Profitez des offres Memoirevive.ch!
Une coque accu pour iPhone, est-ce bien raisonnable ?

Un très grand nombre d’individus possèdent aujourd’hui un smartphone, mais peu y ajoutent une coque accu. Pourtant, chacun le sait, le point faible de ces petits appareils est leur mauvaise autonomie énergétique. Alors, une coque accu, accessoire utile ou gadget ? Étudions la chose de plus près. 

Quid de l’autonomie d’un iPhone ?  

Il y a les chiffres, et il y la réalité du terrain. Nous allons jongler avec un peu des deux. Notre appareil témoin est un smartphone 4S dont l’accu a moins d’un an. Le logiciel de lecture est « Battery+ », facile à trouver sur l’App Store et gratuit. Rappelons que l’accu d’un iPhone 4S normalement constitué a une capacité de 1420 mAh.

Utilisation courante

Dans la vie de tous les jours, la plupart des gens utilisent leur smartphone pour téléphoner, lire quelques messages, prendre une ou deux photos et écouter de la musique. Normalement, mon téléphone permet 40 heures d’écoute musicale, 8 h de conversation en 3 G, 9 h de surf en WiFi, 200 heures de veille. Tout cela est bien théorique et j’ai de sérieux doutes sur les 200 heures de veille, même en ayant coupé tout ce qui pouvait l’être (WIFI, Bluetooth, etc.). Dans la pratique courante, un appareil tiendra cependant largement la journée dans ce genre d’utilisation. Pour les plus économes et pour autant que l’appareil soit éteint la nuit, 2 à 3 jours d’autonomie sont envisageable, ce qui rend le service d’une coque accu totalement inutile.

Utilisation nomade

Pour un usage plus nomade, comme un voyage en train ou en avion, c’est plus délicat. L’envie de voir un film, de faire quelques jeux pour passer le temps sera plus demandeuse en terme de consommation d’énergie. Pour mon téléphone, cela signifie 10 heures de lecture vidéo, ou 2 h 30 de jeu en 3D. La encore, j’ai des doutes sur la lecture vidéo. Je dirais qu’il doit être possible de visionner deux longs métrages, mais après...

Utilisation intensive  

Mais là où cela devient compliqué, c’est lors de l’utilisation du GPS. Certes, en voiture, on branche l’appareil à une prise 12 Volts, mais à pied, en bateau, en dromadaire ou à vélo, le problème est tout autre. Le GPS ne fonctionne théoriquement que 2 heures. En utilisation réelle et dans la mesure où on n’a pas constamment le nez sur un écran allumé, on arrive à tenir une bonne demi-journée. Mais c’est relatif et si, le soir, on dort sous tente (donc, sans prise électrique à proximité), la situation devient carrément problématique.  

Les coques accus  

Le but de la plupart de ces coques est de permettre le doublement de la capacité d'utilisation du smartphone. Dans les faits, les puissances offertes sur le marché vont de 900 à 2300 mAh, avec une moyenne à 1’500 mAh. Plus c’est gros, plus c’est encombrant et lourd. Quant au prix, c’est une jungle totale et le même accessoire peut passer du simple au double selon la provenance.

a-solar-iphone-solar-akku-case-am-403-fuer-iphone-4-1600-mah-li-ion-solarakku_z1  

Coque accu solaire A-Solar AM403

Mon choix  

Je me suis arrêté sur la coque accus solaire A-Solar AM403. D’une capacité de 1’600 mAh. Elle est bien finie, tient agréablement dans la main et bénéficie d’une batterie de qualité, rechargée en 3 ou 4 heures. Son poids est de 87 grammes, ce qui plus que double celui de l’iPhone 4S qui démarre à 84 grammes. Idem pour le volume qui, ajouté la masse, donne l’impression d’avoir une brique dans la poche ! Mais la bonne ergonomie de la coque fait que la tenue en main est vraiment bonne et ça compte.  

Vous avez dit « solaire » ?

La coque est équipée d’un capteur solaire de 120 mAh. Théoriquement, l’accu devrait être rechargé en une quinzaine d’heure. C’est peut-être vrai dans le Sahara, mais sur ma véranda pourtant orientée plein sud et située en espace dégagé, ça ne fonctionne pas du tout ! Autan l’avouer tout de suite, le panneau solaire est « pur gadget » et son seul intérêt est de faire croire à votre entourage que vous êtes un écolo pur et dur !  

Et dans les faits ?  

