Profitez des offres Memoirevive.ch!
MeeGo est mort, longue vie au N9!

Je vous ai parlé au début de l'année du changement de cap stratégique de Nokia (ici), recentrant son activité principalement sur les terminaux mobiles (exit donc les services indépendants), avec la volonté d’anticiper les futurs usages, de connecter le prochain milliard d’utilisateurs à Internet, et développer le troisième écosystème Smartphone avec Microsoft. Ce dernier point fit une victime malheureuse avec l’arrêt des développements de mobiles MeeGo, l’OS libre source, qui à terme devaient utiliser les puces d’Intel.

Le premier projet MeeGo étant cependant suffisamment avancé, il fut quand même décidé de le lancer commercialement, dans les pays où les premiers NwWP (Nokia with Windows Phone) seraient absents. Ce Nokia N9, que je présente généralement comme un « concept phone », a donc été annoncé le mois dernier et devrait être disponible en Septembre. J’ai la chance d’en utiliser un depuis un mois et je souhaite partager avec vous mes impressions. Tout d’abord, le N9 ne brille pas seulement pas son OS : c’est également un produit dont le design (ID : Industrial Design) est vraiment novateur. En effet, au contraire de tous les produits pommés, sa coque est en polymère coloré extra résistant. Cela permet des courbes très naturelles permettant une excellente prise en main tout en assurant une grande rigidité grâce à l’approche « unibody » (une seule pièce de plastique usinée par robot plutôt qu’un moule). Cela permet aussi de loger la vingtaine d’antennes de façon optimale sans risquer les risques de perte de communication dus à une mauvaise position des doigts… Le mien est bleu et je dois admettre qu’il ne laisse pas indifférent les personnes que je rencontre ;)

image

Ce qui interpelle en premier lieu est le fait qu’il n’y a aucun bouton, exceptés le contrôle du son et l’allumage/blocage. Son écran est un 16/9 de 3,9 pouces AMOLED, extrêmement résistant et légèrement incurvé de façon à ne faire qu’un avec la coque (Gorilla Glass de Corning). Il est d’une telle luminosité qu’on a l’impression que l’interface utilisateur flotte à la surface, ceci étant du en grande partie au fort contraste et traitement anti-reflet polarisé. Pour l’avoir comparé avec un iPhone, on oublie facilement le Retina Display au profit du contraste et de la taille du N9 !

image

En ce qui concerne l’interface, les équipes de Marko Ahtisaari ont favorisé un concept original plutôt que de copier l’iPhone comme Android basé sur trois écrans. L’objectif premier est de faciliter le passage d’une activité à une autre (téléphoner, twitter, facebooker, surfer, emailer, naviguer...) grâce à un geste universel appelé le « swipe » que je traduit généralement par caresse le fait de passer le doigt du bord de l’écran (gauche, droite, haut, bas ; peu importe) vers l’intérieur afin de passer à un autre écran.  Cela peut être un peu déroutant la première fois mais le tutoriel intégré présenté lors du premier usage est très explicite. On se retrouve généralement à faire le même geste sur un Symbian ou iPhone tellement cela paraît naturel !

image

Ces trois écrans sont organisés en carrousel ce qui fait qu’au bout de trois caresses on est revenu au premier. A partir d’une application, un swipe et on revient à l’écran du carrousel que l’on avait quitté.

Le premier écran est celui des notifications, qui consolide les flux d’information en temps réel de tous les services : mail, SMS, MMS, Skype, Twitter, Facebook, mise-à-jour d’applications et de l’OS... Les services tiers peuvent être intégrés par le simple ajout d’un plug-in (Foursquare est le prochain sur la liste). En touchant une notification, on ouvre l’application mère directement. Puis un swipe et on revient à cet écran.

