Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un super Rock’n Poche 2014 (que de découvertes!) et les Sony A7 et A7r

Avertissement: depuis le passage à notre nouvelle version, je ne suis pas très satisfait des aperçus (photos dans le corps de l’article) créés par Word Press. Elles me semblent toutes manquer de netteté. Merci donc de cliquer sur l’image pour la voir en plus grand et à ce moment nette, puis, si vous le désirez, cliquer sur Ouvrir dans une autre fenêtre au bas de l’image, puis enfin de cliquer une nouvelle fois sur la nouvelle fenêtre pour voir l’image en taille réelle. Certaines dans cet article sont limitées à 1500 pixels dans leur plus grande dimension, d’autres sont en taille réelle.

 

Cette année, le Rock'n Poche a été arrosé.

Plus qu’il ne le fallait, et pourtant, le premier soir, complet (ça fait du monde qui circule, 5300 personnes sur le site), a failli passer entre les gouttes.

Il a juste fallu couper le dernier groupe de dix minutes, vu un énorme orage arrivant sur l’endroit à 2 heures du matin. Énorme orage dont nous avons vu passer les à côté, forte pluie certes, mais pas de foudre, ouf.

Samedi a été, lui, pluvieux de 10 heures du soir jusqu’à la fin. Mais pluvieux de chez pluvieux hein.

Et pourtant, les gens sont restés, plutôt bien protégés qu’ils étaient, et ont mis une ambiance d’enfer, comme pour conjurer le mauvais sort.

Il faut dire que la programmation de cette année était vraiment magnifique.

Je crois que, pour la première fois, j’ai tout aimé de la scène principale. Pas que je n’ai pas aimé la scène régionale, mais je n’avais pas la force de ne pas m’arrêter entre les concerts de la scène principale.

Oh certes, le dernier concert, The Toxic Avenger n’était pas tasse de thé puisque voir deux personnes bouger des boutons dans le noir, sans éclairage du tout (ah oui tout de même, deux spots rouges tout petits qui visaient le public), sous un écran sur lequel passe un film en noir et blanc, ce n’est pas ce que je préfère, mais j’admets tout à fait que les gaillards étaient des bons, que si l’on aimait le style (de l’électro donc, pure et dure), il devait être possible d’entrer dans une sorte de transes qui sont l’un des buts à atteindre par le public qui aime cette musique.

Avant de reprendre quelques moments qui vont peut-être barber certains et certaines, et rappeler de bons souvenirs à ceux qui y étaient, j’aimerais dire deux mots du matériel photographique utilisé.

À propos du matériel Sony et en particulier des boîtiers A7 et A7R

J’ai donc pris avec moi tout mon matériel Sony, soit:

  • les deux boîtiers Sony (le A7 et le A7R)
  • le 55 mm f1.8
  • le 35 mm f2.8
  • le 70-200 f2.8
  • le 24-70 f2.8
  • le flash HVL-F60M (que je n'ai jamais utilisé en scène)

Pour que les choses se passent bien, j’ai tourné avec deux chargeurs et 4 batteries. Ah, c’était indispensable, sinon, impossible de faire un soir complet (4 ou 5 concerts) avec une seule batterie par appareil. Vous tenez le coup deux concerts maximum. Personnellement, je changeais la batterie entre deux concerts et c’était bien.

Oui, je sais, je l’ai déjà dit, il s’agit là du défaut principal des Sony et de beaucoup de ces appareils qui ne sont pas des vrais gros reflex.

Pour le reste, c’est la première fois, je crois, que je passais avec ces appareils en mode "Photo de spectacle". Je craignais un peu, je dois dire.

En effet, si dans la vie réelle, je n’ai jamais eu de problème d’autofocus, j’ai bien senti que lorsqu’on est dans des conditions de visée difficiles, l’autofocus, s’il reste bon, rencontre parfois quelques difficultés.

Je précise que je n’allais pas chercher non plus la difficulté.

En effet, la grosse différence entre le 7 et le 7 R, c’est que leur capteur, plein format pour les deux, est doté pour l’un (celui avec un R à la fin) de 36 MP, avec un système d’autofocus par détection de contraste (utilisé en général dans la plupart des appareils qui ne sont pas de vrais reflex), et pour le second, d’un capteur à détection de contraste ET de corrélation de phase (quelques pixels du capteur lui étant consacrés), ce dernier étant, lui, justement utilisé dans les vrais gros boîtiers.

Si, encore une fois dans la vraie vie, la différence n’est pas frappante, en conditions difficiles, elle est tout de même sensible.

J’ai donc utilisé le 70-200 sur le A7, doté de la détection de phase donc (mais suivez un peu, de bleu de bleu), et le 24-70 ou le 55 mm sur A7R.

Alors, le résultat?

Il est… contrasté.

En matière d’autofocus, si les choses en gros se sont assez bien passées, je dois admettre que les choses ont été un peu plus difficiles que sur mon Nikon D800 de l’an passé, en particulier avec le 70-200 vissé (si je puis dire) sur le A7, pourtant doté… pourtant doté… merci au fond, de la corrélation de phase (et détection de contraste, je le rappelle).

En gros, l’appareil fait le point, c’est clair, et plutôt bien.

Pourtant, je sais que dans certains cas, il a refusé de le faire: comme si l’appareil, qui met un poil plus de temps dans ces conditions de spectacle que le D800 pour se décider, voyait, une fois qu’il allait se fixer, que l’artiste avait bougé, et qu’il fallait recommencer le calcul.