Première déconvenue, mon smartphone en mode « veille » se décharge aussi, voire plus vite avec la coque que sans ! L’explication m’est venue d’un spécialiste : dès qu’une connexion est établie via la prise « dock », l’appareil ne sait plus se positionner en mode « économique » et consomme donc plus de courant. Une seule chose à faire si on est longtemps en mode « veille » : enlever la coque accu ! J’osais espérer qu’avec le panneau solaire, nous aurions découvert le mouvement perpétuel avec un smartphone en veille pour l’éternité, mais c’est complètement raté !

En voyage  

J’ai effectué un test sur le trajet Lausanne Brest en TGV. Durée du voyage : 9 h 30. Il faut juste rappeler ici que ce qui allonge le temps, c’est qu’à Paris (en France, tout ou presque passe par Paris), on n’a pas encore compris qu’il serait bien de relier les gares entre-elles. Ce qui explique le temps considérable que l’on perd à aller d’une gare à l’autre, la RATP n’étant pas encore prévue pour transporter des voyageurs pleins de valises ! Mais revenons à nos coques accus. J’ai volontairement abusé de mon smartphone, regardant un film et le début d’un autre, m’amusant avec le GPS, lisant... Bref, en laissant l’appareil quasiment constamment allumé. Il me restait en fin de journée assez de capacité pour encore un bon nombre d’activités. Cela aurait été totalement impossible sans la coque accu.  

Le GPS

Mon test a été ici de le laisser complètement fonctionner en continu, écran allumé, et dans mon appartement. Il a tenu plus de 8 h et je pense qu’il aurait pu aller jusqu’à 9, mais j’ai arrêté là l’expérience.

Conclusion  

En situation normale, je n’utilise pas la coque accu, surtout par le fait que l’appareil se décharge trop vite en mode « veille », mais en voyage, c’est vraiment agréable. L’autre utilisation est plus inattendue : il m’est arrivé à plusieurs reprises de prendre mon iPhone avec la batterie quasiment vide. À chaque fois, la coque accu m’a sauvé la mise, car je la garde toujours chargée et que l’accu tient très bien s’il n’est pas utilisé.  

13 commentaires
1)
Mirou
, le 21.02.2014 à 08:02
[modifier]

Merci!
J’arrive toujours à la fin de la journée avec ma charge. En Suisse, la plupart des trains sont équipés de prises (enfin, les trains que je prends) donc je n’ai jamais de stress de ce côté là.

2)
zit
, le 21.02.2014 à 08:47
[modifier]

Ah oui, gros souci, l’utilisation avec GPS, et je n’ai acheté ce machin presque que pour avoir un ordinateur de bord sur mon dragon… Je tiens une petite sortie (trois heures), mais pas une journée entière, loin s’en faut.

Mais je suis pugnace, je vient d’installer une roue à moyeu dynamo me fournissant 6 volts et 3 watts (à 14 km/h) de courant alternatif, et un ami a bien voulu me développer un petit machin avec quelques circuits pour sortir du 5 volts en continu, il ne me reste plus qu’à y mettre une prise USB en sortie d’alimentation pour pouvoir y brancher le bidule, et lui faire un petit boîtier étanche, et roule ma poule ! Selon lui, je devrai « ne pas consommer », c’est à dire que le machin serait au même niveau de batterie à la fin de la journée qu’au début, ce qui sera quand même formidable.

Par contre, avant de faire n’importe quoi, je cherche sur l’USB, et il me semble avoir vu que l’hôte (ordinateur, chargeur) envoie une impulsion pour prévenir ?

z (je vous tiendrais au courant, je répêêêêêêêêêêêêêête : continu !)

3)
Tom25
, le 21.02.2014 à 08:48
[modifier]

Les verres de vérandas ne sont ils pas filtrant pour éviter qu’il n’y fasse trop chaud ? La chaleur, c’est de l’énergie. Ne serait-ce pas la même qui serait nécessaire au panneau photovoltaique ?
A voir, mais ça ne m’étonnerait pas que la recharge soit plus efficace en extérieur ou tout du moins derrière une vitre « neutre ».

Concernant Paris, c’est la plus belle ville du monde. C’est pour que vous en profitiez plus qu’on rend les choses compliquées. ;-)
Et il n’y a pas qu’en train que tout passe par Paris ! (et là pas de smiley, je ne blague pas).

