Profitez des offres Memoirevive.ch!
Paris, ça bouge!

Nous venons de passer 5 jours à Paris.

Elle est simplement incroyable, cette ville, qui nous en met plein la vue tous les 50 mètres, par son architecture, son ambiance qui peut changer elle aussi d'une rue à l'autre.

Ça, on savait, puisque nous nous y rendons régulièrement et que nous ne nous lassons jamais de marcher, marcher, et marcher encore, entre trajets parfois en métro, tellement facile et simple d'utilisation, que lorsqu'on est dans le métro de New York, on a juste envie de pleurer quand on pense à votre chère RATP.

Et avec l'application GoogleMaps, ou RATP, les trajets deviennent encore plus simples.

Alors OK, cette année, nous nous sommes fait fouiller par des milices un peu plus souvent que d'habitude, mais finalement, malgré le plan Vigie Pirate, pas tant que ça.

Tout juste avons-nous croisé un patrouille militaire lourdement armée se promenant en pleine butte Montmartre, une manifestation de 15 personnes contre l'ingérence chinoise au Tibet, cadrée par 10 fois plus de CRS (et je n'exagère pas), mais à part ça, il fait toujours aussi bon vivre dans cette ville splendide.

Cette année, nous avons découvert deux nouveaux endroits tout simplement à couper le souffle.

La Philharmonie de Paris

Tout d'abord, Rue Jean-Jaurès, tout près de chez Saluki, la Philharmonie de Paris, un tout nouveau bâtiment pas encore tout à fait fini d'ailleurs signé Jean Nouvel.

Ah… juste un petit avertissement habituel: cliquez sur l'image pour l'agrandir et supprimer le flou des aperçus de WordPress, puis sur "ouvrir dans une autre fenêtre". Cliquez encore pour agrandir au maximum.

2015-04-08-18-45-26-2

Une vue extérieure du bâtiment

 

Pourtant, en tant que fidèle lecteur de Diapason, je sais.

Je sais que la Philharmonie est en plein dans les dépassements de budgets.

2015-04-08-17-06-51

Étonnante façade

2015-04-08-17-12-46-2

Oui… étonnante…

 

Je sais aussi que Nouvel a refusé d'inaugurer la salle, tellement il se sent bafoué en tant qu'architecte responsable de l'œuvre.

Lisez cet article: malheureusement, il explique le manque de finitions ou de finitions bâclées que nous avons constatées avant sa lecture. Le bâtiment n'est pas fini d'ailleurs, et je me demande bien quand il va l'être puisque nous avons vu 4 ouvriers travailler sur le toit inférieur pas terminé, un peu à la bricole, et, pour ne prendre que cet exemple, tous les joints du parvis (incroyablement compliqué, quel travail époustouflant) ont déjà pété, il va falloir tout refaire.

2015-04-08-17-09-57

Deux ouvriers, sans caque, fixant des plaques qui ne doivent pas rien peser, à la force du poignet… Je n'os pas imaginer ce qui pourrait se passer si une de ces plaques tombait pendant la pose, alors que plein de gens circulent dessous…

2015-04-08-17-29-45

Le sol, sur des milliers de m2… Comment ont-ils monté ça? Dommage que surtout à l'extérieur, la plupart des joints sont déjà en très mauvais état.

 

Il s'agit certainement d'un gouffre financier important pour la France, éclaboussant tous les partis, puisque ce bâtiment a été conçu et lancé sous l'instigation de Chirac, Villepin, Delanoë, confirmé en pleine crise par Sarkosy et "terminé" sous l'ère Hollande.

2015-04-08-17-38-46

Pour aller aux toilettes… C'est beau n'est-ce pas?

2015-04-08-17-31-24

Dans tous les couloirs de l'entrée, des dizaines de milliers de plaques de métal sont suspendues pour le plafond.

 

Je sais que suite à ces dépassements, toute la France en souffre au niveau de ses conservatoires, le gouvernement socialiste coupant les cordons de la bourse pour ces derniers, estimant que les gens qui aiment la musique classique sont des nantis, et qu'ils n'ont qu'à payer eux-mêmes pleinement les cours de leur progéniture.

Je suis de gauche, mais alors ce genre de décisions me tue.

C'est tellement dommage, la musique classique française étant jusqu'à ce jour à un très haut niveau, en particulier de par sa formation.

Et j'imagine que tous les artistes haut de gamme français ne sont pas des enfants de nantis, et qu'ils n'auraient peut-être pas percé s'ils n'avaient pu profiter de la formation possible jusqu'à ces derniers mois.

Alors bon, je peux comprendre qu'on peut en vouloir à la Philharmonie, qui assèche les régions parce qu'on ne peut pas donner partout.

Et la partie n'est pas tout à fait gagnée pour La Philharmonie, voyez plutôt!

