Profitez des offres Memoirevive.ch!
Pourquoi tant de préjugés qui nous divisent ?

Aujourd’hui, je tiens à vous faire part d’une nouvelle qui me fait grand plaisir : j’ai reçu en cadeau un site personnel. Je vais pouvoir faire part à la ronde de mes activités : écrits, peinture, spectacles, écoles, ainsi que la possibilité que j’offre au monde entier de me contacter pour recevoir d’autres nouvelles sur mes activités.

J’en suis heureux et je voudrais tordre le cou aux préjugés de tous les blancs-becs qui pensent que les personnes âgées (je n’ai que 76 ans, mais certains impudents me classent déjà parmi les vieux) sont inaptes à dominer l’informatique. Aussi, pour aller à l’encontre des idées préconçues et faciliter l’ouverture à mon site au plus grand nombre, jeunes et vieux, j’indique ici un mode d’emploi simple pour y parvenir. Occasionnellement, les « prétendus-experts-informaticiens » pourront y jeter un coup d’œil, je le leur conseille même, nous avons tous et toujours quelque chose à apprendre d’un plus âgé que soi.

Je me lance : moi, qui dès l’école primaire ai été traité de « minus habens » par le prof de math, je n’ai jamais compris pourquoi, probablement encore un de ceux qui ne n’aimaient pas les Italiens (je n’étais pas encore naturalisé à ce moment-là), et bien, ce moi-là est devenu le maître d’un site, et pas de n’importe lequel vous pourrez le constater, je vais vous donner le moyen de le rejoindre par un simple clic.

    Mode d’emploi à suivre scrupuleusement par les débutants et à méditer pour les initiés :

Vous mettrez le petit trait vertical (qui prend parfois la forme d’une petite flèche), qui se balade généralement sur votre écran, sur une des lettres de ce www.rogercuneo.ch (que j’arrive même à mettre en bleu, je ne dois pas être le minus dont parlait le prof, si bien que dans une prochaine leçon je vous apprendrai à vous aussi à faire ça) et quand je vous dirai de cliquer, vous tomberez sur... sur... devinez : oui bravo, sur le site que je vous signalais plus haut (pas n’importe lequel, le mien). Assez causé, quand j’aurai dit trois, cliquez sur une des lettres de : www.rogercuneo.ch, (n’ayez pas peur, n’importe laquelle) mon site s’ouvrira : un, deux, trois : clic...

Zut, je viens de le faire et il ne se passe rien (chez vous non plus ?), François, Noé, qu’en est-il ? Je croyais que si je mettais une adresse en bleu elle devenait un lien et vous m’avez appris que quand on clique sur un lien il s’ouvre ou du moins il se passe quelque chose sur l’ordinateur et là, rien ; c’est incroyable, votre truc ne marche pas, ou alors mon Mac ou mon site, pire les deux, sont mal foutus...