J’aurais certainement déclenché avec le D800 alors que c’était impossible de le faire avec le Sony. Mais soyons clairs, le Rock'n Poche est un festival difficile pour le photographe (très peu de lumière de face) et le D800 a l’un des meilleurs autofocus du monde.

En gros, Sony peut encore progresser un peu, même s’il s’en sort honorablement, en particulier avec les longues focales.

J’attends de son successeur un mix entre les deux boîtiers: un 36 MP avec les deux systèmes de mise au point d’une part, et un autofocus encore plus pointu.

Contrasté disais-je, parce que si j’ai parfois été gêné par l’autofocus et donc n’ai pas pris certaines photos, celles qui sont bien là, et il ne faut pas oublier qu’elles sont nombreuses, sont meilleures que celles que j’ai prises avec le D800 l’an passé.

D’abord, chose étrange, j’ai beaucoup moins eu besoin de recarder: ai-je progressé? Certainement pas… (il y aurait tout de même quelqu’un qui aurait pu essayer de me contredire, j’avais laissé exprès un silence après mon assertion). Peut-être une manière différence de cadrer avec le viseur électronique qui me montre vraiment, à quelques nuances près, ce que je vais voir sur ma photo finale, allez savoir.

Ensuite, moi qui passais des heures à tout retoucher en matière de balance des blancs, avec le Sony, c’est quasiment le bonheur, il n’y a rien à faire.

2014-08-02-21-04-56_DxO-1

Le bassiste de Boulevard des Airs

Cette photo aurait tout simplement été certainement impossible sur mon D800E de l’année passée: j’ai tellement eu d’images pourries par les rouges qui le paniquaient… Mais le Sony, jamais. Il supporte tout.

Il s’agit d’une image plein pot du A7 (24MP) à 6400 ISO traitée par DXO 9.5 avec réduction du bruit Prime.

Cliquez sur l’image pour agrandir, puis sur ouvrir dans une nouvelle fenêtre, et agrandissez si vous voulez voir la traitement du bruit encore une fois sur la fenêtre.

 

Le Nikon D800 partait parfois dans des délires incroyables avec certains éclairages, le Sony pratiquement jamais (ou carrément jamais).

Cet appareil est une vraie merveille dans le domaine, mais ça, je le savais déjà.

Ensuite, la qualité intrinsèque des photos (je parle techniquement) est vraiment bien là. La gestion du bruit est bonne, les détails restent bien là.

Donc techniquement, je suis au final très satisfait de ces boîtiers, même si, comme je l’ai dit, l’autofocus peut et doit encore progresser en conditions difficiles sur les prochains modèles.

Et puis, je finirai à propos de ce matériel par un point extrêmement important: lorsqu’on suit un festival, c’est, certes avec quelques pauses d’une demi-heure, l’appareil autour du coup de 18 heures à 22 heures.

Et là, le D800 avec son 70-200 me faisait bien souffrir.

Là, les deux boîtiers autour du cou, avec leur 70-200 et 24-70 la plupart du temps, ont été un régal et ne se sont pratiquement pas fait sentir.

Et puis, pouvoir transporter tout ce matériel dans un petit sac à dos pas lourd du tout, c’est aussi un plus que j’apprécie à sa juste valeur.

Ceux qui ont pu toucher le matériel Sony dans l’antre du Rock'n Poche, derrière la grande scène, ont été étonnés: oui, même avec le 70-200, ce matériel est léger.

Ah, et puis le fait d’avoir deux boîtiers a été pour la première fois en ce qui me concerne très agréable puisque j’avais, entre les deux appareils, les focales 24-70 disponibles à f4 sous la main, et j’ai apprécié de pouvoir le faire, ce qui était impossible avec mon gros Nikon d’avant.

Bref, et contrairement à ce que pouvait penser Laurent qui me connaît un peu et à qui j’ai dit les quelques difficultés  rencontrées avec l'autofocus: non, je ne changerai pas de matériel, ni demain ni dans quelques semaines, voire quelques mois (oui, je sais, je ne suis pas des plus fiables lorsque j'écris des trucs comme ça).

En tout cas, pour rien au monde, je ne reviendrai vers du plus lourd. Par contre, je dois admettre que Zit, avec son Olympus et ce dont il m'a dit du nouvel OM1… là… Mais non hein, ce ne serait pas raisonnable… ou bien?

Non, ce ne serait pas raisonnable, mais peut-être encore pourrais-je craquer, si le format du capteur Olympus était un 3:2, et pas un 4:3, et qu'il n'était pas si petit.

Faisons maintenant le tour des artistes de ce Rock'n Poche, grande scène

Vendredi, 19:30, La Maison Tellier.

L'un des seuls groupes que je connaissais, et que j'apprécie.

2014-08-01-20-02-03_DxO

Les cuivres étaient très présents cette année au Rock'n Poche

2014-08-01-20-24-13

Le chanteur de La Maison Tellier

2014-08-01-20-10-53

Je ne vous ferai pas l'affront de vous dire que c'est leur batteur (comment ça je l'ai fait?)

Chanson française, textes intéressants et engagés, belles mélodies, j'apprécie beaucoup ce groupe et en particulier son "tube" Sur un volcan ou Un bon Français.

J'écoute d'ailleurs très régulièrement leur dernier disque Beauté pour tous que je ne saurais que trop vous conseiller.

Sur scène, c'était très bon, avec un son proche de la perfection, et le groupe a fait une excellente prestation. L'heure était difficile, mais le public était déjà très nombreux. Le chanteur en début de concert était un peu tendu. Il s'est laissé aller dès le milieu du concert, et c'était bien.

Ça partait pour le mieux!

