Profitez des offres Memoirevive.ch!
Circulaire, mais plongeante

Et oui, j'ai bien regardé partout, et c'est incroyable : pas une prise USB C, ni 2, ni 3 (tiens, bizarre, le trois du pavé numérique à décidé de faire grève aujourd'hui), ni de Lightning, ni de Thunderbolt, pas plus de ouifi que de dents bleues : ce truc n'est pas connecté !

Mais ce n'est pas grave, il fonctionne très bien en autonomie, branché sur le 240 volts alternatif ;o).

Il s'agit d'un outil fort sympathique que m'a prêté un fort sympathique voisin (son cadeau de solstice !).

festool_00010

une scie circulaire plongeante de marque Festool, la TS-55 R, avec tous les petits accessoires qui font toute la différence.

Je ne sais pas si vous bricolez, mais pour ma part, capable de me blesser avec l'idée même d'un cutter, j'ai toujours regardé l'outillage électrique avec beaucoup de respect. Je dispose d'une scie circulaire qui est montée à demeure sur mon établi (ce qui en fait une scie de table), mais je l'utilise assez rarement : c'est un petit établi, et je ne peux couper proprement que de petites pièces, dans le cas de grandes planches (ou pire, de panneaux), le guide est insuffisant pour une bonne précision, et puis, ça fait une poussière terrible, malgré deux aspirateurs branchés dessus, un sous la table, à la sortie dédiée de la scie, et l'autre au dessus, sur la sortie prévue à cet effet sur le carter de protection, et puis, j'ai un peu peur de l'utiliser, c'est que ça coupe, une bête comme ça !

Là, j'ai commandé quelques panneaux d'un très joli multipli bouleau en vue d'en faire des bibliothèques (je vous en reparlerais quand j'aurais plus avancé sur le projet, c'est un truc assez rigolo), et il me fallait un outil de pro, et donc voilà.

Festool, est une marque allemande, spécialisée dans le travail du bois, plutôt de l'électroportatif léger, et plein de tellement bonnes idée, que les pros qui ont les moyens plébiscitent leurs appareils.

Les petits accessoires qui font la différence

On commence par le plus super génial :

festool_00002

un rail de guidage, joli profilé en aluminium sur lequel la scie vient se poser et avancer en glissant, un deuxième rail optionnel permet d'atteindre les 280 cm de coupe bien droite,

festool_00004

ils se fixent l'un à l'autre avec quatre petites vis toutes bêtes

festool_00006

ensuite, ledit rail va être solidarisé avec le bois que l'on souhaite couper à l'aide d'un petit serre-joint une main très bien conçu

festool_00007

il se glisse dans la gorge inférieure du rail

festool_00008

coulisse le long

festool_00009

et clac, c'est serré, ça ne bouge plus, et surtout, ça ne bouge pas quand on serre (et oui, c'est très énervant, mais en général, quand on serre un serre-joint, la pression exercée fait légèrement bouger l'assemblage).

Et puis l'aspirateur, le petit modèle, le CTL SYS est absolument incroyable : déjà, au niveau design, c'est pas bête, il a exactement la même forme que la boîte de la scie,

festool_00011

et on peux donc l'empiler pour être plus haut.

 Ensuite, on branche la prise d'alimentation électrique de la scie dessus, ce qui va faire démarrer automatiquement l'aspirateur dès que l'on commence à scier (et s'arrêter dès que l'on a fini la coupe). Et surtout, il avale tout ! C'est absolument incroyable la puissance de la bête. Bon, la capacité du sac n'est pas énorme, il faut donc penser à l'inspecter régulièrement : suite à une coupe où il y avait plein de sciure sur la planche, j'ai jeté un œil et le sac était tellement plein que j'avais presque du médium dedans tellement c'était compact, je vide le sac, redémarre, et là le drame : ça n'aspirait plus ! En fait, le tuyau de 4 mètres était complètement plein de sciure compacte lui aussi ! une fois vidé, il est reparti impeccable.

À l'usage, il faudra faire attention au tuyau : quand on coupe, ça avance comme dans du beurre, et si tout d'un coup, ça coince, qu'on a l'impression que ce n'est plus du bois mais un truc plus dur qui bloque, ça peut être le tuyau qui est coincé sur le bord de la planche et qui empêche d'avancer,

festool_00010

on a intérêt à le positionner comme ça par exemple, dans le sens de la coupe.

