Profitez des offres Memoirevive.ch!
Les déboires du cycliste

Il y a bientôt sept ans, j'ai déménagé de Lausanne à Genève.

Pour situer ceux qui ne sont pas habitants de la belle helvétie, Lausanne est une ville des bords du lac Léman, construite sur trois collines. La conséquence, c'est que Lausanne, c'est 500m de dénivelé, des pentes à n'en plus finir et un cauchemar pour les cyclistes. 

image

image © http://www.e-annuaire.ch

Genève, c'est quasiment plat. Certes, il y a quelques pentes par-ci par-là, mais rien de bien méchant.

image

image © rts.ch

Lorsque j'ai déménagé, donc, je travaillais à proximité de mon appartement, ce qui fait que j'allais travailler essentiellement à pied, et parfois en vélo.

Lorsque j'ai changé de boulot, voilà bientôt deux ans, je me suis retrouvé à travailler à l'autre bout de la ville. Plusieurs solutions s'offraient à moi:

1. Me déplacer en voiture. Je dois alors compter environ 55 minutes de trajet (moins s'il n'y a pas de bouchons, plus si c'est très chargé).

2. Me déplacer en transports publics. Je dois compter 50 minutes, si les correspondances jouent bien (ce qui n'est pas toujours le cas)

3. Utiliser le vélo.

Comme je fais maintenant un métier où les horaires ne sont pas libres, et que je dois absolument arriver à l'heure au travail, la voiture et les transports publics, hormis le fait qu'ils prennent du temps, sont trop aléatoires sur un long trajet comme le mien.

J'ai donc rapidement opté pour le vélo. Durée du trajet: 25 minutes, garanti.

Au début, j'ai utilisé mon vieux vélo, puis après quelques mois, je me suis acheté un vélo électrique. Le grand avantage étant que lorsque j'arrive au boulot, c'est sans les auréoles sous les bras, ce qui est quand même plus agréable.

image

Au niveau temps, je n'y gagne pratiquement rien. Je reste sur mes 22 à 25 minutes de trajet, en fonction des feux.

Ainsi donc, qu'il pleuve, qu'il neige (enfin pas trop), qu'il vente ou qu'il fasse grand beau, j'enfourche tous les matins mon fier destrier pour me rendre au travail.

Mais voilà, malheureusement la vie n'est pas si rose. L'été est arrivé.

Alors là, normalement, l'été c'est sensé être la saison la plus propice au cyclisme. Et pourtant, moi, c'est ma bête noire.

Voyez-vous, l'homme civilisé bois. Pendant l'année, il boit dans les bars. Mais l'été, homo ivrognus sort de sa tanière pour conquérir les trottoirs. Cet animal étrange a pour coutume non moins étrange, de fracasser sa précieuse boisson alcoolisée sur le sol tout en beuglant dans ce qui ressemble vaguement à un rire.

Pour empirer les choses, il se produit en ce moment une mutation génétique qui transforme homo ivrognus en homo ivrognus footballei, évolution qui ne fait qu'empirer les choses.

Au petit matin, les tenanciers de bars, qui abreuvent ces animaux pendant toute la nuit, balaye gaiment les débris de verre. Et où les mettent-ils ? Je vous le donne en mille ? Sur la piste cyclable !!

Et moi, joyeux cycliste, je me ramasse tous ces débris. Résultat, trois crevaisons en deux semaines. Que du bonheur.

J'ai beau avoir des pneus renforcés au kevlar, rien n'y fait.

Du coup, vivement la fin de la coupe et vivement le retour des mauvais jours, que je puisse pédaler en paix.

43 commentaires
2)
Le Corbeau
, le 21.06.2012 à 08:39
[modifier]

Désolé pour la mise en ligne tardive, j’avais oublié de mettre l’article en définitif.

Bah, de toute façon, personne n’est réveillé à cette heure, on peut pas casser des bouteilles toute la nuit pour te retarder sur ton trajet et commenter à 8heures :-))

3)
Roger Baudet
, le 21.06.2012 à 08:54
[modifier]

Le vélo électrique, cela me tente, mais j’ai peu d’expérience. À quand un nouvel article sur ce sujet ? Pour la boisson, c’est un fléau grave en Suisse, pays riche, mais à la population souvent inhibée qui doit s’imbiber pour faire la fête!