4)
Modane
, le 21.02.2014 à 10:06
[modifier]

mais à pied, en bateau, en dromadaire ou à vélo…

Pour le vélo, je ne sais pas, mais les dromadaires sont pourvus, à l’arrière, sous la queue, d’un endroit où l’on peut plugger à peu près n’importe quoi, ce qui est parfaitement décrit dans Le manuel du parfait légionnaire, édition 1926. On ne le sait que trop peu…

5)
fxc
, le 21.02.2014 à 10:49
[modifier]

Il y a aussi les petites batteries que l’on place sur la prise de l’iphone, sans vouloir faire de la pub, il y en a souvent sur showroomprivé.fr à des prix « honnêtes ».

6)
Migui
, le 21.02.2014 à 13:02
[modifier]

Je suis étonné que personne ne se soit encore plaint de l’autonomie insuffisante de l’iPhone: malgré une utilisation limitée (2-4 appels), l’appareil est généralement déchargé vers 5h du soir, à moins de prévoir un cycle de charge dans l’après-midi (iPhone 5).

Ca commence à me poser réellement un problème, et si quelqu’un a une référence de logiciel permettant d’en identifier la cause, je suis preneur!

7)
François Cuneo
, le 21.02.2014 à 14:50
[modifier]

Merci pour les conseils Roger, merci pour ce supplément de culture Modane, je faisais partie de ceux qui l’ignoraient trop peu.

Zit, un test un test un test!

8)
fxc
, le 21.02.2014 à 15:32
[modifier]

Coque accu pour iphone 4 & 5 sur le site cité plus haut…. 39 euros, cpacher (;D c’est de ce jour jusqu’au 28 février.

9)
Roger Baudet
, le 21.02.2014 à 16:43
[modifier]

Pour Migui, le truc qu’on oublie tout le temps, c’est de couper tout ce qui peut l’être comme les applications utilisant le GPS et qui fonctionnent en tâche de fond (par exemple Navigon), le Bluetooth, les données cellulaires, etc. La différence en terme de consommation est parfois très importante.
Pour Modane, la source énergétique à l’arrière d’un dromadaire sert avant tout à chauffer le thé à la menthe (pour les indigènes) ou, après distillation, à réconforter le moral des légionnaires. Note: le manuel du légionnaire date de 1852!

11)
Modane
, le 21.02.2014 à 17:24
[modifier]

Roger, merci pour cette précision bibliographique! Comme quoi on n’invente jamais assez!

12)
zit
, le 21.02.2014 à 23:39
[modifier]

Zit, un test un test un test!

Oui patron, mais faut quand même que j’achète un connecteur USB A femelle, que je fabrique un boîtier étanche, que je branche le dispositif sur la roue, que je vérifie que ça fonctionne, que je teste le tout… Et on aura un nouveau CukGadget très original…

Mais en ce moment, ne faisant que du trajet dans Paris et proche banlieue, je n’ai pas vraiment besoin de GPS, j’utilise MAP, un device absolument IN–CROY–ABLE ! (allez voir ça, c’est dingue, presque aussi fort que le Book !)

z (et puis aussi, je suis assez occupé ces temps ci, je répêêêêêêêêêêête : et en plus, j’ai un très gros bidon de silicone qui attend que je m’occupe de lui…)

13)
Ange
, le 22.02.2014 à 06:35
[modifier]

Personnellement je fais souvent des balades avec le GPS allumé (geocaching), et au départ, j’utilisais une coque batterie, mais celles-ci ne permettent généralement qu’une seule recharge de ton smartphone. Je suis donc passé à une batterie externe (une Anker® Astro 10000mAh, achetée 36€ en mai 2013) et j’en suis pleinement satisfait :
j’ai pu recharger jusqu’à 4 fois mon iphone (en fait 2 fois le mien et 2 fois celui d’un pote) en pleine campagne. Certes le défaut est le poids (245g mais dans le sac à dos ce n’est pas pire) et le temps de chargement (batterie->iphone) est long , un 1/4 à 1/2h… mais en continuant d’utiliser le smartphone ! certes, avec le cable entre l’iphone et la batterie le temps de ce chargement. J’ai même déjà rechargé mon iphone depuis cette batterie, alors que je n’avais pas rechargée celle ci depuis 3-4 mois !
Et hop, le soir au gite, on recharge les batteries (au sens propre et figuré), et on repart le lendemain où on peut utiliser son GPS quasi toute la journée !

Donc je vous encourage à regarder du côté des batteries externe, avec pas mal de mAh ! (déjà 10 000 c’est bien !)