Le deuxième écran est le lanceur classique d’application, présentant une grille d’icones sans la possibilité de créer d’arborescence. L’ambition n’est pas que l’utilisateur collectionne des milliers d’applications sans intérêt mais utilise au mieux celles qui le rendent le plus productifs (mon interprétation évidemment ;).
Enfin, le troisième écran est celui que je préfère : la vue multitâche présentant toutes les applications ouvertes dans l’ordre d’utilisation (la dernière utilisée est en haut à gauche). Un simple « pincement » avec deux doigts permet de zoomer ou de condenser la vue. Encore une fois, comparé à un iPhone, cette approche afin de passer d’une application à une autre est vraiment la plus simple et rapide. Je dois avouer que le double-clique sur le bouton de l’iPhone afin de balayer quatre par quatre la liste des applications ouvertes ne me séduit vraiment pas…

En terme d’applications fournies par défaut, on retrouve les indispensables en terme de services ou d’utilisation multimédia et de navigation. Le store devrait au lancement proposer une centaine d’applications tierces  couvrant les besoins les plus fréquents. Aujourd’hui, seuls me manquent Foursquare, SportTracker, Wellness Diary et Whatsapp Messenger.

image

Pour conclure, je dois admettre que le N9 rend fier plus d’un employé Nokia, moi y compris ! Je regrette quelque peu que MeeGo soit délaissé au profit de Windows Phone mais je comprends l’intérêt du partenariat avec Microsoft. De plus, les innovations de l’interface utilisateur, en particulier le swipe, vont être réutilisées dans Symbian et les prochains modèles bon marché.

Finalement, je vous encourage à visiter le site swipe.nokia.com pour vous faire votre propre idée du N9 !

Amitiés,

Arnaud

26 commentaires
1)
Migui
, le 27.07.2011 à 07:30
[modifier]

Le design est sympa, les fonctionnalités semblent l’être également.

Néanmoins, deux éléments me feraient hésiter à l’acheter:

  • Le prix (dans les 700€ pour la version 64 Go, ce qui nous rapproche de l’iPhone)
  • Le système MeeGo, pour lequel je présume que peu d’applications ont été développées et qui risque de se retrouver rapidement orphelin
2)
pter
, le 27.07.2011 à 07:50
[modifier]

Merci pour l’article et la présentation. mais quel gâchis quand même du cote Nokia! “je comprends l’intérêt du partenariat avec Microsoft” heu, moi non vois-tu…Nokia a pris le monde pour des pigeons pendant des années,avec des phones chinois (tout comme les autres, Ericsson et co). Apple est arrivé avec un nouveau produit/concept/écosystème (que tous les autres grand de la téléphonie pouvait/devait faire; Nokia comme Sony-Ericsson), ils ont tous ris, ensuite ils ont commencés a faire la gueule, et aujourd’hui ils sont complètement a la rue! Plutôt que d’avoir une vision pour demain Nokia c’est fiancé avec l’autre grand looser du 21siecle: micromou. ben si une connerie de plus a été faite, c’est bien celle la! aujourd’hui un smartphone, comme une tablette et son pendant ordinateur n’a lieu d’exister qu’avec un écosystème complet, simple, convivial, sécurisé et HYPE. La téléphonie de papi est morte mais Nokia (comme Sony-Ericsson ou RIM) ne l’a pas compris… Sans un OS portable, ouvert (donc pas MS), djeun et hype (toujours pas MS) et qui communique une image dynamique (toujours pas MS), léger, évolutif et facile (MS? nooooon), ben c’est la mort assurée face a Google et Apple. Bref, z’ont de bon ingénieur chez nokia qu’ils aillent chez la concurrence.

4)
kronos
, le 27.07.2011 à 09:27
[modifier]

Belle présentation d’un beau produit technique. Mais je pense que malheureusement c’est un produit probablement voué à un échec commercial car il me semble qu’il arrive trop tard et avec un gros défaut commercial. Il n’y a “que” 100 applications disponibles.