 

2014-08-01-20-26-33

Il y en a un qui a aimé, c'est sûr, c'est César…

2014-08-01-20-30-02

 

…le fils de Laurent et Ludivine (mais voui j'ai demandé l'autorisation de publier ces images avec cette légende!)

 

 

Patrice

Bon.

Le groupe suivant, c'était Patrice.

Faut vous dire que des gars qui posent sur leur affiche à torse nu pour montrer leurs pectoraux, déjà ça me gonfle, oui c'est vrai, ça me rend jaloux, et lorsqu'ils écrivent leur nom en gros sur toute l'arrière-scène, ça me crispe encore plus.

2014-08-01-21-44-20

 

2014-08-01-21-11-25

 

C'est fou pourtant comme ce gars plaît à un public large…

2014-08-01-21-19-34

… mais tout de même très féminin! Effet de l'affiche?

 

C'est pas mal musicalement, mais bon, rien de très particulier à dire. C'est propre, on entend ça un peu partout, pour moi, pas très intéressant, je suis parti faire des photos de bénévoles au bout d'une demi-heure.

2014-08-01-21-38-18

 

La Rue Ketanou

Un autre groupe que je connaissais un peu: La Rue Ketanou.

J'aime bien leur dernier disque Allons voir, une fois passée ma déception d'entendre deux chanteurs à l'unisson la plupart du temps, ce que je n'ai jamais trop bien compris. Si l'on chante à deux, alors profitons-en, chantons à deux voix, mais différentes.

2014-08-01-23-12-45

 

Cela dit, encore une fois, j'aime bien, j'aime bien les textes aussi.

2014-08-01-23-06-23

Que les choses soient claires: cette année, nous avons retrouvé une sonorisation magnifique au Rock'n Poche, ce que nous avions exceptionnellement perdu l'année passée.

Ce n'était ni trop fort, ni saturé. Excellent.

Alors que s'est-il passé sur la Rue Ketanou?

Mystère.

Nous avons trois musiciens: c'est pourtant facile à mixer, ou bien?

2014-08-01-23-13-52

 

Précisons que ces musiciens jouent de la guitare (acoustique la plupart du temps) et de l'accordéon en plus de la caisse en bois, tout cela plutôt bien!

2014-08-01-22-12-39

 

Or ils se sont sentis obligés de rajouter une basse, visiblement (mais je ne suis pas sûr) pilotée par l'accordéon, ou, si ce n'est pas le cas, par un ordinateur.

Bref, une basse virtuelle, mais nulle à pleurer, qui était hors partition pour moi la plupart du temps (et je m'y connais un tout petit peu dans le domaine, je suis désolé), qui écrasait tout et rendait ce concert inaudible.

C'est vraiment dommage parce que les musiciens sont sympas, ils bougent bien, ça vit sur scène, ça aurait pu être tout ce que j'aimais.

Mais soit, à leur niveau, on engage un vrai musicien, soit on fait sans, soit encore on engage un musicien qui programme la basse un peu correctement.

Pour moi, un massacre à la basse d'un beau spectacle, mais ce qui me fait peur, c'est que beaucoup n'ont rien vu et ont beaucoup aimé.

Où va-t-on, je vous le dis, où va-t-on, si on ne dit rien quand on entend ça?

À réécouter après une prise de conscience de ce qu'il ne faut pas faire, enfin j'espère, parce qu'il y a tout pour bien faire.

2014-08-01-23-09-41

Ils ont du plaisir et je suis frustré de ne pas avoir pu en profiter.

Bon… alors je suis reparti photographier les bénévoles.

2014-08-01-22-38-04

 

 

 

 

Kadebostany, la perle et la surprise de ce vendredi soir

Alors là, dire que je ne connaissais pas ce groupe (avant de l'écouter sur Spotify et Qobuz avant le concert pour m'y préparer), j'ai manqué quelque chose!

L'une des grosses découvertes de ce festival!

2014-08-02-01-13-18

 

Voyez-vous, je l'écoute en ce moment, là, en frappant au clavier, et j'en ai des frissons.

2014-08-02-01-16-56

Le président Kadebostan, un petit air de Freddie Mercury, mais physiquement seulement

 

C'est dingue, c'est génial, c'est mélodique, c'est scénique à mort, ils ont tout, ces gars et cette fille dont j'adore la voix. Regardez et écoutez ça, par exemple.

2014-08-02-01-11-35

Connivence partout!

 

Nous sommes entre tant de mondes différents: tout est mêlé, mais la présences des cuivres est ici tout simplement splendide.

2014-08-02-01-27-00

 

2014-08-02-01-46-40

et elle n'est jamais gratuite (la présence des cuivres donc!)

 

 

Kadebostany, j'adore!

Et puis vous savez quoi? Laurent m'a dit que c'était un groupe suisse romand.

Incroyable!:-)

Et pourtant vrai: vous pouvez presque tout savoir sur ce groupe en regardant l'émission de la TSR qui leur est consacrée.

En plus, ils sont super sympas avant et après le concert, en backstage, c'est chouette!

Oui, une vraie découverte, tant scénique que discographique.

C'est rare que les artistes arrivent à montrer dans des enregistrements en studio ce dont ils sont capable sur scène.

Ici c'est le cas, même si, quand on les voit sur scène, il y a quelque chose de magique en plus.

Kadebostany, je viendrai te revoir, c'est sûr! Et je me réjouis déjà de ton prochain album.

En attendant, j'écoute le dernier en boucle, Pop Collection, et je vais me mettre aux anciens.

Leurs dates de concerts si vous ne voulez pas les rater, c'est ici.

