Profitez des offres Memoirevive.ch!
Demain, c’est Londres

Ca y est Madame Poppins.
J'y suis.
Londres.

- 07 Septembre 2014: Cancale - Saint-Malo (semi-marathon 21,1 km)
- 28 Septembre 2014: Paris - Versailles (16 km)
- 12 Octobre 2014: 20 km de Paris
- 16 Novembre 2014: Semi-marathon de Boulogne Billancourt (21,1 km)
- 06 Décembre 2014: Saintélyon (raid nocturne de 72 km)
- Janvier 2015: Les foulées du 8 ème (10 km) ou février 2015: Les foulées de Vincennes (10 km)
- 08 Mars 2015: Semi-marathon de Paris (21,1 km)
- 26 Avril 2015: Marathon de Londres (42,195 km)

Je vous ai parlé de tout ça

Dimanche, nous mettrons un point final à ce "run-trip".

En chiffres, ça donne:

- 2 coureurs
- 8 mois
- 8 courses envisagées
- 6 départs pris chacun jusqu'ici (pour une course, nous avons été pris de court par la rapidité des inscriptions)
- 1 abandon (que moi)
- plus de 1000km par personne
- record sur le semi-marathon pour mon compagnon de galère
- record sur 10km pendant la préparation du marathon
- record de distance parcourue en une seule épreuve (72km)
- 2 naissances, chacun la sienne
- beaucoup de sueur
- quelques ampoules
- quelques bonnes bouteilles, bière ou vin pour ne pas faire de jaloux.
- toujours du plaisir et le sourire
- la Côte des Gardes
- Saintélyon
- Garmin 620 et Polar M400
- ASICS et BROOKS
- 3 paires de chaussures chacun
- près de 1000 euros récoltés pour l'association

Demain c'est Londres. L'un des Six Majors (New York, Chicago, Boston, Berlin, Tokyo et Londres).

L'excitation monte comme lorsqu'on déballe un cadeau.

Peu importe le résultat, ce sera énorme.

Comme pour toutes les courses de ce projet, nous partirons ensemble et finirons ensemble.
Et en essayant de battre notre record.

Parce que Londres est propice à ce genre de défi.

Parce que pour un marathonien, Londres reste quelque chose de spécial.

Tous ceux qui l'ont fait en parlent avec des étoiles dans les yeux : le parcours, la ville, l'ambience, l'émulation, le plateau, l'organisation,les dons (56 millions de livres sterling récoltés par les coureurs l'année dernière).

Voilà, il me reste quelques jours avant cette conclusion, ce point d'orgue
Quelques principes de base après ces 450km de préparation depuis le 1er février :

- repos
- bonne alimentation
- boire de l'eau
- ne pas tomber malade
- chouchouter les pieds et les jambes

A bientôt.

Charles

12 commentaires
1)
Madame Poppins
, le 21.04.2015 à 06:35
[modifier]

Tu sais quoi ? J’aimerais avoir le 100e de ta volonté ! Mais je vais décliner l’idée de faire la course depuis un tapis de course : « pour l’édition 2015, l’organisation annonce la tenue du premier Marathon de Londres digital. Il permettra aux personnes n’ayant pas la possibilité de s’inscrire au marathon de participer à l’épreuve grâce à des avatars en réalité augmentée et de traverser la capitale depuis leur tapis de course » (wiki)

Même ça, je n’y arriverais pas ! Même avec des siècles de préparation ! Donc, je vous tire mon chapeau.

Et quand j’aurai terminé mes examens en octobre, je trouverai un défi à ma mesure : 20km, c’est pour moi l’Everest !

Je pense donc à vous deux pour dimanche, mes voeux de succès vous accompagnent : pas de mur du 30e km par exemple ! Pas de douleurs au genou, à la cheville… Un moral d’acier !

Je retourne à mon défi du jour : corriger 115 copies d’examen !

2)
François Cuneo
, le 21.04.2015 à 06:45
[modifier]

Bon courage!

En ce qui me concerne, j’arrête le marathon.

La remise en forme a été trop complexe pour que je me remette dans un état pareil.