Sinon, qu’en est-il de la compatibilité avec le Mac ? Car pour moi qui n’utilise que des machines pommées depuis 1985, c’est une question primordiale. C’est d’ailleurs à cause de ce souci de compatibilité que j’ai abandonné mon Palm Treo pour passer à l’iPhone malgré ses imperfections.

5)
Invite
, le 27.07.2011 à 10:33
[modifier]

ToTheEnd, je suis dépité. J’allais écrire Je n’ai pas vu où se trouve le bandeau obligatoire Publi-reportage. et puis j’ai lu ton commentaire.

Je dois avouer que le double-clique sur le bouton de l’iPhone afin de balayer quatre par quatre la liste des applications ouvertes ne me séduit vraiment pas…

Donc chez Nokia, on n’a toujours pas compris ce qu’est un smartphone. iOS est conçu pour ne pas avoir à se préoccuper des applications ouvertes. Il gère cela tout seul, et l’utilisateur ne doit s’y intéresser que de manière très exceptionnelle.

Cela me fait penser aux ex-Windows qui viennent demander de l’aide sur les forums parce que leur Mac a une utilisation anormalement élevée des processeurs, et une activité corollaire des ventilateurs. Généralement la meilleure réponse à leur problème est : Supprime l’utilitaire que tu as installé pour surveiller l’activité des processeurs.

6)
Anne Cuneo
, le 27.07.2011 à 11:09
[modifier]

Très sympa ce publi-reportage…

Je pense qu’on est plus dans l’enthousiasme que dans le publi-reportage, mais je suis d’accord que c’est limite.

D’autant plus que moi aussi, je l’ai eu en main, ce téléphone (j’ai vécu en Finlande pendant près de deux ans, et j’y ai gardé des amis, même quelques-uns qui travaillent chez Nokia), et qu’il ne m’a pas enthousiasmé plus que ça. Le plus rigolo, c’est l’écran, il est vraiment très bien – mais il n’y a pas de quoi dire que les derniers écrans iPhone sont enfoncés.

Le produit n’est pas encore fini, fini, ou du moins les programmes, mais si j’ai bien compris, il va de nouveau falloir recourir à un programme tiers pour synchroniser avec un mac, car tout comptes faits, nous sommes dans la sphère Windows.

Le N9 est VRAIMENT très joli, mais tant pour les applications que pour le reste, il n’est (au stade où je l’ai vu) pas encore à la hauteur d’un iPhone (je ne peux pas parler d’autres que je ne connais pas). J’ai longtemps eu un téléphone Nokia, et un petit ordinateur portable, superbe, qui fonctionnait avec système Symbian, je ne l’ai abandonné que parce Nokia (ou le fabricant affilié à Nokia) l’a abandonné, et il n’a plus évolué, surtout par rapport à Internet. Je suis donc plutôt fan de Nokia.

Mais lorsqu’on a un Mac, iPhone c’est plus simple – et aussi plus fun.

7)
Arnaud
, le 27.07.2011 à 13:53
[modifier]

Mon intention etait tout simplement de vous parler d’un produit sympa et que j’utilise avec plaisir depuis plus d’un mois. Maintenant si sa description est interpretee comme un publi-reportage… Think different! L’interface de l’iPhone n’a pas evoluee depuis 2007… Nokia pour une fois presente un concept novateur et interessant. C’est tout!

8)
ToTheEnd
, le 27.07.2011 à 15:58
[modifier]

Arnaud: ton intention est louable mais elle est très mal réalisée. Ajoute à ça que sur 6 articles, tu parles 4x de Nokia et que tu ne participes pas aux discussions qui s’ensuivent… sauf pour dire que tu es en vacances, c’est un peu trop gros à mon goût.

Même si tous les employés Nokia squattaient des sites comme Cuk pour proposer des publi-reportages, ça ne sauvra pas la marque.

