Profitez des offres Memoirevive.ch!
Seconde peau

Je vous ai souvent parlé de course à pied.

Cette pratique m'a apporté beaucoup de plaisirs mais aussi beaucoup de souffrances aussi bien physiquement que mentalement.

Ma dernière course m'avait vidé pas physiquement mais psychologiquement. C'était la première fois que je ressentais cette folle envie de tout foutre à la poubelle.

8 mois, il m'a fallu 8 mois pour m'en remettre et me poser les bonnes questions :

  • avais-je encore envie de courir ? OUI
  • de la même façon ? NON
  • a mort les "contraintes"

J'avais envie de retrouver ce plaisir qui me permettait de sortir par tous temps, sans "râlerie" et sans marcher à reculons.

Ma première décision a été de laisser tomber les records. Plus de courses au chrono. Juste courir d'un point A à un point B en prenant du plaisir.

Ma deuxième décision a été de changer mon équipement et de choisir du matériel qui correspond à mon état d'esprit et mon envie.

En été c'est facile, un short, un t-shirt (pas en coton sinon tu ressembles vite à un torchon), une paire de chaussettes et des pompes qui font du bien à mes pieds.

En revanche, pour le reste de l'année, ce n'est pas pareil et comme l'idée est de repartir pour une saintélyon qui a lieu en décembre, il est nécessaire de trouver un équipement qui me conviendra pour ce genre de raid et avec lequel j'aurai mes repères.

Donc, j'ai besoin (en allant de haut en bas): un bonnet, un tour de cou, un veste, une couche qui tient chaud, un t-shirt, un caleçon, un collant, une paire de chaussettes, une paire de chaussures ainsi qu'une montre et qu'un système de ravitaillement.

Noël était le bon plan pour s'équiper et le mot d'ordre était simple pour moi : du bon matos mais qui ne génère aucune contrainte ou gêne.

  • Le bonnet se doit d'être respirant et chaud, qui ne serre pas trop et recouvre toute l'oreille. Si je commence à le sentir c'est qu'il me gêne. Mon choix s'est porté sur un ODLO :

 

bonnet  Il répond à tous les critères.

 

  • Pour le tour de cou, j'ai récupéré celui reçu en cadeau sur un semi-marathon. Largement suffisant et en plus je l'utilise depuis plusieurs années
  • Pour le veste, il fallait vraiment que je ne me trompe pas ; coupe-vent, résistant à la pluie, si possible évolutive (capuche et manches amovilbes) et surtout bien taillée pour ne créer aucune gêne aux épaules, aux coudes... J'ai trouvé mon bonheur chez GORE:
veste
  • Pour la couche qui tient chaud, le t-shirt et le caleçon, surtout éviter les coutures apparentes qui peuvent créer des zones d'échauffement et d'irritation.
  • Pour le collant et les chaussettes, rien de spécial. Mon matériel actuel me convient, donc pas besoin de changer.
  • Pour les chaussures, marre d'avoir des chaussure qui vont très bien sur le bitume et pas le reste, qui sont trop souples ou trop rigides, qui protègent trop le pied ou pas assez. J'ai jeté mon dévolu sur ce mmodèle:

chaussures C'est un compromis et une fois au pied je ne me pose plus de questions. Je peux aller partout sans (trop) de craintes et le bout des orteils est protégé. En plus son poids n'est pas excessif (de l'ordre de 300g) et son système de laçage est top. Donc une chaussure au top que j'oublie une fois au pied.

  • Pour la montre, j'ai tout essayé : avec ou sans ceinture cardiaque, avec ou sans téléphone, avec ou sans montre. Le téléphone c'est niet : lourd, encombrant, toujours devoir y faire attention. N'aimant pas les contraintes, je pensais que la montre avec capteur intégré était la solution. Ben non. Plusieurs raisons : pas totalement fiable et surtout un serrage qui me gêne. Sans montre, je n'y arrive pas. Rien que pour savoir l'heure déjà et aussi pour savoir si je n'exagère pas. Donc, montre de milieu de gamme et de marque connue pour la stabilité du firmware:
montre
  • Pour le ravitaillement, il fallait du léger, qui ne bouge, qui ne fait pas bruit et qui peut contenir une barre de céréale et de l'eau. J'ai trouvé mon bonheur chez SALOMON avec une ceinture large munie d'une poche longue à l'horizontal (donc les mouvements de la ceinture sont inexistants pendant que je cours) et une flasque souple : gain de place, de poids et absence de bruit par le vide d'air :
ceinture
flasque

 

 

J'utilise maintenant tous ces équipements depuis le début du mois de janvier. J'ai effectué 7 sorties pour un total de 100km et je les valide tous. En tout cas pour mon usage, ils me conviennent très bien.

