Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le déménagement

Purée, nous déménageons.

Pas que ça nous embête de partir, on va vers du plus grand, c'est toujours assez sympa.

Le problème, c'est la quantité de cartons que nous allons remplir ces prochaines semaines.

Vous êtes toutes et tous passés par là… Je sais, ce n'est pas très original de parler de tout ça.

N'empêche, nous allons tourner autour de 200 cartons… À mettre en boîte jusqu'au 2 mai, et puis, à déballer ensuite.

Alors, vous pensez bien que ces temps, ça va être duraille d'écrire pour Cuk. C'est même le moins que l'on puisse dire.

Cela dit, chaque fois que je pense "déménagement", je me remémore une petite chanson d'un chanteur romand que j'aimais bien à l'époque, il s'appelle Dominique Scheder.

Dominique_Scheder-web

Photo Bussignyculture.ch

 

Cette chanson s'intitule "Le déménagement", elle date de 40 ans minimum, mais franchement, elle sent le vécu.

Vous voulez l'écouter?

C'est ici: Dominique Scheider, le déménagement.

Elle sent le terroir bien de chez nous.

Mais je vous rassure… certes, j'ai l'accent vaudois, mais nettement moins que ça!

Allez, bon week-end à tous.

Ah, et puis, une petite pensée pour nous, ça pourrait nous aider!

Alors merci.

53 commentaires
1)
ToTheEnd
, le 01.04.2016 à 01:25
[modifier]

200 cartons? Il faut jeter… Ou donner… Ou brûler…

Une fois j’avais déméngé pour ce qui devait être quelques mois… J’avais même laissé des cartons fermés dans l’appartement en me disant: de toute façon je pars bientot.

Cinq ans sont passés sans ouvrir ces foutus cartons et quand j’ai finalement déménagé, j’ai jeté tout ces foutus cartons sans aucun regret.

On parie que tu prends plus grand parce que ça commençait à être petit? Mais si tu jetais un bout de tout ce fourbi, ne récupérerais tu pas de l’espace?? Bien sûr, vu que tu prends plus grand, ça va aller mieux… Jusqu’au jour où tu auras 300 cartons répartis dans le nouvel appartement… Là aussi il faudra penser à déménager encore…

Décroissance… Quel joli mot.

T

3)
Dom' Python
, le 01.04.2016 à 06:05
[modifier]

Bon courage!

Un déménagement fait partie de ces trucs que j’adorerais avoir fait mais que je crains par-dessus tout d’avoir à faire. N’ayant eu qu’un seul enfant nous n’avons déménagé qu’une seule fois, au moment de le faire. C’était il y a 28 ans et déjà à l’époque on parlait de crise du logement: entre le début de nos recherches et le déménagement, il s’est écoulé 18 mois! (Et on n’était pas les plus à plaindre!)

Un avantage : nous payons aujourd’hui un loyer très bas.

Deux inconvénients :

  • déménager (lorsque nous le ferons, ce qui n’est pas encore prévu) signifiera vraisemblablement une grôôôsse augmentation de notre budget loyer!
  • nous avons eu le temps d’amasser du matos et le prochain déménagement ne sera pas de la tarte

En prévision de ce deuxième point, je vais employer une partie du temps que m’offrira ma retraite anticipée à trier et désencombrer mon espace.

Ça va faire du bien!

4)
Renaud LAFFONT
, le 01.04.2016 à 06:29
[modifier]

Vous partez loin, Francois?

J’ai déménagé il y a 17 ans. 20 m3, j’ai fini les cartons 30 minutes avant l’arrivée des déménageurs, ayant commencé la veille au soir….
Je quittais 45m2 pour aller dans un 200m2.

5)
soizic
, le 01.04.2016 à 09:12
[modifier]

J’en suis à mon septième ayant fait le tour de la France via les universités.
J’ai tout eu, la vielle baraque dans le midi ( mois de vacances en peinture et réfection d’électricité par nous), la maison d’architecte à Grenoble avec l’étage brut (entassement avec trois enfants et ouverture de la trémie dans mon salon pour aménager l’étage, la superbe maison d’Ardèche avec un intérieur décor Castorama catastrophique.
Mais toujours dans des lieux magiques !

