Profitez des offres Memoirevive.ch!
John Lennon

image

Aujourd'hui, John Lennon aurait eu 70 ans. Les hommages pleuvent de partout, mais ce que je trouve le plus important c'est que, quoi qu'on pense de sa musique (que j'aime énormément), voilà un type qui s'est trouvé entraîné dans un tourbillon dont il a eu la sensation qu'il le dépassait, et où il a eu le sentiment qu'il allait se perdre, qui a un moment donné a dit STOP, et qui a essayé de vivre comme un honnête homme.

image

John Lennon à 19 ans

Il a fini assassiné.

image

John Lennon, avec sa femme Yoko, quelques jours avant sa mort

Le souvenir le meilleur que j'ai de lui en tant que personne: à un gala où tout le gratin était présent pour applaudir ceux que l'on voyait encore à l'époque comme «quatre garçons dans le vent», ce garçon venu des quartiers modestes du Nord a dit: «On va jouer tel morceau. A la fin, ceux dans fond peuvent applaudir. Devant, vous agitez simplement vos bijoux.»

8 commentaires
1)
ysengrain
, le 09.10.2010 à 11:20
[modifier]

«On va jouer tel morceau. A la fin, ceux dans fond peuvent applaudir. Devant, vous agitez simplement vos bijoux.»

J’ai apprécié, et encore maintenant le musicien; l’homme, je n’ai aucune opinion, dans la mesure où ce que les media en ont donné est tellement filtré. cf ici

Prononcer les paroles citées est tellement plus facile quand on est pas dans le besoin et clairement Lennon ne l’était plus depuis longtemps. Il ne faut pas confondre: en étant excessif, et donc en dehors du réel John Lennon n’était pas l’abbé Pierre !! On est tous d’accord.

2)
Anne Cuneo
, le 09.10.2010 à 11:53
[modifier]

@ysengrin Les paroles ont été prononcées très tôt dans la carrière des Beatles, c’est de l’humour, quoi! Mais jamais je n’aurais songé à faire un parallèle entre John Lennon et l’Abbé Pierre.

George Harrison a dit un jour, beaucoup plus tard: «Lorsqu’au bout d’un-deux ans on a réalisé que l’argent allait continuer à venir, que nous serions riches, cela nous a, à des degrés divers, tués. Nous sommes devenus des machines. Il a fallu très longtemps, à chacun de nous, pour se «ressusciter».

On pourrait entamer tout un discours sur l’artiste et l’argent, sur la manière dont le marché manipule certains artistes, mais on ne va pas le faire aujourd’hui. On se le garde pour une autre fois…

4)
Caplan
, le 09.10.2010 à 14:40
[modifier]

Alors ça! Au moment où j’ouvre cette humeur, je suis en train d’écouter le morceau Across The Universe !

ce garçon venu des quartiers modestes du Nord a dit: «On va jouer tel morceau. A la fin, ceux dans fond peuvent applaudir. Devant, vous agitez simplement vos bijoux.»

Voici la vidéo de ce mémorable moment avec les paroles exactes prononcées devant la reine-mère, qui a l’air un peu gênée aux entournures…

6)
Crunch Crunch
, le 11.10.2010 à 02:18
[modifier]

Merci pour lui. Sacré bonhomme que M Lennon, en effet. Je ne connaissais pas bien les Beatles il y a encore peu. Mais, après 6 mois d’écoute de l’intégrale sortie dernièrement… waouw… !!!

7)
Anne Cuneo
, le 11.10.2010 à 09:22
[modifier]

Enfin rentrée chez moi, et plus à la merci des wi-fi des autres!

Du coup, j’ai écouté I’m Stepping Out, que j’avais oublié, peut-être toujours manqué, Modane.

Il explique très clairement pourquoi il stoppe tout, et se tire (c’est ce que veut dire I’m getting out). «Je ne veux pas être forcé à faire des choses que je ne trouve pas justes».

Cela me rappelle encore une fois les réflexions de George Harrison: «On demandai à gagner notre vie, pas à être arrosés de millions. Au début, on était contents. Et puis on a réalisé que ce qu’on nous demandait, c’était de vendre notre âme. C’est pour cette raison que nous avons arrêté.»

Et il rappelle que si, oui, ils ont beaucoup d’argent, car les royalties pour l’exécution de leurs chansons leur reviennent, Michael Jackson, qui a racheté les droits fondamentaux (pour emprunter une chanson des Beatles, c’est 15’000 $ pour une exécution, pour plusieurs soirs, c’est plusieurs fois 15’000, je sais car j’ai demandé pour un spectacle) faisait beaucoup d’argent qu’eux. En d’autres termes, ils se sont fait avoir…