Profitez des offres Memoirevive.ch!

Commentaires récents

Rechercher dans les commentaires:  

Résultats pour l'auteur: gilles
2 commentaires trouvés.
Article: Le Sony A7R II, son autofocus avec les objectifs Canon montés sur un Metabones Mark IV. Et petit comparatif des autofocus Sony A7R II et Canon 5DSr en natif

Le test de Focus Numérique l’évoque sous forme de question a un photographe testeur :

As-tu remarqué que le boîtier est stabilisé ?

Lénaïc Sanz – Non, je ne savais pas, mais j’étais étonné par certaines photos que j’ai réalisées au 1/20 s. Je comprends mieux maintenant ! C’est effectivement très pratique, car habituellement, avec ces réglages, j’ai des photos floues.

Article: Le Sony A7R II, son autofocus avec les objectifs Canon montés sur un Metabones Mark IV. Et petit comparatif des autofocus Sony A7R II et Canon 5DSr en natif

Article très intéressant et juste.
Le boitier a de la ressource avec un capteur qui va forcément donner un coup de pouce dans certaines situations difficiles. J’ai lu cet article de jean-François Vibert. Comme à son habitude il a 80 % raison et beaucoup de ces analyses sont de qualité. Pour les 20% restant il parle avec son ADN de canoniste, et défend avec vigueur sa chapelle.

nous ne sommes pas d’accord: un bon capteur bien dynamique donnera de meilleurs résultats avec un photographe donné, avec les mêmes types d’optiques.

D’accord avec vous. Le duo optique/photographe ne suffit pas. Un excellent photographe réalise peut-être de l’exceptionnel avec n’importe quel appareil, n’importe quelle optique ou n’importe quel capteur. Un photographe normal a besoin d’être aidé par son boitier et ses optiques. Ce Sony fait vraiment la différence il est bon en toute circonstance, et le capteur n’y est pas pour rien. DXO est peut-être trop centré sur la mesure de ce dernier, mais le placer en numéro 1 n’est pas un hasard.
Par rapport au premier A7, Sony a particulièrement amélioré les principaux défauts. Le viseur est bon (bien que numérique) et l’AF tout simplement exceptionnel. N’oublions pas non plus un démarrage rapide (l’A7 était exaspérant sur ce point).
Le parc d’optique dédié est encore restreint (bien qu’il évolue), mais offre des optiques d’exceptions comme ce 90 mm Macro ou ce 55mm F1.8 (d’ailleurs toujours classées au top par DXO). Il lui manque encore des longues focales. Il faut se contenter d’optiques en monture EF ou A par exemple (avec la bague LA-EA4 cela fonctionne très bien). Cet A7RII fait parler de lui aussi bien chez les photographes que chez les vidéastes. Il est doué pour les deux, et Sony met un pied de plus. Après un mois d’utilisation, je suis 100% satisfait.