Profitez des offres Memoirevive.ch!
C’est partout comme ça en France?

Je vais faire très court en ce jour, et en mode un poil provocateur.

Je suis en vacances en France.

J'y suis souvent.

En tout cas une fois par année.

Je peux vous dire que j'ai toujours été envieux de vos offres en matière Internet dans votre beau pays, en particulier par rapport aux tarifs suisses, et en particulier de Swisscom.

Pourtant, j'en suis à ne pas regretter de payer 129 francs par mois (allez, 128 € on va dire) pour avoir tout de même quelque chose qui déménage en matière de 3G et de 4G.

De même, mon provider câblé m'offre des prestations d'excellente qualité, même s'il coûte bien plus cher que dans l'Hexagone.

Enfin…

D'excellente qualité, je ne m'en rendais pas vraiment compte.

Il me faut aller chez vous, amis français, pour me dire que bon, certes, vous payez trois fois moins cher que nous, mais alors que les prestations sont à l'avenant!

Où que je sois, Center Parcs, des hôtels, même d'assez haut de gamme à Paris, le Wi-Fi, on nous le fait payer bonbon (25 € pour 4 jours par exemple ici, à Center Parcs) et il est tout simplement catastrophique.

Déjà… Il faut se connecter sur une page Web à chaque fois que l'on rallume  son device ou son ordinateur.

Ensuite, ça rame à «rien du tout par seconde».

C'est juste se moquer de nous, et je dis la chose comme ça pour rester poli.

D'ailleurs, c'est un truc que je ne comprends pas: comment les hôteliers (aussi en Suisse) se permettent-ils de nous facturer cette fonction qui devient tout de même quelque chose de base?

Alors OK, j'en vois certains qui vont me dire que c'est bien fait pour moi, que je n'ai qu'à décrocher et rester loin de tout pendant les vacances.

Alors d'abord, si c'était le cas, vous n'auriez pas eu l'article sur le Sony A7 RII ni celui-là, et puis je suis désolé, mais je n'ai pas envie de décrocher complètement.

Bon, ça, c'était pour le Wi-Fi et les connexions Internet standard, que l'on trouve dans les hôtels.

Sur ce point, palme est donnée ce jour à l'entreprise Central Parcs qui met dans le bundle une carte à 25 € (que nous payons bien sûr dans le prix de départ) pour 4 jours de Wi-Fi, alors que nous restons 8 jours. La carte de départ coûterait 40 € la semaine, mais non, là, vous devez remettre 25 € pour le forfait de fin de semaine (ou alors payer 15 € par jour…). Il n'y a pas de petit profit, mais voyez-vous, ce genre de petite mesquinerie donne une bien piètre image de marque de l'entreprise qui est tout de même une sacrée pompe à fric.

Alors après, il ne faut pas venir pleurer que le tourisme plonge un peu partout.

En ce qui concerne la 3G et la 4G

Et si comme moi, vous avez le rooming gratuit et 3Gb qui ne coûtent rien lorsque vous êtes à l'étranger, vous décidez de vous passer du Wi-Fi et de profiter de la 3G et de la 4G, vous constatez:

  • que la 4G, en fait, il n'y en a nulle part hors Paris ou d'autres grandes villes;
  • que la 3G, il y en a beaucoup, mais qu'elle ne se comporte pas beaucoup mieux que l'Edge chez nous (testé avec un peu tous les opérateurs, ici avec SFR).

Franchement, venez en Suisse découvrir la bête 3G, et on rediscutera.

J'ai un peu l'impression que la France, dans le domaine, se comporte comme elle le fait avec le train: un TGV magnifique pour montrer la haute technologie, mais hors cela, des connexions lamentables.

Dites-moi que je me trompe…

Et donnez-moi des solutions s'il vous plaît…

 

 

51 commentaires
1)
fvrun
, le 10.08.2015 à 00:50
[modifier]

Depuis le temps que je vous lis, une réaction pour la première fois.

En quoi la politique d’organismes privées sont le résultat d’un supposé archaisme des FAI français ? Puisque vous nommez Center Parcs, cette société décide elle seule de la forme dont va prendre l’accès à internet dans ses domaines.
– Si elle décide d’en faire un accès ultra cher, ce n’est pas la faute de l’infrastructure des opérateurs mais bien suite à des décisions commerciales propres. Les petits profits font les frandes rivières. Les sociétés prennent les usagers potentiels comme des pompes à fric.
– Si elle décide d’utiliser un portail avec mot de passe pour permettre l’accès à internet (ce qui est contraignant je l’avoue), c’est pour le motif déviter les abus d’utilisateurs non prévus ou qui dépasseraient le forfait payé. Mais cette façon de faire, je l’ai rencontré aussi bien en France, en italie, en Espagne, à Maurice… ou dans ce si beau pays qu’est la Suisse. Mais ce n’est pas une raison pour laquelle je gloserais sur un éventuel archaisme suisse ou sur l’idée qu’il faille bien compenser la chereté des produits internet !

Sur la 3G ou la 4G…
Je ne sais pas à combien ont été vendu les licences en Suisse, mais en France, les coûts ont été excessif, abusifs même. Résultat, les opérateurs ont préféré se concentrer sur les territoires à forte densité de population dans un premier temps.
De plus, la législlation est devenue compliqué. Obtenir des droits pour les antennes est difficile, très difficile. Il faut 6 à 9 mois avant d’avoir une autorisation et le nombre de refus pour des des motifs de préservation de la santé ou d’écologie est en constante augmentation.
Sans compter que le territoire est sensiblement plus vaste que le territoire Suisse, ce qui augmente considérablement le nombre d’antennes nécessaire pour couvrir convenablement.
On peut aussi gloser sur l’augmentation constante du traffic et donc du débit nécessaire.

Quand à donner des solutions… Faisant parti de ce pays qui semble si lamentable, je me sens mal placé.

Heureusement, en Suisse tout est parfait :))
Amicalement.

