Profitez des offres Memoirevive.ch!
Abondance de biens nuit, et le Wasabi fait se sentir vivant …

 

AU DEBUT ETAIT L'APPLE IIe

 

Sujet un peu déconstruit aujourd'hui, mais je suis en train de me fâcher avec mon MAC pour la première fois depuis 3 ans, et j'espère que vous, lecteurs Cukiens, allez pouvoir m'aider.

J'ai acheté mon Macbook pro début 2009 d'abord pour me faire plaisir, ensuite pour renouer avec la marque qui m'avait fait débuter il y a plus de 20 ans (un Apple IIe à l'époque, François doit se souvenir). Depuis que j'ai mon Macbook Pro, je passe mon temps à expliquer à mes collègues, mais et famille comment cet outil a changé ma vie et combien je ne regrette pas mon switch. Sur Mac, vous le savez, tout est simple, facile et très orienté vers l'utilisateur.

Installer une application se fait via un simple cliquer/déposer (allez essayer de faire la même chose sur un PC), la supprimer se fait de la même façon.

Un jour, vous vous apercevez que vous n'avez plus que 15 % de votre disque de disponible, et vous vous demandez pourquoi !

Et c'est à ce moment là que la fâcherie commence, nous avons la chance sur Mac de disposer de logiciels très sympa et complets, et finalement, il y a très peu de cas où on pourrait se dire que « sur PC c'est mieux ! ».

Mais au bout d'un moment, votre disque dur se gonfle de logiciels que vous avez installés « pour voir » et qu'au final vous n'utilisez jamais. J'ai le sentiment que cela ne m'arrivait pas sur mon PC, sans doute car tout me semblait compliqué.

 

PUIS VIENT LE MAC ET SON CORTEGE D'APPLICATIONS

 

Franchement, Mac c'est bien, mais cela n'incite pas à la rigueur, tout est tellement simple … Mais par contre, le jour où on veut faire un grand nettoyage, cela se complique un peu. J'ai bien pensé à tout effacer, réinstaller Snow Leopard et ensuite reprendre toutes mes applications et mes données, mais franchement, cela me semble démesuré et trop « PCiste » comme attitude.

Alors, avec l'aide d'un utilitaire (Disk Inventory X) et un peu de patience, j'ai retrouvé sur mon disque dur :

  • Un .DMG de plusieurs Go caché dans le répertoire d'un jeu (mais que fait-il donc ici ?) que je n'utilise plus depuis des lustres, et hop 8 Go de gagnés.
  • Des photos en double, j'y reviendrai
  • 5-6 logiciels permettant de contrôler iTunes (et oui, quand on aime ne pas utiliser iTunes, on finit par ne plus compter), pas de gain significatif d'espace, mais iTunes fonctionne mieux depuis que je n'en ai plus qu'un seul (Tracks).
  • A peu près autant d'applications différentes pour écouter des Webradios avec une qualité d'écoute a peine digne du transistor de mon grand-père, allez hop le tout à la poubelle aussi.
  • Des morceaux de musiques que je n'écouterai jamais
  • Des projets iWeb ou iMovie avortés, et Hop tout cela à la poubelle, encore quelques Go de gagné

 

Grâce à cet utilitaire et en y passant un peu de temps, j'ai déjà réussi à gagner près de 20 Go sur mon disque dur. 

Pour aller plus loin ensuite, il faut attaquer dans le dur et faire de la place parmi les 20 Go de photos restants et les 25 Go de musiques. 20 Go de photos en 3 ans !!! Il y a encore peu, une dizaine d'années, avec mon APS, je prenais au maximum une dizaine de pellicules par an, soit environ 300 photos par an. Sur ces 300 photos, entre 50 et 100 figuraient dans un album, les autres étaient stockées dans des boites, avec les négatifs correspondants.

Aujourd'hui avec le numérique, le moindre Week-end entre amis, la moindre sortie en bord de mer, et je reviens avec une centaine de photos que je stocke pour les trier « un jour ». Au final, il y a en a tant que les consulter n'est plus agréable et je n'ai pas l'impression que la trace laissée par ces souvenirs soit meilleure qu'auparavant.

