Profitez des offres Memoirevive.ch!
721 articles trouvés
Cully Jazz 2016

Ça y est, c’est aujourd’hui que ça se termine. Depuis des mois que je me réjouis, que je prends mon pied à me réjouir, que je savoure de me réjouir, que je jouis de me réjouir… ces prochaines heures seront les dernières. Fini de me réjouir. [suite]

Encore un centenaire…

En 2012, je vous avais narré l’arrivée de troupes russes en France, il y a deux cents ans. Mais elles sont aussi venues il y a cent ans, en de toutes autres circonstances. À la fin de 1915, la situation n’est pas rose sur le front occidental et les offensives russes soulagent un peu cette pression en obligeant les Allemands à transférer une partie de leurs forces armées vers l’Est.… [suite]

Prosopopée en sol mineur

C’est le titre de « La Dictée pour les Nuls » qui a été administrée aux volontaires présents – car inscrits – au dernier Salon du Livre, le 19 mars dernier à Paris. En particulier, dix mots tirés de la Francophonie étaient issus d’une initiative du Ministère de la Culture. Pour la Suisse, c’était « vigousse » qui s’est retrouvée dans la dictée. Bon, ce n’est pas une locution courante !… [suite]

L’art contemporain et moi, une rencontre

J’ai eu l’occasion de l’exprimer ici, je ne suis pas fan d’art contemporain. Pourtant j’habite dans LE quartier genevois des galeries contemporaines, le Quartier des Bains. Et même si j’ai très souvent une grande difficulté à ressentir une émotion artistique lorsque je passe devant ces vitrines, je souhaite garder l’esprit ouvert… [suite]

Un peu de lecture pour Pâques

Allez, je l’avoue, je suis en pleine lecture du Charme discret de l’intestin, un livre en tête des ventes en Suisse depuis je ne sais combien de mois et également partout dans le monde. L’auteur, Giulia Enders est tout à fait charmante (pourquoi j’écris ça, moi, elle pourrait l’être moins et ça n’enlèverait rien à la qualité de ce livre, un vieux reste de machiste, j’imagine), âgée de 26 ans, a… [suite]

Le basson baroque

Après la viole de gambe, après la discographie baroque, après vous avoir dit comment et pourquoi j’étais baroqueux, après le traverso, je vous présente le basson. Le basson ? Mais si, voyons. Vous connaissez Pierre et Le Loup de Prokofiev, écrit pour faire découvrir les instruments de l’orchestre.     L’un des personnages, le Grand Père est représenté par un basson. Écoutez (et regardez).     Donc un basson c’est ça. Basson moderne… [suite]