Bon courage !

6)
marcdiver
, le 01.04.2016 à 09:34
[modifier]

suis en plein dedans aussi François ! une semaine qu’on vit dans les cartons et le final sera le 9 avril ! Jour qui verra nos meubles se faire transbahuter et monter dans notre maison ! Je hais ces déménagements !

7)
djtrance
, le 01.04.2016 à 10:07
[modifier]

Moi, je trouve ça cool, un déménagement: généralement c’est pour du mieux ou du plus grand, parfois (souvent) les deux, c’est synonyme de changement, de renouveau…

déménager (lorsque nous le ferons, ce qui n’est pas encore prévu) signifiera vraisemblablement une grôôôsse augmentation de notre budget loyer!

Ah ben non, tu l’aimes bien, ton appart :)

8)
François Cuneo
, le 01.04.2016 à 10:08
[modifier]

Non, ce n’est pas un… :-)

Si seulement!

Quoique… la maison où l’on va (toujours à Bière) est vraiment sympa.

9)
François Cuneo
, le 01.04.2016 à 10:12
[modifier]

TTE, j’ai la chance de vivre avec une femme géniale, mais qui aime les brocantes.

Et pour un déménagement, c’est l’horreur, elle ne veut rien jeter…

Bouhouhouhouhou…

10)
Dom' Python
, le 01.04.2016 à 10:14
[modifier]

Ah ben non, tu l’aimes bien, ton appart :)

J’aime l’appart, son loyer, mais j’aimerais qu’il y ait plus de verdure et moins de bruit autour!

Non, ce n’est pas un…

Et bien alors je suis très… :-)

12)
Caplan
, le 01.04.2016 à 10:31
[modifier]

Ah, Dominique Scheder! A l’époque, j’étais fan absolu!

Au début des années 80, je l’ai pris en photo lors d’un des nombreux concerts auxquels j’ai assisté:

A part ça, bonne migration et à bientôt pour une petite mousse sur la terrasse! ;-)

14)
Zedwarf
, le 01.04.2016 à 10:51
[modifier]

J’ai également un certain nombre de déménagements à mon actif, et à chaque fois, l’inflation de cartons me désespère.
Du coup j’ai un rêve : être capable de faire tenir l’ensemble des choses auxquelles je tiens vraiment et que je veux garder avec moi dans 5 malles maximum.
J’aime beaucoup l’idée de pouvoir me dire que je suis capable de partir du jour au lendemain au bout du monde, sans contrainte logistique, en ayant avec moi tout mon univers. Ça veut dire scanner au maximum, ne lire que des e-books, réfléchir avant chaque achat…
Certains tentent vraiment l’expérience : Everything I Own: My 288 Things ou 6 Easy Tips for Living with 100 Items or Less

Mais je ne suis pas sûr de vouloir non plus vivre dans un dépouillement total : il y a un certain plaisir à vivre dans une maison bien équipée, pouvoir dresser une jolie table, etc… Mais il y a 2 types d’objets que l’on possède : ceux qui font partie de vous et que vous voulez toujours avoir avec vous (livres, souvenirs, …), et ceux qui vous apportent un confort de vie mais que vous pouvez facilement remplacer, même au bout du monde (vaisselle, équipement, meubles, …).

Je pensais aux gens de Fukushima qui ont eu 1h pour quitter leur maison, en sachant qu’ils n’y reviendraient probablement jamais. Si cela vous arrivait, savez-vous précisément ce que vous emmèneriez, où chaque chose se trouve, et comment l’emmener ?

15)
djtrance
, le 01.04.2016 à 10:56
[modifier]

Si cela vous arrivait, savez-vous précisément ce que vous emmèneriez, où chaque chose se trouve, et comment l’emmener ?

C’est évident: rien! Bon, si, d’accord, juste mes papiers d’identité pour prouver qui je suis…

C’est l’occasion de tout recommencer…!

16)
Blues
, le 01.04.2016 à 11:05
[modifier]

la maison où l’on va (toujours à Bière)

Ah, de location en location dans le même bled … Pas envie d’être proprio ? plutôt que de verser des loyers à fonds perdus.