Enfin, ce premier commentaire que tu postes dans un fil Nokia est lui aussi louable mais là encore, c’est pour nous dire que l’interface de l’iPhone n’a pas changé depuis 2007… et alors? Parce que mettre du Micromou dans son téléphone c’est être rebelle voire même carrément novateur? Et dans le fond, Nokia n’est pas là où elle est parce que c’est elle qui n’a rien inventé/changé pendant 10 ans? N’est-ce pas Nokia qui n’a pas su innover et proposer le téléphone du futur alors que la marque a détenu jusqu’à 70% des parts de marché dans le monde?

Soyons clairs, je trouve très bien que quelqu’un écrive sur Nokia ou une autre marque, j’aimerais juste un peu plus de sincérité dans le texte plutôt qu’une longue enfilade de mots qui semblent sortir tout droit du département Communication de Nokia.

9)
AdMem
, le 27.07.2011 à 16:33
[modifier]

700 € pour un téléphone ! Un peu cher pour moi…

Je garde donc mon Nokia 1800 à tarification Migros pour CHF 29.90 (à peu près 25 €). Résistant aux chocs – chute de deux mètres – et à l’acétone. J’ai testé. Involontairement bien sûr. Et il permet de téléphoner et d’envoyer des sms. Un produit révolutionnaire.

Nokia excelle dans le domaine des téléphones simples. Malheureusement, ça ne rapporte pas (plus) grand chose.

10)
FT'e
, le 27.07.2011 à 17:00
[modifier]

Il a l’air sympa ce téléphone…

Mais il y a quelque chose que je ne comprends vraiment pas : MeeGo. Et plus généralement : Nokia.

OK, ils ont pris une belle raclée sur le segment smartphones, donc on se bouge pour sortir de la crise en abandonnant le développement de l’OS privé pour passer à Windows machin chose. Jusque là, je comprends. Je comprends aussi le choix de ne pas choisir Android.

Là où je décroche, c’est lorsque Nokia livre un mobile doté d’un système supposé abandonné, qu’aucun développeur tier ne voudra supporter j’imagine (pas moi en tout cas, c’est certain)… et avant le premier Nokia Windows ! Mais que fout Nokia, sérieusement ? La dualité Symbian pour le cheapos et WP pour le haut de gamme, je peux le comprendre. Encore qu’Android pour le cheapos aurait eu plus d’avenir selon moi, simplement parce que c’est la mode et c’est jeune. Reléguer Symbian sur le cheapos, je me demande ce que les acheteurs de haut de gamme Symbian de ces dernières années vont penser. Bonjour le déficit d’image. L’abandon pur et simple aurait été moins dommageable que de laisser entendre que Symbian est juste bon à bouger un téléphone à 1 €.

Donc, j’ai décroché.

En vérité, ça ne me donne aucune confiance en l’avenir de Nokia. Ils ont toujours l’air aussi largués et ils semblent faire n’importe quoi sans autre stratégie commerciale que de faire du tapage autour de leur future stratégie commerciale.

J’ai une pensée pour les ingénieurs de ce projet, spécialement côté software.

Il y aurait eu Windows Phone dessus, il aurait été intéressant ce téléphone. Je me serais dit, ah cool, Nokia se sort les pouces du cul et propose un chouette machin, et j’aurai eu envie d’aller le tripoter. Là, c’est juste une jolie brique. Vraiment jolie, mais vraiment brique.

11)
Arnaud
, le 27.07.2011 à 17:56
[modifier]

Effectivement, je suis toujours en vacances! Je poste ce commentaire depuis le MoMA de New York… Je devrai demander a François de me donner des creneaux plus centraux. Maintenant mon article est sincere, non commande par un quelconque service de com. J’aime ma societe et souhaite vous faire decouvrir ce que l’on fait.

