Profitez des offres Memoirevive.ch!
Revue de presse de printemps 2015

Avec un jour d'avance, voici la revue de presse de printemps 2015.

Tout plein de livres, tous de chez Eyrolles (ah ben non en fait, j'en ai un et demi qui est arrivé en cours de rédaction d'article, mais sur mon disque dur).

Pas que j'aie un quelconque deal avec eux, ni aucun sponsoring de leur part, non, c'est tout simplement qu'il n'y a que cet éditeur qui m'envoie des livres, sans la moindre pression de leur part. Quand je n'aime pas, je le dis, et je continue de recevoir des livres malgré tout, et c'est très bien comme ça.

Comme en plus l'éditeur connaît mes goûts et mes intérêts, je ne reçois pratiquement que des livres qui peuvent m'intéresser, c'est donc encore mieux.

Lorsque vous cliquez sur un lien vers un bouquin, vous ne me donnez PAS d'argent, et voyez-vous, c'est bien mieux comme ça.

Je suis toujours un peu inquiet lorsque je vois des tests avec des liens de ce type dans l'article.

Donc ici, rien de tout ça.

Bon…

Alors quand faut y aller, faut y aller, commençons par un livre sur l'iPad, sous iOS 8.

2015-03-16_15-26-56

Le guide pratique iPad & iOS8

 

  • Éditeur(s) : Eyrolles
  • Auteur(s) : Fabrice Neuman
  • Collection : Hightech
  • Diffusion : Geodif
  • ISBN13 : 978-2-212-14168-9
  • EAN13 : 9782212141689
  • ISBN10 : 2-212-14168-8
  • Parution : 12/02/2015
  • Édition : 1ère édition
  • Nb de pages : 160 pages
  • Format : 20 x 26,5
  • Couverture : Broché
  • Poids : 595 g
  • Intérieur : Quadri
  • Prix: 15 €
  • Livre également disponible au format PDF sur iZiBook ici pour 10.99 €.

Certes, les ouvrages à propos de l'iPad ne manquent pas. J'en ai personnellement lu bien quelques-uns.

Ce guide pratique est… pratique. D'abord parce qu'il est super bien présenté. Les pages sont claires, et je dois admettre, moi qui ne jure bientôt plus que par le format électronique, qu'il fait bon le consulter en format papier, justement de par son esthétique.

Je me méfie toujours un peu des livres dont le public cible va du débutant à l'utilisateur expert, mais là, je dois admettre que j'ai pris conscience de plusieurs petites choses, entre autres choses de l'utilité et les risques de la vérification en deux étapes d'iCloud.

Un chapitre intéressant que je n'ai jamais lu ailleurs me semble-t-il: celui dédié à la synchronisation avec un appareil sous Androïd. Moi qui n'aurais jamais osé la chose, eh bien je me rends compte que c'est possible.

J'apprécie le côté pédagogique bien mieux fichu que bien des livres scolaires (et j'en connais pas mal) encore une fois favorisé par une mise en page moderne et sobre sur deux colonnes, avec beaucoup d'illustrations qui ont leur raison d'être, mais surtout des exercices pratiques partout qui sont toujours précédé d'un indice de difficulté et d'un temps de réalisation.

La jaquette du livre a un rabat rappelant les exercices avec cases à cocher pour visualiser sa progression.

Un des tout bons ouvrages que j'ai rencontrés dans le domaine, peut-être même le meilleur.

 

Passons maintenant à des livres consacrés à la photo.

Voici le premier:

2015-03-16_15-49-50

Photographier avec son Nikon D810

 

  • Éditeur(s) : Eyrolles
  • Auteur(s) : Vincent Lambert
  • Collection : Photographier avec
  • Diffusion : Geodif
  • ISBN13 : 978-2-212-14133-7
  • EAN13 : 9782212141337
  • ISBN10 : 2-212-14133-5
  • Parution : 05/02/2015
  • Édition : 1ère édition
  • Nb de pages : 304 pages
  • Format : 15 x 21
  • Couverture : BrochéPoids : 660 g
  • Intérieur : Quadri
  • Prix: 26 €

Et voilà un livre qui m'énerve parce que j'aurais bien voulu le voir dédié à mes Sony A7.

