Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le TEAC UD-503, un DAC de haut vol

Tout d'abord, j'aimerais préciser que plusieurs tests existent sur le TEAC UD-503. Ils sont faits pour la plupart par des spécialistes du son, qui sont parfaitement au point avec un certain nombre de dénominations qui me dépassent pour l'instant.

Quelques exemples:

 

Ce test ne sera donc pas de ce type, j'en suis bien incapable.

Vous aurez ici l'avis d'un amateur averti, un tout petit peu éclairé tout de même, mais loin du spécialiste qui vous démonte un appareil et qui s'émerveille sur ses circuits, comme il en existe et que j'admire.

Fin de l'avertissement.

***

J'ai testé ici le DAC TEAC UD-501, diapason d'or, et reconnu comme une petite merveille par la presse enthousiaste.

En effet, pour un peu plus de 1000 €, il avait presque tout d'un grand, et c'est vrai que je le trouve très bon, j'en ai eu deux voyez-vous.

Mais voilà, le TEAC datait de quelques petites années, et vous savez comme il en va de la technologie digitale, tout progresse, les fabricants doivent suivre.

Le successeur de ce DAC est sorti en Europe au mois d'octobre, il s'agit du TEAC UD-503.

Quoique… je ne devrais pas vraiment dire successeur, puisque l'UD-501 est toujours au catalogue, mais dans les faits, c'est bien le cas.

Bon, tout d'abord, pour que tout le monde comprenne bien ce qu'est un DAC, je rappelle ce que j'écrivais dans mon article sur le TEAC UD-501.

Pour supporter la qualité Studio Masters 24 bits, mais aussi pour profiter pleinement de la qualité CD, j'ai décidé de faire l'achat d'un DAC, soit un Digital to Analogic Converter, ou, si vous préférez, un Convertisseur Numérique vers Analogique, soit un CNA en bon français.

Pour moi, ça restera un DAC (voir définition complète Wikipedia).

Étonnamment, lorsque vous parlez d'un DAC ou d'un CNA dans un magasin qui n'est pas spécialisé, personne ne sait de quoi il s'agit.

Et pourtant, à notre époque, c'est un élément important de votre chaîne Hi-Fi!

Il faut bêtement vous imaginer qu'un DAC, c'est comme un lecteur CD ou un Tuner, sauf que c'est un outil qui ne sert pas à lire les CD ou capter les ondes radio, mais à convertir les fichiers numériques que lui envoie l'ordinateur en signaux analogiques que peut comprendre l'amplificateur.

Et puis, pour que vous ne pensiez pas que je suis un fanatique de la marque TEAC, je vous renvoie à ce test que j'ai fait sur ce lecteur de fichiers / DAC mobile de la marque, que je n'ai pas aimé du tout, mais alors pas du tout du tout!

Tandis que celui-là…

Présentation

Le UD-503 est un DAC bien construit, jusqu'aux finitions, impeccables.

2016-01-09_12-25-58

Les deux modèles

 

Il existe en deux couleurs, noir ou alu brossé, afficheur OLED bleu (l'ancien était orange, la mode a passé au bleu, TEAC y est venu). Le réglage de l'afficheur permet de s'adapter à l'éclairage de la pièce sur 4 niveaux (mais pas automatiquement).

2016-01-09_12-45-38

Le panneau avant

 

Ce qui frappe lorsqu'on le compare à son prédécesseur, c'est qu'il dispose désormais de deux sorties "casque" (une double sortie Jack 6.35mm). L'amplification casque est particulièrement soignée selon les spécialistes, je la trouve en effet très bonne avec mes deux casques Beyerdynamic (T1 et T70). La double sortie casque est pratique lorsqu'on veut profiter à deux de musiques à un volume convenable, sans déranger les voisins.

Le gros bouton du volume ne sert plus uniquement au réglage du volume du casque. En fait oui, par défaut, c'est le cas, mais il est possible de lui demander de régler le volume général. Vous me direz que cela fait doublon avec la possibilité de l'ampli.