12)
graffati
, le 27.07.2011 à 18:45
[modifier]

@ 6. Anne Oui, avec un Mac le iphone est plus sympa…. et bientôt obligatoire pour qui souhaite utiliser encore ses Macs… iSync n’est pas “porté” sur Lion. Exit la facilité pour les utilisateurs de téléphones autres que Apple: il faudra utiliser des solutions tierces (MyssingSync, etc.), si elles sont développées. Et pour ceux qui souhaitent rester sur Snow Leo ? en partie à cause de ça ? Et bien MobileMe va être abandonné, au profit de iCloud, compatible uniquement Lion et IOS 5… La boucle est bouclée: moi qui ai 2 macs à distance qui utilisent MobileMe et un SE, je suis b…. par Apple…

13)
Madame Poppins
, le 27.07.2011 à 18:52
[modifier]

J’ai rien pigé à rien du tout – ce qui n’est pas nouveau – mais une chose m’a quand même un peu fait froid dans le dos :

J’aime ma societe et souhaite vous faire decouvrir ce que l’on fait

Qu’on apprécie de travailler dans une société X ou Y, ça, je peux le comprendre mais de là à s’assimiler au point d’écrire “ma” société….

Cela dit, mes copines disent bien “mon” pédiatre en parlant du toubib chez qui elles emmènent leurs enfants :-)

14)
ToTheEnd
, le 27.07.2011 à 20:44
[modifier]

J’aime ma societe et souhaite vous faire decouvrir ce que l’on fait.

Je comprends et encore fois, c’est louable. Nous sommes juste quelques-uns à te dire que tu le fais d’une façon un peu maladroite.

On ne te demande pas de renier la boîte, la conspuer ou encore tirer sur l’ambulance en nous parlant des résultats financiers inquiétants avec le licenciement de 3k+4k personnes d’ici fin 2012.

Autant je ne doute pas que MeeGo/N9 est un produit intéressant autant je pense qu’avec toute l’équipe qui s’est faite virée c’est surtout un produit mort-né et d’un point de vue financier, je ne comprends pas cette stratégie.

D’après le dernier Balance Sheet, Nokia a encore 3 milliards de dollars en cash mais a une dette de 7.5 milliards. Contrairement aux gouvernements qui ont tout le loisir d’augmenter leur niveau d’endettement, ce n’est pas le cas de d’une société privée. Tu as de l’enthousiasme comme probablement bon nombre de tes collègues et c’est extra… seulement vous allez bientôt manquer de beurre pour les épinards car à ce rythme, vos pertes vont prendre l’ascenseur à une vitesse qui ne sera plus contrôlable. Et après, les épinards s’envoleront encore plus vite que le beurre.

Tout ça pour dire que je trouve ta candeur et enthousiasme admirable mais j’ai un peu l’impression d’entendre quelqu’un nous parler de son joli canapé tout neuf alors que le reste de la maison brule. C’est un peu inquiétant et tous les chiffres sont dans le rouge. Ventes, bénéfices, volumes, PDM, etc.

L’époque où on claque des ronds dans des produits sans avenir est à mon avis révolue. J’espère sincèrement que la récré pour Nokia est terminée et que maintenant, ils vont se concentrer sur des produits qui sauveront l’entreprise.

15)
Inconnu
, le 27.07.2011 à 23:07
[modifier]

Ouais, je partage l’avis de TTE. Je bosse pour une société qui est dans la téléphonie mobile (les SIM et services OTA) et vous ne me verrez jamais parler de ma société, ni en bien ni en mal. La communication des salariés est heureusement encadrée.

16)
pat3
, le 28.07.2011 à 06:40
[modifier]

J’avoue que j’ai aussi pensé à un argumentaire commercial (les photos léchées du service com, les comparaisons systématiques avec quelques aspects triés de l’iphone); mais je trouve encore plus… triste que tu sois sincère; 1) parce que ça fait peur quant à l’investissement personnel dans la boîte qui t’emploie (ce serait ta boîte, passe encore), 2) parce ce que du coup on sait encore moins quelle est la part de fantasme dans l’argumentaire, 3) parce qu’au vu de la situation de Nokia, j’ai peur que tu tombes de très haut.