Voilà mon année reprend, j'ai des fourmis dans les jambes et la tête suit. Que du plaisir en perspective.

Je reviendrai sur certains de ces équipements dans des articles futurs.

Bonne journée à tous.

15 commentaires
1)
tibet
, le 22.02.2016 à 09:03
[modifier]

Petite question sans aucun esprit polémique surtout (dans l’esprit cuk quoi, sans faire de lèche botte :°)
Concernant la montre gps, as-tu envisagé ou essayé celle d’Apple. Tu lui repricherais quoi : poids, fiabilité, serrage ??

2)
Mirou
, le 22.02.2016 à 10:35
[modifier]

@ Tibet:

La montre d’Apple n’a justement pas de GPS. SI tu veux être un peu précis (ne serait-ce que pour rigoler et regarder ensuite sur une carte où tu es passé), tu es obligé de prendre ton téléphone avec toi pour qu’il fasse office de GPS.
En plus elle prend les pulsations cardiaques au poignet (donc problème de serrage pour cvanquick).
Par ailleurs, moi, l’hiver, ma montre je la mets, quand je cours, non pas sur la peau, mais sur ma jaquette, ce qui empêcherait la prise du pouls.

Perso, j’utilise un montre Suunto, qui bien que pas toujours très user friendly me convient assez bien (surtout que je l’utilise pour la randonnée aussi – et quand je cours dans une ville étrangère, elle évite de me perdre en me pointant la direction du retour à l’hôtel…).
En vêtements, je suis tombé fol amoureux des habits de la marque Tracksmith. Ils sont chers, mais les matières sont dingues (textiles de St-Gall, ou mélanges soie-mérinos pour une régulation de transpiration optimale en hivers), et surtout ils ont un look qui a carrément tendance à m’émouvoir (je ne suis pas fan du look mouche-cyborg-en-plastique-qui-pue que nous imposent beaucoup de marques).
Je combine en fait l’hiver entre Tracksmith et Icebreaker.

3)
François Cuneo
, le 22.02.2016 à 11:42
[modifier]

Et après, on dira que la course à pied, c’est un short, des chaussures et un petit pull!:-)

C’est assez cher en fait, dès qu’on veut être bien.

Cela dit, j’ai le même matériel (sauf les chaussures, qu’il faut bien changer au bout de 800 à 1000 kilomètres), et il est toujours aussi bon.

Mirou, pas mal ta marque, mais au niveau du short, franchement, pas tété…

Quant à la montre Apple, j’ai fait un article dessus. Elle est sympa, mais même avec Runkeeper, au niveau cardiaque, elle a des moments d’imprécision importants.

4)
François Cuneo
, le 22.02.2016 à 11:45
[modifier]

À noter la sortie ce mercredi du film qui semble génial de Pierre Morath, Free to Run qui raconte l’histoire de la course à pieds, et la bataille qu’ont dû entreprendre les filles pour courir dans les années 70. Eh oui, elles n’en avaient pas le droit, dingue non?

5)
Mirou
, le 22.02.2016 à 12:40
[modifier]

@ François

J’ai deux shorts de Tracksmith, lui et lui. Je les adore. Le premier je le mets surtout quand je suis en tournée dans d’autres villes, pour mes courses matinales « plus chic ». L’autre quand il fait très chaud, sois chez nous, sois dans le sud en vacances. Le bas de training aussi il est super. Bon bref je suis fan.

6)
Mirou
, le 22.02.2016 à 12:41
[modifier]

Et pareil. J’ai acheté tout une fois, et depuis 2 ans, je n’ai pas eu besion de changer. Après j’ai « envie » de nouveauté, bien sur. Mais j’en ai pas « besoin ». Même les chaussettes !

7)
cvanquick
, le 22.02.2016 à 12:50
[modifier]

pour la montre apple tout a été dit:

– nécessité du couplage au téléphone
– serrage

Pour les vêtements je vais regarder les deux marques mais c’est vrai que le mérinos si tu peux c’est vraiment bien pour les régulations thermique, sudatoire et olfactive.

8)
François Cuneo
, le 22.02.2016 à 14:26
[modifier]

Fan de merinos, je suis.

Et les chaussettes, ce sont toujours les mêmes. J’ai au moins 6 ou 7 paires dédiées à la course, mais je ne mets que mes x-socks Run Speed 2 (et de temps en temps le modèle Marathon).

C’est qu’on s’y attache, à ces petites choses!