Je vous répondrai "oui, mais". En effet, un certain nombre d'amplis à tubes n'ont pas de télécommande. Alors que j'ai par exemple une télécommande (mon iPhone) pour piloter Audirvana. Jusqu'à présent, je devais malgré tout à chaque fois me lever pour régler le volume de l'ampli.

Avec la télécommande livrée avec le UD-503, problème réglé. Je peux (mais je le répète, en activant la fonction dans le menu), piloter le gain du DAC.

Cela dit, je préfère le laisser sur 0 dB, j'imagine que c'est là que se trouve le meilleur rendement. Alors je me lève parfois encore un peu, mais si je veux, je peux rester confortablement assis.

Le menu est clair et il est facile de s'y retrouver.

Je dois dire que je me cantonne aux réglages de base, activant juste le réglage du volume par le bouton dédié. Je n'aime pas trop toucher les filtres, j'imagine que je risque plus de tout foutre en l'air que d'améliorer la chose.

Le soubassement de l'UD-503 est assez original puisque ce ne sont plus 4 pieds qui le soutiennent, mais 3, mobiles. Voici l'explication de TEAC:

Au-delà de l’aspect séduisant et design de l’UD-503, son coffrage en métal permet d’éliminer les vibrations et les bruits parasites. Cet élégant coffrage empêche que les rayonnements de vos ordinateurs et autres appareils ne viennent  perturber le rendu sonore. Le châssis de l’UD-503 est blindé avec des panneaux en aluminium de 8mm.
De même, les supports de pieds en trois points sont destinés à minimiser les vibrations et résonnances dans les médiums et basses fréquences.

Oui, ce DAC respire la solidité, la belle construction.

2016-01-09_12-26-41

Le système à trois pieds, particulièrement évolué.

 

 

Le panneau arrière est très complet:

 

2016-01-09_12-45-08

Le panneau arrière

 

Notez que contrairement à l'UD-501, la mise à terre ne pose pas de problème: même volume à fond sur l'ampli (sans passer de musique bien sûr), on n'entend aucun bruit de fond (les 3 UD-501 que j'ai testés imposaient de scier la mise à terre sur la fiche triple (en Suisse, la mise à terre est un téton)).

Comme vous le voyez, nous trouvons une sortie XLR, une entrée RCA, une sortie du même type, une entrée USB 2, une entrée optique, une entrée coaxiale, une entrée BNC permettant une synchronisation avec une horloge externe.

 

 

À l'écoute

S'il existe un logiciel pour Mac et pour Windows, je préfère bien évidemment utiliser le magnifique Audirvana Plus, totalement compatible, y compris bien évidemment (sinon ce serait trop triste) le SysOptimizer et l'"Intégrer Mode". Nous pouvons donc profiter du meilleur de ce que peut nous donner ce DAC.

L'une des grandes nouveautés de cet UD-503, c'est qu'il intègre entre autres choses deux puces que l'on trouvait jusqu'à présent dans les DAC bien plus onéreux: les DAC AKM AK4490 déjà présents sur les appareils de la maison "mère" de TEAC, proposant des DAC très haut de gamme.

De plus, l'alimentation semble particulièrement soignée (alimentations séparées, transformateurs toriques).

UD-503-interior-01-300web

 

Nous profitons encore une fois du savoir-faire du groupe.

Je ne vais pas vous en dire plus techniquement, je l'ai dit au départ, je n'en suis pas capable. Suivez les liens en début d'article ou lisez les données techniques que j'ai collées en fin d'article.

Voici plutôt ce que je peux vous en dire, à l'écoute.

Eh bien c'est impressionnant…

J'ai passé la première soirée après l'installation de cet UD-503 à sauter en l'air, et à dire à Mme K, "mais tu te rends compte, c'est incroyable, la différence avec avant, alors qu'avant, c'était déjà tellement bon".

