Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Khefin
5 commentaires trouvés.
Article: Yoink 3: oh qu’il est bon cet utilitaire!

Je suis passé sur Dropshelf après avoir longtemps utilisé Yoink. Le 1er a quelques avantages :
– Possibilité de créer des zones de dépot sur les 2 côtés de l’écran (non occupés par le Dock et la barre de menus) en même temps ;
– La possibilité d’ajouter des éléments à une pile en plusieurs fois : quand je veux ramener plusieurs fichiers éparpillés dans un seul dossier, je les collecte séparément mais je peux les ajouter à une même pile et je les transfère ensuite en une fois. Yoink, quant à lui, crée une nouvelle pile à chaque ajout, certes ce cas n’arrive pas souvent, mais c’est bien pratique ;
– La possibilité d’avoir plusieurs zones de dépôt bien séparées.

A noter que la fenêtre de Dropshelf peut être bleue ou grise, en plus du jaune des débuts.
Un clic droit sur une pile contenant 1 seul fichier donne son nom complet avec sa taille, mais on n’a pas accès à QuickLook malheureusement.

Article: DragonDrop ou DropShelf, lequel choisir?

Dans le même genre, il y a Yoink (présente sur la MacAppStore). Très bien, crée une fenêtre dès qu’on déplace un fichier (ou même un élément d’une page web). Cette fenêtre est soit volante et près du curseur, soit sur le côté de l’écran (à droite ou à gauche uniquement). Je suis néanmoins passé à DropShelf, qui n’apparaît que lorsqu’on déplace un élément vers le bord de l’écran, et accepte qu’on rajoute des éléments a posteriori à une pile : je regroupe dans une pile tous mes éléments à déplacer et je les bouge en une fois. Plus pratique que de passer par Launchbar.

Bref, je comprends qu’on puisse se passer de ce genre d’utilitaire, mais j’en suis vraiment satisfait. Associé à Pathfinder, j’adore. Surtout que ce dernier vient d’être mis à jour et règle quelques petits bugs.

J’ai testé Unclutter, il crée une fenêtre en haut de l’écran, avec un petit éditeur de textes, le contenu du presse-papier et un équivalent de DropShelf. La différence est qu’il copie les éléments glissés et ne crée pas un raccourci comme DropShelf. Je l’ai donc rapidement abandonné (déplacer les éléments d’un disque réseau est alors inutilement compliqué).

Article: L’erreur incroyable d’Apple sur ses nouveaux portables 2012

“Donc, on ne peut plus l’éteindre? il ne reste plus que “en veille” (fermé) ou “en fonction” (ouvert) avec mountain? “

Bien sûr que non, tu exagères tout. Comme de qualifier l’utilisation du terminal d’”effrayant”. La plupart du temps, il suffit de copier coller des lignes de commandes, si ça t’effraie, arrête l’informatique.

J’ai un retina, et depuis un bon mois qu’il est sous ML, une seule fois, la mise en veille ne s’est pas faite correctement. Bon, même si ce problème arrive peu souvent, je regrette quand même l’absence de diode. Cependant, cela fait un an que j’ai un MBA sans diode lui non plus et cela ne m’a pas tracassé plus que ça. Je ne me souviens pas avoir eu un problème de veille d’ailleurs. Un détail, Filevault 2 est activé sur ce portable.

Article: Mon iPad s’appelle « Voyager »!

J’ai tenté aussi l’expérience lors d’un voyage de 3 semaines aux États-Unis. J’avais un iPad v1 et 2 disques durs externes autonomes, dont l’un avec un écran couleur. Les deux disques me permettaient de stocker en double mes photos et de les visionner (avec un reflex, la mémoire de l’iPad n’aurait pas suffi). Pour l’iPad, c’était extra entre sa légèreté et son autonomie très appréciable. Un collègue avait un netbook et pouvait éditer certaines de ses photos, contrairement à moi, mais que ça prenait du temps. Même surfer paraissait lent comparer à mon iPad. Mais là où il nous a vraiment servi, c’est lors des randos. Je l’avais jailbreaké pour l’utiliser avec un récepteur GPS Bluetooth (c’est la version Wifi sans puce GPS intégrée). J’avais téléchargé les cartes des parcs nationaux, les mêmes qui sont disponibles dans les Visitor Centers à l’entrée des parcs. Grâce à MotionX, j’ai pu également télécharger les cartes de terrain, plus précises, des lieux de rando (avec les chemins de balade indiqués la plupart du temps). Bon, ça prend du temps, il vaut mieux préparer ça chez soi avec un bonne connexion. Mais une fois sur place, c’est génial, on peut même enregistrer son parcours. Ça nous a sauvés une fois quand on s’est trompé de chemin au retour d’une balade quand la nuit arrivait !

Si je repartais là-bas, je pense que j’amènerai mon MacBook Air pour avoir la possibilité de trier mes photos avec Lightroom, mais mon iPad serait encore de la partie pour avoir les cartes toujours à disposition en rando.