Profitez des offres Memoirevive.ch!
C’est l’été, saison des festivals

Cette fois c'est sûr, c'est l'été.

Les températures, sans être caniculaires, sont agréables, le soleil est là, le moral est au beau fixe.

Et en été, ce qu'il y a de bien, ce sont les nombreux festivals de musique.

Alors je ne participe pas à tous, loin de là, mais je ne manque en tout cas pas le Paléo.

Au début du mois de juin, Puzzo et moi avons tenté pour la première fois le Caribana Festival. Ce festival réputé maudit par la météo a été à la hauteur de sa réputation !

Je pense qu'il est inutile de vous rappeler le temps pourri qu'il a fait pendant tout le mois de juin. Au moment de partir de chez nous, il pleuvait des cordes. Au point qu'on a même hésité à y aller. Mais bon, ce ne sont pas quelques gouttes qui allaient nous arrêter. Nous nous sommes donc équipés en conséquence (k-way, casquettes, grosses chaussures) et nous nous sommes lancés.

Au niveau taille, le Caribana c'est petit. Deux scènes, quelques buvettes et débits de nourriture. La pluie étant toujours battante, la tente centrale était pleine et c'est donc sous un petit abri de fortune que nous avons mangé, un peu dépités.

Nous nous sommes alors dirigés vers la grande scène qui allait accueillir l'artiste que nous sommes venus écouter : Zaz.

image

Nous attendons patiemment le début du concert, toujours sous la pluie.

Et là, miracle, au moment où le concert commence, la pluie s'arrête. Zaz c'est un peu l'anti-Assurancetourix !

image

Le concert fut excellent.

Zaz est une chanteuse généreuse, à la voix fantastique. Comme en plus c'est une véritable amoureuse du jazz, ses chansons balancent et entraînent. Ses musiciens sont excellents, passant d'un instrument à l'autre, affichant un gros sourire.

image

image

image

image

Et Zaz a la pêche. Arriver devant un public abattu par la météo ce n'est pas simple, mais Zaz en quelques chansons a réussi à remonter le moral de tout le monde et à transmettre sa bonne humeur.

image

image

Au final ce fut un concert dont on se souviendra, et pas seulement à cause de la météo !

image

Un Fabien et une Puzzo mouillés, mais ravis !

Le Caribana festival est dans l'ensemble plutôt chouette, avec un cadre assez sympa au bord du lac Léman. Mais au-delà de la météo, pour laquelle les organisateurs ne peuvent finalement rien, je regrette quand même le prix très excessif, surtout en comparaison avec le Paléo Festival.

P.S. Météo oblige, toutes les photos ont été prises avec une caméra GoPro dans son étui étanche, et je dois avouer que je ne m'attendais pas à un aussi bon résultat. Je vous en reparlerai de cette caméra.

10 commentaires
1)
Renaud LAFFONT
, le 18.07.2013 à 06:26
[modifier]

La première fois que j’ai entendu Zaz, c’est dans le film de Scorcese, “Hugo Cabret”. Sauf qu’en lisant le générique, l’artiste y est désignée sous son vrai nom (Isabelle Geoffroy). C’est bien plus tard que j’ai fait le lien avec Zaz.

2)
guru
, le 18.07.2013 à 08:12
[modifier]

Quel dommage qu’il faille des cerbères devant la scène qui ne se soucient pas de ce qui se passe sur cette scène… même en Suisse. Quelle époque !

3)
Renaud LAFFONT
, le 18.07.2013 à 09:22
[modifier]

guru: les cerbères sont là pour la sécurité des artistes mais aussi pour celle du public. Si il y a des mouvements de foule et que des gens sont écrasés, ils doivent les repérer et les évacuer.

4)
François Cuneo
, le 18.07.2013 à 10:21
[modifier]

J’aime bien Zaz.

Même si je la trouve un peu gentillette…

Je suis étonné comme toi de la qualité de ta Gopro!

Pour le prix, tout, comparé au Paléo est cher. Ce festival est incroyablement bon marché.

6)
illianor
, le 18.07.2013 à 11:37
[modifier]

Pour ce qui est des cerbères ça dépend énormément du festival, des concerts et du public.

Pour une grande partie des concerts on se place sur les côtés et on fait essentiellement attention aux personnes les plus vulnérables et on les aide au cas ou. Du coup, on voit la foule et le concert.

Pour les concerts qui sont plus à risque on est en position devant la scène. Une équipe à sorti une foi un jeune coincé vers dans les barrières et ils ont failli se faire happer à leur tour. Reste des moments d’exception: faire sortir Goran Bregovic par le public à la fin de son concert.

Je précise que dans ce festival, la sécurité interne est le fait de bénévoles formés. On est pas là pour faire preuve d’autorité, ni pour se mettre en avant.

7)
Iris
, le 18.07.2013 à 12:18
[modifier]

Je garde un excellent souvenir d’une soirée à Caribana pour écouter Brian Ferry et Marianne Faithful. Mais c’était il y a longtemps.

Nous y sommes retournés l’année dernière pour Lou Reed et là, j’ai été très déçue: le terrain était détrempé malgré les copeaux, très peu de place pour manger assis ou pour attendre entre les concerts sans se mouiller les fesses.

Mais surtout, et ce n’est pas propre à Caribana, j’ai pu le constater aussi à la Cité, le public est exaspérant: les gens ne font que parler fort avec leurs potes et regarder leur smartphone toutes les 3 minutes au lieu d’être attentifs aux artistes. J’imagine que plus on se rapproche de la scène, moins le phénomène est patent, mais moi, je n’aime pas être coincée tout devant.

On dirait que beaucoup de gens vont dans ces festivals plus pour “y être” que pour les artistes.

9)
Modane
, le 18.07.2013 à 18:37
[modifier]

Je suis bluffé aussi par la qualité des photos. Go Pro, dis-tu? Cette caméra est décidément bluffante!

10)
Fabien Conus
, le 19.07.2013 à 11:27
[modifier]

Merci à tous pour vos commentaires.

Oui cette GoPro est tout simplement extraordinaire. Je ne m’en sépare quasiment plus.

En ce qui concerne la sécurité, ces gars sont très sympa. Dès le début du concert, ils ont pris les enfants et les ont fait passer de l’autre côté de la barrière pour qu’ils puissent mieux voir !