Profitez des offres Memoirevive.ch!
Ralentir

Il y a un an je vous parlais ici-même de la quarantaine et de la joie que je ressentais à fêter dignement cet anniversaire.

Naissance d'une second enfant, voyage à Londres, New-York, un marathon, un semi-marathon, un raid nocturne, le passage au scooter.

Je pense que je l'ai fêté dignement.

Qu'est-ce que j'en ai tiré ? Que du bonheur et aussi un principe de vie :  ralentir, prendre le temps, savourer.

Quel plaisir de se poser de savourer les choses différemment, d'arrêter l'inutile pour profiter au mieux du reste.

J'ai donc arrêté:

  • de courir après le chrono. Stop au plan d'entraînement. Prochaine course : la Saintélyon parce que je me dois une revanche.
  • de courir après la dernière nouveauté technologique. Mes oreilles s'épanouissent avec le matériel adéquate et la musique que j'aime. Mes yeux se régalent. Mon ordinateur se porte bien, mon téléphone aussi. Oui il y aura toujours mieux mais là j'ai trouvé chaussure à mon pied, casque à mes oreilles, clavier à ma main, téléphone à mon usage, télévision à ma boulimie de films. Maintenant, je vais m'éclater et savourer.
  • de m'énerver après les cons. Tout à y perdre. Rien à gagner. Donc, j'arrête.
  • de vivre au milieu de gens qui font la gueule même quand vous souriez. Plus de transports en commun, plus de problème. Je gagne du temps pour mon travail, mes enfants.

J'ai repris:

  • la cuisine. J'adore ça et tous les gens autour de moi se régalent de mes plats.
  • la course au rythme que je veux, quand je veux et où je veux.
  • l'écoute de la musique seul dans mon coin.
  • l'égoïsme. Oui c'est nécessaire de se retrouver avec soi-même et de s'occuper de soi. Attention, je n'ai pas dit devenir égoïste. Juste en réintégrer une dose pour trouver une équilibre.

J'ai changé:

  • de boulot sans changer de société. J'adore l'endroit où je travaille mais j'avais besoin d'un nouveau challenge.
  • de fournisseur d'électricité.
  • d'OS de téléphone (et cela me va bien).
  • de boucher (mine de rien c'est vachement important).

Je n'ai pas changé:

  • de famille.
  • de belle famille.
  • d'appartement.
  • d'oreiller.

On ne dirait pas comme ça mais c'est une somme de petits points qui génèrent un certain équilibre qui me va bien.

Bonne journée à tous.

21 commentaires
1)
PascalB
, le 15.12.2015 à 06:29
[modifier]

Bonjour Cvanquick,
Jolie liste, mais il y a un point qui me chagrine quand même : Ne plus prendre les transports en commun car pas assez fort psychologiquement pour ne pas être touché par les gens qui font la gueule et gagner du temps pour les enfants… C’est pas vraiment ralentir, ça, non ? Mais surtout, la pollution supplémentaire engendrée, c’est aussi pour les enfants ?
Désolé, hein, mais si on avait tous un petit problème avec les gens qui font la gueule, vu les trains bondé qui se retrouverais tous sur la route, on pourrais directement dire adieu à notre planète tout de suite ! Vivement la crise des 50 ans, pour que la sagesse revienne ;-)

PS: Et attention sur la route, hein ! Le scooter, c’est pas le véhicule le mieux protéger du monde et les enfants, ils ont surtout besoin d’un papa ;)

2)
Blues
, le 15.12.2015 à 07:44
[modifier]

Ahah, j’ai fais (entre-autre) les même constats il y a une quinzaine d’année .. Typique de la « crise de la quarantaine »… Le moment où l’on se rend compte qu’on a plus envie de gaspiller son énergie n’importe comment, de la répartir plus harmonieusement, et si possible que pour soi… Privilégier la qualité à la quantité… Le besoin de vraies valeurs, etc… etc..