2)
aacp
, le 10.08.2015 à 01:14
[modifier]

Pour ce qui est du wifi, il ne faut peut-être pas généraliser à toute la France à partir d’un seul exemple…
Je suis descendu dans bien des hôtels (petits, comme grands) en France, avec l’accès internet wifi (ou câblé) gratuit.
Maintenant, quant à la qualité de la liaison, d’accord, en dehors des grandes villes, on ne sait pas ce qu’est le haut débit. La fibre optique arrive en campagne, mais pas aux vitesses qu’elle promet !
Pour ce qui est de la 3G / 4G, je suis d’accord avec François : hors grandes villes point de salut. J’habite sur la côte atlantique : l’été les relais sont saturés et même si les cartes de couvertures des opérateurs annoncent de la 4G, en soirée on est en edge. C’est à la limite de la publicité mensongère.
Maintenant n’étant pas de la partie, ni technique, ni financière, ni politique, je n’ai pas de solution. Je subi comme tout le monde.

4)
François Cuneo
, le 10.08.2015 à 06:34
[modifier]

@fvrun

Merci d’intervenir pour la première fois:-)

Je précise qu’il y a un point d’interrogation à mon titre d’article.

En ce qui concerne le Wi-Fi, je constate également ce même problème de portail compliqué en Suisse. Je l’écris d’ailleurs dans l’articleCela dit, une fois qu’on est connectés, ça fonctionne plus vite que ce que je constate quand je suis en déplacement en France.

En 3G (puisque je ne vois pas de 4G en campagne), je précise que j’ai le signal pratiquement maximum, en particulier sur NFR, mais que ça n’avance absolument pas.

Donc ça ne devrait pas être une question d’antenne.

Loin de moi l’idée de dire qu’en Suisse, tout est parfait, vous caricaturez mon propos un tout petit peu. Et en quoi ai-je dit que la France était lamentable?

L’idée était peut-être d’aller à contre-courant de l’idée qu’en Suisse, tout est toujours plus cher parce que simplement on est en Suisse. J’en reviens à ma première idée: oui, vos abonnements à rien du tout par mois font envie quand on paie si cher chez nous, mais à ce que je vois, (ce que JE vois, je ne généralise pas forcément), la prestation est meilleure.

Cela dit: je suis furieux d’avoir toujours ces derniers mois mes conversations qui se coupent plusieurs fois dans mes trajets au pied du Jura alors que je traverse une région très peuplée, et ce avec Swisscom.

Je précise que la Suisse n’est pas facile non plus à connecter (montagnes partout), que les antennes sont refusées partout ou presque pour les même raisons que vous évoquez, et que nos normes en matière d’émanations d’ondes sont incroyablement plus strictes que les européennes (peut-être que notre spécialistes en chiffres et en télécommunications TTE pourra nous en dire plus). Je n’en suis pas particulièrement fier…

Donc non, la Suisse n’est pas un pays parfait, on est d’accord, mais il y a des choses ici (en France donc) que je ne comprends pas, notamment pourquoi la 3G, quand elle est bien là, est souvent si mauvaise.

5)
Renaud LAFFONT
, le 10.08.2015 à 07:14
[modifier]

128€ c’est juste l’abonnement mobile? Ah ouais…
Je trouve que la 3G/4G fonctionne très bien dans mon coin (le Var) alors que sur Paris ou je me rends souvent c’est très saturé à cause de la densité de population. Quand à la wifi des hôtels je la boude de plus en plus pour utiliser la 4G de mon mobile en partage

6)
Biblio2
, le 10.08.2015 à 07:21
[modifier]

Je suis belge et je voyage souvent en France que ce soit en chambre d’hôte, hotel ou résidence Arts et Vie. En général, je n’ai plus de problèmes d’accès. Je crois, de fait que Center Parcs abuse. Les résidences Arts et Vie ont un accès individuel dans chaque logement et le signal est excellent et ce sans payer de supplément.
La seule chose qui m’ennuie c’est lorsque pour se connecter il faut donner une adresse mail. Je pense que c’est lie à la législation.
Mais le vrai haut débit, je ne le connais pas en Belgique non plus, malgré les promesses.

7)
Jaxom
, le 10.08.2015 à 08:06
[modifier]

@Renaud Il y a aussi des abonnements moins chers. Par contre, ils limitent plus le débit ou le volume de données.

Sinon, autre expérience, je viens de passer un mois à Tokyo. C’est une grande ville, très bien équipée en connexion 3G/4G, de ce coté il n’y a que parfois dans les tunnels en train que cela coupait. Par contre, j’ai pris un service dont je ne sais pas s’il existe par ici. Ils appellent ça un Pocket Wifi, une petite borne Wifi mobile, d’une autonomie d’une journée sans problème, qui se connecte en 4G (ou 3G). Pas de limite de volume ou de débit. Et ceci pour 100€ pour un mois. Je trouve que c’est un prix raisonnable pour les touristes. Et très pratique, commandé par Internet, retiré en poste restante à l’aéroport, fourni avec une enveloppe réponse prépayée pour rendre la borne.

8)
fanturi
, le 10.08.2015 à 08:09
[modifier]

La 4G est plutôt bien distribué en France, notamment par Orange. D’ailleurs je vois dans l’article que vous êtes connecté sur NFR, j’imagine que vous vouliez dire SFR ?
Je vous conseillerais d’aller sur le réseau Orange plutôt.

Pour le wifi je n’y reviendrais pas, les précédents commentaires ont bien expliqué que c’est un problème lié à une décision d’une entreprise privée.

Pour la 4G/3G je pense que c’est uniquement lié à la saturation du réseau lié au nombre important de vacanciers dans votre région. J’habite en lorraine et la 4G est très bien desservi et les débits sont très bons.

9)
Diego
, le 10.08.2015 à 08:57
[modifier]

Je ne suis donc pas le seul ! François, j’aurais pu écrie le même article …

Donc mes petites vacances dans le Languedoc m’ont conduit dans un camping 4 étoiles où la couverture WIFI était facturée € 15.- / jour, un grand mystère pour moi à l’époque de la 4G, mais passons : des commerçants qui n’ont rien compris au monde qui les entoure, ça se trouve dans tous les pays, et après ils pleurent quand Uber arrive et les bouffe.

De passage au centre commercial du coin, je suis entré dans la boutique Orange pour voir ce que coutait un prepayed data et suis ressorti avec un paquet « prêt à surfer » à € 85.- (hotspot + carte SIM avec 7 GB valables 1 an).

