Profitez des offres Memoirevive.ch!
Anne Cuneo nous a quittés, ce mercredi soir

Cela fait quelques jours que je pense à ce que je vais écrire ici.

Anne nous a quittés, mais depuis dimanche, nous savions tous que c’était la fin, qu’il n’y avait plus d’espoir.

2007-09-08-12-48-14

Toutes les images d'Anne de cet article sont prises lors de ce que nous appelions les CukDay… Elle n'en a pas raté une seule.

 

Vous saviez qu’elle était malade si vous avez lu son dernier article, ici  et aussi celui de novembre, là.

Je ne vais pas écrire ici ce que les journaux vont vous apprendre sur Anne Cuneo.

Elle était un sacré morceau de la culture suisse romande, tout à la fois écrivain, journaliste, journaliste TV pendant tant d’années, auteur de théâtre, metteuse en scène, réalisatrice de films, traductrice, chroniqueuse, et j’en oublie.

Elle a gagné tant de prix, en Suisse, en France aussi.

C’était quelqu’un quoi…

Je vous disais qu’Anne était chroniqueuse.

À 24 heures depuis des années, mais aussi pour nous, Cuk.ch.

Je pensais au départ qu’elle participait à Cuk parce que c’était ma tante et qu’elle voulait m’aider comme elle l’a fait à l’époque où je chantais, quand elle venait une fois par semaine de Zurich le soir pour mettre en scène notre tour de chant, avec sa rigueur et ses conseils de professionnelle qu’elle était, et qu’elle repartait ensuite, deux heures pour aller, deux heures pour retourner chez elle.

Bien sûr, ça comptait sûrement pour elle, de m’aider, mais je me serais lourdement trompé si j’avais pensé que là était l’unique raison de sa participation chez nous.

Anne adorait Cuk.ch qui, pour elle, était un petit bijou de liberté. Elle en parlait à tout le monde, et j’ai été surpris de voir que c’était même le cas dans un certain nombre d’interviews sur elle.

Elle mentionnait presque toujours notre site comme l’une de ses activités, et Dieu sait si elle en avait de plus importantes me semblait-il.

Sa première humeur datée du 28 octobre 2003, vous la trouverez ici

Elle s’excusait à l’époque d’être encore une Cuneo de plus qui écrivait sur notre site (il y avait Noé et moi à l'époque, et peut-être même déjà Roger, son frère, mon père).

Elle se présente d’ailleurs dans cet article, raconte sa passion pour le Grand Robert et pour le Mac.

2004-06-26-16-15-06

Nisus Ambassador, que je vous disais…

C’est qu’elle a toujours été à fond dedans: elle a adoré cette machine, ses systèmes, et détesté Word.

Elle était une ardente supportrice de Nisus, qu’elle a testé à plusieurs reprises pour nous. Une des rares discussions tendues que nous avons eues elle et moi, c’est lorsque j’ai testé une toute nouvelle mouture de ce logiciel et ai écrit un article sur ce produit avant elle, ce qui n’était pas bien malin de ma part d’ailleurs, je dois bien l’admettre.

 

Anne, c’était une tronche, pas toujours facile, mais c’était une fidèle: les gens qu’elle aimait, elle était prête à tout pour eux, elle ne les lâchait pas.

Un jour elle m’a dit qu’elle n’avait jamais de sa vie rendu un seul article en retard, c’était un honneur de l’avoir fait.

Elle n’a jamais raté un article pour cuk.ch, un par mois au minimum, depuis cette première humeur.

Jamais.

Sauf un, celui de janvier: elle m’avait écrit pour me dire que cette fois, elle se sentait vraiment trop faible, qu’elle ne pouvait pas, ce qui, comme je la connais, a dû contribuer à lui baisser encore le moral qu’elle avait très bas ces derniers temps, suite à sa maladie.

Et puis, à chaque fois que j’avais un coup de mou, que je me disais qu’il fallait arrêter Cuk.ch, elle m’envoyait une puissante remontée des bretelles, me disant que c’était des choses qui ne se faisaient pas, que je ne pouvais pas faire ça, qu’elle avait si jamais des articles qu’elle avait fait passer à l’époque dans certaines de ses chroniques qu’elle pouvait mettre à jour rapidement, même plusieurs fois par mois et qu’elle les publierait à ma place pour que je puisse me reposer.

J’avais écrit un article expliquant que j’avais d’autres centres d’intérêt, que j’allais me détacher du site. Elle l’avait lu dans l’admin avant qu’il ne paraisse, et elle m’avait illico téléphoné en criant que je ne pouvais pas écrire une chose pareille pour les lecteurs, que c’était une manière de ne pas les respecter.

J’avais obéi. Il valait mieux d’ailleurs…

2005-09-10-14-20-20

Coacoa… tu te rappelles de celle photo?

 

Ces jours, je suis encore un peu avec elle, je me délecte de son dernier livre, dont elle vous avait fait lire en primeur le premier chapitre, le Gatti’s Variétés, une petite merveille.

Anne savait nous emmener dans son monde avec ses mots et son écriture fluide derrière laquelle il y avait pour chaque livre des mois, voire des années de recherche dans les bibliothèques, dans les pays dans lesquels vivaient ses héros pour rencontrer les spécialistes des différentes époques qui pouvaient lui en parler, spécialistes qui sont souvent devenus ses amis.

C’était donc son dernier livre.

C’est un bon livre. Vraiment.

Alors voilà.

Il y a quelques mois, elle m’expliquait que son cancer avait avancé, et qu’elle n’avait cette fois plus très envie de se battre (ce que je n’ai pas vraiment cru). Je l’ai à mon tour engueulée, lui interdisant de me mettre dans la mouise avec un rédacteur de moins dans le planning, ce qui l’a fait éclater de rire.