4)
Philob
, le 21.06.2012 à 09:01
[modifier]

As-tu essayé des pneus pleins ? Je n’ai jamais testé, mais en ville et avec un vélo électrique, ça doit être une bonne solution.

5)
fxc
, le 21.06.2012 à 09:12
[modifier]

As-tu essayé des pneus pleins ?

Je ne crois pas que cela soit une bonne idée, si ils sont pleins le vélo risque de louvoyer.

6)
mrkite
, le 21.06.2012 à 09:13
[modifier]

Il faudrait donc étendre à cette population la réflexion de Pierre Desproges : “Je portais instinctivement ma main à ma bouche pour y étouffer un toussement volontaire, destiné à créer la diversion, comme disent les commentateurs de matchs de football, dont le quotient intellectuel n’atteint qu’exceptionnellement le chiffre de la température anale…” Quant à l’homme civilisé, il ne boiS pas, il boiT…

7)
Le Corbeau
, le 21.06.2012 à 09:21
[modifier]

si ils sont pleins le vélo risque de louvoyer.

Justement, c’est bon pour éviter les débris !!!

9)
djtrance
, le 21.06.2012 à 09:50
[modifier]

Le vélo électrique, cela me tente, mais j’ai peu d’expérience.

Roger, pour en avoir vendu un certain nombre, je peux en parler un minimum: un premier point à savoir, certaines communes remboursent jusqu’à 500 francs l’achat d’un vélo électrique. Ce qui peut être plutôt intéressant :)

Le premier prix varie entre 1’000 et 1’500 francs (prix standard, sans offre spéciale), le poids de ces vélos est conséquent (25 kg…) et pour avoir un poids inférieur, il faut mettre le prix (2’500 francs).

Ces vélos vont jusqu’à 25 km/h (passé cette vitesse, le permis est obligatoire, d’où cette “limitation”). Avec une batterie, tu peux avoir un autonomie de 100 km environ.

Certaines entreprises proposent d’essayer des vàlos électriques, à voir ;)

10)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 09:54
[modifier]

+1 pour les pneus pleins, c’est radical contre les crevaisons. Que ça louvoie, je n’en ai jamais entendu parler. S’ils étaient pleins d’eau, peut-être, mais ce n’est pas le cas. Inconvénient majeur : c’est lourd ! Même avec le vélo électrique ça doit se sentir, notamment quand on démarre.

Une alternative qui a de plus en plus de succès, notamment en VTT, c’est le pneu tubeless, i.e. sans chambre à air (comme pour les bagnoles). Le nombre de crevaisons est réduit drastiquement, et quand on crève quand même le pneu se dégonfle moins vite. De plus on peut y introduire un liquide préventif qui colmate automatiquement les petites perçures. Peut-être qu’il y a des modèles adaptés à ton vélo, Fabien.

PS : je refuse par principe les vélos électriques. D’une part pour moi un véritable vélo se doit d’être autonome énergétiquement parlant, d’autre part pour les murs je préfère équiper mes bécanes de braquets minuscules, comme ceux qu’on trouve en VTT. J’avais parlé ici de cette conception du vélo qui est la mienne. Pour l’anecdote j’ai fait dimanche une cyclosportive de 150 bornes dans les environs de Liège, avec quelques côtes de folie au programme. Mon braquet minimal, pour les connaisseurs : 26/32. On peut me prendre pour un fou, mais j’ai pu constater à nouveau, et plusieurs fois encore, qu’on va bien plus vite sur le vélo avec ce genre de braquet dans un pente à 22 % que ceux qui grimpent cette pente à pied en poussant leur bécane ! :-b

12)
ptinutz
, le 21.06.2012 à 10:27
[modifier]

Pour la boisson, c’est un fléau grave en Suisse, pays riche, mais à la population souvent inhibée qui doit s’imbiber pour faire la fête!