J’étais sûr d’avoir trouvé la solution ! C’était sans compter sur l’inénarrable service client Orange dont j’ai pourtant beaucoup entendu parler sur le net …

En bref :
– l’activation par téléphone n’est possible que depuis un mobile Orange (mais pourquoi donc cette restriction ? Ça m’échappe encore)
– les paramètres de connexion APN Orange ne sont pas configurés correctement dans le hotspot estampillé Orange
– la hotline Orange n’est pas atteignable depuis un téléphone étranger (le numéro abrégé ne fonctionne pas et il n’y a pas de numéro depuis l’international)
– lorsque depuis un téléphone fixe, on compose le « numéro vert » de la hotline et qu’on arrive enfin à avoir un opérateur, on abouti au helpdesk du réseau fixe et les opérateurs « ne peuvent pas » transférer l’appel à la hotline mobile (vous comprenez, ils sont à Rabat, m’a-t-on répondu !)
– lorsque, de retour à la boutique, j’ai annoncé que je ne repartirais qu’une fois mon hotspot actif et testé, on m’a répondu qu’on ne pouvait pas passer autant de temps avec un seul client ! (prêt à surfer, c’est écrit sur la boite !)

Bref, une heure et demie plus tard (l’employée Orange m’a dit au moins 3 fois qu’elle allait perdre son job si elle ne passait pas au client suivant), je suis sorti avec un hotspot fonctionnel … et du 4G plein pot dans mon camping (plus de 50MB/s up et down) tout comme dans plein d’endroits tout à fait surprenant (au coeur des Sévennes, dans les gorges du Tarn : 4G, 5 briques). Par contre, je ne sais pas si la dame est encore en emploi.

Tout ceci pour dire que si au final et après quelques énervements, l’infrastructure m’a donné satisfaction, j’ai le sentiment que c’est le « customer care » qui est très différent entre nos deux pays. Je ne pense pas qu’une entreprise offrant une prestation pareille sur ce point précis pourrait survivre en Suisse. D’autre part, comme le relève Renaud, je ne pense pas non plus qu’une entreprise pratiquant les tarifs de Swisscom pourrait survivre en France !

Donc fvrun, à mon sens, un point partout, balle au centre ;-)

10)
Gilles Theophile
, le 10.08.2015 à 08:57
[modifier]

Bienvenue en France, François…

En ce qui concerne internet, notre pays est lamentable. Au fur et à mesure de mes déménagements, et donc des années qui passent, je m’attendais à ce que mes débits internet évoluent dans le bon sens. Eh bien non, je suis progressivement passé de 12 MBs à 8 MBs puis 1 MBs, à tel point que j’ai fini par prendre une connexion par satellite, comme le farmer moyen en plein milieu du désert Australien, alors que j’ai pourtant vécu et je vis dans des régions potentiellement riches (en Alsace puis près de Bordeaux).

J’ai aussi l’exemple d’amis qui ont acheté une maison dans un lotissement tout neuf, et qui ont du se contenter, pendant 10 ans (!) d’une connexion à 512 Kbs (re !).

Quant à internet dans les hôtels, gares, etc. eh oui, c’est toujours le moyen-âge chez nous, avec les inscriptions obligatoires, les temps de connexion limités voire la facturation du service, tout ça pour mettre des plombes pour ouvrir un simple mail. Et le WiFi partout dans les hôtels, ça ne fait pas très longtemps que ça existe. Même au Club Med, à 2000 euros la semaine par personne, il fallait aller au bar pour pouvoir se connecter.

Et puisque tu évoques le TGV, récemment la SNCF a lancé un programme en faveur de la convivialité dans les trains, qui est du grand n’importe quoi. Si on pouvait avoir l’assurance de chiottes impeccables, de la ponctualité et de matériel en bon état (sièges qui ne fonctionnent plus, prises de courant cassées), et de l’accès au haut-débit (on traverse beaucoup de zones blanches en TGV…), ça serait déjà un progrès énorme.

11)
Gilles Theophile
, le 10.08.2015 à 09:05
[modifier]

J’ajouterais, à propos de la situation d’internet, en France, une petite anecdote qui s’est produite il y a 3 ou 4 ans en Alsace (une région très, très pauvre, donc…).

C’est un chef de petite entreprise installé dans un village à quelques km de la frontière allemande. Côté allemand, les patelins sont au très haut débit, voire fibrés ou câblés depuis des années, et lui doit se contenter d’une connexion pourrie qui lui permet à peine de travailler.

Il a donc lancé une pétition, par voie de presse également, pour demander le rattachement de son village au voisin allemand, afin de bénéficier du déploiement internet à très haut débit.

Inutile de dire que ça a pas mal fait jaser dans le coin…

12)
François Cuneo
, le 10.08.2015 à 09:17
[modifier]

Merci de me montrer que je ne suis pas tout seul.

Cela dit, anecdote également: lorsque j’ai dû repayer 25 € pour la fin de la semaine, j’ai dû le faire en ligne.

Un bordel, je ne vous raconte pas…

Finalement, je reçois deux mails en hollandais (Center Parcs est une entreprise hollandaise au départ, et travaille avec un fournisseur hollandais KPN, donc en ce qui concerne mon coup de gueule de ce matin, il pourrait être co-dirigé vers la Hollande) sans mot de passe, ne m’expliquant pas que le système avait changé puisque j’avais dû créer un compte (avant, ce n’était pas le cas, j’avais juste une carte avec un code).

Rien ne m’indiquait que je devais entrer un identifiant et un mot de passe en changeant de manière de procéder.

J’arrive à l’accueil: vous devez me prouver que vous avez payé pour qu’on vous donne une nouvelle carte: je montre mon mobile avec le mail dessus. Oui mais vous devez nous l’envoyer. Je venais de faire une demi-heure de queue, il allait falloir la refaire.

C’est là que je me rends compte que parfois, je peux devenir mauvais…

Tout cela avec la pression de la queue derrière… Pas très contente.

Finalement, j’envoie le mail qui n’arrive pas à partir (même en 3G).