Eh bien cette fois, je sais bien pourquoi je n’arrive pas à m’y mettre, à ce planning qui pourtant urge (je suis désolé chers amis rédacteurs) puisqu’il va de mars à juin: je sais que j’aurai de la peine, énormément de peine à passer d’un mois à un autre sans avoir à cliquer sur son nom pour lui attribuer un article dans une case.

Mince alors…

Merci pour tout Anne, tu vas nous manquer, ça, c’est sûr.

PS: le site restera dans cet état jusqu'à lundi. Ce sera la première fois depuis 12 ans, nous lui devons bien ça.

2005-09-10-11-32-40

 

 

Quelques liens qui parlent d'Anne ce soir:

http://www.hebdo.ch/les-blogs/la-rédaction-en-ligne/hommage-à-anne-cuneo

http://www.hebdo.ch/les-blogs/la-rédaction-en-ligne/anne-cuneo-portrait-de-lauteur-en-femme-extraordinaire

http://www.24heures.ch/suisse/ecrivaine-vaudoise-anne-cuneo-sest-eteinte/story/13058539

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/bd5f767a-b222-11e4-b561-84ba1d1afc1c/Anne_Cuneo_mort_dune_femme_peu_ordinaire

http://www.rts.ch/info/culture/6535659-l-ecrivaine-vaudoise-anne-cuneo-s-est-eteinte-a-l-age-de-78-ans.html

Et des tweets:

https://twitter.com/search?f=realtime&q=anne%20cuneo&src=typd

130 commentaires
1)
djtrance
, le 11.02.2015 à 20:19
[modifier]

Je viens de voir le journal de la RTS.

Mes plus sincères condoléances aux Cuneo, Anne, tu vas nous manquer, je suis rempli de chagrin.

Je suis choqué, sans voix…

Un vide va se faire… Anne, merci pour tout!!

2)
jibu
, le 11.02.2015 à 20:21
[modifier]

Toutes mes condoléances François.
Ses nouveaux textes vont nous manquer, il nous reste ceux déjà ecris.

3)
PhilSim
, le 11.02.2015 à 20:31
[modifier]

Toutes mes condoléances à la famille. Une grande perte pour nous tous, Cuk bien sûr, la littérature et le journalisme.

5)
coacoa
, le 11.02.2015 à 20:55
[modifier]

Toutes mes condoléances à toute la famille Cunéo, Roger, François, Noé et vos frères, sœurs, parents et proches. Je suis très ému, très triste, avec peu de mots pour rendre hommage à celle qui les maniait si bien. Je pense à nos échanges, en ligne et dans les yeux, à mon respect, à mon admiration. Te suis reconnaissant, Anne. Et pense très fort à toi.

6)
ggkrail
, le 11.02.2015 à 20:55
[modifier]

J’hésitais a écrire un mot, mais je vous que je ne suis pas le premier…
En pensée avec toute sa famille et ses amis, toutes mes condoléances.

7)
ThierryS
, le 11.02.2015 à 21:07
[modifier]

Bonsoir
je viens de voir la nouvelle sur RTS
toutes mes condoléances
Elle va nous manquer

8)
Pom
, le 11.02.2015 à 21:08
[modifier]

Toutes mes condoléances à la famille d’Anne … une part de l’âme de Cuk s’en va … Rien ne se perd, tout se transforme, y compris Cuk imprimés des pensées et autres écrits de Anne.

11)
djtrance
, le 11.02.2015 à 21:18
[modifier]

Anne, tu resteras gravée en nous à jamais!

François, quel bel hommage tu lui fais et Dieu qu’elle le mérite!

12)
Gilles Tschopp
, le 11.02.2015 à 21:33
[modifier]

J’ai appris la triste nouvelle par 20minutes.ch et j’ai immédiatement pensé à vous tous.
Mes meilleures pensées en ces moments difficiles.

13)
Mirou
, le 11.02.2015 à 21:39
[modifier]

C’est Coacoa, qui vient de me l’apprendre. Je suis très touché. Je n’ai rencontré Anne qu’une seule fois, lors de la Cuk Day, celle de la photo avec Coacoa. Mais au travers de Cuk et de cette rencontre je décelais une femme fondamentalement bonne.

Toutes mes condoléances à vous tous.

Mirou

15)
Warrik
, le 11.02.2015 à 21:42
[modifier]

J’ai connu cuk.ch vers 2007 / 2008, dont j’étais lecteur occasionnel. En 2009 (j’avais 14 ans), je venais de trouver un bundle intéressant et avait envie d’écrire un test des différentes applications qu’il contenait. On était en fin de semaine, le bundle était encore disponible jusqu’à la fin de la semaine suivante, il fallait donc publier rapidement. J’écris un mail à François en lui proposant un article pour le dimanche, il me répond que le dimanche est le jour réservé à Anne (à l’époque elle publiant chaque dimanche un chapitre d’un de ses livres), que publier deux articles fait de l’ombre à un des deux et donc qu’il faudrait son accord. Quelques minutes plus tard, elle me répond par mail que ça ne la dérange absolument pas.

Je ne connaissais pas son nom et ça n’est que quelques semaines plus tard que j’ai découvert que j’avais publié mon premier article sur cuk.ch parce-que la journaliste et écrivaine suisse romande la plus connue avait accepté que je lui fasse de l’ombre :).

Encore merci à elle pour sa gentillesse dans les quelques mails échangés et pour ses passionnant articles sur Cuk.ch avec cette façon si particulière, rare et passionnante de raconter dans le détail des « petites histoires » (d’un endroit, d’une vie, …) inconnues de tous et appartenant à la grande histoire.

16)
MarcOS
, le 11.02.2015 à 21:47
[modifier]

Cher François

Cela fait des années que je lis ce site une fois par jour. J’ai appris à aimer ses contributeurs. J’ai découvert aussi une littérature que je ne connaissais pas, la Suisse ! J’aimais bien les articles d’Anne.