Pour en revenir à cette toute nouvelle salle…

Nous avons profité d'un concert gratuit, donné à 18 heures plusieurs jours par semaine, les préludes, donnés par des élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Paris (CRR)

  • Piotr Ilitch Tchaïkovski
    Trio en la mineur, op 50 (1er mouvement)
  • Olga Kirpichevapiano
  • Vera Lopatinaviolon
  • Jérémy Genetvioloncelle
  • Six romances, op 73
  • Clémence Poussinsoprano
  • Emiri Wadapiano

Alors, comment dire…

Le niveau des artistes d'abord…

Grandiose, à tirer les larmes.

Faut dire que Tchaïkowski, ce n'était pas forcément ma tasse de thé, même si j'ai adoré l'opéra Iolenta, qui vient de sortir chez Deutsche Grammophon.

Mais en fait, je me rends compte que j'adore ce compositeur, comme j'adore Brahms et tous les romantiques.

Tant le trio que les romances, c'était simplement magnifique, à dresser les poils comme on dit.

Mais ce qui m'a frappé aussi, et qui a permis ce grand moment d'émotion, c'est la qualité magnifique de l'acoustique de cette salle de la Philharmonie.

Nous étions à 20 mètres des artistes, et nous entendions le crin des archets, la différence du son du violon selon la position qu'il avait, nous entendions le souffle sortir des ouïes, c'était juste impressionnant.

2015-04-08-17-39-12

Vue générale de la salle.

 

Cette salle incroyable en matière d'architecture est un merveille en matière d'acoustique.

Toutes les nuances sont subtilement ressenties, et la réverbération est une pure merveille, par exemple dans les envolées de Clémence Poussin, les notes sont d'une précision incroyable, mais avec… cette réverbération que l'on peut trouver dans les cathédrales.

2015-04-08-18-39-33

Partout où l'on regarde…

2015-04-08-17-43-37

…c'est plus incroyable encore…

2015-04-08-17-40-26

…et toujours pour la beauté du son.

 

Un magnifique travail d'architecte et d'acousticien.

2015-04-08-18-39-19

L'orgue, d'une étonnante légèreté.

 

Un superbe travail des artistes, qui vont tous aller très loin, j'ose l'espérer.

Alors bon… Tout cela a coûté très cher, mais quelle réussite musicale, dans tous les sens du terme!

 

La Fondation Louis Vuitton

La deuxième grande surprise de ce séjour, ça a été la visite de l'incroyable Fondation Louis Vuitton.

2015-04-10-10-49-08

Une apparition magique

 

Là, nous sommes au niveau de Monsieur Eiffel.

Dans cent ans, des générations d'enfants auront envie d'aller voir cette œuvre incroyable conçue par le génial Frank Gehry, qui a réalisé tant d'œuvres incroyables, comme celles que vous pouvez voir sur ce lien.

2015-04-10-11-01-07

Vue de derrière

 

Ce bâtiment est impressionnant de par sa complication, sa réalisation (mon Dieu, mais comment ont fait les ingénieurs et les réalisateurs des idées de Gehri?), de par les vues qu'ils nous présente de la Défense, de la Tour Eiffel, du jardin d'acclimatation.

2015-04-10-13-20-00

 

2015-04-10-11-21-58

L'élégance absolue…

2015-04-10-12-39-45

Une vue de la Défense comme un tableau…

2015-04-10-12-42-14

En enfilade, la Tour Eiffel, mais vous devrez la chercher, elle se mérite, elle est bien cachée:-)

 

2015-04-10-12-46-48

Le jardin (un bout du jardin) d'acclimatation.

 

Nous avons eu l'occasion de voir une très belle exposition, les Clés d'une Passion. Voici d'ailleurs la présentation du concept de cette expo, donné par FLV elle-même:

La Fondation Louis Vuitton présente, dans le cadre de la troisième phase de son inauguration, une importante exposition intitulée Les Clefs d'une passion. Cette exposition à caractère historique se tiendra du 1er avril au 6 juillet 2015. Elle réunit un choix restreint d'œuvres majeures fondatrices de la modernité qui ont contribué à changer le cours de l'histoire de l'art du XXe siècle, de Mondrian et Malevitch à Rothko, de Delaunay à Léger et Picabia, de Munch à Dix et Giacometti, de Matisse à Kupka et Severini.

Dans la continuité de ce qui avait été annoncé, Les Clefs d'unepassion exprime la volonté de la Fondation de collaborer avec des institutions muséales majeures, françaises et internationales, aujourd'hui parmi les prêteurs: le musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg ; la Tate Modem, Londres ; le MoMA, New York; le Munch Museum, Oslo; le Guggenheim, New York; le Gemeentemuseum, La Haye ; le Musée Pouckhine, Moscou; le Kröller Miiller, Otterlo; le State Russian Museum, Moscou; le MNAM Centre Pompidou, Paris ; la Kunsthaus, Zurich; le MOCA, Los Angeles.