Comment vous dire: la précision, le piqué, la limpidité des fichiers 24 bits et même des fichiers 16 bits FLAC d'ailleurs: tout est amélioré.

Mais jusqu'où s'arrêteront-ils?

Typiquement, là, j'écoute le concert de Nouvel An, un album 24 bits en 96 mHz.

Incroyable de profondeur sur les Jean Maurer… Les graves sont puissantes, mais pas envahissantes, les médiums et les aiguës donnent une présence absolument dingue, le grain est magnifique: ça croche sur les cordes, c'est splendide.

Ce qui est assez étonnant, c'est à quel point on perçoit le changement lorsqu'on a l'habitude d'une chaîne avec des éléments donnés.

Il est véritablement frappant que, quel que soit le genre musical, l'UD-503 est supérieur dans sa présence, sa précision.

Pour l'anecdote, nous avons fait des essais chez Jean Maurer, sur une installation différente, que je ne connais pas bien. Nous avons passé d'un DAC à l'autre, à l'aveugle entre un Cambridge 851 dont j'ai parlé ici (que j'utilise comme lecteur CD à la maison, et qui peut faire DAC, mais que j'apprécie moins dans cette fonction) et l'UD-503: il faut bien avouer que la différence est, au bout de quelques essais, difficile repérer. C'est fou comme on est vite perdu. Personnellement, au bout de dix minutes, je n'entends plus rien.

Mais à la maison, avec mes colonnes, mon environnement sonore, mes habitudes, la différence est flagrante.

En conclusion

Ce qui est formidable, c'est que ce UD-503 monte en gamme, tout en restant pratiquement au même prix que son prédécesseur.

Nous avons donc un DAC à 1200 francs suisses environ (un peu moins en €) qui nous offre un son de grande classe.

Petite chose: il m'intéresserait d'emprunter un de ces DAC Nagra à 20'000 € pour voir si la différence est vraiment flagrante. Mais juste pour le fun hein, ce sont des prix de dingue inabordables pour le commun des mortels.

L'UD-503 par contre, même s'il n'est pas donné, est à la portée de bien plus de monde, voire de tout passionné.

Un bien beau composant Hi-Fi, qui saura apporter un plus à votre chaîne, c'est certain.

 

***

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (données d'usine)

Formats supportés en fonction des entrées :

SUR ENTREE USB (Type-B)

Format DSD : Fréquence d’échantillonnage : 2.8MHz (176.4kHz/24bit DoP transfer)

Format PCM : Fréquence d’échantillonnage : 32 / 44.1 / 48 / 88.2 / 96 /176.4 / 192 / 352.8 / 384 kHz

Quantification : 16 / 24 / 32bits
SUR ENTREE numérique RCA (coaxiale) :

Format DSD : Fréquence d’échantillonnage : 2.8MHz (176.4kHz/24bit DoP transfer)

Format PCM : Fréquence d’échantillonnage : 32 / 44.1 / 48 / 88.2 / 96 /176.4 / 192 kHz
Quantification : 16 / 24 bits

 

SUR ENTREE numérique OPTIQUE (Tos link) :
Niveau d’entrée : –24.0 à –14/5dBm peak
Format DSD : Fréquence d’échantillonnage : 2.8MHz (176.4kHz/24bit DoP transfer)

Format PCM : Fréquence d’échantillonnage : 32 / 44.1 / 48 / 88.2 / 96 / 176.4 / 192 kHz

Quantification : 16 / 24 bits

 

Note sur les fichiers AIFF :

Les UD-503 et NT-503 ne décodent pas les fichiers AIFF (.aiff, .aif, .aifc, .afc), cependant, lorsque vous utilisez le port USB arrière de votre NT-503 ou UD-503 afin de le connecter à votre ordinateur, il est possible d’écouter vos fichiers en AIFF car le logiciel TEAC HR AudioPlayer supporte ce format. Si vous désirez utiliser une autre application sur votre ordinateur, assurez vous qu’elle reconnaît également les formats AIFF.

