Profitez des offres Memoirevive.ch!
The Search: bouleversant

Nous sommes rentrés il y a un petit moment (eh oui, rien de tel que d'aller au cinéma le dimanche matin à 10h30) de The Search.

Un film bouleversant, magnifique.

2014-11-30_15-45-16

Réalisé par Michel Hazanavicius
Avec Bérénice BejoAnnette BeningMaxim Emelianov plus
Genre Drame , Guerre

 

 

Contrairement à ce que certains écrivent, Libération et Le Nouvel Obs par exemple, ce film sur la guerre en Tchétchénie est, pour moi, tout de finesse et d'humanité.

Un des films forts que j'ai vus ces derniers mois, le plus fort certainement, et j'en ai vu beaucoup.

Et je me rends compte d'une chose: je ne saurai jamais être un chroniqueur de cinéma, d'abord parce que je n'ai pas la culture suffisante, avec un grand Q, mais aussi parce que, ma foi, je n'ai pas en moi le vice de chercher, avec la mauvaise foi des critiques que j'ai mis en lien ici, ce que n'a pas voulu montrer le réalisateur.

Comment peuvent-ils tourner ce qu'a fait l'auteur à ce point?

Il y a tellement dans ce film: cette horreur de la guerre bien sûr, de ce que vivent les civils, les enfants, mais aussi les soldats, de tous côtés, qu'ils soient Russes ou Tchétchènes…

Tout cela est montré avec finesse. Avec intelligence.

Et l'acteur de 9 ans, jouant Abdul Khalim Mamatsuiev Hadji, l'enfant, est d'une justesse incroyable

Alors oui, j'ai utilisé tous les mouchoirs que j'avais sur moi, mais c'était pour essuyer des pleurs de rage contre la connerie humaine.

Et je comprendrais très bien que le réalisateur de ce film en fasse tout autant à la lecture des méchancetés de ces critiques qui doivent casser du créateur pour faire de l'audience et exister quitte à trafiquer leur message.

Tant pis pour eux, mais ce que je sais, c'est que de moins en moins, je tiendrai compte de leur avis pour aller voir un film.

Le problème, c'est qu'il semble qu'ils arrivent à détruire le démarrage de ce film à ne pas manquer.

Quel dommage, quel scandale.

 

 

 

 

 

 

6 commentaires
1)
iYannick
, le 30.11.2014 à 19:12
[modifier]

Ma règle numéro 1, lorsque je vais voir un film c’est de ne pas lire les critiques (avant et après).

Comme ça, si je trouve que le film est nul, mais que les critiques disaient qu’il roxait, je ne serai pas déçu, ni ne me poserait la question de savoir si je suis un demeuré de ne pas su voir le génie du film.

Comme ça, si je trouve que le film est bon, mais que les critiques le descendaient, je garde mon bon moment, et ne me poserait pas la question de savoir si je suis un demeuré de ne pas su voir la nullité du film.

2)
ToTheEnd
, le 30.11.2014 à 23:57
[modifier]

avec la mauvaise foi des critiques que j’ai mis en lien ici, ce que n’a pas voulu montrer le réalisateur.[…]ces critiques qui doivent casser du créateur pour faire de l’audience et exister quitte à trafiquer leur message.

Pour Libe, c’est Julien Gester… Journaliste de son état. Pour le NO, c’est Vincent Malausa, un chroniqueur (métier?) qui, à levidence, trouve que 19 films sur 20 sont à chier.

Mais il faut comprendre, les journalistes doivent aussi manger et payer les factures…

Je rajoute ce film a ma (longue) liste de film a voir…

T

3)
ysengrain
, le 01.12.2014 à 09:01
[modifier]

…sans prendre parti,

Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur

Dans une vie antérieure, j’étais responsable d’un journal trimestriel sur la viole de gambe. Nous avions pris le parti de ne JAMAIS évoquer les enregistrements de CD qui déplaisaient, mais notre journal n’existait pas pour gagner de l’argent.

4)
Blues
, le 01.12.2014 à 15:07
[modifier]

Merci pour ton appréciation et le billet … Je n’ai pas encore vu le film, mais comme j’adore autant le travail de réalisation de Michel Hazanavicius (les OSS, La Classe américaine, The Artist) que les prestations comme actrice de son épouse Bérénice Bejo (géniale dans « Le passé » ou « The Artist »), je ne vais donc pas le manquer, même si de base je n’aime pas trop les films de/sur la guerre.

5)
Ange
, le 01.12.2014 à 20:56
[modifier]

Suite à cet article, je pousserai pour qu’on le diffuse dans mon assoc/cine club…

Pour les critiques, je regarde régulièrement allociné (que tu as aussi utilisé en liens dans ton article), car cela regroupe les avis de critiques de journaux et surtout des avis de spectateurs… mais ces derniers paraissent plus tard, donc ne permettent pas toujours de rattraper les journaleux au moment (important pour les films) de leur lancement.

PS:on discutait justement à midi aec des collègues de l’ancien critique de télérama, qui n’aimait le genre Science-Fiction et qui donc éreintait tous les films de ce genre quelque soit leur qualité….

6)
Smop
, le 04.12.2014 à 15:54
[modifier]

J’ai aussi vu « The Search » et je l’ai trouvé, pour ma part, très décevant. La partie la plus originale est celle de l’évolution du jeune soldat Russe, mais pour le reste, bof… Michel Hazanavicius a cédé à la facilité de faire pleurer dans les chaumières en mettant en scène un gamin (qui réalise néanmoins une très belle prestation de jeune acteur). Bérénice Bejo n’offre aucun relief et manque désespérément de conviction dans son rôle. Cependant, ce qui cloche franchement dans ce film est qu’il n’apporte absolument aucun éclairage sur le fond, à savoir la guerre en Tchétchénie. Il aurait pu se passer absolument n’importe où et le réalisateur a perdu une belle occasion de faire connaître ce conflit dont on parle si peu.

A choisir, je préfère bon nombre d’excellents films sur les guerres d’ex-Yougoslavie, tels que « No Man’s Land », « In the Land of Blood and Honey » (« Au pays du sang et du miel »), « For Those Who Can Tell No Tales » (« Les femmes de Visegrad »), « Harrison’s Flowers » ou même peut-être « Savior ».