Profitez des offres Memoirevive.ch!
Kenwood Cooking Chef

Après discussion avec Puzzo, qui nous a présenté jeudi passé son Thermomix, nous trouvions sympa que je vous parle aujourd’hui du principal concurrent de ce dernier. Avec chance, l’agenda planifié par François fait que cet article tombe aujourd’hui.

Je vais donc vous parler aujourd’hui du robot ménager Cooking Chef de Kenwood.

Avant d’entamer ce test, je vous informe que je possède  ce robot depuis décembre seulement. Je n’ai donc pas encore eu l’occasion de découvrir toutes les subtilités de ce dernier.

Pourquoi ce choix

J’adore bien manger et la cuisine de ma maman ne m’a pas habitué à manger des préparations à moitié préparées. Jusqu’au mois de novembre dernier, je ne savais, par exemple, même pas que l’on trouvait des pommes de terre pelées en conserve. Vous devinez donc sans peine que je ne suis pas un «fan» des plats rapides.

Quand nous avons emménagé avec ma femme, nous avons investi dans un «food processor» (si quelqu’un connaît le nom français, moi j’ai toujours appelé cela un robot, mais un vendeur m’a dit que ça n’en était pas un).
Ce dernier a été utilisé quasi journalièrement, que ce soit pour râper des légumes, du fromage, couper ou mélanger. Franchement, si vous ne l’avez pas encore fait, découvrez la saveur  des carottes fraîches râpées plutôt que de les acheter déjà prêtes dans un grand magasin. Accompagnée,par exemple, d’un bon vinaigre à la pulpe de mangue et de cardamome, votre salade ne sera plus jamais la même. Je ne vous parle pas non plus d’un hamburger maison, réalisé à partir d’une vraie tranche de bœuf (de la race d’Hérens < — eh oui je suis valaisan) hachée par nos soins.

Utilisé quasi quotidiennement et n’étant pas un modèle haut de gamme, mon robot en plastique a fini par lâcher au bout de quelques années. Sans nous poser trop de questions, nous avons investi dans un nouvel appareil du même genre que le premier.
Deux ans après, nous avons découvert le thermomix chez un ami. Ce dernier nous ayant fait de l’œil, je m’étais renseigné à son sujet. J’avais aussi découvert son concurrent, le Cooking chef de Kenwood. Je dois dire que ces deux modèles nous faisaient très envie. À l’époque, ayant deux enfants (presque trois) en bas âge, toutes les méthodes pour gagner du temps en cuisine sans sacrifier la qualité étaient bonnes à prendre. La raison a été plus forte que l’envie. Pourquoi jeter notre food processor juste pour le plaisir?

Au mois de décembre, notre food processor a «malheureusement» eu très peur de devoir affronter les fêtes de fin d’année et tous les petits plats, biscuits et autres bricelets qui en découlent et a décidé de se mettre au chômage pour la même raison que le premier. Trois ans, cela doit être la durée de vie du plastique alimentaire ;)

N’imaginant pas cuisiner pendant les fêtes sans «aide», il nous fallait un nouvel assistant. Avec maintenant trois enfants, l’idée d’un robot cuiseur était acquise, mais Thermomix ou Cooking chef? Vous savez notre choix. Mais je vous rassure, il n’a pas été fait juste pour pouvoir en faire une comparaison sur votre site préféré.

En pesant les avantages et inconvénients des deux modèles, je suis vite arrivé à un inconvénient du thermomix que je trouvais rédhibitoire. Le thermomix est incapable de pouvoir râper ou trancher des légumes (voir paragraphe de la salade de carottes si vous me suivez). Il peut seulement les hacher. Le cooking chef lui le réalise sans problème, pour autant que l’on prenne le modèle hautement équipé en accessoires. Qui contient... un food processor. On peut aussi le rajouter par après (mais ce n’est pas avantageux financièrement).

Voici maintenant sans plus attendre la présentation de ce superbe appareil.

Cooking Chef de Kenwood

Voici une vue générale de l'appareil sans accessoires. (photo kenwood)

Comme vous le voyez, à la différence du thermomix, le cooking chef est avant tout un robot ménager de type robot pâtissier. La réputation de Kenwood dans ce domaine n’est plus à faire. Le CC (je vais l’appeler comme ça) ne déroge pas à la règle. D’ailleurs, tous les accessoires de la série Chef de Kenwood sont intégralement compatibles. Le seul accessoire qui poserait un problème est un ancien bol. Celui-ci fonctionne sans problème en mode robot, mais ne permet pas d’utiliser la cuisson à induction du CC.

