Profitez des offres Memoirevive.ch!
D’la balle !

D'la balle, je vous dit, Ayerdhal, c'est d'la balle !

Il n'écrira plus, un des auteurs que je préfère, l'un des très rares dont je me dis,  de temps à autre : « je vais relire un des ses livres » a décidé de cesser de respirer.

Je ne suis pas triste, comment peut-on réellement être triste quand on apprends la disparition d'une personne comme lui : je ne le connaissais que par ses écrits dont je vous ai déjà dit ce que j'en pensais ici (c'est de la balle), ses prises de positions et son engagement pour les auteurs dont je vous avais parlé là, j'avais appris récemment, sur sa page f******k sa maladie, et c'est Jean-Luc, le bouquiniste, qui m'a communiqué l'information (juste au moment où j'étais en train de penser à retourner y voir -sur FB- comment il allait ! –Jean-Luc et moi savons que la télépathie existe, ça ne nous a donc pas surpris–).

Donc non, pas triste, plutôt en colère contre le cancer qui l'a eu, et furieux de me dire que je ne lirais pas le cinquième tome de Cybione et tous les autres bouquins qu'il avait en tête ! C'est très égoïste, comme attitude, mais lui, il s'en fout, il n'est plus là. Et il n'était pas dans le genre larmoyant, j'aurais l'impression de l'offenser, de dire que je suis triste.

Bon, tout ça pour dire que c'est un gars que j'aurais bien aimé compter parmi mes potes proches que je ne connaitrais jamais mieux; je crois que je vais me relire quelques uns de ses pavés.

Mais je ne vais pas en rester là, je crois qu'il aurait peut–être « l'aiké » les pistes dont j'avais prévu de vous entretenir, et donc :

Eautarcie

Je vais être bref, d'autant plus que le site sur lequel je vous envoie, eautarcie.org est très riche, très dense, j'y ai passé de longues heures à presque tout lire (mais ce n'est ni de la SF ni du roman noir). Je dis presque, parce que l'architecture du site est un peu complexe (pas tant que ça si on a compris). Il y a un menu en haut à gauche dans le bleu, dont chaque article ouvre un sous menu juste en dessous, dans le blanc, c'est bien le seul truc qui ne soit pas clair sur ce site qui traite, comme son nom l'indique, d'autonomie du point de vue de l'eau, approvisionnement, et « retraitement », en tout cas, pas assainissement !

J'y suis arrivé depuis le forum du vélo horizontal que je fréquente assidument ces temps-ci (à cause d'un projet dont je vous parlerais quand j'aurais plus avancé dessus), dans une discussion sur les toilettes sèches. Sur autarcie, c'est par là, mais comme vous le verrez, on arrive au milieu du site selon le menu du haut. J'ai trouvé son argumentaire très convaincant, mais il est tombé avec moi sur un terrain favorable, si je puis dire.

Je vais essayer ça à la campagne dès que possible (mais j'ai déjà envoyé le lien à au moins un voisin, si on pouvait faire ça dans notre immeuble, ça serait bath !), tout comme, du moment que l'on n'a plus besoin de fosse à eaux vannes, la recycler en fosse à eaux grises uniquement, pour arroser et ensuite, creuser une citerne pour la récupération de l'eau de pluie, tout un programme !

Du vent à vingt balles et de la pédale

Rêvons encore un peu à un autre futur grâce à Basta ! et cet article sur, justement, un futur lowtech, (attention aux âmes sensibles je vais utiliser un mot infâme pour certains), décroissant, ce n'est peut être pas le terme le plus approprié, mais c'est le premier qui me vienne à l'esprit.

Voilà le chapô de Sophie Chapelle :

Une éolienne en kit à moins de vingt euros, une douche qui recycle l’eau en boucle, un tracteur à pédales, un filtre antibactérien qui rend l’eau potable… Le point commun entre ces projets sociaux et écologiques ? L’open source. Des outils sans brevets, donc librement diffusables et appropriables par tous, à moindre coûts. Dans les Yvelines, des jeunes ont passé cinq semaines à développer des projets innovants, qui pourraient révolutionner nos manières de travailler, produire ou consommer. Rencontre avec ces makers qui veulent changer le monde.

On y découvre comment réaliser une éolienne avec des matériaux de récupération pour environ 20 balles, tous les plans et explications ici, c'est vachement bien expliqué, ou un vélo agricole, le bicitractor dont j'aimerais bien me faire un exemplaire (avec un siège un poil plus confortable, vous savez) ou encore un principe de four solaire basse température qui est en développement mais qui me semble une excellente idée, pour chauffer de l'eau, par exemple, voir cuire des aliments.

