Profitez des offres Memoirevive.ch!
MailMate, c’est comme AppleMail, mais en 10, que dis-je, 100 fois mieux

J’ai dit ce que je ressentais par rapport à Apple Mail, un logiciel qui me pose un certain nombres de problèmes.

J’avais essayé pas mal de logiciels concurrents, dont PostBox, que j’ai failli adopter, mais failli seulement, sa recherche étant pour le moins trop basique pour ma base de données de mails fort importante.

J’avais également essayé MailMate, mais j’avais renoncé, il me semblait un peu trop compliqué.

Et puis, j’ai lu vos commentaires dans la précédente humeur dont je parlais plus haut, et j’ai constaté que vous étiez plusieurs à avoir adopté ce programme.

J’ai donc décidé de me pencher un peu sur son sujet, et voyez-vous, je suis resté scotché. Cela fait deux semaines que je l’utilise avec un immense plaisir.

2015-03-25_21-08-35

Nouvelle version 1.9, voir explication plus bas.

 

Préambule 1

MailMate est un client Mail basé sur l’IMAP. C’est bien évidemment plus moderne que le POP des débuts, mais cela implique que les messages sont chez votre prestataire (vous pourrez toujours les lire bien sûr sur votre Mac hors ligne!), mais la gestion des lus, non lus, des réponses, des messages redirigés (forwardés comme on dit), tout cela se gère sur le serveur Mail.

Cela a un avantage fabuleux: vous travaillez avec un programme, vous passez à l’autre, rien n’est perdu, tous les attributs (lu, non lu, forwardé, etc.) sont conservés.

Ce qui fait qu’il est tout à fait possible de travailler en parallèle avec autant de programmes de ce type. On peut même imaginer que Mail soit plus fort que MailMate sur certains points, pas de problème, vous l’utilisez, et là où MailMate est meilleur, vous utilisez ce dernier.

Un peu comme avec les navigateurs. Cela fait des années que je jongle avec Chrome, Safari et FireFox sur Mac, sur Safari et iCab sur mes petits machins (finalement, je préfère "petit machin" à "device", d’ailleurs, je pense changer le slogan "Cuk, ici et nulle part ailleurs" en "Cuk, ici ou l’on parle aussi des petits machins". Ça donne vous ne trouvez pas?

Un petit bémol? Si nous voyons bien la marque de réponse faite dans MailMate à un message, AppleMail ne la trouvera pas. Par contre, elle se trouve bien dans les messages envoyés dans Mail, donc il ne sera pas difficile de la retrouver.

Par contre, dans l’autre sens, MailMate sera tout à fait capable d’ouvrir la réponse faite dans Mail si je clique sur la petit flèche.

Bref, essayez MailMate, vous ne perdrez rien.

Je précise encore que cette liberté interprogrammes n’a été possible que parce que j’ai pris une grande décision: tous mes mails locaux ont été remontés sur mon serveur, ce qui n’a d’ailleurs posé aucun problème (si ce n’est une prise de place sur mon espace disponible conséquente). Là non plus, je n’ai perdu aucun attribut de type "lu, non lu".

Mais depuis, c’est le bonheur! Tout est disponible de partout, le pied quoi.

Préambule 2

Alors là, je vais peut-être vous étonner.

MailMate est un programme puissant, bien plus que Mail, mais il demande un tout petit peu d’attention, en particulier dans sa prise en mains.

Son auteur, Benny Kjær Nielsen, est un passionné et un puriste, j’ai pu m’en rendre compte à travers de nombreux mails que nous avons eus à propos de son produit. Ce qui est intéressant, c’est qu’il est bigrement réactif, et répond au quart de tour à nos demandes par mail, et tient compte de nos remarques dans les différentes améliorations de son produit.

À ce propos, MailMate en est depuis mardi à la version 1.9, mais vous pouvez activer dans les préférences les fonctions de la version 2 que l’auteur peaufine et qui devrait sortir prochainement, du moins quand Benny estimera que son logiciel est prêt.

De plus, lorsque vous lancez une mise à jour du logiciel, si vous enfoncez la touche ALT en cliquant sur le bouton, vous téléchargerez la dernière version beta. Et comme elles sont nombreuses, vous verrez souvent votre programme mis à jour.

Cela dit, toutes les fonctions prévues depuis 5 mois (le programme a été réécrit pour tourner en 64 bits) en version 2 ont été intégrées dans cette version 1.9.

Si vous cliquez sur Activer les fonctions de la version 2, pour l’instant, ça revient au même, jusqu’à ce que Benny remette des nouvelles fonctions prévues pour la v2.

En fait, sur cette nouvelle version, tout est expliqué ici, dans le blog de l’auteur.

Là où je vais vous étonner disais-je, c’est que je vais me contredire par rapport à ce que j’ai toujours prôné: vous pouvez composer des mails avec ce logiciel en texte pur, ou en MarkDown (il génère alors le code HTML, et il est également bien évident que le programme lit et affiche parfaitement le HTML dans les mails, tout comme vous verrez parfaitement les messages écrits par d'autres en RTF. Donc aucun problème avec ça.

Eh oui! Il n’a y pas (pour l’instant, Benny y pense, mais il m’avoue que ce n’est pas tout en haut de sa liste de choses à faire) d’éditeur RTF, ce qui fait que vous ne pourrez pas cliquer sur le bouton "gras" ou "italique" après avoir sélectionné du texte.

Il va falloir (c’est le plus simple) passer par le Markdown.

