Profitez des offres Memoirevive.ch!
Open Bar

Voici venu le temps de l'Open Bar mensuel sur Cuk.ch!

Le principe est simple: chacun peut poster, dans les commentaires, un message avec une question, un lien, une opinion etc… Le jour de l'Open Bar, c'est vous qui décidez du sujet du jour!

… et si vous n'avez pas d'idées, je vous propose quelques sujets qui m'ont intéressé durant le mois passé.

photorealistic_logo
Meerkat et Periscope, vous connaissez? Ce sont deux apps dont l'utilisation a décollé récemment. Le principe est simple: lancez l'app et démarrez votre propre diffusion audio/vidéo immédiatement. Il suffit d'un compte Twitter. Un tweet est publié avec un lien que vos abonnés peuvent utiliser pour voir ce que vous diffusez. Imaginez l'impact d'un tel outil de streaming pendant des révolutions, des événements politiques ou sportifs, etc… Meerkat est développé par une startup, et Periscope par Twitter... et la concurrence fait rage.
Petits meurtres entre applis autour de la vidéo en streaming

À Paris, le quartier de République est le centre névralgique de la vente et revente de jeux vidéos. GameKult nous offre une belle plongée dans ce monde où petites échoppes et multinationales s'entrechoquent.
À République, les jeux avants, les emmerdes après.

"Mes tweets n'engagent que moi" et autres phrases supposées marquer l'indépendance de les tweets d'une personne et son employeur sont-elles vraiment utiles? La réponse par François Charlet, juriste et avocat en devenir: Mes tweets n'engagent que moi. Vous croyez ? Vraiment ?

80f1f92641b414c9_800x800ar
Tidal est un nouveau site de streaming de musique, avec un focus sur la qualité audio (qualité max en 16 bits et 44.1 Khz). Fortement soutenu par une grappe de stars américaines (Jay-Z, Madonna, Kanye West, Beyoncé,...) ce service arrive tard sur un marché largement dominé par Spotify, et dans lequel Apple va se lancer sous peu. Bon courage! Voici deux billets sur ce sujet:
Ben Thompson: Tidal and the Future of Music Industry
Nico Prat: Tidal, c'est quoi? Et est-ce que ça peut marcher?

La sécurité de nos données personnelles est un sujet dont l'importance ne fait qu'augmenter. Google, Facebook, Apple et tous les autres acteurs majeurs d'Internet souhaitent tous que nos données soient en sécurité... chez eux plutôt qu'ailleurs. Bruce Schneier, un expert en sécurité informatique, a écrit un très bon article à ce sujet.
Everyone Wants You To Have Security, But Not from Them (traduction française disponible)

150309-apple-health-21
Avec la dernière version d'iOS, Apple a annoncé l'arrivée de ResearchKit, un moyen de partager volontairement une partie des données de l'app "Santé" avec des instituts de recherche médicale. Voici un article intéressant sur la genèse de ce projet.
The inside story of how Apple’s new medical research platform was born

Je vous souhaite à tous une excellente journée!

… et si vous souhaitez partager des idées d’articles, des liens, des apps, etc… vous pouvez me retrouver sur Twitter.

13 commentaires
2)
François Cuneo
, le 07.04.2015 à 08:44
[modifier]

J’ai lu l’autre jour que Jay-Z avait racheté ce site rien que pour satisfaire lui-même et ses petits copains artistes déjà fort riches, et que la satisfaction de l’utilisateur était le dernier de ses soucis.

Cela dit, je l’ai lu, je n’ai aucune preuve de la chose.

Mais lorsqu’on est en France, qu’on a l’un des meilleurs systèmes de ce type, soit Qobuz, que l’utilisateur est choyé (bon, OK, l’application Desktop pourrait être meilleure), que tout est en français, les commentaires, les appréciations et tout et tout, je me demande pourquoi on irait chercher ailleurs.

Sans compter que Qobuz a plus de titres (immensément plus en français d’ailleurs) que Tidal.

3)
Antoche
, le 07.04.2015 à 09:27
[modifier]

Bonjour à tous.
Je crois savoir qu’il y a pas mal d’enseignants sur ce site, alors voici : Mon fils, 8eme VSO à l’époque, faisait des résultats plus que médiocres. Nous avons décidé de le mettre dans une école privée ( du nom du lac, à Lausanne !)
et depuis ses résultats sont plus que satisfaisants.
Mon fils demande plus d’attention de la part d’un prof pour qu’il intègre les sujets.

