Profitez des offres Memoirevive.ch!
Berlin pour les enfants

Vous l’aurez remarqué, j’ai un faible pour cette ville… Cette fois j’y suis allé en famille, pendant une semaine, avec un programme de visite adapté pour mes filles, qui ont respectivement 9 et 12 ans. Avec l’idée bien sûr, d’y aller avec un esprit de découverte et de plaisir, mais aussi un minimum de culture.

Mon épouse connaissant parfaitement les lieux, et parlant couramment l’allemand, pas de problème d’adaptation.

Cette fois, pas de vol «low cost», mais le train de nuit au départ de Bâle. Le voyage aller fut assez agité, dans un wagon plutôt bruyant. Difficile de dormir dans ces conditions…

Mais bon, on a pu récupérer nos heures de sommeil dans une pension très calme à la Savignyplatz, et depuis là commencer notre programme…

Des zoos prestigieux.

Pour commencer, ce qu’attendaient le plus les enfants : les animaux. Et là, Berlin, c’est imbattable : deux zoos, un à l’ouest et l’autre à l’est, parmi les plus grands du monde !

Celui de l’est est carrément gigantesque, il faudrait 3 jours pour tout visiter ! Et surtout une particularité : les cages sont immenses et les animaux ont l’air heureux. On peut même approcher certains, comme les lémuriens de Madagascar ! On s’assied dans leur enclos, et ils viennent gentiment vous renifler…

Ce qui frappe aussi dans ce zoo, c’est la faible présence de l’espèce humaine : peu de visiteurs, peut-être à cause de son ambiance architecturale évoquant fortement le «socialisme réel» ?

Chose incroyable : un ours polaire essayant de nager avec un tronc d’arbre (!) en équilibre sur le nez… J’étais tellement soufflé que je n’ai même pas pensé à faire une photo ! Rassurons-nous : l’enclos était infranchissable et bardé de pointes en métal.

Moins vaste, beaucoup plus fréquenté, mais très intéressant, celui de l’ouest «Zoologischer Garten», près de la gare du même nom, qui fut la gare centrale de Berlin Ouest à l’époque du Mur… Cages plus petites, et la tristesse et l’ennui se lisent dans les yeux des singes. Par ailleurs, un grand nombre d’oiseaux exotiques rares et magnifiques.

À Berlin, tout est immense : les parcs, les musées, les avenues, les distances à pied. Au zoo, pareil ; donc exclu de tout voir, il faut choisir ! Nous n’avons donc pas eu le temps de visiter l’aquarium, très fréquenté lui aussi.

Un musée insolite.

Autre surprise : le Musée d’histoire naturelle. Une ambiance un peu désuète, mais plein de vie, avec des groupes d’enfants en visite scolaire. D’immenses squelettes de dinosaures, dont le plus grand du monde reconstitué, un brachiosaure. 13 m de haut, poids estimé : 50 tonnes !

D’autres salles très intéressantes où on apprend entre autres que le cratère de météorite le mieux conservé au monde se trouve en Allemagne (Nördlinger, en Bavière). C’était il y a 15 millions d’années, et la violence de l’impact a été estimée équivalente à 1,8 millions de bombes d’Hiroshima !

Et puis une salle très étrange, immense et réfrigérée, contenant des milliers de bocaux de formol contenant toutes sortes de bestioles. Une ambiance surréaliste et assez sinistre… Mieux vaut ne pas se laisser enfermer là-dedans après la fermeture du musée !

De la peinture, mais quel musée choisir ?

Il y en a une quantité incroyable à Berlin. Étonnamment, l’Alte Nationalgalerie, consacré à la peinture du XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle, a bien marché auprès de nos filles plutôt réticentes lorsqu’il s’agit de visiter un musée d’art. Grâce à des audio-guides bien faits, j’aurai vu pour la première fois mes 2 filles fascinées par la peinture romantique allemande ! Très peu de monde dans ce musée. Surprenant, pour une aussi grande ville…

Et l’incontournable…

Le musée des sciences et techniques, bien sûr ! On s’est dit «celui-là n’a pas l’air bien grand, donc il devrait être possible de le visiter en une demi-journée » Tu parles ! On ne le remarque pas de l’extérieur, mais il s’étale sur plusieurs bâtiments, dont une ancienne gare… Le tout est immense, au moins aussi grand que le musée des transports à Lucerne. Des démonstrations de travail à l’ancienne, des kilomètres de locomotives à vapeur, toute l’histoire allemande de la photo (une superbe collection de Leicas, Zeiss, et autres Exakta, sans oublier la progression du numérique), le premier ordinateur allemand, le Z1, (1938) énooooorme et entièrement mécanique (… et on apprend que c’était déjà de la camelote, à cause des poussières de métal qui s’accumulaient sur ses rouages délicats. Heureusement d’ailleurs, à cause de ces problèmes, les Nazis n’ont pas pu s’en servir). Les modèles suivants, Z2, Z3 etc… Encore plus énormes, fonctionnaient à lampes et avec des bandes magnétiques. On était alors loin, mais vraiment très loin des 64 bits, gigahertz et teraflops actuels !