Rappelons que beaucoup ne jurent que par cette manière d’écrire, par exemple Jean-Christophe Courte, sur son site Urbanbike.

Bon… je dois admettre que le Markdown est très simple à utiliser, les bases sont ici.

Bref, je m’y mets, mais… j’admets qu’un éditeur RTF ne me ferait pas de mal.

Cela dit, on va bien plus loin avec le Markdown, c’est certain et la souplesse est au rendez-vous.

Préambule 3

Les captures d’écran que vous allez voir dans ce test sont faites dans un mode appelé "Distortion".

Et qu’est-ce donc que ce mode? Une vue qui permet de prendre des captures d’écran du programme sans que les adresses mails, les sujets, soient dévoilés.

J’ai commencé le test sans savoir qu’il existait, je passais un temps fou à masquer plein de données privées de diverses personnes, et Dieu sait s’il y en a partout.

Je les ai toutes refaites en mode Distortion, c’est génial, merci Benny d’avoir proposé la chose intégrée au système.

Préambule 4

L’un des seuls défauts de MailMate est d’être en anglais pour ceux que la chose rebute. Mais vraiment, ça vaut la peine de passer là-dessus, vous verrez pourquoi dans le présent article, et en particulier dans ma conclusion.

L’interface générale de MailMate

L’interface de MailMate est sobre, peut-être même un peu austère, mais elle est efficace.

Elle est, dans la plupart des cas, monofenêtre, mais rien ne vous empêche d’ouvrir un message dans une fenêtre séparée. Simplement, vous pouvez écrire dans la présentation de base, sans être forcé de le faire.

2015-03-25_11-21-21

La vue standard, en tout cas celle que je préfère, en trois volets dont ceux de droite superposés.

2015-03-25_11-18-49

La vue large, en trois colonnes, pour les grands écrans

2015-03-25_11-45-33

Une vue marrante, Thread Arcs, qui montre les relations entre le message sélectionné et d’autres. Il est possible de cliquer sur les petits ronds pour voir les messages concernés.

 

J’utilise en général la première vue, un peu celle que j’utilisais avant que Mail passe en trois colonnes par défaut.

J’aime bien cette disposition.

Et puisque l’on parle de vues, il est à noter qu’on peut visualiser des choses assez intéressantes, comme des statistiques sous toutes sortes d’angles, comme ici les programmes utilisés par ceux qui vous écrivent.

2015-03-25_11-43-59

Les statistiques d’utilisation des programmes

MailMate permet aussi de naviguer dans les messages d’innombrables manières.

Une très intéressante, c’est celle appelée Correspondance.

Vous pouvez cliquer sur un message, puis sur la barre d’outils sur le bouton ad hoc: vous voyez tous les messages en rapport avec lui.

Ce mode est bien plus puissant que le simple mode "Par conversation" (d’ailleurs bien sûr disponible dans MailMate) puisqu’il permet d’aller beaucoup plus loin.

2015-03-25_11-42-00

Le mode Correspondance affiche la liste des messages en rapport avec le message sélectionné.

Il est possible de voir la liste principale ne montrer que ces messages lorsqu’on est en ce mode, mais il est également possible de rester en mode normal, de demander dans le sous-menu Layout d’afficher les correspondances en tout temps, qui viennent alors discrètement se placer à gauche de la vue du message.

C’est vraiment un superbe moyen de retrouver des mails.

Notez que par défaut, un double clic sur un message affiche toutes ses concordances. C’est fort pratique.

Une recherche puissante

MailMate est un programme d’une puissance inouïe, et cela se remarque par exemple dans ses options de recherche, bien plus puissantes que celles de Mail.

Ou disons que si l’on veut atteindre une partie de cette puissance dans AppleMail, il faut passer par des boîtes aux lettres intelligentes.

Voyez plutôt: pouvez d’abord simplement entrer du texte dans le champ de recherche qui s’affiche en haut à droite par défaut.

Le mode recherche s’ouvre alors dès que vous avez validé votre recherche par return. Vous pouvez alors ajouter tout plein d’autres critères de recherche.

2015-03-25_16-53-50_01

Tout est possible…

2015-03-25_16-53-50

Un des menus en cascade, et il y en a tout plein!

 

Si ces recherches doivent être utilisées un jour, pas de problème, vous l’enregistrez et elle devient une boîte aux lettres intelligente que vous pouvez encore même fignoler ensuite. En double-cliquant sur elle à plusieurs niveaux.

2015-03-25_17-16-40

Traditionnelle fenêtre des conditions

2015-03-25_17-16-24

Choix très fin des mailboxes ciblées

2015-03-25_17-20-00

Création de règles pour la boîte (voir plus bas).

 

Puisque nous en sommes à l’interface générale, signalons la richesse du logiciel, et pour ce faire, voyez quelques menus!

 

2015-03-25_17-47-07

Le menu View

2015-03-25_17-39-47

Le menu "Message"

 

 

La composition des messages

Lorsque vous composez un message, vous avez deux choix: Texte pur (sans enrichissement) ou Markdown.

2015-03-25_17-58-24

La fenêtre de composition des messages, avec son aperçu en temps réel du rendu HTML du message en bas.

 

J’ai choisi Markdown pour la plupart de mes messages.

Franchement, c’est un moyen d’écrire plutôt agréable, même si je l’admets, je préfère le confort du RTF. Mais il faut avouer qu’écrire avec des balises devient très vite une habitude, ce d’autant plus que le gras et l’italique sont fort simples, tout comme les titres , les citations et les listes à puces et à numéros (plus souples je trouve que ce que propose Mail).