L’enseignement est-il vraiment supérieur en privé, i.e. on accorde plus de temps à l’élève?
Ou, vu que l’on paie, l’école à tendance a être moins regardante sur les résultats et donne des bonnes notes pour que les parents soient satisfaits ? ( tests plus faciles ?)

Pour l’instant, je suis content, mais me demande si le fait qu’il sorte de cette école avec des bonnes notes lui permettra de trouver plus facilement un apprentissage.

En VSO, certains profs étaient méprisants, disants aux élèves que si ils étaient dans cette voie, ils n’arriveraient jamais à rien dans la vie et pire, que leurs parents n’en avaient rien à f…. d’eux. Je croyais pourtant qu’on enseignait la pédagogie aux profs…

4)
François Cuneo
, le 07.04.2015 à 11:02
[modifier]

Ouf…
Chez nous, personne ne méprise les VSO, mais je ne veux pas généraliser.
C’est souvent les jeunes eux-mêmes qui se disent que de toute façon, ils ne valent rien. Ils ont souvent tendance à se victiminaliser, ce qui leur donne une raison de ne pas travailler.
On essaie de les pousser dans le positif, mais des fois, c’est dur!

5)
Sébastien Pennec
, le 07.04.2015 à 11:09
[modifier]

François, j’ai corrigé! :)

À mon avis, Jay-Z a vu l’excellente opération qu’on fait Dr. Dre et Jimmy Iovine avec Beats et le rachat par Apple, et il tente le coup de créer un truc pour faire une grosse plus-value dans 1-2 ans… mais pas de preuve non plus, juste une opinion…

6)
Bibliophage
, le 07.04.2015 à 18:07
[modifier]

Très sympa votre site ! Je suis tombé dessus en faisant des recherches sur Anne Cuneo, qui semble avoir été très présente ici.

Parmi des tonnes d’informations intéressantes sur beaucoup de sujets qui m’intéressent, j’ai notamment trouvé un post traitant du récent décès de Terry Pratchett ici – hélas avec peu de réponses. Il n’est jamais trop tard pour découvrir la richesse des écrits du facétieux graphomane, aussi amusants que captivants – et de surcroît extrêmement bien traduits, parole de connaisseur. Aussi, après un rapide détour par les rayons poussiéreux ma bibliothèque électronique, suis-je en mesure de proposer une petite séance de rattrapage à ceux et celles qui n’auraient pas encore eu la chance de se perdre dans les mille et un chemins de traverse du Disque-monde. Cadeau !

Alors, à vos tablettes, à vos liseuses (j’entends parfois au Québec  » bouquinettes  » – pas mal, non ?) et à la prochaine !

7)
Dom' Python
, le 07.04.2015 à 18:44
[modifier]

Concernant Tidal: comme François, je ne vois pas l’intérêt de m’y intéresser étant donné qu’on a Qobuz. Ceci dit, je me suis récemment abonné à Deezer: il m’est arrivé plusieurs fois de trouver ce site dans des résultats de recherches. Par exemple “L’Ham de Foc”, l’ancien groupe du catalan Efrén López dont j’ai parlé http://www.cuk.ch/articles/14309. Inconnu chez Quobuz, les trois albums sont en écoute sur Deezer.

Et comme on est en Open bar, je partage avec vous un article que j’ai beaucoup aimé. Il est signé par Jaddo, que nous avait présenté ici Renan Fuhrimann. Elle y parle d’une prise de conscience et de l’importance des petites choses. Attention, les premières lignes peuvent surprendre. Continuez, ça vaut vraiment la peine. (Pour le fond, d’abord, bien sûr, mais aussi pour la forme. Cette Jaddo a vraiment une sacré plume!) L’article s’appelle “La faute à Ève”.

8)
FromStart
, le 07.04.2015 à 19:42
[modifier]

Antoche, mes parents ont tous les deux étés profs dans un collège privé. Je peux affirmer que le niveau ne peut pas être au rabais, vu que les examens finaux (bac par exemple) sont des examens de niveau fédéral, gérés par la confédération évidemment. Ces examens comprennent en plus des épreuves d’histoire et de géo. Ce qui n’est pas le cas des élèves du publique, dont la moyenne générale en histoire et géo suffit et n’ont pas d’épreuve dans ces matières. Un collège privé ne peut donc pas fournir de titre au rabais, au contraire. Les épreuves du bac dans un gymnase cantonal sont concoctés au niveau cantonal, et les profs connaissent le contenu à l’avance et peuvent (un peu) préparer leurs élèves (je me souviens de ma prof d’allemand qui m’avait à la bonne et qui m’avait filé un tuyau ! :-) )
Les profs des collèges privés ne connaissent pas le contenu des examens à l’avance, ils le découvrent en même temps que leurs élèves.
Maintenant tout ce que je raconte se base sur une époque qui date d’il y a environ 20 ans, corrigez-moi si je dis des âneries… Mais si c’est le cas, je n’irai pas au coin pour autant !

