Profitez des offres Memoirevive.ch!
Vous trouvez ça commercial, vous?

J'espère que ça ne va devenir une habitude, dites!

Vous connaissez SpeedDownload, puisque Sébastien vous a présenté ce produit ici, il y a prequ'un an.

Après avoir lu ce test, j'ai fait l'acquisition de ce logiciel qui m'a d'ailleurs toujours donné satisfaction. SpeedDownload est régulièrement amélioré, et en était arrivé à la version 1.99.

Or, voici que je reçois, en tant que client enregistré, un mail me signalant la disponibilité d'une version 2.0 que ce même Sébastien décortiquera pour vous sous peu.

Jusque-là, rien de spécial. Comme d'habitude, je m'attends à devoir payer une mise à jour du produit, comme chaque fois qu'une version propose un changement de chiffre principal.

Et bien oui, en effet, je vais devoir payer quelque chose! Quoi donc? Le prix de la version complète.

Eh oui, YazSoft, arguant du fait que SpeedDownload 2 est un produit entièrement nouveau, nous impose l'achat du produit comme si nous n'étions pas déjà leur client.

Nouveau? Absolument pas. Il fait ce que faisait SpeedDownload jusqu'à ce jour, soit accélérer et centraliser vos téléchargements, quel que soit le navaigateurs que vous utilisez. C'est pratique, c'est redessiné, il y a quelques nouveautés certes, mais c'est le même produit.

Allez, ce n'est pas tellement l'histoire du prix qui me chiffonne, après tout, 20 $, c'est encore supportable, surtout pour moi qui ai utilisé SpeedDownload trois fois par jour au minimum depuis un an et qui l'ai donc rentabilisé, mais c'est plutôt une question de principe.

Rendez-vous compte, l'éditeur a la grande générosité d'offrir son programme à tous ceux qui l'ont acheté après... le 1er mai 2003.

Si vous avez fait l'acquisition de SpeedDownload le 30 avril, vous devrez le racheter entièrement pour profiter de la version 2.

Vous trouvez ça commercial?

À voir les réactions des utilisateurs de VersionTracker, il semble que YazSoft ait du souci à se faire, et que l'alternative iGuetter puisse se frotter les mains.

Pour conclure, j'espère qu'Adobe, Apple, Microsoft, Steinberg et autres ne vont pas suivre le chemin de YazSoft, parce qu'au prix où ces éditeurs vendent leurs logiciels, on va commencer à souffrir s'il faut payer le prix plein à chaque nouvelle version!

18 commentaires
2)
Fabien Conus
, le 12.06.2003 à 08:17
[modifier]

Pour ma part je suis vert de rage comme je l'ai déjà dit dans le forum.
Non seulement leur politique commercial est inacceptable mais en plus j'ai eu un long échange d'email avec eux et ils sont d'une suffisance et d'une arrogance effrayante.

je ne peux vous donner qu'un conseil: N'ACHETEZ PAS SPEED DOWNLOAD !

3)
blueSpot
, le 12.06.2003 à 08:27
[modifier]

bon ben vous allez rigoler…

Suite à mon deuxième coup de gueule (cf mes posts dans les forums, voir lien donné par jibu), les gars de Yazsoft m'ont envoyé sans discuter aucunement un numéro de série pour la version 2.0 de Speed Downloader. Un numéro particulièrement long, 128 caractères exactement.

Nan, je vais pas vous le donner ;) Et pis les coups de gueules portent leurs fruits !!!

blueSpot pour les commentaires !
paperissima pour les forums !

4)
iLudo
, le 12.06.2003 à 08:32
[modifier]

Ca me rappelle quelquechose, cette histoire….

Tu paie Mac OS X, le système exploitation "en avance sur son temps".

Mais comme il rame un peu trop, tu repaie Mac OS X.1. puis Mac OS X.2

Ce n'est pas Apple qui risque de suivre YazSoft, c'est YazSoft qui a suivi Apple !

