Profitez des offres Memoirevive.ch!
Mise en oreilles du casque Beyerdynamic T1

Histoire de terminer… pour l’instant, une petite série sur la Hi-Fi, je m’en vais vous parler aujourd’hui du casque Beyerdynamic T1, un casque dit « semi-ouvert circumaural » haut de gamme.

Rappelez-vous, il y a peu, je vous parlais du casque Parrot Zik 2, vous le présentant comme l’un des meilleurs casques mobiles, en tous les cas Bluetooth actuels.

Je vous racontais que chez moi, sur mon DAC TEAC, ce casque ne fonctionnait pas en mode filaire. Quel que soit l’adaptateur, je n’y arrivais pas.

Je me suis d’abord dit que c’était le DAC qui était responsable, et puis, et puis, j’ai réfléchi. Je me suis dit qu’avant de tout démonter, peut-être valait-il la peine de tester avec un vrai casque filaire, pour voir si c’était le casque ou le DAC qui ne fonctionnait pas. Quand je dis « le casque », j’avais testé 2 Zik 2, donc si quelque chose n’allait pas au niveau du casque, c’était bien le modèle qui ne fonctionnait pas.

Je suis donc passé à l’Âge du Soft, et je leur ai demandé si je pouvais emprunter un après-midi un casque filaire.

Pas de problème m’a répondu Monsieur Aubert (bon, je crois qu’il sait que je suis très soigneux).

Il m’a mis dans les mains un Beyerdynamic T70, un casque qui me semblait déjà passablement luxueux au prix de 499 €, un peu plus cher à l’époque en francs suisses.

Et puis, il m’a dit, et si ça vous disait d’essayer aussi un Beyerynamic T1, pas de problème.

J’ai dit pourquoi pas, et je me suis retrouvé avec un carton énorme, recouvrant un petit coffre en au, dans lequel se trouve la bête, bien protégé dans une épaisse découpe en mousse noire.

2015-02-11-15-01-44

J’ai laissé le capuchon de l’objectif du Sony, pour comparer la taille de ce dernier et celle du carton du T1…

2015-02-26-09-27-24

Ah ben, avec son coffre, il prend de la place!

 

 

Je suis arrivé à la maison, et j’ai déballé le premier casque, le T90.

Je l’ai branché à mon DAC.

Attention. J’ai depuis appris que le marché du casque audio est un vrai monde à part, avec des frappadingues passionnés qui sont prêts à mettre jusqu’à 5’000 € pour trouver leur bonheur, rien que pour l’achat du casque.

Normalement, il faut savoir que ces spécialistes vont acheter un ampli spécialement dédié à leur casque, un… ampli-casque.

Je n’avais ni les moyens ni le désir de passer par là. Moi, ce que je voulais voir, c’est si mon DAC UD-501 fonctionnait ou pas en sortie casque.

Je vous ai parlé de cette série chez TEAC ici: sachez simplement que la marque vend justement également un de ces amplis casque dédié dans la même gamme et avec le même design.

Il s’agit du HA-501.

Teac-720x200-HA501

Le HA 501, un ampli casque dédié

 

Bon… je le répète, je n’ai PAS de casque dédié, j’ai donc branché le T70 à la prise casque du DAC, je le rappelle Diapason d’or 2013, ayant gagné je ne sais combien de comparatifs.

Teac-720x200-UD501-Diapason-1

Le DAC TEAC UD-501

 

Hé, tiens, rigolo, l’article de cuk.ch est cité en tête de gondole, avec tous les autres. Je n’ai pourtant rien dit moi, à TEAC…

La sortie casque est de bonne qualité, avec un gros bouton de volume dédié, mais bon, si la marque fait un ampli spécialement pour casque, c’est que ça doit être encore mieux…

Bref…

J’ai tout d’abord été rassuré: ladite sortie casque fonctionne parfaitement bien.

Et puis j’ai trouvé un son casque bien défini, clair, un poil agressif dans les aigües, mais déjà un truc étonnant. Bien supérieur encore au Parrot Zik2, mais je précise que j’écoutais des fichiers 24 bits sur Audirvana, ce que j’ai été incapable de faire avec le Parrot (raison de mes craintes d’ailleurs).