 

C'est tout pour vendredi (ben oui, il a fallu raccourcir le spectacle de dix minutes, à cause de l'orage, qui est arrivé pile-poil à l'heure attendue et annoncée par Môôssieur Laurent Vera en personne devant son radar, essayant de rassurer Ludivine, sa femme, qui était pour le moins inquiète de savoir si l'on allait se ramasser la foudre sur le site.

2014-08-02-18-13-55

Laurent Vera. Mais bon, là ce n’est rien, vous verrez plus bas que la tension va monter!

2014-08-02-18-10-31

Et sa femme Ludivine, grande prêtresse du festival et de sa programmation (beau boulot Ludivine!)

 

Passons à samedi

Le premier groupe du samedi, c'était le tour de la formation nantaise Elephanz (je vous mets le lien vers Wikipedia, leur site est sur Facebook, je n'y ai donc pas accès, ben ouais, fallait pas).

J'aime beaucoup ce groupe qui fait de la pop mélodique, avec un petit côté Mika, des réminiscences Beatles et qui fait de la chouette musique bien vocale (tout le monde chante), bref, un grand moment de bonheur.

Pour eux, qui passaient à 19:00, beaucoup de monde déjà, et malheur, panne informatique.

Le truc que je ne souhaite à personne et qui m'a toujours fait craindre de bosser sur scène avec de l'informatique, ce que j'ai fait à outrance dans mon dernier groupe.

L'angoisse à chaque fois.

2014-08-02-19-07-33

Quand je dis "angoisse", vous voyez que je n'exagère pas trop…

 

Tout comme quand tu fais une séance que tu as entièrement basée sur une présentation Keynote, et que tu n'arrives pas, au dernier moment, à te connecter à ton beamer, alors que dix minutes avant, lorsqu'il n'y avait personne, ça allait très bien. Ne me dites pas que ça ne vous est jamais arrivé!

Là, j'ai plaint le pauvre batteur, qui est resté extérieurement d'un calme olympien, mais qui m'a dit, à la fin du concert, qu'il n'en menait pas large.

En fait, le Mac ne voulait plus rien savoir, et ça a duré près de dix minutes, pendant lesquelles les musiciens sont sortis, laissant seul le pauvre "responsable" de la panne.

Finalement, le concert a pu reprendre.

C'était vraiment très bon, et le public a été "soutenant", surtout que j'ai bien vu qu'en plein milieu du concert, la partie informatique a lâché à nouveau, que le batteur était excédé, mais qu'il a assumé toute la partie "électro" en acoustique, ce qui, vu que la section rythmique basse-batterie humaine est tout simplement excellente, n'a rien gâché au spectacle.

2014-08-02-19-16-33

on peut être bassiste, chanteur et…

2014-08-02-19-31-50

 

2014-08-02-19-34-03

trompettiste…

2014-08-02-19-49-19

et bien porter le chapeau

2014-08-02-19-20-09

L'homme aux deux claviers et chanteur aussi, bien sûr

 

2014-08-02-19-48-20

Le chanteur guitariste.

 

2014-08-02-19-45-48

Belle connivence là aussi entre les musiciens (même si personnellement, j'aurais préféré qu'ils laissent moins seul le batteur lorsqu'il était dans la m… mais peut-être valait-il mieux le laisser tranquille)

De la chouette musique, le public ne s'y est pas trompé puisqu'il est resté très chaleureux malgré la pluie.

 

2014-08-02-19-43-08

Ah ben ça, ce n'est pas un musicien d'Elephanz, c'est Zit. Je vous explique, sa veste, de deuxième main, la rouge, c'est une veste en goretex… non étanche (ah c'est beau la deuxième main!). Donc il a son petit coupe-vent rose par-dessus pour assurer l'étanchéité: mais c'est tout mignon tout ça!

 

Boulevard des Airs

Et voilà la deuxième grande découverte de ce festival en ce qui me concerne,  avec Kadebostany: Boulevard des Airs (regardez les secrets de l'énergie de ce groupe en début de film d'accueil de la page!:-)).

Sur scène, pour moi, c'est le sommet. Des cuivres fous, une section rythmique qui l'est tout autant, les autres musiciens à l'avenant, des textes sympas, un chanteur qui ne se la pète pas, et de l'énergie pas bêtement pour de l'énergie: de l'énergie pour le bonheur. C'est vraiment top ce groupe.

 

2014-08-02-20-51-33

 

2014-08-02-20-53-33

Déjà, j'aime bien les groupes qui sont complices avec nous…

 

2014-08-02-20-30-51

 

 

 

2014-08-02-20-39-52

 

 

2014-08-02-20-29-04

 

 

2014-08-02-20-32-25

 

 

 

2014-08-02-20-32-45

Oh bien sûr, techniquement, cette photo n'est pas parfaite, mais je l'aime bien…

 

2014-08-02-20-34-59

L'explication du nom du groupe?

 

2014-08-02-20-38-12

Ou cette explication se trouverait-elle ici?

 

 

Ce n'est pas difficile, pour moi, les meilleurs souvenirs Rock'n Poche sur toutes les éditions que j'ai vues, c'est Féloche, Melismell, Deluxe, Kadebostany, et Boulevard des Airs.

Ils sont donc au top, et ne vous fiez pas à leur disque, sympa aussi, mais un peu trop gentil par rapport à ce qu'ils font sur scène. Oui, Boulevard des Airs, sur scène, c'est géant.

2014-08-02-20-31-24

Ah ben tiens, contrairement à Patrice, ça ne me dérange pas de voir leur nom en fond de scène. Peut-être parce que ce groupe respire l'humour, lui.