17)
ToTheEnd
, le 01.04.2016 à 11:17
[modifier]

Ah, de location en location dans le même bled … Pas envie d’être proprio ? plutôt que de verser des loyers à fonds perdus

Vu que 90% des Suisses ne remboursent jamais leur hypothèque, ça revient plus ou moins au même.

Si cela vous arrivait, savez-vous précisément ce que vous emmèneriez, où chaque chose se trouve, et comment l’emmener ?

Si ma femme arrive a sortir seule, tant mieux… si non, je la laisse car je n’ai pas de chaise roulante :-)))

T

19)
ysengrain
, le 01.04.2016 à 11:51
[modifier]

Ma dame et moi avons déménagé 6 fois.
Je possède peu de choses et m’en satisfait: ça tient dans 25 m2.

Ma dame, est une immense lectrice, vraiment.
Notre dernier déménagement de l’automne 2014 a comporté 64 cartons, ou 64 cartons de livres. Elle ne PEUT pas jeter un livre quand bien même il s’agirait d’une bluette.

20)
djtrance
, le 01.04.2016 à 14:12
[modifier]

Probablement qu’il a anticipé le nouvel emplacement des enceintes Maurer afin d’avoir encore, si possible, un meilleur son.

Ahhh que non, parce que celles qu’il a seront trop petites pour son nouvel espace, il va en racheter des plus grandes!

21)
Blues
, le 01.04.2016 à 15:54
[modifier]

Vu que 90% des Suisses ne remboursent jamais leur hypothèque, ça revient plus ou moins au même.

Faux, c’est même très loin de là, tu la pousse un peu TTE 😉, c’est bien la première fois que quelqu’un ose avancer que « ça revient plus ou moins au même », alors que tous les proprios que je connais sont largement gagnants, faut juste oser se lancer. Faux aussi les 90%, c’est 37% de proprio contre 63% de locataires au recensement 2015.

Bon, c’est tout de même dépendant de ce qu tu achètes (prix au départ). Perso parti de rien, j’ai 3 « biens », rien pour celle ou j’habite (et jamais rien remboursé)… si je compte sur les 25 ans que je l’ai et en comparant au loyer que j’aurais dû payer pour loger ma grande famille de 6 pers. (pour un objet identique) j’ai économisé réellement 300’000.-, sans compter la plus value à la revente, qui elle serait de plus de 40% du prix de revient.

De plus, quand on a un bien, on a aussi l’avantage que s’il reste du libre sur la cédule de l’utiliser en fonds propre pour acheter un autre bien en sus (et le louer par ex, et hop : encore des rentrées suppl. ! et c’est que je viens de faire)

Le seul avantage du locataire est : pas de souci de paperasse, pas d’entretien (ou taille de haie ou autre job).

22)
Mirou
, le 01.04.2016 à 16:06
[modifier]

Runkeeper me dit que tu gardes la forme malgré tous ces cartons !

Tout de bon pour cette nouvelle vie :-)

23)
François Cuneo
, le 01.04.2016 à 16:45
[modifier]

Bon… En remontant…

@Mirou: on essaie:-) Je n’abandonne pas la course à pied en effet, mais avec les cartons en plus, ça devient pénible.

@Blues, TTE a dit que 90% des propriétaires ne remboursaient pas leur hypothèque, c’est un peu différent.

@Hi-Phil Nous allons dans une maison individuelle en grande partie partie pour ne plus avoir de voisins et pour pouvoir écouter la musique un peu comme on a envie. Et au grand jamais, je ne changerais mes Jean Maurer!

@djtrance: voir paragraphe précédent!:-)

@Blues again: c’était un appartement dont nous étions propriétaires et nous serons propriétaires de la maison où l’on va.

@Zedwarf: Mes Jean Maurer (bon, j’aurais pas le temps d’aller chercher les cartons à Aubonne je pense…), mon matériel de photo, mon ordi, mon chat. (je ne parle bien évidemment pas des humains qui sont assez grands pour partir tout seuls).

Would be a « no go » for me :-)

Ben c’est que tu ne la connais pas.:-)

@Caplan: super, volontiers la Bière.