9)
François Cuneo
, le 22.02.2016 à 14:27
[modifier]

À ce propos, je viens de courir 11 km, la montre a planté en plein milieu. Encore heureux que l’enregistrement ait continué avec le téléphone!

10)
Saluki
, le 22.02.2016 à 14:53
[modifier]

Imaginons un peu la situation :

la montre a planté en plein milieu

et il est resté avec une jambe en l’air…

11)
marcdiver
, le 22.02.2016 à 17:53
[modifier]

15 ans de cours à pied, sans jamais forcer, deux à maximum 3 fois par semaine, douleur depuis une année au gros orteil, verdict : arthrose avancée de l’articulation… Et moi qui avais lu que la course à pied prévenait cette maladie…. super ! Se chopper un truc pareil à 47 ans super… vive la course à pied !

13)
François Cuneo
, le 22.02.2016 à 18:12
[modifier]

@marcdiver: peut-être faut-il se poser la question de ce que ça aurait été sans course à pied!

Cela dit, j’ai exactement le même problème, dû à du badminton à haute dose quand j’étais jeune, avec des chaussures trop justes… et un terrain trop « collant », ce qui fait qu’à chaque freinage, mon gros orteil billait dans l’avant de la chaussure…

Eh bien la course à pied me permet d’avoir dix fois moins mal qu’avant.

14)
marcdiver
, le 22.02.2016 à 18:40
[modifier]

As-tu mal quand tu cours ? Là le spécialiste m’a dit qu’il fallait me mettre au vélo, qu’à mon âge (47) il fallait faire autre chose… super, j’ai adoré !
Je prends des compliments alimentaires qu’on m’a conseillé en pharmacie, car le spécialiste m’a dit juste dit que je pouvais opérer, avec 50 % de chance que ce serait mieux et 20 % pire… j’ai encore plus adoré :-(
J’espère pouvoir continuer à courir, même avec la gène que j’ai actuellement. D’ailleurs du coup en rentrant de la consult je me suis réinscrit à Sierre Zinal….
Aussi tu le sens toujours ton orteil en courant ? Ou plus du tout ?

15)
Lémanic
, le 22.02.2016 à 21:25
[modifier]

Comme le boss d’ici je fus, il y a longtemps, cycliste à l’armée. Maintenant je grille sous le soleil des Antilles sud (Trinidad) où je me suis remis non seulement au mountain bike – entre les bambous, les balisiers, les manguiers et autres palmiers – mais également à la course à pied. Bon il faut courir tôt le matin ou tard le soir. En journée, il faut oublier, trop chaud.
Tout ça pour dire que le matos se limite au minimum mais surtout à un système d’hydratation. Au niveau suivi technique, j’ai acquis une Garmin Forerunner 920 XT. Et je dois dire que c’est juste génial cet engin. Tout y est et même plus encore. On peut sans problème y installer des petits logiciels ou des écrans customisés pour (presque) toute activité sportive.
Voile, planche à voile, randonnée, nage, tout est possible. Toutefois, le contrôle du sommeil me semble un peu aléatoire, le comptage des pas de la journée pas exactement précis (en intérieur), mais pour le reste, je ne pense pas que l’on puisse trouver mieux. L’interface est simple et bien pensé, les écrans sont modulables, la sauvegarde des données simple et le compte Garmin sur le net donne un nombre d’informations hallucinantes. Longueur et hauteur de la foulée, temps de pose du pied et balance entre pied droit et gauche… Aujourd’hui j’ai plus utilisé mon pied droit que mon gauche (49.7%-50.3%). Et bien c’est sûrement vrai car j’ai couru sur le côté droit de la chaussée pour voir les véhicules en face (on roule à gauche ici) et la route penche pour l’évacuation de l’eau, d’où une très légère différence de hauteur entre les deux pieds…
Pour le cyclisme, c’est pas mal non plus, mais j’ai fait l’impasse sur les pédales qui captent la puissance (trop cher). Les capteurs de cadence et de vitesse eux sont tout a fait abordables, je profiterai de mon prochain séjour helvétique pour en acheter.
En ce qui concerne la natation, il existe un capteur cardiaque spécifique (que je n’ai pas) mais les informations récupérées par la montre seule sont déjà intéressantes, que ce soit en bassin ou en pleine eau.
Je ne regrette en rien cette acquisition et je ne peux que la recommander. En plus je l’ai achetée sur Qoqa a un super prix… (bon j’ai du attendre que quelqu’un vienne de Suisse à Trinidad pour me l’amener, mais cela valait le coup d’attendre).
A dispo pour plus d’infos au besoin.