Le marathon de Lausanne a eu lieu en octobre, et c’est seulement maintenant que je ne ressens plus de douleurs dans les genoux, que je remonte la pente physiquement.

Alors que je pensais le lendemain que tout allait bien.

Eh bien non! en matière d’énergie, j’étais mal depuis lors.

En courses, il a fallu que je reprenne presque tout à zéro, en ne courant plus que des 5 km, puis remontant petit à petit, pour éviter cette fichue tendinite de revenir.

Pire, moi qui me réjouissais de faire les 20 km de Lausanne, je ne me suis finalement pas inscrit: 20 km, c’est trop tôt, j’ai trop peur de retomber dans l’état de cet hiver.

Alors pour l’instant je cours tout seul, sans véritable objectif autre que celui du semi-marathon des Côtes de l’Orbe (3e participation) et celui de faire une 3e fois aussi Morat-Fribourg.

Mais toi tu es jeune, tu fais des courses encore plus longues, ça devrait aller:-)

Courage donc, encore une fois.

3)
mazuak
, le 21.04.2015 à 08:32
[modifier]

Superbe ce programme, sympa de finir par Londres.

Prochaine étape pour François, le vélo ?? Tellement plus doux et « articulations friendly ». Quand j’habitais sur le canton de Vaud, j’ai eu l’occasion de profiter de la région de François : Marchairuz, Molendruz … des paysages superbes idéal en mountain bike.

5)
François Cuneo
, le 21.04.2015 à 12:36
[modifier]

Ah ben non, j’aime trop la course à pied!

Non non, le but, c’est de ne pas dépasser les limites humaines, et le Marathon, c’est carrément trop.

Dommage d’ailleurs, parce que je serais bien reparti pour ces 42km cette année…

6)
cvanquick
, le 21.04.2015 à 14:10
[modifier]

François.

Ce serait dommage d’en rester là.
Vu ce que tu décris (qui se rapproche fortement de ce que j’ai ressenti après mon premier marathon), je ne suis pas sur que le problème vienne de l’épreuve en elle-même.
Tous mes petits problèmes musculaires et articulaires se sont résolus avec le temps et en trouvant le matériel adapté à ma morphlogie et la foulée adaptée aussi (de nombreux essais ont été nécessaire). Je courais même avec une semelle pour contrer quelques problématiques, semelle que je n’utilise plus maintenant et ce sans aucune douleur.

7)
François Cuneo
, le 21.04.2015 à 14:30
[modifier]

Oui mais ce n’est pas que la douleur…

C’est le grand vide de plusieurs mois au niveau énergie…

Ça, ce n’est pas le matos.

J’ai appris que certains ne s’en remettent jamais.

Pour avoir vécu ce vide, je n’ai plus envie de risquer la chose.

8)
Madame Poppins
, le 21.04.2015 à 15:48
[modifier]

François, hypothèse : et si ton manque d’énergie venait aussi de la fin de ta formation ? Tu as donné de sacrés coups de collier, tu as mené de front moult choses et tout à coup, la formation est terminée, ce qui fait remonter à la surface la fatigue accumulée. Peut-être une piste ? Et un espoir : tu ne vas pas rempiler tout de suite pour une autre formation de cette ampleur, ce qui devrait t’éviter de revivre une telle fatigue.

Quoi qu’il en soit, je suis ravie que tu te sentes à nouveau bien dans tes shoes.

Bonne suite,

9)
cvanquick
, le 21.04.2015 à 23:10
[modifier]

prochain projet : sauvez le marathonien François…sinon je vais être tout seul pour remplis les chroniques « sportives » du site.

10)
ToTheEnd
, le 22.04.2015 à 08:34
[modifier]

pro­chain pro­jet : sau­vez le ma­ra­tho­nien Fran­çois…sinon je vais être tout seul pour rem­plis les chro­niques « spor­tives » du site.

C’est à cause de son 6+ tout ça, faut lui filer un Android ou mieux, un Nokia! Arnaud?

T

11)
cvanquick
, le 23.04.2015 à 11:35
[modifier]

Faut surtout se déconnecter et revenir au basique.
Laisser tomber les allures et tutti quanti et ne courir que pour le plaisir.