Profitez des offres Memoirevive.ch!
Regards sur le Japon – partie 7

L'été touche à sa fin, et ma série d'articles sur notre voyage en Asie aussi. C'était une longue série, qui a commencé par la Chine (retrouvez tous les articles ici) et s'est poursuivie avec le Japon (retrouvez les articles ici). C'est la plus longue série d'articles non-techniques que j'ai faite depuis que j'écris sur Cuk (12 ans tout de même !).

Nous nous étions arrêtés dans la magnifique ville de Kyoto qui demande vraiment à y retourner. Aujourd'hui, nous embarquons dans une série de trains qui nous emmènent vers le mont Koya.

C'est l'occasion d'admirer les paysages verdoyants de la campagne japonaise.

Koya-1

La dernière partie du voyage se fait d'ailleurs dans un petit train à crémaillère (allez, c'est carrément un funiculaire).

Koya-2

Le mont Koya est un lieu saint du bouddhisme Shingon. Le village de Koya compte 117 temples. L'endroit est calme et dégage une certaine sérénité.

En tant que touriste, l'intérêt réside dans la possibilité de dormir dans un des nombreux temples, de se plier aux horaires des moines et de partager (partiellement) leur mode de vie.

Koya-3

L'entrée du temple dans lequel nous allons passer la nuit

Concrètement, cela signifie d'être de retour au temple à 18h30, heure de fermeture des portes, de se laver dans des bains communs (mais pas mixtes évidemment), de manger végétarien, etc.

Au mont Koya, on peut admirer le spectaculaire cimetière Okuno-in composé d'environ 200 000 pierres tombales, certaines datant d'un millier d'années. Ce cimetière est situé dans une gigantesque forêt, ce qui lui donne une atmosphère très particulière.

Koya-4

Une des entrées du cimetière

On y trouve des pierres tombales assez spéciales :

Koya-5

Koya-8

Il s'agit de pierres tombales payées par des entreprises pour leurs employés. C'est une marque de respect de la part des dirigeants de la société.

Passés ces monuments amusants, on s'enfonce dans la forêt et on déambule dans un labyrinthe de petits chemins en se laissant submerger par le calme de l'endroit...

Koya-6

Koya-7

Koya-9

Koya-10

Koya-11

Koya-12

Koya-13

Koya-14

Koya-15

On retrouve les statues habillées de rouge pour que cela porte chance

Koya-16

Koya-17

Koya-18

Koya-19

Koya-20

Koya-21

Koya-22

Koya-23

Koya-24

Koya-25

Koya-26

Koya-27

Koya-28

Koya-29

On émerge enfin de ce lieu magnifique pour se rendre dans le  Kongōbu-ji, le temple principal de Koya-san et de la secte Shingon.

Koya-30

Koya-31

Puis, l'heure avançant, nous rentrons dans notre temple. Après un bain, on enfile la tenue mise à disposition et on se rend dans les parties communes pour se reposer un peu.

Koya-32

Il règne une atmosphère calme et relaxante à Koya-san, très loin de l'effervescence de Tokyo ou de Kyoto. Ça fait du bien.

Le lendemain matin, petit-déjeuner à base de tofu (comme toujours) puis c'est la rentrée vers Osaka d'où nous repartirons pour l'Europe. Le mont Koya est une expérience tout à fait particulière que je recommande chaudement. C'est un îlot de sérénité que nous avons beaucoup apprécié.

Koya-33

Nous reprenons le train et pouvons admirer une dernière fois les paysages... et certaines choses insolites.

Koya-34

Koya-35

Nous avons décidé de ne pas visiter Osaka. Premièrement parce qu'on nous avait dit qu'il n'y avait finalement pas grand-chose à voir, et ensuite parce que la fatigue se faisait sentir. Mais nous avions vu dans un train qu'une toute nouvelle attraction Harry Potter venait d'ouvrir au parc Universal Studios d'Osaka. Nous avons donc décidé d'y aller.

Koya-36

Koya-37

Koya-38

Koya-39

Et bien, croyez-le ou non, ça valait le coup ! C'était vraiment génial !

Dernière nuit au Japon, dernière photo d'Osaka, que nous n'aurons finalement vu que de nuit et de loin...

Koya-40

Nous voici au bout de notre périple qui nous en a mis plein la vue. On en est ressorti sur les rotules, mais avec des étoiles dans les yeux. Aussi bien la Chine que le Japon sont des pays fabuleux. Semblables, mais aussi très différents. L'envie d'y retourner est très forte (mais c'est cher, donc on va attendre un peu).

J'espère que vous avez eu un peu de plaisir à suivre ce voyage avec nous et j'espère que je vous ai donné envie d'aller voir ces deux pays.

8 commentaires
2)
Dom' Python
, le 20.08.2015 à 09:07
[modifier]

Superbe! Je crois que ces excursions asiatiques vont me manquer!

Je suis particulièrement fasciné par les images du cimetière. Ce qui me frappe, outre les formes et alignements très différent des nôtres, c’est qu’il me semble ne pas y voir de fleurs. Les seules touches de couleurs viennent de ces pièces de tissu ou tricot qui habillent certaines statues.

Quand au petit déjeuner, j’avoue que mon amour des tartines aurait beaucoup de mal à s’en accommoder!

Merci pour ces bouffées de verdures!

3)
lvme
, le 20.08.2015 à 10:26
[modifier]

Oh, c’est la fin ! Merci pour ces articles qui m’ont vraiment plus. Je ne suis pas un grand voyageur mais le Japon reste dans le peloton de tête d’une éventuelle excursion lointaine

Mais pour l’instant je me contente de ces témoignages et fictions.

Au passage, diffusion de la superbe japonaiserie Lost on translation hier soir sur Arte, avec l’inévitable making off dans la foulée. Tout cela est peut être disponible en replay, à vérifier. J’aime revoir ce film.

7)
M.G.
, le 21.08.2015 à 13:47
[modifier]

@ boss d’ici: avec une japonaise? :P c’est le top, y parait…

En tout cas, c’est un autre style de vie… Attention ! Comme elle tiendra absolument à vous raser elle-même le matin (la brosse à dents était déjà sur le bord du lavabo, avec dentifrice et tout), refuser systématiquement l’achat d’une rasoir de type coupe-chou ! Jamais une asiatique et un tel rasoir ne doivent cohabiter dans la même maison. C’est trop risqué ;-)

8)
M.G.
, le 21.08.2015 à 13:53
[modifier]

Merci Fabien. C’est vraiment magnifique, relaxant et très dépaysant.

Hélas, j’ai bien peur que ce soit trop loin pour moi et surtout trop fatiguant pour mon arthrose. Dommage…