Il faut sans doute de l’enthousiasme pour bosser dans une boîte où tout doit sentir le roussi, dans laquelle chacun doit se sentir sur un siège éjectable…

L’appareil que tu présentes est effectivement joli, mais…

– je demande à toucher le polymère, et à voir sa durée dans le temps;
– ou bien je n’ai pas compris, ou bien l’écran central limite à 24 applis! Ce qui veut dire que si j’en ai 25, ou 30, je passerais mon temps à choisir entre les applis que peut accepter mon téléphone (?);
– 100 applis sur un OS abandonné??? C’est un peu comme si j’achetais un Palm;
– une fois passé la nouveauté du swipe, je ne saisis pas bien en quoi les trois écrans sont révolutionnaires: un écran consacré aux notifications (mais le principe des notifications, n’est-ce pas qu’elles apparaissent sur le moment et qu’après elles disparaissent?), un écran pour les applis ouvertes… mais il ne contient que 4 applis? Du coup, si j’ai 12 applis ouvertes, comment je fais pour y accéder? Du coup, je préfère le système iOS…

17)
BrunoPierre
, le 28.07.2011 à 10:24
[modifier]

Bonjour,

Fidèle lecteur de Cuk.ch depuis plusieurs années, je prends enfin la parole. Pas pour relever la maladresse d’Arnaud, d’autres l’ont déjà dit.

L’article d’Arnaud m’a attiré l’oeil, parce que autant je suis Mac pour mon PC (Personnal Computer), autant je suis Nokia pour mes téléphones. Et ce qu’écrit Arnaud respire l’enthousiasme, un peu comme François pour ses nouveaux logiciels ;) Je le comprends, ce N9 m’a l’air bien tentant. Sur le papier.

Mais je ne suis Nokia que depuis l’abandon de mon Tréo, il y a de ça quelques années. Et si je réagis aujourd’hui, c’est parce que je trouve beaucoup de similitudes entre le comportement (j’avais envie d’écrire “stratégie”…) de Nokia aujourd’hui, et celui de Palm avant le rachat par HP : on boude l’OS maison, qui faisait pourtant la cohérence des produits (nul doute que si Apple abandonne un jour Mac OS pour W…, je me poserai les mêmes questions…), on sort précipitamment des produits tous azimuts, on se disperse…

Pourtant, avec MeeGo comme nouvel OS maison, et un savoir faire sans égal côté matériel, Nokia a toutes les cartes en main. Reste à définir une stratégie qui soit un peu plus pensée et réfléchie, plutôt que visiblement dictée par l’urgence et la panique ! Et qui soit lisible, non seulement par le consommateur – éclairé ou non – mais aussi par tout l’écosystème qui tourne autour (développeurs, accessoiristes) des produits, ce qui inclut aussi sa connectivité et sa compatibilité avec les ordinateurs que nous utilisons.

Faire un terminal communicant et l’isoler sur une île…

18)
François Cuneo
, le 28.07.2011 à 10:57
[modifier]

Je n’ai pas pu me connecter à Internet hier, ou très peu.

Pas eu le temps de lire cet article hier donc, je l’ai fait aujourd’hui. Et j’ai lu les commentaires.

Je précise une chose: dès le départ, Arnaud m’a dit qu’il travaillait chez Nokia, et m’a demandé ce que je pensais du fait qu’il pouvait écrire des articles de l’intérieur de la marque.

J’ai tout de suite dit oui.

Je vous ferai remarquer qu’Arnaud a écrit un article très sincère sur les déboires de Nokia il y a quelques mois. Il a dit les erreurs, et la peur qu’il avait de voir “sa” boîte couler.

Moi je trouve ça très intéressant.

Comme je trouve intéressant qu’il nous explique ce qu’est ce téléphone. Et à quel point il le trouve bien.