Non, sérieusement? parce que là faut vraiment que vous alliez visiter un pays anglophone. J’ai vécu toute ma vie en Suisse et je ne vis que depuis deux ans en Australie. Ici, il y a un problème, en Suisse, je n’ai jamais eu peur qu’une personne saoule me mette un pain, ici, j’évite de sortir les soirées de match et je ne vous dis pas le carnage dehors… J’ai vécu quelques mois en Ecosse, mieux qu’en Australie, mais bien pire qu’en Suisse…

13)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 10:37
[modifier]

Il existe le pneu Serenity qui ne devrait plus te poser de problèmes.

Justement c’est un pneu plein. Et on voit le prix à payer pour dire adieu aux crevaisons : un poids de 1,250 kg par pneu ! À réserver définitivement aux vélos électriques (est-ce que l’aide électrique fonctionne pour le démarrage ??), et sinon pour les trajets bien plats et bien réguliers…

14)
djtrance
, le 21.06.2012 à 10:44
[modifier]

Non, sérieusement? parce que là faut vraiment que vous alliez visiter un pays anglophone.

Ahah je plussoie :) Il n’y a pas besoin de voir plus loin: regardons du côté de l’entretien des routes, les déchets dans la rue, etc. Il y a certes des “zones noires” mais sincèrement, je n’ai pas encore vu plus propre que la Suisse, si, peut-être l’Allemagne…

15)
Kimixoo
, le 21.06.2012 à 11:47
[modifier]

Super article, qui avec les commentaires a répondu à un tas de questions que je me posais depuis longtemps. Merci djtrance aussi pour l’explication sur les différences de prix.

16)
colinus
, le 21.06.2012 à 12:00
[modifier]

Pour les pneus, je roule depuis… 20 ans à Genève en vélo, et j’ai depuis 5 ans trouvé la parade totale anti-crevaison / rails de tram / nids de poule: – pneus Schwalbe Big Apple kevlar image – liquide anti crevaison

Avec un tel diamètre de pneus, impossible de “pincer” la chambre à air et de crever, impossible par perforation grâce au kevlar (et j’ai essayé de planter des trucs dedans, ça passe pas), et les rails de trams ne sont enfin plus un piège.

Certes le vélo ressemble à une baudruche ou un engin amphibie, mais c’est le bonheur!

17)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 12:36
[modifier]

Colinus, tu a fait le test ultime : rouler sur une route toute tapissée de petits clous ? Ou, faute de mieux, passer et repasser sur des débris de verre ? ;-)

Sinon, ce n’est pas le diamètre des pneus qui m’a frappé sur la photo (plus le pneu est gros, mieux c’est contre les crevaisons, de toutes façons), ce sont les garde-boues. Les pneus passent vraiment très très près d’eux… Il ne faudraient pas que des saletés se mettent à coller sur les pneus (par exemple du bitume fondu, grand ramasseur de graviers), sinon elles viendraient frotter sur les garde-boues, au risque de bloquer les roues… Histoire vécue par mon père en pleine descente !

18)
colinus
, le 21.06.2012 à 12:44
[modifier]

@franck: test “ultime”: 5 ans et pas de crevaisons, je roule dans n’importe quoi y compris le débris de verre, et ça résiste même à l’agrafeuse à ressort… genre les grosses agrafes qui te traversent le doigt. Par contre pour les pare-boue c’est pas top, j’ai du commander les miens en allemagne directement chez SKS. Mais vu que je fais que de la ville et pas de terrain, ça va. Mon vélo est visible là (pas encore les Big Apple sur cette photo): flickr

19)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 14:04
[modifier]

Pour ce qui est des cinq ans sans crevaison, ça doit être à peu près mon record quand j’étais Grenoblois, mais depuis que je suis en Belgique c’est plutôt deux ou trois crevaisons par an (y compris avec des pneus à sous-couche kevlar…), vu l’état des routes bruxelloises qui n’a qu’un très lointain rapport avec celui des pires routes genevoises. Tiens, faudra que je fasse un article là-dessus un jour, sur les *%#$£§ de routes de mon pays d’accueil, parce qu’il y a matière…

Je précise que je roule sur un vélo de route, donc avec des pneus étroits (25 mm de section, relativement larges pour un vélo de route quand même), mais c’est pour montrer qu’il faut se méfier des statistiques et que le fait que tu n’aies pas crevé en cinq ans ne veut pas dire que tu ne crèveras pas demain, par exemple ;-)