@Soizic: certaines maisons ont dû être difficiles à quitter…

@Jean-Yves, ton rêve, je vais le réaliser! Quand tout sera vide, je vais envoyer iRobot Nestor faire le boulot!

Je peux vous dire à ce propos qu’il m’aide bien ces temps. Et il m’oblique à descendre les cartons qui ne s’entassent pas dans l’appartement.

25)
Blues
, le 01.04.2016 à 19:03
[modifier]

@Blues, TTE a dit que 90% des propriétaires ne remboursaient pas leur hypothèque, c’est un peu différent.

@Blues again: c’était un appartement dont nous étions propriétaires et nous serons propriétaires de la maison où l’on va.

Oups, pour les 90%, en effet, désolé mal lu/compris …

Ah bon, ça me rassure, c’est bien comme proprio et pas locataire l’ex & nouvel appart..

2ème pilier ne puisse plus être utilisé pour acquérir un logement

c’est pas « plus » c’est 10% actuellement à la place des 20% (selon anciennes règles). Par contre je trouve que c’est dommage (même si cela « grèvais » la retraite), c’est que cela empêche des familles avec des salaires moyen d’accéder à la propriété. La loi aurait pu être différente : genre > selon l’âge à l’achat, de prévoir des amortissements solides pour re-combler le trou de son 2ème pilier assez rapidement.

26)
JeMaMuse
, le 01.04.2016 à 22:46
[modifier]

C’est assez fou, en lisant François, j’ai l’impression d’une sorte de fuite en avant… dans beaucoup de domaines.

Mais qu’est ce qui motive « le mieux en ci », « le plus grand en ça », « le nouveau truc qui vient de sortir »… ?

200 cartons… bon courage tout de même !

27)
François Cuneo
, le 02.04.2016 à 09:49
[modifier]

Oh que non…

Nous étions venu de deux maisons dans un « petit » appartement, avec plein de gens autour avec qui nous ne nous entendons pas.

Le but est d’être seuls.

En ce qui concerne les cartons, les miens sont immensément moins nombreux que ceux de ma douce.:-)

Quant aux nouveautés techniques… ben oui, j’aime ça.

28)
Dom' Python
, le 02.04.2016 à 09:55
[modifier]

En ce qui concerne les cartons, les miens sont immensément moins nombreux que ceux de ma douce.:-)

Et du coup voilà enfin qu’est révélée la signification du nom de madame K:
c’est Mme K’rton!

30)
ToTheEnd
, le 02.04.2016 à 12:50
[modifier]

Il y a cette légende urbaine qui dit que c’est toujours plus difficile de devenir propriétaire… c’est peut être vrai mais dans les faits, les créances hypothécaires sont en hausse constantes.

Mais bon… c’est bien connu, les chiffres marseillais sont trompeurs…

T

31)
ToTheEnd
, le 02.04.2016 à 16:24
[modifier]

Des blaireaux pareils c’est tout de même chiant… et si je te dis que j’ai été architecte en Suisse dans les années 90… il faudrait aussi que je donne une copie de mon diplôme pour dire que je connais un poil le sujet et la période?

Pour la stat sur les plus de 55 ans qui achètent neufs, c’est le résultat d’une étude de Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine et d’analyse de la mobilité à l’EPFL… sûrement un mec qui mec qui se branle au fond d’un bureau.

Fais moi plaisir, si tu n’as rien d’autre à foutre le samedi, écris un livre… ça me fera des vacances.

T

33)
ToTheEnd
, le 02.04.2016 à 21:56
[modifier]

Petit conseil : prends bien note de ce qui précède, au cas où te viendrais l’idée, à l’avenir, de franchir la ligne rouge me concernant.

Tellement peur. Appelle ton papa et ta maman aussi. Les gens…

T

34)
Saluki
, le 02.04.2016 à 23:20
[modifier]

Halte au feu!

Je serais vraiment malheureux que notre/votre cuk commence à rivaliser avec le niveau de langage d’un forum du style MacG….