Je me pose la question suivante :

 

Au final combien de photos mériteraient de figurer dans un album avec les mêmes critères que ceux que j'appliquais il y a 10 ans ????

 

RAISON GARDER JE DOIS

 

Pour revenir au thème du jour, « l'abondance qui tue », en fait ce n'est pas 20 Go mais près de 40 Go de photos à trier ! En plus des photos présentes en vrac sur mon disque, ma bibliothèque iPhoto fait près de 20 Go puisque chaque photo importée ou presque est dupliquée dans la bibliothèque iPhoto. La faute à une option d'iPhoto qui permet ou non de dupliquer les photos dans la bibliothèque ou bien de ne stocker que le lien vers celle-ci. En fait, le problème ne vient pas de l'option retenue mais de son utilisation. Lorsque j'ai eu mon Mac, j'ai laissé l'option cochée et chaque photo a été dupliquée, puis un jour j'ai réalisé que mes photos n'étaient pas accessibles directement, j'ai cherché et trouvé cette option que j'ai désactivée pour la remettre ensuite. Au final, je ne sais plus où j'en suis.

J'ai tout sauvegardé sur un disque externe, repris mes photos et les ai stocké dans des dossiers, à raison d'un dossier horodaté par événement (une sortie photo, une réunion de famille, …). Mais il me reste un problème :

Comment être sûr que toutes les photos stockées dans iPhoto se retrouvent bien dans les dossiers que j'ai reconstitués ?

 

C'est là que j'ai besoin de vous, chers lecteurs, avez-vous une méthode, des astuces, la martingale infernale ?

 

Ma grande ambition de ce début d'année est donc de récupérer toutes mes photos et de les trier une fois pour toutes pour réduire le nombre (et donc l'espace disque) et revenir à des proportions raisonnables. Fin de l'abondance et retour à la raison.

 

Dans la même veine, il y a aussi la bibliothèque iTunes qui gonfle, gonfle, au fur et à mesure de l'importation des disques achetés (je suis un peu « old school », j'achète des CDs ). Là le ménage a été un peu plus simple, j'ai trié les titres de la bibliothèque sur le nombre de lectures et ensuite jeter un oeil critique sur les titres jamais écoutés pour supprimer définitivement ceux que je n'écouterai jamais, ils ne sont pas perdus, ils sont sur les CD d'origine. Gain de place au final : 20 %, soit encore 4 Go environ.

 

Là, je ne vois pas trop d'autre solution, mais encore une fois, j'attends vos suggestions.

 

ET LE WASABI DANS TOUT CELA ????

 

Il faut relativiser nos petits problèmes, la semaine dernière n'a pas été une bonne semaine pour moi au niveau professionnel, beaucoup de stress, une situation pas simple et quelques gros pépins à gérer. En fin de semaine, je me suis accordé un déjeuner en ville avec ma chère et tendre. Nous sommes allés pour la première fois depuis des lustres dans un sushi shop, un peu trop tendu pas assez concentré sur mon repas, j'ai mélangé une bonne dose de wasabi avec la sauce soja et à la première bouchée, j'ai eu une « remontée » de wasabi! Comme on dit, ça pique un peu … pendant une minute, les yeux m'ont piqué, une envie d'éternuer m'a prise, une petite suée ensuite, bref, pendant un instant, des sensations physiques pures, loin de tout le stress quotidien ou de mes petits tracas quotidiens. Pendant un instant on se sent vivant, au final une bonne expérience, et sans photo souvenir.

 

LE MOT DE LA FIN.

 

Je viens de regarder le journal télévisé qui est revenu sur ce qui se passe au Japon. J'ai une pensée pour David MICHAUD, photographe au japon et auteur entre autres d'un blog sur le japon très intéressant (ici). J'ai eu l'occasion de le rencontrer lors d'une dédicace de son premier livre sur Paris, c'est quelqu'un de profondément humain et de très accessible. Allez faire un tour sur son site et laissez lui un petit mot de soutien.