Bon, en informatique on peut détourner les difficultés et je suis un grand spécialiste en la matière, on va faire autrement. Voici comment parvenir à l’ouvrir d’une autre manière : vous mettez le petit bâton vertical en balade sur votre écran (celui dont on a déjà parlé plus haut), sur la droite du ch de www.rogercuneo.ch (oui, tout à droite) et vous appuyez avec la main gauche sur le truc en bas du clavier, à gauche de la barre (c’est écrit dessus « cmd » avec une fleur, vous ne pouvez pas vous tromper, même si ce n’est pas une fleur de nos régions, pas grave), et avec la main droite vous remontez sur l’extrême droite du dernier ch de www.rogercuneo.ch (oui, le bleu, pas le noir qui le précède) et, tout en gardant le truc sur lequel vous avez appuyé avec votre main gauche, vous faites glisser le petit bâton qui se trouve maintenant sur l’extrémité droite du ch (attention, vous ne changez pas de ch, toujours le bleu de l’entier du www.rogercuneo.ch jusqu’à l’extrémité gauche du premier w et vous enlevez le doigt de la fleur, enfin du machin sur lequel vous avez la main gauche, et, en même temps, vous relevez aussi le doigt sur la touche que votre main droite appuie : miracle, le www.rogercuneo.ch se rose. Bon, pas sur ce texte-ci, mais sur le vôtre oui, il se rosera si vous avez bien suivi ce que je vous ai indiqué, sinon reprenez l’opération dès le début. Quand vous serez parvenu à ce que le truc bleu soit rosé vous vous arrangez pour trouver un peu de place sur votre propre écran en déplaçant sur la gauche [ou la droite] la page cuk.ch sur laquelle vous me lisez (débrouillez-vous pour y parvenir, il y a de très bons dépanneurs, mais ne dérangez ni François, ni Noé, ils risquent d’être pris par mes appels), vous mettez le bâton vertical (voir toujours plus haut) sur le texte maintenant bleu rosé (n’ayez pas peur, il n’est pas malade, s’il a cette couleur c’est bon), et vous enfoncez un doigt de votre main droite en le gardant appuyé jusqu’à je vous dise de le relever. De la main gauche, vous appuyez sur la partie mobile (le grand rectangle sous la longue barre du clavier, celui qui fait « clic » quand on appuie dessus, oui, oui, ne craignez rien c’est bien celui au centre de l’ordi, mais tout en bas, à un centimètre (environ) du bord). Ceci fait, vous faites glisser le texte bleu rosé sur l’image de votre écran désormais libre (chez moi l’écran reflète la mer, mais ça pourrait être autre chose, ça dépend de vos goûts) et vous relevez tous les doigts ensemble ; attention : allez-y (bravo, pour ceux qui ont réussi, recommencez pour les autres).

Si vous avez fait juste, vous avez sur l’écran la page cuk.ch avec ma marche à suivre devant vous et, à côté, sur la partie libre de l’écran la mer (ou autre chose, je vous rappelle qu’un écran c’est personnel), avec en plus un tout petit rectangle dans lequel est dessinée une sorte de boussole avec au-dessous une espèce de petit nuage parfois blanc, d’autres gris (je ne sais pas pourquoi, peut-être gris parce qu’aujourd’hui il y a du mauvais temps sur la Provence, oui, c’est une mer Provençale), dans lequel il est écrit en tout petit www.rogercuneo.ch .

Alors, je résume : vous avez mon mode d’emploi sous les yeux avec, en plus, www.rogercuneo.ch, sur le petit bout libre de votre propre écran (moi la mer) ; maintenant attention, toute la ruse est là : vous faites glisser ce petit texte jusqu’à la ligne blanche du haut de Cuk.ch, comme vous l’aviez déjà fait glisser sur la mer, mais cette fois-là au-dessus de la bordure jaune dans laquelle est écrit en grosses lettres CUK suivi, au lieu du point, d’un petit carré où un bonhomme rigole (certainement un truc d’adolescent qui a trouvé drôle de remplacer le point par ce petit bidule), puis de CH (vous ne pouvez pas vous tromper juste dessous, sur une ligne bleue il y a écrit : ici et nulle part ailleurs (Noé avait probablement prévu que j’écrirais un jour ce mode d’emploi) et vous allez au-dessus, sur la ligne blanche où c’est écrit « Rechercher sur Google ou saisir une adresse. » Là, c’est important de bien viser, vous lâchez mon www.rogercuneo.ch sur l’espace qui se trouve entre la petite loupe (qui penche sur la gauche, du moins chez moi) et le R de Recherche et vous allez voir : si vous avez bien suivi mes indications vous tombez sur mon site (rien à craindre il a de bonnes suspensions) et si ça ne marche pas essayez encore de cliquer sur la longue flèche verticale qui est sur la droite des touches, mais alors attention, il y en a trois, il faut cliquer sur celle du milieu avec un trait bizarre qui va sur le haut en avant (vers la sortie droite), puis revient plus longuement en arrière vers les touches, et là, en principe, vous y voilà, bravo, félicitation, vous aurez devant vous mon site : vous voyez, rien de compliqué et avouez, ce n’est pas un site d’amateur, mais un pro-fes-sion-nel, je me demande ce que dirait mon prof de math d’antan, (c’est drôle, si je me souviens bien son nom de famille était Dantan).