Je refais la queue, demande une responsable, qui me dis que je dois téléphoner en Hollande, c’est de là que c’est parti.

Elle le fait pour moi, et pendant ce temps, je reçois un mail en anglais me disant comment procéder.

Et là… ça marche.

Mais je ne vous raconte pas l’humeur du début de journée.

13)
Gilles Theophile
, le 10.08.2015 à 09:23
[modifier]

Mais je ne vous raconte pas l’humeur du début de journée.

Ouch, j’imagine, avec la queue et les abrutis derrière le comptoir, j’aurai sorti la boîte à gifles.

14)
Filou53
, le 10.08.2015 à 09:24
[modifier]

Plaignez-vous, plaignez-vous…
mais venez en Belgique et ici vous pourrez pleurer…

des opérateurs qui à mon humble avis se sont bien entendus pour fixer des prix… démentiels: internet + tv + téléphonie à un tarif démesuré (chez vous, vous avez les 3 pour le prix d’1 chez nous !).
Une complexité des tarifs abominable: faut bac + 6 pour comprendre.
Des performances pas vraiment enviables et personnellement, j’ai l’impression que cela empire ces derniers temps alors que cela devrait être l’inverse.
Un service pas vraiment terrible: si le temps de réponse est mauvais c’est jamais eux.

Bref, je pense que l’herbe est plus verte chez vous ;-)

Qui a chuchoté que le belge était râleur ???

15)
Saluki
, le 10.08.2015 à 09:39
[modifier]

Cher François,

Tu aurais pu éviter tous ces ennuis de connexion en allant chez une fidèle lectrice de cuk, ma (très) belle-fille, dont je t’ai donné l’adresse à propos de ta tournée des châteaux de la Loire…

Pour ses affaires, dont j’ai dit un mot ici, il a bien fallu passer aussi par le satellite, comme l’a fait Gilles Théophile cité plus haut.
Sinon, il y a le câble (ou la fibre, je ne sais plus) à quelques km… mais dans un autre département !

Par contre, ils vont bientôt être vraiment gâtés voire suréquipés…

16)
ptit tom
, le 10.08.2015 à 09:53
[modifier]

Bonjour,

A priori, en termes de débit moyen de la 4G, la France est plutôt bien placée. Voir ce rapport qui montre que les débits sont bons, mais qu’en revanche il y a toujours des chances d’avoir un problème d’une session à l’autre: http://cdn2.hubspot.net/hubfs/391494/Kwicr_Mobile_Broadband_Report.pdf (rapport qui dit également qu’en wifi, c’est pas la joie).

Pour autant, la priorité des opérateurs aujourd’hui n’est pas le débit mais la couverture. C’est parce que ces opérateurs ont des obligations légales ambitieuses, comprises dans leur autorisation, de couverture de la population (et pas du territoire). Si ces obligations ne sont pas tenues, les amendes sont potentiellement très importantes, et la sanction pourrait théoriquement aller jusqu’au retrait de licence. À noter que l’autorité des télécoms, l’ARCEP, contrôle la qualité des réseaux mais sans la sanctionner (elle compte alors sur le principe du « naming & shaming » pour faire évoluer les plus mauvais). Ce dispositif a plusieurs conséquences:
* la plus évidente, c’est que la couverture monte vite sur un territoire particulièrement peu dense (à titre de comparaison la Suisse est près de 2 fois plus dense que la France), et a priori les objectifs fixés par l’ARCEP seront tenus (voir ces objectifs ici: http://www.arcep.fr/index.php?id=9971&no_cache=1). Pour rappel, la 4G est arrivée en France fin 2012, le déploiement est donc extrêmement rapide.
* la seconde, c’est donc que la couverture du débit a pris plus d’importance que sa qualité; que les investissements nécessaires pour la 4G ont réduit à la portion congrue ceux pour la 3G (encore bien plus utilisée et surtout beaucoup plus sollicitée qu’avant par les usages multimédia); et que d’ailleurs, les opérateurs ont obtenu de dépouiller la couverture EDGE pour améliorer la 4G (ce qu’on appelle la bande des 800Mhz).

En résumé, tant que ce sera la course à la couverture, la qualité de service sera parfois aléatoire.

Pour votre cas personnel, quelques solutions, des plus simples au plus compliquées:
* le meilleur réseau en France, quoi qu’on en pense, c’est Orange et de loin, SFR est le plus médiocre des 3 historiques. Cherchez d’abord à changer de réseau en itinérance.
* si votre débit est vraiment faible, vérifiez du côté de votre opérateur suisse que le débit en itinérance n’est pas limité (généralement vous n’êtes pas prioritaire sur le réseau en itinérance). Au prix que vous payez, vous avez le droit à la meilleure qualité de service :)
* la 4g est très sensible au nombre d’utilisateurs. Repérez les autres utilisateurs compulsifs autour de la borne et utilisez les moyens à votre disposition pour mettre fin à leurs agissements intolérables.
Et bien sûr, consultez une carte des débits en 4g avant de choisir votre lieu de villégiature la prochaine fois!

Thomas (qui revient d’une semaine sur l’île d’Elbe sans internet sauf au café du village, c’était pas mal!)

17)
fvrun
, le 10.08.2015 à 10:09
[modifier]

@F. Cuneo

Merci de votre réponse. J’avoue, il y a eu un peu de provocation de ma part.

Il n’en reste pas moins que, pour la première fois, j’ai ressenti un certain malaise à vous lire. Quelques amalgames sont fait et cela m’a gêné. Certes, il y a des rectifications, mais après que l’idée première soit passée, comme là :
« vous payez trois fois moins cher que nous » >> les abonnements aux FAI je suppose puisque vous évoquez les tarifs de ces derniers juste avant),
« mais alors que les prestations sont à l’avenant! (…) on nous le fait payer bonbon (25 € pour 4 jours par exemple ici, à Center Parcs) et il est tout simplement catastrophique. » >> sauf que la prestation Center Parcs n’a rien à voir avec la prestation du FAI, contrairement à ce que votre rédaction première laisse supposer.