Parce que mis à part le fait qu'il est dédié au Nikon et pas à mes appareils, il s'agit d'un livre qui ne perd pas son temps avec une ixième récapitulation de ce qu'est la photographie numérique.

Purée, l'auteur ne perd pas son temps, on y va illico dès la première page.

Le titre est Photographier avec son Nikon D810, comme pour vous prouver qu'il ne vous ment pas, Vincent Lambert ne perd pas son temps et dès la deuxième page 7, on est dans les menus, après avoir décrit l'appareil de manière concise et précise juste avant.

Paf, chapitre 2, c'est parti avec une présentation théorique d'abord et pratique de la complication incroyable des différents modes autofocus de Nikon. Là aussi, on comprend dix fois mieux que ce qui est écrit dans le manuel (disons, du 810, je ne sais pas, mais j'imagine, par rapport à ce que j'avais avec mon D800).

Et tout est à l'avenant.

Vraiment, tout y est, sans oublier la vidéo, la gestion du flash, les différents rendus.

Oui Monsieur Lambert, je répète, vous n'avez fait qu'une erreur, ne pas encore avoir écrit l'équivalent de ce livre pour mon appareil photo.

Mais je vous pardonne, je sais que vous allez vous y mettre de ce pas.

N'est-ce pas?

Cela dit, le soir où j'ai commenté ce livre, je suis tombé sur un livre électronique incroyable sur le Sony A7 (avec supplément sur le A72). Bon, je vous en parle en fin d'article.

Je passe maintenant à un livre consacré au cadrage photo:

 

2015-03-16_16-08-48

Les secrets du cadrage photo, paysage-portrait-reportage

 

 

L'auteur commence par nous expliquer comment fonctionne une image, comment l'oeil la reçoit, comment nous la lisons, et ce à travers les différents formats d'image courants. Ce premier chapitre est primordial, et, ce qui est important aussi, parfaitement illustré par des photos de l'auteur et par un propos clair et adapté à toute personne qui s'intéresse à ce sujet.

Nous partons ensuite dans la composition, avec les différentes règles (des tiers, du nombre d'or (oulah, pas simple!)), les lignes directrices et j'en passe, en abordant également les erreurs classiques (qui a dit qu'on apprenait de ses erreurs, encore faut-il qu'on attire notre attention sur elles).

J'aime bien cette manière que l'auteur a de nous dire que si nous n'avons rien à dire, nous ne ferons pas de belles photos, qu'il faut chercher le message à transmettre, et mettre ensuite en pratique les règles pour que ledit message passe.

Ensuite, nous passons à la pratique.

Et comment ne pas suivre les conseils d'un gars qui vous présente des photos tellement intéressantes?

Les idées fusent, et l'envie de lire "comment il a fait ça" vous plonge dans ses explications simples et efficaces.

D'abord un beau livre, ensuite un livre efficace, ou dans l'autre sens, si vous voulez.

Je le recommande chaudement en tout cas.

Pour le livre suivant, nous sommes un peu dans le même domaine puisqu'Eyrolles nous propose cette deuxième édition d'un livre sur la composition photographique.

2015-03-16_17-33-44

Composition Pratique photo

 

  • Éditeur(s) : Eyrolles
  • Auteur(s) : Laurie Excell
  • Collection : Pratique Photo
  • Diffusion : Geodif
  • ISBN13 : 978-2-212-14145-0
  • EAN13 : 9782212141450
  • ISBN10 : 2-212-14145-9
  • Parution : 26/02/2015
  • Édition : 2e édition
  • Nb de pages : 272 pages
  • Format : 15 x 21
  • Couverture : Broché
  • Poids : 505 g
  • Intérieur : Quadri
  • Prix: 19.90€

Un livre qui parle du même sujet que le précédent, avec une approche également intéressante.

De nombreuses images apparaissent ainsi "pleine double-page" avec des incrustations d'explication dans les endroits clés du cadrage.

Les illustrations sont également très belles, nombreuses (l'auteur montre souvent différents cadrages pour que l'on puisse bien se rendre compte des différences de résultats).

Un excellent livre lui aussi, mais ce que j'ai peut-être préféré dans le premier, c'est le parti pris de l'auteur, qui dit "J'ai fait comme ça parce que", et qui s'implique dans ses choix.