La différence entre un robot haut de gamme et un plus petit est impressionnante. Le premier soir qu’il était là, j’ai fait une omelette toute simple, j’allais sortir mon batteur électrique quand je me suis dit que le robot pouvait très bien préparer cela pour moi. Un petit tour dans la documentation m’a parlé de battre les œufs avec le fouet pendant 5 min à vitesse maximum. J’ai donc lancé la préparation et programmé le minuteur. 5 minutes plus tard, le robot s’est arrêté. J’ai cru tomber par terre en voyant le résultat. C’est vite vu, je ne savais même pas que l’on pouvait obtenir une telle consistance avec des œufs entiers (blanc et jaune). Pour imaginer le résultat, ma poêle n’était pas assez grande pour accueillir l’entier de cette mousse d’œuf. Et je ne vous parle même pas du résultat en bouche. Un vrai régal.
Cela est surement dû aux 1500 W du moteur présent sur ce modèle. En plus, il est même moins bruyant que mon ancien robot et même que mon batteur électrique.

Le petit plus de ce modèle, c’est la possibilité de chauffer ou de cuire le contenu du bol. Cela peut paraitre inutile, mais ce n’est qu’une impression. En effet, les plats qui demandent d’être remués sans arrêt durant la cuisson sont parfaitement réalisés.
Je vous donne un exemple. J’aime bien manger de temps en temps une simple «polenta», servie simplement avec du fromage et de la viande séchée. Soit on prend une polenta fine à cuisson rapide (2 min de cuisson) soit on part sur des versions plus épaisses qui demandent facilement 30 minutes de cuisson. Cuire une polenta demande une présence permanente. Si vous avez déjà goûté les deux, votre préférence ira sans aucun doute sur la version avec 30 minutes de cuisson. Si l’on met un peu plus de liquide que demandé, elle sera terriblement onctueuse. (j’avoue je mets la moitié de lait pour qu'elle le soit encore plus).
Avec le CC, ça ne prend pas plus de temps que la version rapide. Après avoir porter à ébullition le liquide, on met la semoule de maïs dans le robot avec le mélangeur souple et on programme la durée. En fin de cuisson, il ne reste plus qu’à faire tourner le moulin à noix de muscade et  ajouter un peu de beurre à las préparation. J’en ai fait une après Noël, j’ai pu finir tranquillement la construction du fort playmobil de mon fils pendant la cuisson. Je n’ai même pas été contrôler une seule fois et ce fut un délice. Comme Puzzo avec son termomix, je n’ai jamais fait autant de purée, de polenta, de risotto que depuis que le CC a rejoint notre famille.

Mon deuxième garçon n’aime pas trop les légumes en morceaux. Nous pouvons mélanger subtilement une rave dans de la purée ou d’autres légumes dans du risotto. Et cela sans soulever le moindre doute.

Ce n’est bien évidemment pas les seules recettes que nous pouvons faire faire au CC. Vous trouverez sur le site de kenwook tout un choix d’idées, tout comme sur de nombreux blog et forum d’utilisateurs ainsi que dans le livre reçu avec l’appareil. Pour moi, le livre m’aide surtout à savoir quels accessoires utiliser pour adapter mes propres recettes. Par exemple, faut-il utiliser le fouet, le batteur k ou le mélangeur souple?

Pétrin du cookingchef

Pétrin servant à la réalisation de pain ou de pâtesdivers

Tout comme Puzzo, je faisais souvent mon pain moi-même avec une machine à pain. Cette dernière avait besoin de 50 min à 2 h pour me préparer ma pâte que je cuisais au four. Maintenant, pendant que je fais la vaisselle du souper, mon CC me prépare sans trop de bruit, la pâte en 10 minutes. Il suffit de mettre l’eau et la levure que le CC réchauffe à 35°, puis le mélange de farine, le sel, le sucre et un peu d’huile d’olive. Il suffit ensuite de laisser le robot travailler. Une fois cela terminé, mon four s’occupe de la première levée. Après cette phase, unnouveau pétrissage et le modelage prennent au maximum 5 minutes. Nouvelle phase de levée au four puis de le cuire en mode hydracook (avec diffusion de vapeur).

