Profitez des offres Memoirevive.ch!
Apple Music – mon avis après 2 semaines d’utilisation

Le 30 juin, Apple présentait une nouvelle version d’iOS et d’iTunes, incluant Apple Music, la réponse d’Apple à la baisse des ventes de musique en ligne, et aux services de streaming existants comme Spotify, Pandora ou Rdio.

Apple Music est construit sur la base de Beats, un service de streaming musical fondé par Dr. Dre et Jimmy Iovine. Si vous ne connaissez pas ces messieurs, le premier est un poids lourd du hip-hop américain et l’autre est un producteur de talent., actif dans l’industrie musicale depuis les années 70.

Après l’achat, de plus de 3 milliards de dollars US, Apple a attendu un peu plus d’une année pour sortir son service. Au final, Apple Music arrive en juin 2015, près de 7 ans après Spotify, ou 5 ans après Rdio.

Présentation

Apple Music se présente comme un service plus ambitieux que ses concurrents. On connaît le marketing parfois exagéré de la marque… passons en revue les fonctionnalités qu’offre ce nouveau service.

Notez un point important: Apple Music n’est pas iTunes Match. Ce dernier, facturé CHF 25.-/année, ne sert qu’à rendre disponible et streamer ses propres titres, achetés ou non dans l’iTunes Store. Je l’utilise depuis longtemps, parce qu’il me permet de n’avoir pratiquement pas de musique stockée sur mes appareils, et de streamer toute ma bibliothèque.

Le catalogue d’iTunes

Apple Music permet d’écouter en streaming le catalogue d’iTunes. Ça fait environs 37 millions de chansons. Je n’ai évidemment pas testé la disponibilité de chaque chanson, mais je suis tombé sur un album, très populaire (Drones, de Muse), disponible à l’achat mais pas en streaming. Du coup, est-ce que le catalogue entier d’iTunes est disponible au streaming? Le plus probable, c’est que les titres ne sont pas tous disponibles, mais le seront avec le temps. Quelques jours après mon test, l’album de Muse était disponible.

La qualité des fichiers

Apple Music n’offre pas de fichiers de très haute qualité, comme Qobuz par exemple. Lorsqu’on écoute en Wifi, les fichiers sont en AAC 256 kbps. Si ça n’est pas assez, Apple Music n’est simplement pas pour vous. Apple sortira peut-être une version haut de gamme à l’avenir, mais rien ne l’indique pour l’instant.

Les playlists

Apple Music créé toute une série de playlists, sur des thèmes très variés. On trouve des playlists pour certaines activités (cuisine, sport, relaxation, repas entre amis, …), certains moments de la journée, ou simplement sur un certain thème.

Plusieurs partenaires créent eux aussi des playlists. On peut citer Q Magazine, Rolling Stone, Pitchfork ou encore MOJO Magazine.

Pour vous

Dans l’app iOS, c’est la section tout à gauche, la première vers laquelle on va, naturellement. Cette section contient des playlists et des albums qu’Apple Music pense que vous allez aimer. Ce choix se base sur le contenu de votre bibliothèque et des artistes ou chansons que vous avez aimé (l’icône en forme de cœur).

pourvous

Nouveautés

Cette section affiche les derniers albums ou morceaux sortis par vos artistes préférés, ou par les artistes d’un genre donné. On y trouve aussi des albums populaires dans votre région géographique, et un accès aux playlists créées par Apple Music et ses partenaires. Enfin, on y trouve les classements des singles, albums et clips vidéos les plus streamés par les utilisateurs.

new

Radios

Apple Music offre (y compris aux utilisateurs qui ne paient pas l’abonnement) des stations de radio, qui passent de la musique 24/24 et 7/7. On trouve dans cette section des radios par genre, dont le contenu est choisi par des algorithmes, et sept stations dont le contenu est choisi par des DJs humains.

Parmi ces radios, il y a Beats1. Ultime présence du service Beats Music racheté par Apple, cette station offre des émissions présentées par des DJs recrutés par Apple et des artistes variés.

radios

Connect

Connect est la section “réseau social” d’Apple Music. Fortement inspiré d’instagram, Connect permet aux artistes de partager des images ou des morceaux avec leurs fans, et à ces derniers de commenter les publications.

Pour faire simple: Apple Music propose aux artistes de vendre leur musique par le biais du service principal, et d’avoir un canal supplémentaire pour partager ce qu’ils ne veulent pas vendre. Par exemple, Trent Reznor a partagé l’instrumental de quelques chansons de son dernier album.