Ensuite, le coté lamentable de la France, c’est ce qu’on peut lire plus ou moins directement des derniers paragraphes : »Franchement, venez en Suisse découvrir la bête 3G, et on rediscutera.
J’ai un peu l’impression que la France, dans le domaine, se comporte comme elle le fait avec le train: un TGV magnifique pour montrer la haute technologie, mais hors cela, des connexions lamentables. 
»
Que doit-on en déduire à part que la France est lamentable car elle met en avant de la haute techno alors que rien ne suit derrière. Alors qu’en Suisse…

Bref, c’est sur cette forme d’écriture que je j’ai ressenti un malaise. Pas sur le fond car j’en partage une partie.

Le coup du hotspot de Diego, je l’ai rencontré aussi avec Bytel. Exactement la même chose, il fallait là aussi dipsoser d’une ligne chez l’opérateur pour activer. Tout est fait pour maintenir le client captif. Il y a encore un gros problème de gestion du client. L’arrivée de Free aura au moins permit de faire bouger un peu les lignes. Mais y’a encore du boulot.
Mais la France n’est pas la seule à raisonner avec la notion du client captif qui lui appartient et dont il dispose à sa guise. Ailleurs aussi, c’est souvent pareil. Mais c’est lamentable.

Je remercie Diego. Son intervention et sa conclusion sont justes. Et il a raison avec son « un partout, la balle au centre. »

Au fait, c’est quel opérateur NFR ? En France, je en le connais pas. Et oui, dans le cadre du roaming, les opérateurs locaux ont toujours tendance à limiter le débits des opérateurs étrangers. Ça fonctionne, mais un « peu » moins bien. Je l’ai vu en Italie, en Espagne et en Suisse.

Sur ce, je m’en vais relire mes Little Kevin, histoire de me dire que Coyote va me manquer…

18)
ToTheEnd
, le 10.08.2015 à 10:57
[modifier]

Je ne sais pas à combien ont été vendu les licences en Suisse, mais en France, les coûts ont été excessif, abusifs même. Résultat, les opérateurs ont préféré se concentrer sur les territoires à forte densité de population dans un premier temps.

Quelques précisions et corrections:

Pour la Suisse, ça a été un très joli holdup pour l’UMTS puisque la veille des enchères, 2 des 5 opérateurs ont fusionné et vu qu’il y avait 4 licences à vendre pour 4 opérateurs, l’Etat a vendu 4 licences pour un total de CHF 205 millions, c’était le prix de lancement des enchères… la vente aurait du rapporter 4 ou 5 fois plus. Pour la 4G, l’Etat a été un peu plus malin et il a gagné CHF 1 milliard.

En ce qui concerne la France, ça a aussi été des enchères et qualifier le résultat d’excessif ou même abusif est absurde. Chaque opérateur a misé et vu les résultats financiers de ces dernières années, je n’ai pas l’impression que c’était trop…

Après, quand on est dans un espace « privé » et loin de tout, il ne faut pas s’étonner que les prix soient surfaits et que la qualité ne soit pas forcément au rendez-vous… être un client captif n’a jamais été très bon.

Enfin, la qualité des télécoms en Suisse est plutôt bonne même si c’est cher mais là, encore une fois, on touche au nerf de la guerre: les télécoms, ce n’est pas juste une petite boîte fabriquée en Chine et installée par DHL. C’est un service qui est géré par des gens et comme le salaire médian suisse est élevé, les prestations sont plus chères qu’ailleurs… mais il en va de même pour une coupe de cheveux, une heure d’avocat ou même, une heure de mécano.

Bref, perso, j’ai un abonnement qui me permet de « surfer » à l’étranger tranquillement et pour les déplacements longs et professionnels, j’ai acheté cette petite affaire:

TP-LINK M5350

Une carte data là où je vais (entre 30 et 50 euro pour 1GB) et c’est la fête pour tous mes appareils.

T

20)
fxc
, le 10.08.2015 à 12:10
[modifier]

Bref, perso, j’ai un abonnement qui me permet de « surfer » à l’étranger tranquillement et pour les déplacements longs et professionnels, j’ai acheté cette petite affaire:

TP-LINK M5350

Une carte data là où je vais (entre 30 et 50 euro pour 1GB) et c’est la fête pour tous mes appareils.

Pourrais-tu expliciter un peu plus, étant un peu nul ( et je ne dois pas être le seul (;D ) je me pose la question suivante, ce système n’est il pas aussi compliqué à mettre en oeuvre que le wifi itinérant, je te remercie de ta réponse.

21)
ysengrain
, le 10.08.2015 à 15:39
[modifier]

Le billet de François souligne
– l’inégalité de traitement selon les pays
– inclue les inégalités de couverture territoriales – je publierai prochainement un billet sur l’invraisemblable et hallucinante incompétence d’un FAI: inscrit le 17/4/2015, à ce jour je n’ai pas encore de connexion !! Si, si !!

Pour ce qui concerne les hôtels, j’ai eu une explication fourni par un hôtelier membre d’une « grande chaîne », mais cette explication n’est pas forcément représentative de tout le territoire.
Certaines chaine hôtelières, font appel pour la distribution du wifi à une société tierce, qui fait payer ce service. Ce tiers est engagé à fournir le service ce qui soulage l’hôtel d’avoir à le faire. Tout ça se paie.

@ François Tours est couvert en 4 G mais pas encore mon village

22)
yl
, le 10.08.2015 à 16:07
[modifier]

[…] quelle(s) vitesse(s) de connexion, faut-il choisir, pour pouvoir utiliser au mieux la musique en ligne en partant de l’idée que je vais opter pour du téléchargement en HI-RES 24bits […]

Sur Qobuz, le streaming n’étant possible «qu’en» qualité CD, n’importe quel abonnement permet de démarrer la musique quasiment sans délai. La fibre optique ne me semble pas du tout indispensable pour les services de musique en ligne, sauf si tu ne peut pas attendre 5 minutes lorsque tu achètes un disque en Hi-Res ;-)

23)
ToTheEnd
, le 10.08.2015 à 17:27
[modifier]

Comme tout service de streaming, Qobuz ne dit pas quelle vitesse il faudrait pour ne pas avoir de problème… mais vu qu’il ne s’agit que de son, j’imagine que quelques Mbit/s suffisent… sans parler que le streaming, généralement, permet un téléchargement en dent de scie et qu’il d’adapte à tous les débits sans « coupure ».

ce système n’est il pas aussi compliqué à mettre en oeuvre que le wifi itinérant

Je n’ai pas très bien compris la question. La carte s’installe au dos et l’appareil est immédiatement accessible en WiFi grâce aux infos qui se trouvent sous le « capot ». Ensuite, via Safari, on configure le reste… c’est assez trivial (plus que LaTeX en tout cas). Simple et permet de connecter jusqu’à 10 appareils simultanément.

