Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: Caplan
1476 commentaires trouvés.
Article: Datasport, compléments alimentaires, esprit de compétition

On a beau avoir un esprit qui n’est pas à mort tourné vers la compétition, se dire que l’on court (ou l’on navigue, hein Caplan?) pour le plaisir, pour sa satisfaction personnelle, il se trouve qu’au final, cette dernière est passe également par le fait de nous prouver que l’on progresse.

Ah, ça, c’est bien vrai ;-)

Article: Sebastião Salgado, GENESIS et Paolo Woods, STATE: la claque!

… au final, ça m’a pompé un peu beaucoup dans le porte-monnaie.

Le bouquin qui a fait connaître Salgado m’a coûté 4 balles aux puces, à l’état de neuf, sous prétexte qu’il ne contient “que des photos noir/blanc”, selon le très cultivé vendeur…

Avec un peu de patience, je finirai par trouver Genesis dans les mêmes conditions.

Mais je ne manquerai pas de faire un tour par l’Elysée.

Article: Ceci n’est pas un publi-reportage…

Ah oui! Le Creu! Au début des années 80, il a été mon compagnon de chambre lors d’un épique voyage en Arménie et en Géorgie soviétiques. S’il lit ces lignes, il se souviendra certainement de la serviette de bain rose que je portais sur les épaules au bord du lac Sevan!

Très curieux de lire ce bouquin…

Article: Le billet du jour est bref…
Caplan
, le 26.08.2013 à 17:39
[modifier]
Article: Le billet du jour est bref…

Et ben moi,

J’ai la rate Qui se dilate,

J’ai le foie Qu’est pas droit,

J’ai le ventre Qui se rentre

J’ai le pylore Qui se colore

J’ai le gésier Anémié,

L’estomac Bien trop bas

Et les côtes Bien trop hautes

J’ai les hanches Qui se démanchent

L’épigastre Qui s’encastre

L’abdomen Qui se démène

Le thorax Qui se désaxe

La poitrine Qui se débine

Les épaules Qui se frôlent

J’ai les reins Bien trop fins

Les boyaux Bien trop gros

J’ai le sternum Qui se dégomme

Et le sacrum C’est tout comme

J’ai le nombril Tout en vrille

Et le coccyx Qui se dévisse

J’ai les genoux Qui sont mous

J’ai le fémur Qu’est trop dur

J’ai les cuisses Qui se raidissent

Les guibolles Qui flageolent

J’ai les chevilles Qui se tortillent

Les rotules Qui ondulent

Les tibias Raplaplas

Les mollets Trop épais

Les orteils Pas pareils

J’ai le coeur En largeur

Les poumons Tout en long

L’occiput Qui chahute

J’ai les coudes Qui se dessoudent

J’ai les seins Sous le bassin

Et le bassin Qu’est pas sain

En plus de ça Je vous le cache pas J’ai aussi Quel souci!

La luette Trop fluette

L’oesophage Qui surnage

Les gencives Qui dérivent

J’ai le palais Qu’est pas laid

Mais les dents C’est navrant

J’ai les petites Qui s’irritent

Et les grosses Qui se déchaussent

Les canines Se ratatinent

Les molaires Se font la paire

Dans les yeux C’est pas mieux

J’ai le droit Qu’est pas droit

Et le gauche Qu’est bien moche

J’ai les cils Qui se défilent

Les sourcils Qui s’épilent

J’ai le menton Qu’est trop long

Les artères Trop pépères

J’ai le nez Tout bouché

Le trou du cou Qui se découd

Et du coup Voyez-vous

Je suis gêné Pour parler

C’est vexant Car maintenant

Je suis forcé De m’arrêter.

Article: Order & Chaos Duel pour iOs et Android

défauts rédhibitoires :

connexion Internet (3g ou Wifi) permanente obligatoire, ce qui freine énormément la possibilité de jouer en condition de mobilitéconsommation de la batterie très intense, à tel point qu’il est difficile d’imaginer d’enchainer les parties sans brancher le chargeurErgonomie des menus, lenteur entre les transitions/animations et gel lié à des déconnections intempestives de la détection du réseau Internet qui gâchent le plaisir de jouerInstabilité du mode multijoueur (déconnexion en duel, délai, blocage…) et, pour ma part, suspicion de triche (bizarrement, quand je gagne, il n’est pas rare que le duel se bloque, m’obligeant à accepter la défaite…).

Ah ouais, ya pas à dire, ça fait envie!… Il manque peut-être encore un petit virus pour faire bon poids… ;-)

Article: Toujours dans la rubrique « je ne comprends pas…. »

Tout ça me fait penser au fameux sketch de Pierre Dac et Francis Blanche: le Sar Rabindranath Duval, dont voici un extrait choisi:

– C’est merveilleux. Tout à fait extraordinaire!!! Votre Sérénité, monsieur que voici que voilà a-t-il un signe particulier ?

– Oui, un tatouage.

– Ah! Un tatouage! Très intéressant! C’est bien exact, n’est-ce pas? je ne le lui fais pas dire! C’est bien exact! Et où se trouve situé le tatouage de monsieur?

– Je suis extrêmement fatigué, je m’excuse…

– Allons, allons, voyons… Monsieur Schumaker!

-… C’est très délicat et je suis fatigué.

