Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Dom' Python
567 commentaires trouvés.
Article: La dernière page d’un livre de 15 ans se tourne ce jour (mise à jour avec un film résumant l’âme de Cuk.ch)

pourrait on avoir la liste des blogs perso des rédactrices et rédacteurs de CUK pour pouvoir continuer à suivre certains ?

Relis l’article d’aujourd’hui, il contient les liens qui ont été communiqués à François. Ils seront mis à jour, comme expliqué.

Et bonne idée, de relire tout depuis le début. J’ai eu la même!

Article: La dernière page d’un livre de 15 ans se tourne ce jour (mise à jour avec un film résumant l’âme de Cuk.ch)

Allez, encore un merci à chacune et chacun. Cuk aura été (à ce jour) ma plus passionnante tranche de cyber-vie!
Et je m’attends à en retrouver un maximum d’entre-vous dans les commentaires du nouveau blog de François !

Par contre, pourquoi 15 ans?? 2001-2017

De fin décembre 2001 à février 2017, on peut dire 15 ans, oui!

Article: Le monde va mieux
Dom' Python
, le 10.02.2017 à 15:58
[modifier]
Article: Le monde va mieux

j’aurais tout simplement apprécié que tu creuses pourquoi on a l’impression que tout va mal. Ce n’est tout de même pas anodin de faire ce constat.
[…] Pourquoi ne pas porter une réflexion ou une réponse à comment ça se fait qu’on soit comme ça? Je trouve tout de même que la question n’est pas anodine.

Effectivement, pourquoi pas. Ça n’était pas mon propos au départ, mais tu as raison, la question n’est pas anodine. Je n’ai personnellement pas fait d’études sur la question, mais voici ce qui me semble émerger de ce que j’ai lu et entendu:

Il est dans notre nature d’être plus “réceptif” aux signes de danger qu’à ceux de sécurité. Nos très lointains ancêtres étaient programmés pour ça, pour une question de survie. Ou plutôt: ceux qui survivaient étaient ceux qui étaient programmés ainsi. Les autres périssaient, faute d’avoir anticipé le danger et d’y avoir répondu à temps par la fuite ou le combat.

De nos jours et sous nos latitudes, pour la majorité d’entre nous, le danger n’est plus aussi permanent qu’il l’était pour nos ancêtres des cavernes. Mais nous avons conservé cette sensibilité plus aiguisée au danger qui fait que nous sommes naturellement enclins à être plus réceptifs aux mauvaises nouvelles.

Tout cela, semble-t-il, serait aux origines du fait que mettre une mauvaise nouvelle “à la une” une fera vendre le journal plus facilement. Et la méfiance vis-à-vis d’une erreur d’appréciation nous fait qualifier de “réalisme” l’état d’esprit qui consiste à être à l’affut du danger plutôt que je croire se croire en sécurité.

Les connaissances en neurosciences viennent confirmer scientifiquement ce que certaines sagesses enseignent depuis longtemps, à savoir que porter notre attention exclusivement sur les aspects sombres de la vie est, à la longue, toxique pour notre psychisme et notre organisme.

Voilà.

Article: Le monde va mieux
Dom' Python
, le 09.02.2017 à 17:44
[modifier]
Article: Le monde va mieux

Merci à tous! Heureux de voir que nous sommes plusieurs ici à être sensibles à cette approche. Toutefois…

TTE: En écrivant certains passages de mon billet, j’étais à peu près que tu interviendrais. Je sais ce que tu penses des médias, je sais aussi ce que je pense de ce que tu penses et surtout de la manière fréquemment agressive avec laquelle tu interviens sur ce sujet. Cela dit, je ne suis pas sûr d’avoir envie d’entrer en débat avec toi sur ce thème. D’autres, plus compétents que moi en la matière, s’y sont cassé les dents. Et dans l’état où sont les miennes, je m’abstiendrai.

Cela dit, je serais quand même curieux de savoir le sens de ta première phrase: “C’est marrant de ne pas vouloir prononcer le mal…

Quant au “rêve” de ton PS, peut-être. On verra. Mais je crois que les raisons de le destituer ne sont pas que d’ordre humain, éthique, tout ça… Il me semble bien que, même d’un point de vue de la rentabilité commerciale et politique, ses décisions soient autant de balles dans le pied. Mais là aussi, je ne suis pas spécialiste.