Le T70 est un superbe casque, certes, mais je n’aillais pas laisser le T1 dans son carton non plus.

Du coup, je l’ai déballé avec le maximum de soins et je l’ai branché à la place du T70.

Classe…

Sobre…

Magnifique.

 

2015-02-11-14-59-52

Simple, beau, et loin d’être lourd, sur son coffre en métal…

 

Et là…

Juste incroyable!

2015-02-11-14-58-13

Amour du détail: le numéro de série du casque est gravé sous l’arceau, à gauche.

Une ouverture maximale, l’impression d’être dans l’air, comment dire… L’un des vendeurs de l’Âge du soft m’avait parlé de ce casque et m’avait dit que les Beyerdynamic étaient cristallins, d’une limpidité absolue et c’est bien de cela qu’il s’agissait. Certes, sa plage de fréquences, de 5 à 50'000 Hz (par pitié, ne venez pas nous dire que cela ne sert à rien, que nos oreilles ne peuvent pas en entendre la moitié, on a déjà expliqué à tellement de reprises que c'est totalement faux, que ces fréquences ont leur rôle à jouer, alors s'il vous plaît…) est impressionnante, on pouvait s'imaginer un son précis.

Mais là, c'est juste impressionnant, une expérience que je vous conseille de faire en magasin, si possible pas trop bruyant.

Parce qu'attention: ce Beyerdynamic n’est pas du tout un casque qui vous permet de vous isoler des travaux du chantier d’à côté. Il s’agit d’un casque à structure semi-ouverte, que certains dans son cas n’hésitent pas à classer dans la catégorie ouverte. C’est aussi le prix à payer pour cette pureté et qui participe certainement à ce sentiment aérien.

Retour sur le T70 pour voir si je ne rêvais pas… Eh bien… je ne rêvais pas. Le temps de changer de casque, le son retrouvait ce côté agressif (attention, c’est très relatif, tout ça) dont je parlais plus haut.

Repassage sur le T1: ouverture absolue, sentiment de légèreté.

Mais attention: avec une précision des détails que je n’avais rencontrée qu’avec mes Jean-Maurer.

Un relief impressionnant, et ceci dans tous les domaines musicaux.

Je ne vais pas vous faire la liste ici de ce que j’ai ressenti à la mesure X du concerto Z de W. C’est ce que font les vrais testeurs dans le domaine de l’audio, ceux qui ont des bancs de tests incroyables de précision, mais je vous donne le ressenti tant en rock qu’en musique classique ou en Jazz. Ce casque est juste incroyable de justesse.

Je ne sais plus qui commentait un article il y a quelques sur un article de Cuk dans lequel le rédacteur présentait un petit ampli à lampes très bon marché et le trouvait bon pour un type de musique et pas l’autre: l’auteur du commentaire prétendait qu’un ensemble Hi-Fi (ce n’était pas le cas de l’ampli) devait être bon partout, dans tous les domaines.

Eh bien ce commentateur aurait été heureux avec les T1: ils excellent partout.

En plus, ce qui ne gâche rien, c’est qu’il est confortable ce casque. Incroyablement confortable, malgré ses câbles puissants qui l’empêchent de le considérer comme casque mobile. Et ses 530 grammes ne vont jamais vous fatiguer tant le poids est bien réparti sur votre tête.

2015-02-26-09-28-23

Des beaux matériaux, un velours tout doux.

 

D’ailleurs, avec ses 600 ohms, il en serait bien incapable puisqu’il ne peut travailler avec un iPhone ou un iPad.

2015-02-11-15-59-24

Un beau Jack 6.35 doré, c’est du lourd… Normal d’ailleurs pour un casque de salon.

Il lui faut du solide.

Il se trouve que malheureusement, comme tout plein d’amplis à tubes, mon PrimaLuna n’a pas de sortie casque. Heureusement que mon DAC en a une. Et déjà sur cette sortie, le son est exceptionnel.

Alors qu’est-ce que ça doit donner avec un ampli dédié!