 

 

Et pendant ce temps-là…

2014-08-02-22-07-58

Pauvre public… Cela dit, il n'avait pas l'air de trop souffrir.

 

 

2014-08-02-21-13-47

Non, il y prenait même bien du plaisir, le public. Et pendant ce temps-là…

 

2014-08-02-21-36-24

… Laurent était de plus en plus inquiet devant son radar montrant l'avancée des impacts de foudre. Excusez le léger flou de cette photo, j'étais caché derrière mon Lightroom pour prendre notre météorologue en chef un peu discrètement, appareil sur la table, le point sur je ne sais pas quoi (mon écran en fait je crois)

 

 

 

 

2014-08-02-22-02-39

  Et il avait de quoi se faire du souci, c'est vrai…

 

 

Bref, Boulevard des airs, c'est magnifique, festif, musical, intelligent, la totale quoi!

À ne rater sous aucun prétexte si le groupe passe près de chez vous.

 

Balkan Beat Box

Le groupe suivant, Balkan Beat Box, je ne vais pas trop me prononcer dessus. Une musique pas mal, mais bon, pas ma tasse de thé.

Je n'ai que très peu de photos d'eux. Oui je sais, je suis lâche, mon appareil est tropicalisé, mais vu les trombes d'eau, je n'ai pas osé aller devant. Et de côté, il n'y avait pas grand-chose à photographier.

2014-08-02-22-06-28

 

 

Mais le public, rincé jusqu'à l'os, a apprécié. S'il n'y avait pas eu tant d'eau, j'aurais peut-être dit qu'ils auraient mis le feu.

 

2014-08-02-22-14-47

Et je ne vous raconte pas l'état du camping, à ce qu'on m'a dit…

 

Tiken Jah Fakoly

"Ils ont partagé le monde, plus rien ne m'étonne, plus rien ne m'éto-o-o-o-ooonne, plus rien ne m'étonne".

Ah la la, cette chanson de Tiken Jah Faloly est tout le temps dans ma tête depuis que j'ai su qu'on allait le voir à Habère Poche.

Je me réjouissais beaucoup de voir cet artiste, ce groupe, et d'écouter cette musique africaine que j'aime vraiment beaucoup.

Il faut d'abord que je vous raconte le début du concert.

La pluie, bien sûr, mais ça, vous le savez.

La musique inter concert qui s'arrête, la nuit pratiquement sur la scène.

Le public "Ti-ken Ti-ken".

Et tous les membres du groupe sur le côté de la scène, tendus comme des hélices, se passant une cigarette un peu conique, s'échauffant comme avant un match de foot, se tapant dans les mains.

Une sorte de recueillement aussi, avec comme une crainte terrible d'entrer sur scène.

Et Tiken qui appelle tout le monde, et tout le monde qui s'unit comme avant un match, toujours.

J'ai pris cette scène: il faut comprendre qu'il n'y a, contrairement à ce que montre l'image, pratiquement aucune lumière, il fait nuit, c'est juste incroyable d'assister à cela.

2014-08-02-23-24-48-2

Je ne sais pas où l'appareil est allé chercher la lumière… Alors oui, c'est flou, mais c'est une pose de 1.3 seconde, à 6400 ISO, en pleine nuit donc…

 

Pour le reste, ce que j'attendais de ce groupe.

Cette musique est belle, parfois un peu monotone certes, mais bon, le blues aussi hein. J'aime vraiment bien.

J'aime bien également le message véhiculé par ce groupe, à la fois revendicateur et conscient de ses devoirs (l'avenir des jeunes Africains est en Afrique, bien sûr, mais en attendant, il faut les aider et les accepter ici, tout en faisant tout pour qu'ils aient leur place là-bas).

2014-08-02-23-36-13

 

 

Tiken Jah Fakoly, sur scène, fait un peu vieux sage, avec la zénitude africaine.

2014-08-02-23-31-31

 

 

Il n'empêche que c'est le seul groupe qui a éjecté les photographes devant la scène au bout de trois chansons, par contrat.

Un peu décevant lorsqu'on imagine des choses sur le personnage.

Sur scène, ça bouge magnifiquement, le son est excellent, c'est précis, c'est bien.

2014-08-02-23-30-18

 

2014-08-02-23-30-54

 

2014-08-02-23-36-43

Ici aussi, les cuivres ont toute leur importance.

Alors puisqu'on ne veut pas de nous, on va dans le public, et là, on prend du recul et on voit qu'il y en a, du monde sur scène…

 

2014-08-02-23-49-46

 

Dont deux femmes, ce qui est d'ailleurs assez étonnant: en effet, nous n'avons vu en tout que trois femmes sur la grande scène cette année. Les deux choristes ci-dessous, et la chanteuse de Kadebostany.

 

2014-08-02-23-43-30

Deux des trois femmes sur scène en deux jours. C'est bigrement resté masculin, la musique ou bien?

Tiens, pour la route, je vous montre celle-ci, qui certes techniquement, une fois encore, n'est pas au top, mais qui me fait quelque chose.

D'abord en couleur

 

2014-08-02-23-42-39-2

 

 

Et puis en noir et blanc.

2014-08-02-23-42-39

"Tirage" DXO Pack preset T-Max 3200

 

Cela dit, je peux faire plus classique aussi (comment ça, on a vu?).

2014-08-02-23-45-13

 

 

 

The Toxic Avenger

Bon.

Allez, je vous parle en vitesse du dernier groupe.

The Toxic Avenger, c'est de l'électro pure et dure.

Bien fait musicalement certes, mais on n'y voit que dalle: un écran avec du noir et blanc, et rien d'autre. Ah si, deux petites ampoules rouges dans les coins.