Voyez quelques exemples donnés en Markdown en haut, et le rendu en temps réel en bas.

2015-03-25_18-07-34

Voyez plutôt…

 

Personnellement, je m’y suis fait sans problème, et je dois dire que j’y prends même goût, au point… d’avoir acheté iAWriter Pro…

Bon… pour rigoler hein… je reste tout de même assez fidèle à Word moi…

Mais tout de même: trop fort MailMate d’avoir réussi à me faire avaler un truc non WYSIWYG!

Un envoi différé? Mais oui c’est possible!

Il est tout à fait possible d’avoir un en-tête de mail en cours d’élaboration affichant plus ou moins de données.

2015-03-25_20-31-44

Ce qui est sympa, c’est qu’il est tout à fait possible de n’afficher que les champs basiques, et en cas de besoin, afficher les autres à la volée.

En effet, dans la figure ci-dessus (si l’on enlève le petit menu déroulant), je suis dans Subject, je fais ALT-Return et je fais apparaître le champ suivant caché, et ainsi de suite.

2015-03-25_20-35-24

J’ai simplement ALT retourné dans le champ Subject, puis fait de même dans Send Later pour que tous les champs apparaissent provisoirement pour CE courriel.

 

Dans le Send later, il faut entrer des données en texte naturel, mais en anglais.

2015-03-25_20-37-29

Le message sera envoyé demain à 8 heures.

2015-03-25_20-38-01

Et tant que le texte est rouge, c’est qu’il y a soit incohérence soit que MailMate n’a pas compris ce que vous voulez dire. Notez que vous pouvez simplement écrire par exemple 22:00, MailMate enverra le message ce soir à 22 heures.

MailMate surveille même vos réponses, histoire que vous n’oubliiez personne

Combien de fois ai-je simplement répondu à une personne dans un mail, celui qui m’envoyait le message, oubliant les gens en copie!

MailMate surveille cela et peut vous demander (c’est débrayable), si vous voulez envoyer à une personne ou à toutes les personnes concernées.

2015-03-25_20-44-46

Alors si vous saviez comment je trouve ça pratique!

 

Et dans le même ordre d'idée: je cherche un mail d'un correspondant pour retrouver son nom.

Du coup je suis sur son message, je fais répondre pour gagner du temps, je change le sujet mais cela peut être gênant pour la cohérence de ma base de messages, puisqu'en fait, il ne s'agit pas d'une réponse au message.

Eh bien je viens de me rendre compte que MailMate repère la chose.

2015-03-26_16-15-02

Ce n'est pas beau, ça? Moi ça me touche…

 

 

Les signatures dynamiques

Formidable, les signatures sont dynamiques: MailMate regarde à qui vous écrivez, et se rappelle des dernières signatures utilisées avec votre correspondant.

Il la change à la volée.

L’air de rien, c’est monstrueusement pratique!

En ce qui concerne les signatures, vous pouvez les entrer en texte pur (qui sera ensuite inséré… comme texte pur, puis, si vous êtes en mode Markdown, interprété comme montré plus haut.

Typiquement, la signature de la figure précédente est ceci:

2015-03-25_18-14-14

Elle est donc intégrée parfaitement dans l’interprétation suivant (les *** créent un séparateur)

2015-03-25_18-19-06

Le résultat de la signature

 

Remarquez que vous pouvez entrer du code HTML dans la signature:

2015-03-25_18-20-27

Bon… Merci à Benny (le programmeur de MailMate) de m’avoir fait le code nécessaire…

 

2015-03-25_18-24-17

Et voilà…

 

Compatible avec Antidote, ou presque, avec un Anti-Oups! intégré au logiciel

Formidable Antidote qui est compatible avec presque tout! Même si l’on écrit en Markdown, le logiciel de correction corrige parfaitement votre texte.

La seule chose qui ne fonctionne pas? L’Anti-Oups! qui permet de passer en revue le texte avant envoi automatiquement, et qui vous dit si vous avez ou pas oublié d’intégrer une pièce jointe.

C’est à moitié dommage seulement puisque si il ne faut pas oublier de corriger son texte avant de l’envoyer, la surveillance sur les pièces jointes est gérée directement par MailMate.

2015-03-25_18-38-36

L’Anti-Oups! intégré à MailMate

 

Au départ en anglais seulement, mais le programmeur a tout prévu, il est possible d’ajouter des mots de notre choix dans la surveillance, dans mon cas bien évidemment en français.

2015-03-25_18-41-01

Il suffit d’ajouter des mots entre-deux ǀ

Bon… et puisque nous parlons comptabilité

MailMate est fort partout, mais alors dans le mode "compatibilité", c’est une vraie bête!

Il est d’abord, et de manière beaucoup plus simple que dans Mail, compatible avec l’excellent détecteur de spams SpamSieve.

2015-03-25_19-37-20

Plus simple, tu meurs. Ensuite, on signale le cas échéant un message Junk ou Not Junk, et elle est belle.

 

Et puis, parce que ce n’est pas tout, regardez avec quoi peut directement communiquer MailMate!

2015-03-25_19-44-17

Plus riche, vous pensez que c’est possible?

 

Ce que l’on a sélectionné se retrouve ensuite dans le menu "Command":

2015-03-25_19-45-44

J’ajoute dans Todoist par exemple une tâche en un clin d’œil.

Je sélectionne le message.

Je fais un raccourci-clavier.

