Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le minimalisme, un pas vers la décroissance?

Je ne vais pas vous parler de ma voiture hybride, de mon appareil photo, de mon Mac portable ou d'un quelconque autre gadget. C'est même tout le contraire, vous allez voir.

Je vais brièvement vous parler d'un phénomène de mode que j'ai croisé au détour d'internet et vous donner quelques liens pour que vous alliez explorer par vous-même. Bref, c'est du minimalisme dans la rédaction même de l'article.

Je voudrais vous présenter une tendance qui nous vient principalement des Etats-Unis. Attention, ami(e) lecteur, la plupart des liens sont en Anglais. Sorry.

 Je suis tombé dessus par hasard en allant visiter le site unclutterer.com. Comment traduire ce titre? "Clutter" c'est en gros le désordre. Il s'agit donc de dé-désordonner, donc d'ordonner et de ranger.

Ce site traite donc des différentes techniques pour ranger sa maison et plus généralement sa vie. J'y suis arrivé en cherchant des détails sur le bureau sans papier ("paperless office") car ils parlent des scanners Fujitsu Scansnap.

Et au détour du site, je tombe sur un article consacré au minimalisme. Pour faire simple, et parce que le nom est évocateur, c'est en quelque sorte un croisement entre la philosophie Zen et la décroissance.

Savoir se débarrasser du superflu pour ne garder que l'essentiel et faire de la place pour plus de spiritualité en quelque sorte. 

Sur le papier, c'est tentant. Réduire sa consommation globale et donc son empreinte carbone. Notamment en se débarrassant de sa voiture car elle apporte beaucoup de tracas (faire le plein, payer les factures, les embouteillages, trouver une place de parking).  En réduisant la taille de la maison, en donnant, vendant ou recyclant une partie de ses biens pour enlever tout dont on ne se sert jamais, le superflu inutile.

Mais comme dans chaque phénomène de mode, certains vont parfois un peu trop loin. 

Ainsi, Francine Jay, une cette Américaine exilée en Angleterre, nous parle ici de sa garde-robe limitée à 10 articles (sous-vêtements non compris, tout de même). Ou pourquoi elle a choisi de ne pas avoir de canapé dans son salon (réponse: parce qu'elle n'a pas de télé non plus et que ces deux accessoires vont souvent ensemble).

Leo Babauta nous dit comment lui et sa famille (il a 6 enfants) se sont débarrassés de leurs possessions lorsqu'ils ont quittés Guam pour San Francisco.

Certains ont même vendus leur maison et vivent dans un motorhome (en fait un bus aménagé comme les bus de tournée des musiciens).

Et un acteur connu (il joue dans la série "Mad Men") vit dans un bungalow sans toilettes. Il envisage de se débarrasser de son lit et d'installer les toilettes....

Quelques liens pour en apprendre plus.

zenhabits.net

missminimalist.com

everydayminimalist.com

mnmlist.com (oui, même l'URL est minimaliste, et d'ailleurs à ne pas confondre avec mnmalist.com, qui existe aussi)

Je trouve que leur vision est intéressante, mais parfois déroutante dans son application.

Leo Babauta nous livre sa réponse aux critiques faites à cette tendance.

Et vous, vous en pensez quoi?

23 commentaires
1)
Smop
, le 22.04.2011 à 01:49
[modifier]

Pour citer Francis Picabia : “Il n’y a d’indispensable que les choses inutiles.”

Ce courant minimaliste me rappelle l’anarcho-primitivisme, porté entre autres par John Zerzan.

2)
Inconnu
, le 22.04.2011 à 07:16
[modifier]

smop: je suis allé lire la définition de l’anarcho-primitivisme. Apparemment, ils rejettent la technologie, ce qui n’est pas le cas des minimalistes. Par exemple, un type qui a quitté son appartement et dont toutes les possessions tiennent dans son sac à dos, notamment son Powerbook et 2 disques durs. Et vu le nombre de sites web et de blogs tenus par ces personnes, ils me paraissent même embrassés la technologie.