Magnifique.

2015-04-10-13-31-51

ah… le voici enfin de face, ce vaisseau.

 

Trois heures de bonheur à contempler les œuvres, l'architecture, la vue, un endroit à ne manquer sous aucun prétexte.

2015-04-10-13-25-07

 

À noter que contrairement à La Philharmonie, les finitions du bâtiment sont grandioses: tous les détails sont soignés, la réalisation semble sans faille, même dans les escaliers: ah… quand il y a l'argent pour réaliser les choses, elles sont pour le moins bien faites.

2015-04-10-10-51-11

 

Alors voilà: rien que la visite de ces deux lieux vaut un nouveau détour de quelques jours à Paris.

Avec l'impression que notre génération est aussi capable de réaliser des choses incroyables, qui feront date pour les siècles à venir.

Pour un pays qu'on dit désespéré parfois, eh bien c'est d'autant plus grandiose.

Bravo.

Pour finir, quel plaisir d'avoir pu visiter l'école de Zit (ENSAD), d'avoir pu rencontrer pour la première fois (d'habitude, c'est lui qui essaie de venir en Suisse, mais il n'arrive jamais, trahi par la technique de ses moteurs Mercedes) Saluki et Madame, ainsi que Guillôme, à qui d'ailleurs nous devons la joie d'avoir pu visiter la Fondation Louis Vuitton, car sans ses conseils, nous n'aurions même pas pensé à y aller.

En plus, nous avons bigrement bien mangé dans un restaurant super sympathique, le "Saint Jacques" situé à l'angle de la rue du même nom et du boulevard de Port-Royal.

2015-04-09-16-19-33

En fait, la façade nous vient contre, comme si elle tombait… Mais on dirait un effet de zoom.

2015-04-09-22-40-50

Monsieur Saluki en personne

 

2015-04-09-22-40-59

ainsi que Mme Saluki

2015-04-09-22-41-06

et Zit, que vous connaissez déjà…

2015-04-09-22-37-57

Et pour terminer, Guillôme, que vous connaissez aussi de par ses articles sur Cuk…

 

Nous passâmes donc ces 5 jours dans un bonheur intégral, qui n'avait d'égal que la plénitude du soleil qui ne nous a pas quittés de lundi à vendredi.

Amis français, vous avez une bien belle capitale, merci de nous en faire profiter.

22 commentaires
1)
PSPS
, le 13.04.2015 à 04:54
[modifier]

Juste un détail, pour le fun : dans notre cher et vieux pays, le terme « milices » renvoie à un aspect assez peu glorieux de notre histoire…
Peut-être vaudrait-il mieux lui substituer l’expression consacrée « forces de l’ordre » :-)

3)
François Cuneo
, le 13.04.2015 à 08:42
[modifier]

De mon côté, j’ai vu des gens très sympas.

Dans la rue, plusieurs n’ont pas hésité à venir nous proposer leur aide lorsque nous cherchions notre chemin, les gens à l’hôtel étaient adorables.

Non… moi je la trouve plutôt bien habitée, cette ville.

5)
Vindicatifredo
, le 13.04.2015 à 09:27
[modifier]

Bonjour
Je viens de temps en temps poster un commentaire mais là je ne pouvais pas résister car quand on me parle de Paris, je suis conquis.
J’ai travaillé une dizaine d’années à la tour Eiffel , Ensuite quelques années comme chauffeur accompagnateur pour faire visiter la capitale aux touristes étrangers, et pour terminer je travaille à la RATP depuis une quinzaine d’années.
Je suis donc un parigot pur jus(au niveau professionnel car j habite en banlieue juste à côté du quartier chinois:ivry sur Seine,mais je suis né à Paris ), Paname ,je t’ai dans le sang!!!
J ai quelques photos en stock (sur mon compte Flickr :https://www.flickr.com/photos/vindicatifredox/sets/72157634018166745/ )
Ayant 45 ans et connaissant Paris depuis l’âge de cinq ans(ma mère nous baladait souvent au jardin du Luxembourg et aux tuileries), c’est sur que la ville a beaucoup changé ,elle s’est beaucoup embourgeoiser, elle a perdu une certaine âme ,de l’époque des photos en noir et blanc …

J en connaît pas mal de facettes et j en découvre tous les jours !!!
Cher François ,la prochaine fois ,faites moi signe ,je me ferais un plaisir de vous emmener dans mon paname!!!
Ps: apparemment monsieur totheend connaît tous les parisiens…

6)
Caplan
, le 13.04.2015 à 09:37
[modifier]

Enfin de jolies photos sans commentaires sur les exifs! Il y a progrès! On voit que tu te détends!

