Profitez des offres Memoirevive.ch!
La carte-mère du Titanium et les entrailles du flipper

À une époque où le moindre petit problème sur un iBook au niveau de sa prise d'alimentation impose l'échange de la carte-mère, et vous revient près de 700 €, à l'heure où une panne du port Ethernet d'un Titanium impose le même échange, juste un peu plus cher tout de même, vu la position dans la gamme, au moment où les iPods ne se réparent pas, mais s'échangent pratiquement au prix du neuf si votre petit bijou n'est pas sous garantie, je suis content de voir que tout n'est pas complètement pourri au niveau de l'électronique et de la mécanique.

Je vous ai déjà parlé de mon amour immodéré pour les montres. J'ai quelques autres passions, comme les machines à coudre par exemple (je n'en fais cependant pas la collection) mais également les flippers.

J'avais déjà raconté, dans l'humeur qui expliquait le pourquoi de CUK, que j'ai redoublé une année de gymnase parce que je passais ma vie dans les cafés à jouer avec ces machines exceptionnelles. Ceux qui ont rejoint Cuk. ch depuis peu devraient faire un petit tour par cette humeur, pour mieux comprendre non seulement la signification d'un certain nombre de pseudos circulant dans les commentaires. Il s'agissait là d'un assez grand moment de Cuk.ch!

Pour en revenir à nos moutons, regardez ce que j'ai dans mon salon, sous les escaliers:

image

À ma gauche, Adam's Family, déclaré flipper du siècle aux States. C'est vrai qu'il est assez fabuleux au niveau de l'inventivité du jeu, mais ce n'est pas mon préféré.

Mon chouchou, c'est celui de droite, NoFear (un cadeau de Mme Cuk, merci Madame Cuk).

image

Notez que les highs scores ne mentionnent pas Cuk:
normal, je viens de changer les piles (voir plus bas)

Pour les connaisseurs, pas un seul bumper (les champignons lumineux à ressort qui font le bruit caractéristique des flippers) rien que des rampes à viser, dans un ordre bien précis selon les défis que vous propose le jeu. Du grand art

Malheureusement, NoFear est tombé malade il y a peu. J'ai ouvert la machine, et j'ai commencé par chercher tout seul. Je précise que jusqu'à ce jour, j'ai toujours pu m'en sortir pratiquement sans aide, si ce n'est téléphonique avec mon vendeur.

Une fois seulement, Caplan m'a sorti de la gonfle en redressant avec une pince une barre en métal qui sortait la balle de la chaise électrique d'Adam's Family. Depuis, il fonctionne comme s'il était neuf, et j'en serai éternellement reconnaissant à notre lecteur, spécialiste monteur es shokatas depuis peu.

Oui, un flipper, ça se répare. Vous voulez voir comment c'est dedans? Maaaais, vos désirs sont des ordres, voilà:

image

Pas simple non?

D'ailleurs, je me demande bien pourquoi une si belle machine coûte à neuf (mais il faut toujours les acheter d'occasion, vous en trouvez des tout révisés pour 700 €) à peu près le prix d'un PowerBook 17. Il y a quand même plus de matos non? Ah, vous parlez technologie? Et bien les flippers des années 90 ne sont pas mal fichus à ce niveau, je peux vous l'assurer. Leur système de programmation permet, à l'aide de 4 boutons, de changer pratiquement tout sur votre jeu, c'est assez incroyable et très bien fait.

Or donc (je n'arrive pas à m'empêcher de digresser, mais vous commencez à vous habituer), NoFear est tombé en panne, et là, je n'ai rien pu faire. En fait, il s'agissait d'un problème sur ce que l'on appelle la platine, et qui est cachée derrière l'écran d'affichage des résultalts, là.

image

J'ai appelé le réparateur, qui a commencé par changer un fusible (de dzou, heureusement que ce n'était pas que cela, sinon la honte que je me serais ramassée!) et qui a constaté une perte de courant qui rendait NoFear tout mou, le pôôvre!