Elle est la cause de l’achat de Nisus sur mes Mac. J’ai dû chercher un employeur en 2003 et en 2006, merci à Anne et à Nisus pour toutes les lettres que j’ai réalisées !

Je te prie de recevoir l’expression très sincère de mes condoléances.

Marc-F. Somville

17)
grain de sable
, le 11.02.2015 à 21:49
[modifier]

Il me restera son magnifique sourire espiègle au « Livre sur les Quais » à Morges il y a quelques mois. Mes sincères condoléances.

18)
Dom' Python
, le 11.02.2015 à 21:51
[modifier]

Oh zuuuut!
A vous Roger, François, Noé, et à toute la famille et les proches, toute mon amitié.
Et puisque cuk se met en berne, je vais relire un de ses bouquins, comme pour lui dire adieu…
Je suis triste.

19)
guillaumegete
, le 11.02.2015 à 21:58
[modifier]

Mon exclamation en lisant ton début d’article :
« Oh merde » !

Anne a laissé sur Cuk des textes magnifiques… J’avoue ne pas trop connaître son œuvre en dehors de ses écrits ici, mais on sentait la passion derrière la femme, la rigueur de la journaliste.

Saleté de crabe :-(

Toutes mes condoléances à vos familles respectives, et amicales pensées.

GG

22)
Madame Poppins
, le 11.02.2015 à 22:32
[modifier]

Même si je suis passée au « tu » depuis lors, le « vous » est toujours dans mon coeur : il marque le respect pour l’auteur, pour la femme encore davantage.

Mes sincères condoléances à la famille Cunéo élargie.

23)
Gr@g
, le 11.02.2015 à 22:40
[modifier]

Triste pour vous, la famille.
Triste pour nous, les lecteurs.

Toute mon amitié à l’ensemble de la dynastie Cuneo.

25)
Robin
, le 11.02.2015 à 22:49
[modifier]

Merci Anne de nous avoir si généreusement offert de ton temps.

Toutes mes condoléances à la famille Cunéo.

Marie Machiavelli est orpheline…sniff.

27)
Franck Pastor
, le 11.02.2015 à 22:53
[modifier]

Et m…

Encore quelqu’un qui s’en va et qui va manquer très fort.

Courage à toi François et à toute la famille.

28)
Fabien Conus
, le 11.02.2015 à 23:04
[modifier]

Toutes nos condoléances a toute la famille. C’était une sacrée femme que nous avons eu la chance et le privilège de croiser à plusieurs reprises. C’est une grande dame qui s’est eteinte.

Puzzo et Fabien

31)
FromStart
, le 11.02.2015 à 23:23
[modifier]

Ah ben ça! Je viens de l’apprendre en regardant les nouvelles, ça m’a fait un choc et une immense tristesse…
Anne va nous manquer, son franc parler, son énergie. Moi qui espérais avoir un jour l’occasion de la croiser…
Toutes mes pensées à la famille Cuneo.

32)
JeMaMuse
, le 11.02.2015 à 23:28
[modifier]

Les mots deviennent tout à coup muets, et ceux qu’il faudrait avoir dans une telle circonstance ne viennent pas…
Alors tout simplement sincères condoléances à François et à toute la famille Cuneo.

Jean-Luc

33)
Desimages
, le 11.02.2015 à 23:38
[modifier]

Une grande dame est partie, je me dis qu’elle doit être en chemin pour le paradis des écrivains. Je me souviens en particulier de son combat contre les initiatives xénophobes, elle a été la voix des migrants, de toutes les femmes et de tous les hommes contraints à la recherche d’un meilleur avenir, ou d’un moins pire…
Mes pensées à celles et ceux qui lui étaient proches.

35)
M.G.
, le 11.02.2015 à 23:56
[modifier]

Merci Anne, merci pour tout !

« Je crois aux forces de l’esprit »
(François Mitterrand dans son dernier message de vœux aux Français).

Les mots qui me viennent à l’esprit ce soir :

Ecoute plus souvent

Les Choses que les Êtres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Écoute dans le Vent Le Buisson en sanglots :
C’est le Souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :

Ils sont dans l’Ombre qui s’éclaire

Et dans l’ombre qui s’épaissit.

Les Morts ne sont pas sous la Terre :

Ils sont dans l’Arbre qui frémit,

Ils sont dans le Bois qui gémit,

Ils sont dans l’Eau qui coule,

Ils sont dans l’Eau qui dort,

Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :

Les Morts ne sont pas morts.
…/…
Extrait de « Souffles » – Birago Diop

36)
Ritchie
, le 11.02.2015 à 23:59
[modifier]

J’viens de l’apprendre par mon flux RSS … (pas de télé, pas de journal, pas de radio)

Ça choque grave, m’y attendais pas du tout !

Toutes mes condoléances.

37)
cerock
, le 12.02.2015 à 00:13
[modifier]

Toutes mes condoléances a toute la famille. Nous sommes de tout cœur avec vous. Anne va terriblement nous manquer. On continuera à la faire vivre au travers de ses romans.

38)
jpg
, le 12.02.2015 à 00:16
[modifier]

Old soldiers never die, they just fade away.

Ma sympathie à toute la famille Cuneo.

39)
fxc
, le 12.02.2015 à 00:31
[modifier]

Toutes mes pensées à la famille Cuneo.

Je l’ai rencontrée à une cuk.day mémorable, je ne savais pas qui c’était, c’est par la suite que j’ai fait le lien entre son visage et ses écrits. L’un reflétait l’autre et inversément.
Je suis triste.

40)
lnk
, le 12.02.2015 à 00:45
[modifier]

Très triste nouvelle. Toutes mes condoléances. Je lis ce site depuis des années mais n’ai commenté que très occasionnellement, un peu intimidée : impression d’être invitée dans une famille de surdoués, une famille dont je partage le deuil aujourd’hui.