35)
zit
, le 03.04.2016 à 02:42
[modifier]

Je reviens d’une soirée où il a beaucoup été évoqué l’idée de collaboration, dans le sens du travail collaboratif, habitat collaboratif, et qu’il fallait bien comprendre que la chose importante, c’était l’idée du don, de s’associer pour travailler ensemble à notre propre bonheur, un truc pas vraiment utopique (puisque qu’en des endroits ça fonctionne), juste de décider de ce qui est possible et de ce qui est impossible et de faire en sorte de rendre possible ce qui l’est.

Pour en revenir aux cartons, je vais bientôt quitter mon atelier, et je risque de passer un peu de temps à gérer cette affaire (et les outils, c’est lourd ! pire que les bouquins…), mais je vais bientôt vous proposer une solution de rangement très futée (je peut dire ça parce que ce n’est pas mon idée ;o) que j’ai mise en application simplement, se sera l’occasion d’un prochain article.

z (en tout cas, bon courage pour les cartons, je répêêêêêêêêêêêête : pour les voisins, c’est dômâââââââge, t’aurais pu en choisir des sympa)

37)
François Cuneo
, le 03.04.2016 à 16:26
[modifier]

Saluki, tout comme toi, je préférerais que l’on reste courtois dans ce post. Il y a eu clairement dérapage.

TTE, tu aurais pu dire ton désaccord sans insulter Hi-Phil il me semble…

Bon…

Zit, ton article, il paraîtra avant le 2 mai, date du déménagement?

38)
Blues
, le 04.04.2016 à 09:25
[modifier]

l’idée de collaboration, dans le sens du travail collaboratif, habitat collaboratif, et qu’il fallait bien comprendre que la chose importante, c’était l’idée du don, de s’associer pour travailler ensemble à notre propre bonheur, un truc pas vraiment utopique

Nous étions venu de deux maisons dans un « petit » appartement, avec plein de gens autour avec qui nous ne nous entendons pas.
Le but est d’être seuls.

Deux commentaires légèrement en contradiction.. que je mets l’un sous l’autre juste pour exprimer notre expérience :
– on a testé la coopération/collaboration dans l’habitat, et on est en revenu, car il faut être fait pour, et ce n’est pas notre cas.
– on a revendu notre appartement l’année passée, après moultes réflexions on a aussi constaté que « le but est d’être seuls ». On vient finalement d’acheter une maison seule sur un terrain pour éviter d’avoir à « collaborer » avec les AUTRES 😋 (mais surtout à ne pas avoir à les supporter)

Et, vu tout ce qui ressort des témoignages de mon entourage, l’idée de collaboration (de toutes sortes) n’est à mon avis faite que pour une petite poignée d’êtres humains. En bref, faut vraiment avoir la gueule bien faite.

40)
Blues
, le 04.04.2016 à 11:03
[modifier]

Oui-oui, j’habite d’ailleurs toujours ce magnifique endroit 😎 …. ça va être hyper dur de le quitter dans quelques années (on le louera je pense), mais c’est définitivement loin de tout et c’est aussi devenu trop grand (on était 6 à vivre dans cette surface), dommage car on y est super-enracinés, mais le futur de notre vie pèse plus lourd sur la balance.

C’est donc un objet en sus : l’idée a été d’investir sur un autre bien pour notre retraite pas si éloignée, proche d’une gare et autre services … ce sera aussi un pied-à-terre /un entre-deux/ quand on sera dans notre résidence grecque. Une maisonnette pas trop coûteuse et proche (Vallée de Joux) de notre réseau/intégration/racines actuelles. Voilà l’histoire.

On a donc d’abord expérimenté l’achat d’un appart. PPE et cie (et mis en location), quelle CATA la vie en commun (les dictats, les incompréhensions, les bagarres, les magouilles selon les % de parts, etc…) ! Depuis cette très mauvaise expérience, c’est bizarre, mais on entend de notre entourage pratiquement que du mal de leurs expériences : PPE, coopérative et autre type d’habitat groupés.
Et je ne parle pas ici des ceux qui ont osés se lancer dans des expériences de type business (associés pour travailler ensemble) c’est pas mieux.

Alors « faire en sorte de rendre possible ce qui l’est », très peu pour moi/nous

41)
ToTheEnd
, le 04.04.2016 à 13:35
[modifier]

Depuis cette très mauvaise expérience, c’est bizarre, mais on entend de notre entourage pratiquement que du mal de leurs expériences : PPE, coopérative et autre type d’habitat groupés.

