Profitez des offres Memoirevive.ch!
À propos de WordPress

Ça fait maintenant quelques années que je pratique WordPress, par Cuk, qui est fièrement propulsé par, comme dit le slogan, et  par Vidbooster, le site où je trace pour mes étudiants les tendances des métiers de l’image numérique.
Or, quand on est chroniqueur, on n’a que la responsabilité de ses papiers; quand on est webmaster, il faut aussi trouver les outils qui nous facilitent la vie. Alors, quels sont ceux qui m’aident réellement?

Hébergeurs

Je dois dire que notre premier allié est notre hébergeur. Après être longtemps resté chez OVH, qui fournit un service en moyenne très efficace, je suis passé, lors de la multiplication de messages d’intrusion, chez Infomaniak où, si l’interface utilisateur est complexe, elle est très bien documentée. En ligne, à la consultation du site, j’y trouve une réactivité de site supérieure à ce que je connaissais, et offline, une gestion de WordPress très simplifiée. Adopté, donc pour une certain temps.

Thèmes

Le thème est l’apparence de votre site, et les fonctionnalités fournies. Si vous ne codez pas, par manque de goût, par flemme, ou par manque de temps, vérifiez que votre thème fournit les fonctionnalités utiles. De même, vérifiez que votre thème soit certifié sécurisé par wordpress.org. C’est important : nombre de sites gratuits contiennent liens discrets, backdoors, et autres failles que wordpress.org détecte.

Même si un accord met les thèmes Theme Forrest à dispo chez mon hébergeur, je reste très indépendant. J’en ai remarqué trois qui en général me satisfont : Parabola, Hueman, et Divi. Les deux premiers sont à la portée du premier venu; Divi, dont a parlé ici-même Renaud, est non pas plus compliqué mais plus détaillé et demande plus de temps de conception préalable. Ils sont tous trois hautement personnalisables et contiennent les fonctions réellement utiles aux blogs non-extraordinaires comme le mien. Privilégiez le téléchargement de votre site, qui ne se sert que des thèmes certifiés, plutôt que par ftp, pour privilégier la sécurité.

Tableaux...

Comme on le sait, les plug-ins rajoutent des fonctions à l’existant. Et il y en a qui m’ont réellement sauvé des coups, et je n’ai pas oublié redonner un peu de blé aux généreux créateurs qui ne vous y obligent même pas.

Je suis souvent, programmes et plannings scolaires aidant, confrontés aux tableaux. Comment transférer aisément un CSV ou un XLS en HTML, en gardant la possibilité de les remodeler, caviarder, réviser? TablePress, de Tobias Bäthge, vous permet tout ça en toute aisance et contrôle de ses nerfs. Son plug in est pour moi un indispensable. Sans lui, je ne m’en serais pas sorti. Voici ce que ça donne par défaut, sachant que TOUT est paramétrable, et qu'on peut rajouter son CSS...

TablePress

TablePress par défaut

 

 

On peut donc, dans une interface simple inclure dans une page ou un article des tableaux Excel, et même récupérer des tableaux existants sur le réseau et les retravailler directement du HTML d'origine. Pour les gens qui ne codent pas, ou au minimum, comme moi, c'est vraiment extra. On peut rajouter ou retrancher des colonnes à l'original, demander des critères de tri, ou gérer les liens dans les tableaux. Extra, donc!

Passer de HTTP à HTTPS

Un jour, on m’a appris que mon site en http pouvait passer en httpS, sécurisé, donc. Ça, la nouvelle option, pour moi, c’est comme l’appel du frigo, c’est incontrôlable, j’ai cliqué sur l’option. Et je me suis retrouvé avec la moitié de mes liens images foutus, et un site instantanément en état de délabrement total. Heureusement, Really Simple SSL de Rogier Lankhorst m’a réglé de problème en un clic, sans que j’aie à comprendre quoi que ce soit. Ce que j’aime beaucoup, aussi. La Magie! Tous les liens sont passés en HTTPS, et tout a été rétabli. Je ne peux même pas vous expliquer comment! Recommandé, donc. Et de deux!

Les sauvegardes, maintenant…

Combien de fois ai-je dû refaire intégralement mon site? Deux fois au moins à la suite d’intrusions malintentionnées... Plus deux trois fois sur coup de calcaire… Mon problème était que si sauvegarder mon dossier WordPress par FTP est simple, avec Filezilla ou mieux, Cyberduck, la sauvegarde des bases de données me dépassaient. Fini, tout ça, avec Updraft plus, avec lequel on peut programmer toutes sortes de sauvegardes sur toutes sortes de supports, dont DropBox. Fini le souci : merci Updraft Plus.

screenshot-1

Updraft Plus : la fenêtre principale

 

On peut sauvegarder les données, mais aussi les bases de données, les restaurer, les migrer, et même mettre en place des programmations pour ce faire. Ultra simple et ultra efficace.