J’obtiens ceci:

2015-03-25_19-49-41

Il me suffit ensuite de choisir en quoi je veux transformer le mail, ici Todoist ou Evernote, avec plusieurs choix.

Vous vous retrouvez de toute manière avec un lien vers le mail, et, selon le choix, le corps du mail en note de Todoist par exemple.

Ah la la, mais que c’est bien réalisé tout ça!

Les tags, pour une recherche par thèmes

MailMate vous permet de mettre des mots-clés à vos messages, et ceci de manière très simple.

Certes, nous n’avons pas de gestion de projets, comme lorsqu’on utilise MailTags, mais ce qui est proposé suffit la plupart du temps.

Pour taguer un message, on le sélectionne et l’on tape simplement la lettre T.

2015-03-25_20-28-54

Les tags

Et d’autres petites choses encore

Il y a tellement de fonctions superbes dans MailMate qu’il est difficile d’en faire le tour.

J’aimerais parler des menus permanents, qui affichent les mails en cours, mais qui sont paramétrables tout autant que l’icône du dock.

2015-03-25_21-00-03

Le menu affichant les messages non lus

 

2015-03-25_20-58-54

Dans le dock

Et bien entendu, tout cela est configurable…

2015-03-25_21-02-08

Par exemple, chaque coin de l’icône du dock peut être configuré séparément.

Les notifications sont bien évidemment prises en compte:

2015-03-25_21-05-21

Ah eh bien qu’est-ce que vous voulez, quand on est en mode Distortion, même les notifications sont en latin!:-)

Même les compteurs devant les boîtes mails sont configurables à loisir:

2015-03-25_21-06-57

Les compteurs peuvent presque tout faire.

Créez des règles, partout

MailMate est très fort également dans les règles.

Mais contrairement à Apple, vous ne les trouverez pas dans les Préférences, mais au sein même de tous les dossiers.

Si vous voulez retrouver des règles au même niveau que celles d’Apple Mail, c’est dans votre Inbox qu’il faudra les créer.

C’est simple, puissant, et en quelque sorte, cela permet de créer des sous-règles, puisque lorsque vous envoyez un message dans un dossier, celui-ci peut avoir ses propres règles.

2015-03-25_22-20-50

En conclusion

Si vous saviez ce que j’ai pu insulter Apple Mail pratiquement quotidiennement!

J’ai honte des fois…

Mais à ma décharge, j’ai beaucoup souffert avec ce logiciel signé Apple.

Et depuis 15 jours, je travaille avec MailMate, et tout n’est que douceur et harmonie.

Ce développeur a pensé à tout.

Le logiciel peut être entièrement ou presque piloté au clavier, ce qui le rend encore plus efficace.

C’est juste incroyable.

Bon, allez, un petit éditeur RTF intégré pour la route, mais pour moi, ce n’est même plus indispensable. Peut-être certains regretteront-ils les onglets?

Pas moi…

En plus, MailMate est rapide.

Il est hyper fiable (à mettre la honte à Apple Mail).

Il ne m’a posé aucun problème en deux semaines.

Du bonheur en barre que je vous dis.

Et tout cas moi, il m’a changé la vie, et ce n’est pas une expression, parce que j’utilise énormément les courriels dans la journée.

Essayez-le, il est disponible à l’essai pendant 30 jours.

Après, il vous en coûtera 49.99 $.

54 commentaires
1)
Radagast
, le 27.03.2015 à 06:30
[modifier]

Eh bien quel test ! Merci beaucoup. Mais n’ai-je point senti ici comme les prémisses d’un grand tremblement de terre ?

2)
François Cuneo
, le 27.03.2015 à 06:37
[modifier]

Qui s’appellerait Markdown?

Je n’en suis pas sûr au quotidien, dans l’écriture de mes documents.

Par contre en matière de mails, oui.

3)
Radagast
, le 27.03.2015 à 07:01
[modifier]

Beaucoup de ces logiciels exportent désormais en word. Le recours à ce dernier pourrait bien n’être nécessaire que pour du fignolage de mise en page. En passant, Il faudrait que tu essaies Ulysses. C’est devenu LE logiciel de mon Mac. Il le serait aussi sur iPad si le mien supportait iOS 8…

4)
guru
, le 27.03.2015 à 08:10
[modifier]

Je déteste l’IMAP, j’ai du mal à accepter que mon courrier reste sur le serveur du prestataire, gmail ou autre. Quand je vois les connexions nécessaires pour les mises à jour des différentes boîtes, je ne comprends pas l’engouement pour ce système, n’étant pas un bateleur qui jongle avec de multiples programmes comme le suggère François:

Cela a un avantage fabuleux: vous travaillez avec un programme, vous passez à l’autre, rien n’est perdu, tous les attributs (lu, non lu, forwardé, etc.) sont conservés.

Le webmail, je comprends son utilité, l’imap non, et je n’admets pas qu’un logiciel de courrier fasse l’impasse sur le protocole POP… et c’est bien le cas ici, non?

Je pleure tous les jours la disparition d’Eudora ne laissant la place qu’à ces usines à gaz qui prennent des initiatives que je n’arrive pas à maîtriser… Alzeihmer ?

5)
Didier
, le 27.03.2015 à 08:25
[modifier]

Merci pour ce test. Est- ce qu’il est possible d’y importer d’anciens mails que l’on aurait sauvegardé au format Mbox avec mail ? Et d’une manière général peut on lire les mails que l’on aura sauvegardé en local dans mail et invérsément ? merci encore.