T

24)
Diego
, le 10.08.2015 à 18:10
[modifier]

@TTE jamais eu de souci de configuration d’APN ? Pour Orange en tout cas, personne ne connaissait les paramètres, ni à la boutique, ni au helpdesk. Il a fallu consulter les forums d’utilisateurs pour les trouver !

25)
Jean-Yves
, le 10.08.2015 à 20:50
[modifier]

@ Hi-Phil, pour Qobuz.

Comme le dit yl, l’écoute en streaming est en qualité CD (FLAC 16 Bits / 44.1 kHz) quel que soit l’abonnement.
Abonné à Qobuz basic (4,99 €/mois) depuis mai 2015, je teste encore … Merci François ;-)

Avec accès à l’ensemble de la bibliothèque, soit 28 millions d’albums, ce qui suffit à me projeter dans des dimensions cosmiques dont j’ai parfois du mal à revenir.

Sauf qu’une partie seulement de ce catalogue semble disponible au téléchargement en Hi-Res, et je n’ai pas encore compris si c’était uniquement lié à mon abonnement riquiqui.

Infos bienvenues …

26)
François Cuneo
, le 10.08.2015 à 22:43
[modifier]

Non bien sûr.

Tous les albums ne sortent pas en Hi-Res.

Cela devient de plus en plus le cas, en particulier en Jazz et en classique, mais les autres s’y mettent aussi.

En effet, pas besoin d’une trop grosse connexion pour le FLAC, le programme prépare un cache plus ou moins conséquent selon vos désirs.

Par contre, pour télécharger le Hi-Res, c’est mieux si ça va vite. Mais si vous voulez laisser faire pendant la nuit, pas de problème. Ensuite, plus besoin de connexion.

27)
ZITOO
, le 10.08.2015 à 23:11
[modifier]

Je dois dire que qq propos ici énoncés me déconcertent quand je me remémore le délai qu’il fallut accepter en 1971, en France, pour obtenir le branchement au réseau téléphonique par les PTT, pour un particulier,…4 (quatre) ans !
Il y avait déjà des bougons à l’époque et j’entends aujourd’hui les mêmes tirades au sujet d’internet. Rien de nouveau donc.
Quant à la qualité du service dans les trains de la SNCF, je crois qu’il s’agit de choix politiques budgétaires « con trains » et puis aussi et surtout d’une éducation générale à reprendre au pays des gaulois, l’herbe serait-elle plus verte ailleurs…Hum !
Quand je pense que nos chers amis américains capables d’aller sur la lune en 1969 et incapables de fournir simplement aujourd’hui une Procédure non buggée pour la mise à jour de LR Desktop par exemple.
Au fait, nos amis teutons si bons en tout ne proposent rien dans ce domaine (ou pas).
En France, on a DXO Optics Pro & ça marche !
Ah oui, faut remonter plus au Nord, chez les vikings il me semble.
Il y a moins de soleil au Danemark qu’en Californie, tout le monde le sait bien, le soleil ça endort.
Là, je m’égare.
J’ai dernièrement réservé une chambre dans un petit hôtel en Normandie, en plein pays d’Auge précisément, propre, personnel sympa, bonne table pas chère & la Wifi gratuite opérationnelle 5/5.
Chez moi en proche RP la réception internet c’est du 5/5 aussi, alors ?
Le français est râleur, je le sais bien, ma femme me le dit parfois, mais je me calme.

30)
lvme
, le 11.08.2015 à 08:50
[modifier]

En vacance, je suis en mode Edge, donc je me contente de peu en matière de laisse et traceur numérique.

On trouve, en France, une multitude de lieux de séjours SANS internet et qui permettent de profiter des alentours en famille.

32)
Modane
, le 11.08.2015 à 12:49
[modifier]

Juste pour rire… Après des années de galère pendant mes vacances en Bretagne, j’ai réglé le problème en y ayant un abonnement ADSL à l’année, chez OVH, dont les services marchent en général très bien.

La ligne a été parfaitement fonctionnelle et rapide jusqu’à… ce que j’arrive! Le lendemain de mon arrivée, plus de signal. Il a fallu attendre que France Telecom règle le problème sur ses lignes. Une bonne semaine de grincements de dents.

Comme quoi, même quand on fait ce qu’il faut pour…

(OVH et France Telecom ont parfaitement assuré le dépannage, mais pourquoi donc est-ce tombé en panne?)

33)
fxc
, le 11.08.2015 à 15:28
[modifier]

La ligne a été parfaitement fonctionnelle et rapide jusqu’à… ce que j’arrive! Le lendemain de mon arrivée, plus de signal. Il a fallu attendre que France Telecom règle le problème sur ses lignes. Une bonne semaine de grincements de dents.

Comme quoi, même quand on fait ce qu’il faut pour…

(OVH et France Telecom ont parfaitement assuré le dépannage, mais pourquoi donc est-ce tombé en panne?)

loi de murphy (;D

34)
Thierry F
, le 11.08.2015 à 17:10
[modifier]

Non, heureusement.
La question de l’Internet payant en hôtellerie est liée à la politique commerciale du groupe hôtelier.
Internet par 3G ou 4G,cela dépend de l’opérateur et du lieu.
Mon expérience des gites ou chambres d’hôtes avec du Wifi gratuit en filaire est très satisfaisante.
Par ailleurs avec des identifiants Freewifi et SFR-Fon on peut se connecter en ville pratiquement partout.