Des démonstrations de travail à l’ancienne, animées par des professionnels de ces métiers en voie de disparition, qui nous ont d’ailleurs expliqué avec nostalgie que leurs postes de travail ne seraient pas forcément repourvus.

On sait encore faire fonctionner une machine à vapeur, mais ne cherchez pas un démonstrateur de calcul sur un ordinateur Z3, ça consomme beaucoup trop d’énergie !

Ce qui me fait toujours rire, ce sont les textes de ces grands inventeurs qui commencent toujours de la même façon : «j’étais trop paresseux pour faire ce travail à la main, alors j’ai construit cette machine, ce qui m’a valu beaucoup d’ennuis par la suite».

Et bien sûr, la section transports aériens, que nous n’avons pas eu le temps de voir. A part le splendide DC-3 sur le toit de l’immeuble, souvenir du pont aérien lors du Blocus de Berlin.

Un plongeon dans le passé… pas si lointain !

Pour terminer, une petite promenade sur la très austère Karl Marx Allee, l’avenue prestigieuse de Berlin-Est, avec ses immeubles de style néo-classique, conservés, entretenus et classés comme monuments historiques. Ce que je pense être une bonne chose, tant on a voulu détruire toute trace du passé après l’effondrement du «communisme». Evidemment, l’ambiance n’est pas la même qu’au «Kudamm», les Champs-Elysées Berlinois avec des boutiques de luxe à perte de vue.

Petit arrêt au Café Sybille, où se trouve un petit musée consacré à cette avenue et son passé stalinien. Difficile d’expliquer tout ça aux enfants. Une ville entourée par un mur, mais la liberté, c’était censé être à l’intérieur du mur et pas à l’extérieur…

Un peu plus loin, on trouve d’anciennes cartes postales de l’Est, mal imprimées et montrant les merveilles du socialisme réel : des barres d’immeubles bordées de routes immenses, d’échangeurs routiers, fréquentés par deux ou trois misérables Trabant !

Quel contraste avec l’incroyable et futuriste PotsdamerPlatz. C’est tout le charme de Berlin, une ville pleine de surprises, originale, et aux habitants accueillants. Et une mise en valeur importante de la mobilité douce : vélos, vélos-taxis, scooters et voitures électriques, Segways. Sans parler des transports en commun, ultra développés.

Bien sûr, il y a des aspects nettement moins joyeux : drogue, alcool, misère, prostitution. Mais on ne sent pas vraiment d’obsession sécuritaire, comme en Suisse où les villes sont au moins aussi sûres qu’en Allemagne ! On peut se balader dans cette immense ville avec des enfants en toute sécurité.

Je précise que certaines photos, notamment celles d'animaux ont été prises par ma fille Ariane.

image

Cet adorable lémurien se laisse caresser comme un chat!

image

Ma fille Béatrice a essayé d'imiter son cri (une sorte de rot caverneux): ça ne lui a pas plu du tout!

image

Il y a aussi des animaux qui naissent dans les zoo…

image

Un magnifique renard polaire.

image

Une sorte de cigogne pas farouche du tout.

image

Pas de risques, il est derrière une vitre!

image

La sortie, c'est par là!

image

Le brachiosaure de 13 m de haut.

image

Curieuses rencontres au musée d'histoire naturelle.

image

Des milliers de bocaux de formol.

image

L'île aux musée en travaux: une nouvelle ligne de métro sera créée.

image

De drôles de lapins

image

Le DC-3 au dessus du Musée des Sciences et Techniques.

image

Le computer Z1: des tas de tringles et de manivelles…

image

Non, ce n'est pas une fondue géante. C'est la fabrication du papier à la cuve.

image

Les vélos taxi sont très répandus à Berlin: celui-ci est illuminé par des LED.

image

Eclairages spectaculaires, c'est très tendance à Berlin.

image

L'hôtel de ville et la tour de la TV.

image

La girafe en Lego à la Potsdamer Platz.

image

… Et la Karl Marx Allee dans les années 60. A part la circulation, ça n'a pas beaucoup changé depuis!

11 commentaires
1)
Inconnu
, le 30.10.2012 à 08:21
[modifier]

J’y suis allé en 2009 et j’ai adoré cette ville, par contre j’ai détesté les crottes de chien. C’est un vrai probleme, dans cette ville par ailleurs si riche.

