Profitez des offres Memoirevive.ch!
Article rasoir

Avant tout, je dois vous prévenir que c'est avec l'accord du BigBossPatronD'Ici en personne que je vais vous faire cette chronique. En effet, lors de notre rencontre à Habère Poche cet été, je lui ai proposé de tester l'outil que je vais vous présenter, mais, bien qu'il soit l'un des grands spécialistes internationaux du sujet, il a choisi avec sa classe incomparable, de me laisser m'en occuper.

C'est donc avec une joie totale que je vous parle aujourd'hui de mon nouvel outil de rasage :

un coupe choux, avec son cuir à affuter

un coupe choux, avec son cuir à affuter

 

Le coupe choux

Bon, ce n'est pas vraiment un instrument très récent, mais j'en possédait un, sans doute hérité d'un grand-père, et si je me suis lancé, c'est que dans un vide grenier, j'ai trouvé un cuir à affuter et que je voulais essayer, pour voir.

le cuir à nu, côté N° 2, celui avec la pâte à polir, de l'autre côté, c'est un cuir brut, et c'est marqué 1

le cuir à nu, côté N° 2, celui avec la pâte à polir, de l'autre côté, c'est un cuir brut, et c'est marqué 1

 

Depuis des années, je me rasais avec un engin à quatre lames de fabrication britannique, ces machins fonctionnent très bien si l'on se rase tous les jours, mais si on a le malheur de laisser le poil libre un peu trop longtemps, il se passe un truc horrible : à chaque centimètre de rasé, il faut nettoyer les poils coincés entre les lames, sinon, ça ne coupe plus; j'avais fini par trouver un système en frottant sous l'eau avec la brosse à ongles, mais je trouvais ça parfaitement exaspérant. Et je ne me rase pas tous les jours, mais plutôt dans les deux fois par semaine, donc cette activité matinale devenait vite un calvaire (bon, faut pas exagérer, d'accord, m'enfin je trouvais ça de moins en moins agréable, et comme je n'apprécie pas vraiment d'effectuer des choses désagréables, j'ai donc tenté une autre solution).

Bon, mon vieux coupe choux nécessitait un aiguisage en règle, j'ai trouvé toutes les explications sur internet, en particulier ici, on trouve aussi de nombreux tutoriels vidéo; alors que la mode est au hipster, au barbu, de nombreux sites traitent du rasage sous toutes ses formes, c'est incroyable, la toile ! Bien que j'aie suivi toutes les instructions, je n'ai pas encore passé le test du cheveux avec ma lame (il faut pouvoir couper un cheveux que l'on ne tient que d'un côté, juste en le posant sur la lame !), mais ça coupe quand même de mieux en mieux.

le fil du rasoir

le fil du rasoir

Alors la technique, si j'ai bien compris, c'est de partir pour une première passe dans le sens du poil, du haut du visage vers le bas, puis une seconde passe, du milieu du visage vers les oreilles, la troisième en sens inverse, et la quatrième, s'il reste quelque chose, à rebrousse poil, c'est long, d'autant qu'il faut remettre un coup de mousse entre chaque coup. Comme je suis un débutant (environ trois mois), et que la lame me fait encore un peu peur du côté du nez ou des lèvres (non, le cou, vraiment aucun problème, c'est une peau assez solide, en tout cas plus que les lèvres ;o), j'avoue ne pas trop insister, et faire la quatrième passe avec mon bon vieux quatre lames (qui de la sorte risque de durer des siècles, il ne reste en général plus grand chose à enlever).

