Profitez des offres Memoirevive.ch!
Surveillance Station

Bonjour à tous, en ces jours de fêtes, je tenais déjà à vous souhaiter le meilleur pour vous et vos proches. J’espère que ces derniers jours ont pu être remplis de joie et de bonheur.

Ces jours de fête sont également (et malheureusement) des jours bénis pour des personnes pas très sympathiques. À savoir les cambrioleurs.

Étant dans l’informatique, il n'est pas rare que j’aide des amis dans leurs installations. J’ai cette année eu l’occasion d’aider un ami à protéger sa société au moyen de vidéosurveillance. Il y a des milliers de systèmes différents. Je vous avoue que je n’ai pas cherché 36 000 solutions, pour la simple et bonne raison que j’ai posé un NAS dans cette entreprise. Au vu de mon dernier article, j’ai naturellement choisi un Synology. Du coup, ne voulant pas investir dans beaucoup de matériel supplémentaire, je me suis tourné du côté de Surveillance Station, facilement téléchargeable sur son NAS.

Je vais aujourd’hui vous présenter les possibilités de l’application et non pas vous faire un tutoriel détaillé de la configuration du système. Un 28 décembre, cela ne serait pas très utile à mon avis. Si je vois qu’il y a  de la demande dans les commentaires pour un tutoriel détaillé, je pourrais en faire un deuxième article.

Pour des raisons de sécurité, je ne veux pas publier de capture d’écran prise dans cette société (et prendre le risque d’oublier de flouter un point important par exemple). Mes illustrations seront donc tirées de chez synology ou du fabricant de matériel présenté.

Surveillance Station nous permet de récupérer les images et le son d’une ou plusieurs caméras. Ceci sans passer par l’interface de ladite caméra. Car oui, actuellement la plupart des caméras de surveillance permettent de s’y connecter à distance. Dans ce cas, pourquoi vouloir passer par quelqu’un d’autre ? Je dirais simplement que dans le cas où nous possédons une caméra, la question peut effectivement se poser. Par contre si le nombre de caméras est supérieur à 1, Surveillance Station a tout son intérêt. En effet, il est capable de centraliser les informations sur une seule et même interface. Et ceci, même avec deux caméras de marque différente. Pour autant que ces dernières soient supportées par l’application. Mais pas trop de crainte à avoir, il y en a beaucoup. Plus de 3000.

Centralisation des données de plusieurs caméra (image site web de synology)

Centralisation des données de plusieurs caméras (image site web de synology)

 

Personnellement, j’ai choisi des caméras D-link DCS-2210 car elles avaient pour moi un bon rapport qualité/prix. À savoir que pour env 200.- j’avais une caméra avec une image correcte (Full HD), un détecteur de mouvement, une source infrarouge pour une surveillance nocturne et une alimentation PoE. PoE représente les initiales de Power over Ethernet qui est une technologie permettant d’alimenter un périphérique réseau directement par le câble réseau de l’appareil. Le switch doit bien sûr être compatible avec cette technologie pour permettre d’alimenter ce périphérique. Tous sont normalisés pour pouvoir utiliser une caméra D-Link avec un switch cisco par exemple sans avoir de problèmes. Pour moi, cela était un point essentiel pour ne pas a avoir à tirer une prise électrique à côté de chaque caméra et aussi pour éviter un bloc d’alimentation (je déteste cela).

Caméra D-Link retenue (source D-Link)

Caméra D-Link retenue (source D-Link)

 

Configuration

Pour un utilisateur connaissant la topologie d’un réseau informatique, la configuration du système est très facile. Le système est suffisamment "user-friendly" pour pouvoir être effectué sans rechercher la moindre information sur internet. Une fois l’application installée, il suffit d’ajouter des caméras en leur donnant leur adresse IP (que nous aurons défini en IP fixe préalablement). Une fois ces caméras connectées, il suffit de double cliquer dessus pour en afficher les réglages possibles. La gestion des alertes, elle, prend un peu plus de temps. Ceci pour nous permettre de comprendre et de nous familiariser avec les possibilités offertes par l’application.