Le prix

Apple Music est facturé CHF 12.90/mois, ou CHF 19.90/mois pour le forfait familial, qui permet d’inclure six comptes différents.

Tout n’est pas payant pour autant: la station Beats1 est gratuite, ainsi que le réseau social Connect. Connect gratuit, ça ne sert pas à grand chose (pour l’instant), mais profiter gratuitement de Beats1, c’est plutôt sympa.

Ce que j’aime

Tout n’est pas parfait dans le monde d’Apple Music, mais certaines fonctionnalités sont vraiment très réussies. Avant d’attaquer les défauts du service, voici ce que j’ai vraiment apprécié.

Tout en un

Utilisateur de Spotify depuis pas mal de temps, j’ai toujours regretté de ne pas avoir de moyen simple et intégré pour fusionner ma musique personnelle avec le catalogue en ligne. Le moyen qu’ils offrent, quand je l’ai testé, fonctionnait très mal. Le problème, c’est que j’aime beaucoup les concerts, et que bon nombre d’enregistrements ne figurent simplement pas dans les catalogues, que ça soit Spotify ou Apple Music. Maintenant, je peux utiliser une seule app pour écouter de la musique, et y trouver mes concerts et les albums que je souhaite streamer.

mamusique

Beats1

Lorsque j’ai lu qu’Apple Music allait fournir un service de radio, j’ai bien rigolé. À l’heure des podcasts, de la vidéo à la demande, bref de la possibilité d’écouter ce que l’on veut, quand on veut, Apple nous propose une station de radio où il faut être là, en direct, pour profiter des émissions.

Plus tard, j’ai appris que le DJ principal serait Zane Lowe. Ce Néo-Zélandais, qui a déménagé en Angleterre il y a des années, est un personnage que j’apprécie beaucoup. DJ chez BBC1, il a permis à des artistes comme Adèle, les Actic Monkeys, Biffy Clyro, Mark Ronson, Ellie Goulding et de nombreux autres, de venir sur le devant de la scène, de toucher des millions d’anglais et après le reste du monde. Il est également connu pour ses émissions “Masterpieces”, durant lesquelles il passait un album en entier, du début à la fin, pour faire découvrir l’artiste à ses auditeurs.

J’ai écouté quelques émissions de Zane Lowe et j’y retrouve tout ce qui me plaît: la pêche d’un DJ super-enthousiaste et visiblement passionné par la musique, et des playlists contenant à la fois des artistes confirmés et des petits nouveaux.

Beats1 propose également des émissions présentées par différents artistes. Sont déjà passés par là (avec des très bons résultats) St. Vincent, Dr. Dre, Elton John ou encore Josh Homme. On peut aussi profiter d’interviews entre Zane Lowe et divers artistes.

beats1

Après chaque émission, on peut retrouver les playlists passées par les DJs directement dans la zone qui leur est réservée. C’est très pratique pour y revenir plus tard et ajouter des titres dans la bibliothèque.

Les recommandations

Après avoir utilisé Rdio, Spotify et Apple Music, ce dernier explose totalement les deux autres pour ce qui est des recommandations. Apple Music a compris ce que j’aime, et me propose des playlists ou des albums intéressants dans la grande majorité des cas.

reco

On en est maintenant au point que la section “Pour vous” est devenu le premier endroit où je vais quand je lance l’app, avant même d’aller écouter des titres de ma bibliothèque.

Les playlists

Les playlists sont très nombreuses et partent vraiment dans tous les sens. Souvent d’une durée d’une heure environs, elles contiennent des sélections de titres choisis avec soin, et triés bien précisément. Même lorsque plusieurs styles s’y retrouvent, les chansons se suivent d’une manière très naturelle.

Parmi les grands genres de playlists, on retrouve souvent “Intro à …” ou “Découvrir …”, qui permettent de découvrir un artiste encore inconnu. Sur les artistes que je connais bien, ces playlists sont effectivement une excellente entrée en matière, avec des titres récents et anciens, connus ou moins connus.

foo

Un autre genre de playlist très intéressant, c’est “Les morceaux inconnus de…”. Là aussi, j’ai eu des jolies surprises, et j’ai pu vérifier, avec certains de mes artistes préférés, que ces choix sont vraiment excellents.

beastie

Enfin, la diversité des playlists est vraiment impressionnante. On trouve de tout, y compris des thèmes de niche assez dingues, comme “Les thèmes de jeux vidéos samplés dans des titres Hip-Hop”, “Incroyables solos de batterie” ou encore “Game Set & Match: Tennis tunes”.

jeuxvideossamples

solosbatterie

swiss

Même le dialecte Suisse-Allemand a sa playlist!