Et bien après les premiers émois, je dois dire que c'est vraiment très agréable; alors c'est sûr, il ne faut pas se tromper de sens pour actionner la lame : le mouvement doit être parfaitement perpendiculaire au fil, et en aucun cas parallèle, sinon, ça fait comme une scie, ou un bon couteau à désosser, enfin je n'ai pas testé plus que ça, hein, mais le peu de mouvements que j'ai effectués dans le mauvais sens ont bien tranché dans le gras, hooo, rien de grave, juste de petites coupures (j'ai de la chance, j'ai le sang qui coagule très vite), et vraiment qu'au début. Et puis l'autre matin, je me demande si ma main gauche n'a pas compris comment bien positionner la lame, et surtout, quel angle lui donner : en fait, ça marche tout seul si on pose d'abord le côté opposé au tranchant, le côté épais, puis le fil, et qu'ensuite, on fait tout simplement glisser avec cet angle là, le même que pour aiguiser et affuter (je rappelle que je suis droitier mais que je soupçonne ma main gauche d'être au moins aussi adroite que la droite, mais de toute façon, je me suis toujours rasé des deux mains, une pour chaque côté du visage... alors que je suis incapable de me brosser les dents de la main gauche... étrange).

En tout cas, si vous êtes tentés par l'expérience, je ne pourrais que vous la conseiller, et après un traitement pareil, la peau de mon visage est douce comme tout, en tout cas, je vais persévérer jusqu'à être capable de la passe de finition avec, mais ces deux bouts de chair qui ferment la bouche là, ça n'a pas l'air bien solide quand même !

 

22 commentaires
2)
J-C
, le 08.10.2015 à 01:07
[modifier]

J’ai beaucoup aimé cet article qui m’a rappelé ma vie étudiante ou je m’étais essayé, sans grand succès, au coupe-chou…

Et surtout, comment ne pas penser à cette fameuse scène de « Mon nom est Personne » avec Peter Fonda ?

visualisable avec ce lien:

https://www.youtube.com/watch?v=rVaq2kAlSLY

4)
Lutoblerone
, le 08.10.2015 à 07:23
[modifier]

Merci Zit pour avoir été assez brave d’empiéter sur les plates bandes du Boss d’ici (même si c’était avec son accord). etmerci à To the End pour le lien vers l’article : 5 étoiles !!!! et pendant que j’y suis, ce qui est rare, merci à Cuk de savoir passer de l’open bar au coupe choux en passant par le bon âge pour regarder les dessins animés de Disney.

5)
Modane
, le 08.10.2015 à 08:22
[modifier]

Très impressionnant! Et totalement inenvisageable. Le jour où j’aurai une dent contre Gillette, je laisserai pousser à coup sûr les poils!

6)
Mirou
, le 08.10.2015 à 08:42
[modifier]

Mais quelle horreur!
Jamais!

(Sauf par un pro, habilité, sérieux, tout ça…. Ça pourrait remplacer une bonne séance de base jump…)

7)
fxc
, le 08.10.2015 à 09:06
[modifier]

Dialogue:

« Alors ça coupe…..

Réponse: » ça coupe mais cà rase pas….. »

Après avoir tout essayé en électrique, toutes les marques, un seul bon souvenir remington, je me suis mis aux lames jetables, wilkinson protector. + de 20 ans d’utilisation intensive et brutale, j’ai dû me couper 2 fois, le résultat, propre de loin… mais pas rasé… de près, écoutant aussi les pubs j’ai essayé d’autres marques avec le même résultat.

La 1° arrache le poil
La 2° coupe la peau
Les autres pur marketing et destruction du joli visage de notre vénéré maître de ces lieux.

Raz le poil d’être mal rasé, je me suis mis au rabot, le coupe chou présenté par zit j’en ai un peu peur.