Costi: Comme le dit djtrance et comme je l’ai également évoqué dans mon billet, il a été élu par le système politique et pas par le peuple. Cela dit, il est vrai que, selon les règles de la démocratie américaine, il a bel et bien été élu. C’est pourquoi il s’agit bien selon moi d’objection de conscience, ou de désobéissance civile. Et le fait que cela se passe à cette échelle me semble relativement rare.

zit: Dis donc, c’est la douche écossaise, ton com’! Tu commences par une vision plutôt positive, et tu finis en disant que la fin est proche… À moins que justement, tu penses que l’extinction prochaine de l’humanité serait une bonne nouvelle?

Merci François pour le rappel de l’histoire des forêts!

Et oui, au plaisir de te retrouver, et aussi “là” (je te laisse mettre le lien?!).

Pierre: Vous auriez voulu “plus concret”? Vous auriez voulu que j’énumère concrètement mes pratiques en matière écologique? Pourquoi pas, mais en fait ce n’était absolument pas le sujet, donc je ne comprends pas votre “déception”.

Par ailleurs, l’image du verre d’eau à moitié vide/plein n’a pas — non plus — de rapport avec le problème de l’accès à l’eau que vous évoquez. Vous faites un lien que je ne comprends pas et que votre réponse à djtrance dans le commentaire 17 n’explicite pas.

Et enfin, votre dernier paragraphe… Pouvez-vous s’il vous plaît préciser concrètement en quoi je tente de montrer que j’ai la plus grosse (etc.)?

Article: Open Bar de février
Dom' Python
, le 07.02.2017 à 19:11
[modifier]
Article: Open Bar de février

J’hésitais à vous livrer une photo de mon bureau, le trouvant trop bordélique. Mais bon. Je vois que d’autres n’ont pas eu ce problème.

Cela dit, je n’ai, contrairement à TTE, pas de photo « après le rangement ». Cela fait plusieurs mois que c’est dans cet état.

Message personnel: TTE, si tu ne sais pas quoi faire un de ces jours, que tu as envie de ranger un bureau et que le tien l’est déjà, je te prête volontiers le mien!

Article: L’iPhone est mort. Vive l’iPhone

Ce design « iPhone 5 » est, je pense, le plus réussi à ce jour.

Ce qui est marrant, c’est que lorsque ce design à « fuité » avant sa sortie officielle, je me suis dit que c’était certainement un fake, qu’Apple ne pouvait pas sortir quelque chose d’aussi moche. Je trouvais ses arrêtes anguleuses affreuses et je les devinais inconfortables.

Eh bien quand j’ai eu mon 5, j’ai adoré. J’ai réalisé à quel point il tient bien dans la main et que, à cause précisément de ces arrêtes, il risque moins de m’échapper comme une savonnettes! Pour moi, c’est juste le design parfait!

Article: L’iPhone est mort. Vive l’iPhone

Bien sûr le grand écran des 6 et 7 me tente. Les versions + un peu moins. J’ai des petites mains.

Mais ce SE me ravit. Je me le suis acheté à cause de sa taille, de son prix, de sa puissance et de son autonomie. J’espère qu’il va durer un maximum de temps. Parce que je suis de plus en plus sensible à la durée des choses et à la nécessité de ne pas être toujours sur le dernier modèle. Tant que ça marche et que ça me convient, je garde.

Pourvu que ça dure!

Article: Open Bar de février
Dom' Python
, le 06.02.2017 à 09:45
[modifier]
Article: Open Bar de février

J’utilise Mail, mais pour mon usage il lui manque deux ou trois trucs comme les tags pr exemple. Tes plug in me font saliver, François, mais comme j’utilise presque plus souvent mon iPhone que mon Mac pour mes mails, je tiens à conserver une cohérence. De plus, tout cela étant connecté en IMAP sur gmail, que j’utilise également de temps en temps, je n’ai pas envie de trop diversifier mes environnements.
Il m’arrive de me tâter pour passer à Outlook, que j’utilisais au boulot et que j’aimais bien…

Article: Retour vers un Jardin Extraordinaire – Les abeilles et nous

Très chouette article, comme d’habitude. Et l’article “Rien sur le pare-brise” est glaçant! Je n’y avais jamais pensé… (Mais chez moi, le lien qui le suit “Hybride…” ne fonctionne pas.)

