Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les vieux fourneaux

Qui a dit que la vieillesse était un naufrage ? Certainement pas les trois presque octogénaires qui sont les héros de cette bande dessinée de Lupano et Cauuet.

Lorsque l’histoire commence, Antoine, l’un des héros, vient de perdre son épouse Lucette. Nous suivons ses deux amis Pierrot et Mimile qui se rendent à l’enterrement où ils arriveront en retard et où ils feront la connaissance de Sophie, la petite-fille d’Antoine et Lucette dont Sophie est le sosie.

Nous découvrons par bribes le passé des personnages, leurs fêlures, mais aussi leurs (nombreuses) indignations. Au début, je pensais retrouver un peu la thématique du Combat Ordinaire de Manu Larcenet, mais chez des personnes âgées. Et en réalité, ce n’est pas le cas du tout. Certes l’émotion n’est pas absente de la série et notamment dans le premier tome, mais le traitement est volontiers comique, ce qui n’était pas tout à fait le cas du Combat Ordinaire.

 

IMG_0001

 

Antoine, Pierrot et Mimile sont trois amis d’enfance qui ne se sont jamais véritablement perdus de vue. Antoine est un syndicaliste retraité qui a passé sa carrière dans l’usine du village. Il a passé sa vie à défendre les ouvriers. Son épouse Lucette a également travaillé à l’usine avant de la quitter pour des raisons obscures et de fonder un théâtre ambulant de marionnettes.

Pierrot est un anarchiste qui rapidement été renvoyé de cette usine pour s’en être pris à son outil de travail. Il a passé sa vie à militer et s’occupe actuellement d’un groupe d’activistes aveugles appelé Ni yeux Ni maîtres qui va semer la pagaille dans les assemblées d’actionnaires. On verra au fur et à mesure qu’en réalité, le groupe se spécialise dans toutes sortes d’attentats gériatriques tous plus hilarants les uns que les autres.

 

IMG_0003

 

IMG_0004

 

Mimile est celui qui semble le plus affaibli par l’âge. Il vit dans une maison de retraite, ne peut pas faire trop d’efforts à cause de son traitement et semble un peu perdre la tête. Il est le moins engagé politiquement. Nous allons découvrir qu’il a eu une vie très riche et mouvementée.

 

IMG_0002

 

L’intérêt de la série réside beaucoup dans le traitement des personnages. Sophie, la petite fille d’Antoine est toujours un peu surprise de découvrir que son grand-père et ses amis ont eu une vie. La scène du premier tome où Sophie découvre le corps d’un des personnages entièrement tatoué est, à cet égard, emblématique. Sophie est le personnage que l’on connaît le moins, elle sert un peu de Candide, même si son passé récent sera sans doute dévoilé à un moment.

Les personnages, malgré leur âge, n’ont jamais abdiqué leur adolescence ou leurs engagements de jeunesse. Quelques-unes de leurs réactions sont celles d’adolescents. Quand Antoine fait une crise de jalousie, sa réaction épidermique construit tout le tome 1. Pierrot n’a jamais oublié son amour de jeunesse. Quant à Mimile, c’est un séducteur qui pratique volontiers la fuite…

La série est également l’occasion pour les personnages de relire leur propre histoire et celle de la deuxième moitié du XXe siècle à travers les yeux de Sophie qui, elle, aurait plutôt un jugement assez sévère sur cette génération. Dans le sillage des trois héros, elle va découvrir des personnes engagées qui vont la faire revenir sur ce jugement.

 

vieux-fourneaux-monologue-politique-e1428837738784

 

Les dialogues et les situations sont souvent d’une grande drôlerie. Quant aux dessins, je dirais qu’on est dans une ligne claire avec des dessins dont la stylisation permet de donner une grande variété d’expression aux personnages. J’aime beaucoup le style de ce Cauuet que je ne connaissais pas.

 

IMG_0005

 

Vous aurez deviné que je vous conseille vivement cette série parue chez Dargaud !

12 commentaires
2)
Blues
, le 11.01.2016 à 07:05
[modifier]

Fan depuis le début, j’ai les 3 volumes … Je l’offre aussi à mes potes en inscrivant sur sur la pg. int. : « imagine-nous plus tard » :D

3)
Gr@g
, le 11.01.2016 à 08:11
[modifier]

C’est marrant, j’en ai entendu parlé juste avant Noël!

Par contre, je n’arrive pas à cliquer sur les images pour les agrandir, pourrais-tu corriger, stp? Depuis l’iPhone, les planches sont illisibles.

4)
Radagast
, le 11.01.2016 à 08:23
[modifier]

Merci pour vos retours. Gr@g, je suis désolé, ce sont des images prises sur internet et je crois qu’elles sont en taille réelle.

5)
bernie14
, le 11.01.2016 à 08:44
[modifier]

Il faut croire qu’en vieillissant, je me reconnais dans ces héros. J’ai dévoré ces 3 tomes et je serai curieux de savoir si une suite est attendue…
Les dessins sont supers et les dialogues super vivants. Les jeunes n’ont qu’à bien se tenir…

6)
Blues
, le 11.01.2016 à 10:30
[modifier]

je serai curieux de savoir si une suite est attendue…

On sent bien que l’histoire ne se termine pas au troisième volume… et on sait déjà que le quatrième sera centré sur Sophie, ta curiosité est donc comblée ;)

Pour des images un peu plus grandes voir ici choisir l’album et cliquer sur les images sous le titre « La Preview »

8)
Mangaga
, le 11.01.2016 à 15:31
[modifier]

Je ne connaissais pas!!
Je viens de télécharger les tomes 1 et 2 et de les dévorer!
Et je cours à la librairie pour le tome 3!!!
Une pinte de bon sang!

9)
twootis
, le 11.01.2016 à 20:55
[modifier]

J’ai lu le tome 3 hier soir. Et comme les 2 autres c’est une perle. Les dialogues sont parfois (surtout dans le tome 1) digne de M. Audiard !

Je conseil fortement cette série !

Ce soir c’est le tome 2 de « La vie de Mizuki » ! une autre perle !

11)
Ange
, le 11.01.2016 à 23:21
[modifier]

Le Tome 1 sorti en 2014 fut le premier prix de notre Prix de la BD CE (Comité d’Entreprise). Le tome 2 est sorti en fin 2014 et en décembre 2015 le troisième tome. Personnellement j’avais comparé la qualité à celle des Asterix de Goscinny ! Pas la même époque, ni du tout le même type d’histoire, mais un vrai côté BD, des jeux de mots/références dignes de Goscinny. A la fois des histoires dans chaque tome, mais une histoire globale qui se tient.
C’est simple : je les ai offert à mon meilleur ami !
Bref, du bon.
Vivement le 4 !