Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un petit gadget rigolo

J'avais prévu quelque chose de bien rasoir, une humeur barbante, quoi, mais comme je vais rencontrer le maitre de céans incessamment sous peu, et qu'il est le grand spécialiste absolu de la chose, je préfère m'en entretenir préalablement avec lui, voire même lui proposer un petit test...

Je vais donc vous parler d'un petit machin que je suis en train d'essayer et qui m'amuse bien.

La JBL Charge

JBL

C'est une petite enceinte portative aux dents bleues, au son plutôt correct (mais il ne faut pas trop lui en demander), et qui a l'intérêt de pouvoir aussi recharger un ordinateur de poche ayant une fonction téléphone ou tout autre dispositif nécessitant une alimentation par USB (certains appareils de prise de vue Sony, par exemple).

Le son, comme dit plus haut, est correct, c'est à dire que si on ne pousse pas le volume trop fort (50 à 70 %, en fonction du type de musique), c'est agréable à écouter, il ne s'agit pas d'un dispositif audiophile comme il en a beaucoup été question par ici, mais bien d'un petit machin que l'on peu trainer n'importe où (le nouveau modèle qui arrive en aout est à l'épreuve de l'eau).

Le type de musique que l'on écoute dessus a son importance, car si sur des morceaux simples, avec peu de musiciens, un Jazz ou un Blues tranquilles, du Rock ou du Funk ça roule, mais dès qu'il y a trop d'instruments, ça tourne un peu cacophonique si on augmente le volume (je précise n'avoir essayé qu'avec des fichiers AIFF, je n'ai que ça dans mon ordinateur de poche ayant une fonction téléphone et sa mémoire étriquée de 16 Go), j'ai bien peur que ça ne le fasse pas avec une symphonie, ou un big band déchainé.

chargeur

C'est bien pratique de pouvoir recharger son ordinateur de poche ayant une fonction téléphone.

Il fonctionne en BlueTooth, en liaison directe USB ou grâce à une prise minijack 3,5 classique. L'autonomie est donnée pour 12 heures, mais si on l'utilise pour recharger un ordinateur de poche ayant une fonction téléphone en même temps, ça descend bien plus vite, la batterie ne fait que 6000 mA/h (mais il ne pèse en tout que 600 grammes).

En BlueTooth, jusqu'à trois utilisateurs peuvent se connecter pour faire le dijay chacun son tour, ça peut être sympa aussi.

Donc, le son, ça va, mais surtout, avec quelques petits accessoires, ça peut devenir un dispositif ludique :

Gadget

Là, du point de vue matos, il ne faut pas grand chose (par rapport à d'habitude, c'est pour ainsi dire rien ;o) :

Colson

deux paires de colliers d'électricien en nylon réutilisables (très pratiques, ils serrent aussi bien que les classiques, mais il suffit de lever un petit bitonio et ça libère le serrage.

 

Guidon 1

Mon poste de pilotage en temps normal...(pas bien pratique de faire une photo dans une pente à 10 %, en serrant donc bien le frein de la main gauche, on voit un peu mieux la route que ça, en vrai ;o)

 

Guidon 2

Et hop, avec la JBL Charge et mon ordinateur de poche ayant une fonction téléphone (sur son petit support dont je vous avais déjà parlé là, et dont je suis toujours aussi satisfait).

À l'usage, c'est vraiment très sympa d'avoir du son pour rythmer un peu son effort; attention, il ne s'agit pas d'un système permanent, mais plutôt une installation provisoire, pour grimper les nombreux cols de la Vallée Verte, par exemple; un petit The Cat de Jimmy Smith (composition et arrangements Lalo Schiffrin), ou encore le très sautillant Family Show de Deluxe, ça entraine les jambes à tourner toutes seules (si bien sûr on a le bon braquet pour tenir le rythme ;o). Et ne me parlez pas de casque ou d'écouteurs, déjà, j'ai beaucoup de mal avec, mais il est important d'avoir une oreille qui traine à tous les bruits de véhicules motorisés arrivant à l'improviste, et puis surtout, quand je grimpe longtemps, je perd des litres (vraiment) de sueur (qui a dit beurk ?), alors le casque, y ferait la gueule !

Sinon il faut faire attention à ne pas se faire perturber la conduite quand on veut changer de morceau, essayer de bien garder la trajectoire avec une main qui tapote fébrilement vers le milieu du guidon ! je viens de faire un arrêt dans la boue (à cinq à l'heure, dans une montée à plus de 10 %, aucun risque) à ne pas regarder où j'allais (et oui, aucun problème pour redémarrer dans de fortes pentes avec le dragounet, il suffit d'être tout à gauche, 24 X 30).