 

SUR-ECHANTILLONNAGE

Tableau des fréquences de sur-échantillonnages

UD503 Tech

CONNECTIQUE
Entrées numériques :

1x Entrée USB: Type B/ V2.0/Transfert Asynchrone

1x Entrée numérique RCA
Niveau d’entrée : 0.5Vp-p
Impédance d’entrée : 75 ohms

1x Entrée numérique OPTIQUE
Connecteur TOS-link
Niveau d’entrée : -24.0 à -14.5 dBm peak

Sorties analogiques :
1x paire XLR Symétriques
Type 3-32
Impédance de sortie : 188 Ohms
Niveau de sortie maximum : 4,0VRMS

1x paire RCA Asymétriques
Impédance de sortie : 158 Ohms
Niveau de sortie maximum : 2,0VRMS

2x Prises Casque, jack 6,35mm
Impédance de sortie : 16 à 600 Ohms

Entrée analogique :
1x Paire Jack RCA
Impédance d’entrée : 51k Ohms
Sensibilité : 130mV

 

PERFORMANCE AUDIO
Bande passante : 5Hz à 80kHz (+1dB/–3dB)
Rapport Signal sur bruit symétrique : 112dB (non pondéré, 1kHz)
Rapport Signal sur bruit asymétrique : 110dB (non pondéré, 1kHz)
Distorsion harmonique Totale maxi : 0,0015% (1kHz, LHF: 20Hz to 20kHz)

Puissance de sortie maximale
Symétrique :       700mW + 700mW (32ohms chargé, THD 1%)
Asymétrique :     500mW + 500mW (32ohms x 1 chargé, THD 1%)
350mW + 350mW (32ohms x 2 chargé, THD 1%)

Niveau de sortie maximal
Fixe (0dB) :          2.0Vrms (XLR/RCA)
Fixe (+6dB) :        4.0Vrms (XLR/RCA)
Variable :             12.0Vrms (XLR), 6Vrms (RCA)

Réglages audio
Sur-échantillonnage : x8, x4, x2, Off
DSD fréquence de coupure : 50kHz, 150kHz
PCM Filtres numériques : FIR Sharp, FIR Slow, Short-delay Sharp, Short-delay Slow
Sortie ligne : RCA, XLR (Pin2: HOT), XLR (Pin3:HOT)
Niveau sortie ligne : Fixe (0dB), Fixe (+6dB), Variable, Off

 

Compatibilité Logiciels
Windows : Windows 8.1 (32/64bit), Windows 8 (32/64bit), Windows 7 (32/64bit)
Macintosh : Yosemite (OS X10.10), Mavericks (OS X10.9), Mountain Lion (OS X10.8), Lion (OS X10.7)

 

23 commentaires
1)
gamov
, le 15.01.2016 à 04:18
[modifier]

Avez-vous testé les produits Shiit? En particulier le Gungnir multibit? http://schiit.com/products/gungnir
La particularité des DACs Shiit est qu’ils ne font pas de upsampling et se concentre à amplifier le signal original. J’aime bien cette approche.

2)
ysengrain
, le 15.01.2016 à 09:04
[modifier]

Un rapport S/B > 100 dB !! Incroyable évolution, à tel point que j’ai peine à y croire.

Bon, tout d’abord, pour que tout le monde comprenne bien ce qu’est un DAC, je rappelle ce que j’écrivais dans mon article sur le TEAC UD-501.

Pour compléter, car j’imagine que certains n’ont pas le concept en tête, tout lecteur de CD comporte un DAC qui transforme les informations numériques obtenues par la lecture en sons audibles.
Ce composant est de la plus extrême importance dans la qualité de la reproduction … et du prix du lecteur.