Pain au maïs, à l’épeautre, pain blanc, paysan, baguette, tresse et même des petits pains au lait sont autant bons que chez le boulanger (et beaucoup moins sec le lendemain)

Le point fort, la plaque à induction

Le CC est équipé d’une plaque à induction vraiment précise. Son afficheur nous indique en temps réel la température de la préparation. Elle est rapide sans toutefois arriver à la cheville de mon plan de cuisson en mode booster. Je me suis amusé à contrôler la température indiquée à l’aide d’un thermomètre infrarouge Fluke. Elle était juste à tous les coups.

cooking chef température

Affichage précis de la température qui est réglable de 20° à 140°

Cela m’ouvre la porte vers des recettes demandant beaucoup de précision. J’ai prévu par exemple de faire du beurre d’érable. Une autre recette appréciée de beaucoup de monde, est la confiture de lait facilement réalisable avec ce genre d’engin, même si le temps de cuisson approche des 4 heures. D’ailleurs, cela me fait penser que mes futures confitures seront elles aussi confiées au CC.

Le point faible, L’encombrement

On ne va pas le cacher, un tel outil ne se range pas dans une armoire, mais a une place attitrée sur le plan de travail, et, à moins d’avoir une cuisine de 50 m2, il va bien encombrer ce dernier. Comme il s’utilise presque à chaque repas, cela parait moins insurmontable. Il faut savoir que les accessoires prennent eux aussi de la place dans les placards.

KitchenMachine-KM0801

Voici un aperçu de l'encombrement du Cooking Chef avec ses accessoires de base. (image kenwood)

Les accessoires, parlons-en justement.

Un des gros avantages du CC sur le thermomix, est la possibilité d’ajouter des accessoires. Il est clair que nous n’allons pas tout acheter, ceci de manière à ne pas remplir tous nos placards ni à vider notre compte en banque. Et franchement, je n’ai aucune envie de faire mes propres saucisses par exemple. Mais le choix est tellement grand, qu’il y en a pour tout le monde. Ces accessoires ont un certain coût (presque trop chers pour certains). Personnellement, j’ai pris un kit avec le food processor et un blender. J’ai aussi acheté à côté des petits pots équipés d’une lame pour hacher des herbes, du pain sec en chapelure ou hacher des petits plats pour bébé. Ces derniers permettent aussi de réaliser des marinades ou des sauces à salade.

Ce qui est impressionnant dans ce robot et ses accessoires, c’est la qualité de tous les éléments. En les prenant en main, nous sentons tout de suite que nous ne sommes pas sur du plastique. Kenwood a choisi l’acier inoxydable et le verre comme matériaux principaux. Cela donne vraiment un aspect de grande solidité au matériel. Le blender en verre par exemple parait 10 fois plus solide que le blender en plastique qui était  livré avec mon vieux food processor.

Le prix

Une telle qualité à un coût... si vous hésitiez entre le thermomix et le CC, le prix ne va malheureusement pas vous aider dans votre choix. En effet il faut compter 1300.- (hors promotion) pour ce produit dans sa version équipé d’accessoires (blender en verre thermorésistant et food processor). La qualité des accessoires, aide à faire passer le prix de ceux-ci.

42 commentaires
1)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 00:09
[modifier]

J’ai le mien depuis 3 ans, aucun souci technique, c’est vraiment du solide. La filière à pâte et le hachoir sont les accessoires dont je me sers le plus (pour faire de la viande hachée pour des steaks ou de la farce).

2)
Alain Le Gallou
, le 27.01.2014 à 00:17
[modifier]

Puzzo & Cerock m’ont coûté trois heures à lire des recettes sur ces deux appareils. Possédant déjà un Kenwood normal (Chef Titanium inox) avec blinder et même les petits pots pour hacher, j’en suis toujours à penser que l’utilité de ces deux appareils est surtout de ne pas perdre de temps à touiller quand vous faites une daube nicoise. Idem pour les sauces, mais là j’ai un petit saucier électrique à quelques dizaines d’euros bien plus simple à nettoyer qu’un Thermomix. Demain, il fera jour pour continuer l’étude.

4)
NewAncien
, le 27.01.2014 à 06:08
[modifier]

J’utilise quotidiennement un saucier Seb qui me permet de faire des sauces, riz au lait, tapioca au lait, panna cotta, mouhalabieh de façon simple. Est-il possible d’utiliser le CC pour des quantités d’un demi litre seulement ?

5)
flup
, le 27.01.2014 à 07:26
[modifier]

Au-delà de l’article lui-même, l’intérêt est d’évaluer mes propres pratiques, besoins, contraintes, etc.