5)
blueSpot
, le 12.06.2003 à 08:48
[modifier]

euh, iLudo…

certes, on a dû payer MacOS X.2, mais pas X.1 qui est gratuit pour ceux qui ont acheté X.0 …

blueSpot pour les commentaires !
paperissima pour les forums !

6)
Ziteuf
, le 12.06.2003 à 08:55
[modifier]

Aucun commentaire… J'ai pas envie de m'énerver une fois. Allez sur le forum.

Zit

7)
Acrimon
, le 12.06.2003 à 09:52
[modifier]

Haha, la competition change de front…

La reflexion, c'est le début de la désobéissance…

8)
François Cuneo
, le 12.06.2003 à 17:53
[modifier]

Les forums de cuk en parlent. Oups, j'avais pô vu!
Je vais aller zieuter!

10)
François Cuneo
, le 12.06.2003 à 22:41
[modifier]

De toute façon, avec ou sans u, je n'aime pas ce produit.

11)
Khertan
, le 13.06.2003 à 14:38
[modifier]

Vive les licences sharewares a vie :)
Et oui, tout les éditeur de sharewares ne sont pas comme ca :)

Dite si ca interesse tant de monde que ca un logiciel du style speed download, je peut peut etre en faire un a 5 Euros :)

12)
Obi1
, le 13.06.2003 à 15:30
[modifier]

Je trouve que lorsqu'on arrive à se faire de l'argent avec un logiciel qui fait la même chose que ce que font très bien des navigateurs gratuits, on a raison de presser le citron un maximum.

13)
François Cuneo
, le 13.06.2003 à 16:04
[modifier]

Obi, tu n'as pas tout à fait raison:
1. SD centralise tes téléchargements, quelque soit le navigateur que tu utilises
2. SD accélère réellement le téléchargement
3. SD homogénise l'interface.

14)
Obi1
, le 14.06.2003 à 09:36
[modifier]

D'accord avec les points 1 et 3 (quoique lorsqu'on utilise à 99% un navigateur, Camino pour ne pas le citer, l'intérêt est faible), mais pas avec le 2. Je veux des chiffres.

L'argument principal de Speed Download est la vitesse. Là il n'y a pas de miracle, la limitation est dans la connexion physique. Du côté de l'application, il n'y a pas grand-chose à faire ni tellement de magie à inventer: demander une connexion à l'OS, prendre les bytes qu'on reçoit et les écrire dans un fichier.

J'ai testé le téléchargement de SD2 (sd2.sit):

Camino:
Vitesse indiquée: 24.3 KB/s
Temps de transfert réel: 36 s
Vitesse réelle: 908860 B / 1024 / 36 = 24.6 KB/s

Safari: mêmes résultats que Camino

Speed Download 2:
Vitesse indiquée: 24.7 KB/s
Temps de transfert réel: 36 s
Vitesse réelle: 908860 B / 1024 / 36 = 24.6 KB/s

A mon avis, le premier problème de Speed Download est dans son titre qui est une imposture. Je sais, on va me dire: oui mais sur des serveurs lents, SD fait plusieurs connexions en parallèle pour utiliser toute la bande passante de la ligne. Dans 99.5 % de mes téléchargements, Camino ou un autre navigateur télécharge à environ 24 KB/s, ce qui est le maximum que peut faire ma ligne ADSL 256 Kbit/s.

Certes, il faudrait encore tester avec plusieurs téléchargements en parallèle, mais il fait tellement beau ce matin…

Speed Download, c'est avant tout un joli coup de marketing. C'est simple à produire, ça n'est pas plus rapide qu'un autre logiciel et ça doit rapporter gros.

15)
Noé
, le 14.06.2003 à 10:49
[modifier]

Obi1:
Je ne suis pas du tout d'accord…

Si le serveur distant suit, en effet, cela ne change absolument rien. A pars que l'on peut reprendre un dl plus facilement en cas d'erreur.