41)
Hervé
, le 12.02.2015 à 01:16
[modifier]

J’ai connu Anne avant cuk par le Maître de Garamond. Et surpris de la retrouver ici où nous avons eu quelques échanges d’idées bien concordantes. Actuellement à l’autre bout du monde, je viens d’apprendre la nouvelle par 20 minutes.ch et j’en suis tout bouleversé. Toute ma sympathie à toute la famille Cuneo. Cuk est en deuil !

42)
Saluki
, le 12.02.2015 à 01:29
[modifier]

Saleté de crabe…

Je suis triste : sans la connaître autrement que par ses écrits, Anne me semblait pourtant être de ma famille. Je guettais ses articles…
François, reçois pour toi même et les tiens l’expression sincère de notre empathie.

Claude et Nadine de Pau de Poligny

45)
PSPS
, le 12.02.2015 à 04:43
[modifier]

À l’heure habituelle où je consulte cuk.ch pour bien débuter la nouvelle journée, je découvre la triste nouvelle.
Je ne sais que dire qui ne l’ait déjà été…
J’ai toujours lu les chroniques ou les nouvelles d’Anne avec beaucoup de plaisir et d’intérêt, sans parler de certains de ses ouvrages publiés.
Mais, notre terrain d’entente principal résidait dans notre admiration sans borne pour « Le Grand Robert » et notre exécration commune pour les pratiques commerciales de son éditeur.
Anne, j’espère qu’aujourd’hui, dans le meilleur des mondes qui vient de vous ouvrir ses portes, les mises à jour de ce monument de la connaissance vous seront proposées à un tarif préférentiel pour que vous puissiez poursuivre votre route en compagnie des richesses infinies de notre belle langue.

48)
Zallag
, le 12.02.2015 à 06:28
[modifier]

Tôt ce matin, j’apprends la triste nouvelle en écoutant la radio. Je réalise à quel point Cuk est capable de faire connaître et apprécier tous ceux qui écrivent ici, comme si nous étions tous, sans nous en rendre compte, une famille nombreuse, dispersée, même sans nous être jamais rencontrés, ou rarement.
C’est ce que nous sommes devenus, au fil des jours, des mois, des années.
C’est la découverte d’une richesse, d’un partage. Merci. Je perds une personne de cette famille. Nous partageons tous votre immense tristesse.

50)
Franz Kappa
, le 12.02.2015 à 06:42
[modifier]

Toute ma sympathie à la famille Cuneo, dont elle était évidemment une représentante émérite.
Le Temps lui rend un bel hommage.

53)
marcdiver
, le 12.02.2015 à 07:09
[modifier]

Je découvre à l’instant cette triste nouvelle. Merci Anne pour ces découvertes. Sincères condoléances.

54)
Amely
, le 12.02.2015 à 07:13
[modifier]

Nous avons été très surpris en regardant la rts hier soir. Toute notre sympathie à toi François et à ta famille.

Amely et sadique de la forêt

56)
Philob
, le 12.02.2015 à 07:18
[modifier]

Mince !
Toutes mes condoléances.
J’adore Cuk, c’est comme une place de village ouverte aux rencontres, un endroit où les gens ont le temps de s’attarder à se parler de tout et de rien. Madame Anne Cuneo n’y sera plus , heureusement qu’il reste sa littérature ; c’est bizarre mais je n’arrivais pas à m’imaginer que c’était une dame âgée, je veux dire une génération de plus que moi, c’est typique de cette place de village, l’âge ne compte pas. Merci Anne et bon voyage

57)
Sébastien Pennec
, le 12.02.2015 à 07:26
[modifier]

Toutes mes condoléances à la famille Cuneo, et à la famille de cuk.ch…

J’ai eu la chance de la rencontrer plusieurs fois, et ça a toujours été un grand plaisir… elle va me manquer :-(

58)
XXé
, le 12.02.2015 à 07:33
[modifier]

Rare que je lise si tôt. Et là, ma seule pensée : « merde, non ! »…
Toutes mes condoléances…

Didier, triste.

59)
ysengrain
, le 12.02.2015 à 07:36
[modifier]

La journée a mal commencé: faisant référence au billet d’hier, un membre du réseau n’est plus; et quel membre !!

Je pense à vous la famille, et les amis proches d’Anne.

Je n’ai jamais rencontré Anne physiquement, mais nous avons correspondu, assez intensément.
La première fois, après un billet sur Cuk où elle évoquait un enregistrement de Sting. Notre désaccord était fondamental; il n’empêche que je me suis très vite rendu compte de son immense culture. Dans la continuité de nos échanges, nous évoquons la bible du virginal et rapidement, je me rends compte qu’elle en sait beaucoup que moi sur le sujet. Je lis son roman traitant de la vie de « l’auteur » du Fitzwilliam Virginal Book.

Plus tard, elle me fait découvrir IA Writer devenu mon outil de saisie de base.

Dernièrement, nous avions correspondu après qu’elle ait rapporté son expérience des urgences.

À genoux, et tête découverte. Anne, tu étais une immense.

62)
colonel moutarde
, le 12.02.2015 à 08:25
[modifier]

Toute mon amitié à la famille Cunéo et à ses proches. J’ai croisé Anne quelques fois dans les couloirs de la TSR il y a bien longtemps, mais j’ai découvert son immense talent que plus tard, sur Cuk et dans ses livres.

65)
Filou53
, le 12.02.2015 à 08:45
[modifier]

Profonde tristesse…

Mes condoléances les plus sincères à tous ses proches.
Courage à vous.

Ph

66)
kris
, le 12.02.2015 à 08:47
[modifier]

!!! Sidéré.
Merci Anne, tu fais partie des personnes que j’aurais aimé rencontrer.
À tous les Cuneo, je partage votre peine.
Et les Cuk sont orphelins de cœur.

67)
zit
, le 12.02.2015 à 08:59
[modifier]

MERDRE !