35)
gg90fr
, le 11.08.2015 à 18:07
[modifier]

Après lecture de tous ces commentaires, je voudrais juste apporter des précisions liées à mon expérience personnelle. Oui, la situation de l’Internet en France est plus que déplorable car les efforts et actions se sont concentrés sur les agglomérations, rentabilité oblige, les zones rurales, semi-rurales sont délaissées ; je réside a moins de 4 km d’une ville de 70000 hab, en ville tout est OK, à mon domicile, pas de 3G, Pas de 4 g, un Edge tout faible en sortant dans le jardin, connexion Internet poussive 2h pour charger 500Mo .. et rien de prévu avant fin 2020 (et encore ce n’est pas sur) …, bon nous avons l’electricité et l’eau courante … et malgré deux ans de bagarre, d’échanges avec FR Telecom, rien n’y fait. On ne peut que me conseiller de déménager ou bien de m’équiper d’une réception satellite, mais alors bonjour le cout d’exploitation, tarifs aberrants en fonction du volume, pas de garantie sur les débites …
A côté de cela tous les jours on nous vante Internet, de nouvelles applications, de la simplification administrative ( surtout car c’est alors le citoyen qui fait le boulot !!! ) mais pour cela il faut Internet, bref c’est réellement la France à deux vitesses, cela me rappelle l’époque ou il fallait attendre 2 ans pour avoir le téléphone fixe … car un Ministre avait décidé que le tétéphone était un objet de luxe inutile … bref, un visionnaire !!!.
J’ai de la famille dans l’agriculture, région Centre, ils sont encore plus pénalisés que moi, rien de rien, pas d’Internet et rien de prévu, à 7 km d’une ville de 25 000 hab et pourtant les besoins existent pour leur activité, là aussi. C’est bien le mal français, un couple industrie-recherche en pointe, mais pas de développement global, La notion de service public n’existe plus dans ce domaine, seule prévaut la rentabilité.

36)
Jean-Yves
, le 11.08.2015 à 19:15
[modifier]

Bon nous avons l’electricité et l’eau courante …

J’aimerais tout citer, dont :

C’est bien le mal français, un couple industrie-recherche en pointe, mais pas de développement global, La notion de service public n’existe plus dans ce domaine, seule prévaut la rentabilité.

Pour les FAI, sans aucun doute.
Mais n’est-ce pas la conséquence de ce système ultra-libéral qui s’impose insidieusement sur cette planète, sans nous demander d’autre avis que voter pour des représentants locaux, censés nous représenter au niveau régional, eux-mêmes nous représentant au niveau national, eux-mêmes …

@ Modane (35) et fxc (36) :

Aucune intervention maligne sur la ligne de Modane …
La ligne ADSL, hein, pas de méprise !

Sur d’autres sites, les attaques auraient été tous azimuts, décuplant les commentaires au point de rendre l’ensemble incompréhensible.

De l’interférence des ondes corporelles à la théorie du complot, en passant par l’incompétence des fournisseurs de services ou de l’utilisateur, sans parler d’arguments plus sidérants les uns que les autres à côté desquels la SF ferait figure de science exacte.

Ici, une réponse suffit pour désamorcer toute velléité.

loi de murphy (;D

Et c’est sacrément agréable !

Y aurait-il une sorte d’anti-virus humaniste, s’installant discrètement et efficacement dans un cache Cuk lorsqu’on s’enregistre pour commenter ?
:)))

37)
ikalimero
, le 11.08.2015 à 23:08
[modifier]

128€ heu comment dire ….

c’est vrai que notre réseau est un très grand gruyère (français et pas suisse) mais préfère ça et ne payer que 16€ par mois.

39)
giampaolo
, le 12.08.2015 à 08:47
[modifier]

Et plus sérieusement, les vacances c’est très bien quand on déconnecte, que ce soit en France, en Suisse ou ailleurs.

40)
ikalimero
, le 12.08.2015 à 08:48
[modifier]

128€ heu comment dire ….

c’est vrai que notre réseau est un très grand Emmental (français et pas suisse) mais je préfère ça et ne payer que 16€ par mois.

41)
M.G.
, le 12.08.2015 à 09:16
[modifier]

Notre ami J-C est également en vacances (en Corse. Mais la Corse, c’est bien la France, n’est-ce pas ?).

C’est étonnant qu’il ne soit pas intervenu pour défendre nos FAI francaouis. Je vais le faire à sa place.

Parlons tout d’abord des hôtels et d’un excellent contrexemple des malheurs de François : les hôtels IBIS, où la gratuité du WiFi est bien réelle et la connexion de bonne qualité.

Après s’être cherchés pendant quelques années sur la procédure, actuellement, une simple connexion WiFi depuis la chambre en choisissant le bon Spot (il me semble que c’est « ibis hôtel ») fait s’ouvrir une page Web proposée par France Telecom. Un seul identifiant est requis, sous forme d’une adresse E-Mail.

Deux choix : 1°) Gratuité totale mais débit limité à 2000 ko/s et 100 Mo de download/24 heures (on peut renouveler une connexion dans les 24 h pour passer outre). 2°) Paiement en ligne d’un forfait de quelques euros/24 h (pour 48 h, c’est 4,99 €). Là, les vannes sont grandes ouvertes et j’ai mesuré 5161 ko/s le 11/10/2014 à l’IBIS de Gentilly. C’est mon record actuel, toutes connexions confondues depuis des années.

En Normandie, ma Freebox v6 est installée à 787 m du DSLAM. J’ai régulièrement un débit de près de 4500 ko/s.

En balade avec mon iPhone 4S abonné Free Mobile, je récupère souvent le WiFi à travers les multiples Spots « FreeWiFi Secure », sinon je passe en 3G et je connecte mon iPad du moment en « partage de connexion » pour faciliter son usage. Très efficace.

Chez moi à Dakar, je me connecte via un modem Netgear DG834Gv5 sur ma ligne ADSL 1024. Le débit mesuré ne dépasse pas 120 ko/s en Download et 27 ko/s en Upload :-(

Ayez une pensée émue pour le pauvre diable que je suis lorsqu’il a fallu que je télécharge cette nuit les 25 Mo de photos de mon article Cuk…

Bref, Freebox c’est près de 40 fois plus rapide que l’ADSL de Dakar. Ibis PrePaid, c’est 43 fois.

