Profitez des offres Memoirevive.ch!
Aujourd’hui, c’est moi le coupable!

J'étais encore hier matin en Haute Savoie, à 1200 mètres d'altitude, à Hirmentaz (se prononce Hirmentt'), à quatre kilomètres du site du Plus Grand Festival de Rock de Haute Savoie du Monde (où j'ai partagé de bons moments parfois un peu humides avec le BigBossPatronD'Ici lui même, Mâââââââââme K., et Laurent Vera –pour ce qui est des cukiens célèbres–) sans ordinateur, suis rentré hier soir, j'ai mangé, pris une douche et me suis couché immédiatement...

Mais j'aurais pu vous parler de plein de choses,

Du Rock 'n Poche, par exemple,

magnifique édition cette année, avec une pluie très humide toute la soirée de samedi... mais je n'ai déchargé mes images que sur l'ordinateur de Laurent et n'en ai rien vu, allez, j'en sélectionne une au pif

Boulevard des airs, très bon moment de musique festive comme sait si bien nous en proposer le Rn'P

Boulevard des airs, très bon moment de musique festive comme sait si bien nous en proposer le Rn'P

 On observera l'air très concentré du BigBossPatronD'Ici en plein centre de l'image, peut–être a–t–il déclenché exactement au même moment ?

De la montagne, et plus particulièrement, du vélo en montagne

J'ai bien sûr amené mon dragon en Haute Savoie, j'ai ajouté quelques cols à mon tableau,

Le lac de Joux Plane, au somment du col du même nom.

Le lac de Joux Plane, au somment du col du même nom.

Lentement monté sur mon vélo bizarre (un peu plus de deux heures pour 12 bornes), par Samoëns, pour les initiés (c'est le versant le plus dur), arrivé en haut, mon T-shirt pesait bien 1 litre, heureusement que j'avais prévu la polaire et le coupe–vent pour la magnifique descente sur Morzine (et pour la petite pause casse–croûte/photo au sommet). Il faut dire que j'avais fait un ravitaillement au marché de Tanninges, et que mes sacoches contenaient, en plus des quatre litres d'eau nécessaires à ce genre d'ascension, un appareil léger (l'OM–D EM1) et quelques optiques, des vêtements chauds, le casse–croûte sus–mentionné, et au moins deux kilos de spécialités régionales (saucissons fumés, fromages de chèvre ;o), quand je voyais les gars me doubler, en danseuses sur leur engin quinze kilos plus légers que le mien (poids du cadre inox plus les sacoches), je me disais que je serais bien content sur un Zokra TD :

 

Le Zockra TD 700, ça fait rêver, vivement que la fabrication en série démarre... j'en veux un !

Le Zockra TD 700, ça fait rêver, vivement que la fabrication en série démarre... j'en veux un !

 D'une vielle dame qui m'en a encore fait voir de toutes les couleurs :

Le groupe F a encore fait des merveilles.

Le groupe F a encore fait des merveilles cette année.

Et c'est tout pour aujourd'hui, c'est l'anniversaire de ma môman, et faut que j'aille faire les courses...

7 commentaires
1)
ysengrain
, le 05.08.2014 à 10:31
[modifier]

magnifique édition cette année, avec une pluie très humide

Il est vrai que les éditions où la pluie est très sèche, – bonne récolte de l’eau en poudre -, c’est nettement plus agréable !!

4)
Laurent Vera
, le 05.08.2014 à 14:14
[modifier]

Très réussi tes photos, celle de françois également. Quant à l’eau sèche, c’est une particularité de la Haute-Savoie….

5)
ToTheEnd
, le 05.08.2014 à 17:25
[modifier]

De l’eau de l’eau… mais François est sur Bière!

Toujours partir avec du houblon sous le bras… ça peut servir partout!

T

6)
Anne Cuneo
, le 05.08.2014 à 22:26
[modifier]

Ayant vécu la « pluie sèche » non loin de là, je vois très bien ce que zit veut dire: belle image poétique. La « pluie sèche » a un peu tempéré mon regret de ne pas pouvoir y être, C’est pas pour dire, mais cette pluie sèche-là, ça en jetait.

7)
François Cuneo
, le 05.08.2014 à 23:39
[modifier]

Et moi je vous parle plus longuement du Rock’n Poche vendredi.

Et Zit, tu ne perds rien pour attendre, j’ai des photos d’une tenue…;-)