Et un grand bonjour rétroactif aux Salukis, à Zit et à Guillôme (ce petit jeune que je n’ai jamais rencontré en vrai).

7)
Saluki
, le 13.04.2015 à 09:45
[modifier]

 »Ville mal habitée » me contraint à réagir…

Paris est une capitale, avec ses travers et ses bons angles.
Dans ma vie professionnelle, j’ai eu à visiter soixante-dix pays.
C’est toujours avec bonheur que je suis revenu dans ma ville natale. Florence est magnifique, mais elle est aussi grande qu’un arrondissement de Paris, et il y en a dix neuf autres. Florence est magnifique, mais sa banlieue, Prato, par exemple, n’a rien à envier à Aubervilliers…

La Philar’ est magnifique, mais à deux pas d’un îlot de pauvreté où les réseaux de solidarité s’échinent en alphabétisation …pas seulement pour des immigrés. Et, comble, il y avait même une Suissesse d’origine dans le groupe d’ASL (atelier socio-linguistique) que j’animais.C’est ça aussi, le 19ème arrondissement.

Le Sony arrive à faire des miracles (je sais l’œil du chasseur prime sur le fusil) et à me donner figure humaine. Cette photo va me resservir avec l’acquiescement du détenteur de copyright .
Un dernier point : j’ai eu les mêmes soucis avec le moteur d’un félin bondissant, comme je l’ai raconté à François qui n’est pas prêt à accepter mon co-voiturage et craint encore plus que je ne fasse  »le coup de la panne » à Madame K !

8)
Tom25
, le 13.04.2015 à 10:19
[modifier]

Ma mère a du se rendre à paris suite au décès d’une grande tante et elle est rentrée enchantée de sa visite à La Fondation Louis Vuitton. Ma sœur, parisienne, lui avait conseillé d’y aller.

Si quelqu’un a l’adresse email de Zlatan Ibrahimović, merci de lui faire suivre le lien du bel article de François. Peut-être qu’il aura moins envi de dire « Pays de merde » grâce à l’article de François.
Bon, par contre, faudra essayer de couper les commentaires, sinon il sera conforté dans son idée « Français, tous des cons ». ;-) .
Saperlipopette, quand vous êtes Journaliste ET Français, vous n’avez pas d’autre choix que de changer de boulot ou de nationalité. Garder les deux n’est pas possible !

9)
guru
, le 13.04.2015 à 12:54
[modifier]

Des visages sur des noms connus… et appréciés. Merci François. Et un jour vient faire un tour à Bruxelles.

10)
MarcOS
, le 13.04.2015 à 13:21
[modifier]

Oui, François !
Un jour à Bruxelles ! Ce sera l’occasion de voir que François Cunéo existe vraiment :-)

11)
Iris
, le 13.04.2015 à 14:50
[modifier]

Un petit coucou amical aux cukiens parisiens! (même s’il en manque un…)
Ça fait plaisir de revoir des visages connus.

Comme toi, je regrette que les conservatoires des autres villes pâtissent de la facture énorme de cette structure. On met l’argent pour le prestige, le tape-à-l’oeil dans la capitale, au détriment des petits instituts de province qui font un travail plus discret mais nécessaire.

Quant à ces bâtiments sortis de l’imagination sans limite des architectes, en effet ils offrent de beaux points de vue mais je me fais un peu de souci sur leur faculté à vieillir sans se dégrader. Parfois les ingénieurs en matériaux doivent se faire des cheveux blancs.

12)
Guillôme
, le 13.04.2015 à 20:07
[modifier]

Ravi que la visite de la Fondation Louis Vuitton t’es enthousiasmé!

Moi, j’ai été sous le charme de la beauté de ce batiment qui est aussi impressionnant sur le plan technique!

13)
twootis
, le 13.04.2015 à 22:38
[modifier]

Merci pour cet article. J’habite à 15km, et je n’ai pas réussi à trouver le temps d’aller ne serait-ce qu’admirer ces deux oeuvres. C’est décidé j’y vais ce WE !

14)
Argos
, le 14.04.2015 à 06:31
[modifier]

Juste un petit mot à propos de la musique, des conservatoires et des soi-disant socialistes qui prétendent que la musique classique c’est pour les nantis : Au Vénézuela,avant même l’arrivée de Chavez, une extraordinaire expérience, appelée El Sistema, a consisté dans l’apprentissage de la musique classique auprès des classes dites défavorisée. Un extraordinaire mouvement qui a donné l’un des plus grands chefs d’orchestre contemporains, Carlos Dudamel, qui va peut-être devenir le prochain directeur musical de la Philharmonie de Berlin et donc succéder à des Furtwängler, Karajan et Abbado. Mais ces « socialistes » parisiens doivent à peine connaitre leur nom.

15)
Saluki
, le 14.04.2015 à 17:21
[modifier]

Ça tombe bien, cet après-midi, Dudamel, était sur Mezzo HD.