18 commentaires
1)
ptinutz
, le 15.03.2011 à 00:25
[modifier]

Je plussoie, j’ai changé d’ordi, il y a moins d’un an et je suis toujours aussi perdue avec mes photos et ma musique… Bon la musique je suis un peu vénère, j’ai voulu enlever les doublons avec itunes… mais cet imbéciles supprime les deus copies de la chanson même si elles ne viennent pas du même album…

2)
Smop
, le 15.03.2011 à 02:03
[modifier]

Ah, combien de fois me suis-je dit qu’il fallait que je trie mes “bibliothèques” Aperture (11587 photos / 48,27 Go) et iTunes (44223 éléments / 258,29 Go) ! A chaque fois, je commence, je tiens le rythme quelques semaines, et je passe à autre chose tant l’opération est fastidieuse… J’ai finalement abandonné et décidé qu’au lieu de chercher à diminuer la quantité de données, j’augmenterai régulièrement la capacité de mon disque dur (et de la Time Capsule assurant les sauvegardes). C’est ainsi qu’il me reste à ce jour 880 Go sur les 2 To de mon iMac. Cela me permettra de tenir jusqu’au prochain couple Mac / Time Capsule dont la capacité disque sera certainement doublée d’ici un an. Et puis l’expérience à montré qu’en faisant le ménage, on détruit toujours le mauvais fichier, qui est justement celui que l’on cherche désespérément un jour…

Concernant les logiciels, la méthode de glisser-déposer dans le “dossier” Applications du Mac a certes du bon, mais a aussi l’inconvénient majeur de laisser des scories lorsqu’on supprime l’application en question. Les utilitaires tels que AppCleaner permettent de limiter les dégâts mais ne sont pas parfaits. Il manque réellement une vraie gestion des packages tels qu’on la retrouve sur la plupart des autres systèmes (Windows, Linux, Solaris, etc). Alors ma méthode est simple : je n’installe jamais rien “pour voir” sur ma machine principale. Je réfléchis bien à l’utilité de l’application convoitée, et je l’installe préalablement pour tests sur le Mac Pro de mon bureau, qui sera de toute façon renouvelé tous les ans ou presque. Et si elle me plait, j’achète la licence et l’installe chez moi.

Une autre méthode qui fonctionne, mais qui consomme un peu de temps : à chaque nouvelle mouture de Mac OS X, c’est-à-dire environ tous les deux ans, j’installe le système à partir de zéro. Comme ça, je suis sûr qu’il est parfaitement propre. Et puis ensuite, chaque fois que j’ai besoin d’une application qui était présente sur le système précédent, je l’installe à nouveau. Ainsi, tous les produits que je n’utilise plus disparaissent d’eux-mêmes.

4)
François Cuneo
, le 15.03.2011 à 07:06
[modifier]

Renaud, tu avais mis deux fois ton commentaire et le lien vers… hem… Un peu trash, une fois suffit je crois!:-)

Thiojas: d’abord, à l’époque de l’Apple IIe, je n’étais même pas né.

Comment ça je suis un menteur?

Ensuite, je suis parfaitement d’accord avec toi. La simplicité d’Apple a des conséquences pénibles parfois.

Et iPhoto, c’est duraille de retrouver ses fichiers, c’est vrai même si la structure est bien moins compliquée qu’il y a quelques années.

Essaie la commande “Afficher dans le Finder” du menu “Fichier”. Tu verras d’ailleurs à cette occasion que ton image y est à double pour autant que tu l’aies retouchée. L’originale et la modifiée.

Vive la simplicité, il n’y a pas à dire!!

5)
ysengrain
, le 15.03.2011 à 07:40
[modifier]

Je viens d’installer le driver d’une Epson CX16-NF. Un compteur s’est arrêté à 1608. Simple ? Peut être, mais imprimante en réseau immédiatement fonctionnelle. Sur les PC ça marche “des fois”

6)
Alain Le Gallou
, le 15.03.2011 à 08:11
[modifier]

Pour les applications j’utilise CleanApp l’un des meilleurs, mais payant. Il y en a d’autre AppCleaner, et même des gratuits. Mais ce n’est pas là le gros volume disque.

iTunes : Décochez Keep iTunes Media Folder organized. Puis, gérer vos dossiers vous même. Les liens sont des hardLink donc les fichiers sont déplaçables sans qu’iTunes perde le contact.

iPhoto daube pour faible volume, Aperture bien, mais pas de contrôle utilisateur du stockage, et beaucoup plus volumineux que Lightroom. Aperture dans certaines modifications duplique la photo, Lightroom jamais. Il faut passer à Lightroom, et une bonne définition du nom de la photo. Il y a des articles sur le net sur ce sujet. En résumé c’est : Votre identifiant, date, sujet, numéro, exemple : ALGM9_110302_Test_L1000207. Aperture ou Lightroom étant long à prendre en main, étendez la période des 30 jours de test en changeant la date du Mac avant installation de Lightroom.