6)
Phil7
, le 27.03.2015 à 08:48
[modifier]

Alors là, François, tu fais très fort ! Je te parle de MailMate il y a deux semaines dans un commentaire. Je te trouve très septique. Puis après quelques échanges, tu essaies quand même… Et hop, voilà !

Je confirme que le développeur est très réactif. Pour ma part, un petit problème avec les serveurs de Netcourrier. Je lui signale. Quelques échanges de mails et quelques heures plus tard, c’est réglé.

7)
François Cuneo
, le 27.03.2015 à 09:24
[modifier]

Pour Didier, voici la réponse que m’avait faite Benny:

Well, officially MailMate does not support local mailboxes. Everything must be on IMAP. In practice it’s possible to use a dummy offline IMAP account for local messages (and use “File ▸ Import Messages” to import them). There is an important caveat though: Moving a message from an online account to an offline account won’t work as expected, because MailMate refuses to complete such a move (deleting from the source) unless the destination mailbox can be synchronized (as a safety measure).

8)
pioum
, le 27.03.2015 à 11:01
[modifier]

Je teste et j’avoue que le mode d’affichage correspondence est séduisant.

10)
Tom25
, le 27.03.2015 à 11:41
[modifier]

guru, l’avantage de l’imap, ce n’est pas réellement pour utiliser plusieurs logiciels de messagerie sur le même ordinateur, mais d’utiliser plusieurs ordinateurs (avec différents logiciels ou non). J’ai 2 Macs chez moi, pas sous le même système donc pas avec le même Mail, j’ai un iPhone et un iPad. Je reçois et envoie des emails depuis n’importe lequel de ces appareils, et tous les emails reçus et envoyés se retrouvent sur toutes les machines.

Effectivement, je stocke des emails depuis avant l’an 2000, et ça en fait un paquet. La NSA etc. peuvent lire ces courriels si c’est ça que tu sous-entends. D’un autre coté, tous les emails ont transité via ces serveurs, donc ils ont déjà été (potentiellement) interceptés.
Je vire toutes les pièces jointes (une fois traitées, enregistrées) de mes messages, je n’ai donc que du texte. Mon dossier Library:Mail pèse un peu plus de 500 Mo. Ca fait un demi milliard de caractères à analyser, rien que pour moi.

11)
ggkrail
, le 27.03.2015 à 11:55
[modifier]

Wouahh! Quel test, et quel logiciel, visiblement!

De mon côté, aucuns problèmes avec Mail, mais le test est vraiment tentant…

Petite question: Je traite mes mails à la main en les classant dans différentes boîtes aux lettres non intelligentes, je trouve que ce système me convient mieux et je me souviens généralement de ce que j’ai fait (il m’arrive de lâcher un mail dans la boîte d’à côté certes…). Si je migre sur MailMate, je devrai recréer toute l’architecture de mes boîtes et réarchiver tous mes mails dans ce nouveau client mail???

Merci d’avance de la réponse.

12)
François Cuneo
, le 27.03.2015 à 12:26
[modifier]

Les mailboxes sont intelligentes.

Il y a encore un truc avec les archives qu’il faut que je regarde.

Parce qu’il existe des mailboxes de type Archives justement…

Mais essaie, et dis-nous!:-) Tu as trente jours pour jouer avec, et en plus, tu ne perds rien sur Mail.

Cela dit, moi je vois ça comme ça:

– pour ce qui a déjà été fait dans ton arborescence, si les boîtes sont sur le serveur IMAP, elles sont reprises dans MailMate, comme dans tout gestionnaire de mail IMAP.

– si ce n’est pas le cas, alors tu pourrais créer les boîtes sur ton serveur IMAP mais vides.

Elles apparaîtront bien sûr dans Mail.

De là, tu sélectionnes les mails depuis l’une des boîtes locales, et tu les glisses sur celle qui s’appelle la même chose sur le serveur.

Et tu refais ça avec les autres.

Ouaf… deux heures de travail au pire, et elle est belle…

15)
Franck Pastor
, le 27.03.2015 à 15:22
[modifier]

Chouette, si tu passes au Markdown, c’est que tu passeras à LaTeX plus tard : tu n’as plus aucun blocage psychologique envers les balises !

Ceci dit, tu promets un lien vers les bases du Markdown dans ton article, lien qui n’a pas été inséré. Oubli de circonstance ? :-b

Bon… je dois admettre que le Markdown est très simple à utiliser, les bases sont ici.

16)
ysengrain
, le 28.03.2015 à 11:03
[modifier]

Le fait de ne pas pouvoir stocker les courriels localement est pour moi – je fonctionne de cette manière depuis toujours, m’y retrouve, et puis je n’oblige personne – rhédibitoire.

Donc Mailmate: NON

17)
Laurent Vera
, le 28.03.2015 à 14:01
[modifier]

Ysengrain, les mails bien sont stockés localement. je suis en Imap et même hors connexion, j’ai bien accès à mes mails. Et vu la taille de mon dossier utilisateur Outlook (4 Go) je suis sur qu’ils sont bien là et sur tous mes ordinateurs. Et comme l’a précisé Tom25, l’imap permet une synchronisation permanente de toutes mes boites (et dossiers) sur tous mes devices, avec la sécurité d’avoir une copie externalisée (chez GANDI en l’occurrence).