Le livre d'Excell est très bon lui aussi, mais semble un peu plus "propre sur lui", sans aspérité.

C'est une question personnelle, mais en ce qui me concerne, si je devais choisir entre les deux livres, j'aurais une petite préférence pour le premier.

Cela dit, je n'ai pas ce choix à faire, et j'en suis très heureux!:-)

Le suivant, je sens que je ne vais pas oser le mettre en pratique… malheureusement!

2015-03-17_18-22-47

Du casting au shooting

  • Éditeur(s) : Eyrolles
  • Auteur(s) : Adam Duckworth , Franki Falkow
  • Diffusion : Geodif
  • ISBN13 : 978-2-212-14084-2
  • EAN13 : 9782212140842
  • ISBN10 : 2-212-14084-3
  • Parution : 26/02/2015
  • Édition : 1ère édition
  • Nb de pages : 160 pages
  • Format : 23,5 x 25,5
  • Couverture : Broché
  • Poids : 675 g
  • Intérieur : Quadri
  • Prix: 23 €

Ouah les jolies photos!:-)

Bon… je n'ai pas l'âme d'un photographe de mode, je n'oserais pas, je pense, même si les modèles sont bien entendu partants.

J'ai tout de même parcouru ce livre avec un certain intérêt, en particulier les pages consacrées à différents photographes qui s'expriment sur leur carrière, mais aussi celles consacrées aux modèles, qui expriment ce qu'elles aiment ou pas avec les différents photographes avec qui elles travaillent.

Cette démarche est assez originale.

Pour le reste, ce livre me semble être une bonne piste de lancement pour qui veut aborder ce domaine, ses difficultés et ses joies. Toutes les étapes, tous les domaines (enfin… quand je dis toutes, tous, je ne sais pas, je ne suis pas un spécialiste, mais il me semble que l'objet est complet) sont abordés.

Après lecture, qui veut se lancer sait dans quoi il met les pieds, c'est le but d'un tel bouquin.

Le dernier livre dont je vais vous parler chez Eyrolles ce jour, je le garde bien au chaud pour quand j'aurais le temps de pratiquer ses explications:
2015-03-17_18-38-28

Edje Animate, de l'animation à l'interactivité

 

  • Éditeur(s) : Eyrolles
  • Auteur(s) : David Tardiveau
  • Diffusion : Geodif
  • ISBN13 : 978-2-212-14051-4
  • EAN13 : 9782212140514
  • ISBN10 : 2-212-14051-7
  • Parution : 12/12/2014
  • Édition : 1ère édition
  • Nb de pages : 358 pages
  • Format : 19 x 23
  • Couverture : Broché
  • Poids : 964 g
  • Intérieur : Quadri
  • Prix: 29.90 €

Oh la la je vieillis!

Rendez-vous compte que je ne connaissais pas du tout ce logiciel, même si j'en avais vaguement entendu parler.

Le pire, c'est que je peux en disposer puisque je suis abonné aux programmes Adobe.

Bref, il s'agit d'un outil d'animation pour le Web, qui devrait remplacer Flash dans un futur plus ou moins proche.

Alors bon… Je n'ai absolument pas le temps de commencer à apprendre un nouveau logiciel pour le Web, mais je me dis en le lisant que si c'était le cas, eh bien je serais drôlement content de disposer d'un tel bouquin.

On vous prend en main dans des premiers pas, et ce jusqu'à arriver à non seulement animer des objets, mais les rendre interactifs.

Ce qu'il me semble intéressant (il faudrait que je pratique vraiment pour être sûr), c'est que, contrairement à beaucoup de livres de ce type que j'ai pratiqués lorsque je programmais et que je voulais découvrir de nouveaux langages, on n'a pas les premiers pas qui vont très bien, et puis hop, un saut sur le quasiment impossible ensuite.

Là, la progression me semble bonne, et c'est important pour un livre pédagogique.

Les exercices sont nombreux et vous pouvez à tout moment télécharger les 70 fichiers qui sont pris comme exemple dans ce livre.

Notons également les nombreuses illustrations parfaitement claires (ce n'est pas toujours facile de faire de bonnes captures d'écran avec les interfaces sombres d'Adobe et d'autres) qui parsèment judicieusement cet ouvrage.