Tous les projets de cet atelier sont à voir là.

 

7 commentaires
1)
François Cuneo
, le 04.11.2015 à 07:12
[modifier]

J’y suis arrivé depuis le forum du vélo horizontal que je fréquente assidument ces temps-ci (à cause d’un projet dont je vous parlerais quand j’aurais plus avancé dessus), dans une discussion sur les toilettes sèches.

Arrête… Tu vas nous pondre un vélo horizontal avec toilettes sèches intégrées???

3)
Modane
, le 04.11.2015 à 07:58
[modifier]

…que le site sur lequel je vous envoie, eautarcie.org est très riche…

Effectivement,mais très intéressant! Merci!

5)
zit
, le 05.11.2015 à 23:46
[modifier]

François, le petit projet sur lequel je travaille actuellement est une amélioration de mon dragounet, il n’est pas encore prévu pour éviter les arrêts au stand ;o).
C’est un dispositif qui me permettra d’améliorer encore mon aérodynamique, ma sécurité et mon confort, pour un surplus de poids que j’espère négligeable eu égard au poids de la bestiole avec son pilote et au gain sur la trainée et les turbulences, je vous en parlerais moins succinctement quand ça aura plus avancé que ça (en fait, cet exercice est épatant, j’y ai déjà passé un bon nombre d’heures, juste pour arriver à une forme qui me satisfasse, c’est une première pour moi, de travailler autant sur le volume, jusqu’à présent, je faisait de la 2 D 1/2, avec des angles droits, là, tout est courbe, et je vais bientôt attaquer le plat de résistance, la stratification : fibre de carbone, aramides et autres basalte, lin et chanvre, époxy et polyester, plein de nouvelles choses à découvrir mais il faut encore que je trouve le temps d’avancer sur ma matrice…). C’est un coffre pour remplacer la paire de sacoches, faut que je puisse y loger quand même quelques bouteilles et des victuailles, donc il aura un volume assez important.

Modane, améliorer la potabilité de son eau, en Bretagne, ça doit être intéressant, c’est vrai que l’eau de pluie est plutôt rare, dans ce coin, mais ça vaut le coup de tenter l’aventure quand même (je rappelle que les rumeurs de pluie fréquentes sur l’extrême occident de la France sont colportées par des personnes y ayant une résidence secondaire voulant y être tranquille).

Dom’ Python, j’ai déjà vu quelques autres photos de la même série, ça s’appelle un prone, et bien que la gain aéro par rapport au vélo droit soit formidable, je préfère de loin ma position, du point de vue confort ! (par contre, je ne sais pas du tout comment s’appelle la démonstratrice ;o).

PhB, le but du bicitractor n’est pas d’éventrer la terre, si j’ai bien compris, on laisse les vers de terre en paix et on ne traite qu’en surface, ça remplace le sarclage et le binage pour les parcelles régulièrement entretenues, et avec un siège bien comme il faut, on a une force de poussée avec un petit développement qui n’est quand même pas nulle (100, 150, 200 watts ?) et ça repose le dos et les articulations des jambes qui sont quand même bien sollicités au jardin et au potager : la terre est basse. Je pense que pour tirer une grande bâche bien chargée en ronces et autres branches mortes, c’est aussi plus facile qu’à pied. Ce n’est évidemment pas quelque chose qui puisse luter contre un truc qui brûle des algues ou des forêts préhistoriques avec un bruit que j’ai de plus en plus de mal à supporter en ville, alors en pleine campagne !
Quand à la solidité, la structure en tubes carrés d’acier de 30 ou 40 m’a l’air de pouvoir tenir le coup, et un minimum de poids me semble indispensable de toute façon pour que les outils puissent travailler quand même, par contre, il est évident que ce n’est pas un vélo de course !

z (qui va devoir aller s’acheter un litre d’essence, je répêêêêêêêêêêêête : pour dégraisser les chaînes, c’est impeccable, et ça me fait des années : je filtre à chaque usage ;o)

6)
Modane
, le 07.11.2015 à 11:51
[modifier]

je rappelle que les rumeurs de pluie fréquentes sur l’extrême occident de la France sont colportées par des personnes y ayant une résidence secondaire voulant y être tranquille

Tu as tout à fait raison! Je me suis assez fait engueuler par Roger avec mes promotions réitérées du ciel bleu et pimpant de ma région!

7)
Ritchie
, le 14.11.2015 à 02:41
[modifier]

Pas mal le vélo horizontal, j’aimerais bien essayer.

Sinon, ça permet d’avoir une sacré vue sur les décolletés … ;-)

Je suis déjà parti :-D