9)
Jean-Yves
, le 07.04.2015 à 20:50
[modifier]

Open bar du Lunrdi, profitons-en …
Alors brefs retours d’expérience sur Vienna, Leaf, et Alarm Clock 2.4.5.

Séduit par l’interface de Leaf, j’ai acheté et utilisé pendant quelques temps.
1- L’ergonomie de Vienna me convient mieux. La navigation entre colonnes avec les touches flèches n’existe pas dans Leaf.
2- Avec “AppCleaner”, la suppression de Leaf liste 15 dossiers associés quand Vienna en affiche 7, facilement identifiables. J’ai choisi …

Une question bête, mais limite existentielle.
Comment font les lutins de l’App Store pour s’y retrouver ?

J’utilise encore fréquemment Alarm Clock 2.4.5, téléchargé à l’époque sur l’App Store pour OS X 10.9.
Ce petit utilitaire gratuit dont la dernière mise à jour date de 2007 est encore présent sur MacUpdate et répond toujours à mes besoins.
Depuis, l’offre pour ce genre d’utilitaire a explosé, et l’App Store propose une mise à jour pour “Réveil”, qui n’a plus rien à voir avec mon choix initial.
J’ai testé, et rapidement réinstallé Alarm Clock 2.4.5 à partir d’une image disque précieusement sauvegardée.

Je ne sais pas si c’est important ou déterminant, mais quand une application est suffisamment bien développée pour franchir sans broncher les évolutions des systèmes, j’adopte et je m’y tiens.
Non mais !

10)
Madame Poppins
, le 07.04.2015 à 23:17
[modifier]

L’enseignement est-il vraiment supérieur en privé, i.e. on accorde plus de temps à l’élève?

J’espère que Diego passera par là parce qu’il a un avis très clair – que je ne saurais reproduire ici – sur les écoles privées ! Je pense qu’il sera d’accord de partager avec toi ses considérations à ce sujet.

Quoi qu’il en soit, je suis une fervente tenante de « tant que ça marche, faut en profiter ! » et si cette école marche, c’est super cool ! Je souhaite beaucoup de succès à ton fils !

11)
Zallag
, le 08.04.2015 à 08:34
[modifier]

J’apporte ma modeste opinion sur ce sujet d’une immense importance, qui me semble parfois trop brûlant pour l’évoquer sereinement, et où les avis sont souvent diamétralement opposés, mais bon, pour une fois qu’on en parle ici, je me lance.

Je donne chaque semaine des appuis scolaires dans une structure peut-être méconnue de certains Cukiens ou Cukiennes. On en parle aussi sur Wikipedia. Les élèves qui viennent le font pour des raisons très diverses. Certains ont de la peine à suivre, d’autres sont brillants, mais leurs parents, travaillant l’un et l’autre (s’ils sont là les deux), ont peu de temps pour les aider, ou ne peuvent rien partager de scolaire avec eux. La plupart sont des enfants de migrants, parlent comme vous et moi, mais les parents savent à peine lire, écrire et parler notre langue. Je vois ces enfants grandir année après année, ils me racontent leur pays, leurs traditions, leur religion, leur famille parfois, les raisons de leur venue en Suisse.

Et alors, l’enseignement ? Presque tous ont dans leurs affaires des photocopies pourries, reproduites pour la x-ième fois sans doute depuis des années, illisibles, et voilà ce que sont pour l’essentiel, pourrait-on croire, leurs supports de cours. Ils les collent dans des cahiers où parfois quelques lignes écrites de leur main apparaissent, rarissimes. Ils ont une peine immense à me dire où et comment je peux retrouver les explications certainement données par leurs enseignants. Parfois ils m’amènent des brochures pour l’allemand, barbouillées de stylos-feutres de couleurs diverses, pour repérer les mots qu’il faut connaître, et ceux qu’ils sont dispensés d’apprendre (!). Presque jamais de livre. Ils existent, j’en ai obtenu gracieusement de la Centrale d’achats de l’État de Vaud, je les ai lus, relus, mais on n’apprend sans doute pas aux élèves à s’y référer.
Mes questions restent sans réponse. « Si je te dis : durch, für, gegen, ohne, um, ça te fait penser à quoi ? Le maître a parlé de cette liste ? Accusatif, datif après ces mots ? Mystère.

Je dis mots et pas prépositions. Peut-être que la terminologie a changé ?