Le prix

Le tarif familial, à CHF 19.90/mois pour jusqu’à 6 personnes, est très bon marché. Pour comparer, six personnes sur Spotify paient CHF 12.- pour la première et CHF 6.- pour les suivantes, soit CHF 42/mois.

Ce que je n’aime pas

Les bugs

Cette nouvelle app Musique est assez bien lotie en bugs en tout genre. Jamais grave, mais souvent gêants. On tombe parfois sur des playlists vides, on tente d’ajouter des chansons dans une playlist et rien ne se passe, etc…

50cents

Sur ce coup, on ne peut qu'admirer le sens musical d'Apple Music: les morceaux méconnus de 50 cents qui valent le détour… ben y'en a pas…

Enfin, certaines fonctionnalités se déclenchent en tappant sur des zones vraiment petites, ou juste sur une partie du label correspondant. C’est frustrant!

La navigation

Un exemple tout simple: vous écoutez une playlist, appréciez l’artiste et voulez afficher sa page, avec ses singles, albums, clips vidéos, etc.

Il faut taper sur les trois points en bas à droite pour afficher le menu contextuel, puis deviner que l’album tout en haut est en fait un moyen d’atteindre l’album contenant le titre en cours de lecture. Après cela, il faut encore taper sur le nom de l’artiste en haut de l’album. Suivant les cas, l’app affichera le contenu de votre bibliothèque, donc il faudra un tap de plus pour afficher le contenu en ligne.

Avec Spotify, il faut deux taps: le premier pour afficher le menu contextuel, et le second sur “Voir l’artiste”.

Pas de playlists publiques

L’une des grandes forces de Spotify, c’est que chaque utilisateur peut rendre ses playlists publiques. Je dis que c’est une force, mais vous imaginez bien que c’est une faiblesse aussi, puisque tout le monde n’est pas un expert des jeux vidéos samplés dans des titres Hip-Hop.

Sauf qu’en fin de compte, sur Spotify, on peut chercher une playlist sur un thème et, les résultats étant triés par popularité, on a de bonnes chances de trouver une excellente playlist. Rarement aussi soignées que celles créées par Apple ou ses partenaires, mais très agréable malgré tout.

J’imagine que l’argument d’Apple est de laisser la création de playlists à des professionnels. C’est certain que le résultat est meilleur, mais ça met une grosse pression sur le service pour fournir des milliers de playlists, sur tous les sujets.

J’espère, sans grande certitude, que cette limitation disparaîtra un jour.

Le prix

Je sais, le prix était déjà dans les points forts d’Apple Music. Eh bien il est aussi dans les points faibles.

Apple Music coûte USD 9.99/mois, et le plan familial est à USD 14.99/mois. Soit, au cours du jour, CHF 9.36 et CHF 13.96. Comparez cela aux CHF 12.90 et CHF 19.90 que l’on paie vraiment, et on se demande sur quelle planète Apple est allé chercher ce taux de change. On est 30% plus cher que le taux du jour.

Je comprends très bien que l’entreprise se protège des fluctuations des taux de change. C’est normal, et je suis prêt à parier que le grand public ne voudrait d’une offre commerciale qui annonce: “engagez-vous mois par mois, mais vous ne saurez jamais à l’avance ce que vous allez payer, parce que le taux de change est jamais le même”.

Sauf que là, c’est quand même un peu exagéré.

Conclusion

Apple a un gros avantage sur Spotify dans cette guerre des services de streaming: la firme de Cupertino n’a pas besoin de gagner de l’argent avec Apple Music. Apple gagne de l’argent en vendant du hardware. Tout le reste (App Store, iOS, OSX, iTunes Store, Apple Music, iTunes Match, etc…) n’est là que pour rendre l’écosystème plus intéressant.

De son côté, Spotify doit inventer un business model dans lequel l’entreprise non seulement paie les artistes, mais en plus gagne assez d’argent pour satisfaire les actionnaires.

Au final, Apple doit fournir un service suffisamment confortable pour qu’une partie des quelque 600 millions de personnes qui ont un compte iTunes migrent vers le streaming.

Pour moi, Apple a largement réussi son pari. Tout n’est pas parfait, mais la balance penche très largement du côté positif. J’ai rarement vu d’aussi bonnes recommandations, et c’est l’une des fonctionnalités les plus importantes d’un tel service.

Je vous souhaite à tous une excellente journée!

… et si vous souhaitez partager des idées d’articles, des liens, des apps, etc… vous pouvez me retrouver sur Twitter.