Et puis dans les descentes, à partir de 40 km/h, le bruit du vent vient perturber le son, et au delà de 50, on n'entends même plus que ça (et dans les descentes, à ces vitesses, il vaut mieux bien tenir son guidon, avec les doigts pas trop éloignée des petits leviers des freins, quand même...).

Faudrait que j'essaye si en le mettant juste derrière l'appuie-tête ça ne fonctionne pas mieux (là, il est fixé sur les câbles de frein, c'est quand même pas top), ou alors, bien mieux, faut que je bricole un système genre pare-brise en polystyrène choc, légèrement enveloppant sur les côtés pour me renvoyer les graves, qui, sortant aux sommets du cylindre, se perdent un peu dans la nature...

Alors voilà pour un petit gadget sympa, qui ne doit pas plaire aux purs et durs de la petite reine (mon vélo fait entre 20 et 25 kg en état de rouler en montagne -la machine, la trousse à outils, les sacoches avec le plein d'eau, quelques trucs à grignoter, des vêtements chauds en cas de changement de température et pour les descentes-, chuis plus à 600 grammes près ;o), le silence de la montagne est certes quelque peu perturbé, mais jamais trop longtemps, je ne fait que passer.

ATTENTION !

Attention

Quand on voit un panneau de ce genre là, c'est qu'il y a un danger à proximité

On voit une différence de couleur de la chaussée, la route sur laquelle je suis est un bel enrobé bien lisse (et un peu humide, mais mes pneus accrochent assez bien), et en bas, c'est :

Graviers

des tonnes de jolis gravillons bien calibrés (le panneau ne flotte pas vraiment en l'air comme ça, je l'ai juste agrandi pour que vous le voyiez mieux ;o).

Graviers 2

généreusement répartis sur l'ensemble de la chaussée par la DDE

Et quand on a des pneus de 23 mm de diamètre, gonflés à 8 bars, fins et bien lisses, passer là est un vrai calvaire à la montée, car si la DDE les a répartis, les voitures en passant en font de petites ornières, à peu près plat là où passe la roue, et poussant sue les côtés de bonnes épaisseurs de deux à cinq centimètres, et quand on passe là dedans, ça patine, et quand on patine en montant du 10 % de moyenne, c'est pas sympa, je dirait même plus, limite casse-gueule !

Et en descente, il vaut mieux serrer les fesses et ne pas trop pencher dans les virages !

Sur la Vallée Verte, le col de Cou par Draillant et le col de l'Avernaz par Onnion en sont truffés, et le bel épandage que je vous ai photographié est juste en haut du col de Terramont, pile poil à l'entrée de la route qui mène à la grande scène du plus grand festival de rock de Haute Savoie du monde...

Je ne sais pas bien à quoi ça sert, à part faire tomber les deux roues, mais à chaque voiture qui passe, on se croirait à Étretat par grande marée, du point de vue sonore. Mais pourquoi font-ils ça en été, y sont pas au courant que ça grouille de vélos dans le coin ?

 

Mise à jour le 04/08/2015 à 12 h

Sans cesse sur la brèche, les rédacteurs de cuk.ch font leur possible pour toujours améliorer et peaufiner. J'ai donc fait un test supplémentaire qui me ravi, tant du point de vue du point de vue du pilote que pour ce qui est de la qualité du son.

Un collier pour le fixer à l'appuie-tête

Un collier pour le fixer à l'appuie-tête

 

Le point de vue du pilote préfère quand même avoir ça de moins dans son champ de vision, ce n'était pas gênant pour la conduite, mais ça gâche un poil le paysage.

une paire de colliers pour fixer un tissus pour la transpiration, de la ficelle ferait tout aussi bien l'affaire

une paire de colliers pour fixer un tissus pour la transpiration, de la ficelle ferait tout aussi bien l'affaire

 

Là, comme on a le HP juste sous la nuque, le son est bien plus précis, je perd moins dans les basses et je peux mettre moins fort : c'est parfait (enfin presque, le BlueTooth lâche un peu de temps en temps, ce qui occasionne une brève coupure; ça marche mieux en filaire)

9 commentaires
1)
François Cuneo
, le 30.07.2015 à 07:47
[modifier]

Ah la la, ces gravillons, moi, ça me bloque complètement. J’en oublierais même de tourner quand je suis en deux roues tellement je suis crispé dessus.

Pas mal comme équipement tout de même…

Et je me réjouis de savoir quel aurait pu être l’objet au centre de l’humeur barbante.

Sinon… Ton petit ordinateur avec fonction de téléphone, s’il était un poil plus récent, tu pourrais le commander avec un micro-ordinateur avec fonction de montre!:-)

En gueulant bien fort « Dis Siri… passe au morceau suivant ».