Internet aidant je me suis acheté ceci quel plaisir, le fait qu’il soit réglable permet d’écarter la lame en fonction du poil,faire sa mousse au blaireau, ensuite passer et entendre chanter la lame coupant le poil avec allégresse, être concentré sur la chose, ce prendre quelques moments rien qu’à soi, ensuite se mettre un beaume sur le visage et pas un de ces trucs à l’alcool qui vous brûle pour vous faire croire que c’est pour plus de fraicheur…

8)
ysengrain
, le 08.10.2015 à 09:51
[modifier]

Il y a 53 ans, j’ai fait un essai avec un engin de cette sorte. Depuis, je ne me suis plus jamais rasé. C’est bien … soupir d’aise

9)
PSPS
, le 08.10.2015 à 10:06
[modifier]

Pendant les grandes vacances scolaires, j’assistais médusé au rasage quotidien de mon grand-père à l’aide de cet instrument qu’en ancien cavalier des Chasseurs d’Afrique il nommait pompeusement un « sabre »…

Accessoire dont il se montrait assez fier puisqu’il l’avait gagné à une tombola dans un bistrot pendant la guerre de 14 !

Pour fustiger la camelote engendrée par les « progrès » technologiques des années soixante, il me montrait l’objet accompagné d’une lame de rechange non utilisée : « Tu vois, AVANT, on fabriquait du solide même pour des objets peu coûteux. J’utilise toujours la même lame depuis le premier jour… »

Après son décès en 1975, j’ai récupéré tout son matériel dans l’espoir de me raser de près. J’ai tenté le coup une fois : ma main tremblait si fort que je ne pus effleurer que la moitié d’une joue !

Après le Gillette de sécurité, je suis passé au « Deux lames » que je n’ai plus abandonné. Moralité : je me sens toujours mal rasé…

10)
Marcolivier
, le 08.10.2015 à 12:04
[modifier]

Depuis, je ne me suis plus jamais rasé

Plus jamais rasé, volontiers. Mais taillé la barbe, peut-être? Si ce n’est pas le cas, on veut des photos, dans le cas contraire, cela pourrait faire un beau sujet sujet d’article ;o).

@ fxc

J’utilise le même rasoir que toi (chromé) et en suis très satisfait, après avoir également essayé le coupe choux.

11)
myvista
, le 08.10.2015 à 12:43
[modifier]

Bon, sujet superbement traité. Il ne manque qu’une variable, la qualité de la barbe. Je ne donnerai pas dans le descriptif marketingueu des fabricants de mousses et rasoirs (barbe dure + peau fragile) et qui aurait envie de se raser avec un kit barbe molle + peau super résistante ? Ceci dit, déterminer à quelle vitesse pousse son poil (certains y ont passé une partie de leur vie, voire à l’écouter pousser) est une variable clé, à laquelle s’ajoute l’implantation de ce poil (un peu comme sur la tête, certains ont du gazon anglais, d’autres dont je fais partie des épis, enfin là où ça pousse). Partant qu’il est plus intéressant de traiter le plus complexe (j’ai besoin d’être rasé tous les jours, barbe ne méritant de n’être rasée que tous les 2 jours mais devant l’être quotidiennement « pour faire super clean », enfin excepté les coupures qui elles, font plutôt crado), après 20 ans d’essais divers, voici ma stratégie.

Jour 1 : application d’une crème hydratante grasse (Nivéa, pour ne pas la nommer),
ingestion du café N°1. Application d’une bonne mousse (pas un gel !!) et attente de 5′ de plus (café N°2) Il arrive qu’un peu de mousse tombe dans le café, vous prétendrez que vous aimez le capucino, franchement dégueu… ; il importe néanmoins de ne pas trop trembler pour éviter les accidents de coupe, puis rasage avec un W ou un G à N. lames (jeter immédiatement les lames « ratées en fabrication, selon moi de l’ordre de 1/4 ou 5, c’est simple, on sent que ça ne va pas bien se passer) un coup dans le sens du poil (là où il y a un sens, c’est à dire pas partout) puis dans le sens inverse immédiatement (ne pas attendre d’avoir fait la joue opposée). Soin particulier aux commissures des lèvres et pour la moustache, zones de coupure préférentielles. Douche, finition au rasoir à sec là où il resterait quelques poils (on est à l’unité, là). Application d’une bonne crème après rasage, surtout ne pas lésiner sur la qualité et la quantité.
Temps nécessaire : 15 minutes.