Bref…

J’ai été scotché avec ma chaîne DAC Teac UD-501, ampli à tubes PrimaLuna, colonnes Jean-Maurer, comme je vous l’ai expliqué ici et ici.

Bien évidemment, c’est dans cette configuration que je préfère écouter de la musique. Et je ne m’en prive pas, je peux vous le dire… Ces temps (avec les promotions Qobuz sur le 24 bits jusqu’au premier mars), c’est plusieurs heures par jour. Au travail, à la maison. Bon… au travail, je suis tout seul, mais à la maison, j'espère que je ne la pousse pas trop. Ça n'a pas l'air, remarquez…

Mais parfois, il faut pouvoir pousser le volume, ou écouter de la musique sans déranger.

Et là, le casque est une solution pour le moins intéressante.

Et là, le T1 est exceptionnel: OK, le son est excellent déjà à bas volume, mais vous pouvez monter, monter encore, et il reste précis, agréable. Vous n'avez jamais l'impression d'abîmer vos précieuses oreilles. Même très fort, ça reste somptueux.

Et je dois dire que les fichiers 24 bits (ah la la, Rachel Podjer dans ses concertos de Vivaldi ou de Bach, quelle incroyable merveille!) donnent leur maximum avec le Beyerdynamic T1. Mais écoutez de cette interprète le début du premier mouvement du concerto en Do Majeur. C'est juste incroyable. Je l'ai déjà dit à propos d'une autre oeuvre du même auteur: ce Vivaldi, c'est incroyablement moderne, c'est rock! En tout cas, cette intro, c'est dingue. Essayez-la sur Qobuz, quoique la dame ne veut pas qu'on l'écoute en streaming, dommage. Va falloir payer l'album, même si on ne veut pas de 24 bits. Donc vous l'aurez une minute par ci, une minute par là. Et pas du tout sûr que vous tombiez sur le début du premier mouvement si vous le choisissez.

2015-02-26_09-55-05

Ah ben tout de même… diapason d'or de l'année 2012, prise de son d'exception, 24 bits à 192 kHz… Il y a de la matière à tester!

 

Mais également, dans un tout autre domaine, le dernier Lavilliers acoustique (ah, cette introduction de "La grande marée, ah, cette intro aussi de "Les Barbares") ou encore, Thriller du Monsieur qui n'avait presque plus de nez.

Depuis, j’ai lu quelques tests sur ce casque, dont celui-ci de Tellement Nomade: pas de doute, il s’agit d’une référence au même titre que le Senheiser HD 800.

Mais je peux vous l’assurer: pas besoin de lire le moindre test pour tomber en pâmoison devant un son pareil.

Voilà… Reste le prix.

Évidemment, 900 €, ce n’est pas donné.

Mais je me disais: pour ceux qui ne veulent pas investir dans une chaîne haut de gamme… Un DAC à environ 1000 € comme le Teac UD-500 et un casque à presque le même prix, ça reste supportable branché à un Mac qu’on a déjà. Bon… à un PC sous Windows aussi, d’accord…

D’accord également, on reste un peu seul quand on écoute au casque, le partage n’est pas possible.

Alors, oui, je le répète, je préfère toujours ce qui sort de ma chaîne bien plus onéreuse ne serait-ce que parce que je peux naviguer dans mon appartement librement et pour plein de raisons dont j’ai pu parler dans mes précédents articles, mais tout de même… Ce casque est tellement merveilleux que je me dis que je ne suis pas tellement loin du plaisir (égoïste certes) rencontré à l’écoute de ladite chaîne.

Dans certains cas évoqués plus haut, le casque reste une solution alternative tout à fait valable.