A Genève, on est en train de voir un grand nombre de zone reverdire. Notamment certaines pelouse sont devenue des prés de fleurs multicolores. Argument des politiques: favoriser la biodiversité. Je trouve ça très bien.

Marc, grâce à toi je me serai intéressé à plein de choses inattendues. A ce titre je te considère comme un des piliers de cuk. Et un pilier de qualité étant donné tes connaissances en la matière!

Article: L’Italie franco-suisse
Dom' Python
, le 01.02.2017 à 11:23
[modifier]
Article: L’Italie franco-suisse

Tristan, tes photos sont absolument fantastiques! Je trouve la gestion des lumières particulièrement réussie. Bravo!

J’aime beaucoup ces bateaux mais n’y vais malheureusement pas souvent. Cela dit, il y a quelques années, je me suis fais une journée complète à bord. Départ de Genève à 9h, direction Le Bouveret et retour, fin du voyage à 21h. C’était génial!

J’adore les boiseries, l’ambiance générale… le rythme qui est tellement plus lent que dans notre vie de tous les jours…

TTE, concernant les croisières gourmandes: Avec ma femme, nous en avons fait trois, mais au repas de midi.
– Depuis Lausanne, le paysage est splendide; vue imprenable sur le Lavaux! La nourriture était excellente (ceci dit nous ne sommes pas connaisseurs) et le service très sympa.
– La deuxième fois, c’était depuis Genève. La cuisine portant le label « Chevrier », nous nous sommes réjouis.
– Eh bien, tant pour la cuisine que pour le service (et le paysage), notre troisième croisière gourmande s’est faite au départ de Lausanne! Et nous n’avons pas été déçus!

Autre croisière gourmande très appréciée (à l’occasion de mes 60 ans) l’été passé: la croisière des trois lacs, que nous avons faite au départ de Morat. La première partie sur le lac de Morat et le canal qui le relie à celui de Neuchâtel a été une vraie surprise. Ce canal est vraiment magnifique. Après nous étions à table, donc moins de paysage, mais nous avons bien mangé. Cela dit, le bateau n’était, et de très loin, pas aussi beau que l’Italie!

(Tibet, s’agissant du nom du bateau, je pense que la majuscule est de mise)

Article: En solidarité avec l’Hebdo

Il suffit de se référer à un thème sur Google pour voir reproduit des centaines de fois le même texte standardisé.

C’est vrai. Mais cela n’empêche pas que, à côté de ces centaines de fois le même texte, on y trouve également une foultitude d’autres propositions. Peut-être que leur découverte demande un petit peu plus de recherche, mais elles s’y trouvent!

Article: Réparation (SCRAAATCHE)
Dom' Python
, le 27.01.2017 à 10:26
[modifier]
Article: Réparation (SCRAAATCHE)

Ben voilà, désormais on ne dira plus “bouquet final”, mais “bouquet zital”!

Je ne connaissait pas le Tex Avery… Magnifique! Merci pour ce lien. Et tiens, un dernier défi: bricoler une échelle avec son système de rangement comme on voit à 01:43, avec preuve en image (gif). Si tu n’as plus de date prévue pour cuk, ça fera un très bon billet pour la reprise de ton blog que je me réjouis de découvrir!

J’en ai aussi des rouleaux en deux largeur (50 et 25 mm), femelle au recto et mâle au verso (ou vice versa)

Les “vice versa”, c’est le même fournisseur que les tasses pour gaucher?

Article: Une table lumineuse ? (Cuk.Gadget ?)

François, un blog, j’en ai un, ça va faire bientôt trois ans que je n’y ai pas fichu les pieds, va effectivement falloir que je retourne y faire la poussière ;o).

Ah ça mais… oukilest ce blog? J’espère bien qu’on va en avoir l’URL très bientôt, avec plein de nouveaux articles, gifés à donf!

Article: Du parc au rack (un Cuk.Gadget de plus)

Zit, je ne suis pas bricoleur pour deux sous. Et les premiers billets que j’ai lu de toi l’ont été un peu en diagonale. Et, petit à petit, sans m’en rendre compte, j’ai eu de plus en plus de plaisir à les lire. A point qu’aujourd’hui, en lisant celui-ci (avec retard), j’avais un petit pincement au coeur en pensant que merk, ah oui, y a aussi ce zit qui me manquera!