Donc niveau photographie…

On a ça vu de derrière (et encore, on voit bien plus que de devant, à part les images sur l'écran).

2014-08-03-01-19-41

Pas terrible hein… Juste les lumières rouges derrière, toutes petites MAIS…

Ça m'a permis de m'amuser:

 

2014-08-03-01-19-49

Plus de 5 secondes de pause

2014-08-03-01-20-02

Plus de 4 secondes

 

 

Ah mais si en fait, Zit, je peux aussi!

 

Pour terminer, outre un immense merci encore et toujours à Ludivine et à Laurent, j'aimerais également remercier tous ces bénévoles incroyables de dévouement et de gentillesse, tellement disponibles, tout le temps disponibles.

Allez, quelques photos en vrac, pour leur dire MERCI.

2014-08-01-18-07-35

2014-08-01-18-08-02

2014-08-01-19-38-30

2014-08-01-19-56-08

2014-08-01-21-12-07

2014-08-01-21-12-15

2014-08-01-21-12-22

2014-08-01-21-35-36

2014-08-01-21-36-04

2014-08-01-21-36-16

2014-08-01-21-36-36

2014-08-01-21-36-43

2014-08-01-21-37-06

2014-08-01-21-37-20

2014-08-01-21-37-50

2014-08-01-21-37-57

2014-08-01-21-38-11

2014-08-01-21-38-14

2014-08-01-21-38-18-2

2014-08-01-21-38-33

2014-08-01-21-38-50

2014-08-01-21-39-01

2014-08-01-21-39-07

2014-08-01-21-39-19

2014-08-01-21-39-31

2014-08-01-21-39-43

2014-08-01-21-39-54

2014-08-01-21-40-36

2014-08-01-21-40-56

2014-08-01-21-41-45

2014-08-01-21-42-18

2014-08-02-18-25-23

2014-08-02-18-26-17

2014-08-02-18-26-27

2014-08-02-19-33-34

2014-08-02-19-35-15

27 commentaires
1)
PhilSim
, le 08.08.2014 à 00:37
[modifier]

Vous avez plein le pauvre batteur ; sûr en tout cas que lui en avait plein le dos…

Merci pour ces magnifique image de magnifiques ambiances, qui confirment au passage que la vie est bien issue du milieu aquatique, et qu’un retour momentané dans ce même milieu se fait apparemment sans trop de douleur…

2)
Modane
, le 08.08.2014 à 00:53
[modifier]

Super reportage! Ceux qui ne pouvaient pas y être auront quand même des souvenirs!

3)
ysengrain
, le 08.08.2014 à 08:35
[modifier]

Ces Sony A7 & family peuvent rendre jaloux n’importe qui concernant leur incroyable capacité à « rendre la lumière juste », c’est indéniable.

Je suis en revanche, dans ce qui est présenté ici, beaucoup plus réservé quant à la définition. Est-ce lié aux difficultés de mise au point citées par The Boss ? La sensibilité élevée est elle en cause ?

À titre d’exemple, JE SAIS QUE L’ON EST PAS DANS LA MÊME GAMME DE PRIX (> 3000 $ le caillou), allez voir ici et cliquez par exemple sur la vignette du chat gris.

4)
François Cuneo
, le 08.08.2014 à 09:04
[modifier]

Bon.

D’abord, merci de reconnaître ces capacités de reproduire les images « justes » du Sony.

Pour la définition:

1. Ces images sont la plupart réduites à 1500 pts sur leur plus grande dimension.

2. Comment peux-tu comparer l’image prise par un objectif macro (sans même parler du prix), prise certainement à 200 ISO, valeur nominale du capteur du D800 si je ne me trompe, et des photos prises pour la plupart à 6400 ISO, avec des sujets mobiles, en vitesse relativement lente?

3. Certes, la netteté des photos ci-dessus n’est pas celle du chat dont tu parles (magnifique d’ailleurs, en matière de flou de profondeur de champ, ce qui tend à prouver que cette image a été prise à vitesse relativement haute), c’est évident, mais elle ne provient aucunement d’un manque de piqué, mais bien plutôt de flous de bouger des sujets, qui lui ne peut être compensé par la technique des objectifs.

4. Les objectifs Zeiss, en particulier sont très piqués. En particulier le 55 mm. Je peux te dire que le couple 55 mm sur le A7R peut sans problème rivaliser avec ce que tu nous a montré comme exemple, je l’ai d’ailleurs prouvé dans certains articles sur ce système. DXO et d’autres ont montré que cet objectif était pratiquement le meilleur des 50 qu’ils n’avaient jamais testé, juste un cran derrière un Leica.

5)
Gr@g
, le 08.08.2014 à 09:11
[modifier]

Merci pour le photo-reportage, c’est vrai que ça donne envie, comme chaque année!

Pour le rouge, je confirme, avec un boîtier moins haut de gamme comme le D7100, c’est la galère totale! C’est la couleur à éviter!

6)
cerock
, le 08.08.2014 à 09:27
[modifier]

Ho la la…
Ca fait combien de photos a trier en tout ;)
Et combien d’heure a les peaufiner ;)

En tout cas le rendu final est très sympa

7)
François Cuneo
, le 08.08.2014 à 10:18
[modifier]

648 photos, ce n’est pas énorme.

Disons que c’est celles qui sont restées. En gros, une centaine à la corbeille.

Donc 750 photos.

C’est un peu moins qu’avec le D800E, peut-être parce que c’est un poil plus difficile (je vous parlais de la mise au point un peu plus compliquée qu’avec le gros Nikon).