– Il est dans un état épouvantable, excusez-le. Votre Sérénité, je vous demande où se trouve situé le tatouage de monsieur ?

– Le tatouage de monsieur est situé à un endroit que l’honnêteté et la décence m’interdisent de préciser davantage.

– Ah! bon, mais qu’est-ce que vous entendez par là?

– Oh! par là j’entends pas grand-chose!

– Je vous prie de vous concentrer davantage, espèce de malotrou! Alors, que représente le tatouage de monsieur, s’il vous plaît?

– Bon! Le tatouage de monsieur représente… enfin lorsque monsieur est en de bonnes dispositions… le tatouage représente: d’un côté la cueillette des olives en Basse-Provence, et de l’autre un épisode de la prise de la Smalah d’Abd-El-Kader par les troupes du duc D’Aumale en mil huit cent quarante-trois.

– Ah! Parfait! Et de plus?

– Et c’est en couleurs!

– Ah! C’est en couleurs! Bravo! Mes félicitations, monsieur! Vraiment, si, si, vraiment très bien ; mes compliments, madame! Madame a de la lecture pour les longues soirées d’hiver, c’est parfait.

Article: Stray Cats à Montreux en 1981: une aventure photographique

Tout juste, Auguste!

Bon… Dire que je vous parle de l’évènement MAJEUR qu’est la sortie MONDIALE de ce DVD, et voilà qu’on dérive doucement vers le Hotpoint Festival du Chalet-à-Gobet, disparu il y a longtemps corps et biens. Au point qu’on n’en trouve quasi pas de traces sur le net… C’est dire si c’est vieux… ;-)

Article: Stray Cats à Montreux en 1981: une aventure photographique

C’étais ou déjà ce Hot Point ?

Il me semble que c’était du côté de Vidy pour commencer et, comme ça faisait peur aux grenouilles, il ont déménagé dans les hauts de Lausanne. Je ne sais plus où exactement, mais je me souviens que c’est là que j’ai vu les Stray Cats. Si ça se peut, c’était la dernière édition…

Article: Stray Cats à Montreux en 1981: une aventure photographique

Toto, achète le DVD: tu te verras!

Blues, TTE: ils m’ont donné quelques centaines de £.

Nic, oui, j’ai cédé les droits des 6 photos utilisées pour 10 ans.

Zit, Nikkie est une femme impeccable! Elle me les a renvoyées immédiatement.

406, franchement, je ne crois pas que les Stray Cats écoutaient du Cabrel. C’est les accords du blues et ça se ressemble souvent…

Bambou55, j’y étais aussi. C’était au Hot Point Festival. Je les ai aussi vus au Paléo.

Philob, à l’époque, j’étais moins branché soul. Mais maintenant, je serais allé voir James Brown à tous les coups!

Article: Antidote V8: toujours meilleur, plus rapide et confortable

Je reste gêné de constater que ceux qui vantent ici Antidote n’ont pas pris la peine de passer leurs propres commentaires à cette moulinette. Et ils auraient dû, il y a de quoi le faire tourner. Si Antidote n’est utile que dans les situations où l’on veut être impeccable, cela veut-il dire qu’on peut se contenter de n’être que médiocrement ou pas du tout soucieux de son orthographe le reste du temps ? On dirait qu’il y a deux poids, deux mesures. On “met” l’orthographe quand on juge que cela importera pour l’un, et on ne le fait pas pour l’autre ?

+1!

Article: Numento: pour tout cataloguer avec brio

Lorsque je suis en librairie, il arrive tellement souvent que je ne sache plus si j’ai déjà acheté ou pas une BD (surtout si je ne l’ai pas encore lue) que là, tout est clair (oui je sais Caplan, tu ne comprends pas que je ne me rappelle pas de ce que j’ai acheté, ben c’est comme ça, c’est tout mou dans mon cerveau des fois).

D’abord, quand on achète une BD, on la lit TOUT DE SUITE! On pose son Nietsche et on lit immédiatement sa nouvelle BD. Après, on s’en SOUVIENT! Sinon, ça veut dire que ce n’était pas la peine de l’acheter. Ni de la cataloguer d’ailleurs…

Article: Carlo Gatti – du Tessin à Londres, des marrons aux glaces

Comment? Je rentre d’une escapade sans ordi, sans iPad et sans iPhone (eh oui, ça existe!) et qu’est-ce que je lis?

Bonne idée! Peut-être bien que Carlo Gatti était un personnage revisité façon Caplan. Ce qui donnerait à Caplan un rang proche de celui du général en chef, l’honorable Dieu en personne, si je puis dire, …

Je m’incline devant Caplan, je ne savais pas… Quel pouvoir sur nos destins!

N’en jetez plus, la cour est pleine! Merci Anne pour cette magnifique histoire. Y a pas à dire: tu as une sacrée imagination! ;-))

Article: Wonderputt
Caplan
, le 11.10.2012 à 07:44
[modifier]
Article: Wonderputt

Courage, Daniel! Je suis arrivé à 130606, mais après plusieurs parties, comprenant aussi les petits “wonders” qu’on peut voir sur les captures. Il faut simplement avoir fait une fois le parcours de 18 trous pour les avoir. Ils peuvent te rapporter plusieurs dizaines de milliers de points.

Une partie dure moins d’un quart d’heure. Essayez!