Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un exemple d’utilisation de lightroom mobile

J'ai téléchargé Lightroom (Lr) mobile dès sa sortie sur mon iPad. Je ne l'ai jamais vraiment utilisé, à part 1 ou 2 fois, pour présenter un reportage à un client, en synchronisant le catalogue du reportage. J'avais du mal à  trouver son utilité dans mon flux de production (perso ou pro).

Et puis pour ces vacances de Toussaint, nous sommes partis au sud de la Sicile, entre les valises, les 2 enfants, la poussette et tout le reste, j'ai vite compris que le sac photo et le MBP ne seraient pas de la partie. J'ai donc décidé de partir Léger, le Fuji XPRO 1 et le nouveau 10-24 (une optique d'une qualité fabuleuse, mais c'est une autre histoire). Le hic c'est que je souhaitais malgré tout faire l'édititng de mes images, bonne occasion de tester Lr mobile sur l'iPad. L'utilisation allait se faire dans le sens inverse des utilisations précédentes : de l'iPad vers l'ordinateur.

La première limitation, l'import.

Lr mobile ne gère pas l'import d'image directement sur la tablette, il faut passer par la pellicule de l'iPad, de plus il ne peut également pas importer les Raw. La solution, c'est le double enregistrement sur la carte SD, RAW + JPEG fine, pas la panacée, mais c'est la seule que j'ai trouvée.

1. Adaptateur carte SD

2.Import pellicule-1

Pour l'import j'utilise un lecteur de carte, j'aurai également pu utiliser une connexion directe via USB, ou une carte SD WiFi type Eyefi ou Transcend.

Après l'import sur la pellicule, on lance Lr mobile. La première étape est la création d'une collection, celle-ci sera automatiquement synchronisée sur le catalogue Lightroom du Mac. Je vous rappelle que l'on ne peut synchroniser qu'un seul catalogue à la fois sur LR pour l'instant.

3. Les collections-1

 

5. Importation pellicule-1

Après la création de la collection, on importe les images , que l'on peut sélectionner (premier éditing) depuis la pellicule.Il est également possible d'automatiser l'import, à l'ouverture Lr mobile importera toutes les nouvelles photos.

7. Selection_importation-1

 

8. Visualisation-1

Et voilà le résultat, l'ensemble des images importées

9. Visualisation-2

et le mode plein écran avec les Exif

À l'issue de l'import, on peut supprimer les images de la pellicule pour retrouver un peu de place, mais je ne vous le conseille pas, vous verrez pourquoi plus loin..

 

L'éditing, les réglages et les presets

L'éditing : Une fois les photos importées, on peut commencer son éditing,

10. Editing-1

 

11. Notation-1

les retenir ou les noter. Toutes ces infos, vous les retrouverez sur Lr desktop.

 

12. Réglage-1

Pour retoucher vos images, vous retrouvez une grande partie des outils de développement de Lr. Une fois l'outil sélectionné, un curseur apparaît entre l'image et le bandeau inférieur, l'interface est agréable et le curseur facile à déplacer pour doser l'effet. Les réglages sont mémorisés et synchronisés.

14. Presets-1

13. Preset-2

Vous pouvez également appliquer des presets, couleurs (Créatif) ou N&B. Une limitation, je n'ai pas réussi à créer une copie virtuelle d'une image, il y'a bien un menu «copier vers», mais les réglages appliqués à la copie (passage en N&B par exemple) se retrouvent sur l'originale. Curieusement cela fonctionne sur la version desktop et l'on retrouve la copie sur la tablette. J'espère que ce sera possible dans une version ultérieure. N'ayant pas accès à mon ordinateur, J'ai contourné cette limitation en important une deuxième fois l'image pour appliquer un effet (d'où le fait de ne pas supprimer les images de la pellicule de l'iPad).

15. recadrage

l'outil de recadrage est pratique et propose des formats pré enregistrés.

C'est finalement assez pratique et ludique de gérer ses images, malgré la lourdeur de l'importation dans l'iPad. Un bon moyen de préparer son éditing au retour d'un voyage, ou d'un reportage sans ordinateur.

 

Et au retour ?

Au retour des vacances il a fallu décharger le boîtier de ses RAW et faire cohabiter l'ensemble dans Lightroom.