Avouez, vous avez atteint le Graal, grâce à un truc que de mon temps on appelait « le coup du père François », mais qui en l’occurrence, par l’effet de à mon génie, devient le coup du père de François (76 ans, jeunots, j’insiste, non, mais qu’est-ce que vous croyez, j’arrive même à mettre du rouge).

Maintenant que vous y êtes, d’ailleurs, permette-moi d’abord de vous féliciter, il faut toujours encourager l’audace, vous avez atteint le Graal et pouvez savourer les dernières actualités concernant mes livres, mes expositions, les spectacles que je propose au tout public et ceux que je destine aux écoles. Il y a même une action qui s’appelle UN LIVRE SAUVE ! (en principe il y a un accent aigu sur le é, mais je ne sais pas comment le mettre sur un E majuscule, alors je le laisse « pur »), vous verrez c’est passionnant (pas l’accent, l’article). Je vous demande de lire ce que j’en dis et j’aimerais que vous y répondiez favorablement, surtout les enseignants, j’adore aller parler avec les élèves dans leurs classes (de livres, pas d’informatique, je ne suis pas vraiment un matheux, mais un vrai intellectuel doué en tout (preuve, mon mode d’emploi).

Encore un petit conseil : surtout, ne vous découragez pas si vous n’y arrivez pas du premier coup. L’informatique c’est une question de pratique, recommencez encore et encore et vous serez récompensé de vos efforts. Ne partez surtout pas perdant, vous y arriverez, j’en suis la preuve vivante et je suis heureux de fermer ainsi le bec aux effrontés qui pensent que les vieux (comme si à mon âge on l’était déjà) ne connaissent rien en informatique ! Et je me répète : pourquoi tant de préjugés qui divisent les générations ?

P.S. Pour ceux qui ne seraient pas parvenus malgré mes explications à trouver mon site ou qui les auraient trouvées trop techniques, double cliquez sur : www.rogercuneo.ch et encore bravo d’être arrivés, tout se mérite !

15 commentaires
1)
Origenius
, le 17.04.2015 à 03:27
[modifier]

Bonjour Roger.

J’ai bien rigolé, mais j’ai eu quand même un peu de mal.

J’ai bien mis mon bâtonnet vertical sur un certaine nombre de « Roger Cuneo ». Il ne s’est pas transformé en flèche, et… rien du tout. J’ai pourtant essayé de cliquer au dessus, à gauche ou à droite, près de la fenêtre, que j’ai dû d’ailleurs ouvrir moi-même même s’il fait encore un peu frisquet.

Une fois même, j’ai cliqué sur « Roger Cuneo » comme demandé, et j’ai obtenu ceci :

Informations utilisateur

Roger Cuneo

Af­fi­cher l’adresse e-mail.
Ar­ticles: 14
Com­men­taires: 161

Je me suis dit que c’était un bon début.

Ensuite je me suis rendu compte que peut-être, suivant un conseil tardif, il fallait « double-cliquer ». A la recherche d’un nouveau « Roger Cuneo » qui parsème le texte, j’en ai trouvé un qui m’avait peut-être échappé, j’ai double-cliqué, et j’ai obtenu une belle sélection colorée. J’ai bien copié et collé un peu partout. C’était joli. Mais c’est tout.

Ce que j’aime, avec cuk.ch, c’est que grâce à la bonne volonté de chacun des intervenants, on trouve toujours une solution. Une belle âme voudra bien m’expliquer s’il faut cliquer, double-cliquer, tirer, pointer, ou que sais-je encore ? Je garde confiance.
L’informatique, c’est fantastique !

Amitiés

Origenius

3)
Zallag
, le 17.04.2015 à 08:51
[modifier]

Moi je connais le truc pour écrire É.

La découverte est fabuleuse, parce qu’elle marche aussi pour À ou Â, super non ?
Il y a comme ça des lieux de partage de savoirs, je le fais volontiers, et d’autres personnes avec moi.
Alors je profite de faire connaître sur Cuk un lieu particulier à Lausanne ou ailleurs où les moins de 7 ans ou les plus de 90 ans sont invités, ce qui est possible presque chaque jour, c’est ici.
Ça peut être pour des maths, le rappel du théorème de Thalès, du triangle de Pascal, des conjugaisons allemandes, du grec ou du latin (oui, il y en a encore qui l’apprennent — des vrais extraterrestres) de l’anglais, un peu de tout et n’importe quoi. Les meubles en carton peut-être ? La manière de s’enregistrer pour disposer d’un compte de messagerie ?
Des cours de français donnés à des migrants venus de loin, récemment arrivés, contre leur savoir (culinaire, musical) ? Enseigner à un Vaudois à jouer de l’oud ?