Nous ne sommes pas toujours très objectifs quand nous parlons d’Apple (disons certains ne sont pas objectifs).

Apple n’a pas besoin de publireportages, ses utilisateurs le font tout seul.

Ici, je ne vois aucun problème à ce que quelqu’un qui aime un objet, même s’il travaille dans la boîte qui l’a conçu, vienne nous dire à quel point il le trouve bien.

19)
PECourtejoie
, le 10.08.2011 à 12:03
[modifier]

et on apprend que le N9 ne sera pas vendu aux USA ou en Grande-Bretagne… Je ne comprends pas du tout ce qui passe par la tête des dirigeants de Nokia. Le N9 est novateur, mais se trouve dans une impasse.

20)
ToTheEnd
, le 10.08.2011 à 13:31
[modifier]

Pas vraiment du neuf hein… mais dès fois que notre Arnaud revienne de vacances ou NokiaLand.

Chris Weber (boss Nokia USA) vient d’annoncer que la marque ne proposera plus de modèle basé sur Symbian en Amérique du Nord… y compris son dernier né, le N9.

Le patron de la branche américaine a au moins l’intelligence de ne pas commercialiser un appareil qui ne peut apporter que confusion et frustration à des clients qui seraient enclin à acheter un smartphone Nokia… il mise tout sur le lancement prochain des WinNok.

Il y a visiblement au moins un gars chez Nokia qui confirme ce que je pensais: ce N9 ne sert à rien.

21)
FT'e
, le 10.08.2011 à 22:37
[modifier]

Wouaip, Chris Weber a dit des choses assez sensées. C’est en tout cas le premier message cohérent en provenance de Nokia depuis des mois qui me soit parvenu.

Il confirme que Symbian est abandonné plutôt que de servir sur des téléphones bas de gamme. Je trouvais dangereux d’utiliser Symbian pour le cheapos, il semble que je ne sois pas le seul.

Il a aussi dit que le N9 et MeeGo était une expérience, qui ne sera pas reconduite. Parlait-il uniquement des USA ?

Dans tous les cas, MeeGo comme Symbian sont morts pour les développeurs d’applications mobiles. RIP.

Mais… il a aussi dit que l’approche “applications” était dépassée. Mvouais. J’aime assez le concept des contacts au centre de la navigation et des “activités” possibles. Pour un smartphone. Pour la partie communication d’un smartphone. Mais un téléphone mobile évolué n’est plus un smartphone depuis longtemps. C’est un terminal mobile, capable de beaucoup plus de choses qu’un simple appareil à communiquer. Sans même évoquer les tablettes.

Nokia ne va pas s’attirer la sympathie des développeurs avec une telle ligne de communication. Je me demande d’ailleurs à qui elle est destinée, cette communication. Je me dis – développeur que je suis – que c’est une façon d’esquiver l’absence quasi-totale d’applications et de développeurs tiers pour leurs futurs “smartphones”. Message à destination des potentiels acheteurs donc, je suppose : pas d’apps mais c’est voulu. (cough)

Bon, bin pour une fois ça semble tenir la route chez Nokia. Enfin, Nokia USA. Que disais-je plus haut à propos du N9 ? Ah oui, jolie brique. Bin voilà.

22)
ToTheEnd
, le 12.08.2011 à 23:30
[modifier]

C’est contagieux… le N9 ne verra pas les terres allemandes non plus.

Renaud: vu la distribution de ton N9, tu as un collector dans la poche…

24)
ToTheEnd
, le 16.08.2011 à 09:18
[modifier]

Ah, le N9 est confirmé pour le Kazakhstan… avec la Suisse et la Suède, ça nous fait 3 pays.

25)
Gourmet
, le 28.08.2011 à 23:22
[modifier]

Bonsoir,

2 points sur le sujet.