Plus de 14 ans en PPE et que de légers problèmes qui se sont tous réglés très facilement (même pas une lettre d’avocat). Après c’est comme tout, vivre en PPE, ce n’est pas comme vivre dans une maison et ça, beaucoup ne le comprennent pas.

T

42)
Blues
, le 04.04.2016 à 13:49
[modifier]

T’as du bol TTE que ça se passe bien, perso j’ai généralise, mais vu tout ce qu’on nous a transmis pour l’instant, je dirais que ça a l’air d’être constant pour la majorité ces soucis, et puis finalement on a la personnalité qui s’adapte ou non.
Et vu la tienne je suis d’ailleurs étonné que le genre « appart. en PPE » te corresponde 😉

43)
ToTheEnd
, le 04.04.2016 à 15:10
[modifier]

Bah justement, parce que j’ai fait le deuil d’un truc à moi, isoler, sans personne, sans contrainte, sans règlement, etc. Je le répète mais ceux qui pensent prendre un truc en PPE en se disant « c’est comme une maison mais pas vraiment » se mettent le doigt dans l’oeil dès le départ.

Dès qu’un nouveau débarque dans la PPE, dès les premiers entretiens ou séances on le calme tout de suite sur des « je veux », « il faut », etc… et pourtant, jamais eu de problème malgré des soirée à 40 dans jardin jusqu’à 4h du mat… être en PPE ne veut pas dire « Part Personnelle Ecrasante »…

T

45)
ToTheEnd
, le 04.04.2016 à 16:28
[modifier]

Ahahahah ces vieux;-)

Je ne fais évidemment pas ça toutes les semaines… et puis des gens qui font la fête à côté, ce n’est pas pire que le(s) gosse(s) qui hurlent toute la journée ou courent dès 8h00 le samedi ou dimanche.

C’est ça l’histoire, une PPE c’est des gens qui vivent ensembles à des rythmes différents, avec des valeurs distinctes, des habitudes variées, des buts divergents, etc. comme dans un locatif en fait. Ce n’est pas parce que tu es « chez » toi que tu peux faire tout le bordel que tu veux et ça, c’est dans tous les cas valables et c’est généralement ce que les gens ne comprennent pas quand ils viennent en PPE mais pensent que c’est comme une maison parce que c’est à « toi ».

T

46)
Blues
, le 04.04.2016 à 16:31
[modifier]

Je le répète mais ceux qui pensent prendre un truc en PPE en se disant « c’est comme une maison mais pas vraiment » se mettent le doigt dans l’oeil dès le départ.

Exactement ce qui s’est passé pour nous déjà au tout début, mais trop tard pour reculer car on avait déjà payé l’acompte de l’appart. (mais pas si grave puisqu’on s’est fait – après quelque petits travaux- un joli pactole au passage), on l’a donc loué le temps de se retrouver « un truc ».
Résultat de cette expérience: l’indépendance totale est pour nous primordiale !

47)
François Cuneo
, le 04.04.2016 à 17:30
[modifier]

Tout à fait d’accord Blues.

TTE, tu ne le fais pas toutes les semaines, mais celui d’à côté le fera le week-end d’après, et si les 6 appartements s’y mettent, on ne dort pas souvent.

Bref… je n’attends que le 2 mai pour partir d’ici…

Ça m’évitera d’avoir la fumée des sardines grillées qui entrent tous les samedis, tout les dimanches dans notre chambre à coucher…

48)
Jean-Yves
, le 04.04.2016 à 19:10
[modifier]

Ah, ces sigles et acronymes abscons!

Bon, TTE, je connais ;)
Mais PPE, avec une recherche en “.fr”, ça retourne “Prime Pour l’Emploi”.

Heureusement, il suffit d’élargir la recherche en “.ch” pour constater que le Sherlok Holmes choisi dans notre navigateur préféré est notre ami…

Je le cite:
– “PPE ou Propriété Par Etage, est le nom suisse pour la copropriété”.