Ceci dit, j’approuve ton choix : plus le pneu est gros et épais, meilleure est la résistance anti-crevaison (et le confort !), et c’est encore renforcé par la sous-couche kevlar. Mais non, ce n’est pas la panacée absolue. Entre passer le pneu à l’agrafeuse à ressort, et faire porter tout le poids du vélo et du cycliste sur une route jonchée de clous, il y a une marge. Le seul type de pneu impossible à crever (et pour cause !), c’est le pneu plein, et il fait payer cette propriété par sa masse. À tout prendre, je choisirais quand même le Schwalbe Big Apple Kevlar ;-)

20)
zit
, le 21.06.2012 à 14:07
[modifier]

Tout comme grandegigue, les Schwalbe Marathon Plus sont impeccables pour moi, environ cinq ans sans crevaison, bonne accroche, sur le vélo de ville, parce qu’au point de vue rendement, sur route, c’est pas top !

z (toujours à traction animale, par contre, je répêêêêêêêêête : vive les grosses cuisses ;o)

PS : magnifique, ta machine, colinus !

21)
Ritchie
, le 21.06.2012 à 14:37
[modifier]

Bah, de toute façon, personne n’est réveillé à cette heure, on peut pas casser des bouteilles toute la nuit pour te retarder sur ton trajet et commenter à 8heures :-))

MDR, j’adore !

Citation de fxc

si ils sont pleins le vélo risque de louvoyer.

Justement, c’est bon pour éviter les débris !!!

Re-MDR !

Sinon, sérieusement, roule sur la route, oublie les pistes cyclables, surtout avec un vélo électrique ! Encore plus dans les quartiers où tu sais qu’il y a les ennemis de tes pneus !

A Paris, la ville la plus propre d’Europe ;) , eh ben, je me suis acheté un Brompton, avec les pneus d’origine (Brompton Vert Kevlar) et pour l’instant pas de crevaison, mais la chaussée est tellement propre qu’on pourrait y manger ;) Bon, trève de plaisanteries, faut éviter à nos pneus douillets les endroits dangeureux autant que possible, même s’il faille rouler avec les voitures…

Et je n’aurais aucun problème à aller contester un PV en cours de justice pour avoir rouler sur la route AVEC photos à l’appui du lendemain de match et de l’état honteux de la piste …

22)
fxc
, le 21.06.2012 à 14:43
[modifier]

Le proverbe dit “on est jamais mieux servi que par soi-même” j’ajoute ma pierre à l’énnoncé de Franck Pastor, il n’aura pas besoin de faire un texte sur nos routes belges, je vous mets deux liens

ici

vers 12 minutes ensuite sur cette même vidéo ils parlent de street stepper, vélo spéciaux et ensuite la bonne qualité de nos routes, vidéo à regarder jusqu’au bout c’est édifiant.

et ici

En France j’ai vu des panneaux “trous en formations” sans trous, je vais proposer un nouveau panneau

“trous formés” blague belge

J’ai failli acheter une dacia, si si…. juste pour écrire dessus

” étudiée sur les routes roumaines, parfaite pour les pistes belges!!!

23)
nic
, le 21.06.2012 à 14:50
[modifier]

merci pour cet article! vive le vélo!

Lausanne, un cauchemar pour les cyclistes.

vu le nombre de cyclistes circulant à lausanne, dont moi, on doit bien aimer les cauchemars!

et les débris de verres ne sont pas le seul problème pour les cyclistes ;-)

dommage que dans ta comparaison de trajet tu ne prends pas aussi en compte ton bilan carbone , par exemple.

ciao, n (depuis presque deux ans tous les jours au bureau à vélo, sauf deux ou trois fois où le matin la chaussée n’était pas encore bien déneigée)

24)
patsom
, le 21.06.2012 à 15:19
[modifier]

Désolé pour le hors sujet, Je n’arrive pas à utiliser les lien pour mail ? J’ai une question pour zit à propos des LED ruban, suite à la lecture de : Faire part de naissance : kiloptyque, « Ciel à la fenêtre II ». Je prépare un stand sur un salon, je souhaite éclairer par-derrière des tirages transparents, où est-ce que je peux trouver ces LED ? Merci.