Bon… faut faire ça quand il n’y a pas trop de monde autour, mais dans tes montées, ça devrait le faire.

2)
Dom' Python
, le 30.07.2015 à 08:18
[modifier]

François, le chemin à parcourir depuis la poignée droite jusqu’au poignet gauche est à vue de nez 3 fois plus long que jusqu’à l’iPhone, non? ,-)

3)
Franck Pastor
, le 30.07.2015 à 09:04
[modifier]

Ben quoi Zit ? Les bruits de la nature, des petits zozieaux, toussa, ça ne te suffit pas à vélo ? :-b

Bon c’est vrai, y a le bruit de la circulation… Mais justement, ma hantise serait de ne plus entendre ce qui arrive derrière moi (j’ai pas de rétro moi !). Alors la musique en roulant, j’en veux pas.

Mais j’ai un truc bien plus simple : j’écoute quelque chose juste avant de partir et ça ne manque jamais, ça tourne en boucle dans ma tête pendant toute la sortie ! :-)

4)
François Cuneo
, le 30.07.2015 à 10:45
[modifier]

@Frank: Je ne cours plus avec de la musique depuis longtemps de peur justement de ne pas entendre la circulation, mais là, l’appareil est loin devant, c’est un peu comme en voiture avec la stéréo intégrée: tu entends bien ce qui se passe.

@ Dom: c’est justement pour ça que je dis qu’il faut utiliser Siri!:-)

5)
Jean-Yves
, le 30.07.2015 à 13:56
[modifier]

Bravo pour la bidouille, et merci pour les colliers réutilisables ;-)

Suggestion : 
– Conserver à portée de doigt sur ton petit ordinateur avec fonction de téléphone, ce genre de fichier son.

Double intérêt :
– T’auras la cote avec tous les montagnards de France, Navarre, Suisse réunis, et certainement bien au-delà :)
– En forçant un peu le volume, il n’est pas invraisemblable que les automobilistes alentour, fenêtre ouverte, ralentissent pour chercher d’où ça vient.

Une sorte de super sonnette, intégrant ces nouvelles technologies dont tu es si friand. Si ça a le moindre effet, ce sera toujours ça de gagné en termes de sécurité cycliste. Je te laisse le brevet :D

Accessoirement, en ville l’hiver, ça peut titiller des souvenirs d’escapades …

De plus en plus curieux de voir l’évolution du centre de commande du dragounet !

7)
zit
, le 04.08.2015 à 11:35
[modifier]

Coucou, je vous prie d’avoir la bienveillance d’excuser ce manque de promptitude au remplissage de cette fenêtre, mais j’étais à la montagne avec juste mon ordinateur de poche ayant une fonction de téléphone, sur lequel j’avais commencé à vous répondre abondemment, quand j’ai été chercher une information cruciale dans Safari pour agrémenter le commentaire de la précision à laquelle nous sommes habitués céans, et, en revenant sur la page où j’étais en train d’écrire péniblement (je n’ai pas taillé mes pouces assez pointu pour taper aisément sur le clavier virtuel de l’ordinateur de poche ayant une fonction de téléphone, j’ai le doigt court et épais), donc quand je suis revenu sur cuk.ch, l’abruti de Safari avait rechargé la page, et dispersé dans les limbes du virtuel ma prose toute fraiche…

Et plutôt que de rester à m’énerver tout seul contre une machine stupide pendant des heures à essayer de retrouver toutes les lettres et virgules et autres espaces que j’avais alignés dans un ordre presque parfait, j’ai laissé tombé et suis passé à autre chose, remettant la tâche (au combien réjouissante) à plus tard, à quand j’aurais un vrai clavier sous la main de disponible et du temps, c’est à dire maintenant.

François, finalement, les gravillons dans le col de Terramont, ils ont été balayés et ça allait plutôt bien après, enfin, façon de parler, plus de danger de dérapage ou de glissade, mais par contre du point de vue rendement : catastrophique ! le sommet de ce col est peu pentu, et en lâchant les freins, sans pédaler, j’arrive péniblement à 16 km/h sur ce revêtement; à un moment, avec une pente identique, on revient sur un bel enrobé bien lisse, et la vitesse augmente instantanément, et de manière spectaculaire (peut–être y a-t-il une légère augmentation de l’inclinaison de la pente aussi, mais quand même, c’est spectaculaire quand même).

Dom’ Python, oui, là je le sent mal, le geste, dans un passage à 12 % ou plus, quand le vélo tangue forcément un peu ;o), et puis je suis physiologiquement totalement incompatible avec l’enserrage d’un de mes poignets par un dispositif quelconque, j’y sue et ça pue, et j’ai l’impression que je n’ai pas de force dans la main, comme si mon énergie était captée par le corps étranger.