Trois lettres contre un mot de onze lettres!
On reconnait bien là le sens inné de l’économie de nos amis suisses :D

49)
ToTheEnd
, le 04.04.2016 à 21:15
[modifier]

Ces histoires sont tout de même révélatrices de la difficulté de vivre avec les autres… dire qu’à une époque pas si lointaine, on vivait à 5 ou 10 dans 20 à 50 m2 (je ne mets pas de lien… in Google we trust).

Dans moins de 6 mois, mes voisins vont changer… on va voir comment ça va se passer… et puis même si je pense que ça arrive plus souvent en PPE, j’ai déjà vu de jolis conflits entre propriétaires de villa… (désolé, là encore pas de liens… c’est lassant).

T

50)
zit
, le 05.04.2016 à 07:52
[modifier]

Ahh, les noces, les noubas, les fiestas, c’est vrai que c’est lassant, à la fin; avec la température qui remonte, les passerellades vont reprendre de plus bêêêêêlle dans mon immeuble qui n’est pas une PPE (merci, Jean-Yves ;o), mais une SCI (société civile immobilière pour ceux que ça intéresse).
En ce qui me concerne, bien que n’aimant pas les gens, je trouve encore intéressant d’avoir des interactions imprévues avec des personnes, ça peut être pour boire un coup, mais aussi pour accomplir des tâches nobles telles que sortir les poubelles, repeindre la cage d’ascenseur ou refaire le monde.
Sinon, Patron, je vais faire en sorte que vous soyez satisfait et mettrait tout en œuvre pour que l’article promis soit livré dans l’étang (dans quoi ? ;o). L’essentiel est achevé et je suis en train de charger la bête, reste encore les finitions, mais ça, c’est bien connu, ça peut attendre…

z (qui aime bien les sardines aussi, je répêêêêêêêêêêêêêêête : lever les filets, faire mariner au moins 30 minutes dans du jus de citron additionné d’huile d’olive, de ras el hanout, puis fariner et faire cuire à sec dans un plat en terre… ça sent beaucoup moins ;o)

51)
Blues
, le 05.04.2016 à 08:42
[modifier]

j’ai déjà vu de jolis conflits entre propriétaires de villa

Dans notre « cahier des souhaits » c’est justement qu’on a voulu éviter :
– la mitoyenneté (par toit ou murs)
– la proximité (parcelle trop petite)
– les servitudes et les partages (route, chemin, tuyauteries, chaufferie, etc..)

Au final, on a donc trouvé une maison indépendante au milieu d’un terrain de 1000m2 (idem pour les parcelles voisines) et sans servitude aucune. Ce qui normalement limite déjà pas mal les éventuels conflits entre proprios/voisins.

… dire qu’à une époque pas si lointaine, on vivait à 5 ou 10 dans 20 à 50 m2

J’ai / on a vécu cela au début des années 80, ça peut le faire quand on a 20 ans, mais ensuite avec l’âge, on devient plus égoïste sur son intimité… c’est bien sympa durant quelques mois, mais ensuite, une fois les défauts constatés ! La cohabitation en communauté c’est genre :
– toujours les mêmes qui nettoient la M… des autres (chiottes comprises)
– quand on veut dormir ceux de la pièce d’à côté font la bombe, etc… et j’en oublie

52)
ToTheEnd
, le 05.04.2016 à 09:38
[modifier]

C’est un cahier des charges clairs mais que de moins en moins de personnes peuvent s’offrir et pas seulement pour une question financière. Ceci dit je comprends la démarche. Moi même je ne me verrais pas retourner dans une colocation aujourd’hui, même avec mes meilleurs potes.

T

53)
Blues
, le 05.04.2016 à 10:21
[modifier]

@ 56

“PPE ou Propriété Par Etage, est le nom suisse pour la copropriété”

Il y a quelques différence entre « copropriété » et « Propriété Par Etage » :

– la copropriété : Dans cette forme de propriété, le copropriétaire ne dispose pas d’un droit exclusif sur une partie de la chose… Il ne s’agit pas d’une communauté qui peut, en son nom, actionner ou être actionnée en justice.

– le propriétaire en PPE : jouit à la fois d’un droit exclusif sur son unité, appartement, commerce, garage fermé, etc., et d’un droit collectif sur les parties communes