Pour ce qui est de la qualité de vie au Vénézuéla, à part les oligarques, aujourd’hui tout le monde crève la dalle : la plupart des produits de première nécessité sont importés, voire même de l’essence puisque l’essentiel du « brut » produit est exporté tel quel.

Je ne vois pas vraiment l’implication nauséeuse des « socialistes parisiens » dans les choix de musique classique ou non. Il y a malheureusement des places vacantes dans les conservatoires parisiens, et au moins un par arrondissement, deux dans « mon » XIXe, puisque le second est le Régional.

Nous avons organisé un concours « Thomas Kuti » où la clarinette était/est à l’honneur cette année, le cor l’an dernier, le piano , l’année précédente et la guitare auparavant. Le lauréat pianiste était sur France Musique juste avant la grève des radios, un demi-finaliste était un des trois jeunes talents aux Victoires de la Musique
Les jeunes participants –non professionnels– ne sont pas venus en voiture avec chauffeur aux répétitions et éliminatoires.
Pour Paris, les éliminatoires ont eu lieu dans le tout-nouveau, tout-beau Conservatoire du XIIe arrondissement, les demi-finales ont eu lieu la semaine dernière à Clichy-la-Garenne et réuni 14 concurrents dont aucun n’avait de smoking ou de robe à falbala. Mais tou(te)s ont un sacré talent.
La finale nationale aura lieu fin mai à Deauville et… ce sera extra !

C’est certain qu’aujourd’hui après avoir écouté, en imposé, près de 20 fois les 2e et 3e mouvements du concerto KV 622 de Mozart, il me résonne encore dans la tête… Mais Berg, Weber, en passant par Denisov, Debussy ou Brahms pour les pièces libres m’ont montré qu’il n’y a pas que le PSG qui déplace l’intérêt des jeunes talents. Et pour bien moins cher qu’une place au Stade de France.

Un dernier point : un des membres du Jury était Lester Chio…d’origine vénézuélienne – et heureux d’être à Paris soliste et professeur- aux côtés de Pierre Génisson, etc…

16)
ToTheEnd
, le 14.04.2015 à 18:28
[modifier]

la plupart des produits de première nécessité sont importés, voire même de l’essence puisque l’essentiel du « brut » produit est exporté tel quel.

L’essence est importée car les raffineries locales ne sont pas capables de traiter le pétrole local… sans parler des baisses des stocks de pétrole avec, pour conséquence, un amoindrissement de la production de -35% sur 10 ans… et puis il y a la corruption, un problème tellement énorme que plus personne n’en parle.

Pour le reste, ce pays est en train de vivre un réel fiasco loin des médias trop occupés à nous parler des mêmes choses…

T

17)
myvista
, le 14.04.2015 à 18:54
[modifier]

Quelques remarques d’un parisien depuis plus de 50 ans :

Tout d’abord, je suis très impressionné par l’image globale qu’offre Paris à ses visiteurs. Y habitant et travaillant, j’ai progressivement perdu cette faculté d’émerveillement et dois parfois forcer ma motivation pour sortir et profiter de cette chance.

Oui, la Fondation Vuitton est terminée au niveau « state of the art ». Franchement,
« j’y dinerais volontiers par terre ». Elle a bénéficié d’un financement 100% privé, au contraire de la philharmonique qui a eu, et c’est dit par le rédacteur, notamment à supporter les problèmes budgétaires et certains errements de décideurs publics. Mais la FLV a amputé le Jardin d’Acclimatation d’une partie importante, LVMH
en étant devenu le concessionnaire il y a une bonne décennie et demi, avec l’idée que l’exploitation de manèges plus ou moins en bon état n’était pas nécessairement leur ambition, mais plutôt à terme la possibilité de construire en plein bois de Boulogne, dans un jardin existant depuis 100 ans et qui appartient au patrimoine des parisiens, qui abrite 3 clubs hippiques où l’on peut monter dès 3 ans pour pas cher, et qui font l’objet de pressions à la fermeture. Une histoire de foncier vous dis-je. Pas seulement bien sur.

Ce bâtiment peut être apprécié comme étant remarquable. C’est ce que j’en pense.
Il n’empêche que la Fondation a réussi ce que d’autres moins madrés, moins bien
dotés, avec un carnet d’adresses moins puissant, n’auraient même pas pu imaginer au regard des règles d’urbanisme en vigueur dans cette partie de Paris (à laquelle le bois appartient). De conviction plutôt libérale économiquement, là, la loi du marché, je ne l’aime pas, quelle que soit la qualité de l’assemblage bois, béton et verre, ce n’était pas nécessairement l’endroit,alors que certains manèges non visibles sans torticolis depuis les terrasses de la FLV tombent en ruines, un peu comme au Prater à Vienne.