Avec ou sans papiers, peu importe.

Les enfants de ces migrants seront suisses, sans aucun doute, en plus d’être de la nationalité de leurs parents. Ils seront riches de deux cultures, de deux langues, ils auront une vision du monde plus large que les autres.
Comme toi, Roger.

Merci Roger, tu nous émeus ou alors on rigole avec toi.

4)
Roger Cuneo
, le 17.04.2015 à 09:20
[modifier]

Mon cher Origenius,
Je crois que je devrais fonder une amicale : « les laissés pour compte d’internet », dont je revendique d’entrée le titre de président, mais ne t’en fais pas, je te nommerais vice-président sans problème.
Tu n’as pas réussi en appliquant ma méthode pourtant explicite à l’extrême ? Fais comme moi, mon ami, essaye de proposer la tienne, je suis sûr que tu y parviendras si tu t’appliques à trouver des explications claires et simples, prends exemple sur la mienne. C’est juste une question de didactique (ne me dis pas que ma méthode ne marche pas, j’en serais fortement blessé avec tout le temps que j’ai mis pour la mettre au point). Bon, je me suis peut-être un peu trompé sur la terminologie, il y a peut-être un détail qui t’échappe, ou alors ton ordinateur n’a pas le même caractère (je ne parle pas ici de typographie, mais d’humeur) que le mien, qui est habitué à mon côté approximatif, je ne sais pas moi, et je ne sais même pas si c’est une question de clics ou de claques, je dirais que c’est une question de chance. Je me répète, n’abandonne pas, essaye et essaye encore, tu verras, d’une manière ou d’une autre tu arriveras sur http://www.rogercuneo.ch
si tu t’acharnes suffisamment pour le mériter et là, oui ce jour-là, tu auras une vraie récompense :le Graal, disais.je. ! Ne terminais-je pas mon article par ces mots : tout se mérite? Parfois, avec les gens qui ont de la difficulté, il fait savoir avoir de la patience et au besoin se répéter. Dis-toi que tu n’es pas le seul à souffrir et bonne chance à toi.

6)
cukapost
, le 17.04.2015 à 09:49
[modifier]

Bonjour Mr Cuneo,

Bienvenue dans le vaste monde des bloggeurs ! Mais cuk va perdre un de ses rédacteurs précieux…

Rassurez-vous, il n’y aura bientôt plus de préjugés envers l’accès aux outils Internet, ce sera comme l’écrit, le papier et le stylo. Il restera malheureusement un certain pourcentage d’anawebètes (néologisme répondant à analphabète) pour des raisons sociales.

Il n’y aura bientôt plus de préjugés envers les seniors, personnes âgées, anciens, vieux, plus très jeunes (rayer la mention inutile) dans notre vieille Europe, il n’y aura plus que cela. D’ailleurs, gardez moi une place au chaud, j’arrive…

Allez, tous mes encouragements pour votre site !

PS1 : je ne suis pas fan du fond noir , c’est moins lisible et plus fatiguant pour les yeux
PS2 : ah oui, je n’ai pas lu tout l’article ci dessus, que voulez-vous, c’est la lecture web, on survole, on scanne, on cherche à accrocher un titre, une image; un paragraphe de 30 lignes sans respiration, ce ne passe pas. On n’est pas chez Zola ;-)

7)
Roger Cuneo
, le 17.04.2015 à 09:50
[modifier]

Merci Zallag pour ton renvoi «c’est ici», mais je fais rarement des bluettes en échange de broderie et la cuisine et moi c’est encore pire que la relation entre son ordinateur et Origénius (ne t’en fais pas cher Origenus, c’est juste pour citer quelqu’un qui n’a pas trouvé mon site, Na!, faut pas croire que je suis vexé, mais bon, avec tout le mal que je me suis donné, tu vas loin tout de même), pour ne pas parler de celle entre mon Mac et moi. Quant à ton renvoi à «emeus» je suis assez satisfait que tu me compares à la seule espèce vivante des dromaiidés, et oui habituellement on me compare à un dinosaure (mais qu’ont-ils tous ces gens à vouloir nous renvoyer au passé, parce qu’on compte un peu plus d’années qu’eux au compteur, jaloux, va).