Vous avez fait le séminaire obligatoire à la boutique Birkenstock, puis chez Ampelmann?

2)
Ellipse
, le 30.10.2012 à 09:23
[modifier]

Nous y sommes allés au début de cette année, c’est une ville agréable et il y a de quoi faire, malgré le temps qui fût maussade.

Et pour tordre le cou à des préjugés, on y mange bien et pour pas cher. Les transports publics sont fantastiques.

3)
Iris
, le 30.10.2012 à 10:48
[modifier]

Merci pour ces adresses, même si nos enfants ont passé l’âge de venir en vacances avec nous…

Nous y sommes allés cet été et pour moi, c’était la première fois. J’ai beaucoup aimé cette ville où l’Histoire nous saute contre à chaque pas. Il y a des endroits très prenants: le mémorial pour les Juifs assassinés ou celui consacré à ceux qui n’ont pas réussi à franchir le mur. J’ai aussi été frappée par le peu de monde et le peu de circulation même sur les grandes avenues. Il se dégage une impression de grand calme, on n’a quasiment pas vu de policiers et aucun contrôle des billets dans les transports publics. Ça nous change!

Une chouette adresse aussi: l’East Side Gallery, le long de la Spree près de l’Ostbahnhof: un kilomètre et demi du Mur peint par différents artistes.

Iris

4)
Modane
, le 30.10.2012 à 11:44
[modifier]

Merci pour le coup d’oeil. J’entends de plus en plus parler de Berlin comme d’une ville agréable à vivre.

5)
djtrance
, le 30.10.2012 à 12:06
[modifier]

[mode du matin] Enfin, toujours en est que pour visiter Berlin, il ne faut pas avoir les boules! [/mode du matin]

Merci pour l’article, ça me donne vraiment envie d’aller visiter cette ville que je ne connais absolument pas!

6)
François Cuneo
, le 30.10.2012 à 12:39
[modifier]

Superbe ville que j’ai visitée pendant quinze jours avec Caplan (nous étions en cours de langue), c’était il y a bientôt dix ans) à la fois impressionnante et touchante.

J’ai également eu l’occasion de revoir beaucoup de préjugés que j’avais dans ma tête sur les Allemands. Les Berlinois sont adorables, disponibles, pas trop stressés.

Bref, un séjour magnifique et de très beaux souvenirs.

7)
Argos
, le 30.10.2012 à 13:05
[modifier]

Pour moi le musée le plus impressionnant reste le Musée de Pergame avec la reconstitution du grand autel et la Porte d’Ishtar de Babylone. C’était l’une des excursions favorites à Berlin-Est lorsqu’il fallait encore franchir le Mur par Checkpoint Charlie ou Friedrichstrasse. Mais j’imagine qu’en raison des travaux sur l’Ile des musées, il doit être fermé

8)
Blues
, le 30.10.2012 à 13:35
[modifier]

Merci pour ce suprerbe tour de ville en images, apparemment que du plaisir !

Berlin.. Pas encore eu l’occaz d’y aller, mais j’en entends tellement de bien que je ne vais pas hésiter pour une future escapade ! Seule critique entendue: les distances sont très longues d’un point à un autre.

A part ça j’étais à Bruxelles le WE passé, super chouette ville aussi ! et les Belges quel peuple sympa !

9)
Argos
, le 30.10.2012 à 14:11
[modifier]

Juste une chose, pour Berlin, bien choisir sa saison. Pendant longtemps, je n’y allais pour le boulot qu’autour de février et une année, je l’ai découvert en été. Un autre monde, des terrasses dans les rues piétonnes, énormément de gens dehors jusqu’à deux-trois heures du matin, une ambiance calme, souvent festive et en même temps on se serait cru dans une ville du Sud.

10)
Genosse
, le 31.10.2012 à 23:20
[modifier]

Merci Tristan pour cette chouette présentation de Berlin.

Attention à une confusion qui peut s’avérer embêtante. Le zoo de l’est s’appelle le Tierpark. Or il y a aussi à Berlin, au centre mais pas très loin de l’est, le Tiergarten, qui se trouve être un parc (l’équivalent de Central Park à New York, à l’échelle berlinoise. Bref, pour aller au zoo de l’est, la meilleure solution consiste à prendre le métro U5 à l’Alexanderplatz, d’où il part, et de descendre à la station Tierpark.

11)
betty
, le 19.11.2012 à 20:35
[modifier]

bonjour, merci pour toutes ces informations. Nous partons avec notre fils de 8 ans du 14 au 19 avril 2013. je lui recherche un guide sur Berlin mais pour les enfants… alors si vous avez des pistes, merci beaucoup.