Article: Une bonne gestion de vos mots de passe

Sur mon mac, ça va. Mais sur mon iPhone, je réalise que je continuais à valider les identifiants proposés pas mon trousseau Apple. J’ai donc désactivé celui-ci, mais je n’arrive pas à me loguer avec 1Password, si ce n’est en l’ouvrant pour aller copier le mot de passe et le copier après sous Safari dans le champ idoine.

J’ai beau chercher sur le net, je ne parviens pas à trouver de l’aide. Renan (ou autre), un tuyau?

Article: Se prendre la tête pour une flèche

@cvanquick
Tu soulèves un point que j’ai failli développer: le caractère provisoire de toute chose. Je pense en effet qu’il est important de rester conscient que tout peut évoluer, les conditions peuvent changer, des êtres chers disparaître… En ce sens, il est important de ne pas s’installer trop confortablement, de s’encroûter (“on a toujours fait comme ça!”). En même temps, lorsque je suis en train de faire quelque chose, je pense qu’il est important de pouvoir m’immerger dans cette tâche, dans l’ici et maintenant comme on dit. C’est cette immersion qui me semble de plus en plus menacée; et cette interface me semble être une des manifestations de cette menace.

@TTE
C’est vrai que chaque nouveauté peut-être un soulagement par rapport à ce qui la précède. La torture dont tu parles était une sacrée libération qui nous permettait de prendre la musique avec nous… Mais en regard du confort actuel, c’est vrai que cela semble être une “torture” (encore que le mot semble un peu fort).

@Jean-Yves
Merci. En principe lorsque je rédige une intro pour la page de garde, je la remets en italique au début de l’article. J’avais oublié de le faire. J’ai corrigé.
Content pour toi si tu ne ressens pas cette pression. Mais il semble d’après ce que tu écris que ça fait longtemps que tu t’entraînes à la tenir à distance.
J’ai lu et relu le Prophète; je garde la référence de Krishnamurti pour une prochaine lecture.

Article: Se prendre la tête pour une flèche

@Roger
Je ne sais pas si tu es – biologiquement – un vieillard; je ne connais pas ton âge. Mais ton discours me donne à penser que tu es très loin de la sénilité et de la date de péremption!
Je ne sais pas où j’ai lu récemment: “Je n’ai pas soixante ans; j’ai vingt ans, mais avec quarante ans d’expérience!” J’aime bien.

@myvista
Cela fait longtemps, je l’avoue, que je n’ai pas mis les pieds dans un magasin de disques. J’y ai pourtant travaillé dans une vie précédente.
Je n’écoute pratiquement plus que depuis mon iPod ou mon ordi (ma chaine de salon est malade et je n’ai jamais pris le temps de m’en occuper). Il faut dire que je suis très très loin d’avoir l’exigence qualitative d’un audiophile. Mais j’apprécie le confort d’avoir ma musicothèque sous la main, du moins la quantité que mon iPhone peut héberger; j’en ai plus sur mon mac.
Les derniers CD que j’ai acheté, c’est à la sortie de concerts. Et plus particulièrement si ledit CD n’est pas disponible en téléchargement chez Quobuz, iTunes ou le site des musiciens. Car l’objet CD, s’il m’est sympathique en raison de sa pochette (certains son magnifiques), se trouve dans l’obscurité de mon armoire.

Article: Se prendre la tête pour une flèche

@Madame Poppins
Ta première phrase est très juste. Mais il ne suffit pas de le savoir… Il n’y a pas si longtemps que j’ai pris conscience de ma dépendance (relative) au regard des autres. Et c’est un gros travail que de me libérer de la part dont je peux me défaire, et d’accepter sereinement le reste! Je ne sais plus qui a dit: “On ne peut pas se libérer de ses chaînes, mais on peut apprendre à danser avec.” Je suis d’accord avec le fond, mais le côté absolu de cette déclaration me dérange un peu. J’aime à croire qu’il est possible de se libérer partiellement.
Ou pas!

@Jean-Claude
L’écoute de la musique se prête en effet bien au “multitasking”. Certains diront probablement que dans ce cas on n’écoute pas, on entend. Je revendique pourtant le fait de pouvoir écouter en faisant autre chose, même si je reconnais bien sûr que la qualité de mon écoute n’est pas aussi bonne que lorsque je ne fais que ça.