18)
ThierryS
, le 28.03.2015 à 14:36
[modifier]

Bonjour tout le monde
j’avoue une peu mon incomprehension. Il y a du y avoir quelque chose qui m’a échappé. Comme Ysengrain, J’ai beaucoup de problèmes avec Mail depuis Yosemite et je veux avoir accès à mes 12 adresses mails avec un seul logiciel et l’ensemble des mail reçus et envoyé doit être sur mon mac.
(Avoir autant d’adresse email n’est pas du snobisme mais une nécessité professionnelle pour cloisonner mes diverses activités)
Donc est ce que MM le permet simplement ? est ce que je peux utiliser le connecter à une serveur de type qui est mon serveur professionnel principal ?
Merci

19)
ggkrail
, le 28.03.2015 à 15:46
[modifier]

Pour répondre à ma question du commentaire 11, et suivant le conseil de François (comm 12), à la première ouverture de MailMate, une boîte de dialogue nous demande si l’on veut importer un compte qui existe déjà dans Mail.

La classe! Toute mon architecture commence à arriver dans MailMate, avec tous les mails bien sûr!!!

A+ pour d’autres questions, réponses, tests de situations particulières,…

21)
ggkrail
, le 28.03.2015 à 17:01
[modifier]

Toujours en cours de test: pour les balises markdown (que je découvre totalement, je suis un néophyte débutant total de ce système), j’obtiens autre chose que François:
1 signe * pour italique
2** pour gras
3*** pour gras + italique

A signaler aussi: une aide qui s’affiche automatiquement à la première ouverture, et une ligne bleutée tout en bas de la fenêtre principale qui suggère des astuces. Plutôt sympa!

22)
ggkrail
, le 28.03.2015 à 17:51
[modifier]

Nouvelle question:

J’aime bien écrire ma réponse à un courriel au-dessus du texte du message d’origine. Or, il me semble que le logiciel met la réponse au-dessous par défaut et je ne trouve pas comment changer ce paramètre.

Anyone helping me? Thanks!

23)
risbly
, le 28.03.2015 à 18:16
[modifier]

Bonjour François.
Ton test est vraiment très bien et je voulais apporter mes expériences en la matière.

Je déteste Mail et plus ça va plus je le déteste, pour moi c’est comme iPhoto, pas sérieux.

J’utilise MailMate depuis 2 ans et j’en suis très content, enfin un logiciel bien fait pour gérer ses mails. Je n’ai pas grand chose à lui reprocher et je l’oublie en l’utilisant, surtout pour les recherches de messages, c’est ce que je demande à un logiciel…

J’utilisais Powermail avant de passer à MailMate et c’est de loin celui que je préfère, surtout s’il est associé avec Foxtrot l’autre logiciel développer par CTM Developpement, Foxtrot est un outil de recherche ultra puissant et simple.
Malheureusement Powermail ne gère pas aussi bien les comptes en Imap que MailMate et c’est pour cette raison que j’ai sauté le pas vers MailMate, après 10 ans avec Powermail.
Contrairement à ce qui a été dis plus haut l’imap est vraiment plus simple pour gérer ses mails quand on a plusieurs postes et un smartphone, je me suis donc résigné à laisser de coté Powermail après plusieurs aller retour entre pop et imap tellement j’étais heureux avec Powermail.
Tout ça pour dire que j’ai toujours un faible pour Powermail mais avec MailMate c’est la première fois que je peux me passer de Powermail.
Qui sait, peut être que CTM va rebondir et faire une grosse MAJ !
Bernard Richebé Photographe.

24)
Jean-Yves
, le 28.03.2015 à 20:29
[modifier]

Ah, ben ça alors !

Une fois de plus épaté par un test, j’ai téléchargé MailMate pour voir.
Venant juste de l’installer en suivant la procédure de connexion à mes comptes, mon retour d’expérience est simple: tout baigne.
Et même un peu plus …
Avant d’installer MailMate, j’avais fait un peu de ménage sur mes comptes en effaçant les messages traînant dans les corbeilles.
MailMate ne les oublie pas, leur accordant le répit d’un “Non lu” en rouge qui permet de les récupérer. Malin, non?

Par curiosité, j’ai jeté un œil à la taille occupée sur le disque par les applications que j’utilise actuellement, et ça donne à peu près ça:
Sparrow: 33,9 Mo. Au quotidien, sa simplicité me suffit.
Mail: 15,8 Mo. En appoint. Avec lequel je n’ai pas de problèmes.
MailMate: 14,8 Mo. En test.

N’ayant plus d’obligation pour gérer mes mails, avec Sparrow je savais avoir choisi une appli souple, esthétique et … condamnée.
Esthétique et souple pour mes besoins. Mais légère?
Plus du double de MailMate, et ne parlons pas des fonctionnalités.
Comme quoi confort et esthétique se paient :D
Je partage l’enthousiasme pour MailMate, manifestement bien foutu.

En attendant, je m’en tiens aux outils répondant à mes besoins ;-)

25)
François Cuneo
, le 28.03.2015 à 23:08
[modifier]

Hello!

Je ne sais plus comment j’ai fait, mais mes réponses viennent au-dessus de l’historique.

Peut-être dans les signatures que l’on peut mettre en tête ou en fin de message. C’est peut-être ça le truc.

27)
ysengrain
, le 29.03.2015 à 11:50
[modifier]

Ysengrain, les mails bien sont stockés localement

Bon. Quelqu’un peut nous indiquer le mod’op: je n’ai pas réussi à rapatrier les 2 dossiers « in » et out »

28)
cukapost
, le 29.03.2015 à 12:11
[modifier]

Hello,

François passe au Markdown, bientôt le Terminal !