25)
jibu
, le 21.06.2012 à 19:37
[modifier]

Les big Apple , sont effectivement des excellent pneus; ils ont comme principale avantage de participer très activement au confort car ils supportent des pressions de gonflage très basses, genre 2,5 bar pour des 2,35” de large, mais c’est très large, ils existent aussi plus étroit. Il sont renforcés de kevlar, comme les marathon plus.

J’ai un liquide à base de kevlar à injecter dans les pneus qui garantie une résistance à la crevaison exceptionnelle, c’est garantie pour les blindés à pneu de l’armée française, par contre, il faut des valve “auto” pour pouvoir l’injecter, il est très épais comme produit.

Concernant les vélo électrique, on trouve maintenant des vélo qui peuvent assister le pédalage jusqu’à 45 km/h, ils sont dans ce cas munis d’une plaque cyclomoteur. Il faut savoir que les prix pour une bonne batterie de 10Ah coûte plus de 500 euro; je vous laisse imaginer la qualité d’un vélo électrique à 1000.- chf…

nos véhicules

26)
mff
, le 21.06.2012 à 19:47
[modifier]

Chouette le vélo :)

A Genève je n’aie jamais crevé mais c’est sans doute une question de quartier,et de pneus j’habitait Moillesulaz et je travaillait près de l’aéroport , .

Le vélo de randonneur c’est mieux dans une ville comme Genève , c’est plus léger dans la circulation, plus souple (par contre côté transpiration c’est évident que le vélo électrique est gagnant évidement si on ne peu pas se changer en arrivant

Ceci dis maintenant j’ai un vélo électrique car je suis un chouillat “cassée” !, c’est beaucoup plus lourd et surtout bien moins souple dans la circulation, par contre dans les côtes c’est évidement plus facile. Le vélo électrique ne va pas du tout plus vite qu’un bon vélo aux vitesses bien étagées.

Donc j’ai actuellement un vélo électrique de marque Flyers bas de gamme c’est à dire uniquement aide au pédalage, acheté après divers comparaisons, c’est une très bonne marque peut-être plus cher que certaines autres mais au final durable dans le temps, cela fait plus de 6 ans et il est toujours impeccable avec aucun point de rouille :)bon d’accord il dors à l’abri et je l’essuie en cas de pluie

La batterie est annoncée pour 60KM après avoir fait le teste lorsque elle était neuve dans un terrain vallonné j’ai fait plus de 95KM ! mais il faut s’en servir et changer les vitesses correctement.

Les pneus sont increvable .

Certaines villes en Suisse rembourse à l’achat 300 FS et tous les 2 ans un pourcentage sur une nouvelle batterie

Donc si vous n’êtes pas “cassé” , si vous ne devez pas arrivez au travail tout dégoulinant il est claire qu’un bon randonneur passe partout et pour moi l’idéale :)

PS: Sympa le vélo de colinus:) la selle serait-elle une brooks ?

J’aime le vélo :))))))))))))))))))))))))))))

27)
colinus
, le 21.06.2012 à 20:24
[modifier]

Yes, Brooks, nostalgie de mon passage de cycliste militaire! Les meilleures selles, même si les ressorts grincent!

28)
Ritchie
, le 21.06.2012 à 21:39
[modifier]

Bon, pour les adeptes de l’électrique, voilà le vélo qui devrait sortir cette année qui répond à tous les besoins : électrique et pliant

Prototype

D’après les infos que j’ai (mince, mais tout de même, le kit que Brompton prépare (si ce n’est pas celui de la vidéo) devrait pouvoir s’adapter aux vélos actuels !

29)
Fabien Conus
, le 21.06.2012 à 21:44
[modifier]

Woah ! Merci à tous pour vos commentaires. Comme quoi, sur Cuk, si on veut des commentaires, il faut parler de tout sauf du Mac ;-)

Je ne vais pas répondre à tout le monde, mais en vrac:

@ Franck: bizarrement je m’attendais à ta réaction. Finalement, tu es comme les apôtres du logiciel libre, un peu trop extrême à mon goût. Si je n’avais pas de vélo électrique, je devrais partir de la maison 30 minutes plus tôt pour pouvoir me doucher à l’arrivée, et je sais que du coup, je ne le ferais pas. Pour Puzzo c’est pareil, si elle n’avait pas de vélo électrique, elle n’irait tout simplement pas en vélo. Au final, un vélo électrique en plus, c’est une voiture de moins en ville, donc c’est tout ça de gagné.