La photo depuis la FLV de la Tour Eiffel est amusante. Celle de la FLV depuis la Tour
l’est moins. Du 2ème étage de la Tour, on se demande ce qu’est cette « noix » qui
dépasse considérablement du bois, par définition plat par ailleurs. Peut-être que
l’oeil des visiteurs de la Tour s’y fera … ou pas. On ne pourra pas comparer la FLV à
la pyramide du Louvre, par exemple, avec ou malgré les scandales que sa construction avait en son temps déclenchés et qui aujourd’hui, du moins en surface,
remplit très bien son office.

Voir aussi comme c’est dit ci-dessus comment cela va vieillir et la dotation à
l’entretien pour les prochaines décennies. Il est juste de regretter comme ci-dessus
que cette manne n’ait pas profité à des structures culturelles moins majestueuses,
préexistantes, pas du tout élitistes, mais plus indispensables au lien social dans les
quartiers parisiens où les associations artistiques peinent à rassembler de quoi
boucler leur budget. Certes, quand il y a de l’argent … mais faut-il de l’argent pour construire et valoriser les oeuvres comme le fait la FLV d’une part, et d’autre part utiliser ces mêmes fonds pour faire modifier à convenance personnelle des règles et des sites qui font aussi partie du patrimoine ?

Effectivement, milice n’est pas dans le vocabulaire utilisé pour représenter autre chose que les supplétifs (et plus) français des troupes d’occupation allemandes pendant la 2ème guerre mondiale. En revanche, le développement des polices privées, puisque c’est de cela qu’il s’agit, est impressionnant (on estime leur nombre compris entre 2 et 3 fois celui des forces de l’ordre habilitées et agissant sous commandement ministériel électif (Police nationale, Gendarmerie, Police municipale). Il est parfaitement exact que la présence policière dans Paris est plus importante qu’il
y a un an, et moins qu’il y a 2 mois. Je ne m’étendrai pas sur les causes que chacun
connaît ni sur les réflexions sur l’utilité supposée par les uns ou les autres de la
présence visible des forces de l’ordre.

18)
Argos
, le 14.04.2015 à 22:36
[modifier]

Pas envie de polémiquer, Saluki. D’abord j’avais précisé que El Sistema datait d’avant Chavez. Il se trouve que ce programme continue. Il se trouve que j’étais particulièrement critique avec l’URSS, elle n’en avait pas moins une des plus grandes écoles de piano du monde.
En revanche, je te conseille de consulter les éditoriaux de magazines comme Diapason ou Classica qui se désolent de la politique absurde des qui rend de plus en plus difficile l’accès aux conservatoires d’arrondissement pour les revenus modestes.

L’un des adjoints à la culture s’était déjà distingué en tentant de faire interdire une exposition des photos en couleurs prises pendant l’Occupation. Cela n’entrait pas dans sa vision…

19)
zit
, le 15.04.2015 à 07:34
[modifier]

Purée, ça déforme les optiques Sony : les bâtiments que tu as photographié, ya pas un mur droit ! Même DXO n’a rien pu faire ? ;oD

z (ce qui explique nos gueules sur les photos, je répêêêêêêêêêêêêête : en vrai, on est beaucoup beaucoup plus beaux ;o)

20)
ToTheEnd
, le 15.04.2015 à 09:58
[modifier]

La photo depuis la FLV de la Tour Eiffel est amusante. Celle de la FLV depuis la Tour l’est moins. Du 2ème étage de la Tour, on se demande ce qu’est cette « noix » qui dépasse considérablement du bois, par définition plat par ailleurs. Peut-être que l’oeil des visiteurs de la Tour s’y fera … ou pas. On ne pourra pas comparer la FLV à la pyramide du Louvre, par exemple, avec ou malgré les scandales que sa construction avait en son temps déclenchés et qui aujourd’hui, du moins en surface, remplit très bien son office.

Si les gens se demandent ce que c’est et bien on peut dire que l’opération est réussie… le but d’une telle construction est bien de faire appel à la curiosité des gens et au demeurant, les inviter à une visite.

Pour ce qui est de la pyramide, ouverte en 1989, je la trouve toujours aussi moche et si elle ne provoque plus de scandal, c’est juste parce que tout le monde a fini par s’habituer à voir cette horreur là. Pour ce qui est de remplir son office, un grand poteau avec une icône définissant l’entrée du Louvre avec un trou au milieu de la cour aurait tout aussi bien fait l’affaire…

Thème déjà repris à mainte reprise ici mais pour moi, même si j’adore Paris d’un point de vue architectural, c’est une ville qui dénote à la perfection toute la difficulté à traverser le temps. Sous l’excuse de préserver une ville en l’état, n’importe quelle association de pauvres types peut faire capoter un projet ambitieux et porteur pour une ville… d’ailleurs, y a qu’à voir le nombre de projets bloqués à Paris pour se rendre compte que ce n’est plus l’innovation qui dirige l’urbanisme de la ville la plus touristique au monde mais bien quelques associations de grincheux pro immobilisme.