Le Markdown renvoie au terminal VT100 (80 colonnes 30 lignes) qu’on utilisait début 80, avant l’arrivée dune super invention, le Mac ;-)
Alors faire du Markdown en 2015 sur un Mac, ça rejoint le fait de devoir remplacer de plus en plus les applis natives Apple par celles de tierce partie : PathFinder, Firefox, Excel, VLC, traitements de texte, catalogueur photo… OsX se réduit à la peau de chagrin et va devenir un gestionnaire de fenêtre façon tactile. Le Terminal vous dis-je !

Plus sérieusement, sur le fond, pour les mails, la mise en forme n’est pas indispensable; le texte pur suffit généralement.

Après les mails moins j’en fait, mieux je me porte !

29)
Tom25
, le 29.03.2015 à 13:14
[modifier]

On peut voir l’imap comme une DropBox. On a un dossier sur l’ordinateur1 qui se synchronise avec ce même dossier sur le serveur DropBox qui se synchronise avec l’ordinateur2 et encore avec l’iTruc. Ca fait que les éléments sont stockés à 4 endroits.
Chez moi, l’ordinateur2 sert peu et est rarement allumé. Le jour ou une cagade se produit, et que celle ci se répercute via les synchros de l’ordinateur1 vers la DropBox puis vers l’iTruc, je déconnecterai mon ordi2 du réseau avant de l’allumer et qu’il ne se synchronise afin qu’il ne soit pas corrompu par la cagade. Et là je récupère mes fichiers/emails/etc. .

En plus de tout ça j’ai un disque externe de sauvegarde.

30)
monmac
, le 29.03.2015 à 13:44
[modifier]

Merci pour ce test complet François.

Toutefois je reste encore avec la trilogie Apple Mail, MailHub et MailTags.
J’ai bien essayé de passer à autre chose, mais à part grande perte de temps, j’en suis revenu à la solution de base.

En fait c’est surtout sur IOS que j’aimerais une alternative pour gérer mes boîtes rapidement et là, j’en ai essayé plusieurs, les 2 derniers en date que j’ai acheté et qui me semblent bons, c’est MailPilot et Dispatch. Malheureusement, impossible de créer ou gérer mes comptes IMAP de chez Infomaniak et OVH. Dommage.

Peut-être qu’un test cuk sur les appli de mail IOS serait bienvenu :-)
Bon dimanche.

31)
Laurent Vera
, le 29.03.2015 à 14:03
[modifier]

Sur mon Outlook c’est automatiquement chargé pour les messages en réception, pour les envoyés il s’agit d’un réglage dans les préférences de compte. Je vais charger MailMate et regarder. Sinon, François ?

Edit: les messages sont dans : Utilisateurs/…/bibliothèque/application Support/MailMate/messages/IMAP/…

32)
Jean-Yves
, le 29.03.2015 à 14:39
[modifier]

@ Dominique Python.
N’ayant eu aucun problème, je vois peu d’explications si ce n’est…
Dans tes « Paramètres » de compte sur Gmail, onglet « Transfert et POP/IMAP », l’accès IMAP est-il bien activé ?
MailMate est basé sur l’IMAP, pas le POP.

@ Tom25 (Post 10)
Totalement d’accord, notamment sur le deuxième paragraphe, la quasi-totalité de nos mails transitant en clair.
Pour calmer sa paranoïa ou répondre à des besoins précis, voir gpgtools … Et expliquer le pourquoi du comment aux destinataires des messages cryptés ;-)

34)
Dom' Python
, le 29.03.2015 à 15:55
[modifier]

Tout d’abord, je réalise que j’ai posté rapidement, énervé, et j’ai oublié de dire merci à François. Une fois de plus, un test très bien ficelé, pour lequel tu as dû passer un sacré temps! Bravo!

Jean-Yves: merci mais oui, mon compte Google est bien paramétré IMAP et Mail fonctionne tout à fait en IMAP. MailMate a importé les données de connexion depuis Mail.

Yl: l’autoristion aux « applications moins sécurisées » j’ai essayé, mais sans succès. Quand à la validation en deux étape, ça veut dire que je devrais à chaque fois donner un code reçu par SMS? Je comprends qu’on puisse choisir cette option, mais pas que MailMate m’y contraigne!

35)
yl
, le 29.03.2015 à 16:08
[modifier]

l’autorisation aux « applications moins sécurisées » j’ai essayé, mais sans succès

Je te crois, mais est-tu bien sûr d’avoir sélectionner l’option «Activer», car on pourrait croire qu’il faut désactiver une protection, alors qu’il faut en fait activer une déprotection…

Quand à la validation en deux étape, ça veut dire que je devrais à chaque fois donner un code reçu par SMS?

On peut choisir de ne faire la double validation qu’une fois par appareil, autrement c’est effectivement plutôt contraignant!

36)
Jean-Yves
, le 29.03.2015 à 16:28
[modifier]

@ Dominique:

Un test, qui m’a permis de régler des problèmes avec Mail.

Ouvrir les Préférences Système, et « Comptes Internet ».
Sélectionner un compte, et double-cliquer sur Mail. Seul choix possible …
Si Mail ne se lance pas, ce qui m’est arrivé, supprimer ce compte et le recréer.
Eventuellement, redémarrer…
Depuis, tout fonctionne correctement.

C’est sans garantie, mais il n’y a aucun risque ;-)

37)
Dom' Python
, le 29.03.2015 à 16:30
[modifier]

yl, voui, j’ai bien compris. Et pour être sûr j’ai essayé le deux situations.