28 commentaires
1)
Argos
, le 27.02.2015 à 06:38
[modifier]

Là j’ai un peu le vertige à la lecture des prix de ces casques même si je ne doute pas qu’ils sont excellents. Enfin voilà : avant-hier mon bon vieux Sennheiser a rendu l’âme. En attendant de l’amener chez mon réparateur préféré qui lui insufflera une nouvelle vie, j’étais chez Carrouf – mais oui, il y an a dans mon coin du Caucase – pour un objet de dépannage. J’en ai pris un à 8 Euros – vous avez bien lu, huit – sans marque et à l’écoute, surprise : si les aigus sont un peu faiblards, les basses sont amples, profondes et le tout dégage un indéniable sentiment de présence.
Alors voilà…

2)
jdmuys
, le 27.02.2015 à 07:05
[modifier]

« par pitié, ne venez pas nous dire que cela ne sert à rien, que nos oreilles ne peuvent pas en entendre la moitié, on a déjà expliqué à tellement de reprises que c’est totalement faux, que ces fréquences ont leur rôle à jouer, alors s’il vous plaît… »

Répéter à l’envie quelque chose de faux ne le rend pas plus vrai. En l’occurence, c’est vrai que on le voit répéter beaucoup. De même que l’homéopathie fonctionne, ou que l’évolution est un mensonge.

On peut lire aussi des articles expliquant le contraire.

Il y a de très bonnes raisons qui expliquent qu’on puisse croire vraies des affirmations invérifiées, voire fausses. Par exemple, le biais classique de confirmation. Michael Shermer a écrit tout un livre sur le sujet (http://www.amazon.com/People-Believe-Weird-Things-Pseudoscience/dp/0805070893).

En l’occurence, « extraordinary claims require extraordinary evidence », et je reste sur ma faim: où sont les expérimentations confirmées en double aveugle qui permettent d’apporter crédit à cette affirmation? Je n’en ai pas vu.

J’aimerais, pourtant…

4)
Gr@g
, le 27.02.2015 à 08:46
[modifier]

J’avoue que le prix me rebute… J’ai de la peine à imaginer mettre autant pour un casque.
C’est comme pour une automobile, ce n’est pas parce que telle voiture de luxe a les meilleurs arguments du marché que je vais me l’acheter. En tout cas, merci pur cet avis qui donne des pistes de réflexions pour mon futur achat tout de même!

Je suis actuellement possesseur d’un Marshall Fx Major, compatible iPhone car c’est en nomade que j’ai l’usage d’un casque. Très content par le rendu de ce casque, au contraire du « simple » Major, dont je n’aime pas les sensations d’écoutes. Il commence à fatiguer au niveau du mini-jack, et je songe à le remplacer par un casque dont le budget maximum est de 200.-, ce que je trouve déjà cher dans l’absolu. Et j’hésite entre rester chez Marshall et prendre le Monitor ou le Sennheiser Momentum…
Ça reste des bons casques, selon certains tests, dans des budgets qui me correspondent.
Qui les connaît?TEXTE ITALIQUE

6)
Renaud LAFFONT
, le 27.02.2015 à 09:07
[modifier]

certes, 900 euro, c’est un beau prix, à ce prix là tu as un ampli, lecteur CD et des enceintes (dans du moyen de gamme qui commence à être un poil correct). Mais pour quelqu’un qui n’a pas la place ou l’insonorisation nécessaire pour avoir une installation avec de belles enceintes, au lieu de mettre ce prix dans des enceintes il le met dans un super casque pour un résultat relativement proche (je dis « relativement » car il est évident que la spatialisation est plus dûre à obtenir avec un casque, encore qu’il existe des casques home cinéma qui répliquent l’effet surround mais c’est une autre histoire).

7)
Alain Le Gallou
, le 27.02.2015 à 09:24
[modifier]

Un casque comme ce T1 avec son préampli adaptateur d’impédance donne un son très juste. Par contre, pas toujours parfait pour la localisation spatiale de l’orchestre. Habitant à la campagne, et aillant une pièce dédiée à la Hi-fi, je n’ai plus besoin de casque. J’ai toujours un STAX et son préampli de mon époque parisienne qui dort dans le grenier. Je recommande ce type de casque.

8)
pasmet
, le 27.02.2015 à 09:52
[modifier]

Hello « François » Encore un joujou où il faudrait casquer ;-)
intéressant. Belle journée.

9)
cvanquick
, le 27.02.2015 à 10:10
[modifier]

Gr@g, tu devrais essayer le momentum, le focal spirit classic (ou pro), l’ATH MSR7 et le NAD HP50.

