Profitez des offres Memoirevive.ch!
Un rêve…

Non, je ne suis pas l'arbre sec que d'aucuns décrivent quand j'ai le dos tourné. Comme tous les Modane, je rêve, et je le prouve. Évidemment, si je vous livre mon intimité comme ça, c'est que quelque chose me tourmente dans ce songe, et je vous prierai, si vous le voulez bien, de me décharger de cette interrogation.

Mais d'abord, le rêve.

Je suis à une station d’essence où je viens de faire le plein, et vais pour redémarrer après m'être servi. Enfin, j’essaie car le moteur peine à se lancer. Lorsque je relève la tête en me demandant ce qui se passe, je m’aperçois que je suis assis à l’arrière de ma 2CV Citroën à deux places où je suis à la place du passager, à l’arrière, et que si je ne peux pas démarrer le moteur, c'est qu'il tourne déjà, le chauffeur l'ayant fait de sa place, à l'avant.

Amusé, j’en fais la réflexion à la cantonade. Ça fait rire aussi la pompiste, qui se trouve être une femme dynamique et extraordinaire de mon entourage, la prof de percussion de mon fils.

Nous discutons de façon plaisante, puis je vais récupérer ma voiture qui entre temps a été réparée. On ne me dit pas où elle est, sinon qu'elle est garée dans le quartier, qui se trouve être le bois de Boulogne, ce qui me paraît assez étendu pour une recherche solitaire. Je la cherche, je la cherche, je ne la trouve pas, et je reviens au garage en expliquant qu'on m'attend à un concert dont je suis l'artiste. Tout ça, dans une décontraction distinguée...

… J'arrive en avance à la salle de concert, qui est une sorte de music hall ancien, presque steampunk, à Londres. J’attends mon tour en regardant le numéro précédent : Richard Hammond, de Top Gear, joue du synthé à quatre mains avec une petite fille d’une dizaine d’année. Je suis étonné par la performance de la petite fille, performance qui n’est ni bonne ni mauvaise mais plaisante et sobrement joyeuse, et qu'elle exécute avec naturel, sans affectation d'aucune sorte. Après mon tour de chant, je discute à une table avec Richard Hammond, qui est très sympa, et ses amis. Jeremy Klarkson n'y est pas.

Richard Hammond me raccompagne en voiture avec ses amis à la station de métro.

La station est extraordinaire, et dessine un paysage entre St Pepper et Roger Hargreaves. Nous la découvrons d’un belvédère un peu comme le Trocadero. C’est un parc en pente, d’où jaillissent nombre de hautes et larges cheminées de briques au pied évasé, couronnées d’un épais panache de fumée noires jouant gaiement dans le soleil. Cela m’apparaît féériquement beau, à contre-jour dans le soleil printanier. Tout est calme et harmonieux : on entendrait les oiseaux chanter.

Richard m’indique me donne les explications d’usage avant que je descende du minibus où nous somme tous très serrés, mais je ne comprend pas car je ne comprend pas l’anglais.

Les entrées du métro sont découpées dans le sol comme des écoutilles rondes ou comme un trou de Hobbit techno, avec l’échelle traditionnelle des sous marins. Je me dis que je ne pourrai pas passer par là. Je cherche une porte. J’en trouve une. Je tombe nez à nez avec un urinoir, propre, sobre et classe, en calcaire, qui fait tout le mur, de bas en haut, comme un bas-relief. Je reviens sur mes pas, et décide de récupérer ma voiture à pied.

Je ne suis pas le seul à faire ce choix, qui paraît absolument naturel. Je suis accompagné d’un couple bon chic bon genre, habillé en touristes bretons. Après un trajet sur une route neuve sans panneaux où les camions laissent la priorité aux randonneurs dans les passages étroits, je commence à me demander si nous allons dans le bon sens.

Nous décidons de couper par la campagne et nous arrivons à une maison coquette au jardin ouvert sur la campagne environnante. Quand nous décidons de sortir du jardin, je m’aperçois qu’au lieu d’être ouverts, les chemins sont barrés par des sortes de haies de verre, parois quasiment invisibles, mais qui font très bel effet de près. Nous sortons finalement gaiement du lieu par le seul chemin possible. Et là, au grand soulagement de tous, dans un clin d'oeil, je sors mon iPhone de mon sac en disant : "Mais j’ai un GPS !".

Et je me réveille...

J'espère avoir été clair, dans ce récit somme toute assez ordinaire, mais ce rêve me laisse tout de même une impression étrange, que je n'arrive pas à définir. Voilà donc la question qui me taraude, à laquelle vous apporterez probablement une réponse aisée :

Mais que diable cet iPhone vient-il encore faire ici?

24 commentaires
1)
Ritchie
, le 02.12.2013 à 03:03
[modifier]

J’sais pas si c’est l’iPhone, mais en tout cas la révélation c’est que tu désires un GPS !

Ou que tu devrais plus souvent t’en servir !

Ou moins souvent pour plus partir à l’aventure !

Mais bon, je ne suis pas psychologue (ou tout autre profession lié à l’analyse de rêves), je ne suis qu’informaticien et ai déjà pas mal de problèmes avec les miens.