 

festool_00012

Sur la scie, la profondeur de coupe se règle très simplement, au millimètre près, avec deux échelles, une pour usage normal, une autre pour avec le rail de guidage, on peut aussi régler l'inclinaison de la coupe.

festool_00013

Les quatre mètres de tuyau prennent place sans soucis dans le logement prévu à cet effet, laissant la poignée de transport accessible.

festool_00005

Un petit truc important : il faut tracer ses repères avec un crayon bien taillé et positionner le rail au poil (là, il reste 2 ou 3 millimètres –marche toujours pas le trois du pavé numérique ;–), le rail du côté de ce que l'on souhaite couper, les trois mm de la lame seront ainsi pris sur la chute, et pas sur la mesure que l'on souhaite !

festool_00018

Et ça coupe vite et propre, très propre, il n'y a presque pas besoin de poncer.

 

Et surtout, en parfaite sécurité (même avec beaucoup d'imagination, si on fait attention il me semble difficile de se blesser avec cet engin).

Voilà pour la scie, mais j'ai aussi eu l'occasion d'utiliser une de leurs visseuse sans fil et c'est pareil : une merveille !

Sinon, pour ce qui est de la sécurité

un petit courroux avec cette magnifique paire de chaussures à coque :

festool_00015

Elles sont presque neuves (je ne les ai jamais portées ailleurs qu'à l'atelier, et pas trop fréquemment non plus).

festool_00016

et voilà-t-y pas que la semelle est morte de chez morte, on voit le métal antipunaise à nu !

 

Ça craint, non ?

17 commentaires
1)
Mathieu Besson
, le 04.02.2016 à 00:12
[modifier]

Tcheu! Dingue! Pour ma part, je rêve d’une scie à chantourner, chaque fois que je vois des Hegner dans les salles de travaux manuels, je bave. Merci pour ce beau test d’outil.

2)
fxc
, le 04.02.2016 à 00:25
[modifier]

Un petit truc pour éviter les bavures ou l’arachage du bois en sciant ( pas le dessus ou la lame mord mais le dessous ou elle a tendance à aracher le bois et faire des éclats) est de mettre 2 ou 3 couches de papier collant sur le trait de scie et tout le tour de la plaque à scier.

4)
Jambo
, le 04.02.2016 à 08:56
[modifier]

@fxc: c’est vrai avec les scies circulaires, mais…

Pas avec les scies de chez Festool (du moins si la lame n’est pas complètement émoussée). J’en possède une et je te garanti que je n’ai pas le moindre éclat dans des mélaminés par exemple, ce qui n’était pas le cas avec mon ancienne scie. C’est un outil professionnel et je ne doute pas que l’on retrouve cette qualité chez les concurrents professionnels, mais Festool est à l’outillage ce que le Mac est à l’informatique: qualité, facilité d’utilisation et par conséquent plaisir à utiliser, mais c’est cher ;)

5)
cirovert
, le 04.02.2016 à 09:03
[modifier]

Pour moi Festool il n’y a qu’un gros inconvénient,on devient très vite accro !!!
essayer donc les visseuses avec les petits accessoires. On se demande comment on fessait avant !
Une scie sauteuse qui coupe droit c’est génial!
les ponceuses rotek ça fait presque le boulot d’une ponceuse à bande (bon j’exagère un peu) et elle peuvent aussi être douce comme une vibrante.
Voilà vous avez compris pour moi c’est trop tard …

7)
colonel moutarde
, le 04.02.2016 à 09:52
[modifier]

Il y a une année environ, les brico Coop (GSB suisse) proposaient une toute petite partie de la gamme Festool. Je ne sais pas ce qui leur est passé par la tête parce qu’ils ne doivent pas voir passer beaucoup de pros et leur clientelle est plus prompte à acheter.une ponceuse Einhell à 49.95 qu’une Rotex à 500.- mais en tout cas, il y a eu de belles affaires quand ils ont soldé le tout 3 mois plus tard. Ils ont retenté l’expérience avec Hilti quelques mois plus tard et sans doute viré leur acheteur après :-)

8)
dadschib
, le 04.02.2016 à 09:59
[modifier]

Avec le rail de guidage Festool, il n’est généralement même pas nécessaire de placer le serre-joint ! Les petits anti-dérapants sous le rail sont extrêmement efficaces, ça ne bouge pas, coupe impeccable.