Ils sont tous dans ta gamme de prix et tous très bons.

Pour le T1, cette sensation d’espace à perte de vue c’est vraiment la signature BEYER.

Le marché du casque est vraiment affolant par moment mais il existe un marché de l’occasion avec de vrais connaisseurs et des produits dans un état quasi neuf parce que le propriétaire de ce genre de matériel le chouchoute généralement.

10)
ysengrain
, le 27.02.2015 à 10:14
[modifier]

Attention. J’ai depuis appris que le marché du casque audio est un vrai monde à part, avec des frappadingues passionnés qui sont prêts à mettre jusqu’à 5’000 € pour trouver leur bonheur, rien que pour l’achat du casque.

La démesure de la c……e humaine frappe fort dans le monde de la Hifi. Un magasin de hifi a fermé, dans ma région. Avant la fermeture définitive, des soldes sont apparus en vitrine … dont un paire de câbles pour enceintes, d’1,5m de long pour … 990 € … le câble !!

@jdmuys: je ne suis pas un spécialiste de la physique acoustique. J’ai assisté aux cours du Pr Émile Leipp à Jussieu, la fac des sciences. Je me souviens qu’au sujet des fréquences inaudibles, Mr Leipp disait que les os du crâne étaient impliqués, vibraient à ces fréquences et renvoyaient des harmoniques perçues par les oreilles.

@ François: si tu décides l’achat d’un ampli casque, il se dit, que là plus qu’ailleurs (cf jdmuys) l’alimentation électrique est cruciale, et qu’il faut la filtrer.

11)
FT'e
, le 27.02.2015 à 11:38
[modifier]

L’année passée, j’ai consacré un peu de temps et d’argent pour m’offrir deux casques de qualité, un fermé et un ouvert. Et j’en ai essayé une quantité considérable… Le T1 en faisait évidemment partie.

Une chose à garder à l’esprit, c’est que le petit monde des casques n’est pas épargné par l’audiophilie. Il convient de rester lucide et de ne pas OMG 5000 CHF ça doit être vraiment génial, parce que non, ce n’est pas parce que c’est très couteux que c’est très génial.

Un casque audio, contrairement à des enceintes qui tendent généralement à la neutralité et à une réponse plate et large, n’est définitivement pas « plat ». Un casque a une signature sonore. C’est sa première caractéristique, avant l’étagement la précision ou tous ces joyeux termes qui ne veulent pas dire grand chose. L’audiophilie est proche, méfiance.

Et donc la première chose est de comparer divers casques, sans considération de prix, réputés pour leurs signatures diversifiées. Et de comprendre quelle signature est la plus plaisante pour ses oreilles.

Revenons au T1. Je l’ai détesté. Sibilant en anglais, je ne sais pas le terme en français. Aigus très présents. Trop présents. Il se trouve que j’ai une oreille encore assez sensible dans les hautes fréquences, et ce casque est intolérable, grosse fatigue auditive en moins d’un quart d’heure.

Mais voilà, je suis de ceux qui préfèrent un son plus neutre à un peu chaud (moins d’aigus, plus de graves), sans aller dans l’extrême Beats.

Les casques électrostatiques ont un truc à part, ça vaut la peine d’essayer pour se faire une idée. Mais le coté pratique est sacrifié, ce qui n’est pas acceptable pour tout le monde.

Il y aurait beaucoup à dire sur les fichiers audio, 24 bits ou… 8 bits, 48 kHz ou 192 kHz, et la capacité de faire la différence de façon fiable, tout comme il y aurait beaucoup à dire sur les amplificateurs. L’audiophilie est une plaie, et il y a tellement tellement de conneries proférées sur les amplis et fichiers audio. Bref.

Pensez signature sonore avant tout le blabla audiophile, c’est de loin le plus important. Ensuite ouvert / fermé, ça change énormément. Entre casques ouverts, l’ouverture de la scène sonore n’est pas aussi variable qu’on veut bien nous le faire croire. Les casques avec un emphasis sur les aigus semblent plus ouverts par le fait même que cette signature donne plus d’ouverture. Si on aime. L’effet est similaire avec les casques fermés, mais le fait qu’ils soient fermés projette le son à l’intérieur de la tête.