7)
guru
, le 15.03.2011 à 09:40
[modifier]

D’accord avec Alain Le Gallou, en utilisant de manière adéquate le flux de Lightroom, on ne crée pas fichiers redondants. Certe, il faut un peu y mettre du sien au début mais, pour moi, il n’y a pas de comparaison entre Lightroom et les autres gestionnaires de photos. Chez moi toutes les photos sont installées sur un minidisque externe, elles ne parasitent pas mon HD interne. Je peux les consulter même quand mon disque photos est “hors ligne”.

Ceci dit, une réinstallation propre du système de temps en temps ne peut nuire. Vous trouverez ci-dessous les emplacements des principaux fichiers à copier en cas de réinstallation, nonobstant bien sûr, d’éventuels fichiers spéciaux…

image

8)
zit
, le 15.03.2011 à 11:03
[modifier]

WhatSize est très pratique pour les cures d’amaigrissement, en plus, il permet un accès simple aux dossiers et fichiers cachés (attention quand même, s’ils sont cachés, c’est parfois pour éviter qu’un utilisateur inconscient ne les mette à la corbeille).

Onyx aussi, pour les caches volumineux, et Flush pour les coquins cookies du sympathique Flash.

Pour ce qui concerne les photos, je continue à les gérer moi–même, dans des petits dossiers créé par moi–même avec mes petits doigts boudinés, donc, toujours ni iPhoto, ni Aperture, ni l’ail troume…

z (qui adore le sashimi, et donc le wasabi, je répêêêêêêêêêête : WAZZAAAAAABI !)

10)
Inconnu
, le 15.03.2011 à 14:40
[modifier]

Francois: oui, j’ai du rippé sur mon iPad au saut du lit :)

11)
pat3
, le 15.03.2011 à 19:18
[modifier]

Un jour il faudra que je fasse ce grand ménage qui consiste à réinstaller de zéro… mais… je flippe! Refaire tous les mots de passe patiemment entré dans 1password (passe pour les sites, stockés en ligne, mais les applis?

Rechercher une appli, le disque externe, voire le DVD où je l’ai stockée, au moment où je veux m’en servir?

Et recommencer à entrer un à un les mots de passe des applis achetées de ci de là, à chaque fois que je les aurais retrouvées et réinstallées?

L’idée même d’en passer par ces affres me dissuade… du coup, je fais comme Motu Manureva; j’ai passe le disque dur de mon MacBook Pro de 500 à 750 Go, et je songe à acheter un gros disque (2 To) pour centraliser la sauvegarde, qui se fait pour l’instant sur des disques différents (un disque pour la sauvegarde système avec TimeMachine, un autre pour la sauvegarde fichier avec CCC – parce que oui, je partitionne encore mes disques pour ne pas risquer de perdre tous mes fichiers cas de panne du système… C’est grave, docteur?

Pour iPhoto, curieux, non seulement ça me convient (un peu lent, parfois, mais ma bibliothèque atteint les 50 go), mais j’ai du mal à comprendre ses détracteurs, hormis ceux dont la photo commence à être un gros hobby (de ceux qui avaient chez eux un labo pour développer leurs photos en argentique), ou pour les professionnels… mais ici, au vu des articles et contributions photos, c’est plutôt l’un des deux cas.