Maintenant, il arrive que ce soit le serveur distant qui ne suive pas. Dans ce cas, si 40 personnes downloadent en même temps, le serveur va diviser équitablement sa bande passante entre les 40 personnes. Avec Internet Explorer, tu télécharges comme une personne, donc avec 1/40 de la bande passante. C'est là que SD devient utile. Il se connecte en tant que plein d'utilisateur. Donc au lieu d'avoir 1/40, tu as peut-être 5/44, ce qui est nettement mieux!

Cela peut sembler pas fair play, de prendre plus de place que les autres. Mais si on regarde ce qui se passe de plus près, on télécharge la même quantité, les autres téléchargent moins vite pendant qu'on le fait, mais on a aussi finit plus vite pour libérer la bande…
a+
Noé Cuneo

16)
Obi1
, le 14.06.2003 à 12:21
[modifier]

Noé, il me faut du concret pour te croire, as-tu un exemple d'un tel serveur lent où Speed Download serait plus rapide par l'usage de connexions multiples. Quelle proportions de tes téléchargements sont concernés par cette fonction ? Pour moi, je l'estime à peine à 1%. C'est très très rare que les téléchargements ne se font pas au maximum de ma ligne ADSL.

"Dans ce cas, si 40 personnes downloadent en même temps, le serveur va diviser équitablement sa bande passante entre les 40 personnes." J'aime cette vision romantique de l'Internet ;-). Mais la réalité est plus complexe. D'abord rien ne nous indique que la politique de partage de la bande passante est équitable (d'accord, je chipote, mais c'est comme ça). Ensuite il y a une multitude de proxy entre nous et le serveur, ce qui fausse passablement la perception de la chose.

18)
Obi1
, le 14.06.2003 à 16:05
[modifier]

Effectivement, Camino se traine aux alentours de 8 KB/s.

Essayons SD 2. J'entre l'URL, Speed Download se plante… ça commence bien. Ah oui, c'est parce que j'ai entré l'URL du directory que tu as donné. Juste un détail. Entrons l'URL d'un fichier:

ftp://csociety-ftp.ecn.purdue.edu/pub/gentoo/releases/ppc/1.4_rc7/livecd/gentoo-ppc-1.4_rc7-gnome-310503.iso

Le download se traine aussi à 8 KB/s… Bizarre. Voyons les connexions ("netstat -p tcp" dans le terminal). Il n'y a qu'une connexion vers le proxy de mon provider! Peut-être faut-il désactiver le proxy dans les préférences de SD? Cette fois, ça tourne autour de 20 KB/s et 6 connexions sont établies. Ca marche.

Revenons au cas avec proxy. Revoyons l'URL, clique-droit sur le download, Edit Download… rien ne se passe. Essayons un autre download, là ça marche. Il faut juste quitter et re-lancer SD et on peut éditer le download… Je vois, j'utilise l'URL en ftp. Essayons en http. Cette fois ça marche, 6 connexions en parallèle vers le proxy de mon provider.

Donc chez moi, SD 2 n'aime pas faire du ftp en parallèle en passant par le proxy de mon provider.

C'est bon Noé, tu as gagné ! Cela dit (hein, je vais pas me laisser abattre comme ça :-) ), il nous reste l'aspect moral que tu as mentionné à juste titre. Les serveurs mettent en place des politiques de partage justement pour éviter qu'un utilisateur monopolise les resources. Il y a un article (en anglais, désolé) qui discute largement cet aspect:

http://www.insanely-great.com/news.php?id=1168

En résumé, les administrateurs de serveurs considèrent ces logiciels comme des nuisances. Des stratégies anti-accélérateur-de-téléchargement doivent être mise en place. Même si c'est fait, ces logiciels essaient sans cesse d'établir des connexions, ce qui gaspille de la bande passante et du CPU sur le serveur.

Mettons-nous dans la peau de l'admnistrateur d'un site fournissant un service gratuit et qui doit subir ce traitement. A méditer…