3)
ysengrain
, le 22.04.2011 à 08:29
[modifier]

1- Je n’ai pas cliqué sur un des liens proposés ici, parce que …. l’histoire est une grande pédagogue. Le problème est de connaître la valeur des éléments qu’elle nous livre. Je veux dire qu’il me semble que l’Histoire humaine ne comporte aucune période de «décroissance» perceptible, qu’il parait dans la nature des «choses» d’aller de l’avant, de consommer, de produire, d’évoluer.

2- je sais que cette notion de minimalisme est une tendance qui s’est fait jour dans les années 68, en particulier en France, (Le Larzac .. tout ça). j’ai entendu parler de cesser de consommer de manière forcenée pour la première fois. Je dois dire que j’en suis resté interloqué, n’ayant aucune conscience de mes actes.

3- Je vais immédiatement explorer les liens. Je reviendrai peut-être.

4)
yore
, le 22.04.2011 à 10:43
[modifier]

Vraiment très intéressant. Je suis en plein “allègement mental et matérie”. On peut aussi signaler “FlyLady .net” pour le rangement et le nettoyage organisé de sa maison. Merci pour tous ces sites. PS: juste une petite erreur ce n’est pas unclutterer.com mais unclutter.com

5)
Inconnu
, le 22.04.2011 à 11:09
[modifier]

Yore: les deux sites existent (je ne connaissais pas celui que tu mentionne)

6)
Smop
, le 22.04.2011 à 11:34
[modifier]

Renaud, cette idée du minimalisme m’a toujours séduit. Depuis toujours, mon rêve a été de vivre à l’hôtel et de ne rien posséder de plus que ce que je pouvais facilement porter. Je suis parti “à l’aventure” dans d’autres pays à plusieurs reprises. A chaque fois, je n’emmenais avec moi qu’un sac de voyage, un petit sac à dos, et … quelques cartes bancaires. Mais la réalité du quotidien m’a toujours rattrapé. Je me suis rapidement retrouvé alourdi par un tas de choses, car en voulant me faciliter la mobilité en possédant le minimum, je me suis rendu dépendant d’un tas de choses extérieures. Au bout du compte, vivre le minimalisme (à confort de vie égal, bien sûr) c’est reporter ailleurs ses contraintes du quotidien, et cela implique aussi des moyens financiers bien plus conséquents. Sauf bien sûr, à vivre en ascète hors du monde industrialisé, mais là, c’est une autre histoire.

7)
Inconnu
, le 22.04.2011 à 11:59
[modifier]

Smop: en terme de minimalisme, j’ai réduit pas mal de choses. livres, vidéo, musique, je passe de plus en plus au digital. En ce qui concerne les contraintes matérielles, je me suis débarrassé de ma résidence secondaire (beaucoup d’emmerdes pour peu de plaisir au final) et ma voiture est en leasing (je ne sais plus à quoi ressemble une facture d’entretien ou de réparation). Je me suis débarrassé de 80% de mes vêtements. Vivre à l’hôtel, je suis pas encore prêt pour ça, j’ai besoin d’avoir un lieu qui me permette de me ressourcer… Et puis je passe près de 80 jours par an à l’hôtel, faut dire…….

8)
Guillôme
, le 22.04.2011 à 17:05
[modifier]

Vraiment des petits joueurs ces minimalistes, même pas capable d’arriver à la cheville d’un homme d’il y a 10.000 ans qui savait déjà vivre dans une grotte avec une peau et 3 ou 4 cailloux…

9)
pter
, le 22.04.2011 à 18:55
[modifier]

#8 GuilIIome : tout a fait d’accord! je dirais même plus: “pussy” !!!