Jour 2 : Rasoir électrique à 3 têtes compatible avec l’eau, que j’utilise sur la peau à sec pour 1 seul passage, puis sous la douche pour le second, sans fluide émollient (j’ai l’impression que ça permet au poil d’éviter la lame). Ne pas passer plusieurs fois au même endroit, si ça ne coupe pas la 1ère fois, ça ne le fera pas ensuite, en revanche, les rougeurs, elles, apparaissent rapidement.

Changement de tête de rasoir une fois par an soit environ 80 €, soit le prix de 7 ou 8 lames manuelles complexes. temps nécessaire : 4 minutes. Je sens ma barbe repousser à +3 heures après le rasage. Efficacité moyenne à médiocre mais mieux que rien.

Avantage perçu : permet éventuellement d’adapter le mode de rasage au temps disponible, j’ai fait des semaines à 3 électriques + 1 manuel.
Contrainte : laisser la peau se reposer et le poil repousser au moins chaque week-end, sinon, le risque de coupure et de résultat médiocre sont exponentiels.
Coûts : ensemble du matériel pour une année : rasoirs à main + lames : 120 €, mousses et crèmes : 40 €, Rasoir électrique amorti sur 3 ans : 110 €, tête de rasage remplacée annuellement : 80€ soit sans facturer le temps passé, 350€ !, 1€/J.

Rapporté au nombre de poils et au service rendu, fort cher, mais à mettre en balance avec l’entretien d’une belle barbe, des favoris et de tout ce qui va avec, et là, c’est en dizaines de minutes qu’il faut compter, avec du matériel autrement plus précis !

Voici comment il est possible de publier dans le temps à peu près nécessaire à un rasage manuel ! Je suis preneur d’autres tactiques.

12)
Renaud LAFFONT
, le 08.10.2015 à 12:51
[modifier]

Je me rase avec un rasoir de sécurité depuis 10 ans. Au moins 1 fois par semaine. en alternant avec le coupe chou depuis 2 ans (et encore je ne fais pas l’ensemble du visage au coupe chou, notamment la moustache). Et un jour sur deux un Panasonic (ES-LV95), le meilleur aprés avoir eu des Philips (avec et sans gel rafraichissant) et des Braun. Un bon rasage me prenant une demi heure (le temps de préparer la peau), je ne le fais que le dimanche matin, quand ce n’est pas le rush.

Pour le reste, j’ai de l’huile de rasage, une pierre d’Alun et un savon de l’Occitane avec le blaireau. et un aprés rasage sans alcool (j’ai essayé une fois dans ma vie avec…..)

Au fait, je vous mets le lien vers le rasoir du futur

13)
PSPS
, le 08.10.2015 à 16:48
[modifier]

@Renaud Laffont

Génial sur le papier, ce rasoir du futur !
S’il sort de mon vivant et à un prix raisonnable, je me précipite pour l’essayer.

14)
PhilSim
, le 08.10.2015 à 16:50
[modifier]

La vidéo du rasoir du futur me paraît assez inquiétante. Le gars tremble comme une feuille ; la manoeuvre de rasage avec le bidule laser semble encore plus stressant que d’utiliser un coupe choux !

15)
fxc
, le 08.10.2015 à 16:57
[modifier]

Au fait, je vous mets le lien vers le rasoir du futur

assez amusant cette vidéo, des mecs pas rasés dont un barbu, un vrai qui inventent le rasoir du futur, dubitatif, je suis……

16)
Smop
, le 08.10.2015 à 19:36
[modifier]

Mais … quelle drôle d’idée que celle de se raser !

Rien ne vaut la fameuse « barbe de trois jours ».

C’est tellement plus simple à entretenir : un coup de tondeuse deux fois par semaine.

C’est, à mon avis, tellement plus sexy qu’un visage glabre.