Et je ne sais pas comment ces enfants et ados parviendront un jour à écrire en français, ils n’ont pas de livre de grammaire, ou, s’ils en ont, la terminologie utilisée pour la description des termes grammaticaux classiques est à mille lieues de celle qu’ils trouveront dans un simple Larousse de 2015.
Elle est probablement inspirée par les derniers travaux de recherche des anthropo-socio-linguistes les plus cotés du moment. En tout cas, il n’y a pas de moyen plus radical, pour ce qui est de l’aide scolaire, de couper le contact entre les parents et leurs enfants qu’un tel techno-jargon.
Une mère équatorienne, depuis deux ans en Suisse, seule, ne pouvait pas aider son enfant, qui parle bien mieux qu’elle le français, à propos de notions comme celles qui sont illustrées ici. Il avait des exercices à faire là-dessus. À son âge, j’apprenais les Fables de La Fontaine, je crois … ou alors je faisais des dictées. Ou je calculais de tête, m’aidant des livrets. Mort et enterré, tout ça.

Aors, faire des exercices sur des connecteurs, au même âge que lui ? Sûr et certain que ça m’aurait fait détester les heures de français.

Il faut dire qu’en Suisse, l’école est l’objet de toutes les réformes, en rafales. Les nouveautés à peine intégrées sont rendues obsolètes par de nouvelles réformes absurdes, et cette danse incessante contribue à l’instabilité du métier et au burn-out des profs.
Dans ce contexte, l’allemand, les mathématiques ou la physique sont les premières touchées par la pénurie parce que ces disciplines sont cumulatives: il faut connaître ce qui est antérieur pour pouvoir comprendre ce qui suit. Le livre 1 de la physique doit être assimilé pour pouvoir passer au livre 2. Ce n’est pas le cas en français ni en histoire par exemple: on peut connaître la Révolution française en ignorant tout des lacustres.

Et quand on lit qu’à Genève, les formateurs des futurs maîtres de français (souvent très orientés politiquement, ou de culture peu locale) incitent discrètement à ne pas trop insister sur l’orthographe avec des enfants d’origine étrangère, (pour éviter que de mauvaises notes en dictée — si de rares profs en font encore — ne les pénalisent dans leur cursus scolaire), il faut avouer qu’il y a de quoi tomber des nues, surtout quand on vient de suivre un reportage TV qui montre à quel point des adultes peuvent, de manière pathétique, et presque dramatique parfois, se sentir complexés et handicapés dans leur vie professionnelle par leur incapacité à s’exprimer correctement par écrit.

Alors, l’école privée ? Sans doute, c’est préférable, mais elle est chère, c’est son principal défaut. Par contre au moins on y enseigne, et plutôt bien.

12)
Jean-Yves
, le 09.04.2015 à 17:34
[modifier]

Open bar mensuel et sujets ouverts, profitons-en …

Mise à jour OS X 10.10.3, charge du réseau et débits Internet.

J’ai lancé la MAJ 10.10.3 aujourd’hui 9 avril à 13h30.
Temps annoncé 39 minutes.
Pendant une demi-heure, débit normal (habituel pour moi) à 1,3 MB/s.
Vers 14 heures, chute brutale à moins de 200 kB/s. Nouveau temps annoncé, aux alentours d’une heure, tout en continuant à télécharger.
À partir de là, je croise les doigts, espérant que les lutins d’Apple en profiteront pour tout bien ranger comme il faut sur mon DD et que le redémarrage se fera sans bavure.

Précision non négligeable: J’avais oublié qu’aux États-Unis les ordis se réveillent avec 6 heures de décalage, et qu’ils se connectent quand il est justement 14 heures dans nos contrées … Comme on dit à Kourou: Il est judicieux de bien choisir sa fenêtre de tir!

Edit : À 16 heures.
Après reboot obligatoire pour finaliser l’installation (à la même désespérante allure que précédemment), redémarrage et réinitialisation de la NVRAM, pas la moindre trace de kernel panic.
Comme quoi, même si les lutins prennent leur temps et à condition que la connexion ne soit pas coupée, ne pas se laisser gagner par le stress ;-)

Mais je compatis aux souffrances de ceux qui n’ont pas accès à l’ADSL.
Patience et longueur de temps …

13)
quark
, le 13.04.2015 à 13:45
[modifier]

Bin moi je profite de souhaiter la bienvenue à Bibliophage, qui, pour autant qu’il le souhaite, pourrait j’en suis sûr devenir un contributeur plaisant et intéressant.

(Mmmh ? Non non. Juste une intuition…)