10)
Inconnu
, le 22.04.2011 à 20:04
[modifier]

Guillôme; le minimaliste il y a 10,000 ans il aurait fourgué sa grotte et son dino et il serait allé squatter chez les autres, avec un seul caillou ;)

11)
Migui
, le 22.04.2011 à 20:31
[modifier]

Vraiment pas mon truc!

C’est vrai que, ne croyant aucunement aux changements climatiques et autres dogmes écologiques (pluies acides, eutrophisation des cours d’eau via les phosphates des lessives, trou dans la couche d’ozone,…), je n’ai aucunement l’envie de me mettre à “minimaliser”, ce qui ne veut bien sûr pas dire que je suis favorable au gaspi!

Inciter les gens à envoyer leur vieille voiture en Afrique, dans le seul but d’en acheter une nouvelle qui consommera un demi-litre de carburant en moins, ce n’est pas de l’écologie, c’est de l’hypocrisie. Même remarque pour les “moralisateurs” qui ne voyagent qu’en hélico avec, comme sponsors, EDF et Danone. De qui se moque-t-on?

Et si vous n’êtes pas convaincu, allez donc faire un tour du côté du site suivant: http://alerte-environnement.fr/

Vous y trouverez de vraies perles!

12)
levri
, le 23.04.2011 à 00:35
[modifier]

Considérer qu’un mode de vie qui va privilégier l’essentiel, ce qui apporte réellement quelque chose est un “d’un phénomène de mode”, c’est quand même une étrange manière de voir.

De nos jours quelle proportion de la population a les moyens d’envisager ce “phénomène de mode”, pour beaucoup le but est simplement de posséder l’indispensable, et pendant très longtemps l’idéal n’était pas d’accumuler des quantités hallucinantes de choses inutiles, encore moins de se précipiter vers les produits à obsolescence programmée conçu pour que les “consommateurs” puissent aller au bout de leur rôle.

Beaucoup de gens continuent ou reviennent vers une consommation plus raisonnable, ce n’est pas extraordinaire d’essayer de se poser la question de l’utilité réelle d’un achat, un peu de réflexion objective montre que les achats sont surtout en finalité que des contenu de poubelles.

13)
Anapi
, le 23.04.2011 à 15:45
[modifier]

C’est vrai que, ne croyant aucunement aux changements climatiques et autres dogmes écologiques (pluies acides, eutrophisation des cours d’eau via les phosphates des lessives, trou dans la couche d’ozone,…), je n’ai aucunement l’envie de me mettre à “minimaliser”

Mais c’est bien sûr, tout cela relève du domaine de la croyance ! Ca va me reposer de le savoir : la chimie (pluies acides, la couche d’ozone), on oublie. La biologie et la photosynthèse (eutrophisation), on oublie aussi. La science en général, on oublie. Revenons aux bonnes vieilles croyances, et discutons des problèmes scientifiques au bistrot du coin pour trouver leurs solutions ! Ou demandons à Claude Allègre, ça revient au même et ça évite d’avoir à payer sa consommation.

Désolé de réagir ainsi, ce n’est pas très constructif et ça n’a aucune chance de vous faire réfléchir ou changer d’avis, mais j’ai simplement du mal avec les obscurantistes, religieux comme scientifiques.

14)
Migui
, le 23.04.2011 à 21:20
[modifier]

j’ai simplement du mal avec les obscurantistes, religieux comme scientifiques

Bien entendu. En ce qui me concerne, je suis chimiste. Et Claude Allègre, également scientifique (lui, de renommée internationale). Un grand obscurantiste, comme tout le monde le sait!

Faites-moi juste le plaisir de consulter le site que j’ai mentionné pendant quinze jours (http://alerte-environnement.fr/) . Vous comprendrez peut-être mieux. Quant à moi, je veux bien consulter pendant la même période un site que vous aurez choisi. De quoi nourrir nos conversations…

A tous, bonne fête de Pâques!