 

J'en arrive maintenant à ce petit dernier et demi, au format PDF, que j'ai téléchargé cette semaine, tombant un peu par hasard dessus, à la lecture d'un ancien commentaire de cuk je crois.

Il s'agit d'un livre (avec son complément) sur le Sony A7 et A7R, avec mise à niveau pour le A7II.

Les deux sont signés Gary L. Friedman, qui n'est pas un novice dans le domaine, voyez son site bien connu de beaucoup de photographes, The Friedman Archives.
2015-03-17_18-52-20

The Complete Guide to Sonys A7 and A7r Cameras

2015-03-17_18-53-03

Le supplément de 71 pages sur l'Alpha 7 II

 

610 pages pour le premier (oui, 610, vous avez bien lu) 29.95 $, 71 pages pour le second (6.95 $).

Certes, ce n'est pas donné donné, pour dire qu'il s'agit de deux livres numériques, certes, c'est en anglais, mais quel boulot et quelle somme de savoir dans la marque!

J'aime quand il nous montre comment il a configuré ses appareils, les trucs à côté desquels on est passés.

C'est une bible, le livre que tout utilisateur de Sony A7 devrait posséder sur son disque dur.

Quel dommage qu'il ne l'ait traduit qu'en espagnol. Parce que bon, l'anglais, ça va, mais ce n'est pas toujours un anglais facile dont il s'agit.

En tout cas pour moi.

Je ne l'ai de loin pas fini, je me délecte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 commentaires
1)
ysengrain
, le 20.03.2015 à 11:37
[modifier]

Je suis allé jeter un oeil sur le site de Friedman, l’auteur du PDF sur les Sony A7.
Oui, les photos sont belles, léchées, propres. Je serais fier de pouvoir en faire autant. La série de portraits ne m’a pas du tout, du tout convaincue. Ils sont tous formatés, « propres sur eux », rien ne dépasse, aucune fantaisie, même regard, même pose sur toutes les images. C’est d’un ennui profond.

Réussir des images marquantes n’implique pas le savoir pour écrire un bon bouquin technique et inversement.

2)
François Cuneo
, le 20.03.2015 à 12:25
[modifier]

Oui, en effet, les portraits sont techniquement irréprochables, mais il y a de ces fautes de goût crasses propres à certains Américains…

Cela dit, ce qui compte pour moi, c’est que techniquement, il maîtrise ses techniques, ce qui est important pour le bouquin.

3)
Jean Claude
, le 20.03.2015 à 16:59
[modifier]

Pour moi la photo c’est :
1) Voir
2) Cadrer
3) Appuyer sur le bouton, et là, quel que soit l’appareil si on n’est pas correct sur les deux points précédents, ce n’est pas la peine d’insister.
D’où l’utilité de lire ces bouquins sur le cadrage et la composition.

4)
Caplan
, le 20.03.2015 à 18:41
[modifier]

Je suis allé jeter un oeil sur le site de Friedman, l’auteur du PDF sur les Sony A7.
Oui, les photos sont belles, léchées, propres. Je serais fier de pouvoir en faire autant. La série de portraits ne m’a pas du tout, du tout convaincue.

Tout à fait d’accord! On se croirait chez Tussaud!

5)
fxc
, le 20.03.2015 à 21:51
[modifier]

Tout à fait d’accord! On se croirait chez Tussaud!

c’est malheureusement ce que les clients lambdas veulent….

le pire du plus mauvais que j’ai vu, le marié les jambes écartées, cadré au niveau des reins, pris de dos et la mariée 15 m plus loin, quessequifait le marié?
réponse, sa petite commission.

Je suis content d’être pensionné photographe, j’ai l’impression que pour certains le digital amène la médiocrité… et je pèse mes mots.

6)
jpg
, le 21.03.2015 à 08:30
[modifier]

j’ai l’impression que pour certains le digital amène la médiocrité

Pour certains oui, mais combien d’autres ont développé leur créativité grâce au numérique. Je crois que le numérique a permis a beaucoup de développer l’esthétique photographique.

7)
zit
, le 22.03.2015 à 15:08
[modifier]

Je viens de finir ce bijou :

gentiment prêté par un voisin.

z (qui vous en reparlera peut-être un jour, je répêêêêêêêêêêête : ou pas)