J'ai au préalable réglé mon import de Lr desktop sur le même réglage que les JPEG du boîtier. Soit dans le cas du xpro, les JPEG étaient traités "velvia VIVID", paramètre choisi dans onglet paramétrage de l'appareil photo dans Lightroom. On retrouve, assez fidèlement, le rendu JPG du boîtier.

Velvia VIVID

Je décoche dans les préférences de Lightroom "traiter séparément les fichiers combinés RAW+JPEG" puis je lance l'import. Je me retrouve donc avec une collection de fichiers Raw importés et mon éditing des JPEG dans la collection Lr mobile.

20. Collections

 

Si j'ai appliqué des filtres ou de corrections sur l'iPad, il me suffit de copier les paramètres de développement  de la collection mobile vers la collection RAW. par exemple :

17. Polaroid vielli

J'applique l'effet Polaroïd vieilli sur cette image dans l'iPad

18. copier paramètres

Je retrouve l'image et son effet dans ma collection mobile de Lr desktop , je copie les paramètres

19. Coller paramètres

Que je colle dans ma collection Sicile RAW, et voilà une image préparée sur l'iPad prête à être exportée à partir du RAW. Un gain de temps évident. Évidemment il faudra certainement légèrement adapter la correction, l'écran calibré permettant de vérifier la bonne chromie de l'ensemble. Je vous laisserai découvrir les fonctions diverses et variées de Lr mobile, il existe suffisamment d'articles ou de revues qui vous détaillent l'ensemble, particulièrement ceux de Gilles Théophile.

 

En conclusion

Le flux est peut-être peu lourd, cela dit partir sans ordinateur avec juste un iPad et Lr mobile, c'est agréable. D'autant que les fonctions de partage de Lr mobile permettent d'envoyer des images par mail. Presque utilisable en production pour des tailles d'images raisonnables (A4 en sortie couleurs, la moitié en offset) , en tous cas pour du web c'est parfait. Une solution que je vais certainement utiliser plus souvent, surtout si Adobe fait évoluer l'application. Pour revenir au 10-24 Fuji, c'est véritablement une optique extraordinaire, que Zit n'hésite pas à comparer au 14-24 Nikon, c'est dire.

Et pour finir... 

En visite à Paris  j'avais demandé à Zit  s'il pouvait me créer un mini "kiloptik" avec les images qu'il avait réalisées au festival. Et 18 mois plus tard.....

21. kvardekduptik

le kvardekduptik ! Merci Zit, et je crois que ça n'a pas été facile de sélectionner les images.

Et ci-dessous un détail, en plus il fait aussi office de lampe.

22. détail kvardekduptik

 

27 commentaires
3)
guru
, le 12.11.2014 à 09:07
[modifier]

Mon MacBook Pro 13″ Retina remplace avantageusement une tablette lorsque je voyage… avec un vrai LR!

4)
Renaud LAFFONT
, le 12.11.2014 à 09:35
[modifier]

Pas mal, intéressante possibilité que je n’utilise pas. Le souci de la retouche, même sommaire, sur iPad, c’est la colorimétrie. Jai testé une fois un outil Datacolor pour calibrer mon iPad avec ma Spyder 3. Mais ça ne fonctionne que dans leur appli, car on ne peut évidemment pas appliquer le profil à l’affichage d’iOS. Du coup, ça limite grandement l’intérêt pour moi.
Par contre, pour l’editing, l’iPad doit être génial, il faut que j’essaie.

5)
nic
, le 12.11.2014 à 09:48
[modifier]

une question, peut-être bête… la photo utilisée en exemple pour le editing, pourquoi ISO 800 avec autant de lumière?
ciao, n

6)
Laurent Vera
, le 12.11.2014 à 10:00
[modifier]

Nic, j’étais en vacances, du coup ISO auto sur le Xpro et je ne me pose pas de question. Cela dit je n’avais même pas remarqué que j’étais à 800 iso, la cause en revient au filtre polarisant qui « mange « au moins 2 diaph. L’image est très piquée malgré les 800 iso.

Renaud, je suis d’accord avec ta remarque sur la colorimétrie, mais ça reste de l’éditing rapide, qui plus est sur du JPEG.