@Patrick W
La flèche en question est entourée d’un trait rouge sur ma deuxième capture d’écran.

Article: À Dakar, un jardin extraordinaire

Même jeune, je n’ai jamais été attiré par le jardinage. Et maintenant que j’aurais envie de m’y intéresser, mon arthrose, mon dos fragile et mon surpoids ne m’encouragent pas à m’y mettre.
Mais là, avec ce genre de dispositif qui permet de jardiner debout, je me dis que… pourquoi pas essayer…
Mais je n’ai pour l’instant pas de place. Peut-être dans mon prochain logement…
En tout cas merci pour cet article très intéressant! Le jour où je m’y mets je te demanderai des conseils!

Article: Quand le « bon » titre n’existe pas…

Madame Poppins,

Publier un tel article aujourd’hui, nous faire une fois de plus cadeau d’un magnifique texte en pareille circonstance, c’est remuer le couteau dans la plaie. C’est comme nous faire prendre conscience avec encore plus d’acuité que cuk va nous manquer. Et ça, ÇA VA PAS DU TOUT!

Non mais!

Cela dit, j’ai pensé hier que la personne en charge du billet d’aujourd’hui aurait la tâche difficile. Eh ben bravo. Tu maîtrises (ce qui n’est une surprise pour personne ici!)

P.S. Mes amitiés à ton genou gauche!

Article: Et de quinze! Mais ce n’est pas la joie…

Quand je parle de cuk à quelqu’un, je dis toujours qu’en plus de la qualité et la richesse des sujets abordés, la bonne tenue des commentaires en fait un lieu à part. Je reconnais bien sûr qu’il y a de temps en temps des dérapages, mais qu’ils sont plutôt rares. (Mais c’est vrai que ces derniers temps…)

Pour moi, ce site est un exemple de cohabitation réussie entre des personnes et des points de vue différents. Et quand bien même il m’arrive d’être choqué par certaines tirades, je trouve que François gère ça plutôt bien. J’avoue qu’à sa place, j’aurais certainement cédé à la tentation de la censure et de l’exclusion. Il ne l’a pas fait et cela ne fait qu’augmenter l’estime que je lui porte. Certaines de ses réponses ont pour moi été des exemples de communication non violente (CNV pour les intimes). Bref, cuk est pour moi la preuve que la cohabitation dans la différence est possible. D’où ma tristesse en apprenant la prochaine fermeture du site.

(Entre-nous soit dit, lorsque je lis, dans les commentaires de l’article du jour, l’affirmation que « le patron fonctionne un peu à la brosse à reluire et à la pommade… », même en plaisantant « un peu », je me dis que crotte, si la cohabitation est possible, c’est pas gagné! Et lorsque je vois que d’aucuns s’empressent de traiter l’auteur de cette affirmation de sot, troll, et je ne sais quoi d’autre, j’ai la désagréable impression que la gestion des conflits n’est pas une chose facile et que désapprouver un propos sans en insulter l’auteur est un exercice difficile ;-).

Malgré la détermination de François, j’avoue que je trouve sympathiques certaines propositions, par exemple le relâchement de la pression d’un article par jour ou la possibilité de disliker un commentaire avec masquage d’icelui (façon QoQa). Que ce soit ces moyens-ci ou d’autres, je me dis qu’il devrait y avoir une manière de procéder qui pourrait assurer la pérennité de cuk, quitte à ce que François ne soit plus le seul à le porter… Mais probablement que je rêve.

Car il y a un autre aspect de l’annonce du jour qui me réjouit plutôt, lui. C’est que, si je comprends bien les motivations de François, outre le raz le bol, il y a aussi le désir de redistribuer son temps entre ses différentes activités (dont la reprise du violon). Et alors là, en pensant aux longues heures passées à s’occuper de cuk, je me dis que cet arrêt aura pour conséquence hautement bénéfique que ce sera autant de temps plus que François pourra consacrer à Madame K, à la famille, aux amis proches, à la musique, à la course. Et malgré ma grande tristesse, je suis réellement et sincèrement content pour eux!

(Mais bon, François, quand même, y aurait pas moyen? Hein?)