Perso à l’époque j’étais un hyper-actif qui voulait tout faire à la fois, c’est aussi mon corps qui a dit stop (hyper-tension, bêta-bloquants, etc..), j’ai dû stopper net un grand nombre de choses et « apprendre » me consacrer uniquement à l’essentiel (pas facile).

3)
Modane
, le 15.12.2015 à 08:00
[modifier]

de m’énerver après les cons

Ah bah oui!… Parce que sinon, à côté, Sisyphe, c’est de la petite bière!

4)
Tom25
, le 15.12.2015 à 08:04
[modifier]

Piiioouuuuuuu, que de changements … ! Normalement à cet age là, on se contente de changer de femme (ou de mec) !
:-)

L’important est que tu te sentes mieux et ton entourage aussi.

Sinon moi je n’aime pas les cons qui sourient, je me dis qu’ils sont plus riches que moi, et ça me demande un travail de m’enrichir (spirituellement).

5)
Gr@g
, le 15.12.2015 à 08:45
[modifier]

Je suis également passé du côté des quadra, et pour ma part, deux résolutions principales:
– je tutoie enfin plus facilement! (Enfin sauf mon patron, qui me l’a pourtant demandé, et qui a été très surpris de mon refus)
– j’ai débranché l’usage systématique de la TV quand je me mets sur mon canapé! Bon, ok, c’est arrivé à fin 2014, d’un commun accord avec ma femme.

6)
cvanquick
, le 15.12.2015 à 09:22
[modifier]

@Pascal,

rien avoir avec le fait d’être fort psychologiquement.
26 ans de transports en commun tous les jours, juste un constat.
Et puis en voiture, il y en a autant mais je ne vois pas leur tête.
Parce que des gens qui font la gueule sans raison, ras-le-bol.
Quant au scooter, c’est un juste équilibre entre petite pollution, temps perdu, temps passé au travail, temps passé à la maison.
Aucun choix n’est pas parfait, c’est toujours une histoire de compromis.

7)
ToTheEnd
, le 15.12.2015 à 09:44
[modifier]

Quant au scooter, c’est un juste équilibre entre petite pollution

Est-il catalysé? Si oui, c’est bien mais les différents gaz d’échappement rejetés sont un peu supérieur à ceux émis par une voiture… bon, peut être pas vis-à-vis de certains moteurs VW;-)

Par contre, si le scooter n’a pas de catalyseur et qu’il est équipé d’un moteur 2T, ça pollue 50 à 100 fois plus qu’une voiture…

T

8)
cvanquick
, le 15.12.2015 à 10:30
[modifier]

@TTE

Catalysé, très faible consommation, stop & go et en plus 1,5 fois moins longtemps sur la route.
100km par semaine
Aller-retour en scooter 40 minutes.
Aller-retour en voiture 60-75 minutes.
Consommation scooter ville 2,5 litres/100
Consommation voiture ville 8 litres/100

10)
ysengrain
, le 15.12.2015 à 11:23
[modifier]

Ayant partagé la même expérience, beaucoup plus tard dans la vie, je ne peux qu’approuver. Ça va dans le bon sens.

Je crois que…comment dire ? biologiquement ? psychologiquement ? nous ne sommes pas construits, programmés, pour vivre ces rythmes de vie. Ça va trop vite pour un cerveaux et surtout son mode de fonctionnement

11)
cvanquick
, le 15.12.2015 à 11:27
[modifier]

Pas tous je te l’accorde.
Mais quand dans une rame de métro, tout le monde fait la tronche et personne ne communique, je ne crois pas que 100 % des gens vont mal. Une certaine proportion fait juste la gueule.

12)
ToTheEnd
, le 15.12.2015 à 15:07
[modifier]

Mais quand dans une rame de métro, tout le monde fait la tronche et personne ne communique, je ne crois pas que 100 % des gens vont mal.