Guru, j’ai un MBP 15 », définitivement trop lourd… et puis le côté ludique de la tablette me plait bien.

8)
cerock
, le 12.11.2014 à 11:22
[modifier]

Je ne suis pas sur d’avoir bien compris un point. Quand tu es sur ta machine au retour, tu fais pour chaque image séparément les copier/coller des réglages ? Ou bien tu peux le faire d’un coup. C’est pas trop laborieux du coup ?

J’avais adoré à l’époque de mon MacBook air 11″ le prendre en vacance avec moi pour traiter les photos directement dans la chambre d’hôtel (et que pour ça). Donc si c’est imaginable de le refaire avec l’iPad ce serait géniale… car le Mac Book Pro de 15″ on a beaucoup moins envie de le mettre dans nos bagages ;)

9)
Laurent Vera
, le 12.11.2014 à 11:40
[modifier]

Quand tu es sur ta machine au retour, tu fais pour chaque image séparément les copier/coller des réglages ?

A priori oui.

Ou bien tu peux le faire d’un coup. C’est pas trop laborieux du coup

Si, c’est laborieux, mais je n’ai pas eu le temps de creuser une automatisation du process. Si quelqu’un à une idée je suis preneur.

10)
djtrance
, le 12.11.2014 à 11:41
[modifier]

Purée, ce zit, quel artiste!!

Merci pour l’article hein mais je suis un peu comme Le Gallou sur ce coup… Je dois dire que le « kvardekduptik » est juste… Incroyable!

11)
Laurent Vera
, le 12.11.2014 à 12:03
[modifier]

Je comprend pour vos réticences, mais comme ça fait partie de mon abonnement CC, j’en profite…

Pour le « machinptik », c’est encore plus beau en vrai. Zit est venu au festival avec les 2 créations (il a un frère jumeau…),ça avait de la gueule dans les backstages !

12)
ysengrain
, le 12.11.2014 à 14:22
[modifier]

Pas d’importation de RAW et passage obligatoire par la « pellicule » Apple. Poubelle.

Pas d’importation de RAW et passage obligatoire par la « pellicule » Apple. Poubelle.

Donc pareil.
L’iPad est un engin exceptionnel. Mais Lr sur iPad c’est comme une R8 Gordini face à une Alpine. C’était Renault, moteur arrière, voitures de hautes performances, mais pourtant il fallait sur les R8 Gordini faire des impasses. Ici c’est pareil.

13)
cerock
, le 12.11.2014 à 15:46
[modifier]

Ton article m’a fait faire quelques petit test. Je trouvais le fait de devoir faire des copier coller très embêtant, mais l’idée en générale géniale.

Je viens de faire un test très concluant (surtout si tu as beaucoup de photo).

1) Tu va dans tes JPG importé depuis LR mobile.
2) Tu les transforme en DNG
3) En utilisant un petit utilitaire gratuit (exiftool) tu peux convertir tes DNG en fichier xmp
4) Tu importes tes RAW
5) Tu copies dans le dossier des RAW tes fichiers xmp
6) Tu importe les métadonnées depuis le fichier
7) Tu vires tes DNG

14)
nic
, le 12.11.2014 à 15:55
[modifier]

[HS] à propos de DNG, c’est normal que le finder ne les montre qu’avec une icône générique et pas de prévisualisation quick-look?

15)
cerock
, le 12.11.2014 à 16:09
[modifier]

nic, je n’avais jamais fait gaffe (mais je dois dire que je n’utilise pas les DNG normalement). Mais effectivement cela est aussi le cas chez moi

17)
cerock
, le 12.11.2014 à 16:25
[modifier]

si le terminal te fait peur (pour exiftool) je te donne la commande exact a taper ;)

exiftool -k -o %d%f.xmp *

et merci à toi pour l’article, je sens que je vais « enfin » utiliser LR mobile

18)
Laurent Vera
, le 12.11.2014 à 16:43
[modifier]

Ouais, je suis comme François, les lignes de codes ce n’est pas mon truc, ça me rappelle le dos de mon amstrad 286….