C’est vrais que c’est une drogue de travailler avec des bons outils…

9)
fxc
, le 04.02.2016 à 16:39
[modifier]

Il y a 2 ou 3 ans je vois par hasard un concours dremel sur le net ou il fallait faire une pub pour la marque, je ne fatigue pas beaucoup et fait le truc suivant

Directe

Rapide

Efficace

Magique

Etc

J’ai gagné pour +- 1000 euros de machines dont celle-ci clic ici

La plus efficace pour couper dans du mélaminé, plastique, etc. coupe nette, il n’y a pas de dents sur la lame, le seul défaut c’est vraiment une machine pour droitier, les gauchers, malgré l’aspiration en prennent pleins la figure.

De plus pour du travail occasionnel cette machine est efficace et moins chère qu’une fessol, moins de profondeur de coupe mais suffisante pour 80% des travaux.

10)
Ange
, le 04.02.2016 à 21:48
[modifier]

J’ai également cette scie et un rail. En effet, je ne fixe pas toujours le rail à planche + établi, car en effet, la partir antidérapante tient bien en place. Par contre, je fixe avec de simple sert-joints la planche à l’établi ( et aussi le rail si bois glissant (mélaminé recouvert).
Côté aspiration, chez moi, je ne suis jamais trop arrivé à bine le faire marcher (certes je n’ai pas celui adapté pour et donc cela glisse, sans parler du bruit (scie + aspi cela fait beaucoup). Mais comme la sortie de copeaux est orientable,j’essaye de faire attention à qu’elle soit bien vers le bas pour ne pas mettre de la sciure partout !

En tout cas, c’est un plaisir de couper avec cette outil. Pour le prix, pour « moins » le sentir, j’essaye de grouper avec un achat où j’ai besoin de beaucoup de matériel, ainsi je « sens » moins la dépense (typiquement j’ai acheté cette scie quand j’ai fait ma terrasse en bois (70m2).

11)
colonel moutarde
, le 04.02.2016 à 23:14
[modifier]

Un des gros avantage des outils Festool sur leur concurrents est également le cordon secteur amovible. Perso, je me suis monté un tuyau d’aspiration au dessus de mon « martyr » (une grande planche pas dommage sur laquelle on place les panneaux à couper/défoncer… et qui se laisse entailler sur 1 ou 2mm, ce qui évite aux deux morceaux coupés de tomber), tuyau auquel j’ai bridé un cordon Festool supplémentaire. Ainsi pas de tuyau et de càbles qui gênent. J’ai le même dispositif sur la table MFT-3 de chez Festool (ça c’est juste génial au point de mériter un article supplémentaire).

Et bien que conçue pour la menuiserie, cette scie plongeante ne rechigne pas à couper de belles épaisseurs d’alu, à condition de mettre la bonne lame spéciale. 10mm comme dans du beurre !

12)
zit
, le 06.02.2016 à 08:51
[modifier]

Mathieu, la scie à chantourner, j’en ai trouvé une en vide grenier à la campagne, c’est vrai que pour les petites coupes précises, c’est impeccable (bien que je n’aie pas encore eu le temps de trop m’en servir). J’avoue que j’aimerais bien une scie à ruban, genre la fameuse Inca… (et un tour mécanique, et une fraiseuse, et un tour à bois, et une pannoteuse, et une scie circulaire de table de grande dimension, et une découpe jet d’eau, et l’atelier de 150 m2 qui va avec ;o).

fxc, avec la Festool, je confirme, il y a vraiment une coupe impeccable de suite, ils vendent un petit accessoire spécial (consommable) pour le mélaminé pour parfaire le truc, mais j’ai entendu parler d’un modèle d’une autre marque (impossible de m’en souvenir) équipée d’une seconde petite lame d’attaque en dessous pour la perfection absolue (comme sur les pannoteuses ou les grosses scies de table.

pioum, oui, mon sympathique voisin est assez maniaque et, après visite de mon petit atelier, il a estimé que son joli jouet ne risquait rien entre mes mimines (mon local accueille déjà sa scie à radiale helvète –une merveille aussi–, son chalumeau oxyacétilénique et son compresseur 50 litres… j’ai beaucoup de chance !).