Ce qui était formidable chez elle, c’est son enthousiasme, chaque article, plus encore chacun de ses livres, nous faisait découvrir des univers, des personnages formidablement captivants, sur des sujets qui n’auraient pas éveillé chez moi le soupçon du frémissement d’un intérêt s’ils avaient été écrits par une autre personne…

Et puis ses écrits donnent la patate, ses héros, soldats de la culture, vont au bout de leur passion et ne lâchent jamais le morceau, que ce soit Augereau, Florio ou Tregian, on les sent animés d’un souffle, de détermination, ils sont obstinés; et non pas tournés vers une réussite phynancière ou politique, mais vers le progrès de l’humanité, le savoir (alors qu’il y a vraiment de quoi douter quand on vois le monde qui nous entoure).

Donc merci, Anne, pour ces moments d’humanité, ces tranches de vies si lointaines ou si proches qui nous ont motivé à continuer d’aller de l’avant, vers cet inéluctable arrêt définitif des fonctions vitales, en en gaspillant le moins possible, c’est court, la vie.

z (condoléances à ceux qui restent, je répêêêêêêêêêêêêêêêête : snif…)

68)
Modane
, le 12.02.2015 à 09:15
[modifier]

Je suis très attristé par cette nouvelle. Que de mots en moins! Amitiés à toute la famille.

69)
Alain Le Gallou
, le 12.02.2015 à 09:16
[modifier]

Même le ciel, ici, est triste en apprenant la nouvelle. Hors des phrases toutes faites de condoléances, je dirais relisons ces écrits pour garder son souvenir indéfectible et à nos plumes pour garder sa foi dans l’écriture de belle lettre.

70)
WhyNot
, le 12.02.2015 à 09:23
[modifier]

Bien triste nouvelle.
Toutes mes condoléances à la famille Cunéo.

Me vient à l’esprit la chanson de Renaud, Mon bistrot préféré. Dans ce bistrot, il doit y avoir une table « cuk », où siègent déjà d’autres cukiens trop tôt partis, avec une participante de plus… Quelles discussions ils doivent avoir!!

73)
Roger Baudet
, le 12.02.2015 à 10:20
[modifier]

Anne n’est plus, mais son esprit reste dans ses écrits, notamment ceux réalisés pour CUK, site dont elle a toujours défendu la liberté de ton. Anne, repose en paix.

74)
Iris
, le 12.02.2015 à 10:38
[modifier]

Jusqu’à la fin, cela se voit dans ses derniers articles sur le site, elle aura été un témoin de son temps, attentive à partager ses indignations.

En plus de ses livres, il restera sa voix, son ton, reconnaissables entre tous dans ses reportages à la TSR.

En pensée avec ses proches.

75)
RMN73
, le 12.02.2015 à 11:00
[modifier]

Bonjour,
J’aimais bien ses articles plein de bon sens et je les lisais avec une grande attention.
Toutes mes condoléances à ses proches.

76)
Saluki
, le 12.02.2015 à 11:22
[modifier]

Et son empreinte demeurera longtemps, avec un petit sourire :
en utilisant « Garamond », bien plus élégante que « EcoFont », j’économiserai de l’encre…

77)
jdmuys
, le 12.02.2015 à 11:49
[modifier]

Merci à Anne, qui ne me connaissait pas, et que je ne connaissais que par ses textes ici. Je m’en retourne en (re)lire quelques uns.

Mes pensées vous accompagnent tous.

78)
Origenius
, le 12.02.2015 à 12:17
[modifier]

Je suis partagé entre la tristesse, la reconnaissance et l’espérance.

La tristesse provoqué par la disparition d’Anne : chacun comprend.

La reconnaissance pour ce qu’Anne m’a apporté sans qu’elle sans doute. Outre ses textes parus ici, j’ai dévoré « Le maître de Garamond ». Quelle liberté !

J’ai acheté la version standard de ce livre sur iBooks où elle déclare dans la préface que justement ce texte était imprimé en « Garamond », ce qui n’était évidemment pas le cas de la version électronique… je l’ai donc désossée, édité ma propre version et, en quelques règles CSS, inséré la police Garamond. J’ai donc lu son ouvrage de manière confortable, telle qu’elle l’envisageait. C’est juste mon clin d’œil.

Et contre tout défaitisme ou silence pudique, je porte toujours une grande espérance. Ce matin, j’ai lu cet article à mon réveil ; de bon matin enneigé, je suis allé célébrer l’Eucharistie. Je l’ai célébrée pour elle… De mon point de vue, c’est « tout » ce que je pouvais faire…

Courage & amitiés

Origenius

79)
Marcolivier
, le 12.02.2015 à 12:21
[modifier]

Cher François et famille, toute ma sympathie dans ces moments de deuil. Les mots sont bien faibles pour consoler. Mais il reste le souvenir.

Mon grand souvenir d’Anne, c’est la lecture d’un de ses articles où elle racontait sa découverte et son séjour dans le village de Soglio aux Grisons. L’article s’intitule Soglio: un village hors du temps, mais dans l’histoire .

Ce qui m’a immédiatement plu dans son écriture, c’est ce mélange intime et subtil entre personnages, lieux et histoire. Une écriture remplie de chair et de vie, où l’on a envie de s’y retrouver. C’est ce que j’ai ressenti en découvrant Soglio au travers de son écriture. Et ce 3 novembre 2009, je me suis promis qu’un jour, moi aussi, j’irai à Soglio, après l’avoir vécu en imagination.

Ce jour est arrivé en août 2011 où, après une semaine de marche dans le parc national, je suis retourné aux Grisons depuis Lausanne, tranquillement, sur la selle de ma Harley, passant les cols les uns après les autres pour arriver en fin de journée à Soglio.