Mais pour les corrections ou le recadrage, c’est presque rien. J’ai pratiquement tout pu garder tel quel.

C’est là une différence immense avec le gros Nikon, que je ne m’explique pas, mis à part ce que j’ai dit sur la balance des blancs Sony qui est tellement bonne, alors que celle du Nikon est tellement mauvaise.

8)
François Cuneo
, le 08.08.2014 à 10:22
[modifier]

Par contre, je me suis amusé à développer quelques photos avec DxO 9.5, je pense que c’est dit dans les EXIF des photo. C’est vraiment bon, meilleur que dans LR directement, c’est sûr.

Et comme maintenant, c’est du beurre de passer du catalogue LR, d’envoyer un RAW (et non plus une copie Tiff) dans DxO qui revient se mettre en pile là où il faut!

Ce serait bête de s’en priver.

9)
cerock
, le 08.08.2014 à 10:39
[modifier]

Effectivement je m’attendais à bien plus. Surtout quand tu parlais des accus ;)
Et le passage de LR à DXO c’est du bonheur en boîte. Je n’ai jamais autant utilisé DXO que depuis la version 9.5.

Par contre arrêtes de me faire envie avec ton alpha 7… Je n’ai pas encore craqué mais je ne sais pas combien de temps je peux tenir ;)

10)
François Cuneo
, le 08.08.2014 à 10:57
[modifier]

En fait cerock, ce n’est pas tellement le nombre de photos qui fout en bas les accumulateurs, c’est le fait que l’écran et pratiquement tout le temps allumé. Faut que je voie dans les réglages s’il est possible de l’éteindre complètement.

11)
Jean-Yves
, le 08.08.2014 à 13:47
[modifier]

En suivant les liens, lançant la musique et revenant sur les photos, on a “presque” l’impression qu’on y était.
Merci pour certaines découvertes, notamment Kadebostany et Boulevard des Airs.

… une fois passée ma déception d’entendre deux chanteurs alunissons la plupart du temps…

En terme de correction automatique, Antidote semble un poil en-dessous des Sony ! Il aurait pu, au minimum, proposer un participe présent à cet alunissage groupé ;-)

inutile de venir me dire que les photos de scène, c’est de la gnognote … Sinon je vais me vexer et je fous le camp en Patagonie rejoindre Florent Pagny.

Seul commentaire sur les photos, bravo !
Par contre, personnellement, j’aurai crypté la seconde phrase.
Notre administration fiscale française est sur des charbons ardents depuis quelque temps :D

Ah, et puis : Amusant le slogan sur le tee-shirt des bénévoles !
Promotion des produits locaux ?

12)
Warrik
, le 08.08.2014 à 14:28
[modifier]

Il me semble que Kadebostany s’écrit avec un « y » et non pas un « i » :). J’avais jamais pensé à la ressemblance avec Mercury, c’est bien vu !

Content de voir que Boulevard des Airs semble toujours au top ! A ce propos, je trouve que leur deux albums rendent au contraire plutôt bien l’énergie qu’il y a sur scène, j’aime beaucoup en tout cas.
Je suppose qu’ils ne l’ont pas fait sur ce festival à cause de la pluie (?), mais ils ont en général l’habitude de finir tous leurs concerts par un morceau acoustique en plein milieu du public. La première fois que je les ai vus (à Moutier), j’ai pensé qu’ils faisaient ça parce-qu’on était à peine plus d’une centaine dans le public, mais quelques mois plus tard, sur un gros festival, pareil. Le public les aide à porter leurs instruments, eux avancent comme ils peuvent au milieu de la foule, c’est assez génial.

Ah, j’oubliais, ta définition personnelle de l’électro m’a beaucoup amusée !

14)
ggkrail
, le 08.08.2014 à 15:37
[modifier]

Merci pour ce superbe reportage. Cela donne vraiment envie de venir une fois à ce festival, mais je suis souvent à l’étranger malheureusement à ces dates…

Je suis impressionné par la qualité des images à 6400 ISO. Personnellement, j’essaie de ne jamais monter au-dessus de 1600 et je possède aussi DxO, donc je vais essayer le traitement PRIME.

Petite quesiotn pour essayer d’apprendre de tes photos (et de celles des autres): comment peut-on trouver les données EXIF des images accompagnant les différents articles du site?

15)
Jean-Yves
, le 08.08.2014 à 15:53
[modifier]

… comment peut-on trouver les données EXIF des images accompagnant les différents articles du site?

Le plus simple : « Télécharger le fichier lié » (clic droit et sous-menu, ou ctrl+clic et sous-menu sur l’image).
Ouvrir l’image téléchargée avec Aperçu, faire « Cmd+I » et cliquer sur l’onglet « EXIF » de l’inspecteur.

16)
ysengrain
, le 08.08.2014 à 16:20
[modifier]

L’extension ExifExt 1.9.4 pour ceux qui utilisent Safari permet au moyen d’un ctrl clic de voir toutes les info EXIF de n’importe quelle image. Compléments d’info ici

17)
Zallag
, le 08.08.2014 à 17:46
[modifier]

Pour Firefox, il y a aussi ça comme extension : Exif Viewer 2.00 par Alan Raskin.
[Displays the Exif and IPTC data in local and remote JPEG images].