Exclure les MM-1 juste parce qu’elles ont pas un DAC allant dans les sacrosaintes hautes fréquences de la hi-res (inaudible et non perceptible par l’ossature auriculaire et cranienne selon les standards physiologique internationaux) est un manque de clairvoyance et la marque d’un conseil basé sur une vision tronquée par le dogme.

Bande passante : 5Hz à 80kHz (+1dB/–3dB) écrit François.
Alors Messieurs, vos opinions !! Nous attendons.

3)
Arnaud
, le 15.01.2016 à 14:54
[modifier]

@Hi-Phil, quand je vois le nombre de conducteurs se pavanant à bord de grosses cylindrées, je me dis que l’investissement hi-fi reste un choix raisonnable!

Par contre, avoir un DAC aussi précis pour alimenter un ampli à tube qui colore considérablement le son, je me pose la question de l’intérêt.

Sinon, François, quelle est la taille de tes fichiers du concert de nouvel an avec une fréquence de 96MHz? N’expérimentes-tu pas quelques interférences avec la radio?

4)
Renan Fuhrimann
, le 15.01.2016 à 15:22
[modifier]

Perception humaine : entre 0 à 40kHz environ

Tu viens encore une fois de prouver ton extrême crédibilité, c’est toujours un délice ! Sans même faire des études médicales, tout le monde peut rechercher « spectre auditif oreille humaine » dans un célèbre moteur de recherche et s’apercevoir de tes énormités.

PS : le spectre audible humain d’une oreille à 100% de ces capacités est d’environ 20 Hz à 20 kHz. Pour une oreille moyenne, d’une personne entre 25 et 50 ans on parle même de 40 Hz à 16 kHz – Physiologie des Menschen, Schmidt – Lang -Thews, Springer Verlag, 2010.

6)
ToTheEnd
, le 15.01.2016 à 16:14
[modifier]

quand je vois le nombre de conducteurs se pavanant à bord de grosses cylindrées, je me dis que l’investissement hi-fi reste un choix raisonnable

Oui bon, ce n’est pas la même chose… les sensations et plaisirs sont nettement différents. Que dire de ceux qui s’achètent une montre à 10k ou 20k et écoutent de la daube et roule dans un truc pourri?

J’avoue sans peine que j’aimerais pouvoir me payer tout ce matos car la musique est vraiment un loisir important dans ma vie… le seul problème, c’est que j’aimerais qu’une telle qualité me suive un peu partout car ça me frustrerait un peu de ne pouvoir écouter de la musique avec une qualité d’écoute « parfaite » que chez moi, dans une pièce, et nulle part ailleurs.

Mais respect pour les gens qui peuvent hein…

Dans un autre domaine qui nous passionne, il y en a bien qui changent leurs gros 4/4 premium tous les 4ans env. en posant entre 50 et 150 tickets à chaque fois…

Ces gens, par hasard, ils auraient pas une fille… genre trentaine, sympa, mignonne et célibataire? Parce que bon, suis atteignable en MP;-)

T

7)
Renan Fuhrimann
, le 15.01.2016 à 16:16
[modifier]

Considérer les infrasons et les ultrasons (inaudibles et non ressenti par 94% de la population humaine au dessous de 103 db selon J. Chancel) comme étant audible et nécessaire à la qualité du son, est juste de la malhonnêteté intellectuelle.

Mais chacun ses fantasmes !

8)
ToTheEnd
, le 15.01.2016 à 16:17
[modifier]

Par contre, avoir un DAC aussi précis pour alimenter un ampli à tube qui colore considérablement le son, je me pose la question de l’intérêt.

Ce n’est pas la première fois que je lis ça… et je me demande si j’arriverais à noter une différence au niveau d’une écoute à l’aveugle… si oui, ça laisse vraiment perplexe sur le résultat obtenu avec ou sans un truc à lampes.

T

9)
François Cuneo
, le 15.01.2016 à 16:42
[modifier]

Arnaud, 2.3 Gb pour l’album.

Non, jamais d’interférence, sauf si je mets mon iPhone sur le même rayon que l’ampli, sinon, vraiment rien.

