-P Pour les artistes par exemple c’était une solution parfaite… Mais on verra les mentalités évolueront.

Ensuite, comme c’est OpenBar, je me réjouis de recevoir mon nouveau MBP retina demain, même si l’origine de sa venue n’est pas très réjouissante : on a volé mon ancien MBP 2012 dans ma voiture à Vevey il y a une semaine et demie… Ainsi que le téléphone de mon amie… Le tout était pourtant dissimulé, mais les cambrioleurs ont réussi à trouver exactement ce qu’ils voulaient (ils ont laissé l’UE Boom dans mon sac mais ont pris le chargeur de ce dernier ! Allez comprendre…) et tout ça sans signe d’effraction…

Faites gaffe si vous êtes dans la région, il paraît qu’il sévissent régulièrement… Maintenant j’espère que mon assurance fera pas trop ch….

Eh et il faisait beau aujourd’hui en Suisse romande, c’était top !

Voilà, belle soirée à vous :-)

23)
Tom25
, le 06.06.2016 à 21:04
[modifier]

On parle de correcteur orthographique et d’intelligence artificielle. Le correcteur de mon Mac a du vivre quelques fractions de secondes. A peine a t’il pris conscience de lui même et de la tâche qu’il aurait à accomplir durant les prochaines années qu’il a préféré s’auto-détruire ! :-)) .

Concernant votre RBI Suisse, j’ai cru lire quelque part que c’était de l’ordre de 2200 € mensuel ?! Si c’est ça, ça me semble énorme. Ensuite, si dans le principe, ou plutôt dans l’idée ou la vision d’un monde parfait et gentil, ça me parait pas mal, je suis d’un autre coté un peu choqué qu’on parle de tels revenus dans nos pays occidentaux quand dans d’autres coins du monde des gens crèvent de faim.
Bref, aborder ce sujet est une bonne chose, mais alors au niveau mondial.

24)
ToTheEnd
, le 07.06.2016 à 00:05
[modifier]

parce que les charges relevant du social sont énormes chez nous

Ah bon? Social (qui est du ressort des cantons) c’est 3 milliards par an… sur 24, y a de la marge. Après on peut rajouter le chômage avec 5 ou 6 millards par an mais bon, alors que le salaire d’un travailleur est assuré à 150K, du malheur je prédis à ceux qui toucheront 30K par an en tout et pour tout.

donc tu es contre RIE3?

En voilà une comparaison… RIE3 va enfin remettre de l’ordre dans une concurrence absurde que se livrait canton et autres communes… il était temps de modifier ce bordel avec des politiciens qui promettaient tout et n’importe quoi sous prétexte de gonfler les résultats de leur mandat. Ceux qui ont profité du système et qui pleurent sur le financement, c’est ceux qui ont bien profité du système… but guess what: things that can’t go on, don’t.

25 novembre 1945, le peuple suisse n’avait aucune idée de comment financer une assurance maternité,

Bien sûr, à la veille du baby boom… il n’a échappé à personne que l’engouement dans la reproduction bipède n’était pas lié au fait de pouvoir bénéficier d’un congé maternité payé. D’ailleurs, même le plus débile de tous aura compris qu’un gosse, ça coute plus cher que quelques semaines de vacances payées pour rester à la maison… ou bien? La différence avec le RBI est donc notable et d’un point de vue socio-économique, personne – absolument personne – ne peut dire ce qui se passerait si un tel système devenait disponible. Le risque est tout de même systémique au niveau d’une nation… la France est un bon exemple à ce titre.

Si à notre époque, les « grands » de ce monde sont déjà incapables de gérer la planète afin d’éradiquer les problèmes de pauvreté, d’exclusion ou autre par l’entremise de la vénérable Organisation des Nations Unies…

Ce n’est pas exact, globalement la pauvreté dans le monde est en baisse constante, c’est juste que les médias ne le relèvent pas… par contre, dans les pays occidentaux et industrialisés, la classe moyenne a tendance à avoir moins de moyens et commence à gonfler les statistiques des « working poor ». C’est une réalité mais elle ne dépend pas uniquement des riches qui deviennent toujours plus riches. Le problème c’est que nous sommes toujours plus nombreux et qu’il y a toujours moins de jobs qui demandent peu de qualifications… et comme c’est dans ce secteur que les machines se développent le plus, c’est mal parti.

Concernant votre RBI Suisse, j’ai cru lire quelque part que c’était de l’ordre de 2200 € mensuel ?! Si c’est ça, ça me semble énorme.

Comme déjà dit beaucoup de fois, le revenu médian ou moyen suisse est beaucoup plus élevé qu’en France… faut pas penser que le type qui gagnerait CHF 2’800.- par mois vivrait bien en Suisse…

T

25)
Ant
, le 07.06.2016 à 09:12
[modifier]

personne – absolument personne – ne peut dire ce qui se passerait si un tel système devenait disponible. Le risque est tout de même systémique au niveau d’une nation…

Personne sauf toi…

Concernant le RIE3, je suis d’accord avec toi sur le fait de « régler » le bordel… Mais, si on suit ta logique, on va également déséquilibrer les finances globales, et selon ton premier poste… c’est pas bien!

26)
ToTheEnd
, le 07.06.2016 à 09:37
[modifier]

Bah non, même moi… je dis juste que CHF 24 millards, c’est environ 700 mille personnes et qu’on est 8.2 millions dans ce pays. Un écart de seulement 100 mille personnes et c’est 3.5 milliards qu’il faudrait trouver.

Enfin, ça fait longtemps que la Suisse n’est plus un facteur de déséquilibre pour les finances globales… donc on peut dormir tranquille.

T

28)
stephan
, le 11.06.2016 à 12:42
[modifier]

Bonjour
offre de prêts sérieux et rapide
vous êtes sérieux et vous êtes dans le besoins d’un prêts, ou de financement d’un projet ou d’une entreprise.
Plus de soucie; nous somme une entreprise qui offre des prêts à
court et à long termes Allant de 5000 € à 15 000 000 €, à un taux d’interêt de 2,9 % par ans. Contactez nous directement par Email
clubcreditinc@gmail.com