J’adorerais ce genre d’appareil, s’il n’y avait les soucis suivants:

– le prix évidemment. Mais si on le met là, on ne le met pas ailleurs. Question de priorité (le Macbook pro fonctionne moins bien en cuisine ;-) )

– l’encombrement, en effet. Ayant des plans de travail assez petit, mais surtout des armoires arrivant très bas, il n’y a simplement pas la hauteur pour le mettre de façon permanente. Et s’il faut le sortir, ranger, etc., on finit par le laisser dans son rangement…

– l’encombrement des accessoires. Mon robot actuel (un vieux Rowenta Universo) a un avantage à ce niveau (sans régler le souci précédent): les accessoires (certes moins nombreux) se rangent dans un tiroir sous l’appareil. Aucun volume supplémentaire, ce que je trouve très pratique pour les accessoires courants : râpe, lames diverses, pétrin etc.)

– certaines besoins spécifiques, qui demandent soit de nombreux accessoires, soit d’autres outils. Par exemple, machine à pâte (je sais qu’il y a des accessoires pour ça chez Kenwood), moulin à épices (là j’en suis moins certain; or je l’utilise énormément pour tous mes mélanges de type « curry »).

Au-delà, et c’est finalement le plus important, c’est l’idée pour laquelle il faut militer: il vaut bien mieux cuisiner soi-même, et expliquer aux gens que ça ne prend pas tant de temps que ça. Il faut y accorder de l’importance, et du temps de réflexion et d’organisation :-)

6)
Gilles Theophile
, le 27.01.2014 à 08:35
[modifier]

On a eu un Cooking Chef qu’on a fini par revendre, pour un certain nombre de raisons :
– L’achat d’un appareil aussi coûteux ne peut finalement se justifier que par une utilisation régulière, et pas occasionnelle ;
– L’encombrement infernal, notamment au niveau des accessoires ;
– La fonction induction qui tient plus de l’anecdotique qu’autre chose, et qui ne permet pas ce que le livre de recettes préconise pourtant, comme saisir des cubes de viande !
– Dans le même ordre d’idée, le panier de cuisson vapeur qui est une aimable plaisanterie ;
– L’utilité ou l’efficacité de certains accessoires est discutable : par exemple, on a acheté les petites hachoirs en verre, qui s’avèrent du gadget plus qu’autre chose, car impossible de hacher tout le contenu, et de manière homogène (les ingrédients ne « flottent » pas dedans, donc seul ce qui est au niveau des couteaux est haché) ;
– Le bol mutifonctions toujours difficile à mettre en place sur la prise de force, d’autant qu’lle est au-dessus, ce qui peut être difficile pour une personne de petite taille lorsque le robot est sur un plan de travail standard ;

D’autre part, on nous présente fréquemment ce genre de machine comme un appareil miraculeux qui va faire la cuisine à notre place, et surtout facilement et rapidement. Il n’en est rien, cuisiner au Cooking Chef demande autant de temps et de place, et génère autant de bordel et de vaisselle que la préparation normale d’un repas.

Prévoyez également énormément de place, car il faut pouvoir le caser près d’un plan de travail, si possible à proximité de la plaque chauffante et de l’évier. Si vous escomptez le stocker dans le débarras entre deux utilisations, celle-ci est si contraignante que vous renoncerez à vous en servir et vous aurez dépensé 1000 euros (sans accessoires) pour rien. Quant aux accessoires, la facture monte très vite, et le marketing est si judicieux qu’il est difficile de résister à la tentation, et on atteint rapidement un budget colossal de 1500 à 2000 euros… rien qu’un 2e bol coûte pas loin de 100 euros.

D’autre part, comme c’est bourré d’électronique, il semblerait qu’il y ait pas mal de retours SAV. Je connais notamment un magasin spécialisé qui a renoncé à le proposer pour cette raison.

Bref, pour résumer : réfléchissez avant de faire le chèque : en avez-vous réellement besoin, ainsi que tous ces accessoires qui font rêver ? Avez-vous de la place pour qu’il soit opérationnel et accessible en permanence ?

En tout cas, vous ne gagnerez pas de temps et vous ne ferez pas une meilleure cuisine avec ça, que ce soit clair.

Gilles.

7)
Argos
, le 27.01.2014 à 09:05
[modifier]

A lire ces deux articles j’ai l’impression de me trouver dans un salon des arts ménagers avec un camelot qui nous fait…l’article. Si un mixer se justifie, les robots ménagers finissent le plus souvent dans un placard faute d’usage régulier. A ce prix, on peut presque se payer un MacBook pro.

J’aime à cuisiner avec mes vieilles poêles en fonte qui donnent à la viande tout son goût. Je n’utilise pas de plaques électriques mais le gaz, infiniment plus souple. Certes j’ai investi dans un excellent four et ma fille en sort des gâteaux à s’en relever la nuit.