@ Philob: je n’avais jamais entendu parlé des pneus plein, l’idée est intéressante, mais est-ce qu’il faut un jante spéciale du coup ? Et au niveau du poids, 2,5 kg pour deux roues me semble très élevé. C’est quoi la masse d’une roue normale ?

@ grandegigue: Mes roues actuelles (je n’ai pas le nom, ni la marque sous les yeux) sont renforcées au kevlar, et me semblent très proche des Marathon Plus, ce qui ne m’a pas empêché de crever.

Finalement, au sujet du prix, je rejoins jibu, du moment que la batterie coûte déjà 700 CHF, un vélo à 1500 CHF ne vaudra rien, ou pas grand chose. Pour info, le mien m’a coûté 2700 CHF. Celui de Puzzo, un peu plus, 3000 CHF de mémoire.

30)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 23:25
[modifier]

@ Franck: bizarrement je m’attendais à ta réaction. Finalement, tu es comme les apôtres du logiciel libre, un peu trop extrême à mon goût.

Pourquoi bizarrement ? Me connaissant elle était très prévisible ma réaction. Je trouve que le vélo électrique n’est plus du vélo, et je dis pourquoi. Mais je ne condamne pas son usage. Je l’approuve même s’il s’agit de choisir par rapport à des moyens de transports plus agressifs.

T’as déjà bien de la chance de disposer d’une douche à ton boulot ;-) Moi dans les mêmes circonstances j’aurais eu bien du mal, il n’y en avait pas. Je me contentais de changer de sous-vêtements dans les toilettes, j’en avais toujours de rechange dans mes sacoches.

Mais bien des gens (pas tous certes) pourraient se passer d’adjoindre une béquille électrique à leur vélo, et donc de frais supplémentaires, s’ils connaissaient un peu plus la « technique » cycliste.

Combien j’en vois ici à Bruxelles, de cyclistes de tout âge et de toutes conditions, dont la selle est tellement basse qu’ils ont l’air accroupis, et qui par conséquent s’explosent les cuisses dans la moindre côte (Bruxelles est loin d’être plate!!)… Et combien, souvent les mêmes, qui roulent en permanence, quelle que soit la pente, sur le petit plateau et le petit pignon de leurs VTT (munis de pneus à crampons énormes alors qu’ils sont sur du bitume) au risque de péter la chaîne en plus de leurs tendons. Hé, c’est qu’ils ne savent tout simplement pas changer de vitesses ou, quand ils le savent, ne le font pas à bon escient. Et ce ne sont que des exemples parmi d’autres… Je rêve qu’un jour soit créée une sorte d’école du vélo, qui pourrait faire partie du programme scolaire et qui apprennent au gens ce genre de choses.

Au juste, tu n’as pas répondu à une de mes questions : est-ce que l’aide électrique de ton vélo fonctionne au moment du démarrage, après un feu rouge par exemple ?

31)
Franck Pastor
, le 21.06.2012 à 23:42
[modifier]

@ Philob: je n’avais jamais entendu parlé des pneus plein, l’idée est intéressante, mais est-ce qu’il faut un jante spéciale du coup ? Et au niveau du poids, 2,5 kg pour deux roues me semble très élevé. C’est quoi la masse d’une roue normale ?

2,5 kg, c’est le poids des deux pneus pleins, pas des roues…

32)
Cosmike
, le 22.06.2012 à 00:05
[modifier]

Un pneu Serenity a une masse de 1250 g. Un pneu de même dimension avec chambre à air pèse environ 900 g. Au final un supplément de poids de 700 g. Sur un vélo électrique tel que le Flyer, cela ne fait aucune différence.