15)
Zallag
, le 24.04.2011 à 05:40
[modifier]

Je sursaute en lisant les deux commentaires présents ci-dessus et je me permets de rappeler à Migui le site de “Pour La Science”. Je peux lui passer des articles de ce journal s’il en a l’intérêt, je suis abonné et je peux disposer des articles complets de tous les numéros parus.

16)
yl
, le 24.04.2011 à 09:54
[modifier]

@Migui

Alerte environnement est un site notoire de désinformation. Il n’y a aucun travail de fond, les articles ne sont pas signés, les commentaires sont unilatéraux et l’éditeur est inconnu! Il s’agit uniquement de semer le doute, sans aucune argumentation.

Puisque tu es de formation scientifique, voici deux sites qui pourraient t’intéresser :

Energie / Réchauffement climatique : Jean-Marc Jancovici

Economie : Paul Jorion

17)
Anapi
, le 24.04.2011 à 12:42
[modifier]

@Migui

Merci pour votre réponse aimable. Je n’en méritais pas tant.

Je suis malheureusement tombé sur un article très favorable à Claude Allègre en allant sur le site que vous indiquez. C’est effectivement un scientifique, de renommée internationale, en géologie. Pour le reste, c’est une personne à la recherche de notoriété qui utilise son titre de “scientifique” pour défendre des idées qui sortent entièrement de son domaine de compétence. Si vous êtes chimiste, j’imagine que vous n’irez pas expliquer l’astrophysique, la neutronique ou la sociologie à la télévision, pour peu que vous soyez un minimum honnête et rigoureux. Allègre n’est plus ni l’un ni l’autre. Ce lien vers d’autres liens permet d’ajouter un peu de grain à ce que j’essaye de dire.

Je retournerais toutefois sur le site que vous indiquez, mais il me semble déjà que les critères de transparence et de rigueur y sont maltraités. Concernant le lien vers un site de référence, j’avoue ne pas en avoir (ceux déjà cités me conviennent). J’ai tendance à papillonner entre différents sites et à essayer de me faire une opinion à partir de la diversité des opinions que j’y trouve, quand c’est dans mes moyens en tout cas (je n’ai pas d’avis définitif sur les cordes cosmiques par exemple).

18)
Migui
, le 24.04.2011 à 22:20
[modifier]

OK, je consulterai régulièrement les informations de Jean-Marc Jancovici et Paul Jorion. Merci pour l’info.

Par contre, je ne comprends pas certains passages de vos commentaires: le site que j’ai cité, et qui reprend, me semble-t-il, des informations plutôt factuelles, serait “un site notoire de désinformation” avec des “critères de transparence et de rigueur maltraités”.

Je ne vois vraiment pas en quoi…

19)
Chichille
, le 26.04.2011 à 09:05
[modifier]

@ Migui

Claude Allègre, l’homme qui ne « croit pas » au réchauffement climatique, mais « croit » qu’il faut évacuer les populations qui vivent à côté de la Soufrière (naturellement, c’est Haroun Tazieff, authentique volcanologue qui a raison en affirmant le contraire) ?

Claude Allègre, l’homme qui n’a même pas le niveau scientifique du Canard Enchaîné ?

Claude Allègre, l’homme qui truque les résultats des vrais chercheurs et se justifie en disant que son livre finalement n’est pas scientifique mais politique (ce qui montre une intéressante conception de la politique) ?

Voici quelques url prises dans le blog de Sylvestre Huet l’un de ses meilleurs « ennemis ».

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/claude-all%C3%A8gre-accus%C3%A9-de-falsification-par-h%C3%A5kan-grudd.html

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/06/soir%C3%A9e-claude-all%C3%A8gre-hier-au-tep.html

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/all%C3%A8gre-versus-masson-delmotte.html

Et je vais te faire une fleur : j’admets sans même aller voir que le site dont tu parles n’est pas sérieux. Et alors ? Est-ce la seule source sur le sujet ? Ce n’est pas très scientifique comme démarche.

Et vive la science !