Dans mon coin du Caucase on trouve au marché des truites dans les viviers pareilles à celles qu’on pêche en rivière. Je les prépare tout simplement en papillotes, moins d’une vingtaine de minutes au four. Accompagnées d’un Tsinandali, un vin blanc sec issu d’un cépage affichant ses sept mille ans d’histoire au compteur, c’est un délice incomparable.

8)
Zallag
, le 27.01.2014 à 09:09
[modifier]

Comme on a parlé de riz dans les deux articles culinaires récents, il m’est revenu qu’un spécialiste, le physico-chimiste Hervé This qui dirige l’équipe INRA de gastronomie moléculaire, et rattaché au Laboratoire de chimie de l’AgroParisTech, a écrit un article récemment sur ce sujet dans la revue Pour La Science. Je le mets dans ma Dropbox pour une dizaine de jours.

Hervé This étudie les transformations culinaires avec l’Equipe INRA de gastronomie moléculaire au Laboratoire de chimie d’AgroParisTech à Paris.

Il a publié de nombreux articles dans Pour La Science sur le sujet et travaille depuis de nombreuses années avec le chef francais Pierre Gagnaire avec qui il a écrit plusieurs livres.

10)
cerock
, le 27.01.2014 à 09:42
[modifier]

@Renaud
Petite question, quel est l’avantage du hachoir a viande par rapport au couteau du bol multifonctions ?

@Alain
Désolé de te tracasser ;) Personnellement, si tu as déjà un bon robot « normal comme tu le dis » Je ne changerais pas pour le CC. Par contre, pour en acheter un, je trouvais que la fonction cuisson était un petit plus qui n’était pas si cher que ça (par rapport au chef titanium)

@Ritchie
A 1h du mat, ce n’est pas très bon pour la ligne.

@flup, je pense que tu te poses les bonnes questions. Pour info, mon premier food processor était aussi un Rowenta et c’est vrai que le tiroir a accessoire était vraiment une idée géniale. Par contre l’impression de qualité est supérieur chez Kenwood (mais ce n’est qu’une impression)

@Gilles
Comme je l’ai dis dans l’article. Si l’on veut cette appareil, il doit avoir sa place sue le plan de travail. C’est comme la trancheuse (je l’utilise pour la viande séchée et le salami). Si elle est dans l’armoire ou le débarras, on ne les utilises pas.
Et comme tu le dis si bien, le CC ne va pas tout faire a notre place. Il va générer de la vaisselle, je dirais même de la vaisselle trop encombrante pour un lave-vaisselle. Tout comme si l’on cuisine normalement. Le seul temps gagné a mon sens, c’est celui que l’on passe a mélanger nos préparations.

@Argos
Je n’essaye pas de vous vendre des CC, je ne travail pas chez kenwood et ne touche pas de commission. Par contre, je ne suis pas d’accord de dire que tout les robots termine dans un placard. Cela fait maintenant 7 ans que je suis équipé de ce genre d’outil, et leur utilisations est quotidienne car il correspond a ma façon de cuisiner. Pour reprendre mon exemple sur les carottes, jamais je ne raperais tout cela à la main. Et pour acheter une râpe électrique, je sais que celle ci finirais dans un placard… et qui dis dans un placard, dis une non utilisation. C’est sur que ce genre d’outil ne s’achète pas sur un coup de tête.

@Zallag
Merci pour l’article, je vais aller le voir ce soir.

11)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 10:11
[modifier]

Tu choisis la taille de la grille pour faire de la viande hachée, et pas de la charpie. 3 tailles. Plus le kit à saucisse mais je n’ai pas encore fait le pas.

12)
Alain Le Gallou
, le 27.01.2014 à 10:17
[modifier]

@Cerok Ha, oui, étonné de ta remarque, je viens de vérifier les prix, car j’avais acheté le Chef Titanium inox en juin 2007 à 367€ en remplacement de mon vieux Kenwood acheté en 1983 (pas réussi à trouver un revendeur dans ma région pour le réparer). Le Chef Titanium inox est dans les 600€ maintenant, donc effectivement ta remarque est juste de payer un peu plus pour le CC plutôt que le Titanium.

Je viens de comparer la recette de bourguignon du site meilleurduchef et celle de Kenwood. Une fois de plus le seul avantage du CC me paraît de ne pas à avoir, pendant les deux heures de cuisson, à venir touiller. Par contre pas sûr que je supporterai le bruit pendant deux heures.

As-tu déjà fait du riz au lait dans ton CC ?. J’ai encore légèrement attaché le mien la semaine dernière. Pas fort, la couleur de l’attaché était encore blanc. Mais, néanmoins une longue période de trempage et brossage pour le nettoyer. Le CC éviterai cela ?