Je vous invite à faire le Golden Hear challenge de Philips, et de chercher ces démos de son 3D sur le net. Les deux sont très intéressants et montrent que la prétendue qualité des casques n’a en réalité que très peu d’influence sur ce qu’on peut entendre – au delà de la signature sonore.

12)
lvme
, le 27.02.2015 à 11:40
[modifier]

Incroyables ces prix. Petit sourire à leur lecture, mais loin de moi l’idée de porter un jugement.

Personnelement j’ai fais le choix d’une instalation de moyenne gamme (Cambridge audio + triangle + Sennheiser), (certains diront bas de gamme mais je m’en moque) qui sera amortie en 15/20 ans comme ma première installation.

En revanche, mon budget concert (essentiellement classique, rock indépendant) est autrement plus important.

Je préfère de loin écouter qu’une seule fois en live un artiste plutôt que de me le repasser à x reprises chez moi, même si cela m’est bien entendu déjà arrivé.

Le risque, assumé, et celui de tomber sur un maivais jour, ce qui m’est rare men arrivé, mais une Anna Calvi de mauvais poil reste Anna Calvi, du bonheur.

Si je devais investir un jour dans du matériel delamortquitue, ce sera le grand jeu, avec notamment une pièce dédiée spécialement traitée de A à Z,

13)
Argos
, le 27.02.2015 à 13:20
[modifier]

Je lis les commentaires en écoutant les enregistrements de Bruno Walter avec le Philharmonique de Vienne captés dans les années trente dans un report japonnais. Près de trente CD qui sont des merveilles et réduisent l’audiophilie à sa juste dimension.

14)
Alain Le Gallou
, le 27.02.2015 à 16:30
[modifier]

@Argos Bonne idée Bruno Walter, je vais m’en écouter un pour t’accompagner. À comparer avec les historiques de Scherchen ou Krips.

15)
lvme
, le 27.02.2015 à 19:17
[modifier]

J’espère que vous écoutez ces reliques sur vinyle d’origine, et non en CD bidouillés (oh pardon remasterisés) ;-)

L’unique historique que j’écoute encore (en vinyle donc) est Karl Münchinger qui a su donner vie au baroque, avant d’être balayé par la déferlante des « instruments d’époque ». Et puis j’ai eu l’occasion d elle voir à Colmar fin des années 80 lorsque j’étais tout petit. Un très bon souvenir.

Remarquez, je fais la même chose avec les premiers Stones. Sur les microsillons, on a toujours tendance à chercher la canette de bière qui hoquette sur l’ampli avant de tomber par terre. Sur le numérique, on sait que l’ingénieur son à supprimer ce parasite, ce qui rend l’écoute moins amusante pour le non ingénieur/geek que je suis.

16)
Gr@g
, le 27.02.2015 à 20:24
[modifier]

Merci cvanquick!
J’ai regardé tes liens et lu 2-3 trucs au sujet de ces casques… Je me dirige de lus en plus vers le Momentum… A voir si ce sera le on ear ou over ear… La différence de prix est tout de même importante!

17)
Daniel
, le 27.02.2015 à 22:21
[modifier]

Bonsoir à tous je suis ce fil sur la hi-fi avec intérêt, étant passé par le stade de la découverte d’un son meilleur depuis quelques années déjà,une vingtaine….! La chance que j’ai eue était que je n’avais pas les moyens financiers pour partir dans le domaine de l’ésotérisme…. Donc seulement un budget démarrage suffisant pour avoir beaucoup de plaisir sans aller dans le high end.L’important étant en définitif la musique quand à la qualité d’enregistrement le 24 bit c’est bien mais je ne me lasse pas d’écouter « Kind of Blue » de Miles Davis qui date de 1959… ou bien en ce moment Gerry Mulligan en live au Carnegie Hall en 1974…. Tout ça pour en venir à ce casque qui m’a littéralement scotché il y a quelques temps en écoutant ma musique habituelle sur mon iPhone j’ai du ressortir du magasin avec en posant 650 chf sur le comptoir…http://final-audio-design.com/en/archives/2086 un fabricant japonais méconnu …
A bientôt
Daniel

18)
Argos
, le 28.02.2015 à 09:24
[modifier]

Les enregistrement originaux de Bruno Walter ne sont pas sur vinyle mais sur disques 78 tours. J’en possède quelques-uns dont la symphonie Jupiter de Mozart avec hélas quelques rayures.