Je rassure tout le monde, même à Lausanne on a des associations du même type qui empêche toute une ville d’avancer avec son temps.

T

21)
myvista
, le 15.04.2015 à 12:13
[modifier]

@ « To the End »,
Je te lis avec plaisir d’autant que tu illustres très bien le fait que la pyramide du Louvre, de 25 ans d’âge, ne laisse toujours pas indifférent. N’est-ce pas aussi la vocation d’un tel édifice, tout comme la FLV, que de susciter le débat et parfois le désaccord, au delà des années suivant juste sa construction, alors que la plupart des parisiens et visiteurs n’ont pas d’esprit critique à consacrer à ce bâtiment ? C’est en soi une victoire que de continuer de le regarder, et surtout, que certains dont tu fais partie continuent de défendre leur opinion.

Et que tu penses du sous-sol de cette « voie d’accès » qu’est finalement la pyramide, voie d’accès notamment aux fondations historiques du Louvre, et … à une galerie commerçante dont un intérêt, s’il en faut un, et bien parce que nous sommes sur Cuk, est la présence d’un Apple Store, certes très bien placé, mais l’un des plus moches, petits et chauds qu’il m’ait été donné de fréquenter parmi une bonne cinquantaine.
Pour me replacer dans notre débat, je suis bien plus gêné par le fait qu’on puisse préempter une zone boisée consacrée principalement à la détente des familles parce qu’on en a les moyens (carnet de chèques, temps) que par le « geste » comme disent nos amis architectes, qui est par définition subjectif, critiquable et à voir.

Une lutte du même tonneau est en cours en plein Paris, avec le même donneur d’ordres, quant aux anciens bâtiments de la Samaritaine, formidablement bien placés face à l’Ile de la Cité et au Palais de Justice (Pont-Neuf pour les non-parisiens) et dont la destination souhaitée par le nouveau propriétaire (Hôtel catégorie Palace, Galerie commerçante HdG, une dose de logements sociaux …) a jusqu’à présent été refusée par la Mairie de Paris. Ce refus est motivé non pas en raison de la transformation d’un magasin populaire en « participation à la haut-de-gammisation » de la ville et sa muséification (on est à un jet de pierre du … Louvre) mais par le projet architectural constitué d’un voile de verre et apprécié par les services compétents comme n’étant pas compatible avec une « bonne intégration » avec le reste du quartier (c’est évidemment bien mieux dit que cela).

Si le lieu est différent, en plein centre de Paris, le processus employé présente des analogies avec celui en son temps utilisé pour la Fondation au sein du Jardin/Bois de Boulogne et dont on reconnaît qu’il est commun à bien des « projets immobiliers de prestige ». Les bâtiments de l’ex- Samaritaine sont fermés depuis une bonne décennie (pour des raisons économiques et de sécurité) entretenus a minima, comme si l’on souhaitait exercer une pression sur les services compétents de la mairie de Paris, en conservant dans l’un des plus beaux sites de cette capitale, une sorte de verrue qui ne fait que se dégrader. Idem avant la construction de la FLV avec les manèges du Jardin d’Acclimatation je crois bien propriété de forains en concession avec … LV, mais laissés pour beaucoup dans un état de délabrement avancé, leur rénovation, voire simplement leur mise aux normes étant trop coûteux pour les seuls forains. Rien n’a changé quant aux manèges sauf que certains devenus non conformes ont du fermer, et que la vue naturelle des terrasses de la FLV oriente l’oeil sur le « jardin coréen », joli espace vert, et non sur les manèges et/ou les clubs hippiques qui pourtant, occupent la grande majorité de l’espace restant.

Je conserve mon seul problème qui est celui du changement de destination des terrains dans une ville pourtant hyper-réglementée, mais selon que vous serez … . A titre de comparaison par définition grossière, le Guggenheim de NYC pourrait recevoir des reproches analogues à la FLV, mais il est situé en pleine ville, l’existence même de musées exige des initiatives culturelles intégralement privées (le « Ministère de la Culture » est une étrangeté pour les américains) et s’il était situé dans Central Park de l’autre côté de la rue, j’aurais exactement les mêmes remarques que pour la FLV. Ceci dit, je continue de croire qu’au pays du libéralisme, l’obtention d’un permis de construire dans un parc-bois-forêt aurait posé bien plus de problèmes que dans cette vieille France dirigiste et colbertiste. (En revanche, les ombres portées des nouvelles tours qui assombrissent considérablement le Park n’ont pas été prises en compte). En France et en passant, les écologistes alors au gouvernement ont été d’une pudeur exemplaire sur le sujet.
Quant à ta dernière remarque sur la capacité à bloquer des projets, on ne peut qu’y souscrire en contemplant, désolés, le site de l’Ile Séguin, emplacement des usines Renault historiques. François Pinault, très longtemps en concurrence dure avec le fondateur de LVMH sur le plan business et culturel, et qui souhaitait disposer d’une partie du site pour y implanter sa fondation d’art contemporain, a fini, malgré le soutien du président de la république d’alors, Jacques Chirac, par acquérir le Palazzo Grassi à Venise pour y créer sa Fondation qu’il a ensuite agrandie de la Douane de Mer.