13)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 10:33
[modifier]

je dois dire que si on range le bol, le CC ne prend pas tant de place que çà. Et tout se trouve dans un gros placard. Mais bon, j’ai une cuisine plutôt grande (25M2)

14)
cerock
, le 27.01.2014 à 10:36
[modifier]

Merci Renaud pour ta réponse. C’est dur de ce rendre compte. Ayant toujours fait de la « charpie » j’en été déjà très content ;) Faudrait que je trouve quelqu’un qui a cet accessoire dans ma région pour essayer.

Alain, j’avais aussi peur du bruit. Par chance j’ai trouvé un magasin qui l’avais en démonstration, et le bruit à vitesse mélange n’est pas nul, mais n’est pas dérangent. Contrairement au thermomix que tu as vite envie d’aller mettre a la cave ;)
Pour le riz au lait ce n’est pas une recette que j’ai dans mes habitudes, je ne pense même pas en avoir déjà manger. Tu as une bonne recette a me faire découvrir ?
Pour le risotto par exemple, le robot ne va rien pouvoir faire pour toi si tu oublies de rajouter du bouillon tout au long de la cuisson.

17)
cerock
, le 27.01.2014 à 10:56
[modifier]

Merci Renaud… je suis de Suisse, du Valais plus précisément ;) Région culinairement connue pour sa Raclette, son pain de seigle et sa viande séchée.
Rien qui ne se réalise au CC a part le pain, mais celui-ci est tellement bon en boulangerie que je ne vais pas m’amuser a faire mon propre levain-chef

D’ailleurs, si un jour tu y passes, tu es le bienvenu :)

18)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 11:14
[modifier]

Cerock: ça aurait été en France,je t’aurais expédié mon hachoir pour test. Mais avec la Suisse, ça va être de la paperasse et des tracas.

19)
cerock
, le 27.01.2014 à 11:15
[modifier]

C’est très sympathique de ta part, mais je vais bien trouver quelqu’un pour faire un test ;)

20)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 11:21
[modifier]

Gille: je suis étonné de ton commentaire sur l’induction. Je trouve que ça saisit bien. Test récent avec du veau et du boeuf. Peut on imaginer un défaut sur ton appareil?

21)
Blues
, le 27.01.2014 à 11:46
[modifier]

Nous ça 25 ans qu’on employe le standard « Kenwood Chef »… mais comme il ne fait pas tout, depuis ce WE, mon épouse vient d’acheter le « Moulinex MasterChef »

Dès qu’elle aura tout compris, j’aurais droit à la formation

22)
Migui
, le 27.01.2014 à 12:27
[modifier]

Comme on a parlé de riz dans les deux articles culinaires récents, il m’est revenu qu’un spécialiste, le physico-chimiste Hervé This (…)

Bonne idée, Zallag, de citer ce scientifique exceptionnel,que j’ai eu l’occasion de rencontrer il y a une dizaine d’années. Il faut absolument que je parle un jour sur Cuk de ce chimiste-cuisinier, sauf si ça te dit de le faire toi-même!

23)
Marcolivier
, le 27.01.2014 à 13:08
[modifier]

Bonjour à tous,

Article intéressant, merci. Est-ce que quelqu’un pourrait indiquer la différence entre le CC et le KitchenAid?

25)
cerock
, le 27.01.2014 à 14:08
[modifier]

@Marcoliver
Le kitchenAid Artisan, mise a part le design, ressemble beaucoup au Modèle de Kenwook. Le CC a en plus une plaque à induction qui permet de chauffer le bol.
Dans la partie purement robot, selon mon vendeur, la technologie du KitchenAid serait légèrement meilleur que celle de kenwood par rapport au placement du moteur. Maintenant je n’ai pas vérifié cela. KitchenAid ne propose pas pour l’instant une version permettant de chauffer.

@Blues
Pourquoi ne pas avoir pris le bol multifonctions adaptable sur les kenwood chef ?

@Renaud
Le problème de Gille vient peut-être du fait que le bol est un bol et non une poêle.

@Migui
J’ai survoler en vitesse l’article, il a l’air très intéressant. Je lirais avec plaisir une presentation de cette personne sur Cuk ;)

26)
Renaud LAFFONT
, le 27.01.2014 à 14:32
[modifier]

cerock, Gilles: quand on regarde la zone couverte et la zone, ça vaut à mon sens une poêle de taille moyenne. par contre, j’ai toujours pas compris quelle est la zone couverte par l’induction.