Jambo, je n’y avais pas pensé, mais oui, l’analogie avec le mac est bien trouvée, on sent vraiment la marque qui innove, qui cherche, et trouve des solutions élégantes à des problèmes quotidiens (leurs mandrins spéciaux sont hallucinants, un pour visser à 90 ° et l’autre légèrement excentré pour visser bien droit même le long d’une paroi, dingue).

cirovert, ah, oui, c’est le gros problème avec les outils au top : impossible de revenir à de la douille après !

colonel moutarde, effectivement, trouver ce genre de produits au rabais, c’est une gageure !

dadshib, je suis tellement maladroit que je serais presque ceinture plus bretelles, pour assurer une belle coupe, par contre, un seul serre-joint suffit largement, même pour les très grandes longueurs.

fxc, joli coup ! j’ai une Dremel classique, avec son flexible, mais je l’utilise assez peu, c’est un peu trop fin pour mes besoins, par contre, ce sont effectivement des outils assez efficaces.

Ange, l’aspi Festool est vraiment incroyable (mais ils ne le font pas cadeau !), ça change tout.

colonele moutarde, indispensable, le martyr, c’est aussi ce qui permet d’avoir des coupes impeccables des deux côtés (et de ne pas risque de se prendre la planche que l’on vient de couper sur le pied si l’on est sur tréteaux). Pour l’alu, en 10 mm, c’est impressionnant, et ça me donne bon espoir que la lame spéciale que j’ai acheté pour la scie de mon voisin me permette d’attaquer sans soucis mon PMMA de 20 mm habituel…

z (y’a quand même de bon outils, je répêêêêêêêêêêêêête : et ça aide vraiment à faire un travail de meilleure qualité)

13)
colonel moutarde
, le 06.02.2016 à 09:16
[modifier]

zlt: si tu es dans la région lausannoise, je gère un atelier communautaire à Renens qui propose presque tout ce dont tu rêves (malheureusement pas encore le jet d’eau, mais découpe laser, plasma, fraiseuses CNC, etc…). Et si tu es gentil, je te laisserai jouer aux Dominos (version Festool) :-)

14)
François Cuneo
, le 06.02.2016 à 11:17
[modifier]

Alors se blesser avec l’idée d’un cutter, je l’ai trouvée très bonne celle-là!

Très belle scie en effet. Tu as fait comment pour vider le tuyau rempli de matière compacte?

15)
fxc
, le 06.02.2016 à 20:01
[modifier]

Ayant dans ma vie pro. fabriqué une tripotée de cadres avec une scie à onglet, avec la 1° à main, j’utilisais une lame à métaux pour un rendu parfait, par la suite j’ai acheté une électrique et demandé une lame avec le maximum de dents, les lames d’origines sont parfaites pour tronçonner mais pas pour un travail de précision, ce doit être la même chose pour les scies circulaires.

16)
Jean-Yves
, le 07.02.2016 à 17:56
[modifier]

… la scie à chantourner… et… la scie à ruban Inca…

Nostalgie…
Dans l’ancien temps (deuxième moitié du siècle dernier), profitant de longues disponibilités entre deux saisons d’alpage, j’ai tenté l’autoentreprise : Puzzles en bois et teintures naturelles. On ne rit pas !
Jouissant d’un grand garage, l’établi était sur mesure (2,50 x 0,70 x 0,20) en pin massif de nos massifs. Déjà locavore !
Il supportait une scie à ruban Inca et des adaptations fixes (Scies sauteuse et à chantourner) connectées à une perceuse AEG qui fonctionne encore parfaitement :)

Bilan ? Des mois de plaisir à créer des modèles, faire les gabarits, les réaliser et… les offrir. Je n’ai jamais eu la bosse du commerce :)
Pourtant, quel plaisir de voir encore les enfants et petits enfants de mes amis jouer avec ces puzzles.

Pour recycler les chaussures, essaie les claquettes :D

17)
jeanserien
, le 07.02.2016 à 19:36
[modifier]

J’ai aussi cette scie, mais un modèle plus ancien, puisque que je l’ai achetée il y a bien 15 ans. En matière d’outillage, c’est mon plus bel achat.
Ce que je regrette dans cet article, c’est qu’il n’est pas trop expliqué comment ça marche, et au bout du compte, quel est l’avantage de cette scie sur une scie circulaire « normale ».
Du coup je mets un lien vers un pdf qui explique tout:
http://www.hmdiffusion.com/rftp/sat/pdf/n132.pdf