21)
Chichille
, le 27.04.2011 à 21:56
[modifier]

Quand j’entends parler de « pensée unique », je sors mon révolver !

Sérieusement, je ne sais plus (si je l’ai jamais su !) qui a lancé l’expression « pensée unique », mais j’ai toujours constaté qu’elle servait à dénigrer les idées que l’on n’aimait pas en se donnant à bon compte l’image d’un penseur original capable de résister à ce qu’on tente de lui imposer.

En réalité, en particulier dans les démocraties (ailleurs aussi, mais l’expression publique en est étouffée), on trouve de nombreux modes de pensées, de qualité variable, et l’ignorer n’est pas faire preuve d’un grand sens de l’observation. Bien entendu, il peut y avoir des idées majoritaires, voire dominantes. Cela ne les rend pas uniques, ni même nécessairement fausses. « Le succès ne prouve rien, même pas contre », disait avec finesse Jean Cocteau.

Bref, on l’aura compris, je suis systématiquement hostile à tout ce qui prétend lutter contre une pensée unique inexistante, ce qui tient au mieux de l’auto-intoxication (ah ! être un martyr et un héros !) et au pire de la manipulation.

22)
Migui
, le 27.04.2011 à 22:33
[modifier]

@ Chichille Je suis allé regarder notamment cette vidéo: http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/03/all%C3%A8gre-versus-masson-delmotte.html

Difficile de se faire une idée au milieu de débats si houleux. Mais c’est intéressant, merci pour le tuyau!

Par contre, je ne suis pas d’accord par rapport à votre commentaire sur la pensée unique. Je constate en effet que, sur bon nombre de sujets (notamment en matière écologique), les journeaux ont souvent, sur le fond, les mêmes opinions, en dépit de l’une ou l’autre différence de forme.

Et rares sont ceux qui osent s’écarter de la norme. On peut tout de même signaler un journaliste courageux comme Eric Zemmour, mais les gens comme lui ne sont pas légion…

Encore un exemple qui m’a frappé: l’élection de Barack Obama. 99% des journaux français, à gauche comme à droite, étaient pro-Obama. Mes enfants revenaient de l’école, tous leurs enseignants étaient “pro” également.

Le résultat des élections? Gagnées par lui avec 52,9% des suffrages. Pas mal, mais loin d’être écrasant.

Et à l’instar de Sarkozy, sa popularité actuelle dans les sondages est au plus bas actuellement. On est loin du cliché de “sauveur de l’humanité” auquel on nous avait fait croire à l’époque.

@ jesopog Merci pour les informations. C’est ce genre de lecture “parallèle” qui m’intéresse beaucoup, en fonction de mon commentaire ci-dessus.

Je voudrais juste exprimer une petite déception: le deuxième paragraphe de mon premier commentaire ne semble pas avoir été lu, il n’a en tout cas pas été commenté:

“Inciter les gens à envoyer leur vieille voiture en Afrique, dans le seul but d’en acheter une nouvelle qui consommera un demi-litre de carburant en moins, ce n’est pas de l’écologie, c’est de l’hypocrisie. Même remarque pour les “moralisateurs” qui ne voyagent qu’en hélico avec, comme sponsors, EDF et Danone. De qui se moque-t-on?”

23)
levri
, le 27.04.2011 à 23:50
[modifier]

Inciter les gens à envoyer leur vieille voiture en Afrique, dans le seul but d’en acheter une nouvelle qui consommera un demi-litre de carburant en moins, ce n’est pas de l’écologie, c’est de l’hypocrisie. Même remarque pour les “moralisateurs” qui ne voyagent qu’en hélico avec, comme sponsors, EDF et Danone. De qui se moque-t-on?

Ce paragraphe n’avait pas été commenté parce que c’est un commentaire publié ici à plusieurs reprises, pourquoi le commenter une fois de plus ?

Ce genre de comportement ne relève même pas de “l’hypocrisie” mais de la stupidité ou/et du marketing.