Une fois l’installation matérielle effectuée (la pose des caméras est la partie la plus longue), la configuration élémentaire du système ne m’a pris qu’une trentaine de minutes. Les réglages "fins" des alertes m’ont à nouveau pris le même temps.

Gestion des alertes

Le but d’une vidéo surveillance étant quand même de pouvoir être prévenu en cas de problème, Surveillance Station est capable de récupérer les informations des détecteurs de mouvements des caméras pour prévenir la personne responsable d’une anomalie. Il est également capable d’analyser les images pour en détecter un mouvement suspect. Il est tout à fait possible de gérer des plages horaires dans lequelles la surveillance est active. Par exemple le soir, la nuit et le week-end.

Enregistrement des images

Les images sont stockées sur le NAS. Il est possible de choisir la durée d’enregistrement concernée (1 jour, 1 semaine ou 1 mois par exemple) pour ne pas saturer notre espace de stockage. Il est aussi possible de donner une limite de taille (en Go). Pour éviter qu’un futur cambrioleur ne parte avec le NAS sous le bras et donc toutes les images des caméras, il est possible de synchroniser les données sur un deuxième NAS ou un autre espace de stockage sur internet. Il faut par contre laisser un peu de temps à la copie. Pensez donc à protéger un peu l’accès à votre NAS pour gagner le temps nécessaire à cette opération.

Depuis l’interface de l’application, il est possible de revenir dans ses enregistrements un peu à la façon de time machine. Nous pouvons configurer la vue des différentes caméras. Il est donc possible de voir une série d’images dans le temps de manière simultanée.

Connexion à distance

Sinology propose une application smartphone et tablette permettant de se connecter à distance au serveur de surveillance. Pensez tout de même à bien protéger leur accès pour en éviter un accès malencontreux. Toujours pour des questions de sécurité, je ne préfère pas vous informer de mon choix final, hormis que j’utilise une liaison VPN non gérée par Synology. Ceci est d’ailleurs également valable pour tous les systèmes de surveillance. Si vous posez un système de surveillance chez vous, pensez donc à protéger votre sphère privée.

Pour conclure.

Je trouve que ce système est bien foutu. Il permet comme je l’ai déjà dit d’utiliser plusieurs caméras dans une seule et même interface. Ceci, quelle que soit la marque de nos appareils. La configuration de base est très facile. La configuration un peu plus poussée demande un peu de recherche. Ma prochaine étape serait par exemple de pouvoir activer et désactiver le système à un moment aléatoire. Par exemple dans un environnement personnel, de pouvoir activer le système lorsque l’on part de chez soit et le désactiver lors de notre arrivée. Cela est sûrement possible, mais demande un peu de recherche.

Je sais par exemple qu’il est aussi possible de lier une carte du lieu pour avoir un aperçu rapide de la zone posant problème. Mais à nouveau ce genre d’option demande un peu de lecture.

Affichage d'une carte du bâtiment (source synology)

Affichage d’une carte du bâtiment (source synology)

Dernier point de ma conclusion. Respectez également les lois en vigueur dans votre pays. En Suisse par exemple, il est sauf erreur interdit de filmer l’espace public. Il est aussi nécessaire de prévenir vos clients et vos employés qu’un système de vidéo surveillance est en place dans vos locaux. Je dis ces deux points avec des "pincettes" car je ne suis ni juriste ni avocat. Donc pour être sûr de tous ces points, le mieux est de consulter un avocat spécialisé dans ce domaine.

Je vous souhaite mes meilleurs voeux pour l'année 2016. Qu'elle vous apporte joie, sérénité et  et une excellente santé.

