Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Emile Courrier
2 commentaires trouvés.
Article: En attendant l’iPhone 5 low-cost, voici le Nokia Asha 501!

à Guillôme : le fait que sur la forme, le tribunal ait débouté free ne change rien au fond du problème : il s’agit bien d’un prêt à la consommation déguisé. Tu le sais , je le sais…

Certains sur Cuk, semblent comparer et mettre au même niveau la prose de François et celle d’Arnaud ; en ce qui me concerne, François est un passionné ; si à ce titre , il lui arrive d’être de mauvaise foi (si peu ;-), je mets cela sur le compte de la passion. En ce qui concerne Arnaud, fut -il animé des meilleures intentions du monde – il y aura toujours un a priori suspicieux de ma part et pas seulement de la mienne (et c’est bien naturel). Une impression qui se confirme avec le biais de comparaison avec l’iphone, alors que clairement les deux téléphones ne “jouent pas dans la même cour” (ce que personne ne leur reprochera, d’ailleurs, compte tenu, entre autres, des différences de prix). Je ne reviendrais même pas sur le fait qu’Arnaud fasse de ce petit nokia ce qu’il n’est pas, c’est à dire un smartphone ; Selon Les Numériques , ce modèle “en termes de navigation Web, c’est le strict minimum”. Le problème avec le type de publi-reportage que fait Arnaud, c’est qu’on peut se demander pourquoi les autres marques n’auraient pas, après tout, droit au même traitement ; or ce n’est pas le cas, et heureusement : CUK serait rempli, voire déborderait avec ces seuls articles !

Article: Retour sur le Rock’n Poche 2013 en images et en texte

Bonjour à tous… Ça fait Tréééés longtemps que je lis CUK, site que je trouve extrêmement agréable et toujours pertinent dans ses centres d’intérêt, ses sujets et ses interrogations… …Et avec une communauté sympathique et vivante !

Ce qui me pousse à franchir le pas et à réagir aujourd’hui, c’est la réaction de François au concert de Goran Bregovic dont les extraits sur YouTube m’ont l’air, ma foi, honorables. En effet, François, tu associes dans ton impression négative le son et la musique. Ce sont – mais je ne pense pas t’apprendre vraiment quelque chose – deux choses tout à fait différentes. Il y a presque 20 ans maintenant (ça ne nous rajeunit ni vous ni moi), je suis allé voir dans une grande salle parisienne (le Zénith, pour ne pas la nommer) un festival fusion qui regroupait à l’époque des groupes qui avaient une certaine envergure comme No One is Innocent, Rage Against The machine, Tool, Living Colour et Fishbone (pour ceux à qui çes noms disent quelque chose). J’étais venu essentiellement pour les deux derniers. Et j’ai été extrêmement déçu pour de questions de son avec Living Colour, où les guitares noyaient littéralement le chanteur et rendaient la musique peu intelligible. Pourtant, je n’ai pas voué aux gémonies Living Colour, mais plutôt l’ingé son de ce soir là. Avait-il du mal à gérer le son particulier de ce groupe où la guitare (et quelle guitare, celle de Vernon Reid !) est effectivement très présente ? Était-ce la configuration “festival” où les groupes ses succèdent qui était à incriminer, avec forcément plus de variables, et moins de temps pour les gérer et créer l’enveloppe sonore adaptée ? Était-ce la configuration du Zénith, qui, j’ai pu le vérifier à d’autres occasions, peut s’avérer parfois délicate à “mettre en son” ? Tout ça pour dire que le problème est peut-être à voir du côté de la sonorisation en général, sonorisation encore plus délicate, on le sait, en extérieur ? Ajoutons à cela que dans les musiques des Balkans, on joue aussi souvent avec les discordances et l’ensemble peut alors devenir un vrai défi à gérer…