La crainte, lorsqu’on a apprécié un écrit et imaginé le récit, c’est d’être déçu par sa réalité. Les films tirés de livres sont à ce titre souvent décevants. Mais rien de tout ça à Soglio. Son mystère, sa tranquillité, la chaleur de sa lumière, sa belle église, ses habitants sympathiques, sa vie simple et son hôtel Palazzo Salis. Si l’écriture avait parfaitement transmis l’âme de Soglio, elle avait également permis à l’imagination de travailler sans trahir la réalité et la profondeur des lieux. Les deux jours que j’ai passés à Soglio resteront gravés dans mon cœur. Merci Anne.

Ci-dessous, en hommage à Anne Cuneo, une vue de Soglio prise par mes soins sur le chemin menant à la Capanna Sasc Furä (CAS) et faisant face à Soglio, de l’autre côté du Val Bregaglia, en remontant le Val Bondasca.

80)
graffati
, le 12.02.2015 à 12:25
[modifier]

Toutes mes condoléances à François et également à toute la famille Cuneo…

Son sens aigu d’observation, de description, et bien entendu son talent à mettre les mots ensemble vont nous manquer.
Elle nous manque déjà…

Je viens de terminer la lecture de Gatti’s…

81)
Jean-Yves
, le 12.02.2015 à 12:34
[modifier]

Ne trouvant pas les mots, juste une citation qu’Anne devait connaître tant elle lui ressemble : 

« L’écriture est une chose et le savoir en est une autre. L’écriture est la photographie du savoir lui-même. Le savoir est une lumière qui est en l’homme. Il est l’héritage de tout ce que les ancêtres ont pu connaître et qu’ils nous ont transmis en germe, tout comme le baobab est contenu en puissance dans sa graine”.
Amadou Hampâté Bâ (Extrait de : Amkoullel, l’enfant Peul).

Très sincères condoléances.

82)
djtrance
, le 12.02.2015 à 12:41
[modifier]

Je parlais d’un vide qui va s’installer, il est là, je le ressens. Il est 12h36, j’ai appris la nouvelle hier à 20:17, j’ai immédiatement posté sur l’article du jour (désolé M.G. mais Noé à très vite tout transféré, merci).

Je ne suis pas un lecteur de livres car je n’ai « pas le temps », j’ai toujours adoré (voire dévoré) les textes d’Anne, je ne la connaissais qu’à travers les médias et… cuk… Quel personnage!

Et bien, vous savez quoi? Je vais prendre le temps, je vais me le donner ce temps et je vais le lire, « Le maître de Garamond »…

83)
infisxc
, le 12.02.2015 à 12:41
[modifier]

Anne avait fait spécialement le déplacement pour assister aux funérailles d’alec6. Elle y était allé au nom de tous les cukiens et je lui avais su gré de porter nos pensées là-bas avec elle.

J’ai lu les deux derniers articles d’Anne sur cuk sans me douter une seconde que ses jours étaient comptés. Le ton était léger, ironique ; j’ai beaucoup ri au récit de son attente interminable aux Urgences. Derrière la gravité du propos, elle avait su trouver les mots qui transformaient ce qui avait dû être un calvaire en une aventure.

C’est un choc.
Adieu Anne.

84)
Migui
, le 12.02.2015 à 12:56
[modifier]

En guise d’hommage, je ne peux que publier ce petit mot que je lui avais adressé le 3 février, soit 8 jours avant son décès:

Anne,
Je t’envoie juste ce petit mail parce que je m’inquiète de ne plus te lire sur Cuk: ni comme auteur, ni dans les commentaires. Je sais par un de tes derniers articles que tu as eu des soucis de santé, j’espère que tu vas mieux et qu’on pourra bientôt te lire à nouveau.
Meilleures salutations,
Michel « Migui »

Bien entendu, j’adresse mes condoléances à toute sa famille.

85)
pelerin
, le 12.02.2015 à 12:59
[modifier]

Quel choc !

Toute ma sympathie à ceux qui l’ont connue et aimée.

Sous le titre Une femme libre, la RTS avait publié le 9 mars 1998 un portrait signé Marcel Schüpbach de cette grande dame.

86)
Dom' Python
, le 12.02.2015 à 13:15
[modifier]

Sur le site des achives anciennes de la RTS, taper « Anne Cuneo » (avec les guillemets pour limiter le bruit) dans le champ de recherche en haut. Il y a plusieurs documents.

87)
mff
, le 12.02.2015 à 13:29
[modifier]

SALE CRABE !…..

J’embrase particulièrement Roger et toute la famille

:(((((

88)
NewAncien
, le 12.02.2015 à 14:04
[modifier]

Avec ma femme nous sommes tristes car sans vous connaître, la famille Cuneo est proche de nous par les livres de Roger qui sont de poignants témoignages et par le « maître de Garamond » d’Anne.
Curieuse impression de perdre quelqu’un sans la connaître tout en la connaissant.
Toutes nos condoléances à la famille Cuneo avec une pensée pour Roger

89)
pcst
, le 12.02.2015 à 15:05
[modifier]

Merci Anne, pour tout ce que vous nous avez apporté !
Je sais, j’aurais pu l’écrire il y a longtemps, mais ainsi va la vie…
Toutes mes condoléances à la famille.
Luc

90)
skyroller01
, le 12.02.2015 à 15:29
[modifier]

Mince!… Zut!… Crotte!… Pas elle, SVP…

Toutes mes pensées vont vers vous, famille Cunéo.

Anne, que j’ai connue en travaillant chez PommeA, était une de ces rares personnes extraordinaires, que l’on compte sur les doigts d’une seule main sur toute sa propre vie.

Pour moi, elle en faisait partie.

Grand respect à cette Grande Dame.

Au plaisir de vous relire.

91)
Renan Fuhrimann
, le 12.02.2015 à 15:36
[modifier]

Chère famille Cunéo,

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès d’Anne et nous tenons à vous adresser toute notre sympathie et notre soutien pour ces moments difficiles. Sincères condoléances.

Sophie & Renan

93)
iYannick
, le 12.02.2015 à 17:47
[modifier]

Je suis tres peiné d’apprendre cette nouvelle. Sa gentillesse et sa rapidité d’esprit me manqueront.