Pour la double validation, je vais essayer…

C’est bon, ça a l’air de fonctionner; mais il m’a demandé des tas de truc, genre créer un nouveau mdp spécial pour mon iphone, fourni par google. J’ai pas tout bien compris, mais ça a l’air de marcher.

38)
Dom' Python
, le 29.03.2015 à 18:17
[modifier]

Bon.
Je me retrouve avec des mails à double ou quadruple,
des différences incompréhensibles entre mon iMac et mon MBA,
des dossiers vides d’un côté et pleins de l’autre,
et AppleMail qui n’arrive plus à se connecter…
Je vais donc abandonner MailMate et tenter de rétablir la situation d’avant.
Merci quand même pour votre aide.

40)
François Cuneo
, le 29.03.2015 à 20:53
[modifier]

Dominique, de mon côté, je n’ai rien eu à configurer…

Etrange.

Mais pourquoi n’écris-tu pas à Benny, il réagit très très vite.

Amicalement

F

41)
Phil7
, le 29.03.2015 à 20:55
[modifier]

C’est peut-être normal. Si tu as beaucoup de mails, il faut tout simplement attendre que la synchronisation se termine et tes dossiers vides finiront peut-être par se remplir…

42)
Dom' Python
, le 29.03.2015 à 21:22
[modifier]

Francois, y cause français, le monsieur? Pasque mon anglais est très insuffisant…

Phil7, le problème, c’est que si certains dossiers étaient vides, le total des messages annoncé par MailMate était largement supérieur à celui annoncé sur gmail. Et j’avais justement plein de message à double sur une machine et a quadruplé sur l’autre…

Mais je ne suis pas étonné: au boulot aussi j’ai souvent des problèmes compliqués que d’autres n’ont pas. Je ne suis pas fataliste mais en ce qui concerne l’informatique je vais finir par croire que j’ai vraiment le mauvais œil!

43)
NotClaude
, le 30.03.2015 à 11:12
[modifier]

Sympa le test, comme je fais des choses simples avec mes emails, pour moi Apple Mail et Airmail 2 sont efficace et je n’ai jamais eu aucun souci avec.
Pourquoi Airmail 2 ? Pour mes adresses emails poubelle comme je les appelle.

44)
Ange
, le 30.03.2015 à 21:22
[modifier]

J’ai contacté Benny pour lui proposer de faire une version FR de Mailmate (gratuitement). Il m’a répondu en effet très rapidement, malheureusement le code n’est pas vraiment organisé pour, donc ce n’est pas dans sa priorité de faire de la localisation. Ceci dit si vous demandez de plus en plus pour avoir une version FR sur son support, ce sujet va prendre de l’importance et donc….

45)
François Cuneo
, le 30.03.2015 à 22:31
[modifier]

Mais… Je ne suis pas sûr que ce soit utile.

Ou alors il faut que tout soit traduit, y compris l’aide.

Souvent, on a l’aide en anglais, et le programme en français, et on ne s’y retrouve plus.

46)
Phil7
, le 31.03.2015 à 15:35
[modifier]

Dominique, je pense que je vient de comprendre. Les compteurs de MailMate sont paramétrables sur chaque dossier. Ce qui fait que un message non lu par exemple va apparaître au niveau du dossier inbox, du dossier des messages non lu, du dossier de ta boite. Tu lis le messages et hop, le compteur change sur toutes ces lignes.

Donc je ne pense pas que tu aie plus de messages. C’est juste que les mêmes messages sont visibles de différents endroits. Ai-je été clair???

47)
Dom' Python
, le 31.03.2015 à 16:18
[modifier]

Phil7: Voui, mais non! J’ai, dans un dossier donné, chaque message a 4 exemplaires, genre:
message 1
message 1
message 1
message 1
message 2
message 2
message 2
message 2
etc

mais merci tout de même!

49)
i-numerix
, le 31.03.2015 à 16:39
[modifier]

J’ajoute souvent des images dans mes mails.
Ok c’est possible en markdown mais c’est galère…
Donc sans éditeur RTF qui gère les images ça disqualifie direct ce programme.
Dommage vu les efforts déployés pour faire le reste.

51)
i-numerix
, le 31.03.2015 à 16:56
[modifier]

Effectivement je retire ce que j’ai dis.
Le glissé déposé en Markdown fonctionne.
Je vais donc continuer à tester. Jusque là j’utilisais Postmark.
Merci !

52)
Dom' Python
, le 31.03.2015 à 17:49
[modifier]

Phil7, mes lunettes sont propres. Et c’est pas la peine d’écrire quatre fois la question, je sais lire! ;-)))

54)
Richardlequellec
, le 20.10.2016 à 20:09
[modifier]

Bonjour François,

merci beaucoup pour ce site c’est qui m’a décidé à opter pour MAilmate. Je suis dans la phase critique là ou on aimerait faire plein de truc et ça marche pas! Mais je suis quelqu’un de calme et quand je ne le suis plus je vais faire un tour, ou je me fais un milkshake au chocolat.
J’ai actuellement un souci avec les signatures, j’ai suivi les étapes que tu indiques, mais aucune signature n’apparait dans mon courriel.
j’ai mis le nom de l’adresse d’envoi que je souhaite associer à la signature mais rien de rien.
La rubrique « store selection as signature » reste en gris….

Une idée du bug qui se cache ?
merci de ton aide et salutation de la voisine genevoise!