16 commentaires
1)
ydikoi
, le 14.07.2015 à 01:37
[modifier]

Bonsoir,

Juste une petite correction : seule la radio beats1 est gratuite. Il faut avoir souscrit l’abonnement pour écouter les autres.

2)
pioum
, le 14.07.2015 à 05:50
[modifier]

Globalement d’accord. Pour moi, l’interface est un peu confuse mais ça fait 2 semaines que je n’ai pas touché à ‘ma musique’.

5)
ToTheEnd
, le 14.07.2015 à 08:39
[modifier]

Dans tout ça, la réelle déception pour moi, c’est iTunes pour desktop (dont tu parles très peu). La marque n’a pas profité de ce lancement pour présenter une nouvelle version de ce véritable « hub » musical et c’est navrant car ce truc est une vraie bouse.

Au-delà des synchros qui fonctionnent mal, de l’interface pourrie et d’une logique absurde, le simple fait de tenter d’écouter les radios et que rien ne se passe parce qu’on n’est pas client est un exemple probant du manque de réflexion dans la réalisation de l’interface.

Bref, je ne suis pas prêt à payer pour une « radio » d’une façon générale mais tant qu’Apple laissera en l’état iTunes, j’ai peine à penser qu’ils auront du succès.

Ceci dit, ce constat est moins cinglant pour la partie iTunes sur mobile mais même comme ça, ce n’est pas renversant.

Pour moi qui passe encore énormément de temps en musique derrière mon ordinateur, ces constats sont tout simplement rédhibitoires.

T

6)
nic
, le 14.07.2015 à 09:28
[modifier]

À propos du catalogue, c’est normal qu’une partie ne soit pas disponible au streaming car, apparemment, les artistes ou label peuvent refuser la disponibilité de leur musique en streaming. J’ai lu des chiffres sur un site italien (30 millions de morceaux en streaming contre 60 millions sur iTunes Store)

7)
iYannick
, le 14.07.2015 à 09:41
[modifier]

Je souscris aux points forts, je n’ai jamais vraiment aimé Spotifiy, Music est intégré et les recommandations fonctionnent, mettre de la musique en cache est facile, les playlists sont pertinentes … Si j’enlève l’ergonomie perfectible (c’est la première fois que je trouve une app iOS aussi mal fichue) et Connect il ne m’en faut pas plus. Le prix est correct eut égard à la taille du catalogue. Bref je suis conquis.

S’agissant de la disponibilité des titres, je me souviens avoir lu que les artistes ont trois possibilités :

– catalogue iTunes et Music sont les mêmes
– Les artistes choisissent ce qui va sur l’un et l’autre, typiquement pour des exclusivités iTunes temporaires – c’est le cas du dernier Muse.
– Catalogue iTunes et Music totalement indépendants.

Du coup tous les titres sur iTunes ne sont pas forcément sur Music, d’ailleurs je crois que l’on parle de 30 millions de titres sur ce dernier.

S’agissant d’iTunes (le Log) je ne le lance que pour taguer un album et faire un backup complet de mes iDevices une fois de temps en temps… Je n’écoute pas de musique avec et je ne m’en sers clairement pas pour Music. En fait je ne m’en sers qu’en cas de nécessité et c’est très bien comme ça..

8)
François Cuneo
, le 14.07.2015 à 10:52
[modifier]

J’ai aussi été étonné par le prix, quoique… on a l’habitude qu’Apple prenne les Suisses pour des vaches à lait, c’est peut-être le cliché qui veut ça.

Sinon, j’ai Qobuz, mais j’étais aussi sur Spotify que j’ai toujours détesté en matière d’interface. J’ai arrêté Spotify et attends pour l’instant de voir, en profitant de l’abonnement gratuit.

Cela dit, c’est surtout pour que la famille profite de la musique lorsque je suis au travail et que j’écoute Qobuz à mon bureau, bloquant l’accès à ceux qui sont à la maison.

Parce qu’écouter du AAC 256 sur des Jean Maurer, c’est tout de même un peu triste.

9)
Noisequik
, le 14.07.2015 à 11:16
[modifier]

L’interface est un peu pénible, je suis d’accord.

Ce n’est pas très intuitif de mettre des fichiers disponibles hors ligne sur iOS, on voit juste un petit bandeau, parfois sur l’album, parfois sur chaque titre.