19)
cerock
, le 12.11.2014 à 17:11
[modifier]

Je viens de voir qu’il existe aussi une version graphique de exiftool ;)
Par contre, ma méthode fonctionne aussi directement avec les jpg sans passer par les DNG en faisant simplement un enregistrer métadonnées dans le fichier. Quand j’ai tester avant, j’ai oublié de copier les xmp dans le dossier des JPG (oups). Mais du coup, on gagne l’étape 2.

20)
Jean Claude
, le 12.11.2014 à 20:04
[modifier]

J’ai un problème avec l’Ipad et mon 5D. Un 5D de première génération avec carte CompactFlash.
Quelqu’un sait-il comment les transférer sur Ipad (lignthning…) sans passer par un Mac ?
En fait j’ai une autre question :
à la Fnac j’ai vu des CompactFlash avec une grosse inscription « Vitesse 8OO X » quésaco ? Les CompactFlash que je possède sont indiqués Extreme III, mais sans vitesse.
En ce qui concerne LR, c’est sûrement bien, mais sur Ipad il faudra se passer du plug-in Dxo, et alors là c’est pas bien du tout !

21)
Laurent Vera
, le 12.11.2014 à 20:32
[modifier]

Jean-claude, l’iPad ne gérant pas les raw, un utilisation unique de la tablette ne me semble pas souhaitable (dans un flux de qualité). Pour ton pb de carte compact flash, il existe des adaptateur permettant de vider ta carte . Quand àla vitesse elle est effectivement indiqué par le coefficient multiplicateur, seulement ton 5d est forcément limité par son âge et ne pourra pas exploiter les nouvelles cartes.

22)
obattini
, le 12.11.2014 à 22:15
[modifier]

Très bon article, qui me donne plein d’idées.
Cependant, j’ai la « mauvaise habitude » de renommer les fichiers avant de les importer dans LR. Le nom de mes fichiers issus du 5D3 est 5D3_xxxx.CR2 (ou .jpg), mais comme j’ai depuis longtemps dépassé les 10000 photos, je les renomme en 5D3_1xxxx.CR2, puis 5D3_2xxxx.CR2 pour la dizaine de milliers suivante…
Par contre, je ne fais pas cette opération sur les jpg : je shoote les RAW sur la CF, et les JPG sur la SD, en taille réduite.
Question : si je fais un premier tri des photos sur l’iPad avec LR mobile à partir des fichiers JPG, est-ce qu’il va automatiquement faire le rapprochement avec les fichiers RAW qui n’ont pas le même nom sur le Mac quand je ferai la synchro ?
Merci pour vos avis éclairés.

24)
zit
, le 13.11.2014 à 10:08
[modifier]

Pas d’ail padre, pas d’ail troume. Et ça ne me manque pas, de ne pas pouvoir regarder les images que j’ai prises dans la journée… En fait, ce qui me plait, dans la photo, c’est la prise de vues, après, je trouve rarement le temps de regarder ce que j’ai fait ;o).

C’est pour ça que la sélection pour le kvardekduptik a été bien difficile : je ne suis pas habitué. Et par contre, si je fait des objets comme ceux–là, c’est parce que c’est comme ça que j’aime regarder mes images : en transparence, sur la table lumineuse, avec une loupe.

z (Laurent, tu es sympa de passer sous silence le dysfonctionnement de l’alimentation du jumeau, je répêêêêêêêêêêêête : ça n’a fonctionné que quelques heures, la veille du festival… on est peu de choses).

26)
ToTheEnd
, le 17.11.2014 à 14:30
[modifier]

J’arrive après le déluge… ou les commentaires!

Ce test met bien en lumière les bons (et mauvais) côtés de cette app.

Perso, je trouve l’app super bien mais le fait de devoir m’acquitter d’une somme mensuelle alors que je n’utiliserai peut être pas le soft pendant des semaines ou des mois, c’est un « no go ».

Mais si cette affaire était vendue à un prix fixe et qu’elle fonctionnait pendant 2 ou 3 ans, je me laisserais tenter!

Et bravo aussi à zit pour ses réalisations… toujours aussi attractives.

T

27)
Laurent Vera
, le 17.11.2014 à 20:24
[modifier]

TTE, je pense que cela doit fonctionner avec juste la licence lightroom, à vérifier. Cela dit, c’est la licence pour tous les softs adobe, ce qui te laisse un large choix.