Par contre je donnerai mon satisfecit à «unna», ça, c’est un commentaire qui est clair et net (hum hum), je pense que j’aurais pu m’économiser beaucoup de temps pour vous dire comment aller sur mon site en prenant exemple sur elle. Du coup, au lieu de râler, lisez le commentaire 5 et vous atteindrez le Graal, (tu vois Origenius, tu n’as même plus à chercher autre chose pour parvenir «chez moi»).

8)
Origenius
, le 17.04.2015 à 12:36
[modifier]

Ça m’a encore fait bien rigoler. Le résumé d’unna est limpide : j’ai réussi !
Je savais bien qu’une belle âme allait parvenir, même à son insu, à me diriger sur la bonne piste !
Je suis fort honoré de devenir le vice-président de l’Amicale des Laissés pour compte de l’Internet.
J’ai bien un Mac, j’en ai même plusieurs dont certains ont bon caractère, et par un simple clic, un petit peu partout aussi, parce qu’il y a maintenant des http://www.rogercuneo.ch un petit peu partout, je suis bien entré dans le sanctuaire.
J’ai une nouvelle question. J’ai aussi un iPad Air 2. N’ayant pas réussi à appairer ma souris avec cet engin, je ne sais pas comment cliquer. Quelqu’un aurait-il le début d’une solution ?

9)
zit
, le 17.04.2015 à 13:06
[modifier]

Amis cukiens, attention, je répêêêêêêêêêêêêêête : ATTENTION !

ATTENTION !

Il semblerait que notre site favori aie été piraté par un maître en la matière, car personne jusqu’ici n’y a vu que du feu, François, Noé, réveillez-vous, il en va de la survie de cuk.ch…

En effet, l’article du jour, fort technique, comme on est habitués à en profiter tous les jours, nous vante les mérites forcément fantastiques à se rendre sur le magnifique site http://www.rogercuneo.ch, j’ai bien suivi toutes les explications, précises et élégantes, comme toujours ici, et nulle part ailleurs, pour me rendre sur le site http://www.rogercuneo.ch et j’ai fini par y parvenir (croyais–je), toucher le graaaaaal toussa, grâce au lien subtilement glissé tout à la fin de ce splendide article.

Or ce lien sus–mentionné, à la pénultième ligne dudit article promet mille délices au lecteur se rendant sur le site http://www.rogercuneo.ch (mais si, vous savez, le graaaaal, toussa), mais, Mais, MAIS, MAIS (car il y a un mais, c’est là qu’est l’os), on n’y arrive pas du tout ! On arrive sur une page qui porte bien en titre http://www.rogercuneo.ch, qui semble bien avoir tous les attributs et autres menus d’une page internet nette et sans bavures, mais il n’en est rien : le lien abusif sus–mentionné pointe sur une page qui en fait s’appelle http://www.rogercuneo.com !

Avouez, vous n’aviez rien vu ! toute la différence est dans ces quelques petites lettres à la fin de l’adresse, comme qui dirait le code postal, ce n’est plus le rassurant .ch (pour Confédération Helvétique, où l’on se sent tout de suite en sécurité, avec des frontières bien gardées), mais l’ignoble .com (de la redoutable et méconnue Confédération des Olibrius Masqués).
On pense arriver à Paris, la plus belle capitale que la France a au monde, et on arrive à Paris, Texas.