NoFear se serait appelé Titanium, qu'on m'aurait changé toute cette platine, pour une somme conséquente. Là, mon gentil réparateur qui était tout désolé de ne pas trouver le problème sur place m'en a prêté une, en attendant de me la réparer. Parce qu'il va changer un redresseur, un condensateur ou un transistor, enfin, ce qu'il faudra pour que ça marche, mais il ne le jettera pas, cette fichue platine.

Ben non, dans le domaine du flipper, on répare, on ne fout pas loin.

Nom d'une pipe, ça fait tout drôle d'entendre ce langage.

Mon cher petit NoFear est impeccable maintenant. J'en ai profité pour changer les piles qui gardent les plus hauts scores, et hop, on se bat à la maison à nouveau pour essayer de mettre ses initiales sur le tableau.

Faut dire que ce n'était plus très drôle, j'avais mis la barre trop haut. Hem, on va encore dire que je me vante ici. Tant pis, en toute modestie, si je n'avais pas lancé Cuk.ch, je pense que je serais devenu Champion du monde sur ce flipper…

D'ailleurs, j'y retourne, un de mes fils (Jonathan) n'est pas trop mauvais non plus et me donne du fil à retordre. Faudrait pas qu'il croie que le vieux devient à sa portée.

9 commentaires
4)
François Cuneo
, le 10.04.2003 à 12:36
[modifier]

momo, j'ai joué sur des dizaines de flippers virtuels informatiques, mais jamais, jamais, malgré le côté incroyablement réaliste de certains programmes, je ne suis arrivé à la cheville d'un vrai flipper.

Bon, le truc pour les kids que tu donnes est assez rigolo, mais on ne peut justement pas faire de fourchette!

Je précise enfin que nous avons lancé un concours avec Jonathan, sur cent parties.

Ce petit c… me bat 5 à un.

J'en crève!

5)
BLUES
, le 10.04.2003 à 14:15
[modifier]

Salut Francois…. on a une équipe de passionnés-réparateur de flipper's juste à côté de "La Bille" à LS …Au cas z'ou, si tu cherches kelk'un un de ces jours …
D'ailleurs tu auras surement remarqué lors de la réunion Cuk qu'il y en avait un au club. De là, à dire qu'il a du succès .. Hum!!! pas évident, on dirait que les flip's ont de la peine à reprendre "du poil de la bête", parmis notre clientèle en tout cas… pas terrible.
Bye .. BLUES

6)
Caplan
, le 10.04.2003 à 14:18
[modifier]

Si j'ai pu aider très modestement le Cuk dans sa réparation de fortune, c'est que je possède moi-même un Juke-box, un bijou (Rock-Ola modèle Empress 1962) et que l'aspect élecro-mécanique ne m'effraie pas trop. Ça reste dans le concret!

Par contre, quand je pense à ce qui se passe dans mon eMac et que je n'y comprends RIEN, ça me fâche un petit peu et ça m'angoisse pas mal non plus d'être à ce point largué…

Ça m'angoisse, mais ça me permet tout de même d'aller faire mes emplettes de 45T aux States via le Net! Dans la vie, faut pas s'en faire…

P.S. "Faire ses emplettes aux States": j'vous l'avais dit qu'on est tous mouillés jusqu'à l'os!

7)
momo
, le 10.04.2003 à 15:35
[modifier]

C'est marrant ce que tu disais François à propos de ton redoublement de classe en raison du flipper: moi j'ai passé mai 68… à jouer au… billard: le lycée était fermé, et le bistrot en face était ouvert. C'est là que j'ai enfin compris la géométrie et la balistique, remarque… Les "Soixante-huitards" ont pas tous lancé des pavés ni fini par élever des chêvres dans le Massif-Central… Le flip par contre j'ai JAMAIS réussi: ça doit demander trop de coordinations et trop de neurones à mettre en marche en même temps. En revanche, j'ai largué deux salaires d'été entiers en parties à cinq balles sur le premier Pacman sur table basse vitrée…

8)
François Cuneo
, le 10.04.2003 à 17:08
[modifier]

Blues, tu crois que je suis allé le chercher où, mon réparateur de Flipper? A la Sarraz bien sûr!