27)
Alain Le Gallou
, le 27.01.2014 à 16:56
[modifier]

KitchenAid vs Kenwood Chef

http://cuisine-addict.com/article-ka-vs-k-kitchen-aid-contre-kenwood-lequel-choisir-115765508.html

Résumé

Avantage Kenwood
Moteur beaucoup plus puissant
Carcasse plus solide
Accessoire plus solide en métal (Le KitchenAid c’est en aluminium avec un revêtement nylon)
Blinder en verre fourni de base
j’ai lu que l’accessoire pétrin fait mieux dû à sa forme
Une sortie supplémentaire dessus pour moulin à grains, mini cuve hachoir, blinder, mixer.
Un vrai variateur (le KitchenAid c’est une molette à 6 positions)

Avantage KitchenAid
choix de couleur
Pas cher si achat USA (en 110v)

Chez Kenwood il y a un modèle d’entrée de gamme K-Mix avec choix de couleur et moteur moins puissant. Pour moi c’est une dégradation du Kenwood originel pour faire face au marché bas de gamme.

Note : Tous les accessoires de mon Kenwood 1983 vont sur l’actuel. Je crois que c’est vrai aussi pour le KitchenAid (à vérifier).

28)
captain-pomme
, le 27.01.2014 à 19:34
[modifier]

HE hé suite au Thermotruc voici le kenwood machin, génial mais quel pied de venir sur Cuk, d’ailleurs je propose que l‘on renomme avec urgence Cuk.ch par Küche.ch.
Allons les gens un peu de sérieux vous n’imaginez pas le nombre de site consacré à ces machins électriques. Et ce serait Cuk la source d’informations ?
Laissez nous révez avec de la peinture, des expo des livres et des ordis mais franchement des robots de cuisine..
Pourquoi pas une rubrique de tests de vélos électriques, de machines à coudre, de voitures,
de matelas en laine de chameau de skis et de carte journalière…..
Là j’ai vraiment l’impression de me retrouver dans un comptoir régional .
Enfin d’après les commentaires je suis le seul que cela choque alors je pense espacer mes passages quotidiens sur cuk.

29)
Ange
, le 27.01.2014 à 20:22
[modifier]

@captain-pomme : je ne veux pas lancer une polémique, mais tu n’es pas obligé de lire tous les articles de cuk.ch. Si un sujet ne m’intéresse pas, je ne lis pas l’article et passe au suivant. Par contre, la diversité des thèmes de cuk.ch me fait plaisir : au départ, j’ai découvert cuk.ch par les discussions sur le monde apple, mais par exemple grâce à cuk.ch, j’ai découvert le jeu de cartes « love letter » , ou alors des lectures…
Donc vivent la pluralité et la diversité !

31)
Laurent Vera
, le 27.01.2014 à 20:43
[modifier]

Et pour rajouter sur les voitures, j’ai mémoire d’un article sur la voiture du voisin de François il y a longtemps.

32)
Kimixoo
, le 27.01.2014 à 22:01
[modifier]

Merci pour ces comparatifs :) Vraiment c’est très instructif.
Je sens que ça ne va pas nous aider à ne pas craquer… ^^

33)
Saluki
, le 27.01.2014 à 23:26
[modifier]

@captain-pomme

Je ne lis pas toutes les humeurs de cuk. Enfin, c’est rare…
Ce qui change des autres espaces, c’est la variété et la façon de courber le regard pour regarder sous un autre angle que ce que l’on peut/pourrait trouver sur un site spécialisé. Une vision souvent décalée, même si enthousiaste, un peu la traduction du « Think Different » à la …sauce de chez nous :°)

Et je ne souhaite pas que tout le monde se croie obligé de lire ce que j’ai pu écrire sur le LIban, le départ de la 280CE, les éoliennes qui saccagent ma vue, le rallye des vieilles Bâle-Paris qui passe devant chez moi, l’arrache mauvaises herbes, la Route du Champagne en fête, Vienne le Jour de l’An, le Carasau, 茶, The Sound of Silence, FreshMill, Timgad, la Gabardie-Kharbarie, Borodino, l’anti-moustiques, pour n’en citer que quelques uns, assez disparates, sans oublier mes andouillettes…
Et même des moins joyeuses: sa barre à mines me manque…

35)
ToTheEnd
, le 28.01.2014 à 08:41
[modifier]

Enfin d’après les commentaires je suis le seul que cela choque alors je pense espacer mes passages quotidiens sur cuk.

Ca fait rêver…

T

36)
François Cuneo
, le 28.01.2014 à 10:04
[modifier]

J’ai le « simple » robot Kenwood depuis 15 ans.