Cette technique redoutable porte un nom, connu des initiés : le pêchageh (hammeçonningue dans la langue de Harpo Marx), on croit qu’on est arrivé à bon port, et en fait, c’est un faux bon port qui a toutes les apparences du vrai bon port, sauf que ce n’est pas bon port, mais plutôt le port de l’angoisse ! Là, les malveillant peuvent vous faire avaler toutes les vipères à sornettes et autres couleuvres à collier, vous prendre votre numéro de carte bancaire, le téléphone de votre petite copine et s’en aller tranquillement abuser des deux dans les milieux interlopes et sordides de la toile…

z (qui veut bien aider à sauver un livre, je répêêêêêêêêêêêêêête : mais il est hors de question que je paye les frais de port : il pourrait m’être livré par le BigBossPatronD’Ici à l’occasion du festival de musique bovine auquel nous nous rendons annuellement ;oP)

PS, moi aussi, je sais faire les É comme ça, je l’ai même appris quelque part par ici (et nulle part ailleurs) –ça nécessite quand même l’usage de quelques doigts de pied en plus de ceux des deux mains–.

10)
François Cuneo
, le 17.04.2015 à 15:40
[modifier]

Sur le clavier français, Zit, sur le clavier suisse, cest plus simple, la preuve: HÉ HÉ HÉ en moins de 1 seconde 5 dixièmes.

Sinon, tu as raison, c’est dégueulasse d’attirer le chaland avec des.ch.

Essaie, Cuk.com, tu verras une page blanche, même pas à nous!

Cuk.ch, c’est tout ce que tu dis sur le ch. Jamais de .com chez nous, nous ne sommes pas bêtement attirés par l’argent.

Sur roger.cuneo.ch/com par contre…

Non, je n’ai rien dit…

11)
ToTheEnd
, le 17.04.2015 à 16:25
[modifier]

C’est clair que c’est le début de la mondialisation avec ce .com et je ne pensais pas qu’un tel acte de libéralisme viendrait du père FC… tout fout le camp;-)

T

12)
Jean-Yves
, le 17.04.2015 à 18:17
[modifier]

Sacrebleu !

Saisi par l’AVERTISSEMENT de Zit, habitué que j’étais à le trouver en fin de commentaire, je suis allé, prudemment, sur le site de Monsieur.com.ch.

Notamment dans la rubrique Peinture …

Et bien je pense m’être reconnu plusieurs fois en arrière-plan, avec un teint varié au bon vouloir de l’auteur, dans des situations plus ou moins confortables, et ce dans tous les tableaux sauf le 102.

Ce jour là, si je me souviens bien, j’avais les oreillons !

À bien y regarder, je me demande s’il ne s’agit pas de portraits maquillés des lecteurs de ce site.

Big Father is watching you ?

Merci à Roger, Origenius, Zit … :D

13)
Roger Cuneo
, le 17.04.2015 à 19:26
[modifier]

J’étais occupé cet après-midi (en campagne), je n’ai pas pu suivre le flot continu de commentaires à mon article, excusez-moi. Depuis que le propos a glissé sur les nationalismes, on va pouvoir continuer longtemps (c’est un sujet inépuisable). Mais au moins j’aurai réussi à semer la pagaille entre les Français et les Suisses : mon but est atteint. Je m’explique, je me suis porté candidat aux élections municipales genevoises et ici, si tu ne tapes pas sur les frontaliers, tintin, tu n’as aucune chance d’être élu.
Du coup, demain et dimanche, parallèlement à vos commentaires je vais suivre mon avance électorale, je pense que ce sera un triomphe. Du coup merci Cuk.ch et à tout ceux qui pensaient que j’étais un vilain cancre informatique, un cacochyme du net
Et à propos, les frontaliers… vous disiez ?

14)
Roger Cuneo
, le 17.04.2015 à 20:31
[modifier]

À propos, PhB, la Chuisse c’est au-dechus du genoux qui se trouve au-dechus du mollet, c’est chimple…

15)
MAJUSCULE_ACCENTUE
, le 18.04.2015 à 12:01
[modifier]

Pour accentuer les majuscules, pas besoin de doigts de pied ou de partition à quatre mains, maintenir simplement les touches SHIFT et lettre jusqu’à l’apparition magique d’une info bulle contenant toutes les déclinaisons possibles de majuscules accentuées.
Cliquer alors sur la lettre ou entrer au clavier le chiffre indiqué en grisé.
ÀªÆÁÄÃÅĀ
ÔŒºÖÒÓÕØŌ
ÑŃ
etc.