Si Arnaud ici présent travaille depuis au moins 2005 chez Nokia j’aimerais bien avoir son avis sur la lente et assurée descente aux enfers de Nokia suite à plusieurs erreurs tactiques et stratégiques. Nokia a été le premier à lancer ce qu’on peut appeler une tablette communicante. Et ce dès 2005. Je veux parler du N770. Innovant, open source, il lui manquait la stabilité des applications (l’Os étant très stable) et le catalogue. Première erreur : un appui poussif de la part de Nokia de type laboratoire.

Deuxième erreur : se foutre de la gueule des clients et des prospects. La version suivante ne fut pas annoncée. C’est-à-dire que Nokia continuait de promouvoir le N770 à 15 jours de la sortie du N800.

Troisième erreur, stratégique celle-là. Dès le N800 nombre sont ceux qui ont demandé à Nokia de faire un terminal équipé d’un téléphone. Réponse de Nokia : niet ! La série des N restera un objet communicant point barre. Erreur monumentale car, en effet, un an plus tard, sortait le premier iPhone tablette-téléphone. Dommage.

Il faudra attendre 2009 avec le N900 pour avoir un téléphone. Trop tard, bien trop tard …

Personnellement je n’ai jamais compris comment une boîte pouvait gérer des centaines de modèles reposant sur 4 architectures et sur autant de plateformes différentes et avec 3 OS au moins (Nokia OS, Symbian et Maemo).

Quel était le projet de Nokia avec sa série N étalée sur 6 ans et 5 modèles ? Un projet de laboratoire ? Car comment peut-on imaginer, en 2005, pouvoir prendre son temps à développer des terminaux à raison d’un tous les 18 mois ?

Quatrième erreur : souffler le chaud et le froid vis-à-vis d’une communauté de développeurs qui a porté à bout de bras Maemo sans vraiment jamais en récolter les fruits et tout en étant régulièrement bernée.

26)
Gourmet
, le 28.08.2011 à 23:34
[modifier]

Rebonsoir. Cette fois-ci mon commentaire portera, en tant que question, sur les caractéristiques fonctionnelles du N9 et de son Maemo/MeeGo.

J’ai tenté plusieurs fois d’installer une image d’Harmattan compilée pour QEMU afin de me faire une idée précise du fonctionnement. Rien à faire, aucune des 4 ou 5 images que j’ai récupérées ne daigne démarrer.

Las, j’en suis réduit à poser des questions faute de pouvoir mettre la main sur un appareil.

J’ai déjà tenté la même expérience à l’époque d’Android. Je n’ai, hélas, obtenu que des réponses partielles. Finalement, j’ai récupéré un téléphone sous 2.1. Bon, je confirme, c’est une CALAMITE : tout est hors d’âge, annuaire local conforme VCard 2.1 même pas 3.0 et encore, pas de client LDAP, pas de client CALDAV, les différents MUA que l’on trouve sont sous-alimentés, le navigateur a un score déplorable au HTML5. Bref, un truc inutilisable en milieu professionnel et, contrairement à la comm. de Google, bien fermé : en dehors des services de Google et de uSoft (ActiveSync), bof, bof.

En comparaison, un terminal équipé d’iOS 4.x est une bombe et complètement adapté à un usage professionnel. Mais iOS 4.x est FERME de chez FERME.

Et donc revoici Maemo/MeeGo. Qu’en est-il vraiment ? Qui est en mesure de me décrire les fonctionnalités du lecteur de courriels ? Le client de courriels est-il capable de copier les messages envoyés dans le répertoire “Envoyés” du serveur ? Même chose pour les brouillons. La synchro est-elle fiable ? Y a-t-il un client CalDAV qui gère plusieurs calendriers ? Y a-t-il un client LDAP permettant de synchroniser les informations d’annuaire local (dans les 2 sens) ? Le copier-coller fonctionne-t-il dans toutes les applications ? Etc, etc ?

Merci,

db