Pour moi, le classement par événement, c’est la panacée. Je nomme l’événement au chargement des photos, en général on les regarde en faisant un diaporama, puis je me sers de pas mal d’entre elles en fond d’écran en créant un album idoine (je vis ainsi avec les images de mes vacances ou séjours ensoleillés toute l’année!). Je suis aussi assez utilisateurs de Faces, qui nous a permis de chercher rapidement les photos pour notre faire part de mariage… Bref, je dois être la cible type de l’utilisateur familial visé par Apple ;-)

Quant aux applis inutiles, je cherche encore l’appli qui saura me dire quand j’ai utilisé pour la dernière fois une application (on m’avait indiqué une commande du terminal absconse, mais je préfèrerais une GUI, voire une appli bien faite, avec des fonctions de mise à la corbeille – mieux, de mise à la corbeille automatique, sur une fréquente réglée, par exemple appli non utilisée depuis x mois, avec prévention de l’utilisateur avant effacement: avis aux développeurs! Cette idée vaut de l’or! ;-)

12)
LC475
, le 15.03.2011 à 20:03
[modifier]

Pourquoi ne pas essayer DupeZap que j’ai découvert grâce à Mac4Ever ? Très pratique pour trouver les doublons ;)

13)
Thiojas
, le 15.03.2011 à 21:44
[modifier]

Merci à tous pour vos conseils, je vais essayer les logiciels proposés.

@Renaud, @Zit : Sympa vos liens, je n’en suis pas encore là, heureusement

@François, Apple IIe : Il n’y a pas de honte à avoir vu le Live Aid en Direct, moi j’étais en sur Apple IIe et en Terminale cette année là ;-)

@ Alain : Pour LightRoom, le pas est difficile à franchir, mais je crois que je vais tenter le coup à partir d’un disque externe et d’une copie de mes photos pour voir si cela m’apporte quelque chose.

@Guru : Merci pour ta liste de dossiers, c’est une mine d’infos.

@Guillôme : tiens je l’avais oublié cet EXCELLENT Article d’un rédacteur tout aussi EXCELLENT.

Encore merci à vous.

14)
JeMaMuse
, le 15.03.2011 à 23:41
[modifier]

Quant aux applis inutiles, je cherche encore l’appli qui saura me dire quand j’ai utilisé pour la dernière fois une application (on m’avait indiqué une commande du terminal absconse, mais je préfèrerais une GUI, voire une appli bien faite, avec des fonctions de mise à la corbeille – mieux, de mise à la corbeille automatique, sur une fréquente réglée, par exemple appli non utilisée depuis x mois, avec prévention de l’utilisateur avant effacement: avis aux développeurs! Cette idée vaut de l’or! ;-)

CleanApp (cité par Alain Le Gallou) fait (presque) tout ça très bien !

15)
Alain Le Gallou
, le 16.03.2011 à 09:02
[modifier]

@Thiojas Le premier point que cela va t’apporter c’est le contrôle exact de tes dossiers Lightroom qui sont l’exacte hiérarchie de ceux du Finder. Exemple : quand tu déplaces une photo d’un dossier à un autre dans Lightroom, la photo est déplacée immédiatement dans les dossiers du même nom dans le Finder. Tu changes le nom d’un dossier dans Lightroom, le nom est immédiatement changé dans le Finder. Autre exemple, pour @zit qui fait à la main, si il prend Lightroom. Il importe et retrouvera la totalité de sa hiérarchie Finder.

Deuxième point, Aperture c’est 26% plus d’espace disque que Lightroom , et surtout plus lent

Troisième point, Aperture n’a pas de remonté d’annulation multi-niveau avec Cd+Z, Lightroom oui, donc tu peux faire toutes les erreurs que tu veux en correction d’image et annuler. Lightroom ne touche jamais à la photo d’origine, et ne la duplique jamais. Aperture dans certain cas duplique.

Pour débuter la seule contrainte est l’import qui est beaucoup plus complet dans Lightroom que dans Aperture. Tu peux avoir tes photos sur un serveur, ou disque dur non connecté (option AJOUTER). Aperture ne sait pas faire gestion disque dur interne + externe à la fois. Ex : Pour un photographe, grosse base archivée sur un NAS et les clients actuels en local. Fondamental pour beaucoup de pro.

ll faut donc choisir l’option qui va convenir à ta stratégie. Pour le cas standard, photos sur le disque dur interne, en provenance de ton appareil photo, option COPIER. Idem si tu rapatries tes photos d’un backUp. Pas l’option DÉPLACER qui va supprimer la photo sur le disque dur externe. Donc, tu passes un peu de temps sur la fonction import.