Franck, en fait, les bruits de la nature, j’adore ça, mais ce qui est terrible, dans les cols longs et durs, c’est d’entendre le bruit du pneu sur ce revêtement qui ne rend pas, l’épouvantable, l’ignoble flic-floc de l’eau dans son bidon, enfin ce genre de petits bruits autoproduits qui deviennent obsédants à force, alors qu’avec la musique, non seulement il me semble pouvoir être un poil plus efficace dans le coup de pédale (bien que ça ne soit pas la raison pour laquelle j’aime monter, de toute façon, dans les montées longues, tout le monde me double sans problème, même les gars à l’agonie qui montent deux fois le col tellement ils sont obligés de zigzaguer pour tenir sur le vélo ! dans mes souvenirs, sur vélo droit, dans les montées raides, impossible de tenir moins de 8 km/h, alors que grâce à mon entrainement aux feux rouges, et probablement aussi à la géométrie du dragon, j’arrive à monter le très raide à 4 km/h, sans effort violent, le souffle tranquille, et je peux même discuter avec un marcheur dans une pente ardue en montant à 3 km/h, sans faire de trop grandes embardées, ça me permet d’arriver en haut relativement frais et de plus taper dans le gras que dans le sucre si j’ai bien compris), mais j’entends aussi parfaitement les très rares véhicules automobiles à s’aventurer sur les routes qui font beaucoup de lacets pendent longtemps, et aussi le doux tintinnabulement des cloches des habitantes des alpages (dont certaines, dans la portion finale du col de la Colombière, la plus raide, étaient à environ 2 m au dessus de la route sur une pente extrêmement raide où je me demandais bien comment elles pouvaient tenir, et surtout dont je ne voulais surtout pas savoir ce qu’il adviendrait du dragon et de son pilote au cas où la loi de la gravitation universelle s’appliquerait naturellement à un ruminant juste à l’occasion de mon passage, la crêpe n’étant pas une spécialité savoyarde ;o).

Jean-Yves, les colliers réutilisables on bien plu, au RNP aussi, c’est un truc bien pratique et efficace. Pas mal ta sonnette, en ville !

Pour ce qui est de l’évolution du poste de pilotage, j’ai testé un nouveau système sonore bien plus efficace, je vais mettre à jour l’article pour en parler.

Modane, oui, la vallée verte, c’est très luxueux, on n’est qu’à 30 km de Genève, là haut, les plaques de la Confédération y sont nombreuses (d’ailleurs, ce sont ceux qui font le moins d’écart en doublant un pôvre cycliste, comme certains katkat, alors que j’ai trouvé cette année les automobilistes bien courtois, à ralentir pour ne pas me dépasser sans visibilité aux virages -mais je préfère qu’ils me doublent vite en ligne droite, parce qu’en général, quand ils remettent les gaz, j’en prends plein les poumons-).

z (en tout cas, c’est vraiment agréable de synchroniser son rythme de pédalage avec du son, je répêêêêêêêêêêêêête : mais il est indispensable de bien connaître les morceaux, faut que je me fasse une playlist cool pour les cols)

8)
Dom' Python
, le 04.08.2015 à 17:33
[modifier]

zit, quand à moi je bienveille très volontiers! D’autant plus que cette mésaventure m’est arrivée quelques fois.
Ma parade: je rédige sur iA Writer, je relis, corrige, tout ça, et ensuite un copier coller dans la fenêtre de rédaction. ça fait des lustres que je n’au plus rédigé un commentaire autrement que comme ça! Je me suis même fait des raccourcis pour les balises de gras, citation, lien: super pratique!

Par ailleurs, j’ai fait récemment l’acquisition d’un UE Megaboom que je connecte à mon iMac, ou à mon iPhone pour balader ma musique dans les différentes pièces et prendre en vacances. J’en suis très content.
Petit détail amusant: en tenant l’objet tout contre son visage, on a un effet stéréo très convaincant. Bon. En même temps on a l’air con. Et puis c’est pas pratique. Mais c’est marrant.

9)
Jean-Yves
, le 06.08.2015 à 20:06
[modifier]

Suite à la mise à jour :
Alors là, l’idée de l’appuie-tête intégrant la sono, bravo !
Digne d’une berline allemande :)
Donc, si nécessaire, tu récupères le BlueTooth juste en opinant du chef, sans avoir besoin de demander à Siri ?

Ayant bien regardé les dernières images, je pense que je vais être prudent dans ma consommation de joints : D