Et les nombreux recours exercés contre son projet (Pinault) n’ont eu pour effet, 15 ans plus tard, non pas d’en modifier les contours et d’améliorer ce projet, mais de conduire son initiateur à partir en Italie avec sculptures, tableaux, installations et cimaises.

Résultat : projet exporté avec succès à Venise (on apprécie ou pas la Fondation), désertification de l’île Séguin, qui n’accueille que des installations temporaires et démontables comme des opérations commerciales et institutionnelles, l’excellent cirque du Soleil durant quelques semaines/mois. Quant à la Fondation Pinault à Venise, un autre post avec réactions, contre-réactions et synthèse serait nécessaire pour recueillir les réactions de ce qu’on a pour certains loupé, pour d’autres à quoi on a échappé !

Dicté à mon mac, susceptible d’inclure des erreurs d’interprétation.

22)
ToTheEnd
, le 15.04.2015 à 14:23
[modifier]

N’est-ce pas aussi la vocation d’un tel édifice, tout comme la FLV, que de susciter le débat et parfois le désaccord, au delà des années suivant juste sa construction, alors que la plupart des parisiens et visiteurs n’ont pas d’esprit critique à consacrer à ce bâtiment ?

Je ne pense pas qu’une fonction du bâtiment soit de provoquer le débat… il doit avant tout répondre à un cahier des charges. Bien entendu, le cahier des charges va parfois à l’encontre de ce que les « voisins » ou « observateurs » veulent ou aimeraient.

Et que tu penses du sous-sol de cette « voie d’accès » qu’est finalement la pyramide, voie d’accès notamment aux fondations historiques du Louvre, et … à une galerie commerçante

Bah je pense que pour un monument qui accueille 9 millions de personnes par an, il n’est pas idiot d’avoir des « galeries marchandes » pour désaltérer, rassasier, etc. tout ce monde… et comme tout ce bordel n’aurait jamais pu voir le jour en surface (pour les raisons citées plutôt), bah tout enterrer c’est la moins pire des solutions. Après, comme ce truc à 25 ans et qu’il a été créer avec l’esprit de l’époque, forcément, s’il fallait le refaire, on ne le referait pas ainsi.

Ceci dit, je précise que ce n’est pas tellement la pyramide et son architecture que je remets en cause… un triangle isocèle étant ce que tu dessines dès l’âge de 4 ou 6 ans, tout le monde aurait pu le faire. Ce qui m’a gêné dans ce projet, c’est qu’un Président à l’ego surdimensionné prenne possession du projet et le pilote à sa guise. Il y avait clairement une intention de laisser « sa marque » comme un Pharaon à l’époque voulait la pyramide la plus représentative possible de son règne… soit quelque chose de gros, choquant, énorme, décalé, etc. Cette affaire restera pour moi un panneau « c’est Mitterrand qui l’a fait » au milieu de la cour des rois de France… un beau symbole d’absurdité pour un mec étiqueté socialiste… ou plutôt, descendant des rois de France.

Enfin, l’affaire Pinault est très représentative de l’échec d’une politique absurde et il y a des dizaines d’exemples dont les plus récents sont le Triangle de verre, le nouveau Roland Garros (qui risque bien de ne pas voir le jour pour les JO de 2024, bravo) ou encore Hermitage Plazza… mais la population de Paris (mal habitée ?) a perdu, dans cette partie, un bel écrin à culture. Tant pis pour eux.

Globalement, je ne vais pas me prononcer sur la forme d’un truc ou d’un autre mais sur le fond, il faut être conscient que dans une ville, c’est impossible de ne rien toucher… à l’image d’un « Grand Paris » qui traine des pieds depuis 10 ans, réaliser ne serait-ce que 1% de ce que Haussmann a entrepris il y a 150 ans serait tout simplement impossible aujourd’hui.

Pour rire, quand il a été décidé de démarrer les travaux de Haussmann, il était avant tout question de répondre de façon structurée aux besoins d’une population qui avait doublé en 50 ans [et non pas pour mieux utiliser le canon dans les rues; comprendra qui pourra]. Aujourd’hui, 150 ans plus tard et avec une population qui a été multipliée par 5, il est tout de même absurde de penser qu’on peut encore aller de l’avant en ne touchant à rien…

T