 

Voilà… Il y en a d’autres, comme JetPack, dont je parlerai peut-être plus tard, mais je voulais aujourd’hui remercier les gars qui m’ont rendu la vie facile, et qui m’ont permis d’avoir un site pleinement efficace, au grand bénéfice de mes élèves et stagiaires. Merci, merci, merci!

18 commentaires
1)
Tristan Boy de la Tour
, le 15.02.2016 à 09:33
[modifier]

Merci pour ces infos. Ce que j’apprécie avec Divi (et tous les Elegant Themes) c’est la demo vraiment complète et détaillée. On ne peut pas en dire autant de la plupart des autres concepteurs de thèmes, hélas… UpdraftPlus me paraît un truc génial! Si je comprend bien, on peut développer son site en local et le transférer sur le serveur distant sans se soucier de la base de données?

3)
Blues
, le 15.02.2016 à 10:31
[modifier]

Ca fait un moment que je désire me lancer dans la création d’un site/portail multilingue (EN-FR-GR) sans investir des « milles et des cents ».

J’évalue les divers CMS et tout semblerait me pousser du côté de WP vu le parc installé, les thèmes, plug etc…
Par contre et si j’ai bien bien compris, pas évident (voir complexe) de créer (gérer) un site multilingue… c’est bien cela ?

4)
ToTheEnd
, le 15.02.2016 à 10:36
[modifier]

Très simple le multi langue sur WP grâce au plugin Polylang qui permet de créer une page et ensuite, la même page dans les langues désirées… super simple et très efficace avec un développeur très à l’écoute des besoins et éventuels problèmes.

T

6)
François Cuneo
, le 15.02.2016 à 11:58
[modifier]

Oui, cette plateforme WP est vraiment étonnante.

J’aimerais tellement que les plug-ins soient utilisables sur les sites basés chez WP directement…

Parce que leur site est un peu limité au strict minimum…

7)
ToTheEnd
, le 15.02.2016 à 12:08
[modifier]

J’aimerais tellement que les plug-ins soient utilisables sur les sites basés chez WP directement…

Une des forces du CMS, c’est d’avoir su s’imposer chez pratiquement tous les hébergeurs… une configuration autonome de WP existe chez tous les principaux acteurs. Bien entendu, il faut tout de même migré d’un site à l’autre mais de plus en plus d’outils automatisés existent pour faire ça.

T

8)
Blues
, le 15.02.2016 à 13:54
[modifier]

Merci pour les infos du « multinguisme », je vais donc pousser mon analyse un peu plus loin.

A part ça, acheter un joli thème pro, ça coûte dans les combien ? Une fois payé, c’est fini une fois pour toutes, ou, il faut encore passer à la caisse régulièrement comme de la « location » ou des upgrade divers ? merci à ceux qui savent.

9)
Origenius
, le 15.02.2016 à 14:31
[modifier]

Je me permets de prendre la parole à propos du multilinguisme. Mais pas pour aller dans le sens du vent.

Il faut en considérer deux formes.

Celle de l’interface du site: un locuteur japonais doit pouvoir tomber naturellement sur la version japonaise du site, celle-ci étant liée à son système informatique, et découvrir les articles et contributions dans sa langue, à la rigueur sans même s’apercevoir que d’autres langues sont disponibles.
Et, en second, les traductions des articles et contributions.

La possibilité de changer d’interface linguistique et de choisir l’une des traductions des interventions à sa guise de manière transparente est évidemment un bonus appréciable.

À mon humble avis, le CMS qui sait parfaitement gérer cela, et je dirais même qu’il en est le champion du monde, c’est SPIP. Il le fait même en standard, sans plugin ajouté. (Sans compter évidemment tous les autres raffinements et joyeusetés qu’il propose…)

J’ai construit moi-même quelques sites multilingues pour moi (français et japonais), pour mon frère (français, anglais et indonésien) et pour d’autres dont le multilinguisme est une nécessité. SPIP m’a toujours donné pleine satisfaction. À titre d’exemple, je vous soumets l’URL du site de mon frère. L’interface, comme la plupart des articles sont trilingues. Éprouvez-en la transparence !

Origenius

10)
ToTheEnd
, le 15.02.2016 à 14:50
[modifier]

Pour les thèmes, il y a du gratuit, des trucs de 20 à 100 balles payables une seule fois et enfin, les trucs sur mesure et donc unique en fonction des besoins, de la thématique, etc. dès 200 balles suivant où se trouve le créateur.