Ton rêve est quand même très intriguant !!!

2)
François Cuneo
, le 02.12.2013 à 03:50
[modifier]

Moui, mon cher Modane, moui.

hem… moui… moui…

Bon… nous arrivons au bout de notre séance, on se retrouve lundi prochain à la même heure n’est-ce pas?

3)
Leo_11
, le 02.12.2013 à 04:34
[modifier]

Cette fois la preuve est faite… Modane n’est pas seul dans sa tête…

Je me sens tout-à-coup moins «bizarre»…

6)
TroncheDeSnake
, le 02.12.2013 à 06:07
[modifier]

hem… moui… moui…

Quelle pertinence dans l’analyse! Quelle concision dans le propos! Je ne puis qu’adhérer!

7)
omni
, le 02.12.2013 à 06:21
[modifier]

Tout d’abord merci pour cette preuve de confiance. Nous confier vos rêves ! Alors une analyse de comptoirs, rapide bavarde et absolument pas étayée, comme il se doit pour une analyse de comptoirs : vous êtes LE GUIDE que tout le monde attend ….

8)
Modane
, le 02.12.2013 à 07:27
[modifier]

>omni : Et vous pourriez m’envoyer une attestation le certifiant? Je crois que ça m’arrangerait quelques coups, tout au moins ça me simplifierait la vie…

9)
guru
, le 02.12.2013 à 09:25
[modifier]

Ce n’est pas un rêve prémonitoire, c’est une pub pour l’iPhone… En fait, ton désir inconscient est d’être engagé par Apple.

De rien, ça fait 150 euros, à la semaine prochaine.

PS: vous ne dormez jamais, la nuit, les gars ???

10)
ysengrain
, le 02.12.2013 à 09:47
[modifier]

A ceux qui imaginent interpréter les rêves: À la notable exception d’un autrichien, un peu bizarre, exerçant à Vienne dans les années 1900, personne ne sait avec véracité comprendre un rêve. La preuve en a été faite après que l’exposition du contenu d’un rêve donnée à 10 “spécialistes” ait donné 10 interprétations différentes.

Pour en revenir à Modane, tout ça pour nous dire qu’il a un iPhone, d’une part, et qu’il ne prend pas cette histoire au sérieux d’autre part. Modane tu me réjouis.

11)
Saluki
, le 02.12.2013 à 09:48
[modifier]

Une conclusion plus simple s’impose :

-“Y’a pas que d’la pomme” *
dans ce que notre bon Modane boit, le soir, avant d’aller au dodo.

EDIT : hommage à Georges Lautner…

EDIT 2 : pas facile de poster à partir d’un iFawn dans le métro…

12)
Hervé
, le 02.12.2013 à 10:14
[modifier]

Tous les phantasmes de Modane réunis dans un seul rêve :
– voiture et jolie pépée
– succès sur scène
– vie bucolique
– IPHONE !

La totale, quoi !

14)
quark
, le 02.12.2013 à 10:27
[modifier]

Une question d’abord: T’arrive-t-il d’utiliser ton iPhone comme réveille-matin ?

Si oui, ce devait être l’heure de te réveiller. Cela peut arriver avant qu’il ne sonne ou même si tu ne l’as pas programmé pour. C’est de l’auto-conditionnement.

Et sinon, climat de la dernière scène: accompagné d’un couple bon chic bon genre, route neuve, maison coquette, jardin, haies de verre qui font très bel effet, nous sortons gaiment… Et là, le cerveau continuant ses associations d’idées, c’était mûr pour faire le mariole avec ton iBidule…

;-)

16)
Jean Claude
, le 02.12.2013 à 11:01
[modifier]

La preuve en a été faite après que l’exposition du contenu d’un rêve donnée à 10 “spécialistes” ait donné 10 interprétations différentes.

Démonstration encore plus éclatante avec les 103412 “vues” de CUK ce jour à 11:01

20)
Modane
, le 02.12.2013 à 17:45
[modifier]

Et c’est quoi la tenue d’un touriste breton ?

Heu… des fringues de hollandais en vacances?

21)
iYannick
, le 02.12.2013 à 23:09
[modifier]

Belle aventure !

Je sais ce que l’iPhone fait dans cette histoire.

En cherchant ta voiture, tu as voulu te repérer avec Apple Plans.

C’est ce pourquoi tu ne l’as pas trouvée !

22)
Seb The Frog
, le 03.12.2013 à 20:15
[modifier]

J’ai l’impression que cette interrogation sur la présence d’un iphone nous éloigne de la vrai question, la seule qui demande une réponse : où donc a bien pu passer Jeremy Klarkson ?

23)
zit
, le 04.12.2013 à 10:18
[modifier]

Évidemment, c’est d’ordre purement sexuel !

Déjà, le plein, dans la station service, avec une pompiste, en plus… et puis, le célèbre bois de Boulogne, et puis, ces larges et hautes cheminées, qui jaillissent du sol… et puis aussi les entrées du métro desquelles tu n’oses pas approcher…

z ( et dans ail faune, il y a faune, je répêêêêêêêêête : et que fait un faune, hein ?)

PS : en ce qui me concerne, je ne rêve jamais en dormant… éveillé, ça suffit bien !