Je viens de changer mon Flyer F4 de 1999 pesant 37 kg, pour un Haibike VTT de 21 kg. Dans ce cas, la différence est patente…

33)
M.G.
, le 22.06.2012 à 00:08
[modifier]

est-ce que l’aide électrique de ton vélo fonctionne au moment du démarrage, après un feu rouge par exemple ?

Depuis juillet 2008 j’ai un E-Bike 8+ de Gitane en Normandie. Oui, l’assistance fonctionne au moment du démarrage. Si on la règle sur 3/3, au premier coup de pédale on est propulsé en avant et sûr d’être en tête aux premiers dix mètres après un feu rouge ;-)

Comme de plus l’engin est équipé d’un dérailleur automatique, c’est assez bluffant et somme toute très agréable à l’utilisation. Je l’avais acheté 1 600 euros. Mon seul vrai problème : passer du Piaggio PX8 200 (motorisé, certes, mais qui pèse plus de 170 kg) que j’utilise dans les rues de Dakar au vélo de 23 kg en Normandie.

34)
Fabien Conus
, le 22.06.2012 à 06:55
[modifier]

@ Franck: l’assistance au pédalage commence dès le premier coup de pédale. Par contre je n’ai pas la même impression que M.G. de “propulsion en avant”, c’est chez moi beaucoup plus progressif.

Et oui, navré pour la confusion roue/pneu :-)

Toujours concernant les pneus pleins, qu’en est-il de la tenue de route ? Et des sensations ? Doit on prendre de nouvelles habitudes ?

35)
M.G.
, le 22.06.2012 à 11:22
[modifier]

Par contre je n’ai pas la même impression que M.G. de “propulsion en avant”, c’est chez moi beaucoup plus progressif.

De fait, l’E-Bike 8+ de Gitane possède trois niveaux d’assistance, réglables en marche au guidon. Par défaut, il sélectionne 2, qui est en effet un standard très progressif et confortable. Sur 3, le moindre appui sur les pédales enclenche le moteur électrique à son couple maximum, ce qui explique l’accélération surprenante au démarrage.

36)
Anne Cuneo
, le 22.06.2012 à 14:40
[modifier]

Bon, pour les adeptes de l’électrique, voilà le vélo qui devrait sortir cette année qui répond à tous les besoins : électrique et pliant

Prototype

Ce n’est pas tellement un prototype, il est déjà vendu aux Etats-Unis (2’850$), et ils offrent, sur le site du lien que tu donnes (NyCeWheels), d’installer des kits électriques sur des vélos pliables ordinaires de la marque (1895$).

Un vélo électrique pliable, j’attends ça depuis longtemps, c’est le seul moyen de résoudre mes problèmes de parking du vélo (j’habite en ville, et si je veux bicyclette, il faut pratiquement que je la monte dans l’appartement), avec un pliable électrique il y a la place même dans le hall de l’immeuble.

37)
Ritchie
, le 22.06.2012 à 15:07
[modifier]

Certes Anne, mais ce n’est dispo que chez NyceWheels à NY.

Brompton va proposer qqch à tous ses revendeurs cette année et avec la possibilité de retrofit des vélos actuels.

Pareil à Paris, je ne laisse jamais mon vélo dehors… Je n’ai même pas acheté de cadenas, donc ce n’est même pas une option ! Sur le forum, bromptonforum.net (francophone), il y a une super communauté et j’ai rencontré quelques membres, ils vont même au ciné avec (hors période d’affluence, certes). Il y a un gars, il fait tout avec son Brompton … Si tu vas faire un tour sur le forum, passe par le bouton Portail, et il y a une liste d’article à lire dont “Bien commencer en Brompton” qui renseigne sur tout ce qui touche de près ou de loin le Brompton, la bible quoi !

41)
mff
, le 24.06.2012 à 12:30
[modifier]

Fabien

Dans quel quartier à Genève crève t-on beaucoup ? ceci pour l’éviter ;)

Merci :)

43)
Ritchie
, le 13.08.2012 à 09:36
[modifier]

Vu ce WE une coupe des Marathon Plus, l’épaisseur au niveau de la bande de roulement est telle que même une punaise ne passe pas au travers, dingue ! On a beau appuyer fort pour essayer de la faire percer, ça ne passe pas !