Profitez des offres Memoirevive.ch!
Le saviez-vous? Les ravages du dopage à la Belle Epoque

 

image

Le facteur Jules Brinchoud ravagé par le dopage.

En 1910, il y a exactement cent ans, les coureurs cyclistes étaient des amateurs qui gagnaient leur vie en menant une activité professionnelle. Jules Brinchoud était facteur, ce qui lui permettait de s'entraîner en faisant sa tournée à vélo. Cette année-là, il décida de prendre part à plusieurs courses. Il commença par de petites épreuves d'un jour et finit par s'inscrire au départ du Tour de France.

Mais il présuma de ses forces et dut se mettre à consommer des produits censés améliorer ses performances. Il commença par le Bordeaux par voie orale, continua avec la mayonnaise en intraveineuse et termina par sniffer de la poudre à fusil. Paradoxalement, plus il prenait de produits, plus ses forces venaient à lui manquer. Il ne remarqua pas tout de suite que cette accumulation de dopants provoquait un raccourcissement de ses jambes. Ce n'est que lorsqu'il dut régler la hauteur de sa selle pour la troisième fois dans la même semaine qu'il se rendit compte du désastre. Après dix étapes du Tour de France, il dut abandonner, ne pouvant plus atteindre les pédales de son vélo.

 

image

Sur ce document, on ne voit pas Jules Brinchoud: il est trop petit.

Un mois plus tard, ses jambes avaient complètement disparu. Les courses de vélo étaient terminées pour lui. Il essaya bien de continuer ses tournées de facteur en se faisant pousser par les habitants, mais le cœur n'y était plus et il se recycla (!) dans la vente de lacets. Le saviez-vous?

19 commentaires
1)
pter
, le 27.07.2010 à 07:29
[modifier]

des jambes qui rapetissent? C’est une blague ou quoi? j’en ai les bras qui tombent !

3)
PSPS
, le 27.07.2010 à 08:42
[modifier]

Une histoire, jadis contée par mon vieux Papy, grand amateur de cyclisme… Dans les débuts du Tour, lors de l’ascension d’un col, le premier, largement détaché s’arrête au sommet pour se rincer la dalle. Il dépose son vélo contre le mur de l’auberge où il s’enfile un ou deux “p’tit rouquin”. Puis il enfourche son vélo et s’engage dans la descente, à toute blinde… Quand il tombe nez à nez avec le reste du peloton. Une simple erreur de direction qui lui coûta la victoire d’étape et une place sur le podium au classement général.

4)
Caplan
, le 27.07.2010 à 09:28
[modifier]

…j’en ai les bras qui tombent !

C’est ce qui est aussi arrivé au copain de Jules Brinchoud:

5)
FredX
, le 27.07.2010 à 10:05
[modifier]

Alors là il y en a qui ont fumé la moquette chez cuk !!!

Ca m’a bien fait rire en tout cas…

6)
Guillôme
, le 27.07.2010 à 10:30
[modifier]

des jambes qui rapetissent? C’est une blague ou quoi? j’en ai les bras qui tombent !

Venant de Caplan, on peut être sûr de la véracité de la dépêche.

Phénomène d’ailleurs où les scientifiques butent encore sur toutes les raisons qui ont entrainées une telle disparition!

8)
cecco54
, le 27.07.2010 à 11:26
[modifier]

Sympa le photo montage, ils n’avait pas besoin de Photoshop à l’époque. A quand une photo sans les bras et sans les jambes. Plié de rire. Marc

9)
fxc
, le 27.07.2010 à 11:45
[modifier]

regarde papa, j’fait du vélo sans les mains….

2° tour:” sans les mains et sans les pieds…

3° tour”: sans les mains, sans les pieds et sans les dents!!!

14)
Saluki
, le 27.07.2010 à 19:14
[modifier]

Y’avait pas que d’la pomme là-dedans.

La nouvelle info de Caplan est déjà vue comme un scoop (en 5e position sur le site). Demain Chine Nouvelle en fait ses “hotNews”.

15)
Modane
, le 27.07.2010 à 23:42
[modifier]

Caplan est de ceux qui n’écrivent pas “avec un préservatif sur leur stylo”, comme disait Frédéric Dard. Ça fait du bien quand il déboule sur Cuk, et il FAUT lire Milsabor , même si ce n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale!

16)
François Cuneo
, le 27.07.2010 à 23:45
[modifier]

Bon!:-)

Moi j’adore, comme tout ce que tu fais sur Milsabor!

En tout cas, qu’est-ce que je suis content que tu viennes nous pondre ce genre de choses une fois par mois!

Caplan, le retour!

Merci!

Ah, parce que, j’allais oublier, si vous aimez ce genre de délire, vous en trouverez d’autres sur le site de son auteur, donc Milsabor! (au cas où vous n’auriez pas suivi).

17)
François Cuneo
, le 27.07.2010 à 23:48
[modifier]

Et désolé pour le retard à l’allumage… J’avais lu à l’avance, et aujourd’hui, j’ai été occupé à repasser… Purée c’est long!

18)
Caplan
, le 28.07.2010 à 00:10
[modifier]

Merci à tous! Si ça vous a plu, il y a d’autres Le saviez-vous? ici!

Et désolé pour le retard à l’allumage… j’ai été occupé à repasser…

Rien d’étonnant: qui est en retard repassera!

19)
zit
, le 28.07.2010 à 08:12
[modifier]

Incroyable ! et terrible !

Heureusement que les labos pharmaceutiques permettent aux coureurs modernes d’améliorer leurs performances plus discrètement…

z (À noter, cette année, les labos tazus sont en chute libre, je répêêêêêêêête : par contre, la science espagnole est au top…)

PS : merci à Caplan, et n’hésitez pas à parfaire votre culture en allant consulter l’histoire de l’art par Caplan, l’homme qui voit sous les croûtes !

PS2 : pour ma part, remède de grand–mère très efficace pour détendre les muscles après une sortie à bicyclette : une bonne bière bien fraîche (et ça marche !)