Toutes mes condoléances à la famille.

94)
guru
, le 12.02.2015 à 18:08
[modifier]

OH NON !!!!!!

Bien que nous ne nous soyons rencontrés qu’ici, c’était une amie avec qui j’avais souvent conversé.
J’aime beaucoup ses oeuvres et elle restera dans mon coeur.

Bises à toute la famille.

95)
Guillôme
, le 12.02.2015 à 19:22
[modifier]

J’avais rencontré Anne à une CukDay et j’avais eu quelques échanges mail. C’était une contributrice de grande qualité sur cuk et une personne pleine d’enthousiasme.

Je me joins à la communauté cuk pour mes voeux de condoléance à toute la famille cuk en ce moment très triste.

96)
drazam
, le 12.02.2015 à 19:37
[modifier]

putain, merde

Parmi tous les bons souvenirs de la CukDay 2004, ta photo François est l’image que j’ai toujours gardée d’Anne: heureux de l’avoir rencontrée. Une personne engagée et passionnée, jusqu’ici sur Cuk.

Mes sincères condoléances à la famille Cuneo.

Laurent

97)
Sirrensis
, le 12.02.2015 à 20:46
[modifier]

Ma rencontre avec ses écrits ont eu lieu sur Cuk.ch par ses commentaires avisés en lien avec les évolutions technologiques, ses invitations à l’utilisation de telle app, la mise à disposition de chapitres de ses ouvrages. Cela m’a incité à lire Le Maître de Garamond et à saisir avec finesse des enjeux culturels.
Sa présence lors de la projection de son portrait par l’Association « Plans-fixes » m’a donné accès à sa force de caractère et à son tempérament.
Merci.
Mes condoléances à toute la famille Cunéo.

101)
Isabelle
, le 12.02.2015 à 22:45
[modifier]

J’ai tout d’abord rencontré Anne grâce à l’un de ses ouvrages, Le maitre de Garamont, cette élégante typographie dont l’histoire m’était inconnue jusqu’alors, et puis d’autres, comme le trajet d’une rivière. Je lisais toujours ses billets sur cuk. Je ne l’ai rencontrée qu’une fois. Lors de la cérémonie avant crémation d’Alexis, elle est venue, avec sa petite valise, à Paris, au crématorium du Père Lachaise et j’ai adoré sa voix, j’ai apprécié ses quelques mots. Elle faisait partie de ces êtres que l’on a envie de recroiser un jour, de connaitre mieux. Je partage votre peine et le manque que vous devez avoir de sa présence, car vous avez eu beaucoup de chance de la cotoyer et de l’aimer. Toute mon amitié. Isabelle, compagne d’Alec6

102)
Anne L
, le 13.02.2015 à 03:23
[modifier]

Je penserai toujours à Anne quand je traverserai Tavistock Square, ce parc de Londres où ne fleurit que la paix et dont Anne parlait si bien… Son humanité et son écriture nous manqueront assurément.
Toutes mes pensées sont avec vous, François, et vont vers celles et ceux qu’Anne laisse orphelins de mots.

103)
scanjet33
, le 13.02.2015 à 07:23
[modifier]

Tous les « cukiens  » sont très tristes et partagent votre chagrin.
De tout coeur avec vous.
Henri.

104)
Radagast
, le 13.02.2015 à 07:52
[modifier]

Le trajet d’une rivière ne s’arrête jamais vraiment. La vôtre, chère Anne, est le lit de tant de voyages et de lectures, soyez-en remerciée .
Toute ma sympathie à la famille Cunéo et à la communauté Cuk

105)
soizic
, le 13.02.2015 à 07:56
[modifier]

Un écrivain fascinant, je ne la connaissais qu’ainsi grâce à Cuk mais j’ai toujours senti combien la femme était exceptionnelle.
Une grande tristesse que je partage avec vous tous.

106)
jesopog
, le 13.02.2015 à 08:59
[modifier]

Que la Terre lui soit légère et que son esprit demeure.

J’adresse ma respectueuse sympathie à la famille Cunéo et aux « cukiens ».

108)
Emilou
, le 13.02.2015 à 10:03
[modifier]

La mort se soucie peu de notre tristesse sinon qu’elle abolit tant d’injustes souffrances.
Toute ma sympathie à toute la famille et à ceux dont cette disparition touche douloureusement.

109)
languedoc
, le 13.02.2015 à 11:44
[modifier]

Que dire après tout ce qui précède ?
La mort reste une échéance inéluctable mais elle est un passage vers la lumière pour celui ou celle qui a mis sa confiance en Jésus.

Maurice PROHIN

110)
quark
, le 13.02.2015 à 12:14
[modifier]

Sincères condoléances à la famille Cunéo.

C’est une grande dame qui nous a quittés.

112)
Bilba
, le 13.02.2015 à 13:33
[modifier]

Je fais partie des nombreux lecteurs de votre blog qui n’ont jamais contribué aux discussions mais qui apprécient la diversité et le ton des échanges. Et Anne Cunéo était celle qui y mettait ce petit plus d’esprit à la fois libertaire et engagé. Et que ne nous a-t-elle pas fait voyagé! Merci de nous avoir fait partager votre monde, Madame.
En pensée avec toute sa famille.

113)
Crunch Crunch
, le 13.02.2015 à 13:56
[modifier]

Toutes ma sympathie dans ces moments difficiles…

Marre de ces cancers qui nous enlèvent ces êtres chers. Pfuuuu…

Merci pour tout Anne. Pour tes magnifiques articles sur Cuk, ton regard « droit » qui nous aide à croire que l’humanité est une espère bonne, qui peut encore réaliser de grandes choses.

Repose en paix.