T

11)
Blues
, le 15.02.2016 à 16:19
[modifier]

Merci TTE, disons entre 100 et 200 « unique » pour kekchoz de chouette

Origenius, pour le « multilinguisme », mon cas serait le suivant:
trilingue (dont le Grec) mais partage du site-portail (développé de base par moi) et ensuite alimenté de 3 à 5 contributeurs distants, les uns ne connaissant pas forcément la langue de l’autre (donc interface contributeur dans sa langue maternelle)… Je pense que ce n’est pas compliqué et que ça le fait, mais autant s’en assurer, Merci. (le site à refondre en entier est ici )

12)
Jean Claude
, le 15.02.2016 à 16:45
[modifier]

J’ajouterai un autre CMS facile à prendre en main : Joomla (SPIP est très puissant, mais légèrement complexe à mettre en oeuvre).
Pour le multilingue Joomla dispose d’un plugin (Falang gratuit) qui traduit sans problème, soit comme administrateur, soit comme simple rédacteur. Un réglage dans Joomla fait apparaître le site dans la langue du navigateur. L’édition se fait dans la langue de chaque rédacteur.
Un exemple en cours de réalisation (seul l’espagnol est déjà fait…)
Maintenant, pour être tout à fait honnête, je ne crois pas qu’il y ait un CMS qui ne demande pas, ne serait-ce qu’une journée d’apprentissage pour avoir un site multilingue efficace.

13)
Modane
, le 15.02.2016 à 17:22
[modifier]

>Blues : Des thèmes, il y en a plein de gratuits, mais attention à ce qu’ils ne soient pas vérolés! Toujours utiliser la page Worpress pour qu’ils soient certifiés sains!

>Jean Claude : Je suis obligé d’utiliser Joomla pour le boulot : quelle galère par rapport à WordPress! Que de complications! Si on arrive à passer outre, on a par contre de jolis sites…

Et un petit lien vers WPMarmite, où je n’ai pas d’actions, mais où je trouve souvent solutions à mes problèmes!

14)
ToTheEnd
, le 15.02.2016 à 17:29
[modifier]

Joomla, c’est très bien tant que les gens ne font que cliquer sur « yes » ou des trucs très standards… mais dès qu’il y a une couille, c’est l’enfer!

Tous les sites Joomla que je « gère » plus ou moins depuis plus de 5 ans ont été migrés vers WP… et le dernier et aussi le plus important le sera avant la fin du mois.

T

15)
Blues
, le 16.02.2016 à 07:21
[modifier]

Merci pour les infos (c’est bien WPMarmite ça va m’aider) par contre pour Joomla c’est définitivement non.. De plus, les critiques négatives lues ici confirment tout ce que j’ai vu, lu et entendu.

16)
agent12
, le 17.02.2016 à 14:22
[modifier]

Bonjour,

Nouvel inscrit sur ce blog j’y découvre de très beaux articles.

Alors, ma petite participation à cet article.

Niveau hébergeur, je recommanderai ceux qui s’orientent vers le modèle novateur que l’américain mediatemple.net avait instauré: séries de plug-ins de sécurité (avec notamment l’excellent Limit Login Attempts [contre les accès par force brute]), disque dur SSD, système de cache… de plus en plus de francophones ont suivis le pas; mais, je ne connais pas encore d’hébergeur Suisse qui en propose.

Pour les thèmes, rien ne vaut un bon thème conçu de A à Z, question d’originalité ;)

À propos, niveau CMS, on a de plus en plus de « WordPress killer », certes plus rapides et mieux éprouvés, mais payants… voici quelques-un:

1/ https://www.typed.com/
2/ https://ghost.org/
3/ https://craftcms.com/

17)
ToTheEnd
, le 17.02.2016 à 14:44
[modifier]

À propos, niveau CMS, on a de plus en plus de « WordPress killer », certes plus rapides et mieux éprouvés

Je lis souvent ça et fondamentalement ça doit être vrai. Ceci dit, au niveau d’un site amateur ou même semi-pro, parler de « rapidité », c’est comme de comparer la première place d’une grille de départ en Formule 1 entre le 1er et le 5ème… quelques millièmes font la différence mais dans le monde réel, avec autant de machines, de processeurs, de cartes graphiques, etc. différentes, cette affirmation n’a pas beaucoup de sens à mon avis.

Autrement dit, pour un site qui parle d’un groupe de rock ou de bouffe et qui reçoit 100 à 200 visites/jour, personne ne fera la différence entre un site hébergé avec une techno « super mega top de la mort » et le truc « classique » chez un bon hébergeur de la place.

T

18)
mff
, le 04.04.2016 à 13:46
[modifier]

Ah! voilà cela tombe bien :)

Mon site de photos étant très ancien, jamais mis à jour!de plus très très mal fagoté et désordonné, j’envisage de le refaire avec wordpress, puis une fois entièrement fini le mettre sur mon hébergeur actuel.

Pour l’instant, ce n’est pas gagné ;)

Donc, si quelqu’un veut bien me donner un coup de main il sera le bienvenu:)

Merci de me contacter en privé :)

Je cherche un modèle simple épuré, j’ai l’idée en tête, mais pas la réalisation ;)

Un hébergeur très éventuellement en Suisse ?

Merci:)

http://photolavie.net
ou
http://mfz.free.fr/