Bon, la peinture cloque un peu, mais quel incroyable objet.

Rien de tel pour pétrir du pain.

Rigolo de le voir avec induction (j’adore l’induction, ma céramique est induction depuis dix ans).

captain pomme, tu fais ce que tu veux, dommage si tu viens moins souvent, mais ce genre d’articles ne quittera jamais Cuk.ch, ça c’est certain!!!

37)
Mirou
, le 28.01.2014 à 15:07
[modifier]

Pourquoi pas une rubrique de tests de vélos électriques, de machines à coudre, de voitures,

Ah ben oui pourquoi pas! cuk c’est tout ça! Et c’est comme ça que je l’aime moi.

39)
Puzzo
, le 28.01.2014 à 21:40
[modifier]

2 journées de folie ! Je prends tout juste le temps d’écrire un commentaire.

Merci pour ton test Cerock. En l’occurence il me conforte sur mon choix car je n’ai pas envie d’avoir autant d’accessoires. Je me rends bien compte que Kenwood peut faire plus de choses mais au détriment de la place qui pour moi était une nécessité.

Pour enfoncer le clou, hier soir à 20h45, je me rends compte que j’ai oublié de préparer un accompagnement pour mon boeuf bourguignon prévu au repas de midi le lendemain. Ni une, ni deux, j’ai coupé mes pommes de terre et c’était parti pour une purée :-)

A l’époque, j’aurai fait du riz… (c’est bon aussi le riz, hein, qu’on ne se méprenne pas)

40)
Fabien Conus
, le 28.01.2014 à 21:48
[modifier]

Pourquoi pas une rubrique de tests de vélos électriques

Excellente idée ! Merci captain, tu viens de me donner l’idée de mon prochain article !

Enfin d’après les commentaires je suis le seul que cela choque alors je pense espacer mes passages quotidiens sur cuk.

Relis l’esprit du site. Cuk c’est ça, ça l’a toujours été et ça le restera. Peut-être que tu n’es pas sur le bon site.

Si jamais:

Mac4Ever (en plus il y a des jolies filles parfois)
MacG
MacBidouille

41)
zit
, le 28.01.2014 à 22:39
[modifier]

Et mais, d’abord, test de vélo électrique, il y eut, sur cuk, l’usse tu cru ? Et pas par n’importe quel commercial, en plus ;o).

Pour ma part, j’ai le KA qui me donne entière satisfaction pour ce pour quoi je l’utilise, je n’apprécie pas tellement leur système de vente forcée pour les râpes (il y en a six différentes, et on les achète forcément par trois assorties, on ne peut pas choisir celles dont on pense que l’on va les utiliser, principalement les juliennes et celles que vraiment non, une mandoline, c’est plus dangereux, mais c’est plus précis). Mais le hachoir, c’est quand même autre chose que la purée du Magimix (qui tourne encore parfaitement depuis 25 ans), et les blancs en neige, avec le mouvement « planétaire », c’est du béton !

Par contre, une pâte sablée doit se fraiser à la main, c’est Chef Simon qui le dit (la température du corps et quelques grammes de sueur, yak’ça de vrai ;o), par contre, 24 heures de frigo, c’est mieux qu’une heure ou deux (c’est Éric Kaiser qui le dit).

Si j’ai pris ce modèle et pas le concurrent qui habite dans les bois, c’est pour son entraînement direct, sans courroie, et je ne sais pas si il est moins puissant, mais il est largement suffisant pour moi, et puis quel couple !

z (qui a l’impression qu’on parle d’un même genre de produit par ailleurs, je répêêêêêêêêêêête : j’arrive !)

42)
cerock
, le 29.01.2014 à 17:32
[modifier]

Désolé, trois enfants malades m’ont empêcher de terminer la lecture des commentaires.

@captain-pomme Désolé de t’avoir déçu, je trouvais l’appareil intéressant et nous avons trouvé sympa avec puzzo de présenter ses deux « concurrents » presque simultanément. Personnellement je ne trouve pas cela choquant dans l’esprit que j’ai de Cuk.ch

@François J’adore aussi l’induction, je ne pourrais jamais revenir en arrière.

@Puzzo Rasure-moi tu n’as pas fait ta purée le soir d’avant… tu as attendu le lendemain pour qu’elle soit fraiche ?
Oui les accessoires prennent de la place, mais sans eux je ne sais pas comment je ferrais lol

@zit Franchement je n’ai pas vu de différence entre ma pâte sablée fait main et celle fait au robot. Par contre 24h au frigo je suis d’accord a 100%, quoi que 12 va aussi très bien.