Le plus rigolo, c’est que beaucoup regardent par la fenêtre… comme si dans un tunnel sans lumière il y avait un truc à voir dehors;-)

T

14)
Franck Pastor
, le 15.12.2015 à 18:02
[modifier]

Le plus rigolo, c’est que beaucoup regardent par la fenêtre… comme si dans un tunnel sans lumière il y avait un truc à voir dehors;-)

Tu n’y es pas. Les gens regardent souvent dans la vitre de la fenêtre la réflexion des autres passagers sur cette vitre. Ça permet de les observer plus discrètement (qui a dit sournoisement ?). J’ai vite compris que j’étais loin d’être le seul à appliquer cette tactique quand j’ai croisé dans la vitre le regard d’une fille (jolie, en plus) qui me regardait de la même façon. Ça nous a fait partager un sourire :-)

15)
Dom' Python
, le 15.12.2015 à 18:35
[modifier]

Deux réflexions me viennent en lisant ce billet:

La première est le partage de deux extraits du livre que je suis un train de lire, tirés du chapitre « S’épuiser à courir »:
« Il me serait plus aisé de composer sur-le-champ un traité du repos que de m’étendre cinq minutes à ne rien faire! »
Et plus loin:
« Vivre à fond, c’est aussi ralentir. »
(Alexandre Jollien, Vivre sans pourquoi)

La deuxième réflexion est personnelle: je crois que j’ai arrêté d’en avoir marre des gens qui tirent la gueule le jour où j’ai aperçu le reflet de la mienne, dans une vitrine!

17)
djtrance
, le 15.12.2015 à 20:29
[modifier]

…le jour où j’ai aperçu le reflet de la mienne, dans une vitrine!

Mais, qu’as-tu donc pensé? :)

18)
Tom25
, le 15.12.2015 à 21:05
[modifier]

Mon ancien chef m’avait fait remarquer que les filles dans la rue sourient toujours quand elles ont leur portable à l’oreille, et tirent la gueule sinon.

Mais quand j’aborde ce sujet avec certaines, elles répondent qu’elles se font accoster (emmerder) quand elles sourient.
Je suppose que ça fait plus viril pour un mec de durcir son visage.

19)
François Cuneo
, le 15.12.2015 à 21:39
[modifier]

J’ai aussi arrêté de courir après le chronomètre… Je cours pour moi.

Sinon, je n’ai pas ta force, je continue toujours la fuite en avant…

Mais bon… j’ai aussi mon équilibre comme ça!

20)
jvi
, le 17.12.2015 à 18:58
[modifier]

J’ai lu avec intérêt l’ensemble des réponses, et je suis un peu navré qu’on ne prenne plus le métro parce que les gens font la gueule ou ne vous regardent pas.

Cela me rappelle d’ailleurs un autre post sur Cuk.ch (c’est comme ça qu’on dit pour une réponse ?) concernant la réponse musclée d’une musulmane en habit traditionnel à un geste déplacé de la part de jeunes imbéciles. Peu de gens, si je me souviens bien, avaient réagi pour calmer lesdits jeunes avant qu’elle ne s’en occupe elle-même, mis à part l’auteur du post qui avait fait ce qu’il fallait. Et il y a évidemment un fond de peur dans cette attitude de repli sur soi dans le métro.

En fait, quand je prends le métro à Paris ou à Bruxelles (mieux à Bruxelles, c’est vrai), j’arrive neuf fois sur dix à dérider les gens en jouant le provincial (que je suis) et qui s’étonne auprès de ses voisins de voir les gens qui font la gueule.

Et ça marche, peut-être aussi parce que j’arrive à un âge disons canonique et que ça se voit (hélas !), ce qui fait que les contacts sont plus faciles car dénués a priori d’arrières pensées ?

Je n’ai pas de solution ni de conclusion, et encore moins de leçon à donner. Regarder les gens franchement, en souriant, peut-être ?

Mes amitiés à tous,
Joseph.

21)
OliDa
, le 20.12.2015 à 18:13
[modifier]

Je crois que tous ces changements sont humains, et cela arrive ou est arrivé à d’autres.
Et le scooter , c’est bien :)