Pour contrôler, facile, tu ouvres les fenêtres Finder à côté de Lightroom, et tu vois le résultat en direct.

PS : Ne pas oublier qu’il y a plein de tuto sur Lightroom sur le web

16)
Alain Le Gallou
, le 16.03.2011 à 09:04
[modifier]

Résumé comparé Aperture vs Lightroom

Aperture pas de gestion de catalogue physique, donc pas de gestion disque dur interne + externe à la fois. Ex : grosse base archivée sur un NAS et les clients actuels en local. (Redhibitoire pour beaucoup de pro).

Aperture pas de gestion des métadonnées complète juste un embryon http://www.controlledvocabulary.com/imagedatabases/aperture3.html

Aperture est lié à un format interne de fichiers, rédhibitoire pour évoluer vers un autre logiciel. Apple ayant déjà abandonné des logiciels important comme Hypercard,

Aperture 26% plus d’espace disque, et surtout plus lent

Aperture n’a pas de remonté d’annulation multi-niveau avec Cd+Z

Aperture a peu de bulles jaunes d’aide sur les boutons

Aperture peu de recherche croisée par filtre

Tout peut être fait par « clic droit » dans Lightroom

Lightroom a un export beaucoup plus complet

Lightroom a un import beaucoup plus complet

Module de développement excellent dans les deux, Aperture et Lightroom

Lightroom a un module de correction chromatique manuel ou automatique

– les brosses Aperture sont bonnes, mais pas assez larges !!! – Aperture n’a pas de retouche en dégradé

Gestion des paramètres personnalisés plus complète dans Lightroom

Les plus d’Aperture

– reconnaissance des visages et lieux, mais stockage des informations propriétaire

– Ergonomie plus élégante vs onglet « Germanique »  de Lightroom

– navigateur plein écran

– L’affichage à la demande des collimateurs AF du boîtier

– Meilleur pinceau (tons clairs ou les tons foncés)

– Aperture a un « soft proofing »

– Génération des livres

17)
henrif
, le 16.03.2011 à 19:47
[modifier]

Personne n’en a parlé, mais iView Media reste toujours un excellent catalogueur de photos. Complet, rapide, fiable et simple. Seul défaut, il rame avec les Nef de Nikon. J’ai résolu le pb en convertissant les nef en dng, puisque les logiciels de Nikon rame aussi pas mal. iView met à jour automatiquement ses aperçus lors d’une modif d’un DNG (il faut sauvegarder l’aperçu) et affiche les aperçus instantanément.

La grande majorité de mes photos ne nécessitant pas de retouche (heureusement, au prix où sont les APN), je suis resté à iView et fait appel à Photoshop pour les retouches en sauvegardant en dng avec un aperçu grande taille.

Aperture et Lightroom me semblent plus destinés aux pros.

Pour la zikmu, iTunes est devenu une usine à gaz, qu’il faut mettre à jour pour un oui ou pour un non ! N’étant pas mélomane et n’ayant pas une grande exigence en haute fidélité, je suis en train de me tourner vers les plate-forme d’écoute en ligne.

Pour iMovie, j’ai renoncé aussi ! trop de temps pour monter des plans de quelques secondes.

Et surtout, au prix où est passé le To de disque, je pense que ça ne vaut plus la peine de se prendre la tête d’économiser des Go. Qu’ils soient inutilisés ou plein de choses inutiles revient exactement au même, enfin tant que le système tient le coup et là OSx se défend très bien sans avoir à réinstaller.

Profitons de la simplicité et de l’ouverture du Mac tant qu’elles existent encore et qu’il ne faut pas être connecté en permanence à Apple App avec sa CB sous la main.

18)
JoKer
, le 21.03.2011 à 08:14
[modifier]

Je me suis souvent demandé pourquoi il fallait pouvoir accéder aux fichiers d’iPhoto. Moi j’utilise le glissé déposé directement depuis la fenêtre d’iPhoto et tout marche très bien.