Quant à l’ampli à tubes, éternelle discussion… Moi j’adore, et je profite tout de même de la précision du DAC. Pas pour rien que je vois la différence.

11)
Arnaud
, le 15.01.2016 à 16:48
[modifier]

@François, je me permettais de plaisanter sur la coquille MHz au lieu de kHz ;)

Je dois admettre que les amplis à tube sont un mystère pour moi, ayant entendu du bon comme du très mauvais, sans corrélation avec le prix…

Pour ma part, je reste satisfait avec du lossless en 16/44 (essaie ceci!), préférant un bon rendu de basse et un profil proche des moniteurs studio le plus plat possible.

12)
ToTheEnd
, le 15.01.2016 à 16:50
[modifier]

Pas pour rien que je vois la différence.

Tu vois ou entends une différence sûrement… maintenant est-ce que c’est ce que le producteur ou artiste voulait que tu entendes? Mon impression c’est que ce « duo » apporte certainement une signature, un « son » spécifique plus ci ou plus ça mais je pense qu’on rentre dans des considération très subjectives et pas forcément avec le parfait reflet de ce qui était recherché au début.

Après, j’imagine, ça dépend beaucoup de ce que tu écoutes puisque cet ensemble sonne bien avec tes styles musicaux mais peut être que, pour d’autres styles, ce n’est pas le mieux…

Bref, plus encore que dans la photo, la bagnole ou je ne sais quoi, l’audio peut vraiment mener à la ruine pour rien ou pas grand chose…

T

14)
djtrance
, le 16.01.2016 à 07:41
[modifier]

Et bien, dès que l’on parle sono, on rentre dans un dialogue de sourds :)

Mettez la musique moins fort les gars!!

16)
ysengrain
, le 16.01.2016 à 12:09
[modifier]

expériences et ressentis de spécialistes reconnus dans le domaine…

J’ai pour position de me référer aux institutions délivrant des « attestations » de suivi d’enseignement.

Concernant la Hifi, j’aimerais qu’on m’indique un cursus de niveau universitaire permettant d’acquérir un savoir objectif (l’objectivité dans l’écoute de l’oreille, cherchez l’erreur), basique mais indiscutable.

On trouve dans ce monde des Ubu de la Hifi, auto-proclamés, dont AUCUN ne s’est jamais frotté au « serpent de mer » maintes fois cité, JAMAIS mis en oeuvre: l’écoute à l’aveugle.

J’ai eu cette chance au cours d’une réunion avec le Pr Leipp.
L’assistance: 4 ou 5 luthiers renommés, dits experts.
Les objets à écouter: 2 violons, joués avec le même archet, les mêmes cordes neuves, par le même violoniste jouant les mêmes pièces, derrière un rideau.
Un des deux violons était un Garnerius et un violon neuf de très bonne facture.
Il s’agissait de reconnaître chacun des 2 violons.

Il y a eu plus de 70 % d’erreurs.
La discussion a posteriori n’a pas été calme.

17)
damien
, le 16.01.2016 à 16:44
[modifier]

Bonjour à toutes et à tous,

Lecteur assidu de cuk.ch depuis plusieurs années, je me lance dans le commentaire d’un article. Merci à François et à toute l’équipe de partager sur des sujets qui me passionnent également : photo, musique, latex, bidules mac (grosse baisse d’intérêt ces dernières années sur ce dernier sujet).

Merci François pour les infos sur ce Dac, tes enceintes, Audirvana,…. J’utilise aussi de temps à autres Audirvana ; et avec grand enchantement. C’était jusqu’à peu la meilleure solution pour moi en terme de qualité audio, mais avec l’inconvénient des câbles et du mac posé à côté du dac. Mais c’était le prix à payer pour avoir réellement un plus en comparaison de Spotify ascocié à une borne Airport Express.