Article: aquama: de l’eau, du sel, un coup de machine magique pour fabriquer la solution, et c’est tout propre

J’avais hésité à craquer…
Du coup je regrette.
Message pour QoQa : après un article pareil, vous pourriez relancer une vente d’aquama, non?
Hein?
Allez…!
S’iiiiil vous plaîîît!

Article: Lettre ouverte à mon pied droit

Pierre:
Permettez-vous, permettez-vous! A mon tour de me permettre d’illustrer mon propos pour le clarifier:
Imaginez un cercle au centre duquel se trouve un point. Deux positions possible:
1/ Assis sur le cercle, tourné vers l’intérieur. Je n’ai d’horizon que moi-même, je tourne le dos à l’autre, à l’environnement, au monde. C’est ce que j’appelle “être centré sur moi”.
2/ Assis sur le point central. Je suis en mon centre, mon “hara”, je me tiens droit, le souffle dégagé. Du centre, dans quel sens que je me tourne, mon regard est tourné vers l’extérieur. Je suis disponible au monde, à l’autre. C’est ce que j’appelle “être centré en moi”. Ainsi n’ai-je pas à me “détourner de moi” pour me “tourner vers l’autre”. Etant au centre, je suis forcément tourné vers un autre, mais sans me perdre.
Alors je pourrais développer ce que je mets concrètement dans ces expressions. Mais pour moi, la perception de cette nuance a été une découverte fondatrice.

Sirrensis:
Excellent livre que Le charme discret de l’intestin, que François nous a présenté ici.

Article: Lettre ouverte à mon pied droit

Pierre:
Merci pour cette précision. Et moi qui me demandais ce que cette info météo venait faire là !
Sur le centrage, j’aime bien la distinction entre centré sur soi et centré en soi. Personnellement, je cherche à être toujours plus centré en moi, ce qui me permet de me tourner vers l’autre sans me perdre.

Lebarron: Merci infiniment pour ta contribution!

Article: Les souvenirs…
Dom' Python
, le 13.12.2016 à 12:29
[modifier]
Article: Les souvenirs…

Je me demande donc ce qu’il s’est passé pour que d’un souvenir datant d’il y a parfois une vingtaine d’années, on passe ensuite à cette course, frénétique, aux cadeaux, à l’organisation, à la surabondance : le goût des choses simples aurait-il été englouti par le temps, par les convenances, par la pression mercantile, par les voisins qui ne cessent d’exhiber leur menu à rallonge et les achats effectués ?

Il me semble qu’une partie de l’explication se trouve dans le fait que comparer les souvenirs d’enfance (vacances, aucune responsabilité, capacité d’émerveillement…) avec la réalité de l’adulte que nous sommes aujourd’hui (en charge de l’organisation de la fête en plus d’un travail prenant…) est un peut biaisé.

Cela dit, il est vrai que la dimension commerciale de ces fêtes a pris des proportions démesurées, me semble-t-il.

Perso, j’aime les fêtes. Un peu d’agoraphobie, beaucoup de goût pour une certaine sobriété, envie de rencontres humaines avec du sens plutôt que de grandes bastringues avec joie obligatoire…

Article: Lettre ouverte à mon pied droit

Merci pour vos déjà nombreux commentaires!

fxc: Ben… essaie!

Saluki: Gros coup de fatigue? ;-)

PhilSim: Merci! Certes, votre remarque est fort pertinente. À vrai dire, je me l’étais faite à moi-même et j’ai failli en parler. Mais, dans un souci d’en rester au propos initial qui était de partager une expérience surprenante, j’ai choisi de n’en point faire mention. Je vous suis toutefois reconnaissant de souligner ce point, ce que lisant je me suis promis à moi-même de prendre régulièrement le temps de m’adresser ainsi aux différentes parties de mon corps, qui ont chacune une part de responsabilité dans le fait que je sois un sexagénaire plutôt heureux!

Blues: En te lisant, j’ai pensé à mon grand-père qui parlait longuement aux fleurs de son balcon. Lorsqu’il a été hospitalisé durant quelques semaines, elles ont commencé à dépérir, bien que ma grand-mère les arrosait régulièrement selon les instructions de son mari. Lorsque celui-ci est rentré de l’hôpital, elles ont rapidement repris vigueur! Par ailleurs, j’ai reçu un mot d’un correspondant Twitter qui me dit s’être bien marré, car il n’est “pas le seul à parler à ses périphériques”!