Marc, l’Africain

42)
Gilles Theophile
, le 12.08.2015 à 15:08
[modifier]

Parlons tout d’abord des hôtels et d’un excellent contrexemple des malheurs de François : les hôtels IBIS

Ah bon ? Un excellent contrexemple ???

Quand on passe 4 ou 5 jours dans un hôtel Ibis, on doit se refarcir la fenêtre d’identification tous les jours, et le débit ne permet même pas de faire autre chose que consulter ses mails ou lire des pages Web.

Moi j’attends un service comme celui qu’on me propose dans le petit hôtel où je descendais fréquemment pour mon boulot, en Autriche :
– Jamais de fenêtre de connexion : on allume son ordi, on choisi le réseau WiFi e ton surfe, point barre.
– Le très haut débit tout le temps.
– Pas de supplément ou de forfait additionnel.

Un vrai service quoi.

43)
ToTheEnd
, le 13.08.2015 à 10:50
[modifier]

Il ne faut pas oublier que si les services WiFi en France sont très chiants, c’est aussi parce que des députés ont voté la loi Hadopi qui, entre autre, n’autorise pas le partage WiFi gratuit et sans authentification…

Le plus drôle tout de même, c’est quand un député en voyage en Corée trouve génial de pouvoir se connecter à n’importe quel WiFi sans autre forme de procédure et Twit « Et si on faisait simple »… alors qu’il a voté à deux reprises « pour » la loi Hadopi.

Et si ce mongole démissionnait, peut être laisserait-il sa place à un mec plus compétent?

T

44)
FMter
, le 13.08.2015 à 14:15
[modifier]

En vacances du côté de Cannes, WI-FI FAI Free, une catastrophe … Je confirme ce qu’avance François pour l’avoir vécu à de nombreuses reprises dans mes locations de vacances… FMter

45)
ToTheEnd
, le 13.08.2015 à 18:12
[modifier]

Cela doit-être possible d’augmenter les capacités de manière temporaire ?

Cette action n’est pas aussi triviale qu’elle y parait… et mettre en place pour 2 mois du matériel pour absorber des dizaines de milliers de personnes en plus, c’est carrément un projet sur le long terme qu’il faut prévoir et non une action sporadique à chaque veille de grandes vacances.

Enfin, notre dépendance à une connexion nous fera peut être un jour choisir une destination en fonction des débits Internet ou, au contraire, à son absence de connexion;-)

T

46)
fxc
, le 13.08.2015 à 20:16
[modifier]

Ca c’est sûr, tôt ou tard ce sera un des arguments pour « vendre » une destination…

Actuellement au niveau des « dépendances », il y a bien ceux qui choisissent un lieu de vacances en fonction des débits…de boissons! :-)

ou des hôtels « enfants non admis…… »

47)
zit
, le 13.08.2015 à 23:02
[modifier]

Ah bin cette année, je n’ai pour ma part pas été déçu, à Habère Poche, et même sur le site du festival, vous savez, le plus grand festival de rock de Haute Savoie du monde, j’avais au moins trois points de réseau, alors que ça avait depuis toujours été niet de nada de nannimo de niente de nothing de wallou, de rien du tout, et dans la Nièvre, même agréable surprise, trois points… Yenna quand même qui ont dû installer quelques antennes, non ?

Bon, ne parlons pas de la connexion internet, c’est du Edge fluctuant entre 1 et 3, mais de toute façon, à chaque fois que j’ai besoin d’une connexion avec mon ordinateur de poche ayant une fonction de téléphone, ça fonctionne mal, ou pas, mais c’est que je doit pas assez souvent essayer, ou que je préfère utiliser un ordinateur de plus grande taille (quoi que dans la Nièvre, ce n’est pas tellement différent du point de vue débit, mais il y a encore moins d’habitants au kilomètre qu’en haut de la vallée verte ;o).

z (et puis avant, on faisait comment ? je répêêêêêêêêêêêêêêêête : bon, en même temps, avant, yavais pas cuk.ch ;o).

48)
M.G.
, le 14.08.2015 à 01:05
[modifier]

Enfin, notre dépendance à une connexion nous fera peut être un jour choisir une destination en fonction des débits Internet ou, au contraire, à son absence de connexion;-)

En ce qui me concerne, c’est déjà le cas. Autant j’ai plaisir à me rendre à La Baule, chez une amie qui a une excellente connexion WiFi, autant je répugne à séjourner chez d’autres qui n’ont pas Internet…

Dans le deuxième cas de figure, la Case à Impluvium en Casamance est parfaite ;-)

49)
MixUnix
, le 14.08.2015 à 21:41
[modifier]

je suis résident dans une commune de Seine et Marne proche du Val de Marne.
Sur la fibre à 100 Mbits pour 34 € et chez Sosh pour 15 € avec 1Go, rien à dire. Bon réseau(Orange) un peu partout.
Mon cousin, agriculteur dan l’ouest, genre ceux à gros problèmes actuels, a une ligne ADSL sur la route ou on ne voit même pas le débit, personne ne veut refaire la ligne…privatisation…
Le Conseil Général lui paye le raccordement au satellite
Nordnet pour qu’il puisse déclarer son bétail et recevoir ses contôles (multiples !!!)
Douce France, cher pays de mon enfance…

50)
Laurent Vera
, le 17.08.2015 à 22:19
[modifier]

je viens de parcourir la France de part en part (Hte Savoie, Bourges, Pornic, Limoges, Entraygues sur Truyère…) et au final que ce soit Orange ou SFR j’ai toujours eu au minimum de la 3G à fond et pas mal de 4G. Je vous écris d’ailleurs d’une chambre d’hôte au fin fond de l’Aveyron à 25 km de Laguiole. C’est finalement à Lyon que ça passe le plus mal (en 4G) !

51)
Vekin
, le 18.08.2015 à 10:41
[modifier]

@Jaxom : En Suisse ? J’ai une connaissance qui a quelque chose de similaire chez Salt. Un petit boîtier qui fait office de modem routeur, connecté au réseau mobile et branché au secteur à domicile et sur batterie interne à l’extérieur. Le concept est intéressant, mais je ne connais pas les limites ni les débits.