P.S. Excusez-moi si un "Sinologie" ou un "Sinology" est présent dans le texte, j’en ai peut-être raté un dû au correcteur automatique ;)

10 commentaires
1)
Mirou
, le 28.12.2015 à 08:43
[modifier]

Merci pour ce descriptif. Je ne vais pas me lancer dans ce genre de système, trop compliqué pour mon utilisation. D’autre part, je n’ai pas envie d’être filmé chez moi en permanence…. Même par moi-même.
Est-ce que les images sont enregistrées même lorsque la surveillance par mouvement n’est pas activée?

J’ai un doute sur l’interdiction de filmer l’espace public… Quid de toutes les caméras de stations de ski? Dès reportage télé?
Si quelqu’un ici à des infos je suis preneur (François Charlet, tu es là?).

3)
cerock
, le 28.12.2015 à 09:06
[modifier]

Salut Mirou,
oui il est possible de ne demander un enregistrement qu’en cas de détection de mouvement. Il est même possible de demander un enregistrement en cas de mouvement ET dans une plage horaire. Par exemple du lundi au vendredi de 8h à 17 par exemple (quand on est au travail).

Pour filmer l’espace publique, tu as trouvé la bonne réponse. Après comme je l’ai dis, en cas de besoin, personnellement, je passerais par un avocat spécialisé dans se domaine.

4)
M.G.
, le 28.12.2015 à 09:51
[modifier]

Ah j’ai trouvé!
il y a une explication là…

Merci Mirou ! Je viens de passer une heure sur le site que tu nous as mis en lien, très intéressant. J’ai bien aimé l’article Géolocalisation et les termes employés pour « expliquer » les errements d’Apple en la matière. C’est du grand art rédactionnel ;-)

5)
M.G.
, le 28.12.2015 à 10:03
[modifier]

il est possible de ne demander un enregistrement qu’en cas de détection de mouvement.

Je dirai même plus : il est possible de ne demander l’enregistrement que d’une partie spécifique de l’image par l’intermédiaire d’une grille qui s’affiche lors des réglages de la caméra. De fait, les réglages des caméras D-Link sont très pointus mais pas toujours très explicites. Il ne faut pas hésiter à tâtonner pour visualiser les résultats.

6)
J-C
, le 28.12.2015 à 11:35
[modifier]

Je dirai même plus : il est possible de ne demander l’enregistrement que d’une partie spécifique de l’image par l’intermédiaire d’une grille qui s’affiche lors des réglages de la caméra.

En fait, la grille qui s’affiche permet de délimiter une zone sensible de déclenchement, mais pas de choisir ce que l’on filme…

Cela dit, j’utilise avec satisfaction deux D-Link DCS-5020 au rapport qualité/prix excellent.

Très bonne journée à tous

7)
ysengrain
, le 28.12.2015 à 12:09
[modifier]

Merci de ce descriptif. À ranger dans l’encyclopédie Cuk

hormis que j’utilise une liaison VPN non gérée par Synology

.
En clair ? Synology ne propose pas de connexion sous VPN et il faut « bidouiller » ?
ou quoi ?

8)
François Cuneo
, le 28.12.2015 à 13:33
[modifier]

Comme Mirou, le fait d’être filmé moi-même ou pire, de filmer ma famille quand je ne suis pas là, ou même ma femme de ménage me pose un très gros problème.

J’ai bien compris qu’on pouvait activer ou pas la chose dans des plages horaires, mais elles ne seront pas forcément correctes par rapport aux aléas de la vie.

Mis à part ça, c’est vrai que ça a l’air bien fait.

10)
Le Corbeau
, le 29.12.2015 à 09:00
[modifier]

En clair ? Synology ne propose pas de connexion sous VPN et il faut « bidouiller » ?
ou quoi ?

De même que Syno propose le package « surveillance Station », il propose également le package « VPN »
Maintenant, j’ignore pourquoi Cerock fait confiance au premier et pas au second

ou même ma femme de ménage

C’est pourtant, avec les nounous, un des principaux motifs utilisation de ce truc chez les particuliers.
:-))