Je n’arrive plus vraiment à distinguer dans « ma musique » ce que j’ai acheté sur le Store de ce que j’ai mis hors ligne sur Apple Music…

10)
Renaud LAFFONT
, le 14.07.2015 à 12:15
[modifier]

J’ai beau être fan d’Apple, je n’ai pas l’intention d’adhérer à Apple Music. J’ai un abonnement a Qobuz et Spotify. Largement suffisant. D’accord avec TTE: iTunes est une
Bouse

11)
Sébastien Pennec
, le 14.07.2015 à 12:47
[modifier]

Merci pour vos commentaires :)

Je crois qu’on est tous d’accord sur la qualité d’iTunes. Et d’ailleurs, j’en ai peu parlé parce que, comme iYannick, je l’utilise au minimum.

Par contre, pour une écoute mobile, le match Spotify vs. Apple Music tourne à l’avantage du second, malgré l’app.

12)
f1oren
, le 14.07.2015 à 15:32
[modifier]

Les commentaires sur iTunes desktop me font toujours demander si on utilise le même logiciel. Je précise que je suis sous Windows et pour moi ça a toujours été le meilleur gestionnaire de musique (même si je souhaite en vain que la gestion des métadonnées soit améliorée pour gérer correctement les champs multivalués => artistes, genres etc et que je regrette la disparition du Cover flow). Associé avec une Apple TV 1ère génération équipée d’un disque de 750Go et j’ai une discothèque autonome, en qualité lossless (alac), pilotable via Remote et synchro avec LastFM.

Ce que je trouve inquiétant dans la location de musique c’est que l’on se restreint au catalogue d’un fournisseur, que l’on perd le choix d’une édition d’un album (le mastering, le tracklist pouvant varier etc).

Toujours pas de lossless pour l’écoute sur une chaîne hifi.

Après c’est certain la force de frappe d’Apple est là, l’offre familiale bien étudiée.

13)
Love8
, le 14.07.2015 à 21:00
[modifier]

Merci Sébastien Pennec pour l’excellent « J’ai testé pour vous… »!

Mon petit commentaire :

Si l’on suit la logique des shop iTunes pour chaque pays/région, on peut s’imaginer des catalogues de musique différents. Déjà avec iTunes Suisse/France/Allemagne, on trouve des films, des albums et des livres avec des dates de sorties ou des traductions totalement différents, si déjà on trouve les mêmes.

Les droits d’auteur et les majors ont encore un poids sur Apple. Spotify et d’autre ont bien réussi à briser cette barrière, Apple pas encore, surtout par respect…

J’attends un peu pour valider la réelle disponibilité de tous les titres partout. Mon meilleur exemple est Hotel California, Eagles, il n’était disponible que dans le shop iTunes USA pendant des années, aucun autre shop du monde l’avais
.
A quand un shop unique, avec un login unique et surtout pouvoir lier tous ses achats sous un seul AppleID, même dans un même pays. Merci Apple.

Je me demande comment Apple fait pour me créer une playlist à mon goût si je n’ai pas accès à tout…

14)
Blues
, le 15.07.2015 à 08:15
[modifier]

comme d’autres remarques ici, depuis la V.11 je suis déçu d’iTunes… trop usine à gaz, tellement qu’on s’y perd ! une répartition en plusieurs softs spécifiques me conviendrait bien mieux.

Actuellement, c’est iTunes pour ma biblio zique perso et la synchro de mon iphone/ipod, pour le reste > « streaming », je vois mal la démarche d’Apple Music ? je suis un convaincu de Spotify et ne pense pas « crocher » à leur truc. Pour l’instant même pas envie de tester, et cela ne me semble pas une réussite (loin de là).

Ma critique générale va plus loin, je commence a en avoir marre du monde selon Apple (et Google, M$), marre de me sentir prisonnier ! je me vois assez bien sur un Linux dans quelques années avec un système et des softs « alternatifs et libres ».

15)
Biblio2
, le 17.07.2015 à 17:03
[modifier]

J’arrive un peu tard, mais je m’étonne que ceux qui ont Qobuz aient aussi Spotify.
Pourriez vous m’expliquer la raison.
J’hésite entre Qobuz et Apple Mudic. Merci.

16)
mdavin
, le 04.04.2016 à 12:05
[modifier]

Bonjour tt le monde

Je démarre le test Apple music, je suis abonné Quobuz Hifi c’est très bon comme qualité bien qu’un rien au dessous d’un CD ( drive Cambridge CXC, DAC Naim, préampli Primaluna3, ampli Primaluna4, Sonus Faber Vénéré 2.5)
Et à l’attention de François Cuneo très en dessous d’un bon vinyl….
Pour l’instant seul avantage Apple music: tous les ablbums Radiohead dispo en Suisse et non sur Qobuz grrrrrrrrrrrrrrr