Sirrensis Si tu ne l’as pas vue, tu seras intéressé par cette émission de la RTS: 36.9°, 23.01.2013, 20h15 Microbiote: ces bactéries qui nous gouvernent

PhB Merci! Et j’aime bien l’image des “oreilles de son pied”!

Pierre A Cordier Euh… Je ne suis pas doué en langues, et particulièrement en Sous-Entendu. Dois-je comprendre que mon texte te paraît narcissique?

Article: Dernier Open Bar de l’année

En bas de chez moi il y a une arcade qui abrite l’agence créative « Cavalcade« . Dans leur vitrine, un panneau qui affiche une phrase, un slogan, quelques mots souvent sur un mode humoristique. J’aime bien. J’ai photographié un de ces messages pour pouvoir vous le partager lors d’un open bar. VoicI:

Voilà, c’est tout!

Article: Pour quand je ne serai plus vraiment là…

Pour répondre à tes question, Madame, oui, j’y ai déjà songé. Plus particulièrement au moment du décès de ma mère.

Elle était hospitalisée et les toubibs m’ont appelé pour me faire part d’une brusque péjoration de son état. Se posait alors la question de savoir si elle désirait être réanimée si besoin, ou si on la laissait partir. Je leur ai répondu qu’elle avait exprimé sa volonté claire de ne pas être réanimée, de ne par subir d’acharnement thérapeutique. Je leur ai dit que je n’en avait pas reparlé récemment avec elle, mais que j’étais certain à 98% (en réservant 2% par honnêteté intellectuelle) qu’elle n’avait pas changé d’avis sur la question. Ils m’ont alors répondu que cela allait bien dans le sens du document que l’EMS leur avait remis au moment de son hospitalisation. C’est ainsi que j’ai appris 1/ qu’il existait ce document de « Directives anticipées » et 2/ que j’ai eu connaissance que maman l’avait remplis lors de son entrée en EMS. Eh bien, malgré la quasi certitude qui était la mienne, j’ai reçu cette information avec un certain soulagement. Mine de rien, même en étant sûr de moi, cela me faisait bizarre d’avoir en quelques sorte « la vie de ma mère entre les mains » comme on dit. Et l’existence de ce document m’a apporté une certaine paix.

J’ai alors décidé que je remplirais un tel document… mais je ne l’ai pas encore fait. Peut-être en partie parce que j’ai passé bien quelques années de ma vie avec un désir de mort; du coup je craignais que le fait de remplir ce document officiellement représenterait comme une sorte de pas, petit certes, vers au mieux l’euthanasie, au pire le suicide.

Avec ma femme, nous nous sommes dit que, une fois que nous serons tous les deux à la retraite (dans quelques mois), nous prendrons le temps de réfléchir à ce que nous souhaitons mettre en place pour notre mort, et plus particulièrement pour le cas où l’un de nous perds son autodétermination, sa santé, tout ça.

En ce qui me concerne, les personnes en qui j’ai une confiance absolue pour prendre les décisions qu’il pourrait y avoir à prendre sont ma femme et mon fils. Et ma position actuelle est que je ne souhaite pas être maintenu envie artificiellement s’il n’y a pas de perspective d’un retour à la conscience et à un minimum de qualité de vie.

Je me pose également la question d’une adhésion à Exit, dans l’idée que, peut-être, je pourrait envisager de faire appel à eux suivant la situation.

Article: Premiers contacts avec le MacBook Pro 15 pouces avec Touch Bar

Et si tu supprimais les commentaires à l’instar de Gète http://blog.gete.net/2016/09/13/de-liphone-7-et-de-la-critique-dapple-en-general/

Ah ben non! Il y a souvent des échanges intéressants sur plein de sujets. En ce qui me concerne, je regretterais la suppression des commentaires! Car même s’il arrive que ça chauffe, il me semble que cuk se distingue par la bonne tenue générales des interventions.

cuk me semble être un reflet de l’humanité. Il n’y a pas que du beau, mais globalement, c’est plutôt pas mal! Je dirais même que nous sommes privilégiés. Mais, comme disait mon père : « Là où il y a des hommes, il y a de l’hommerie » !