Mes 28 CD représentant l’ensemble des enregistrements, dont le premier acte de la Walkyrie, – l’arrivée des nazis empêchant la suite, Bruno Walter ayant dû s’enfuir – ont été téléchargés sur FLAC (compression non destructive) et leur qualité est excellente.

Les enregistrements des concerts de Furtwaengler réalisés par la radio allemande pendant la guerre sont d’une intensité rare. Pas de vinyles non plus, ils avaient été enregistrés sur bande et une partie d’entre elles avait été emportées par les Soviétiques à la fin du conflit. On pouvait parfois trouver quelques vinyles à Moscou. et les originaux ont été restitués à l’Allemagne à la fin des années quatre-vingt puis édités chez DGG qui avait déjà sorti auparavant une Neuvième de Bruckner enregistrée en 1944 et une Septième…au Caire en 1952

A propos de Karl Münchinger, ses Concertos brandebourgeois de Bach, qui fut une version de référence, ont été sauf erreur enregistrés au Victoria Hall de Genève avec pour les bois et les vents des solistes de l’Orchestre de la Suisse romnde.

19)
François Cuneo
, le 28.02.2015 à 20:53
[modifier]

le 24 bit c’est bien mais je ne me lasse pas d’écouter « Kind of Blue » de Miles Davis qui date de 1959… ou bien en ce moment Gerry Mulligan en live au Carnegie Hall en 1974….

Mais l’un n’empêche pas l’autre! De plus en plus de ces enregistrements ressortent en 24 bits. On a retrouvé les enregistrements originaux de studio qui peuvent tout donner en 24 bits, ce que la technique grand-public était bien incapable de rendre à l’époque.

20)
Argos
, le 01.03.2015 à 08:26
[modifier]

Pour le 24 bits/96 Herz je cite souvent les « Callas remastered » que viennent de sortir Warner. Je possédais les CD sortis à la fin du siècle passé et là la différence est parfois saisissante, mais résulte aussi d’un travail de deux ans sur les bandes originales.

21)
Caplan
, le 01.03.2015 à 12:10
[modifier]

Incroyables ces prix. Petit sourire à leur lecture, mais loin de moi l’idée de porter un jugement.

Moi si: Toute thérapie a un prix!

23)
François Cuneo
, le 01.03.2015 à 20:08
[modifier]

Chacun son truc…

Je comprends que ces choses puissent choquer, il n’empêche…

En tout cas, ce n’est pas qu’une thérapie.

24)
cerock
, le 01.03.2015 à 22:09
[modifier]

Merci pour cette découverte. C’est clairement au dessus de mes moyens, mais qu’est ce que cela doit être impressionnant a écouter.
Je vais rester sur mes sennheiser, qui ne s’en sorte pas si mal que ça pour leur prix. Par contre je te dis un deuxième merci. Comment ai-je pu passer à côté de Rachel Podger ;) Je me délecte depuis un moment ;)

27)
ToTheEnd
, le 05.03.2015 à 15:11
[modifier]

Et prévois assez à boire… j’adore prendre quelques verres en écoutant de la musique!

T

28)
ToTheEnd
, le 25.08.2015 à 11:01
[modifier]

Petit test rigolo à l’aveugle avec 3 types qui, si on en croit leur CV, sont plutôt bons dans la musique. But de l’exercice, reconnaitre la version simple et HD de 9 titres.

Un réussi à faire la différence avec 5/9 et les autres 4/9.

On a testé… la musique en haute définition

Je vous mets une petite note de l’ingénieur du son, celui qui a fait 5/9:

La différence est presque inaudible. Le plaisir est probablement contenu dans l’idée même d’écouter la musique en HD. Chez certaines personnes, ça suffit à trouver une forme de contentement.

T