C’est aujourd’hui accepté socialement, voire même « tendance ».

Enfin, la peau est beaucoup moins agressée que lors d’un rasage de près.

Bon, OK, je sors avant de me faire conspuer par François ;-)

17)
Franck Pastor
, le 08.10.2015 à 19:51
[modifier]

Rien ne vaut la fameuse « barbe de trois jours ».

C’est tellement plus simple à entretenir : un coup de tondeuse deux fois par semaine.

C’est, à mon avis, tellement plus sexy qu’un visage glabre.

C’est aujourd’hui accepté socialement, voire même « tendance ».

Ah bon ? C’est pas accepté par ma fille en tout cas. « Papa, tu piques, faut te raser ! ».

18)
myvista
, le 08.10.2015 à 22:53
[modifier]

En ajout à ce qui précède : le plus confortable est en effet le rasage « à la demande » tous les 3 jours ou mieux, quel pied de se raser après un mois de pousse. Mais l’acceptation sociale pour reprendre Franck est variable, tant professionnellement que familialement, et puis personnellement, certains visages sont creusés et vieillis par une barbe de 3 jours, plus blanche et grise que « les poils de la tête ». Mais si c’est possible et beau, d’abord pour soi, alors, vamos !

19)
François Cuneo
, le 09.10.2015 à 09:08
[modifier]

En tout cas, le matériel que tu nous a montré au festival était aussi beau que sur les photos !

Mais jamais, au grand jamais je n’oserais l’essayer.

Et encore moins de la main gauche!

Ce que j’ai pu faire ce matin avec mon rasoir Gillette sans le moindre de problème.

Quant à ce rasoir laser, si le principe me semble génial, la démonstration me laisse assez dubitatif.

20)
zit
, le 10.10.2015 à 08:28
[modifier]

T, et oui, c’est magnifique, la mercatique, à ce niveau.

J-C, bien sûr, Mon nom est personne, quel bon souvenir. Il parfait que c’est assez à la mode de se faire faire la barbe et que c’est très agréable. j’avoue ne pas être tenté : j’aime bien me débrouiller tout seul.

Renaud ;o)

Lutoblerone, aucune bravitude ici, c’est impressionnant, certes, faut pas trop trembloter, juste un poil d »inconscience et hop.

Modane, c’est impressionnant que quand on a pas essayé, après c’est plutôt « eh, ce n’est que ça ? ».

Mirou, lamophobe à ce point là ?

fxc, pourvu que ce type de produits dure ; à l’école, c’est avec des lames de ce genre que l’on fait les « objectifs » des sténopés ;o).

ysengrain, ce que je regrette le plus, de mes périodes barbe, c’est la mousse de la Guiness : on peut continuer à boire un peu après avoir posé son verre ;o).

PSPS, faudrait réessayer, là, c’est vraiment une peau comme les fesses de Venus (la déesse, pas la joueuse de tennis ;o).

Marcolivier, pourquoi n’avoir pas persévéré ?

Myvista, quelle organisation ! c’est magnifique ! je n’utilise pour ma part aucun autre produit qu’un savon en bol très basique, mais on m’a vanté récemment le savon artisanal Père Lucien qui a l’air de faire une mousse splendide, je crois que je vais m’offrir cette folie (doit être huit à dix fois plus couteux que le Monsavon, mais bon, on ne vit qu’une fois ;o). Quand à l’électrique, je n’aime pas les petits bruits qu’engendre notre société moderne, ça brouille l’écoute, ça fatigue inutilement (comme la pub pour les yeux), donc ,je cherche, surtout le matin, au réveil, à en produire le moins possible de moi même.

z (faut que je bouge, je répêêêêêêêêêête : à ‘taleur)

21)
fxc
, le 10.10.2015 à 19:21
[modifier]

je n’aime pas les petits bruits qu’engendre notre société moderne, ça brouille l’écoute

C’est pas facile de la placer, celle-là, bravo (;D