114)
constancerivier
, le 13.02.2015 à 14:49
[modifier]

Cher François, toutes mes pensées à toi et aux tiens… Quelle grande dame que ta tante! hé oui, cela nous remet quelques 30 ans en arrière…Il a fallu cette triste nouvelle pour te retrouver, toi et ce blog… belle réussite! et encore toute ma sympathie à toi et aux tiens. Bien à toi. Constance

115)
sebasto
, le 14.02.2015 à 01:41
[modifier]

Lecteur régulier de Cuk, j’apprends cette nouvelle avec tristesse :^/

Mes pensées vont à toute votre famille.et à vos proches.

116)
jeeper
, le 14.02.2015 à 04:20
[modifier]

Toutes nos pensées vont vers vous ! Une très grande perte d’une très grande personne dont les articles étaient toujours captivants.

117)
LC475
, le 14.02.2015 à 08:15
[modifier]

Quelle terrible nouvelle. C’est d’abord à travers ses articles sur cuk que j’ai découvert son écriture si belle, si riche, si subtile. Chaque article d’Anne me réjouissait, me faisait découvrir des tas de choses sur des sujets si variés.
Sans l’avoir jamais rencontrée, j’aimais retrouver ses articles, guetter ses livres et elle faisait un peu partie de ma vie. La nouvelle de sa disparition m’attriste terriblement.
Condoléances à ses proches.

119)
FMter
, le 14.02.2015 à 14:16
[modifier]

Eu l’occasion d’échanger avec Anne Cuneo au sujet du livre numérique, pas du même avis, mais qu’importe ! Une grande dame, quel plaisir que de lire et relire ses livres !

Condoléances à toute sa famille.

FMter

120)
François Cuneo
, le 14.02.2015 à 16:43
[modifier]

Je ne sais pas ce qu’elle a pu te dire sur les livres électroniques, mais le fait que les siens ne soient pas disponibles dans ce format (pour la plupart en tout cas) la rendait folle.

Nous en avons parlé il y a peu encore. Pour elle, l’avenir, c’étaient les deux formats.

123)
borelek
, le 15.02.2015 à 15:50
[modifier]

Nous avons souvent échangé, elle et moi, principalement à travers CUK, beaucoup autour de Maître de Garamond qui est un livre essentiel. Du coup cela m’agace toujours quand les professionnels de la typographie continent à attribuer les premiers poinçons de cette police de caractères à Garamond et sans jamais prendre la peine nulle part de réfuter la théorie d’Anne. Bref, c’est la vie.
A propos des livres électroniques, alors que je m’étonnais auprès d’elle de ne pas la voir à la même table que ces collègues du comité de Culture Enjeux, elle me répondit que : premièrement elle n’aimait pas tellement qu’on la regarde et que deuxièmement, pendant les parties qui ne la concernaient pas, elle lisait sur son iPhone (du Shakespeare ce jour-là) et que ça la gênait quand même un peu de le faire devant tout le monde ! le tout avec l’air malicieux que vous lui connaissez certainement.
Vraiment son départ est un choc, elle semblait avoir traversé tous les obstacles vraiment dangereux de la vie et partie pour vivre éternellement.
En pensée avec vous.

124)
Ange
, le 15.02.2015 à 20:59
[modifier]

Je ne connaissais Anne que par ses écrits sur Cuk.ch, qui m’ont souvent interpellés.
Condoléances
Ange

126)
Jambo
, le 16.02.2015 à 11:16
[modifier]

En rentrant de vacances, je vois cette article. Aussi je voudrais vous adresser toutes mes condoléances.

Elle va nous manquer c’est sûr…

127)
Blues
, le 16.02.2015 à 11:46
[modifier]

Du fait que j’étais plus ou moins invalide (bras-main bloqués) ces dernier temps, je n’ai pu réagir…

Anne va nous manquer. Toutes mes pensées sont avec toi et ta famille François. Je venais de terminer « Gatti’s variétés » quand j’ai entendu la nouvelle.

J’ai beaucoup apprécié le final dans la rediffusion de son interview de 2013 à la RTS, où elle répond au journaliste qui lui demande ce qu’elle aurait voulu faire comme job si elle n’avait été écrivaine ? où elle répond informaticienne (mathématicienne), trop bien !

128)
bordchamp
, le 16.02.2015 à 12:17
[modifier]

Toutes mes condoléances aux parents et aux amis d’Anne. J’ai toujours été charmé par ses écrits qui, bien au-delà de son cercle de proches, lui assureront de rester bien vivante dans l’univers littéraire.

129)
jeanserien
, le 16.02.2015 à 15:23
[modifier]

Je n’ai jamais laissé un commentaire sur CUK.CH alors que je le lis depuis presque le début. Mais aujourd’hui je suis bien obligé de le faire. Bien avant de connaitre l’existence de Cuk.ch (le site n’existait pas), j’avais lu un livre d’Anne Cuneo, qui m’avait marqué: le trajet d’une rivière. Pour le roman historique passionnant, et pour sa couverture qui avait opéré un déclic graphique en moi, je suis illustrateur. Je suppose que la romancière n’y était pour rien. Bien des années plus tard m’étant équipé d’un Mac, j’étais tombé sur Cuk, qui m’avait séduit par son éclectisme et son originalité. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que le maitre des lieux n’était autre que le neveu d’Anne Cuneo. J’ai toujours aimé les articles qu’elle y a publié. Je crois que ce site lui doit beaucoup. Une sorte de caution intellectuelle, un espèce d’éleveuse de débat. Tout ce qu’elle écrivait, j’était d’accord avec elle. Le genre de texte qui vous réconcilie avec l’humanité, même les derniers sur son expérience en tant qu’usager des hôpitaux publics alors qu’elle devait être au plus mal. Quelle personnage! J’ai une vraie admiration. Merci Anne, repose en paix.

130)
yfic17
, le 16.02.2015 à 21:04
[modifier]

Toutes mes condoléances à toute la famille d’Anne Cuneo, proche ou lointaine.
Il est toujours triste de perdre quelqu’un de cher.

Repose en paix.