Depuis peu, j’ai fait évolué mon système en recyclant un vieux minipc et en y installant DAPHILE, une super solution serveur audio gratuite basée sur linux. Plus besoin de connecter mon mac au dac. Lui aussi a changé d’ailleurs (Audio-GD nFB-11, vu sur QOBUZ, une tuerie pour le prix !). Le mac et les ibidules servent maintenant de télécommande. Et pour finir, je me suis abonné à Qobuz.

J’ai ainsi trouvé une solution qui me convient, tant en termes de rendu audio, que de facilité d’utilisation !

18)
djtrance
, le 16.01.2016 à 17:43
[modifier]

Et QUID de l’l’oreille absolue?

J’ai découvert, en regardant « The Voice » (désolé, mais je trouve le concept plutôt bien), que Mika a l’oreille absolue (et c’est d’ailleurs comme cela que j’ai découvert ce qu’étais l’oreille absolue)… Il n’y a pas que lui bien évidemment, mais c’est « rare », ou plutôt, « exceptionnel »…

@damien, et bien, je vais aller regarder ce qu’est DAPHILE, tu me tentes :) Joli pour un premier commentaire et surtout, bienvenue ici :)

20)
Diego
, le 17.01.2016 à 15:42
[modifier]

Moi je ne peux m’empêcher de sourire en lisant ça :

Le châssis de l’UD-503 est blindé avec des panneaux en aluminium de 8mm.

Ils ont des notions d’électromagnétique chez Teac ? Chez Swissphysics, ils blindaient avec du μ-métal à l’époque. L’alu a une perméabilité magnétique peu utile en mesure EMC !

Sauf si c’est pour blinder contre les coups de massue intempestifs, je vois pas bien.

Et ça :

De même, les supports de pieds en trois points sont destinés à minimiser les vibrations et résonances dans les médiums et basses fréquences

J’ai probablement quelques lacunes ou je ne suis pas dans les mêmes échelles d’incertitude. mais j’ai développé des systèmes électroniques qui fonctionnent dans les trains de meulage de voie (pilotage de la position des meules régulé sur mesure laser), et je ne me rappelle pas que les vibrations (et ça vibre à dessouder les composants des cartes) aient jamais posé un problème à l’électronique (à part tomber au fond du boitier ;-))

21)
jdmuys
, le 20.01.2016 à 15:02
[modifier]

Avoir l’esprit ouvert, certes, mais pas au point que la cervelle tombe par terre.

Face à l’affirmation d’un phénomène, un procédé simple, même s’il a pris des millénaires à s’affirmer, permet d’en démontrer la réalité. Il s’agit de la méthode scientifique, dont l’une des manifestations est l’expérimentation en double aveugle.

Je rappelle à ceux qui prétendent que l’invraisemblable est réel, qu’une fondation, la James Randi Educational foundation, offre un prix de 1 millions de dollars à celui pourra le démontrer. (James Randi est celui qui a démasqué la fraude de Jacques Benveniste quand il avait prétendu démontrer la pseudo-validité de l’homéopathie par la mémoire de l’eau).

Quant à la manipulation dialectique qui consiste à s’évertuer à mentir dans l’esprit sans mentir dans la lettre, cela ne me surprend pas qu’elle suscite des réaction, disons, excédées.

Un peu de zététique, que diable!

22)
Renan Fuhrimann
, le 23.01.2016 à 15:00
[modifier]

@jdumys

Je ne peux qu’aller dans ton sens ! J’avais d’ailleurs (en 2004) présenté ici même différents ouvrages de zététique, notamment l’excellent livre de M. De Pracontal « l’imposture scientifique en dix leçons » ou ceux d’H. Broch.

23)
Pachel
, le 07.04.2016 à 17:16
[modifier]

Si la collection musicale sur Mac ou DD est en fichier AIFF, cela pose-t-il un problème avec le TEAC NT 503 ?

L’entrée pour clé USB admet plusieurs formats mais pas AIFF ?

Merci de votre réponse.