18)
Jean-Yves
, le 08.08.2014 à 18:11
[modifier]

> ysengrain
Sitôt lu, sitôt recherché et installé cette extension, mais …
En version 1.9.6, proposée par défaut par Safari.
Testé avec surprise sur une photo au hasard.
N’y aurait-il pas comme un bug dans cette version ?
Il faut être en affichage maxi pour que les infos EXIF apparaissent, à gauche de l’image, dans un petit panneau dont on attend beaucoup, mais impossible de faire défiler quoi que ce soit. Et, surprise, après avoir refermé, déçu, cette fenêtre de l’image agrandie pour revenir sur Cuk, surgit un fantôme partiel et inattendu … Juste deux fois en ce qui me concerne, pas réussi à reproduire malgré plusieurs tentatives. Paramétrages ?
Sans vouloir défendre Aperçu …

Mais pourquoi j’ai choisi un sourire dans cette collection, moi ?
Comme si c’était communicatif !
La prochaine fois, je prendrai la première photo venue, et tant pis pour les procès entre fabricants de matériel photo ! Printanier ce rose, non ?
Merci à vous !

19)
Laurent Vera
, le 08.08.2014 à 21:42
[modifier]

François, merci pour cet article et ravi que tu es apprécié ( comme chaque année…).
@ warrik . Oui, oui, ils ont finis dans le public sous la pluie, c’était énorme.
@ jean yves : le « veau » est notre monnaie officielle. 1 euro égal 1 veau, c’est plus simple et évite la circulation de liquide sur le site.
Je tiens à remercier nos photographes qui ont fais des merveilles, c’est vrai que maintenant ils font partie de la famille Rnp.

Bellevaux, hôtel des skieurs, dimanche 3 août, 14h45 :

 » tu sais, zit, tu me ferais presque douter avec ton petit olympus  »

 » françois, en plus la gamme optique olympus est largement plus étendu que la gamme sony’ et le nouveau boitier a un viseur extraordinaire… »

Voilà, je ne serai pas surpris pas un nouvel grand changement de matériel.

20)
Dom' Python
, le 08.08.2014 à 22:32
[modifier]

Merci pour cet intéressant reportage-test. Etant quelques peu foulophobe et plutôt couche-tôt, je ne sais pas si je le ferai une fois, mais chaque année je me dit en te lisant que, quand même, j’aurais pu venir, ne fût-ce qu’un jour.

Chouette photos! Je ne suis pas qualifier pour en juger de la qualité technique, mais elle me semblent bien traduire l’ambiance que tu décris.

Et effectivement, il y a des perles musicales auxquelles je vais m’intéresser de ce pas!

21)
Yvan Ramoni
, le 09.08.2014 à 08:42
[modifier]

Salut,
François, dis-moi tu as mis à jour le firmware de tes appareils ? -> mise au point plus rapide il parait

Et tu as quel flash ?

Les photos sont magnifique j’ai aussi acquis le a7r + le 55mm et c’est vrais que les possibilité sont infernal :)

Merci pour ces belles photos, c’est tellement dur à faire.

22)
François Cuneo
, le 09.08.2014 à 08:52
[modifier]

Yvan, tu sais à qui tu parles?:-)

Bien sûr que je les ai mis à jour! Le jour même de leur sortie, en mars.

Ou alors j’ai raté quelque chose et il y a un nouveau firmware, mais après recherche sur Internet, ce ne semble pas être le cas.

Ils nous disaient aussi que l’appareil se mettait plus vite en fonction lorsqu’on le mettait sur ON. Pas vraiment.

Tiens, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles, dans ces situations j’ai laissé l’appareil toujours en mode actif, ce qui consomme beaucoup.

Le prochain Sony doit améliorer trois choses:

• l’autonomie
• la réactivité à l’allumage
• dans une moindre mesure, la réactivité de l’autofocus en très basse lumière

Le flash, en fait j’en ai deux.

Pour l’avoir tout le temps avec moi, le HVL-F20 M, tout petit, qui ne pèse presque rien et le tout gros, le HVL-F20 M, les deux de chez Sony.

Mais sur les photos, je crois qu’une seule a été prise avec un flash, celle de Laurent Vera, la première des deux.

23)
François Cuneo
, le 09.08.2014 à 09:01
[modifier]

Warrik, je trouve le disque de BDA un poil trop propret.

J’ai corrigé Kadebostany.

Jean-Yves, nous sommes à l’unisson. J’hallucine de voir que le programme laisse passer alunissons, mais je m’en veux de voir que moi-même, j’ai écrit cela, alors qu’en plus, je me suis posé la question…

Je corrige.

25)
Dom' Python
, le 09.08.2014 à 13:44
[modifier]

@Laurent:
Par curiosité, sur quel site consultes-tu la météo? J’ai plusieurs App mais elle ne sont pas toujours d’accord…

26)
Warrik
, le 09.08.2014 à 15:07
[modifier]

@ François : Mais tu parles du quel de disque en fait ? Paris – Buenos Aires ou Les appareuses trompences ?

Pour la météo, pour ce genre de gros événements, je suppose qu’ils ont quelque-chose de plus professionnel qu’une application grand public… ce qui ne doit pas être pourtant bien plus fiable :) !

27)
Laurent Vera
, le 09.08.2014 à 20:09
[modifier]

@ Dominique et warrik. Pour la météo c’est très simple, les 15 jours avant, c’est un savant mélange de météo France, de la chaine météo et d’accuweather, ça donne les tendances. Pour la dernière semaine je rajoute météo cointrin (une des meilleures pour moi). Les soirs de festival, c’est toit simplement les radars de précipitation de météo France et météo sciez pour un radar plus précis et les impacts de foudre.
Et cette année, nous avons eu la chance d’accéder au prévisionniste de France télévision, mon ami d’enfance présentant mal météo nationale de France 3 en alternance cet été. Plutôt juste dans ses prévisions, quoiqu’un poil alarmiste.